Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 920 avis et 296 séries (Note moyenne: 3.38)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Arraigo  posté le 02/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un ouvrage édifiant, basé sur l’histoire vraie d’une maman mexicaine innocente qui se fait kidnapper par l’armée, torturer et violer au nom de la lutte contre la drogue. Une piqure de rappel sur les risques associés à un gouvernement qui bafoue les droits de l’homme au profit d’une guerre contre X (remplacer par l’épouvantail adéquat).

Les faits sont racontés clairement. La narration est très (trop ?) académique, le ton est juste et n’en fait pas trop (pas de scène de viol graphique, pas de larmoyant). L’album est accrédité par Amnesty International, qui a fourni de la documentation à l'auteur, et cela se ressent lors de la lecture.

La mise en image de Georges Van Linthout (que l’on avait interviewé à l’occasion de la sortie de Braquages et Bras Cassés, toujours chez La Boîte à Bulles) est parfaite.

Un album recommandable.

Nom série  Azimut  posté le 20/11/2012 (dernière MAJ le 14/07/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Apres 2 tomes, je reste dubitatif.

Certes, l’histoire est originale au possible, l’univers mis en place est riche, les dialogues savoureux et l’humour de bon goût. Le dessin est absolument magnifique, Jean-Baptiste Andreae s’est vraiment surpassé.

Mais voilà, à la moitié du récit (2 tomes parus sur 4 prévus), on nage toujours en plein brouillard. Certaines réponses arrivent, mais de nombreux points restent en suspens, et je suis personnellement resté sur ma faim. Cela risque de donner quelque chose d’assez fort, mais à condition que les auteurs arrivent à contenir leurs personnages, leur intrigue et leur univers. Espérons que cela ne parte pas dans tous les sens pour aboutir à un grand n’importe-quoi, comme c’est trop souvent le cas avec ces univers un peu loufoques.

Allez, on y croit, vivement la suite !

Nom série  Un temps de Toussaint  posté le 14/07/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cet album m’a laissé dubitatif. Il s’agit d’une chronique rurale très classique, mais aussi très courte, 20 pages à peine. A ce titre je trouve que l’histoire ne se développe pas assez, on n’a pas le temps de s’attacher aux personnages. La fin est certes rigolote, mais globalement je ne retiens pas grand-chose de ma lecture, et je doute me souvenir de cet album dans quelques mois, et ce malgré la mise en image élégante de Rabaté.

Dommage.

Nom série  Confidences à Allah  posté le 14/07/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le sujet de l’album semble suggérer une histoire dure (conditions de vie des musulmanes, exploitation sexuelle), pourtant le ton est léger, voire humoristique, et assez cru sans pour autant vulgariser le contenu. Jbara n’a pas la vie facile, et fait certains choix douteux. Son seul confident : Allah, avec qui elle a des conversations parfois sérieuses, souvent cocasses.

Le ton est un poil partial, voire féministe (ce n’est pas une critique), les hommes rencontrés sont pour la plupart des assoiffés sexuels (normal, si on considère les circonstances des rencontres) et Jbara « navigue » dans ces eaux troubles de son mieux. On finit vraiment à s’attacher à elle, malgré ses erreurs.

La mise en image est superbe, le style « animation » contribue grandement au ton plutôt léger de l’album.

Un bon moment de lecture.

Nom série  John and Mary  posté le 09/07/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mosquito continue de publier les histoires de l’Ouest américain de Serpieri, pour notre plus grand bonheur.

On sait à quoi s’attendre : l’auteur est passionné de culture indienne, et propose des histoires certes classiques, mais remarquablement écrites et racontées. Les 3 histoires courtes de ce recueil m’ont beaucoup touché. Le ton est très humain, un poil manichéen certes (indiens gentils, hommes blancs méchants), mais le destin des différents personnages est vraiment poignant.

Le dessin n’est pas en reste, il est précis et détaillé, et les planches font vraiment voyager. Si je devais chipoter je dirais que certaines cases sont mal agencées, ce qui rend la lecture parfois un peu fastidieuse. Mais rien de grave…

Un superbe album, à recommander aux amateurs du genre.

Nom série  Chaperon Rouge  posté le 09/07/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’aime beaucoup le graphisme de Danijel Zezelj, et j’étais intrigué par cette adaptation noire de ce conte bien connu… Globalement je suis ressorti satisfait de ma lecture.

Je commence par le dessin : magistral, un vrai délice pour les yeux. Il y a toujours des petits soucis de lisibilité sur certaines cases plus petites, mais les planches sont vraiment magnifiques.

L’interprétation de l’histoire est intéressante. L’auteur colle globalement à la fable originale, mais avec des touches personnelles çà et là. La narration muette fait qu’on interprète ces ajouts selon ses goûts et humeurs.

Reste un défaut inhérent à ce genre d’histoire muette : l’album se « lit » en 2-3 minutes. Si ce détail ne vous dérange pas, foncez, c’est du tout bon !

Nom série  Baby's in black  posté le 08/07/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne suis pas spécialement fan des Beatles, mais j’ai été captivé par cet album racontant les tout débuts du groupe alors qu’ils jouaient la nuit dans des clubs pourris de Hambourg.

L’histoire est bien documentée, et raconte entre autre la rencontre entre Astrid Kirchherr (photographe allemande) et Stuart Sutcliffe, cinquième membre du groupe à l’époque. L’auteur a choisi de centrer son récit sur ce dernier, son déchirement entre le groupe et sa passion pour l’art, ses problèmes de santé, sa relation avec Astrid.

On y découvre aussi dans une moindre mesure les mœurs allemandes de l’époque.

Le dessin en noir et blanc est élégant, même si il faut avouer que les personnages (surtout masculins) se ressemblent tous, et sont souvent uniquement identifiables grâce à leur coupe de cheveux !

Un album passionnant pour le non-fan que je suis. J’imagine que les amateurs des Beatles l’apprécieront à sa juste valeur.

Nom série  Gung Ho  posté le 29/10/2013 (dernière MAJ le 07/07/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai une véritable fascination pour les histoires post-apocalyptiques, que ça soit en jeu vidéo (Fallout 3), films (I am Legend), romans (Metro 2033) ou BDs. Malgré la noirceur évidente j’adore constater que l’humanité survit malgré tout, et la liberté résultant de l’effondrement de l’ordre sociale doit sans doute titiller le rebelle enfoui en moi.

« Gung Ho » et son graphisme élégant avaient donc tout pour me plaire, surtout que les premiers avis étaient très positifs. Et globalement je suis ressorti conquis de ma lecture. Il s’agit certes d’un premier tome, l’auteur met donc en place son univers et ses personnages de manière habile, mais le nombre de page conséquent fait que l’histoire progresse suffisamment.

Et puis je suis fan du dessin d’aspect synthétique. Il est certes à des années lumières de l’approche traditionnelle « crayonné, encrage et couleurs directes », mais il est précis et maitrisé, et puis surtout j’adore son esthétisme et je le trouve parfaitement adapté à ce genre d’histoire.

Un petit détail m’a quand même chiffonné : l’auteur a choisi de centrer sa narration sur les jeunes de la colonie. Le ton est donc très ado, ça drague, ça aime pas les règles, ça fume et joue de la guitare etc. Sur un tome ça passe bien, mais j’espère que cet aspect de l’histoire ne va pas devenir trop horripilant pour le vieux con que je suis.

Voilà, un excellent premier tome, j’attends la suite avec impatience !

MAJ tome 2

L’histoire avance bien, mais les amourettes ado prennent de plus en plus de place, avec l’apparition de paires de seins qui devraient ravir les fans des mondes d’Aldébaran. Je laisse quand même 4 étoiles, mais de justesse. A voir dans le tome 3.

Nom série  Yan’ Dargent  posté le 02/07/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nina Luec et Mandragore revisitent un tableau célèbre du peintre breton Yan’ Dargent.

La narration est habile, et parvient à nous présenter la légende bretonne qui a inspiré le peintre (Les lavandières de la nuit), ainsi qu’une partie de la vie de ce dernier. C’est intéressant, bien écrit, bien documenté, et devrait ravir les amateurs de fantastique.

Le dessin est maitrisé et parfaitement adapté à ce genre d’histoire.

Un album classique, mais les amateurs de légendes (et de culture bretonne) se doivent de le lire.

Nom série  Mégacomplots à Tananarive  posté le 30/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un complot estudiantin. C’est la meilleure façon de décrire ce diptyque original.

L’intrigue est bien construite, les retournements de situation et coups fourrés abondent, et globalement l’histoire se tient bien. Le premier tome laisse beaucoup de choses en suspens, mais le deuxième vient conclure l’histoire habillement et sans trop en faire.

Le dessin est joli, mais les couleurs informatiques un peu « flashy ». C’est d’autant plus dommage que le dessinateur fait de superbes dédicaces en couleurs directes en festival. Enfin, c’est un choix. Dommage aussi que l’histoire nous fasse peu visiter Madagascar, même si je comprends bien que l’histoire s’y prête mal.

Un bon moment de lecture, un thriller original.

Nom série  Kraa  posté le 11/09/2010 (dernière MAJ le 24/06/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je mets mon avis à jour suite à la lecture des 3 tomes.

Bon sang quel plaisir de voir Benoît Sokal revenir à ses premiers amours, seul aux commandes d’une nouvelle série BD, ce qui ne lui était plus arrivé depuis longtemps (il avait délégué à Bingono le dessin de sa dernière série en date, Paradise). Et si je puis me permettre, il s’est vraiment surpassé !

L’histoire reprend certes un point de départ assez banal (des blancs qui bafouent une terre indienne et martyrisent son peuple, pour s’accaparer des ressources naturelles), mais l’auteur y ajoute des ingrédients bien à lui : les grands espaces sauvages, la nature, l’aventure, et un soupçon de fantastique. Le cocktail fonctionne à merveille, et j’ai littéralement avalé les 3 tomes.

Et que dire du dessin, sinon que je l’adore. J’ai trouvé chaque planche magnifique, que ce soit au niveau des personnages ou des paysages. La mise en couleur est elle aussi superbe. Un vrai délice pour les yeux (je vous laisse découvrir des extraits dans la galerie). Bon certains regretteront peut-être un trait un peu gras sur certaines cases, mais moi, ça ne m’a pas du tout dérangé... tout est affaire de goût.

Une valeur sûre, terminée en 3 tomes !

Nom série  Un Marron  posté le 24/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai trouvé cet album passionnant.

Il est clairement basé sur une recherche historique pointue, mais n’est pas rébarbatif ou trop chargé pour autant. L’histoire est fluide et prenante, et pas manichéenne du tout malgré le sujet. Le contexte historique est lourd de sens et intéressant au possible.

La mise en image est superbe (malgré une couverture il est vrai un peu terne), et me rappelle un peu le dessin de Simon Hureau (L'Empire des hauts murs, Le Massacre). On prend vraiment plaisir à explorer la jungle de l’ile de la Réunion en compagnie de nos deux échappés.

Un album que les amateurs d’histoire et d’Histoire se doivent de découvrir. Vivement la suite !

Nom série  Pretty Deadly  posté le 24/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour moi cet album fut avant tout un coup de cœur graphique, en particulier avec sa couverture enchanteresse. A ce titre je ne comprends pas ce changement de couverture sur la VF, les éditions Glénat avaient-elles peur que le rose rebute les mâles français ? Bref, je vous ai mis la couverture VO dans la galerie pour la peine.

La beauté du dessin se retrouve à l’intérieur de l’album, on en prend plein les mirettes : trait précis, compositions de toute beauté, et couleurs parfaitement adaptées au récit. Ce dessin dégage une poésie qui m’a vraiment enchanté.

L’intrigue est originale (la Mort qui succombe aux charmes d’une humaine, qui se retrouve enceinte), et si le déroulement est globalement assez violent, les textes dégagent eux-aussi une poésie qu’on voit rarement dans ce genre d’histoire. Par contre je vois que je ne suis pas le seul à trouver que cette dernière est un poil difficile à suivre, surtout sur la deuxième moitié de l’album (qui se lit comme un one-shot, même si une suite est prévue).

Un coup de cœur !

Nom série  Southern Bastards  posté le 21/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jason Aaron est de retour avec sa nouvelle série après le gros succès de Scalped.

Le contexte est diffèrent (village paumé en Alabama) mais le ton reste similaire : un héros « dur à cuire », des brutes sanglantes, un parrain local, et une bonne dose de testostérone. L’histoire est bien construite, même si le personnage principal ne m’a pas convaincu à 100%. J’ai un peu de mal à comprendre le fait qu’il tienne à tout prix à se mêler à des affaires qui vont clairement lui exploser à la gueule.

Le dénouement est vraiment bien vu, et m’a beaucoup touché. Cet album est numéroté 1, mais il se lit comme un one shot, ce qui est une bonne nouvelle après le tirage sur la corde de Scalped (voir mon avis sur cette série).

Le dessin de Jason Latour (qui avait déjà officié sur un comics de la série Scalped) est maitrisé et parfaitement adapté au récit.

Une valeur sure si vous aimez les histoires « couillues ».

Nom série  Fables Psychiatriques  posté le 19/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album est tout simplement passionnant.

Darryl Cunningham, ancien aide-soignant, nous parle de pathologies assez connues (dépressions, Alzheimer, schizophrénie etc.) mais sur lesquelles il reste tellement à dire. D’énormes progrès ont été accomplis sur le traitement des patients souffrant de maladies mentales, mais il reste tellement à faire, notamment au niveau de l’information et éducation du public. Les préjugés et stigmas sont toujours là en 2015, alors que tant de progrès sont fait sur d’autres fronts (sexisme, racisme, homophobie).

L’auteur a selon moi trouvé l’équilibre parfait entre vulgarisation et technicité. On en apprend énormément, mais la lecture n’est jamais fastidieuse ou ennuyeuse.

Le dernier chapitre est une réelle surprise et vient chambouler un album jusque-là assez classique. Vraiment pas la conclusion à laquelle je m’attendais. Ce dénouement ajoute une force au récit.

La mise en image est assez classique, malgré la référence à Marjane Satrapi dans le chapitre d’introduction. Le style épuré ne sera pas au goût de tout le monde, mais il sert parfaitement le propos.

Un album à mettre d’urgence entre toutes les mains.

Nom série  Bumf  posté le 14/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je suis fan des reportages de Joe Sacco (notamment le dernier en date, Gaza 1956, en marge de l'histoire), je me suis donc jeté sur ce nouvel album, sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Quelle douche froide.

L’auteur retourne à ses débuts satiriques, et réalise un album underground (dans l’esprit de ceux de Robert Crumb) complètement trash et irrévérencieux. Je n’ai vraiment pas accroché au ton loufoque et déjanté, et je suis resté complétement hermétique au message, qui semble critiquer les classe politique et religieuse, et sans doute la société américaine de manière plus générale. Mais franchement je n’ai pas compris grand-chose, je n’y ai vu qu’un grand « n’importe quoi ». Je me suis forcé jusqu’à la page 90 (sur 120) avant de jeter l’éponge.

Les amateurs du genre apprécieront sans doute cet album à sa juste valeur. Moi, je suis complétement passé à côté.

Nom série  Naugatuck 1757  posté le 13/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mosquito continue de publier les histoires courtes de Sergio Toppi, avec ce recueil de 3 histoires parues en revue en 1976, 1977 et 1978. Mon avis est identique à celui sur la dernière parution en date (Chapungo), tellement les albums sont similaires.

Les fans de Toppi ne seront pas dépaysés, on retrouve les thèmes chers à cet auteur : les légendes, les peuples indigènes américains, les grands espaces, la nature… et une certaine noirceur dans le propos, avec la faiblesse humaine toujours mise en avant.

Et puis le dessin est bien entendu magnifique, que ce soit au niveau des personnages ou des paysages. Vraiment on en prend plein les yeux.

Voilà, un recueil pas forcément marquant, mais agréable et superbement mis en image. A découvrir.

Nom série  Sables noirs - 20 semaines au Turkménistan  posté le 09/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
« Sables noirs » est un carnet de voyage qui devrait ravir les amateurs du genre. Le Turkménistan est un état très secret dont on sait peu de chose, et le visiter en BD est intéressant et dépaysant.

L’auteur s’immerge vraiment dans la culture locale, se promène, parle à la population, et surtout « croque » tout ce qu’il voit. Ces esquisses « polaroids » s’intercalent entre les différents chapitres de l’histoire et nous montre le pays dans ses plus menus détails (bâtiments abandonnés, bords de route, petits commerces etc.)

Le dessin est joli, même si j’aurais personnellement préféré un style un peu plus détaillé et de la couleur.

Voilà, il s’agit d’un carnet de voyage, pas d’un documentaire, l’analyse de la situation du pays reste donc superficielle, mais le voyage est agréable.

Nom série  Mourir (ça n'existe pas)  posté le 27/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avais découvert Théa Rojzman grâce à son ouvrage Le Carnet de rêves (toujours chez La Boîte à Bulles), véritable coup de cœur à l’époque (2009). Son nouvel album, « Mourir ça n'existe pas », y ressemble sur plusieurs points, mais je l’ai trouvé beaucoup plus mûr, plus accessible aussi.

Les thèmes sont multiples, et en tant que parent j’en ai surtout ressorti un message fort concernant l’impact que le comportement d’un parent peut avoir sur le développement d’un enfant. Yann souffre clairement des obsessions de sa mère, véritable « malédiction familiale » transmise d’une génération à une autre. J’ai trouvé le message juste et touchant, la narration habile et originale, et la fin très belle et finalement assez positive (après une lecture parfois sombre).

Côté dessin on retrouve les aquarelles « brutes » de l’auteur, avec ses explosions de couleurs et ses traces de pinceaux volontairement visibles. La mise en page « explose » parfois, avec des planches oniriques du plus bel effet.

Une lecture enrichissante et passionnante.

Nom série  Outcast  posté le 22/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Par le créateur de Walking Dead », l’autocollant attire forcément le fan que je suis. Pourtant je ne suis pas amateur de victimes possédées et d’exorcisme, et j’avais un peu peur de faire un blocage (comme Pol – voir son avis). Mais j’étais déjà allergique aux histoires de zombis, et Walking Dead avait su me convaincre, alors je me suis lancé…

… et je ne le regrette pas du tout. Il ne s’agit que d’un premier tome, l’histoire ne fait que commencer (espérons qu’elle me dure pas aussi longtemps que celle de Walking Dead), mais je l’ai trouvée très prenante et remarquablement racontée. L’auteur maîtrise vraiment son art, la narration est aux petits oignons, et les personnages bien développés.

Le dessin de Paul Azaceta n’est pas en reste, et sert parfaitement le récit, avec des tons souvent sombres.

Un excellent premier tome, je lirai la suite, sans aucun doute !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 46 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque