Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4932 avis et 1909 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Rose Profond  posté le 02/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est pas mal, assez original, mais quelles grosses ficelles ! L'intrigue, destinée à critiquer l'hypocrisie d'un pays rose où tout le monde est heureux, est vraiment faite avec des gros sabots assez lourds et prévisibles. Mais bon, c'est potable.
Concernant le dessin, il n'est pas mauvais. Dans le style ancien cartoon (on reconnaîtra comme personnage principal un clone de Mortimer, la toute première version de Mickey), il est assez travaillé et la BD assez jolie dans son ensemble.
Quant à l'intrigue... elle joue sur le côté choquant mais paraît un peu simpliste par certains abords. A l'opposé du pays rose où tout est beau, où les oiseaux ne chient pas en volant, où tout le monde porte des jolis gants blancs, les auteurs nous dépeignent un monde gris, pollué, méchant, où s'étale la violence et la luxure (ceci dit, le sexe entre persos de cartoon façon Fritz the Cat, j'ai toujours trouvé ça assez ridicule et moche, mais bon...).
Et puis il y a cette scène de viol qui enclenche l'histoire, viol que je trouve mal mené (pourquoi tout à coup Malcolm se comporte-t-il comme un vulgaire salaud, qu'est-ce qui l'a amené à agir ainsi, tout paraît un peu trop facile et trop brutal à mes yeux), exagéré (ça se veut choquant mais c'en est presque ridicule tant c'est insisté) et gratuit. Y avait-il besoin d'aller aussi loin ? Y avait-il besoin d'un viol avec violences et insultes pour entraîner un banissement du pays rose ? Est-ce qu'une simple suggestion, ou un acte moins gratuit de la part des auteurs n'aurait pas suffi ? D'autant qu'à la fin, même si elle dit qu'elle ne l'a pas pardonné, la victime se range du côté de son violeur contre le pays rose...
Bon, bref, il y a des choses que je trouve assez mal venues et inutiles dans cette BD: le message serait passé sans des ficelles aussi grasses.
Et quant à ce message, justement, il est assez simple: critique du puritanisme, de l'hypocrisie, etc... Mais à nouveau, je trouve les ficelles trop grosses pour que ça passe bien : on comprend l'idée du message mais je n'en ai pas été touché d'aucune manière.

Ceci étant dit, l'histoire se lit bien, le dessin est sympa, le tout assez original, bref c'est pas mal.

Nom série  Rilax  posté le 02/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Graphiquement, c'est correct. Le dessin, au trait un peu trop fin à mon goût, n'est pas mauvais. Seule la colorisation, sans relief et pas très harmonieuse à mon goût, pèche et rend le tout moins joli que ça pourrait l'être. Mais globalement, ça se lit bien.
L'ennui, c'est que c'est pas drôle. Ces histoires de frénétiques du joint, d'obsédés du pétard qui n'ont que ça à la bouche et à l'esprit, ça lasse en 2-3 planches. Les gags sont plats, les chutes pas marrantes. Et puis ce militantisme forcené pour la légalisation, c'est aussi assez lourd quand c'est un lecteur qui fume pas qui lit ça.
Bref, une série pas moche mais pas vraiment drôle non plus.

Nom série  Georges et Louis  posté le 02/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une fois, avec cette série et paradoxalement, Goossens montre à la fois son talent et ses limites pour moi, hélas.
Je connaissais déjà George et Louis pour avoir lu leurs histoires courtes dans Fluide Glacial. Mais suivant la recommandation de Cassidy ci-dessous, je me suis mis aux albums pour les découvrir sous un autre point de vue. Et c'est vrai que, comme tous les albums de Goossens que j'ai lu jusqu'à présent, c'est franchement mieux, plus drôle, compréhensible et agréable à lire quand on lit l'album d'un coup plutôt qu'épisode par épisode.
Et là, encore une fois, j'ai vraiment rigolé avec cet album. J'adore l'humour particulier de Goossens quand il arrive à me toucher. Mais seulement quand il arrive à me toucher, car encore une fois j'ai eu le même souci avec cette série que j'ai eu avec par exemple Route vers l'enfer : tout n'est pas drôle, enfin tout n'a pas su me faire rire.
Les personnages eux-mêmes de ce couple étrange que forment George et Louis ne me font pas rire. Les longs quasi-monologues de Louis, leur vie de couple délirante, etc... ne m'amusent pas, voire même m'agacent quand ils m'éloignent de ce qui me plaît dans leurs "aventures".
Pour prendre l'exemple de l'album La planète des moules, j'ai bien rigolé lors de leurs découvertes du futur avec l'explication de la mode du pantalon baissé (surtout le coup du spleen), j'ai adoré le monde des moules géantes, etc... toutes ces idées délirantes et excellentes au niveau humour de Goossens. Mais dès que George et Louis reprenaient la vedette, ben, je rigolais franchement moins voire pas du tout.
Bref, encore une série en demi-teinte de la part de Goossens, et j'en suis le premier désolé tant il peut me faire rire par moments.

Nom série  Route vers l'Enfer  posté le 01/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mince alors : ayant été séduit par Voyage au bout de la lune, je me suis fait un plaisir de m'acheter de nouvelles BDs de Goossens dont Route vers l'Enfer. Et... je suis déçu.
Alors, à ce que j'ai vu, cette BD date en réalité de presque 20 ans. Ceci expliquerait que l'humour de Goossens ait évolué entre-temps vers quelque chose qui me fasse vraiment plus rire. Car au long de la lecture de cette BD, j'ai ri (vraiment ri) uniquement trois fois. Le reste du temps, je lisais l'histoire avec un léger sourire, voire parfois sans même sourire.
Le postulat de base, d'intégrer comme si de rien était le Père Noël dans une parodie de films de guerre américains, est bien fait. C'en est presque réaliste. Alors l'ennui, c'est que je n'ai pas trouvé ça drôle la plupart du temps. La dizaine de premières planches m'a même laissé complètement froid. Le rythme et l'humour (enfin celui qui me fait rire) ne viennent à mon goût que quand l'histoire est vraiment entamée. Et puis, il y a une deuxième histoire (Attaqué par des enfants) et celle-ci ne m'a franchement arraché un rire qu'une fois (quand la princesse médiévale se prend un bide) et le reste je l'ai lu presque sans sourire.
Quant au dessin de Goossens, j'aime assez mais là aussi il a évolué vers vraiment meilleur à mes yeux de nos jours.

En résumé, une Bd d'humour absurde et pince-sans-rire bien foutue, originale dans l'idée, qui m'a fait rire quelques fois, mais qui me déçoit par rapport à ce que je préfère de Goossens.

Nom série  Cercle vicieux  posté le 01/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin, j'ai pu acheter et lire cette BD tant adulée par les posteurs précédents. Et contrairement au Cycle qui m'avait un peu déçu, Cercle Vicieux ne m'a pas déçu.
Bon, j'ai eu un souci car, connaissant sa spécificité, j'ai eu un mal fou à le lire convenablement pour sa première partie. Je n'arrêtais pas de revenir à la case précédente pour voir ce que ça donnait. Et d'ailleurs, je trouve que le début de la BD est assez confus et les dialogues pas très évidents à suivre. Après relecture, ça se comprend mieux mais je maintiens que la seconde partie est quand même bien plus lisible (et surtout plus marrante). Mais ça tombe bien, ça se termine ainsi sur une bonne impression.
Quoiqu'il en soit, l'essai est parfaitement transformé. La particularité de cet album est totalement réussie (à part donc ces quelques petites discontinuités dans les dialogues du début) et on ne peut qu'applaudir le travail réalisé. En outre, il y a aussi pas mal d'humour qui agrémente d'autant plus la lecture et l'intérêt de l'album.
En résumé, oui, c'est un excellent album, une référence de la BD, non seulement expérimentale mais aussi plaisante à lire, et je suis fier d'avoir pu me l'acheter grâce à BDthèque.

Nom série  Houp et Boz  posté le 01/06/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, ok, c'est une BD pour enfants (publiée à la base dans le Journal de Mickey) mais franchement je la trouve très bof.
Bon, pas grand chose à dire côté dessin : c'est assez minimaliste et, sans être beau, ça se lit bien.
Par contre, les petites histoires et les gags sont franchement moyens. OK, à nouveau, c'est destiné à un public jeune, voire très jeune par moments, mais franchement même pour des tous jeunes, j'ai déjà vu des gags vraiment plus amusants. Là, même pas un sourire de ma part lors de la lecture, rien. Juste une énorme impression de déjà-vu sur plein de gags : l'auteur a l'air de s'être très nettement inspiré de gags et BDs déjà existantes (j'ai vu des gags similaires dans Boule et Bill, Gaston, Tex Avery, etc...) et en plus, dans cette nouvelle version, ces gags, bons dans leur version originale, deviennent vraiment moyen.
Bref, une petite BD d'humour pour la jeunesse, sans prétention mais d'une certaine manière c'est encore heureux.

Nom série  Pin-up  posté le 31/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Et voilà, j'ai enfin lu cette série que je voyais depuis si longtemps et que je n'avais fait que feuilleter jusqu'à présent. Et c'est un sentiment de bonheur à la lecture des premiers tomes suivi d'une déception à la lecture des suivants qui prédomine pour moi.
Le premier cycle est vraiment le meilleur.
L'idée de base est très originale : prendre pour sujet une femme qui va devenir une pin-up, égérie paradoxalement anonyme des G.I's de la seconde guerre mondiale, et représenter sa vie peu glorieuse en parallèle avec la vie sur le front du Pacifique de ces hommes qui l'idolâtrent et qui font la guerre en pensant à elle. Les personnages sont très bons à mon goût (sauf peut-être Thallulah qui est un peu trop caricaturale dans sa jalousie et son cynisme). Le personnage même de Dottie est très sympa dans sa dualité : gentille et naïve au début ou quand elle est heureuse, méchante, cynique et insultante quand le destin s'acharne sur elle. Et Joe, son fiancé qui l'abandonne pour une ombre et oscille entre un amour réel et un amour virtuel tout en étant plongé dans la réalité de la guerre, est également assez bon.
Les textes aussi sont très bons, j'ai trouvé. Avec de nombreux enchaînements bien foutus entre la dernière phrase d'un dialogue qui préfigure la scène suivante (exemple : un homme qui dit à Dottie qu'elle lui fait perdre la tête, et la scène suivante représente un prisonnier des japonais qui se fait décapiter au sabre), mais aussi pas mal de très bonnes répliques avec quelques clins d'oeil (j'ai beaucoup aimé quand un soldat demande à Poison Ivy ce que représente le tatouage qu'elle a sur l'épaule et qu'elle répond que c'était le mot qui était écrit sur sa luge préférée dans son enfance (merci Citizen Kane )).
Quant au dessin, il correspond exactement à l'époque de ces pin-ups, de la seconde guerre mondiale, etc... Bref, on s'y croirait et c'est également beau à regarder (même si je trouve que Thallulah et Dottie se ressemblent un peu trop physiquement).
En résumé, j'ai été totalement charmé par les 2 premiers tomes de cette série.
Quand vient la conclusion du cycle dans le 3e tome, le charme est légèrement altéré par le côté thriller-serial killer qui m'a largement moins plu. Mais je trouve que la représentation de la fin de la guerre et de la vie qui s'en suit est très bien dépeinte et montre bien comment une vie presque virtuelle en temps de guerre sombre dans le réalisme une fois celle-ci achevée.
Bref, un premier cycle que je trouve franchement bien.

Par contre, pourquoi est-ce que la série ne s'est pas arrêtée là ? La suite baisse vraiment de niveau à mes yeux.

Enfin, pour prendre pour exemple le second cycle, ce n'est pas tant que l'histoire devienne médiocre mais... Je ne vois pas du tout l'intérêt de garder cette histoire de pin-up et de conserver la même héroïne Dottie (qui a tout à coup changé de mari, de mode de vie, bref qui a été transposée un peu trop facilement à mon goût dans un nouveau décor permettant l'histoire que voulait désormais raconter l'auteur). Il n'y a plus le même charme dans cette nouvelle histoire que dans le premier cycle, les personnages qu'on connaissait avant ont l'air d'avoir été mis de force dans une histoire qui n'aurait pas dû les concerner si on s'en était tenu à leurs personnages du premier cycle, etc... Alors l'histoire en elle-même est relativement bonne (j'apprécie la description assez réaliste de cette période d'histoire que représentaient les U2 survolant l'URSS) mais m'a franchement moins intéressé (le coup du producteur de cinéma milliardaire et fou qui veut absolument faire jouer Poison Ivy, bof).
Même le dessin perd un peu de son charme qui le faisait si bien coller à l'époque de la seconde guerre mondiale.

Bref, un second cycle qui semble avoir été rajouté de force, comme pour allonger une sauce qui avait bien marché au départ.
Et voilà qu'il est encore suivi par un 3e cycle (heureusement plus court) qui, même si en lui seul aurait pu être intéressant par son scénario s'il n'avait pas de nouveau repris le même personnage, ne fait que poursuivre quelque chose qui aurait dû à mon avis s'arrêter au 3e tome.

La sauce, très bonne et originale au départ, a été rallongée et a perdu de son goût.
Ceci étant dit, je vous conseille vivement la lecture du premier cycle de Pin-up.

Nom série  Peter Pank  posté le 29/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
De la BD Punk des années 80 comme il en était publié dans Metal Hurlant.
Le dessin est plutôt bon, en fait. Un trait gras et net, des personnages assez modernes un peu dans le style comics, et une colorisation... qu'on va qualifier de punk.
Quant à l'histoire, ben... Le tome 1 est presque une parodie scène pour scène du dessin animé de Walt Disney Peter Pan, sauf que chaque personnage est transposé dans son équivalent trash. Et le sexe est présent à profusion, de manière un peu gratuite (les garçons perdus violent Wendy, les sirènes nymphomanes la kidnappent et lui font subir des tortures sado-masos, Clochette fait un strip-tease hard pour détourner l'attention des pirates et réussir à s'enfuir, Peter Pank saute Lilly la Tigresse/Hippie en plein vol, etc... Mais tout est tourné sur le plan de la provoc' punk et de l'humour.
L'ennui, c'est que, bon, c'est amusant de voir ainsi détourné aussi précisément le dessin animé de Disney mais on s'en lasse assez vite, l'humour ne m'a pas franchement fait rire (la provoc', ça ne m'a jamais trop plu) et bon, côté érotique, c'est aussi excitant qu'une boîte de sardines à mon goût.

Puis concernant le tome 2, on sort complètement de la parodie exacte pour plonger notre Peter le punk dans un univers de garous, fantômes, vampires, etc... Il y a beaucoup de texte, l'intrigue devient confuse, ça ne m'a pas franchement intéressé ni plu.

Une de ces nombreuses BDs un peu undergrounds des années 80 qui ont sombré dans l'oubli.

Nom série  Womoks  posté le 29/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Une fois de plus concernant "Tchô ! La collec...", je ne suis pas le bon public pour cette collection. Cette série-là est destinée à un public d'adolescents gavés de jeux de rôles, de jeux vidéos et d'histoires de space marines bardés de flingues plus puissants les uns que les autres.

Côté dessin, il faut avouer qu'il est soigné. Enfin pas tant le crayonné lui-même qui en définitive est très moyen et simple, mais surtout tout le travail sur ordinateur qui a été fait autour. Les couleurs sont faites sous photoshop : d'un côté ça se voit trop et ça donne un aspect artificiel à la BD, mais d'un autre côté on voit qu'il y a beaucoup de travail dans cette colorisation. De même, il y a pas mal d'application de textures et d'images 3D dans le style monstres de jeux vidéos qui sont également bien travaillées et assez jolies.
L'ennui, c'est que malgré tout ce travail, l'aspect visuel global de cette série est assez peu harmonieux : on a l'impression de voir des dessins de BDs tout simples incrustés par-dessus une image de synthèse, et j'ai eu aussi l'impression globale de regarder à chaque planche un amas de couleurs pétantes (comme une grosse pizza radioactive) n'allant quasiment jamais les unes avec les autres.

Ensuite, côté histoire, ce sont des suites de gags. L'idée de base, c'est que les héros sont des humains space rangers super armés, super bourrins, déconneurs, déjantés, et qui butent tous les aliens (surtout les gentils lapinots) qu'ils rencontrent. C'est par moment assez défoulant (c'est le but recherché, je pense), empli de clins d'oeil à des jeux vidéos, des jeux de rôles, des films (Starship Troopers et Aliens en première ligne), des émissions télé récentes, mais... c'est pas vraiment drôle. C'est de l'humour très moyen, assez prévisible ou déjà-vu.

Je reste sur une relativement bonne impression parce que l'ambiance de la BD est assez sympa et le dessin travaillé même si un peu raté sur certains aspects, mais globalement je ne conseille pas vraiment cette BD à un public adulte.

Nom série  Le Secret des hommes-chiens  posté le 28/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Encore une BD que j'ai lue sans savoir à quoi m'attendre. Voyant le nom de Hermann sur la couverture et reconnaissant son style dans la BD, je me suis dit que c'était lui le dessinateur. Ce n'est qu'en me renseignant que j'ai appris que c'était en réalité son fils, Yves H., qui avait fait le dessin en plus du scénario, et que Hermann n'avait fait que l'aider. Le résultat ressemble tout de même beaucoup à ce qu'Hermann faisait à l'époque, avec un trait un peu plus rond et des couleurs plus chaudes cependant. En cela, je trouve que c'est une BD plutôt bien dessinée et agréable à regarder.
Concernant le scénario, il a l'avantage de nous offrir des personnages originaux : "monstres" de cirque, tous un peu fous ou simplement loufoques. Quant au scénario, il est tout bête finalement quand on cherche à le résumer mais il est raconté avec la même folie qui caractérise les gentils et les méchants de cette histoire, et l'histoire elle-même finalement. Le résultat est assez fouilli, assez peu prenant sans être ennuyeux pour autant, bref moyen et peu marquant dans l'esprit du lecteur à mon avis.
Assez dispensable comme BD mais pas désagréable à mon sens.

Nom série  Et boule de gomme  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les débuts de Maester.
Son dessin est déjà très reconnaissable quoique moins fouillé et plus épuré au niveau décor que son style actuel. Il y a une petite touche qui fait penser à un peu d'amateurisme, mais ça donne néanmoins une BD très agréable à regarder et au dessin qui colle parfaitement avec l'humour.
Et cet humour déjanté de Maester me fait plutôt rire, là, oui. Clins d'oeil, références, délires, anecdotes et textes hilarants : déjà un humour aussi bon que dans ses meilleurs albums qui viendront ensuite.
J'avoue ne pas rigoler à tout, mais je lis cet album avec le sourire aux lèvres.

Nom série  Meurtres Fatals Graves  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série qui est d'une certaine manière la quintessence de l'esprit délirant de Maester et de l'humour qu'il a contracté chez Fluide Glacial.
Le dessin de Maester, toujours dans son style typique et bien déjanté tout en étant extrêmement bon dans le genre humoristique, est ici soigné et ça fait de beaux albums.
L'humour est lui aussi typique de Maester, empli de centaines de références, de parodies et de clins d'oeil. Ca se lit avec le sourire même si personnellement, ça ne me fait pas éclater de rire.
Le petit défaut que je retrouve souvent chez Maester, c'est que ça se lit assez vite et, malgré la somme de détails inclus dans les dessins, ça se relit assez difficilement à mon goût. Une lecture trop rapidement définitive pour que je l'achète personnellement.

Nom série  Vingt mille vieux sous la Terre  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un nouvel album d'histoires courtes, humoristiques mais surtout très noires, de Foerster. D'habitude, chaque album a son lot de bonnes et de moins bonnes histoires. Eh bien là, je les ai trouvées quasiment toutes excellentes.
Elles sont non seulement très originales les unes par rapport aux autres, mais en plus elles sont vraiment marquantes par leurs idées emplies d'acidité, d'humour noir et d'horreur.
Le dessin de Foerster (typique de son style) est ici bien soigné, très lisible et ses personnages aux expressions horrifiées ou autres sont toujours excellents.
En résumé, voilà à mon avis l'un des meilleurs recueils d'histoires noires de Foerster.

Nom série  Commissaire Pecteur  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon point pour cette série de Hugot : pour une fois, les femmes nues à gros seins n'y sont présentes qu'en faible quantité.
Le dessin est classique du style de Hugot : pas exceptionnel, délirant et un peu fouilli. Il faut aimer.
L'humour est ici un peu absurde et déjanté (du genre du criminel qui se transforme en feuille de papier pour se faxer chez ses victimes et les abattre avec 17 coups de rasoir...) et la plupart des histoires courtes se terminent en queue de poisson : 1000 visages s'est transformé en tel ou tel objet pour échapper à ses poursuivants et voilà...
Ce n'est pas franchement drôle, pas vraiment captivant sans être totalement désagréable à lire. Très dispensable, donc.

Nom série  Un certain malaise  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis d'habitude pas client de l'humour de Lauzier, mais je dois avouer avoir rigolé sur pas mal de gags de cette BD-là. L'humour noir de certaines planches, images ou histoires courtes est parfois vraiment bon, et surtout les gags de cet album ne sont pas répétitifs. Par contre, j'ai moins aimé les gags en rapport avec la société de l'époque (débuts des années 70) et les gags où les personnages parlent longuement et d'une manière que j'ai trouvée assez ennuyeuse.
Quant au dessin, je trouve que Lauzier s'est un peu appliqué, notamment au niveau de la colorisation.
Bref, je n'achèterais pas cet album car je n'apprécie pas plus Lauzier que ça, mais je l'ai lu avec un certain plaisir et en rigolant suffisamment pour le trouver pas mal.

Nom série  Enfants c'est l'Hydragon qui passe  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca faisait un moment que j'avais entendu parler de cette BD (datant de 1984) dont le titre m'intriguait. Et comme elle a été rééditée en Avril 2004, j'en ai profité pour la lire enfin.

Je suis tout d'abord tombé sous le charme à la lecture de la dizaine de premières pages.

Forest a un style de dessin bien à lui (ses femmes me font sans arrêt penser à sa Barbarella) et dans l'ensemble, je trouve que cet album-là est très joliment dessiné. Il fait très bien ressortir des ambiances de pluies, de brumes, de belles péniches qui se laissent glisser sur les flots tranquilles... Seul défaut : la colorisation (mais c'est l'époque qui voulait ça, il faut croire). A part les scènes de nuit ou de brume quand le bleu prédomine, dès qu'il y a d'autres couleurs, je trouve ça assez moche. Une nouvelle colorisation avec la réédition n'aurait pas été de trop, je trouve.
Quoiqu'il en soit, c'est un dessin qui à mon goût fait bien ressortir l'aspect un peu poétique de cette histoire.

Et c'est justement cette poésie qui m'a séduit dès les premières pages. Le texte est très bien écrit, très lisible. L'histoire est attachante dès le début et l'univers de ce gamin (mais aussi de son père) est assez touchante (et triste un peu aussi au commencement).
L'ennui, c'est justement ce texte. C'est un vrai roman graphique dans le sens où ça donne l'impression que l'auteur a voulu mettre en image une nouvelle qu'il aurait écrite : il y a surabondance de texte, un texte qui est agréable à lire, ok (à part quelques textes narratifs un peu inutiles par moment), mais qui surcharge la BD et rend la lecture pénible à la longue. Tant et si bien qu'au bout d'une quinzaine de pages, on commence à ralentir la lecture, d'autant que le scénario prend une tournure un peu "roman d'espionnage" qui ne m'a pas vraiment intéressé, s'éloignant de ce côté rêveur et poétique du début.
En gros, j'ai trouvé que la première moitié de la BD était très bien mais qu'ensuite, ça tourne un peu à l'ennuyeux, au moins poétique, et pour finir sur une fin correcte mais sans plus.

Trop de texte et une intrigue seulement bonne pour moitié pour un album qui aurait pourtant pu être très bien autrement : un peu dommage.

Nom série  Mââr-rhan  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je viens de lire ça par hasard, me demandant ce que c'était.
Graphiquement, ça ressemble un peu à du Maester en un peu plus fouilli et pas toujours facile à lire. Globalement, la narration s'en trouve assez allourdie, notamment à cause d'un surplus de bulles de textes dans tous les sens, mais visuellement ça reste assez joli même si c'est améliorable.
Mais sinon, concernant l'humour et les histoires, c'est franchement moyen. C'est de la déconnade toute bête, et... eh ben, ça reste assez bas de plafond, je trouve. Les jeux de mots sont assez pitoyables, l'humour potache et prévisible, les histoires vraiment pas captivantes. Et comme je le disais plus haut, la narration est assez lourde, ce qui ne donne pas franchement envie de poursuivre la lecture quand on l'a entamée.
Bref, un album d'humour parodique assez joli visuellement mais plutôt mauvais autrement.

Nom série  Sibylline  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série jeunesse que je lisais avec plaisir et que, finalement, je relis encore assez souvent sans déplaisir (je possède seulement quelques albums parmi les plus récents).
Ce sont des histoires dans un monde miniature (dans le sens où les maisons, les habitants, etc... sont de la taille de souris, de hérissons et de petits oiseaux) avec des animaux qui ont une civilisation presque humaine (d'une certaine manière, cette communauté rappelle un peu les Schtroumpfs). Gamin, j'aimais beaucoup Sibylline et les Abeilles (que j'ai longtemps confondu avec l'album Chlorophylle contre les rats noirs) pour le côté "défense de la communauté", petite guéguerre avec les gentils contre des méchants (mais bon, pas si méchants quand même) : c'est comme quand on est gosse et qu'on joue à la guerre mais transposé en BD dans un univers de petits animaux. Et à l'époque, j'aimais beaucoup l'Agent Verboten (rien que son nom me fait rire), alors que justement ce personnage m'exaspère franchement dans les derniers tomes.
J'aime encore bien le personnage de Flouzemaker qui est sans doute le moins gamin de tous les personnages, je me souviens du super jeu de mots pour le nom du dictionnaire de magie de Sibylline : "La Lune Rousse Illustrée" et tout ça, tout ça.
Bref une série gentillette, pour enfants, mais que je relis encore à mon âge et à laquelle je repense avec le sourire.

Nom série  Eva K.  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai tout d'abord été assez séduit par le tome 1 de cette série.
J'y ai trouvé le dessin proche du style d'Hermann aux débuts de Jeremiah, et moi ça me plaît bien : je l'ai donc trouvé de bonne qualité et collant parfaitement avec une histoire d'aventure et de voleurs modernes comme celle-ci. A noter cependant que le style du dessin évolue de façon assez sensible à chaque nouveau tome et que malgré une modernisation évidente de celui-ci, je préfèrais le résultat du tome 1 (d'autant que j'ai eu un peu de mal à reconnaître la tête du héros (sans vraiment de signe distinctif, il faut avouer) entre chaque tome).

Le scénario du tome 1 est assez classique mais bien foutu et ça donne un album très prenant.
Les auteurs ont choisi pour décor de leur série un pays africain jamais vraiment nommé mais très reconnaissable comme étant le Zaïre de l'époque de Mobutu. Pour autant que je puisse en juger, ce pays a cependant été dans la BD largement américanisé car franchement moderne par moments dans le tome 1 (des hélicoptères, des lignes de train électriques, des super ponts suspendus en pleine brousse...). En outre, il est muni d'une pègre qui me fait plus penser au Nigéria (quoique la BD ne soit pas aussi violente que Le Rêve du Requin qui s'intéresse vraiment au Nigéria pour sa part). Cela donne donc un pays très proche de la réalité de la dictature de Mobutu et de la rébellion de Kabila, tout en gardant un large aspect de fiction (voire quelques facilités scénaristiques ne serait-ce que dans la vraisemblance de ce train censé transporter des fétiches de grande valeur en pleine brousse) qui permet une aventure moderne très proche des thrillers américains. Et cela donne un résultat original qui rend vraiment prenante l'histoire de cette série.
Arrivé au tome 2, l'histoire se tasse un peu à mon goût cependant. On observe vite fait le résultat du casse et ensuite les héros se cachent en attendant d'être payés, avec les ennuis typiques des thrillers que cela va entraîner : moins original et moins prenant que le premier tome à mon avis.
Quant au tome 3, je ne l'ai toujours pas trouvé au même niveau que le premier, mais il a l'avantage de montrer plus précisément le côté politique et brutalement réaliste de la situation politique de ce Zaïre de fiction. Et puis, il conclut de manière assez ouverte une série qui finalement est assez bien foutue du début à la fin.

En résumé, un décor africain original pour un thriller classique mais percutant, un premier tome meilleur que les deux suivants, et une lecture tout d'abord prenante, puis ensuite simplement sympathique.

Nom série  Voyage au bout de la Lune  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est grâce à vous que j'ai acheté cet album et... arf ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas secoué mon lit de rire en lisant les pages d'une BD (quoique la dernière fois, c'était avec le tome 6 de De Cape et de Crocs) !
Je ne sais pas comment désigner l'humour de Goossens : parodie ? Humour absurde ? Délire ? Humour pince-sans-rire déjanté à caractère légèrement parodique ?
Quoiqu'il en soit, je suis vraiment client et j'ai été plié de rire sur une grosse partie des gags, dialogues et détails de cette BD.
Ah ! Si seulement, il n'y avait pas eu quelques gags que je n'ai pas réussi à capter, pour lesquels j'ai vu que c'était des gags voulus mais qui ne m'ont pas fait rire (une référence qui me manquait ? Un humour que je n'ai pas compris ?), ce qui fait en sorte que finalement tout ne m'a pas fait vraiment rire dans Voyage au bout de la Lune; eh bien j'aurais pu noter cet album comme culte dès la première lecture. Mais non : j'ai vraiment eu quelques planches qui ne m'ont pas fait rire du tout, alors je ne peux pas dire que 100% de cet album est excellent.
Néanmoins, une énorme partie de Voyage au bout de la Lune fait vraiment preuve d'un humour et d'une construction excellente : j'adore !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 247 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque