Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 825 avis et 241 séries (Note moyenne: 3.37)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Flash ou le grand voyage  posté le 29/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dois avouer n’avoir jamais entendu parler du roman éponyme duquel est adaptée cette BD. Il s’est pourtant vendu à 6 millions d’exemplaires ! L’histoire est autobiographique, et raconte la fuite vers l’Est de Charles, jeune voyou et marginal. Il sera question de survie, de potes, de combines, mais aussi et surtout de drogues, l’évasion de Charles n’était pas que géographique.

L’histoire est prenante et intéressante. Elle peut être lue comme un simple road-movie nous faisant voyager dans de nombreux pays et villes (Paris, Beyrouth, Bagdad, Bombay). On y découvre au passage différentes cultures, et on côtoie l’Histoire avec un grand « H ». Mais il y a aussi un message plus profond, une réflexion sur une époque, sur la contre-culture des années 70 en France.

L’adaptation n’a pas dû être facile. Les auteurs ont choisi de réduire le nombre de personnages et de lieux visités par rapport au roman, pour ajouter de la densité au récit. Globalement le pari est réussi, même si la narration s’emballe un peu par moment. Graphiquement c’est magnifique, le dessin est maitrisé et détaillé, et la mise en couleurs aquarelles des plus réussies.

Ce premier tome est passionnant et je vous le recommande chaudement. Vivement la suite et fin dans le second tome !

Nom série  Les Jardins du Congo  posté le 27/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle BD comme je les aime, qui nous fait découvrir un pan de l’Histoire (la 2ème guerre mondiale puis le Congo belge) au travers d'un témoignage réel. Yvon, originaire de Chimay, se cache dans la forêt pendant 4 ans (vous imaginez ?) pour échapper aux Allemands, puis refait sa vie au Congo, alors une colonie belge.

L’auteur mêle habillement Histoire et histoire, avec cet homme marqué par la guerre qui tente tant bien que mal de reconstruire sa vie ailleurs, avant de la voir s’écrouler à nouveau lors de la déclaration de l’indépendance. On suivra enfin son retour au pays, et sa vie paisible mais morose, jusqu’à son dernier souffle, toujours hanté par les démons qui l’ont poursuivi toute sa vie. C’est beau, c’est instructif, c’est bien raconté, et la mise en image est des plus réussies.

Bref, la rentrée commence bien chez La Boîte à Bulles !

Nom série  La Colonne  posté le 10/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Deuxième album Futuro sur le thème de la colonisation cette année, après le superbe Kongo qui relatait les escapades belges au Congo. Avec « La colonne » Christophe Dabitch, journaliste de formation, s’intéresse lui à l’ultime expédition française au Tchad en 1899, et on y retrouve bien entendu les même horreurs. La « colonne » avance coûte que coûte, recrute à tour de bras des « nègres » qui finiront par massacrer leurs congénères au nom du drapeau français.

Au dessin on retrouve Nicolas Dumontheuil (Qui a tué l'idiot ?) qui délaisse pour un temps son domaine de prédilection (l’humour loufoque) pour des thèmes plus sérieux. La transition est réussie, et son superbe dessin en couleurs directes illustre parfaitement l’histoire.

Il ne s’agit que d’un premier tome, mais l’histoire avance beaucoup et donne furieusement envie de lire la suite. Un album recommandable !

Nom série  Amorostasia  posté le 10/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément, après Tout sauf l'amour paru en début d’année, on jurerait que Futuropolis a chargé ses auteurs d’analyser et comprendre l’Amour ! Cet album est construit sur une idée rigolote. Une nouvelle maladie fait son apparition : l’amorostasie. Un symptôme unique : toute personne amoureuse se retrouve pétrifiée, en état catatonique.

Les conséquences sur les individus mais aussi sur notre société sont fascinantes : méfiance et peur de l’autre, mise en place d’un système de marquage des jeunes femmes (mais pas des hommes) ayant « pétrifié » grâce à un brassard qui en rappellera un autre, conséquences de ce marquage sur le quotidien (difficulté de conserver son emploi, de trouver un logement etc.). Et puis comment réagir si on est en couple et qu’on ne se pétrifie pas ? Bon la réflexion reste légère, et on voit venir la fin grosse comme une maison, mais je dois avouer que je me suis laissé prendre au jeu, et que le message m’a beaucoup plu.

Voilà, après L'Homme qui n'existait pas Cyril Bonin continue de s’intéresser à l’âme humaine avec cet album tout à fait recommandable !

Nom série  Les Epées de verre  posté le 08/08/2009 (dernière MAJ le 22/07/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ça pour être classique, c’est classique ! De l’Heroic-Fantasy pure souche, avec sa jeune héroïne en quête de vengeance suite à la mort de ses parents, un « maître » qui la recueille et lui enseigne les techniques de combat à l’épée, un fourbe cruel, une légende annonçant une catastrophe ne pouvant être évitée qu’en résolvant une énigme, etc.

Et pourtant, même si je trouve l’héroïne et les dialogues un peu « ado » (« tope là ! »), je dois avouer que je me suis laissé entrainer dans cette superbe aventure. L’histoire est intéressante, bien racontée, rythmée, et surtout magnifiquement mise en image. La technique employée semble s’inspirer de l’animation, avec des décors très travaillés et détaillés, et des personnages typés manga. Ça ne sera sans doute pas du goût de tout le monde, mais moi j’ai trouvé ça très esthétique, et parfaitement adapté à l’histoire.

MAJ : Le 2eme tome change de décors, et surtout confirme le potentiel de cette série. La cité est absolument magnifique, et le scenario toujours aussi fluide et prenant.

MAJ : Le 3eme tome me fait souci. L’histoire tourne un peu en rond, le combat entre l’héroïne et son Némésis déçoit un peu, et on se demande comment nos héros vont boucler leur quête avec un seul tome restant. Je croise les doigts !

Nom série  Urban  posté le 19/09/2011 (dernière MAJ le 11/07/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je lis pas mal de BD et romans de SF, et du coup j’ai eu une impression de déjà-vu sur certains passages. Mais rien à faire, Luc Brunschwig est passé maître dans l’art de mener un récit, et je me suis laissé happer par cet univers fascinant après seulement quelques pages. Ce premier tome pose surtout les bases du récit, mais l’histoire avance quand même beaucoup, et trimballe habilement le lecteur d’une scène à l’autre, dévoilant différentes facettes de l’intrigue et de la vie à Monplaisir.

Le dessin de Roberto Ricci déroutera peut-être les habitués de BD SF plus « grand public », mais moi je l’ai trouvé remarquable. Le trait gras mais d’une précision diabolique, le découpage dynamique (il y a beaucoup de scènes d’action) et les couleurs vives donnent vraiment du cachet à l’ensemble, et les planches sont belles, tout simplement.

J’ai refermé cet album en me disant que « oui bon c’est pas mal, mais pas révolutionnaire », mais depuis je repense beaucoup à l’univers mis en place, et j’attends avec impatience de pouvoir y retourner. Un bon signe pour une histoire de SF non ? Alors vivement le tome 2 !

MAJ tome 2

Petit mise à jour suite à la lecture du tome 2… et c’est toujours bon ! L’intrigue avance (mais pas assez vite !), de nouveaux personnages font leur apparition, et le plaisir de lecture est toujours au RDV… vivement la suite !

Nom série  Chaman  posté le 10/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Serpieri est bien entendu connu pour sa série porno Druuna (bandes de cochons), mais il a aussi réalisé de nombreuses histoires courtes « western » (dont bon nombre sont déjà postées sur BDT : Femmes de l'ouest, L'Homme Médecine, L'Indienne blanche, Lakota).

Mosquito nous propose un nouvel ouvrage regroupant 4 histoires originellement publiées entre 1978 et 1983. Ces histoires tintées de fantastique sont certes classiques et ne tentent même pas de réinventer le genre, mais elles sont intéressantes et font parfaitement passer l’amour que porte Serpieri à la civilisation indienne, ses légendes, ses traditions.

Et puis alors quelle mise en image ! Vraiment on en prend plein les yeux, surtout sur les planches en noir et blanc : les compositions sont grandioses, le trait précis et détaillé… vraiment le genre de planches qu’on admire pendant de longues minutes.

Je pense que les amateurs de western devraient apprécier ces histoires à leur juste valeur.

Nom série  Babylone  posté le 08/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Danijel Zezelj nous propose un conte très humain, montrant du doigt les promoteurs et autres urbanistes recouvrant nos villes de béton. L’auteur semble plus particulièrement parler de New York, mais l’histoire possède une certaine universalité, en partie grâce à la narration complètement muette.

Alors certes le message est un peu naïf, mais je pense qu’il faut prendre cet album comme une fable poétique, et pas forcément comme un ouvrage politisé et cohérent. En tout cas sa lecture m’a intrigué et a réussi à me toucher.

Le dessin de Zezelj est toujours aussi magistral, même si il faut reconnaitre qu’il est plus adapté aux grandes cases. Je ne comprends donc pas pourquoi certaines planches contiennent de nombreuses petites cases pas très faciles à déchiffrer (voir dernière planche dans la galerie par exemple).

Une chouette découverte en tout cas…

Nom série  Printemps Noir  posté le 08/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’été est cubain chez La Boîte à Bulles, avec les parutions simultanées de "Benigno, mémoires d’un guérillero du Che" et « Printemps noir », deux albums s’intéressant à l’Histoire complexe de cette petite île des caraïbes.

« Printemps noir » se penche sur l’après révolution, et la propagande castriste étouffant les libertés personnelles d’une population surveillée et terrorisée. L’histoire de Alejandro González Raga, jeune militant pro-démocratie, est passionnante et remarquablement contée par Maxence Emery. La narration est fluide, et l’auteur arrive à « caser » une quantité incroyable d’information sans rendre les textes indigestes.

Par contre je suis moins fan du dessin, et surtout des couleurs, beaucoup trop flashy à mes yeux.

Un témoignage passionnant, et un album à lire si l’Histoire de ce pays vous intéresse.

Nom série  Secrets : L'écharde  posté le 04/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La formule "classique mais efficace" convient parfaitement pour décrire cette histoire.

Les secrets de cette famille ne sont certes pas renversants d'originalité, et nous ramènent une enieme fois aux rafles de juifs pendant l'occupation allemande. Mais l'histoire est remarquablement construite, la narration est parfaite et ne perd jamais le lecteur malgré les sauts dans le temps, et puis surtout l'intrigue est prenante. Giroud maîtrise son art, c'est évident à la lecture de ce diptyque.

Le dessin de Marianne Duvivier, qui officie déjà dans cette collection, est élégant et sert parfaitement le propos.

Un diptyque plaisant, et à découvrir...

Nom série  Ogoniok  posté le 13/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mosquito continue de traduire les contes de Toppi, avec la publication de ce recueil de 3 histoires fantastiques qui se déroulent en Russie à la fin du 19ème siècle.

Les amateurs de Sharaz-De et plus récemment du dossier Kokombo ne seront pas dépaysés, on retrouve les thèmes chers à Toppi : les grands espaces indomptables et l’opposition de la science aux légendes et croyances locales. Les histoires sont assez simplistes (ce sont des contes !) mais prenantes. La 2eme m’a notamment beaucoup plu.

Et puis au risque de me répéter, lire du Toppi, c’est surtout s’en prendre plein les mirettes. De ce côté-là pas de déception, les planches sont magnifiques, que ce soit au niveau des personnages ou des paysages. Du beau boulot.

Avis aux amateurs !

Nom série  Benigno, mémoires d’un guérillero du Che  posté le 11/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le contenu de ce bouquin est remarquable : Christophe Reveille a recueilli le témoignage de Benigno, jeune paysan devenu guérillero ayant combattu aux côtés de Fidel Castro et du Che dans diverses révolutions. Le background historique est passionnant : conflit idéologique entre USA et Russie, dictatures sud-américaines soutenues et manipulées par le gouvernement américain, assassinats politiques. Benigno, réfugié politique en France, prétend d’ailleurs avoir échappé a un assassinat orchestré par Fidel Castro grâce à l’aide de la DST et du gouvernement français. Le ton est très cynique, sur fond de trahison de l’idéologie révolutionnaire.

Par contre la réalisation n’est pas exempte de défauts. Je lis sur le site de l’éditeur que l’auteur a d’abord adapté cette histoire en roman, avant d’en faire une BD, et je pense que le format était effectivement plus adapté. Il y a selon moi de gros soucis de rythme, avec des passages extrêmement lourds en texte (proche du roman donc), ou des extraits de journaux de l’époque, certes intéressants, mais difficile à lire (la police est épouvantable) et venant casser le rythme. J’ai presque l’impression que l’auteur a essayé de « caser » son travail de recherche plutôt que de l’intégrer et de l’adapter subtilement au medium de la BD.

Le dessin m’a aussi un peu dérangé. Il sert bien l’histoire, certes, mais sa précision semble varier d’une case à l’autre. Il est parfois détaillé, parfois épuré et tremblotant au point de ressembler à une esquisse.

En conclusion : un témoignage passionnant, qui m’a ouverte les yeux sur cette période de l’Histoire… mais une réalisation perfectible. Je me demande si il ne serait pas préférable de lire le roman (intitulé « Benigno, dernier compagnon du Che »).

Nom série  Le Printemps des Arabes  posté le 05/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’imagine que Mohammed Bouazizi n’imaginait pas embraser le monde arabe en s’immolant le 17 décembre 2010 pour protester contre la confiscation de sa brouette. Et pourtant, presque 3 ans après, c’est toute une région qui s’est transformée, jamais autant de dictateurs n’auront chuté en si peu de temps. Mais le prix payé en vies est terrible.

Cet album nous relate les faits chronologiquement, un chapitre par pays. La narration est parfois un peu lourde, constituée de « voix off » assez verbeuses et neutres nous relatant les faits (voir seconde planche assez représentative dans la galerie). Ces passages ressemblent presque à des pages Wikipédia illustrées… intéressant, mais trop académique. Heureusement l’auteur intercale aussi des témoignages et des histoires plus personnelles, ce qui ajoute une touche humaine au récit.

L’autre petit reproche que je ferai est sur le concept même : le résumé de l’éditeur nous parle d’une « histoire toujours en marche » et il est effectivement étrange de lire une BD qui parle de la guerre civile en Syrie (entre autre) alors que ce drame humanitaire est plus que jamais d’actualité aujourd’hui. Suite et fin dans un tome 2 ?

Cet album est malgré tout intéressant. Il résume brillamment les évènements de ces dernières années, et proposent des témoignages touchants et édifiants. A lire.

Nom série  Clichés de Bosnie  posté le 30/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il existe déjà pas mal de BD sur la guerre en Bosnie (voir notre thème) mais Aurélien Ducoudray et François Ravard apportent leur pierre à l’édifice, et quelle pierre !

Aurélien a suivi un convoi humanitaire en 2004 et nous raconte son expérience. La guerre était certes terminée depuis des années, mais les séquelles étaient toujours présentes : pays en ruine, familles toujours déplacées et traumatisées, dépouilles disparues à jamais ou non identifiées… L’auteur en profite pour nous faire une petite piqure de rappel historique, et nous présente les faits et l’engrenage terrible que l’ONU ne parvint jamais à enrayer.

Le ton est pourtant léger, « l’ouvrage nous fera passer du rire aux larmes » comme l’explique le résumé de l’éditeur. A ce titre les passages durs laissent souvent place à des scènes humoristiques dignes des histoires de Nicolas Wild (Kaboul Disco, Ainsi se tut Zarathoustra). Le dessin tout en rondeur, presque cartoon, accentue d’ailleurs ce fait, même si je l’ai trouvé un peu déstabilisant en début de lecture.

Une BD poignante et drôle, instructive et divertissante… en un mot, une réussite !

Nom série  Jack Joseph, soudeur sous-marin  posté le 28/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je lorgne sur cet album depuis un moment – la VO est dans mon panier Amazon depuis plusieurs mois. La couverture magnifique (voir ici) avait retenu mon attention en librairie, mais le résumé un peu « space » m’avait fait craindre une histoire un peu trop onirique et loufoque. La parution chez Futuropolis est l’occasion de franchir le pas…

… et j’ai adoré ! L’histoire de fond est finalement très typée « roman graphique », avec cet homme paniquant un peu à l’idée de devenir papa, et qui a surtout des souvenirs douloureux enfouis au plus profond de lui, et qui vont refaire surface soudainement lors d’une découverte sous-marine à première vue anodine.

S’en suivent de longues déambulations teintées d’onirisme (virant parfois au cauchemar) montrant un homme qui perd les pédales et qui tente tant bien que mal de donner un sens à ce qui lui arrive. C’est touchant, bien écrit, intrigant au possible, et la fin est bien amenée et satisfaisante. La narration mêlant passages oniriques et sauts dans le temps est habile et ne perd jamais le lecteur (ou en tout cas jamais bien longtemps).

Le dessin en noir et blanc est magnifique, et parfaitement adapté pour représenter la petite ville côtière de Nouvelle Ecosse, cadre de cette histoire.

Un coup de cœur en ce qui me concerne.

Nom série  Batman - Sombre Reflet  posté le 16/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je précise que je suis un gros fan de l’univers Batman, sans pour autant être un spécialiste incollable. J’étais donc impatient de m’y replonger avec cet album qui semble plaire.

Mon avis est mitigé. C’est un bon Batman, très moderne, pas de doute. La psychologie des personnages est remarquable. L’intrigue est prenante, les sauts narratifs dans le temps sont maitrisés, et Gotham est présenté comme un personnage à part entière.

Mais je me retrouve beaucoup dans les avis plus modérés. La construction de l’histoire me semble un peu alambiquée. Je l’ai suivie relativement facilement, mais une fois la lecture terminée, je me retrouve bien incapable de la résumer. Pas dans les moindres détails en tout cas. Elle est d’autant plus assez longue, même si cela ne se ressent pas trop à la lecture.

Et puis je dois avouer que j’ai eu du mal à me faire à ce nouveau Batman, non incarné par Bruce Wayne. De plus certaines scènes d’action me paraissent un peu ratées (elle sort d’où cette caisse, dans l’avion, vers le début ?) et pas toujours lisibles (je pense notamment à un passage dans le sous-marin).

En conclusion, une bonne histoire de Batman, mais pas la meilleure que j’ai lue. A lire quand même…

Nom série  Douce France  posté le 13/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un album qui laisse un goût amer. La construction d’un mémorial sur la résistance semble être une cause tellement noble, et pourtant le fourmillement d’activités qui entourent ce projet est nauséabond au possible. Les personnes en charge se foutent royalement de la résistance, et ne pensent qu’à leur carrière et leur réputation. Le résistant vedette imposant sa vision sur ce projet a quant à lui les mains sales, et est entouré de gaillards bien peu recommandables. Le personnage principal se laisse absorber par cette histoire au point de délaisser sa femme enceinte. Bref, un tableau peu glorieux, on en vient presque à oublier les héros de la résistance.

Graphiquement, l’album interpelle. Le style graphique ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais il faut avouer que les planches sont belles et fluides.

Par contre j’ai un peu décroché sur la fin. Celle-ci me semble un peu confuse, et se termine un peu soudainement.

Un bon album malgré tout.

Nom série  Mirador, tête de mort  posté le 13/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
« Mirador, tête de mort » nous fait plonger dans le milieu des skinheads d’extrême droite, tout en nous rappelant que ce mouvement né en Grande Bretagne dans les années 60 n’était originellement pas raciste ni même politisé. Certaines branches skinheads actuelles sont d’ailleurs toujours pacifistes. L’album est autobiographique, l’auteur ayant trainé dans les milieux skinhead dans sa jeunesse. Le récit est bien entendu édifiant, et nous présente une brochette de personnages tous aussi détestables les uns que les autres.

Il est d’ailleurs presque (je dis bien presque) comique de voir différentes factions de fascistes se détester et se tirer dans les pieds : les skinheads, les lepénistes, les hooligans nazies etc. Je dois avouer que ces nuances subtiles m’ont échappé. Un facho reste un facho.

L’intrigue même, articulée autour du meurtre en début de récit, est prenante et bien construite, même si elle ne réserve pas de grande surprise.

Un album intéressant et édifiant - terme récurrent dans cet avis, mais parfait pour décrire le contenu. A découvrir.

Nom série  Cendres  posté le 26/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Cendres » est à ma connaissance le premier album de Álvaro Ortiz traduit en français. Les éditions Rackham ont du flair, ce jeune auteur espagnol a du talent.

La lecture est fluide et prenante au possible. On se demande vraiment où l’intrigue va nous mener. Que vont trouver nos protagonistes une fois arrivés à leur destination (le X sur la carte) ? La fin est belle et satisfaisante, même si j’imagine que certains la verront venir. En cours de route, on ne s’ennuie pas : passages racontant la jeunesse des personnages, beaucoup d’humour, de l’action, des engueulades, et des pages sur l’histoire de la crémation venant s’intercaler habillement dans l’histoire. Bref, on ne voit pas les 180 pages passer.

Le graphisme est maitrisé, et se rapproche de ce que l’on trouve dans le comix indépendant américain, mais en couleur. C’est simple, c’est élégant.

Un road movie prenant et original. Un album que je recommande chaudement.

Nom série  Mermoz  posté le 22/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quel album, quelle aventure... et surtout quel personnage : Jean Mermoz fut un aviateur français très connu, un véritable héros ayant accompli de nombreux exploits aériens. Je vous laisse découvrir sa page Wikipédia.

Micheluzzi est fils d’officier aviateur, et on sent qu’il a beaucoup donné à cette œuvre. Il y a un travail de documentation considérable, et surtout une passion qui ne s’invente pas, l’auteur vénère clairement Mermoz. Le récit est très prenant, et nous fait voyager dans le nord de l’Afrique, puis en Amérique du sud… Dépaysement et danger garantis.

Graphiquement, son « graphisme élégant et nerveux, inspiré des maîtres américains » (je cite la bio de l’éditeur) sert parfaitement le récit.

Je ferai un seul reproche : l’auteur avoue dans la préface s’être beaucoup inspiré du roman « Mermoz » de Joseph Kessel, au point d’en avoir emprunté de nombreux textes. Et je trouve que cela se ressent un peu sur la narration, un peu chargée textuellement. Rien de bien grave cependant.

Un album passionnant et au contenu conséquent (118 pages remplies à craquer) qui devrait ravir les amateurs d’aviation, mais aussi d’Histoire et de grandes aventures de manière plus générale.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 42 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque