Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 862 avis et 258 séries (Note moyenne: 3.37)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Stern Gang  posté le 12/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album s’intéresse à une période historique intéressante et complexe, et fait office de pièce venant s’ajouter au puzzle de mes connaissances sur cette région. L’histoire suit les actions d’un groupe israélien « terroriste » s’en prenant aux palestiniens mais aussi aux anglais, alors chargé d’administrer le territoire de Palestine / Israël.

L’ensemble est diablement intéressant et remarquablement documenté, mais trop dense selon moi. Le contenu est d’une telle richesse qu’une série de 3 ou 4 tomes n’auraient pas été de trop. Ce one-shot bombarde en effet le lecteur d’explications géopolitiques complexes, de noms d’organisations ou de politiciens, alors des notes de bas de pages clarifient les acronymes ou noms les plus obscures. L’album se conclut par une postface textuelle passionnante apportant d’importantes clarifications sur la situation politique de l’époque. Mais quelle dommage que ces dernières n’aient pas pu être intégrées à la BD elle-même.

D’autant plus que la mise en image est superbe et fait honneur au contenu.

Un album passionnant sur une période de l’histoire complexe et relativement méconnue, mais qui aurait selon moi bénéficié d’un développement sur plusieurs tomes. A lire cependant.

Nom série  Before Watchmen - Le Spectre Soyeux  posté le 07/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n’ai malheureusement pas accroché à l’ambiance adolescente de cet album (un problème récurrent dans mes lectures, il faudrait que je voie un psy pour trouver une explication !)

Laurie est jeune, déteste sa maman, fait une fugue, trouve un petit copain… pour peu on se croirait dans une comédie romantique. Le dessin arrondi et aux couleurs vives de Amanda Conner n’arrange d’ailleurs pas les choses.

Le scenario même est intéressant et bien construit. Mais je n’ai pas pu l’apprécier à sa juste valeur. De tous les albums que j’ai lus de cet univers avant Watchmen, « Le spectre Soyeux » est celui que j’ai eu le plus de mal à terminer.

Nom série  Come Prima  posté le 03/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ca alors, le prix du meilleur album à Angoulême ne semble pas déchainer les foules. Pourtant « Come Prima » est un excellent one-shot…

Le concept du « road movie » n’est certes pas franchement original, mais l’intrigue est prenante et rondement menée, et la relation entre frères bien représentée. La présence de passages contemplatifs ajoute une certaine poésie à l’histoire, qui se lit relativement rapidement au vu du nombre de pages. La mise en image d’Alfred est remarquable, les trajets Alpins sont un véritable délice pour les yeux.

Mon avis frise le 5/5, mais j’enlève un point pour le dénouement certes très joli mais un poil convenu. Un excellent moment de lecture, et un one-shot que je recommande chaudement !

Nom série  Les Mohamed  posté le 25/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Les Mohamed » est une adaptation du roman « Mémoires d’immigrés » de Yamina Benguigui, racontant le calvaire des immigrés maghrébins et de leurs familles dans les années 60, alors que le gouvernement français se lançait dans une campagne d’importation de main d’œuvre bon-marché.

Le constat est édifiant : déracinement de tout un peuple, séparation de familles, ségrégation des travailleurs maghrébins, confinés dans des dortoirs lacustres sans aucun contact avec le monde extérieur, travail éreintant (mines, métallurgie) 6 ou 7 jours par semaine payé au lance pierre. Que de rêves et de vies brisés, l’histoire de Mamoud (page 79) a bien failli me faire chialer. Le ton est pourtant juste et ne verse pas (trop) dans le misérabilisme. Certains passages font preuve d’un optimisme et d’un humanisme qui fait plaisir à voir (voir « marche des beurs » sur la fin).

Par contre je suis moyennement convaincu par le format BD. Ce genre d’histoires basées presque exclusivement sur des entretiens témoignages sont par nature très verbeux, et la mise en image n’apporte finalement pas grand-chose. On sent pourtant que le dessinateur souhaite s’exprimer plus abondamment au travers quelques passages remplis de symbolisme, mais de manière générale on enchaine surtout les planches « entretiens », cad quelques visages et beaucoup de texte.

L’ouvrage est aussi un poil long, les témoignages finissent par se ressembler, ce qui en dilue leur impact, un comble !

Je recommande cependant cet ouvrage (ou le roman dont il est tiré) malgré ces petits détails techniques. Le contenu est poignant et instructif, et à mettre dans toutes les bibliothèques scolaires, pour rappeler à toute une génération le calvaire des immigrés français.

Nom série  Légendes de la Garde  posté le 07/02/2012 (dernière MAJ le 19/02/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je reconnais des défauts à cette série, mais j’en suis tout de même tombé amoureux !

Le format carré est inédit pour une parution américaine, de même que la couleur, souvent réservée aux grandes productions, et plus rare chez les petits auteurs et éditeurs. L’univers mis en place est somptueux et attachant au possible. Les intrigues sont certes simplistes et déjà vu mille fois dans la littérature « fantasy », mais elles sont prenantes et rondement menées. Je note un crescendo scénaristique au fil des tomes : l’histoire du 1er tome est « juste » bien, celle du 2eme beaucoup plus riche, et celle du 3eme prenante et dépaysant au possible (une aventure maritime digne de Stevenson !)

Le dessin n’est pas parfait. Il manque de dynamisme lors des scènes de combat, et les souris ne sont pas facilement différenciables (l’auteur variant la couleur du poil et des capes pour remédier à ce petit souci). Mais il est malgré tout magnifique, et possède un cachet bien particulier. Je vous invite à découvrir le site de la série (en anglais), il est très bien fait, et présente de nombreuses illustrations et extraits.

Voilà, je reconnais le classicisme des histoires et les imperfections du dessin, mais je suis vraiment tombé sous le charme de cette série, de son dessin, de ses personnages et de ses intrigues prenantes. A voir aussi le spin-off (« Legends of the guard », recueil collectif encore non traduit). Un coup de cœur !

Nom série  Superman n'est pas juif (...et moi un peu)  posté le 17/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album propose une chronique légère et humoristique des déboires d’un jeune écolier juif, et de la façon dont il vit ses origines au jour le jour. Etre différent, c’est rigolo au début, mais les autres qui se moquent de son « zizi coupé », c’est tout de suite moins drôle. On observe aussi le manque de cohérence dans les messages des parents divorcés, ce qui ne l’aide pas à s’y retrouver. Puis Benjamin grandit, et ses problèmes d’ado deviennent plus universels (ah, les filles).

Le dessin tout en rondeur est clair et maitrisé, et colle parfaitement au ton enfantin.

La lecture est agréable, mais globalement j’ai trouvé ça un peu léger et anecdotique… Un album que je suis content d’avoir lu, mais que je n’achèterai pas.

Nom série  Noxolo  posté le 14/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le style graphique et certains tics narratifs familiers m’ont interpellé en début de lecture. Le site de l’éditeur confirme mes doutes : Jean-Christophe Morandeau n’est autre que Jean-Christophe Pol (ou JC Pol), auteur de nombreux albums postés sur BDT (La Maison dans les blés, Une Ame à l'amer etc.) que nous avions d’ailleurs interviewé en 2008. Je me demande pourquoi il a choisi de signer de son vrai nom cette fois-ci.

L’album, conçu et publié en partenariat avec Amnesty International, dépeint la violence faite aux femmes homosexuelles en Afrique du Sud. Le constat est édifiant : alors que la législation de ce pays est une des plus libérales au monde, les mentalités, elles, peinent à suivre, et la police ne s’intéresse guère aux crimes homophobes (comme le cas de Noxolo, mère de 2 enfants, âgée de 24 ans, violée puis battue à mort en 2011). Une flic un peu plus têtue va à l’encontre de sa hiérarchie et rouvre le dossier, quitte à y laisser son boulot voire plus.

La narration volontairement décousue nous raconte les déboires présents de Nalaxa (la flic) et les horreurs subies par Noxolo (la victime) deux ans auparavant. Le choix de raconter la scène du viol via les phylactères, sans aucune représentation graphique, est judicieux, et permet d’éviter le voyeurisme tout en donnant plus de poids à l’horreur du texte.

Le dessin si particulier de l’auteur sied parfaitement l’histoire, et explose vraiment en noir et blanc. Je ne suis pas fan des quelques passages un peu « mangaesques » et « super deformed » (page 20 par exemple), mais c’est vraiment le seul reproche que je ferai à ce superbe album.

A découvrir.

Nom série  Scène de crime  posté le 13/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avant de bosser sur l’excellente série Criminal Ed Brubaker et Sean Philips avaient déjà collaboré sur ce polar noir, aidés de Michael Lark au dessin (ce dernier ayant officié sur le non moins excellent Gotham Central).

Avec une « dream team » pareille on était en droit d’attendre du solide, et « Scène de crime » ne déçoit pas. Les termes « classique mais efficace » conviennent parfaitement pour décrire cet album. Certes, c’est du déjà vu, tous les poncifs du genre répondent à l’appel, le meurtre inexpliqué, le détective privé au passé trouble en quête d’indices, la cliente « belle blonde » qui ne dit pas tout, le journaliste, le flic un peu véreux, la racaille, bref, vous voyez le tableau.

Mais l’intrigue, aussi linéaire soit-elle, est rondement menée et diablement efficace. Impossible de reposer l’album avant d’en connaitre le dénouement. Ce dernier est parfaitement logique et a même réussi à me surprendre (mais en même temps je ne suis pas une lumière avec ces choses-là).

Rien à redire graphiquement, le dessin de Lark et Philips est précis et maitrisé, et les couleurs complètent le tableau « noir ».

Un sans-faute en ce qui me concerne. Un polar classique mais efficace donc !

Nom série  Moderne Olympia  posté le 12/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C’est la première fois que je n’arrive pas à finir un album Futuro. Je n’ai tout simplement pas compris où l’auteur voulait en venir. Le résumé de l’éditeur clame haut et fort qu’il s’agit de « l’album le plus drôle jamais publié par Futuro », bon, je veux bien les croire sur parole, mais je n’ai personnellement pas trouvé ça drôle du tout.

La narration est loufoque et indigeste au possible. On passe sans arrêt du coq à l’âne, et les nombreuses références artistiques me sont complètement passées au-dessus de la tête (l’album est réalisé en collaboration avec le musée d’Orsay). Il y a peut-être une réflexion intéressante sur l’art et l’artiste, mais j’y suis resté hermétique, et j’ai souffert jusqu’au ¾ de l’album avant de laisser tomber.

Affreux affreux.

Nom série  Le Temple flottant  posté le 12/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les éditions Mosquito se spécialisent peut-être dans la publication d’auteurs italiens (Micheluzzi, Toppi, Battaglia etc.), mais s’intéressent aussi à d’autres horizons. Zhang Xiaoyu est un auteur Chinois assez populaire dans son pays (il a à son actif plus de 20 albums), dont Mosquito publia déjà un album en 2013 (« La vengeance de Masheng » – encore non listé sur le site au moment où j’écris ces lignes).

2014 débute donc avec la parution du one-shot « Le temple flottant », et paf ! grosse claque graphique. Matez donc les planches dans la galerie. Le découpage est maitrisé, le dessin dynamique au possible (voir scène du saut en cerf-volant), et les couleurs lumineuses. Vraiment un plaisir pour les yeux.

L’histoire est un conte oriental, donc on retrouve forcément les poncifs du genre, mais l’intrigue est rondement menée, et la fin satisfaisante.

Un des tout meilleurs contes qu’il m’ait été donné de lire ces dernières années. Espérons que Mosquito continue à publier le catalogue de cet auteur ! Un coup de cœur.

Nom série  Before Watchmen - Rorschach  posté le 11/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ma fébrilité fut grande en ouvrant ce nouvel épisode de l’univers « Avant Watchmen ». Rorschach est sans doute le personnage le plus emblématique de l’arc original, et les fans (dont je fais partie !) attendaient Brian Azzarello au tournant.

Et je ressors de ma lecture satisfait, ouf ! Sur le fond l’histoire n’apporte certes pas grand-chose au personnage, mais nous permet de nous replonger dans cet esprit manichéen et sans compromis tellement attachant. Si vous aviez aimé les passages racontant les escapades nocturnes de Rorschach agrémentées d’extraits de son journal intime, alors vous allez adorer cet arc. Brian Azzarello a selon moi réussi le pari de ne pas trahir la personnalité complexe du personnage original, ce qui n’était pas donné. Certaines critiques ont trouvé son invitation envers la serveuse pas très crédible, mais moi cela ne m’a pas choqué plus que cela. Sa demande est tellement froide et calculée, presque enfantine.

Le dessin de Bermejo est magnifique, dans un style hyperréaliste, et les planches sont vraiment superbes.

Un arc intéressant, à voir comme un bonus « deleted scenes » de la série originale.

Nom série  Sin Titulo  posté le 11/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’avis de PAco est éloquent, mais j’en remets une couche.

Je ne crois pas spécialement au coup de foudre BD, mais cet album me fit de l’œil de son étagère, avec son élégante couverture et son format à l’italienne. Le résumé au dos et le dessin finirent de me convaincre : l’union fut instantanée !

L’intrigue débute comme un polar assez classique, mais dérape rapidement et tombe dans le fantastique-horreur. Les rêves éveillés du protagoniste et la montée en puissance de la violence m’ont happé, et je n’ai pas pu reposer l’album avant d’en lire son dénouement. Alors certes, les réponses fournies ne sont que partielles et pas très cartésiennes, et d’une manière générale je ne conseillerais pas cet album aux amateurs de polars bien carrés où tout s’explique à la fin. PAco parle de Lynch, et là je crois que tout est dit. Mais moi je suis tombé sous le charme, c’est un album que je pense relire, ce qui ne m’arrive pas souvent.

Le dessin est certes classique, mais élégant et maitrisé, et la couleur marron ajoute un cachet indéniable

Allez, un coup de cœur pour moi aussi !

Nom série  Le grand combat  posté le 10/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’idée de cet album était prometteuse sur le papier : s’intéresser à Chomo, « un artiste écologiste avant l'heure, qui vécut en marge dans la forêt de Fontainebleau, pendant plus de 30 ans. »

Mais voilà, l’auteur a opté pour une approche très superficielle. L’histoire ne raconte pas grand-chose, et ne répond en tout cas pas aux nombreuses questions que je me pose sur ce genre d’individu. Elle se contente de montrer quelques scènes assez anecdotiques, et contient de longs passages muets et contemplatifs représentant la nature, le ciel, les arbres etc… On retrouve aussi des planches abstraites certes magnifiques mais sans lien apparent avec le sujet. Alors oui il y a sans doute une réflexion sur le rôle de l’art, mais c’est bien léger…

Bref, un album magnifique graphiquement parlant, mais qui se lit trop vite, et qui ne raconte pas grand-chose. Dommage…

Nom série  Lunes vénitiennes  posté le 10/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avais apprécié le dessin de Vianello dans Dick Turpin, mais l’histoire m’avait laissé de marbre. Seconde tentative avec Lunes vénitiennes, et cette fois je me suis laissé prendre au jeu.

L’intrigue est certes classique, mais bien rythmée et suffisamment dense pour maintenir mon intérêt pendant les 64 pages de cet album. L’auteur est né à Venise, et on sent un certain attachement à cette ville et à ses mythes.

Et puis le dessin est magnifique, dans la lignée des grands maîtres italiens (Vianello travailla d’ailleurs avec Pratt).

Un chouette album, essentiel pour les amateurs de BD italienne.

Nom série  La Porte de Brazenac  posté le 10/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai beaucoup aimé la première moitié de cet album. J’ai trouvé l’intrigue prenante, le mystère qui entoure le château est envoutant. Le ton est certes très classique, mais j’adore ce genre d’histoire… il faut dire que le dessin de Patrick Pion est magnifique et parfaitement adapté.

Mais je trouve que la « résolution » du mystère est un peu convenue et casse un peu la magie du récit.

Un petit détail m’a aussi dérangé : les deux personnages principaux ont du mal à communiquer jusqu’à la page 54 (vieux français contre français contemporain ?) … et puis page 57 on note un progrès aussi net que soudain qui m’a un peu surpris. Bon, je chipote peut-être…

Un album classique mais prenant. Disons que je ne m’attendais pas à une révélation aussi scientifique après un début lorgnant plutôt vers le fantastique.

Nom série  Lâcher prise  posté le 29/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai trouvé cette histoire beaucoup trop nombriliste, et j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à ce personnage finalement raciste envers tout un pays. Bon, je ne suis pas passé par là, je n’étais pas un juif persécuté lors de la seconde guerre mondiale, je ne comprends sans doute pas les démons qui hantent Miriam, mais disons que cet album n’apporte pas d’eau à mon moulin, et choisit plutôt de nous raconter des petits détails de son voyage (diarrhée explosive, tiques dans le lit de l’hôtel) qui ne me semblent pas pertinents du tout. C’est quoi en gros le message ? « Ah ben dites-moi, l’Allemagne du 21eme siècle, c’est joli en fait, et puis les gens sont sympas, c’est pas du tout comme dans La Liste de Schindler… ».

Il y a aussi selon moi des petits soucis de narration, des enchaînements pas très clairs, des phylactères mal agencés, etc. Le dessin est par contre très joli dans le genre.

Un avis un peu dur, un album qui raconte sans doute des choses intéressantes, mais qui ne m’a pas marqué, et qui n’a pas su me toucher.

Nom série  Vois comme ton ombre s'allonge  posté le 24/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une histoire envoutante à la narration volontairement décousue, présentant des fragments de vie confus et sans lien apparent. Tout ne tourne pas rond dans la tête du narrateur (schizophrénie subite ?) et on s’amuse à l’aider à rassembler les pièces d’un puzzle que l’on devine être sa vie. Alors bien entendu il faut être friand de ce genre d’histoire un peu onirique où l’on ne comprend pas tout (surtout au début !), mais moi j’ai adoré.

Surtout que le dessin de Gipi est à tomber par terre. Il alterne les esquisses encrées et les cases en couleurs – les aquarelles de l’auteur sont vraiment magnifiques – voir galerie.

Un album intriguant et dont se dégage un mystère, une mélancolie et une poésie qui m’ont beaucoup touché.

Nom série  Charly 9  posté le 23/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai eu un peu de mal à rentrer dans cet album, qui m’a d’abord paru ennuyeux car ne racontant finalement pas grand-chose de plus que le résumé en 4eme de couverture.

Et puis je me suis laissé prendre au jeu, et j’ai commencé à apprécier cet humour noir et cynique, cette légèreté malgré l’histoire sombre. L’engrenage qui pousse petit à petit le roi vers la folie est assez jubilatoire, et je dois avouer avoir ri assez souvent sur la 2eme moitié de l’album.

Un album qui ne m’a pas spécialement marqué, mais que je recommande néanmoins pour son humour noir.

Nom série  Annie Sullivan & Helen Keller  posté le 21/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me suis souvent posé la question suivante : comment éduquer une personne qui ne peut ni entendre, ni voir, et ce depuis sa naissance (ou en tout cas depuis la petite enfance). Comment établir la communication, leur apprendre à lire, à parler ? Cet album passionnant raconte le travail acharné d’Annie Sullivan, pionnière en la matière à une époque où l’inclusion des handicapés dans la société était loin d’être une priorité d’ordre public.

Le récit est un poil académique, mais instructif au possible et passionnant. Annie Sullivan est un personnage intéressant, borné et sans compromis. Son combat est incessant et se livre sur plusieurs fronts : son élève n’est pas spécialement coopératif au début, les parents n’approuvent pas de ses méthodes, son employeur n’a pas forcément les mêmes ambitions qu’elle… sans compter ses démons personnels.

La mise en image est également classique, mais la représentation de l’univers « sourd muet » de Helen Keller est ingénieux et vaut le coup d’œil.

Bref joli coup pour les éditions Cà et Là, qui se reflète dans les ventes – 6146 exemplaires vendus en 2013, soit leur 2eme plus grosse vente de l’année (après Mon ami Dahmer). Un album recommandable.

Nom série  Before Watchmen - Minutemen  posté le 16/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le controversé « Before Watchmen » débarque enfin en France. Urban Comics ne fait pas les choses à moitié et commence par l’arc que beaucoup considèrent comme le meilleur de cet univers originellement crée par Alan Moore. Darwyn Cooke nous conte les aventures des Minutemen, groupe de superhéros précédant les Watchmen et ayant officié dans les années 40.

Les personnages sont donc pour la plupart nouveaux : Captain Metropolis, Hooded Justice, Dollar Bill et Mothman. Mais on y retrouve quand même des noms familiers : Hollis Mason, premier homme hibou, et voix narrative de cette histoire, Sally Jupiter, première incarnation de Silk Spectre (elle passera la main à sa fille Laurie dans Watchmen) et le comédien dans sa toute jeunesse.

Après un premier chapitre un peu longuet chargé de présenter tout ce beau monde, l’intrigue décolle et devient passionnante : le « présent » se situe dans les années 60 alors que Hollis Mason, à la retraite, est sur le point de publier un livre racontant toute la vérité sur les Minutemen. Ces révélations sont loin de plaire aux autres ex-membres du groupe, et nous sont racontées par une série de flashbacks nous ramenant lors des faits dans les années 40. C’est habile, bien écrit, on y découvre un groupe gangrené par des tensions internes, des secrets inavouables, des fortes têtes, et leurs actions étaient loin du model de moralité présenté dans les journaux.

Non content de nous pondre ce qui est considéré comme le meilleur scenario de cet univers « avant Watchmen », Darwyn Cooke s’occupe également du dessin, et avec brio. Son style un peu retro est parfait pour représenter les années 40. Du beau boulot.

Un excellent chapitre « Avant Watchmen » présentant une intrigue intéressante et des personnages aux personnalités complexes et bien développées. A lire !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 44 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque