Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4919 avis et 1906 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Commissaire Pecteur  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon point pour cette série de Hugot : pour une fois, les femmes nues à gros seins n'y sont présentes qu'en faible quantité.
Le dessin est classique du style de Hugot : pas exceptionnel, délirant et un peu fouilli. Il faut aimer.
L'humour est ici un peu absurde et déjanté (du genre du criminel qui se transforme en feuille de papier pour se faxer chez ses victimes et les abattre avec 17 coups de rasoir...) et la plupart des histoires courtes se terminent en queue de poisson : 1000 visages s'est transformé en tel ou tel objet pour échapper à ses poursuivants et voilà...
Ce n'est pas franchement drôle, pas vraiment captivant sans être totalement désagréable à lire. Très dispensable, donc.

Nom série  Un certain malaise  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis d'habitude pas client de l'humour de Lauzier, mais je dois avouer avoir rigolé sur pas mal de gags de cette BD-là. L'humour noir de certaines planches, images ou histoires courtes est parfois vraiment bon, et surtout les gags de cet album ne sont pas répétitifs. Par contre, j'ai moins aimé les gags en rapport avec la société de l'époque (débuts des années 70) et les gags où les personnages parlent longuement et d'une manière que j'ai trouvée assez ennuyeuse.
Quant au dessin, je trouve que Lauzier s'est un peu appliqué, notamment au niveau de la colorisation.
Bref, je n'achèterais pas cet album car je n'apprécie pas plus Lauzier que ça, mais je l'ai lu avec un certain plaisir et en rigolant suffisamment pour le trouver pas mal.

Nom série  Enfants c'est l'Hydragon qui passe  posté le 27/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca faisait un moment que j'avais entendu parler de cette BD (datant de 1984) dont le titre m'intriguait. Et comme elle a été rééditée en Avril 2004, j'en ai profité pour la lire enfin.

Je suis tout d'abord tombé sous le charme à la lecture de la dizaine de premières pages.

Forest a un style de dessin bien à lui (ses femmes me font sans arrêt penser à sa Barbarella) et dans l'ensemble, je trouve que cet album-là est très joliment dessiné. Il fait très bien ressortir des ambiances de pluies, de brumes, de belles péniches qui se laissent glisser sur les flots tranquilles... Seul défaut : la colorisation (mais c'est l'époque qui voulait ça, il faut croire). A part les scènes de nuit ou de brume quand le bleu prédomine, dès qu'il y a d'autres couleurs, je trouve ça assez moche. Une nouvelle colorisation avec la réédition n'aurait pas été de trop, je trouve.
Quoiqu'il en soit, c'est un dessin qui à mon goût fait bien ressortir l'aspect un peu poétique de cette histoire.

Et c'est justement cette poésie qui m'a séduit dès les premières pages. Le texte est très bien écrit, très lisible. L'histoire est attachante dès le début et l'univers de ce gamin (mais aussi de son père) est assez touchante (et triste un peu aussi au commencement).
L'ennui, c'est justement ce texte. C'est un vrai roman graphique dans le sens où ça donne l'impression que l'auteur a voulu mettre en image une nouvelle qu'il aurait écrite : il y a surabondance de texte, un texte qui est agréable à lire, ok (à part quelques textes narratifs un peu inutiles par moment), mais qui surcharge la BD et rend la lecture pénible à la longue. Tant et si bien qu'au bout d'une quinzaine de pages, on commence à ralentir la lecture, d'autant que le scénario prend une tournure un peu "roman d'espionnage" qui ne m'a pas vraiment intéressé, s'éloignant de ce côté rêveur et poétique du début.
En gros, j'ai trouvé que la première moitié de la BD était très bien mais qu'ensuite, ça tourne un peu à l'ennuyeux, au moins poétique, et pour finir sur une fin correcte mais sans plus.

Trop de texte et une intrigue seulement bonne pour moitié pour un album qui aurait pourtant pu être très bien autrement : un peu dommage.

Nom série  Mââr-rhan  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je viens de lire ça par hasard, me demandant ce que c'était.
Graphiquement, ça ressemble un peu à du Maester en un peu plus fouilli et pas toujours facile à lire. Globalement, la narration s'en trouve assez allourdie, notamment à cause d'un surplus de bulles de textes dans tous les sens, mais visuellement ça reste assez joli même si c'est améliorable.
Mais sinon, concernant l'humour et les histoires, c'est franchement moyen. C'est de la déconnade toute bête, et... eh ben, ça reste assez bas de plafond, je trouve. Les jeux de mots sont assez pitoyables, l'humour potache et prévisible, les histoires vraiment pas captivantes. Et comme je le disais plus haut, la narration est assez lourde, ce qui ne donne pas franchement envie de poursuivre la lecture quand on l'a entamée.
Bref, un album d'humour parodique assez joli visuellement mais plutôt mauvais autrement.

Nom série  Sibylline  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série jeunesse que je lisais avec plaisir et que, finalement, je relis encore assez souvent sans déplaisir (je possède seulement quelques albums parmi les plus récents).
Ce sont des histoires dans un monde miniature (dans le sens où les maisons, les habitants, etc... sont de la taille de souris, de hérissons et de petits oiseaux) avec des animaux qui ont une civilisation presque humaine (d'une certaine manière, cette communauté rappelle un peu les Schtroumpfs). Gamin, j'aimais beaucoup Sibylline et les Abeilles (que j'ai longtemps confondu avec l'album Chlorophylle contre les rats noirs) pour le côté "défense de la communauté", petite guéguerre avec les gentils contre des méchants (mais bon, pas si méchants quand même) : c'est comme quand on est gosse et qu'on joue à la guerre mais transposé en BD dans un univers de petits animaux. Et à l'époque, j'aimais beaucoup l'Agent Verboten (rien que son nom me fait rire), alors que justement ce personnage m'exaspère franchement dans les derniers tomes.
J'aime encore bien le personnage de Flouzemaker qui est sans doute le moins gamin de tous les personnages, je me souviens du super jeu de mots pour le nom du dictionnaire de magie de Sibylline : "La Lune Rousse Illustrée" et tout ça, tout ça.
Bref une série gentillette, pour enfants, mais que je relis encore à mon âge et à laquelle je repense avec le sourire.

Nom série  Eva K.  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai tout d'abord été assez séduit par le tome 1 de cette série.
J'y ai trouvé le dessin proche du style d'Hermann aux débuts de Jeremiah, et moi ça me plaît bien : je l'ai donc trouvé de bonne qualité et collant parfaitement avec une histoire d'aventure et de voleurs modernes comme celle-ci. A noter cependant que le style du dessin évolue de façon assez sensible à chaque nouveau tome et que malgré une modernisation évidente de celui-ci, je préfèrais le résultat du tome 1 (d'autant que j'ai eu un peu de mal à reconnaître la tête du héros (sans vraiment de signe distinctif, il faut avouer) entre chaque tome).

Le scénario du tome 1 est assez classique mais bien foutu et ça donne un album très prenant.
Les auteurs ont choisi pour décor de leur série un pays africain jamais vraiment nommé mais très reconnaissable comme étant le Zaïre de l'époque de Mobutu. Pour autant que je puisse en juger, ce pays a cependant été dans la BD largement américanisé car franchement moderne par moments dans le tome 1 (des hélicoptères, des lignes de train électriques, des super ponts suspendus en pleine brousse...). En outre, il est muni d'une pègre qui me fait plus penser au Nigéria (quoique la BD ne soit pas aussi violente que Le Rêve du Requin qui s'intéresse vraiment au Nigéria pour sa part). Cela donne donc un pays très proche de la réalité de la dictature de Mobutu et de la rébellion de Kabila, tout en gardant un large aspect de fiction (voire quelques facilités scénaristiques ne serait-ce que dans la vraisemblance de ce train censé transporter des fétiches de grande valeur en pleine brousse) qui permet une aventure moderne très proche des thrillers américains. Et cela donne un résultat original qui rend vraiment prenante l'histoire de cette série.
Arrivé au tome 2, l'histoire se tasse un peu à mon goût cependant. On observe vite fait le résultat du casse et ensuite les héros se cachent en attendant d'être payés, avec les ennuis typiques des thrillers que cela va entraîner : moins original et moins prenant que le premier tome à mon avis.
Quant au tome 3, je ne l'ai toujours pas trouvé au même niveau que le premier, mais il a l'avantage de montrer plus précisément le côté politique et brutalement réaliste de la situation politique de ce Zaïre de fiction. Et puis, il conclut de manière assez ouverte une série qui finalement est assez bien foutue du début à la fin.

En résumé, un décor africain original pour un thriller classique mais percutant, un premier tome meilleur que les deux suivants, et une lecture tout d'abord prenante, puis ensuite simplement sympathique.

Nom série  Voyage au bout de la Lune  posté le 26/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est grâce à vous que j'ai acheté cet album et... arf ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas secoué mon lit de rire en lisant les pages d'une BD (quoique la dernière fois, c'était avec le tome 6 de De Cape et de Crocs) !
Je ne sais pas comment désigner l'humour de Goossens : parodie ? Humour absurde ? Délire ? Humour pince-sans-rire déjanté à caractère légèrement parodique ?
Quoiqu'il en soit, je suis vraiment client et j'ai été plié de rire sur une grosse partie des gags, dialogues et détails de cette BD.
Ah ! Si seulement, il n'y avait pas eu quelques gags que je n'ai pas réussi à capter, pour lesquels j'ai vu que c'était des gags voulus mais qui ne m'ont pas fait rire (une référence qui me manquait ? Un humour que je n'ai pas compris ?), ce qui fait en sorte que finalement tout ne m'a pas fait vraiment rire dans Voyage au bout de la Lune; eh bien j'aurais pu noter cet album comme culte dès la première lecture. Mais non : j'ai vraiment eu quelques planches qui ne m'ont pas fait rire du tout, alors je ne peux pas dire que 100% de cet album est excellent.
Néanmoins, une énorme partie de Voyage au bout de la Lune fait vraiment preuve d'un humour et d'une construction excellente : j'adore !

Nom série  Editnalta  posté le 25/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est dommage, j'avais envie de l'aimer cette série, mais ça n'a pas marché. C'est de la SF dans un univers post-apocalyptique redevenu légèrement médiéval où règne une cité moderne qui pollue et détruit tout l'environnement autour d'elle. C'est en réalité tout un monde qu'imagine Convard, avec ses légendes, ses coutumes, son vocabulaire tout particulier.
Les bons points sont tout d'abord le dessin qui est clair et bien fait, même si son côté un peu trop ligne claire n'est pas vraiment pour me séduire et si je n'aime pas la colorisation. Il y a aussi le travail apporté à la création de ce monde et de ses détails qui n'est pas mauvais et qui devrait plonger le lecteur dans un univers à part.
Mais voilà, ce monde, je l'ai trouvé non seulement très banal dans le genre mais aussi plutôt incohérent et naïf. La narration (largement trop présente à mon goût) est faite sur un ton en permanence grandiloquent, avec moult métaphores et superlatifs, et c'en est plus ennuyeux voire agaçant pour la lecture qu'autre chose à mon goût. L'auteur veut à tout prix faire ressentir que Editnalta est toute belle et puissante comparée au Cancer de la pollution qu'elle dégage et à la vie qu'elle tue ou déforme autour d'elle, mais à force de vouloir le faire ressentir en insistant sur les mots (car le dessin n'y a pas suffi du tout à mon avis), c'est complètement raté pour moi.
Quant aux histoires des deux tomes sortis, elles sont très banales, n'ayant pour seul attrait que de dévoiler en bloc des morceaux de l'histoire et de la géographie du monde d'Editnalta, et surtout se termine toutes deux d'une manière vraiment simple scénaristiquement parlant : en deux-trois pages dans chacun des tomes, l'ennemi s'écroule, à tel point qu'on s'étonne franchement que l'intrigue ait pu se baser sur le "grand danger" qu'ils étaient censés représenter.

Bref, un dessin pas mauvais mais pas exceptionnel au niveau des décors et des couleurs, un monde assez fouillé mais finalement pas si intéressant que ça, et des histoires assez bonnes sauf sur la fin où elles deviennent presque mauvaises, ça donne une série vraiment moyenne à mes yeux.

Nom série  Gunnm  posté le 25/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Hormis Akira, Gunnm doit être l'un des premiers mangas que j'ai lus. J'ai aussitôt été marqué par l'ambiance glauque, noire, violente et pourtant envoûtante de la Décharge. D'une part, je trouvais cette histoire exagérément violente, voire sadique (les colonnes vertébrales arrachées, les crânes sectionnés, les humains recyclés en robots-bornes, les armes dans le style du marteau à réaction d'Ido, et globalement tous ces humains rabaissés au rang de sac à organes éliminables à merci...) mais d'autre part, j'étais vraiment fasciné, plongé dans cet univers futuriste aux côtés de personnages attachants (Gally et Ido notamment) dont j'ai suivi avec passion les aventures. Le tout est très bien dessiné, original dans l'univers post-apocalyptique créé et vraiment prenant par son ambiance (la Décharge avec Zalem qui "flotte" au dessus, c'est une image qui m'a vraiment marqué).
C'est donc ainsi que j'ai lu l'intégrale en petit format manga, avec donc la fin imaginée à l'époque (et heureusement "annulée" car franchement trop ésotérique et facile à mon goût depuis la sortie de Gunnm en version grand format (que j'ai achetée depuis) et de Gunnm Last Order (que je suis bien évidemment, avec un peu moins de passion cependant)). Sur les 3 périodes de l'histoire de Gally (Décharge, Hors de la Décharge, Poursuite de Desty Nova+Zalem), je garde une très nette préférence pour toute la période dans la Décharge. Je trouve que la série perd un peu de son âme à partir du moment où Gally quitte la Décharge, ou au mieux après qu'elle se sépare de Fogia Four après leur première rencontre.
Quoiqu'il en soit, malgré sa violence, je trouve que Gunnm est un manga prenant, plein de saveur, original et fort.

Nom série  Coutoo  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Depuis le temps que je le cherchais cet album, je peux vous dire que j'ai sauté dessus quand j'ai fini par le trouver. Mais en fait, c'est pour avoir finalement une petite déception.
Alors ce qui est bien, c'est qu'on retrouve là tout le style d'Andreas : une mise en page originale, une narration excellente et prenante, des dessins clairs et que personnellement j'aime beaucoup, une ambiance de mystère et une intrigue complexe.
Et globalement, l'histoire est bonne, bien foutue et tout.
Mais voilà, venant d'Andreas, je m'attendais à vraiment mieux : tout cela paraît tellement simple comparé à ses autres albums. Dès la page 25, j'avais deviné tout le reste de la BD (bon, faut avouer que ne sachant pas à quoi m'attendre, j'étais en mode de lecture "Andreas" à regarder tous les détails et indices) et... et pas de surprise : ce qu'on devine en milieu de lecture est vraiment ce qui arrive à la fin, à quelques détails près.
Un peu déçu donc, car cette histoire n'a pas l'originalité et la force des autres scénarios d'Andreas. C'est un bon thriller, avec de bons personnages (quoiqu'assez stéréotypés) et une très bonne narration, mais finalement un scénario assez basique et sans surprise.
N'hésitez pas à le lire ceci étant dit, ça reste néanmoins très sympa.

Nom série  Spoogue  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'accroche pas encore totalement à cette série que je viens seulement de me procurer mais elle est dans la lignée de BDs que j'aime vraiment beaucoup. En réalité, elle me fait beaucoup penser à De Capes et de Crocs et à la Nef des Fous ce qui est pour moi le plus beau des compliments pour une BD, même si cette série n'est quand même pas à mes yeux à la hauteur de ces deux références-là.

Côté dessin, on retrouve ce côté coloré, travaillé dans les détails, un peu caricaturaux sur les personnages et les décors. Le graphisme n'est pas totalement parfait à mes yeux (ce n'est pas le niveau de Masbou ou de Turf) mais on prend plaisir à lire et à admirer cette BD. En outre, certaines cases toutes en hauteur et en finesse sont très jolies, et une mise en page hors des sentiers battus, par moments, rend les albums non seulement globalement beaux mais surtout originaux.

Côté histoire, c'est franchement fouillis, je trouve : je ne sais pas si ça vient de la narration, de l'abondance de détails, du scénario qui part dans un sens avant d'aller dans un autre puis encore un autre, ou bien si c'est l'atmosphère générale de doux délire scénaristique qui fait ça, mais il est assez ardu en définitive de résumer parfaitement ne serait-ce que les deux premiers tomes. Ceci étant dit, cela ajoute une densité très bienvenue à ces albums : on en a pour son argent et moi, j'en suis heureux.
L'humour est présent en bonne quantité. En ce qui concerne la qualité de ce dernier, j'avoue à nouveau préférer la finesse d'un De Capes et de Crocs (dont Milhiet emprunte d'ailleurs le procédé consistant à glisser des petits sketches humoristiques dans le décor tandis que les personnages principaux discutent en avant-plan par exemple), mais certains moments sont bien marrants néanmoins (notamment ceux mettant en scène le démon Talbakaze). Ceci dit, j'ai un peu moins aimé les jeux de mots sur les noms des lieux et personnages (Dafal-sans-Gant Paracétamol... Bof...).
Et puis curieusement, c'est finalement le personnage lui-même de Spoogue que je n'aime pas trop. Je lui préfère les personnages "secondaires".

L'histoire est originale, le dessin bien foutu et joliment coloré, l'humour bien présent, les albums denses et agréables à lire : bref, une série sympa.

Nom série  One Piece  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Snif ! J'ai acheté les premiers tomes de cette série avec l'espoir au coeur ! D'une part, je voyais les avis positifs émis ici, et d'autre part, après feuilletage, je croyais y retrouver un melting-pot de Dragon Ball, de Monkey Island et du Collège Fou, fou, fou.
Alors voyons le bon côté des choses : dessin plutôt sympa, univers gai et lumineux (on imagine en permanence un ciel bleu, une température méditerranéenne et un soleil éclatant) et quelques touches d'humour qui m'ont fait parfois rire (j'ai bien aimé le coup de la mouette géante à la fin du tome 1 par exemple).
Par contre, le public est résolument plus jeune que ce à quoi je m'attendais. Ca se ressent sur le dessin : les bateaux pirates ont l'air de canards gonflables et les ports ont l'air de villages de playmobils. Les histoires sont toutes bêtes et toutes naïves (il y a des méchants, le gentil Luffy va combattre les méchants, et il va gagner, et il va sauver les gentils, et on le remerciera en pleurant de joie et de gratitude, et tout est bien qui va se finir bien... hum...). Les personnages sont assez caricaturaux et pas vraiment marrants (bon, j'aime assez Zorro Roronoa mais sans plus, quoi). L'humour est parfois franchement lourd et rendu d'autant plus énervant par la déformation continuelle des visages des personnages : ça rend l'humour vraiment simplet, comme accompagné de rires pré-enregistrés dans les séries télé merdiques. Aucune finesse, quoi.
Alors bon, l'ambiance de la BD est assez sympa, mais l'intrigue est d'une platitude complète (Luffy est un pirate débutant qui se monte un équipage hétéroclite au fur et à mesure et se mesurera bientôt aux vrais grands méchants pirates, et il va gagner qui en douterait, et il trouvera le super trésor de la mort qui tue...), les personnages sont sans saveur, l'humour est souvent mauvais et surtout je trouve le tout plutôt inintéressant et vraiment gamin.
Déception...

Nom série  Les Tourbières de la peur  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le dessin qui m'a surtout attiré pour l'achat de cette BD. Etrangement, le trait de Humblet m'a rappelé celui de Davodeau, tout juste un peu plus typé "style franco-belge". De même, je trouve la colorisation assez réussie, surtout pour dépeindre un décor de marais brumeux : ça donne donc une BD jolie à regarder et à lire.
Ceci étant dit, je trouve par contre les histoires un peu trop naïves. A première vue, le public visé devait être assez jeune. L'ambiance sinistre et envoutante des marais est partiellement détruite par une surabondance de paroles et d'explications terre à terre et modernes de la part des personnages. De même, les intrigues sont simplifiées pour être très compréhensibles, sans permettre à l'ambiance de se former et au lecteur de se plonger entièrement dans le monde de ces tourbières. De même, je trouve le personnage principal assez énervant par son comportement un peu trop... facile scénaristiquement parlant : il hurle quand il a peur, il court dès qu'il voit quelque chose qui l'intéresse, il pose plein de questions, il joue les naïfs incrédules par moment ou alors considère comme tout à fait plausible des choses extraordinaires à d'autres moments... Bref, je n'aime pas ce personnage principal.
En résumé, la forme est jolie par son dessin et ses couleurs, les histoires pourraient être bien également car elles sont assez originales et bien dans l'idée des contes et légendes des marais, mais la narration est un peu trop jeune et naïve, brisant le charme qu'aurait pu avoir cette BD.

Nom série  Lie-de-vin  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le point fort de cette BD, c'est son dessin. Je le trouve personnellement beau et fort agréable à la lecture. J'ai malgré tout quelques réticences vis-à-vis de la colorisation, notamment la couleur de peau des personnages, qui, je pense, aurait pu être meilleure (j'aurais envie de comparer cette BD au Sursis par exemple, dont la couleur est nettement plus réussie, plus profonde à mes yeux).
Ensuite, concernant l'histoire, eh bien, elle est assez banale, intéressante mais sans plus à mon goût. Disons que c'est agréable à lire, dans le sens où ça se lit bien mais aussi où on prend un certain plaisir lors de la lecture. Mais en fin d'histoire, ben... ça ne m'a pas donné l'impression d'avoir lu quelque chose d'exceptionnel ni d'original.

Nom série  Attends  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Suite aux avis très favorables ci-dessous, je n'ai pas hésité à acheter cet album dès que j'ai réussi à le trouver. Et... franchement, je regrette d'avoir payé aussi cher pour ça. Enfin, disons surtout que comme Don Lope, j'ai dû vraiment passé à côté de cette BD, ou alors plus simplement je dois être aussi sensible aux émotions qu'il dégage qu'une enclume.
Pour commencer, j'aimais bien le graphisme à la base. Simple, dépouillé, un peu de type cartoon au niveau des personnages, j'aime bien. Ceci étant dit, à la longue, j'en ai eu un peu marre de voir toujours ces visages sans expression sur les personnages : ok, on peut comprendre leurs sentiments et émotions d'autres manières, mais quand même je me suis lassé de cette expressivité à la Buster Keaton qu'affichent tous les persos de la BD.
Ensuite, j'avoue avoir été dérouté par la narration au départ : cette suite de planches presque semblables à des suites de gags (sauf qu'il n'y a pas de gag) m'a fait me demander si c'était une suite d'histoires drôles pas drôles, une suite de planches dont on devait deviner la fin, une tentative de BD expérimentale dans le genre "je ne mets qu'une planche sur deux, au lecteur de se débrouiller pour comprendre", etc... Ce n'est qu'à la fin de la première partie de l'album que j'ai compris : il s'agit de tranches de vie, de moments passés, destinés à permettre au lecteur de cerner les personnages de Jon et Bjorn, leur univers, leur enfance, etc... Et bon, finalement, malgré certaines planches qui me sont restées hermétiques, je trouve que c'est pas mal fait.
La narration au moment du drame de fin de première partie est également bonne à mes yeux.
Puis ensuite vient la seconde partie, montrant la déchéance (relative) du personnage principal, sa vie passée la quarantaine, avec le poids du souvenir et de la culpabilité.
Et puis vient la fin, un peu fantastique, un peu... hermétique.
...
J'ai relu l'album trois fois de suite pour bien essayer de tout capter, de tout comprendre. Certains points restent encore incompris (pourquoi les loubards de la première partie ont-ils des têtes de mort comme les morts de la fin ? La fin est-elle une modification du passé ou juste un souvenir ? Etc...) mais je pense avoir saisi la globalité de l'histoire, la spécificité de la narration toute en ellipses et en non-dits, et toute l'idée et les sentiments qui doivent se dégager de l'oeuvre.
Et...
Et ça me laisse franchement froid.
Ca ne me touche pas. La narration, même si assez efficace, n'a pas su me plonger dans l'univers de la BD. Le dessin sans expression des personnages me les a rendus distants et presque antipathiques. Quant à l'histoire, je la trouve trop vite résumée et ne fonctionnant que sur les émotions dont elle est censée émaner et que je n'ai ressenti que de très loin et très faiblement.
J'admets sans problème que Jason a utilisé là un principe narratif franchement original et mettant en avant la sensibilité de chaque instant avant tout schéma scénaristique, ce qui permet au lecteur de ressentir l'émotion par lui-même plutôt que d'être guidé complètement par l'auteur, et ne serait-ce que pour ça, Attends a une valeur référentielle. Néanmoins, c'est justement là que le bât blesse pour mon cas précis puisque cette émotion, je n'ai pas su la ressentir comme il l'aurait fallu pour vraiment apprécier la lecture et l'oeuvre. C'est là que c'est une question de sensibilité à part entière : certaines oeuvres/émotions touchent certaines personnes, celle-ci n'a pas su me toucher. Or comme tout ou presque de cette oeuvre est basé là-dessus (pas de scénario complexe, d'intrigue, de beauté graphique ou autre (enfin question de goût encore...)), eh bien je n'ai pas pu tirer grand chose de cet album.

Bref, je n'ai pas apprécié ma lecture (et mes relectures) de cet album et je suis déçu de l'avoir acheté.
Ceci étant dit, vu l'avis que d'autres ont sur cet album, je comprends qu'on puisse le ressentir différemment de moi : question de goût et de sensibilité, c'est certain.

Nom série  Les Pêcheurs d'étoiles  posté le 24/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dessin est plutôt bon mais sans plus. Les personnages sont bien dessinés à mon goût (quoique pas toujours et pas sur tous les albums), les couleurs sont assez réussies mais les décors sont assez simples, parfois un peu trop plats et sans âme malgré leur originalité (ceci dit, ce défaut disparaît assez dès le tome 2). Ca donne une BD qu'on regarde avec un certain plaisir mais dont il est difficile de considérer le dessin comme vraiment bon.
Côté histoire, c'est également sympathique mais avec quelques petits défauts. Le scénario est bien documenté (le monde des mariniers du Rhône, le monde des cheminots de la fin XIXe siècle, des mineurs, etc...) et l'auteur pousse même le soucis de réalisme à faire parler les personnages avec nombre d'expressions occitanes à tel point que la compréhension en est parfois un peu ardue. Ce décor historique original sert de toile de fond à l'histoire assez prenante tout en restant simple et sincère de Tonin. Le tout a une petite saveur à la Misérables de Hugo (l'innocent poursuivi par un policier tenace qui croise à un moment donné la route de révolutionnaires (ici des anarchistes)...) ou une saveur de Zola aussi avec cette description (finalement pas aussi noire que dans les romans) du monde des cheminots et des mineurs.
J'ai trouvé à un moment donné que le scénario était un peu facile et prévisible dans le sens où le héros est soupçonné par tout le monde trop facilement d'avoir commis quelque chose dont on cherche à l'accuser et qu'il se comporte aussitôt comme un suspect idéal et fuit en quittant toute sa vie alors qu'il pourrait très facilement se disculper : ça ressemble beaucoup à un ressort scénaristique éculé et ici trop simple, mais bon...
Globalement, c'est une BD historique qui se lit très bien, assez sympa et prenante, dans un décor assez original.

Nom série  .Hack  posté le 23/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un shonen assez basique à mes yeux. Les personnages principaux sont jeunes et jouent le rôle de héros guerriers et magiciens dans un jeu virtuel où ils vont commencer tout faibles et ignorants du monde qui les entoure. Ils vont le visiter, combattre des méchants, résoudre des énigmes, engager d'autres joueurs pour former une équipe hétéroclite et bien sûr évoluer au fur et à mesure...
Le dessin est ultra-classique pour le genre et quasiment nul en matière de décor (entendez par là qu'ils sont souvent inexistants).
Quant à l'histoire et aux personnages, ils sont franchement gamins à mon goût, voire vraiment creux. Ce sont des dialogues assez ridicules, certains concernant le jeu lui-même (dialogues de shonen de base, voire presque dialogues façon pokemon) et d'autres concernant le monde réel, l'informatique, etc... mais toujours assez nuls. Les auteurs tentent d'un côté de montrer comment était l'informatique de nos jours (à nous lecteurs) et comment il a évolué dans le monde de .Hack, et de l'autre côté, ils cherchent à donner de la profondeur à leurs héros en leur donnant des souvenirs tragiques et autres dans le style "le monde réel est vraiment trop cruel". Alors oui, ça pourrait avoir un intérêt de comparer monde réel et monde virtuel dans l'esprit de jeunes joueurs, mais franchement je trouve ça tellement superficiel et mal fait que... c'en est ridicule.
Bref, un Shonen pour jeunes qui cherchent une série avec un décor prétexte sur le thème "informatique et jeux virtuels" pour cadre de leurs petites bastons et dialogues entre jeunes héros.

Nom série  Les voyages clos  posté le 23/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof...
Je n'aime pas franchement le dessin de Servais : non seulement à la base, je n'aime pas le dessin réaliste, mais en plus là, il ne me plaît vraiment pas sans pouvoir expliquer pourquoi.
Quant à l'histoire, elle est morne, inintéressante, mêlant un thème approchant la pédophilie à un léger complot amoureux et de vagues souvenirs des colonies sans saveur ni intérêt à mes yeux. En outre, le personnage principal est plutôt antipathique, et l'histoire plutôt mal narrée à mon goût.
Bref, une BD assez ratée à mes yeux.

Nom série  Inspecteur Moroni  posté le 23/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moui... Cette BD a l'avantage d'être assez originale de par son personnage principal. Celui-ci a beau s'appeler inspecteur, c'est plus le genre fonctionnaire dans les administrations et la paperasse qui enquête sur la consommation de petites cuillères et de sucre à la cafetière que sur quoi que ce soit de vraiment policier. Et c'est aussi par son étrange relation de couple (marié) qu'il vit avec son chien (qui parle et réfléchit comme une femme jalouse) que la série en est encore plus originale et drôle (humour un peu absurde pour le coup).
Ce décor étant posé, le reste de l'histoire n'est pas des plus captivants ni dynamiques, mais bon, ça se lit sans déplaisir et avec quelque fois le sourire.
Bref, c'est globalement pas mal.

Nom série  On vit une époque formidable  posté le 14/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouairf... Alors pour une fois, cette oeuvre de Reiser n'est pas particulièrement crade. Elle est juste emplie d'un peu d'humour noir. Mais ce n'est pas franchement percutant à mon goût. J'ai à peine souri.
En outre, il y a dans cet album trop de gags en rapport avec l'actualité des années 70 qui m'ont laissé perplexe car, s'agissant de sujets et de noms qui n'ont bien souvent plus cours aujourd'hui, je n'ai pas vraiment vu le côté comique de ces gags sortis de leur contexte.
Franchement moyen.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 246 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque