Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4953 avis et 1915 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Dômu - Rêves d'enfants  posté le 09/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tout d'abord, j'ai franchement apprécié le dessin de ce manga. Le style d'Otomo est excellent, net et fort. La composition de ses images transforme certaines cases en vraies oeuvres d'art. Je trouve particulièrement réussies ses vues de ces immeubles énormes, certaines images allant même jusqu'à donner un vrai vertige. Le simple dessin rend les bâtiments de cette résidence impressionants, imposants, oppressants, ajoutant à l'ambiance particulière que le récit crée au long des pages.

Ensuite, quant à l'histoire, elle n'est pas mal. Elle joue beaucoup sur l'ambiance, mêlant thriller, fantastique et aussi un peu film à suspense ou d'horreur.
L'ennui, c'est que j'ai trouvé la narration très fouillis par moment, et les évènements durs à suivre et à comprendre. Les personnages ne sont pas facilement reconnaissables entre eux, les transitions entre scènes sont un peu ratées à mon goût, etc... Bref, malgré l'ambiance de certaines scènes, j'ai trouvé que le charme était assez rompu par les problèmes de narration. Je n'ai pas su rentrer comme il fallait dans le récit à cause de cela.
En outre, je trouve que certaines scènes gore sont franchement dispensables. Bon, c'est l'idée de l'histoire d'une certaine manière (imaginez 2 Tetsuo de Akira dans la même résidence, le sang ne peut que gicler autour d'eux), mais franchement j'ai trouvé les giclées de sang et de violence un peu gratuites par moments.

Globalement, cette BD a donc de grandes qualités visuelles et dans l'idée, mais la narration, la finalité de l'histoire et cet excès de scènes gore m'a un peu déçu.

Nom série  L'Institution  posté le 09/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un album qui m'a un peu surpris en première lecture : je m'attendais à tomber sur une BD d'humour dans la lignée de Monsieur le ministre et autres Propos Irresponsables. Et au lieu de ça, j'ai découvert une histoire autobiographique ou presque, noire, sérieuse, emplie pourtant d'humour noir et surtout très proche d'une critique acide de l'hypocrisie et de la sordide médiocrité des institutions religieuses telles que celles où Binet s'est retrouvé "enfermé".
Les adultes y sont moches, méchants, pervers et égoïstes. Les gosses eux-mêmes sont des loups entre eux. Et tout concourt à représenter cette institution comme un monde affreux dont on ne peut que rêver de s'échapper. Ce côté sordide m'a fortement marqué, à tel point que je l'ai trouvé légèrement dérangeant.
Pourtant d'un autre côté, l'humour de Binet est très présent. Tout est traité sur un ton caustique, montrant avec un humour noir les situations absurdes et brutales de vérité qu'il aurait vécu à l'époque.
Mais personnellement, c'est le côté sordide qui a été le plus fort pour moi : je n'ai pas vraiment ri, ni en définitive apprécié la BD comme un agréable moment de lecture plein d'humour. Ce que j'en ai surtout retenu, c'est que SURTOUT PAS je n'enverrais mes enfants dans une institution de ce genre.

Une Bd intéressante, forte, noire, emplie de la vérité et de l'humour de Binet mais qui ne m'a pas personnellement charmé.

Nom série  Gil Jourdan et à M.Tillieux (L'hommage à)  posté le 09/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il ne s'agit ici ni d'une parodie ni vraiment d'une suite donnée aux aventures de Gil Jourdan après la mort de Tillieux. C'est vraiment un hommage.
Le long de 8 histoires courtes (moins de 10 pages chacune), des auteurs BDs vont reprendre les personnages de Gil, Libellule, Crouton et Cerise dans des aventures nouvelles, mais exactement ou presque dans l'esprit des albums Gil Jourdan déjà parus : les enquêtes sont du même style, avec quelques ennemis récurrents issus de la série, et surtout avec un humour très similaire.
Certains transposent Gil dans un décor un peu plus moderne ("Meurtre télécommandés" et "Injection directe" notamment), d'autres récupèrent le titre et le thème d'histoires parues pour en faire une histoire nouvelle et différente ("Ours en Peluche et Popaïne"), une histoire n'est véritablement qu'un hommage, une suite d'actions et de péripéties presque muettes tout droit issues des aventures de Gil avec apparition de Tillieux lui-même à la fin ("En pleine forme"), et enfin la plupart ne sont rien d'autre que de véritables nouvelles enquêtes de Gil et Libellule, tout à fait dans l'esprit de la série.
Mon histoire préférée reste "Les Sept Bains de Libellule", toute bête au niveau du scénario et de l'intrigue, mais où je retrouve amplifié l'humour de Libellule et de Crouton : sympa.

Globalement, les histoires sont plutôt bien dessinées. Le style des dessins copie vraiment celui de Tillieux, tout en laissant reconnaître parfois aisément la patte de chaque dessinateur.

Ce sont des histoires que j'ai lues avec quasiment autant de plaisir que la série originale, pleines d'humour pour certaines, un peu trop modernes pour d'autres ceci dit. Un bel hommage donc, et pas une BD commercial profitant du succès de Gil Jourdan comme on aurait pu le craindre.

Nom série  Kenya  posté le 09/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'impression globale qui émane de cette série suite à sa lecture, c'est un drôle de sentiment de désuétude.

Le dessin, déjà, paraît désuet. C'est toujours le style si spécial de Leo, le même que pour Aldébaran. Ses personnages, réalistes, ont un petit je-ne-sais-quoi d'étrange, oscillant entre la ligne claire et un style plus moderne mais donnant un résultat surprenant à mes yeux. Les personnages sont un peu figés, presque moches sans l'être. Quand ils sourient de leurs dents blanches, ils ont vraiment l'air ridicules, je trouve, presque effrayants d'inhumanité... C'est pour moi une drôle d'impression de voir des mannequins de cire animés. Sans pour autant trouver ça vraiment moche, ça donne une BD visuellement "bizarre" à lire pour moi. En outre, je trouve certains décors vraiment ratés : les plaines Africaines, presque désertiques, font trop simplifiées et vides à mes yeux. Une case m'a même choqué : elle présentait le Kilimandjaro en arrière-plan du Palais du noble Italien, et la montagne avait l'air d'un talus derrière la maison... perspective complètement manquée !

Ensuite, l'histoire aussi est construite de manière assez désuète, presque aussi désuète que son scénario. Ceci dit, cela semble être voulu, vu les remerciements du premier tome à des dizaines d'auteurs célèbres de romans d'aventure et de science-fiction du 19e siècle et du début du siècle.
Cela donne donc une histoire aux ficelles un peu cousues de fil blanc, mais finalement bien prenante. Tout joue sur le mystère et ça marche bien. On a envie d'en savoir plus, d'autant que ce mélange d'apparitions de dinosaures, de mutants, de monstres et de possibles extra-terrestres a de quoi captiver un amateur de sensations et de fantastique.
L'histoire est bien foutue, intéressante et bien dosée.
L'ennui, pour moi, c'est le même que j'avais un peu ressenti dans Aldébaran, puis beaucoup dans Betelgeuse, c'est ce besoin constant qu'a l'auteur d'insérer des histoires d'amour et de sexe à tout bout de champ dans ses BDs, des histoires dignes de romans-photos. Est-il besoin de mettre en scène uniquement des célibataires ou bien des mariés très libérés, et de les mixer pour les faire s'aimer et se désirer tous les uns les autres comme dans une série à l'eau de rose façon Hélène et les Garçons ? Cet ajout permanent de sentimentalisme et de désir sexuel rompt un peu pour moi le rythme de l'histoire plus "enquête fantastique" de Kenya et est à mon goût franchement dispensable. Mais bon, ça a l'air à nouveau d'être un choix de l'auteur...

Globalement, c'est une BD que je juge visuellement aussi spécifique que les autres BDs de Leo, bizarre sans être moche, et qui possède une histoire prenante qui la fait lire avec plaisir et qui donne envie de savoir la suite.

Nom série  Les Banquiers  posté le 08/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En ouvrant cette Bd, je me suis dit que ça allait encore être une suite de gags sur un nouveau métier dans le monde de la BD, cette fois-ci : les banquiers. Mais en réalité, cette série porte quasiment plus sur le personnage du directeur de la CNP, un salaud mysogine, égoïste et arnaqueur, que sur les employés de banque de manière générale.

Le dessin est dans un style classique de la Bd d'humour franco-belge récente : décors simples, personnages un peu en rondeurs mais pas trop, couleurs unies. C'est pas fameux mais ça se laisse regarder et la lecture en est rendue assez aisée.

Côté humour maintenant, faut avouer que c'est parfois assez lourd, pas vraiment drôle quoi. Situations exagérées, personnages caricaturaux, la routine des BDs d'humour dans le style, quoi. Mais bon, ça se lit assez bien, le personnage du méchant directeur est assez original et finalement assez sympa dans l'idée, et bon il doit bien y avoir quelques situations typiques des banques et des banquiers qui devront faire rire ou au moins sourire certains.

L'ayant lu sans trop de déplaisir, je trouve ça pas trop mal mais je ne l'achèterais pas personnellement.

Nom série  Madame, Monsieur  posté le 08/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD qui, semble-t-il, était déjà sortie en 2001, mais qui est rééditée en ce moment.

Un dessin tout en rondeur, assez simplifié au niveau des décors et des détails, mais dans l'ensemble assez sympa à lire et regarder.

Une idée d'album assez sympa puisqu'elle consiste à passer en revue tous les épisodes marquants et amusants de la vie, regardant aussi bien les évènements concernant les femmes que les hommes. Honnêtement, c'est rarement vraiment drôle, et puis il y a aussi ce côté "bd qu'on peut offrir facilement car ça concerne chacun de nous, vous et moi" qui m'agace un tout petit peu ici, mais bon... Ca se lit assez bien. Ce n'est pas vraiment répétitif puisqu'on évolue au cours des évènements de la vie, et puis globalement je trouve l'ambiance assez sympa.

Bref, ça se lit bien mais ça s'oublie vite et personnellement ce n'est pas le genre de BD que j'achèterais.

Nom série  Aquilon  posté le 08/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai lu les 2 tomes parus de cette série et... et j'ai bien aimé la première page du premier tome: en noir et blanc, avec un texte assez bien écrit, je me suis dit que ça partait bien.
Mais voilà que dès la seconde page, on a droit au sempiternel ciel orange des BDs heroïc-fantasy Soleil puis à une grosse baston entre brutes, avec du sang, des insultes, des tripes et même pas d'excuse!

Le dessin qui m'avait paru potable au départ montre très vite ses limites: le dessinateur simplifie au maximum les décors, évite tout détail sur les personnages, le tout pour masquer le fait qu'il ne sait pas vraiment bien dessiner. Certaines scènes se veulent grandiloquentes (combats titanesques) mais ne sont qu'un large fouilli assez indéchiffrable. Quant aux couleurs, elles ne présentent pas de défaut majeur, mais ne rendent pas les pages de cette BD jolies.

Pour revenir à l'histoire maintenant, elle est d'un banal complet: un héros doué de super-pouvoirs, un compagnon guerrier bourrin, des armées de méchants très méchants, une prophétie, une guerre, des dieux vivants et disparus, une relique à trouver... Et surtout, elle est bourrée d'influences très flagrantes. Il y a Star Wars: la scène de l'atterrissage de l'Empereur dans l'Etoile Noire est reprise dans son intégralité à la page 7 du tome 1, puis à la fin du tome 1 le héros s'enfonce dans les brumes pour rendre visite "à un vieil, à un très vieil ami" (est-ce bien Yoda qu'il va retrouver à Dagobah comme dans le Retour du Jedi?), et le tout est confirmé à la dernière page du tome 2 où apparaissent soudainement pod-racers et véhicules issus du Retour du Jedi et de la Menace Fantôme. On retrouve aussi Dune: le héros est un élu, c'est le Kabal-Haïdt (Kwisatz Haderach?); il existe une caste de femmes-sorcières capables de faire parler tous les hommes, ce sont les Udna-Keneses (Bene-Gesserit?); on peut voir l'avenir, le passé, etc. au travers du Shuud-Leïah (Shaï-Ulud?); une armée utilise au combat une race de gigantesques vers souterrains (les vers des sables?). Voici encore les Gardiens du Maser: le pilote du véhicule rouge à la fin du tome 2 est en réalité la réplique exacte de Zerit, le vieux moustachu, dans la BD de Frezzato, et même Dark Crystal: les Vennkiz, sages conseillers d'un bon roi, ont le physique exact des sages Mystiques du film, la race des méchants s'appelle les Rakses (Sekses? ou bien est-ce un mélange de Sekses et de Rakkis de Dune?).

En résumé, hormis une intrigue complexifiée desservie par une narration souvent difficilement compréhensible, cette série est une suite de déjà-vus et de clins d'oeil aussi gros que des vers Rakses.
Pourtant globalement, ça se laisse lire, sans passion ni réel intérêt mais bon, ça se laisse lire. Du moins jusqu'à la fin du tome 2, car à ce moment-là, ça tourne complètement au n'importe quoi tout à coup. La toute dernière planche est totalement délirante, semblable à une couverture de Shonen dans son délire: dans cet univers heroïc-fantasy, apparaissent tout à coup comme si c'était complètement normal des pod-racers de Star Wars, des planches à voile volantes, des voitures façon Hanna-Barbera, des requins de courses... Et nos héros sérieux et castagneurs se retrouvent en 2 cases transformés en gamins participant à une course de foliiiiie! N'IMPORTE QUOI!

Bref, une série qui démarrait de manière très très banale et se saborde sur la fin du 2e tome.
Vous pouvez toujours la feuilleter en bibliothèque, c'est pas trop désagréable, mais l'acheter, j'en doute...

Nom série  Point de fuite pour les braves  posté le 07/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album m'a légèrement surpris, moi qui me suis habitué au style d'humour délirant de Boucq, car il semble ici encore un peu hésitant. Bon, il faut le regarder de près pour voir que ce n'est pas exactement pareil que d'autres histoires courtes telles que celles des recueils La Dérisoire effervescence des comprimés et autres La Pédagogie du trottoir. C'est un peu comme si l'humour de Boucq n'était pas encore aussi aiguisé, ni aussi délirant que dans ses plus récents albums. Ou alors, ce sont les humours des scénaristes avec lesquels il a travaillé ici qui ressortent et modifient la donne.

Quoiqu'il en soit, le dessin est toujours très bon. Je le trouve pourtant moins bon que dans ses plus récents albums (là aussi), mais ça n'en reste pas moins un excellent album d'humour. Pour donner un aperçu, j'ai trouvé que certaines planches tenaient pas mal du style d'Alexis.

Et concernant l'humour, c'est pareil. J'ai retrouvé un peu d'humour dans le style d'Alexis et Gotlib et autres influences. Ce sont à mes yeux des gags qui auraient très bien pu être publiés dans Fluide Glacial. Certains gags absurdes ou délirants sur une parodie de Tintin sont par exemple très sympas.
Mais globalement, je n'ai pas tant ri que ça. Les chutes tombent légèrement à plat, l'humour est moins décapant que ce à quoi Boucq m'a habitué, et de même c'est moins caustique de manière générale.
Bon album d'humour mais pas exceptionnel.

Nom série  La Pédagogie du trottoir  posté le 07/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne reviendrai pas sur le dessin de Boucq que je trouve extra, marrant en plus d'être brillant. Pour un album d'humour, c'est visuellement un très bel album.
Et puis concernant les histoires elles-mêmes, je vais commencer par le moins bien : voilà, je n'ai pas trouvé l'histoire de la bonne soeur dans le supermarché très drôle, même si je l'ai trouvée méchamment caustique par moments (j'ai assez aimé le moment où la bonne soeur se penche pour frotter son évêque avec du détachant au niveau de la ceinture... ). Mais la plupart des autres histoires, je les ai trouvées vraiment drôles et délirantes. Entre le vieux beauf dans son grenier qui raconte comment il aurait joué le rôle de Tintin si Hergé l'avait choisi comme acteur, et la parodie de Tanguy Laverdure, c'est sans arrêt du délire, de l'humour noir, de l'absurde, du décalé.
Franchement, j'aime beaucoup l'humour de Boucq, alors quand en plus il dessine aussi bien que lui-même... J'aime !

Nom série  Vous en êtes encore là, vous ?  posté le 07/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un dessin d'humour tout simple à la Reiser mais en moins trash, un humour provoc et caustique, et surtout beaucoup de sexe. Voilà comment résumer cet album de Wolinski.
A l'époque où ils sont sortis, ces gags devaient être plutôt provocants, voire novateurs pour certains, tant la femme y est libérée sexuellement, de même que les moeurs des personnages de la BD. De nos jours, c'est franchement moins provoc et ça ne surprendra en rien des lecteurs déjà habitués à bien pire chez Reiser ou Vuillemin.
Et côté humour... Bah, c'est pas franchement drôle. A le lire ainsi, ça a l'air de jouer tellement sur la provoc que ça en oublie d'être vraiment drôle. Alors moui, ça se lit comme ça, histoire de voir quelle idée sexuelle a pu mettre en image l'auteur, mais à part ça, c'est pas très drôle.

Nom série  Lova  posté le 07/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Côté dessin, avec Servais, on sait à quoi s'attendre. C'est totalement réaliste et il faut aimer. Personnellement, ça me gave très vite comme dessin même si je ne peux pas considérer objectivement la BD comme étant moche.
Quant à l'histoire, je ne peux pas lui reprocher d'être mal construite : le scénario est bien fichu et se lit bien. Ceci étant dit, de nouveau, c'est très réaliste donc pas très prenant pour moi. Et puis surtout, c'est quasiment sans surprise aucune. Du début de la BD à la fin, on sait quasiment tout ce qui va se passer. Une histoire pas vraiment originale d'enfant-loup par dessus laquelle on ajoute une toute petite intrigue "policière" et le tout raconté presque comme un roman scientifique à l'eau de rose (pour peu que ça existe (du Werber par exemple )).
Donc même si rien dans la forme ni le fond n'est mauvais, à mon goût, c'est plat et sans réelle saveur. Moyen quoi.

Nom série  Pastiches  posté le 07/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je me souviens qu'étant gamin, ces BDs, qui étaient présentes à la bibliothèque municipale, était le fruit interdit : la BD cochonne que je mourrais d'envie de pouvoir lire parce que c'était mes personnages BDs habituels qui en étaient les héros.
Bon, en guise de BD cochonne, ce qu'on voit de plus obscène là-dedans, ce sont quelques paires de fesses et des seins mal dessinés.
Il se trouve justement qu'étant devenu un adulte fier et désormais capable de repousser les BDs érotiques comme l'expression du Malin qu'elles sont, j'ai eu l'occasion de lire ces pastiches sans crainte (du moins, j'ai relu récemment les deux écoles franco-belge, l'école américaine et l'école adulte). Et... Bof.
Les parodies du style de dessin des auteurs ne sont pas excellentes : ça donne donc déjà visuellement des BDs assez médiocres au niveau graphique.
Quant aux histoires parodiques et à l'humour, c'est très bas de plafond la plupart du temps. Ne vous attendez à aucune finesse, à aucun érotisme non plus car c'est raté aussi et globalement ces pastiches sont plus une occasion d'attirer le lecteur en lui proposant des personnages connus mis dans des situations grotesques par d'autres auteurs moins connus.
Tout n'est pas à jeter (j'ai particulièrement aimé le pastiche d'Alix où le côté largement homosexuel de la civilisation antique était mis en image avec humour) mais globalement, c'est très moyen.

Nom série  Le Piège Malais  posté le 04/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette Bd me rappelle beaucoup Les Innommables, tant dans le dessin et le décor asiatique, que dans le côté sordide, sexuel et empli de relations de domination/soumission. Par cette impression que les vies et les dignités humaines ont autant de valeur que des animaux, cette histoire m'a paru aussi dérangeante et à la fois envoûtante que la série de Yann et Conrad.

J'aime beaucoup le dessin et il est même sur certaines planches véritablement impressionnant. J'ai un peu plus de mal avec le choix des couleurs (beaucoup de violet, de rouge, de vert pétant, de bleu): ça ne fait pas très naturel mais d'un autre côté ça donne une âme visuelle à la BD, quelque chose qui fait qu'on se souvient de ses images et qu'on est marqué par son ambiance.

Quant à l'histoire, elle est un peu moins passionante par contre. Le jeune héros est trop passif, la fille, Kaliani, un peu trop changeante et difficile à cerner, et cette histoire de malédiction et de souffle de l'Amok est assez... inintéressante à mon goût.
Ce qui m'a plus intéressé par contre, c'est cette vision sordide et réaliste de l'Inde, de la colonisation, des coutumes et religions : un monde complètement différent de l'Occidentalisme, affreux, absurde et beau à la fois.

En résumé, voilà une BD que j'aime assez mais à laquelle je préfère nettement Les Innommables que je trouve similaire par bien des aspects.

Nom série  Les Contes de l'Ankou  posté le 04/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà un album dans la lignée des Contes des hautes terres et autres Contes du korrigan. Il s'agit d'un recueil de contes et légendes régionales mis en image par différents auteurs de BDs dont le plus connu ici est Sorel.

Ce dernier fournit une histoire principale qui va encadrer et être prétexte aux autres contes. Son dessin et sa narration sont ici très similaires à ceux d'Algernon Woodcock, autant dire que c'est bien dessiné. Quant à l'histoire, elle est très prévisible mais se laisse lire.
Les autres contes sont dessinés par des auteurs plus jeunes. Le dessin est donc variable.
Le premier est de Frank Poua et je le trouve hélas nettement moins bon que celui de Sorel. Tout en restant très lisible et assez bien colorisé, je lui reproche surtout d'être dans un style bien plus moderne que le reste de la BD et ça dénote un peu. De même, les décors y sont assez dépouillés et nus, l'ambiance en est amoindrie.
Les deux autres contes du premier tome sont dessinés par Gwendal qui lui n'est pas mauvais du tout. Son dessin a un caractère qui colle très bien avec ces légendes régionales et médiévales, ajoutant brumes et mystères à une Bretagne tout en beauté. Je ne sais pas l'âge de ce dessinateur, mais son dessin comparé à celui de Sorel ne dénote pas du tout.

Quant aux différents scénarios, ils n'ont rien d'extraordinaire ou de surprenant : ce sont des contes comme vous en connaissez déjà sûrement d'autres, des histoires sympathiques à lire mais dont on ne retire pas grand chose pour peu que vous connaissiez déjà ce genre de légendes régionales.

Une BD qui manque donc un peu d'homogénéité dans le dessin mais qui est globalement assez jolie et dont les histoires sont peut-être un peu courtes et sans grande surprise. Achat réservé donc à ceux qui aiment les contes régionaux et qui se satisfont de petites histoires.

Nom série  La Vie est courte  posté le 03/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'adore le dessin de Larcenet quand il sert à illustrer de l'humour. Et là encore, ça marche vraiment bien pour moi.
Il y a certains gags qui m'ont fait vraiment éclater de rire ("Le gardien de phare s'emmerde..." par exemple) et beaucoup qui m'ont fait rire. Par contre, il y en a aussi pas mal que j'ai trouvés vraiment moyens, les trouvant gentils mais bon, pas fameux-fameux. Rien que je n'ai trouvé détestable, heureusement.
Donc, une série de gags sympas, dont certains sont très bons mais une bonne partie pas fantastique.

Nom série  Jérôme Moucherot  posté le 03/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai lu les 3 premiers tomes de cette série et je dois dire que j'aime.
Je ne reparlerai pas du dessin de Boucq : il a un style bien à lui, que certains peuvent ne pas aimer, mais moi je trouve ses albums excellemment beaux et dignes d'être possédés pour pouvoir les admirer à loisir.
Quant à son humour, j'aime beaucoup également : c'est du délire complet, presque poétique. Il y a du Fred dans certaines des histoires de Jérôme Moucherot. Ce monde délirant qu'invente Boucq, mélangeant quotidien, aventure, absurde et folie, j'adore. Presque du Monty Python également.
J'ai une préférence pour les histoires longues de cette série (tomes 1 et 3, donc) que je trouve plus structurées, plus attachantes que les histoires courtes. Mais toutes ont cette originalité, cette folie et cet excellent dessin qui font que je les apprécie vraiment.
Seul point qui me chagrine : le personnage lui-même de Jérôme Moucherot m'agace un peu. Mais j'aime pourtant à le suivre dans ses aventures du quotidien de la jungle et des assurances touristiques.

Nom série  La Dérisoire effervescence des comprimés  posté le 03/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime particulièrement le dessin de Boucq (même si je le trouve parfois presque dérangeant de "laideur dans la beauté" pour le dessin de ses femmes truculentes et toutes en bouche). Je trouve tous ses albums extrêmements beaux à regarder et à posséder.
En outre, cet album-là regroupe des petites histoires vraiment délirantes, mélangeant humour déjanté et humour noir (voire très noir ou plutôt bleu schtroumpf si l'on pense à l'histoire sur la famine en Afrique). Certaines histoires sont caustiques et critiquent nos modes de vie, nos travers, en montrant des exagérations d'êtres "civilisés" tels que nous et nos concitoyens. D'autres sont de purs délires jouant sur le monde animal par exemple ou bien portant directement sur les notions de perspective ou autres concepts artistiques ou liés à la BD elle-même. Globalement, c'est un humour que j'aime bien, qui me fait rire et qui est en plus sublimé par le dessin de Boucq.
Bref, une BD d'humour et de délire très sympa.

Nom série  Les Larmes du Tigre  posté le 03/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quasiment muette, cette BD se lit assez vite pour peu qu'on ne s'attarde pas sur ses planches. Néanmoins, je l'ai assez appréciée.
Le dessin de Comes y est semblable à lui-même, un beau noir et blanc, des visages très stylés et qu'ici je trouve très beaux, des décors épurés. En gros, je trouve que ça donne une BD aux planches belles à lire et à regarder. Petit bémol sur les visages de tigres qui sont dessinés dans un style que je trouve différent, plus réaliste et donc moins envoûtant.
Concernant l'histoire, elle mêle la nature, un peu de fantastique et un peu de poésie comme dans beaucoup d'autres BDs de Comes. Le tout se résume assez vite et en définitive, il ne se passe pas grand chose en 60 pages, mais je trouve ça assez joli et relativement sympathique à lire. En outre, pour une fois, Comes a introduit pas mal d'humour dans cette BD (notamment dans les noms des personnages et dans leurs relations entre eux).
Bref, une lecture rapide mais plaisante, une histoire assez jolie et une BD assez belle.

Nom série  Motomania  posté le 03/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il existe tellement de BDs sur les motards maintenant que j'étais persuadé d'avoir déjà lu celle-ci.
Le graphisme ressemble de loin à celui de Joe Bar Team, mais il a un petit côté underground et un peu amateur en comparaison. Bref, il n'est pas très joli mais se laisse lire. Par contre, j'ai plus de mal avec la colorisation que je trouve assez moche.
Quant aux gags... eh bien, je ne les trouve vraiment pas drôles. J'ai dû sourire une fois par album en gros. Ce sont soit des gags de motards déjà-vus, soit des histoires de motards tout simplement pas drôles et destinées à un public de connaisseurs, soit des gags qui finalement aurait pu avoir lieu n'importe où ailleurs que chez des motards et qui tous sont déjà-vus.
Bref, je n'ai pas ri avec cette BD, et comme je ne la trouve pas franchement belle ni sympa, je la trouve très dispensable personnellement.

Nom série  Pyongyang  posté le 03/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai entamé Pyongyang vers 23h30 hier soir... Grave erreur car je n'ai pu la lâcher et j'ai donc éteint la lumière à 1h15 alors que je bosse ce matin !
Le moins qu'on puisse dire de cette BD, c'est qu'elle est instructive. Mais au-delà de ça, Guy Delisle a une manière de raconter vraiment prenante et amusante. La première partie de cet album m'a non seulement franchement intéressé mais en plus l'auteur m'a fait rire par la façon dont il présente son voyage, ses anecdotes, ses petits jeux dans la BD, etc... Le dessin n'a rien d'exceptionnel (le côté noirci au crayon à papier lors des scènes de nuit m'a même légèrement gêné en me donnant l'impression de lire un cahier de texte décoré) mais il est très lisible, et très sympathique sur la longueur.
Et donc non seulement on en apprend énormément sur ce pays aussi fermé qu'est la Corée du Nord, ses habitants, son mode de vie, la vision qu'en a un visiteur étranger, etc... mais en plus on passe un très agréable moment à lire ce carnet de voyage de Guy Delisle.
Seul petit défaut que je verrais, c'est que la seconde moitié de ce gros album est un peu moins drôle et passionante à mon goût que la première partie. Ca continue à être très instructif mais il est possible que l'auteur se soit un peu lassé sur la longueur, ce qui implique que je me suis senti un tout petit peu moins plongé dans la lecture lors des quelques 70 dernières pages... ou alors ça venait de ma fatigue grandissante ?
Quoiqu'il en soit, je sors de cette lecture ravi, ravi d'en avoir appris autant mais aussi d'avoir passé un aussi bon moment de lecture grâce à la narration très sympathique de Guy Delisle. Voilà qui me donne envie de m'acheter aussi Shenzhen pour voir si c'est aussi bien.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 248 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque