Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1002 avis et 186 séries (Note moyenne: 3.1)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Incidents de la nuit  posté le 29/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin réédité par l'Association, les incidents de la nuit s'en sort très bien dans ce format intégrale de 90 pages. On ne sent en effet aucune coupure dans le récit et je me demandais même lors de ma lecture à quelle page exactement se faisait la fin et le début d'un nouveau tome dans l'édition d'origine en 3 volumes.

On retrouve un thème cher à David B. à savoir le rêve qu'on a pu voir illustré dans plusieurs de ses ouvrages. Il aime laisser son imagination vagabonder, et le moins qu'on puisse dire est qu'elle est fertile. Son dessin est sublime pour restituer tout l'onirisme de ce récit d'un auteur qui se met en scène au milieu de livres. On sent qu'il prend beaucoup de plaisir à fréquenter les librairies parisiennes, à lire des livres en tous genres et à nous parler de batailles et de mythologie. On découvre plusieurs personnages comme M. Lohm qui tient une librairie caverne d'Ali Baba remplie d'une véritable mer de livres dans laquelle on fouille, on dort en se faisant une couverture de romans, on se bat et on cherche des réponses. On rencontre aussi M. Travers mais également l'ange de la mort ou encore un inspecteur.

Un titre que je voulais lire depuis très longtemps, forcément il n'est peut-être pas tout à fait à la hauteur de mes espérances car c'est toujours un peu difficile de s'immerger dans la douce rêverie de l'auteur. Pour autant un très bon livre vivement recommandé.

Nom série  Guide de la survie en entreprise  posté le 29/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Médiocre et vulgaire.

J'ai cru rêver page 16. Larcenet croit être drôle avec une image porno et un patron qui sort sa bite, "allez les gars vendredi c'est gang bang". C'est tout simplement affligeant. Et vas-y que je te sors des "enculé" et des "putain" à tout bout de champ.

Pas drôle, pas un seul rire ce qui est quand même dommage pour une bande dessinée se revendiquant d'humour. Seul à un moment je concède un sourire pour le coup du pingouin qui truque son CV afin de duper Cousteau et lui piquer son radar à poissons.

Le pire c'est qu'avec un tel titre je vois bien cet album en tête de gondole à côté de livres égratignant le monde de l'entreprise comme celui de Zoé Shepard, formaté pour un public de cadres moyens qui achète ça à la FNAC lors de sa pause-déjeuner.

Nom série  La Chute  posté le 28/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Une histoire dont le thème sur la période cathare dans le sud de la France laissait augurer quelque chose de pas mal sur cette période historique, et qui au final s'avère vraiment décevante. La narration est pénible, on se perd dans les personnages et puis on nous rajoute une histoire d'ange, de diable etc.

Le dessin n'est vraiment pas terrible mais je serai prêt à être bon prince si c'était le seul défaut. Le scénario ne tient vraiment pas la route, d'autant plus qu'on n'aura jamais la fin vu que la série est abandonnée et qu'il y a à mon avis peu de chances qu'elle soit reprise par un nouvel éditeur tant il n'y a pas grand chose à sauver dans cet album malgré ses 64 pages.

Dommage.

Nom série  La Légende de Robin des Bois  posté le 28/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une bande dessinée d'humour doit je pense avoir pour première qualité de faire rire, ce qui ne fut pas le cas avec cet album. Même pas ri une seule fois sur 48 pages.

De bonnes idées avec ce Robin des bois et son acolyte Petit Jean vieillissants de même que Tarzan zoophile. Dans l'esprit cela fait penser à un autre livre de Larcenet qu'est les superhéros injustement méconnus.

Voilà je ne vais pas en faire un long discours, rien à dire de particulier concernant le dessin, c'est un album qui marche ou pas selon la sensibilité de chaque lecteur. On dira que les amateurs de Larcenet ont plus de chance d'apprécier que les autres. Toujours est-il que pour moi, en ce jour, je n'ai pas trouvé ça hilarant.

Nom série  Turquoise  posté le 24/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le média de la bande dessinée, c'est bien, parfois moins. Le reproche que je fais à cet album est sa superficialité, sa "creutitude". On en apprend plus dans le résumé et dans les 2 pages de textes explicatifs à la fin que pendant tout l'album. Cela me fait un peu le même effet qu'avec des adaptations en bande dessinée de romans grand public. C'est du genre "on va mettre ça à la portée du plus grand nombre sous forme de bande dessinée".
Donc à 23 euros le morceau, je m'attends à avoir un peu plus de matière, sinon je me prends un vrai bouquin de reporter expliquant tous les tenants et aboutissants de ce génocide rwandais. Car c'est de cela qu'il s'agit, le titre renvoyant à l'opération Turquoise autorisée par l'ONU et visant à mettre fin aux massacres en 1994.

On se trouve dans les yeux d'une femme qui n'est pas dans la bonne ethnie mais qui parvient à ne pas se faire tuer grâce à un homme qui la sauve tout en sachant qui elle est.

De plus le dessin que je pense en partie fait à partir de photos d'Olivier Bramanti ne me plaît pas plus que ça.

Je ne peux que saluer le traitement d'un tel sujet mais on y apprend peu de choses, et le récit manque de force et ne m'a pas marqué. Dommage.

Nom série  La Garde du Sultan  posté le 19/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue que c'est le nom d'Otomo qui m'a poussé à acheter ce manga trouvé en occasion. En plus le dessin me plaisait bien, il faut dire justement qu'il est assez proche du style d'Otomo même si ce n'est pas lui qui le réalise dans le présent album mais Haruka Takachiho.

Le manga est composé de 3 nouvelles, assez inégales mais toutes assez bourrines dans l'ensemble avec des scènes d'action en veux-tu en voilà. La nouvelle qui donne son nom au recueil est la dernière. Elle est assez bête dans le principe : une personnalité se rend au Japon et pour des raisons politiques, on lui met comme escorte les plus mauvais policiers du pays afin que l'homme se fasse assassiner plus facilement. Sauf que l'esprit comique veut que les 3 hommes de l'escorte finissent toujours par se sortir des situations les plus destructrices par une série de coups du sort gaguesques.

Bref l'ensemble se lit mais sans passion, les nouvelles ne sont pas assez abouties à mon goût.

Nom série  Sacré Jésus  posté le 05/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tronchet se penche sur Jésus qui tout fils de Dieu qu'il est n'en reste pas moins son incarnation humaine, c'est-à-dire non exempte de défaut. Jésus marche sur l'eau, du coup ça pose des problèmes pour prendre un bain, commande de l'eau au bar qu'il change en Saint-Emilion, multiplie les pains, ou les seins ou les lépreux etc.

L'auteur se sert de tous ces passages bien connus pour présenter ces gags d'un Jésus un peu benêt. C'est parfois répétitif, mais quand même un peu drôle, on sourit il faut le reconnaître de voir ce Jésus tourné en ridicule.

J'ai préféré le tome 1 avec sa forme de gags courts en 1 planche ou à peine plus, contrairement au tome 2 qui présente des histoires plus longues. Dans le tome 2, Jésus revient au 20ème siècle et constate toute l'évolution du genre humain depuis son premier passage. Il est un peu désabusé car les gens ne croient plus en lui.

Ces 2 tomes restent tout de même soft et feront rire même un fervent catholique je pense.

Nom série  38 rue Youssef Semaani  posté le 04/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Original sur la forme c'est le moins qu'on puisse dire, ce livre de Zeina Abirached ne m'a pas convaincu contrairement à mes précédentes lectures de ses ouvrages. Je trouve ça louable de tenter ce genre d'expérimentations, mais le fond est essentiel aussi et c'est cela qui est en reste ici.

On se trouve donc face à une pochette tout en longueur qui contient 3 bandes de papier pliées en 3 et portant chacune 6 histoires (3 fois 2 font 6 vous suivez), chaque "histoire" étant le portrait d'un habitant du quartier qui donne son titre au livre.

Nous sommes donc en présence de 18 anecdotes sur une population avec des liens entre eux, du genre Martine est la secrétaire comptable d'Alphonse, puis vous lisez - ou vous l'avez déjà lu selon l'ordre de lecture des bandes - la petite fiche sur Alphonse... Je schématise.

Bref, sympathique mais un peu court jeune femme.

Nom série  Les Cahiers (Un récit-témoignage d'Igort)  posté le 03/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les cahiers ukrainiens est un récit illustré par Igort des témoignages d'Ukrainiens rencontrés dans la rue lors de ses voyages. Les plus anciens d'entre eux qui ont connu les heures sombres du pays lui rapportent des faits édifiants telle la famine orchestrée par Staline dans les années 30 pour soumettre les habitants à sa volonté communiste. Le pays n'était pas favorable à l'idée de collectivisation et pour contraindre les koulaks, c'est-à-dire les petits propriétaires à renoncer à leurs acquis, il mit en place ce qu'on peut qualifier d'un génocide organisé. Avec la révolution russe le moindre paysan qui a de quoi manger devient un koulak.

Les images et les récits sont durs. On rapporte des faits de cannibalisme, de nécrophagie et une hausse naturelle des crimes et délit. Il est estimé que près de 5 millions de personnes seraient mortes par cet Holodomor, littéralement "extermination par la faim". Après la famine, le pays a connu la seconde guerre mondiale avec l'arrivée des nazis et une nouvelle période difficile.

Mais Igort révèle que depuis l'éclatement du bloc soviétique et la mise en place du capitalisme en Ukraine la vie n'est pas forcément plus rose. Elle est même pire pour certains qui regrettent l'époque du communisme. Les prix tiennent à l'écart et dans la pauvreté toute une partie de la population. C'est un éclairage intéressant sur un pays qui se développe, par exemple en accueillant cette année l'Euro de football, mais sclérosé par la mafia.

Nom série  Astro Boy (Anthologie)  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Certes l'édition est soignée, on est habitué chez Kana. Pourtant c'est un des premiers titres de la très bonne collection Sensei qui ne me séduit pas plus que ça et je suis un grand fan de Tezuka. Il faut dire qu'Astro Boy pourtant citée comme son oeuvre phare, certainement même la plus connue si on interroge les gens, reste quelque chose de trop simpliste voire simplet et ne m'a pas vraiment embarqué. Il faut dire que c'est à destination d'un public jeune et qu'on est loin des récits adultes et noirs que fera l'auteur par la suite dans la veine des auteurs de gekiga.

Si c'est là en plus une compilation des meilleures histoires, ça craint un peu pour le reste avec celles qui sont jugées moins bonnes... Clairement pas un Tezuka que je conseillerais pour découvrir l'auteur.

Nom série  Les Amateurs  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime toujours beaucoup le dessin - jetez un oeil attentif à cette couverture superbe - et la mise en page très inventive et sans cadre de Brecht Evens, l'auteur belge découvert dans Les Noceurs. On retrouve également cette façon d'associer un personnage à une couleur et d'écrire ses dialogues de la même couleur. Pourtant cette oeuvre d'un point de vue purement scénaristique m'a un peu moins interpellé et captivé. Peut-être son sujet sur les milieux artistiques me parle moins. Mais comme son titre l'indique, ce ne sont pas exactement des pros qui interviennent dans cette histoire, ce sont des "amateurs" d'art qui vivent dans un petit village.

On suit la démarche de Pieterjan, lui l'artiste reconnu, du moins par les habitants du village, invité à une biennale d'art et qui doit réaliser une oeuvre marquante. L'ensemble est un peu plus barré et délirant que dans les noceurs, du moins dans le souvenir que j'ai de ce dernier. Pieterjan est face à une bande de volontaires bien décidés à l'aider et plein de bonne volonté mais qu'il doit canaliser, notamment l'homme qui dessine des spirales partout.

Bref ça reste bon mais je n'ai pas accroché autant, du moins à ma première lecture où j'étais allé environ jusqu'à la moitié. Quelques semaines plus tard, j'ai repris la lecture depuis le début et j'ai avalé ce tome assez dense d'un peu plus de 200 pages en une traite. Donc malgré tout je me suis laissé embarqué. Les réactions, les interactions entre les personnages sont très bien traitées. De plus l'auteur ajoute des petites pensées comme par exemple le fait que l'art soit fédérateur dans un pays, la Belgique, où on prône une ségrégation sur tout entre flamands et wallons francophones.

De toute façon je vais suivre attentivement les prochaines sorties de ce jeune auteur qui peut encore et toujours surprendre.

Nom série  Les Noceurs  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une histoire tournant autour d'une soirée entre amis. Ce qui surprend c'est le graphisme utilisé par Brecht Evens. Il s'affranchit de toute contrainte, de cases etc. Ces personnages s'expriment de toutes les manières, chacun est identifié par un code couleur ce qui est très ingénieux pour savoir qui parle.

Récompensé par un prix de l'audace à Angoulême en 2011, je crois que cet album le méritait tout à fait car il en fait preuve d'audace et d'inventivité dans le milieu de la bande dessinée. C'est rafraîchissant et rassurant pour l'avenir de voir de jeunes auteurs produire de tels albums.

Nom série  A la recherche du temps perdu  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai jamais lu Proust, mais il parait qu'il y a un âge pour cela, tout vient à point. Cette adaptation, je ne peux donc pas vraiment juger de sa pertinence bien que je sois toujours dubitatif sur les adaptations en bande dessinée d'oeuvre littéraire. Toujours est-il que c'est assez plat, on lit ça sans entrain et le dessin n'est pas trop ma tasse de thé (avec ou sans madeleine), je le trouve un peu désuet ce qui est peut-être voulu.

Bref, à réserver éventuellement à ceux qui veulent s'imprégner du monde de Proust, quoi qu'il en soit un grand auteur français, sans se plonger dans des jours de lecture en lisant l'original.

Nom série  Un flip coca !  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voici un album assez ancien d'Edmond Baudoin. Personnellement j'aime bien son dessin et ses mises en page, sa planche 3 par exemple me plaît beaucoup.

Pour autant ce qui pêche ici c'est la narration. On ne comprend pas tout dans cette histoire et les différents personnages, d'autant qu'on multiplie les lieux de l'action entre Paris, Nice, New-York etc.

Je n'ai pas vraiment vu où l'auteur voulait en venir, un peu décevant.

Nom série  Le Chemin de Saint-Jean  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le chemin de Saint-Jean est un travail en élaboration permanente. Chaque nouvelle édition de cet ouvrage sera augmentée d'un certain nombre de nouvelles planches d'Edmond Baudoin.

Voilà ce qu'on peut lire en préambule, c'est assez rare comme démarche pour être souligné.

On voit certains dessins avec des spirales sur le côté, ça doit sortir de dessins pris sur le vif dans un carnet.

Baudoin se rappelle de son enfance sur ce chemin de montagne qu'il fréquentait enfant avec son frère pour aller chercher des pignes comme il les appelle (des pignons de pin). On retrouve toute la nostalgie dont est empreint certaines de ses oeuvres, par exemple Couma Aco.

On retrouve plein d'images de cette montagne dont l'auteur voudrait saisir chaque portion, chaque grain de poussière et atome de minéral rocheux.

Ce n'est pas déplaisant à lire, mais pour le coup on reste un peu sur sa faim. Donc à voir si des éditions augmentées vont arriver un jour.

Nom série  Chroniques de l'éphémère  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est pas mal cet ensemble d'histoires. Les premières sont variées portant sur des réflexions de l'auteur notamment sur un homme en 4x4, le genre de type qu'exècre l'auteur, qui engueule ce qu'on suppose être sa femme puis provoque un accident quelques mètres plus loin avec un camion dans les rues de Paris. Une autre histoire porte sur une anecdote au sujet de l'affaire Dutroux et l’ambiguïté des relations avec les enfants qui en ressort. Puis la suite des histoires est en effet plus tournée sur le sexe et notamment le dépucelage d'un jeune garçon de 14 ans par une fille d'au moins 20 ans, autobiographique ou pas. Oui semble dire l'auteur.

Bref rien de vraiment marquant car les histoires sont assez courtes et ne forment pas quelque chose d'assez consistant. Pour autant cela reste un album tout à fait correct au dessin agréable pour qui aime le style de Baudoin.

Nom série  Couma Aco  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est franchement un beau récit hommage de Baudoin à son grand-père d'origine anglaise. Un grand-père un peu particulier vivant sans aucun confort dans sa vieille masure et toujours hanté par le souvenir de la grande guerre, un grand-père qu'il admire mais dont il a aussi honte parfois. Couma aco semble être une des expressions favorites du vieil homme, c'est une façon de dire "c'est comme ça, on y peut rien". C'est aussi le récit d'une tranche d'enfance de l'auteur d'abord jeune garçon puis adolescent s'intéressant aux filles de plus en plus toujours en étroite relation avec son frère. On les voit déjà dessiner, pas encore la maîtrise que l'auteur a maintenant de ce point de vue c'est sûr.

Un bon petit roman graphique qui sert aussi de mémoire familiale à transmettre.

Nom série  L'Association en Egypte  posté le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici un ouvrage portant sur l'Egypte réalisé par 4 auteurs reconnus de l'Association, sauf Golo que je ne connaissais pas auparavant.

Leurs récits sont intéressants. On retrouve la verve poétique de David B. Un récit réaliste pour JC Menu qui fait suite à un attentat terroriste.

Pas indispensable, mais avis aux amateurs de la destination qui pour ma part reste toujours un projet futur.

Nom série  Sacré comique  posté le 02/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Forcément moi je suis très client de Goossens, Daniel de son prénom, encore plus quand il fait de l'humour sur Jésus. Rien que la couverture j'adore.

On commence avec les têtes connues, Georges et Louis, puis bien sûr arrive Jésus et ses apôtres Pierre, Atchoum, Simplet et les autres. Enfin les guests comme Clark Kent reporter au Daily Bible qui arrive au moment où ce pauvre Jésus allait se faire clouer sur sa croix avec ses 2 potes.

Je n'en rajouterai pas plus sur le dessin, toujours aussi bon. Bref, prenez et lisez-en tous.

Nom série  La Rose et la Croix  posté le 01/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis tombé sur le premier tome par hasard, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une bande dessinée de ce style chez Soleil. La cible de la rose et la croix pour moi est avant tout orientée vers un public adolescent. Le héros est un jeune garçon doué d'un don pour la magie et l'alchimie. Il est envoyé loin de son village pour rejoindre Berlin et suivre un apprentissage d'apothicaire, mais différentes forces s'affrontent autour du garçon pour récupérer ses talents.

Ca se lit, c'est bien raconté, le dessin est correct, pas trop ma tasse de thé mais bon, et les couleurs sont plutôt bien choisies également.

La rose et la croix démarre bien, malheureusement je ne crois pas que j'aurai le courage de lire la suite car je commence à passer l'âge de ce genre de récit "à la lanfeust".

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque