Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5542 avis et 2105 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Malle Sanderson  posté le 15/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais également beaucoup entendu parler de cette BD ne me souvenant plus si on la louait pour son scénario ou son dessin. Dans tous les cas, alors que je m'attendais à une oeuvre assez remarquable, je l'ai simplement trouvée bien mais sans rien d'exceptionnel.

Au niveau du dessin, je ne suis pas très amateur de ces visages sans grande expression et de ces images figées. Par contre, non seulement je trouve que ça se lit très bien car le dessin est clair et lisible, mais je trouve aussi que les décors sont souvent bien jolis. Et certaines grandes planches de paysages nocturnes, où l'on ne voit pas les visages des personnages, sont très réussies.

Concernant le scénario maintenant, il est plaisant et bien raconté. C'est une histoire sympathique avec des personnages réalistes et justes. Le récit n'est pas vraiment palpitant mais il est juste assez prenant et bien fait, avec quelques touches d'originalité dans le choix de ce personage principal de Sanderson qui est bon et bien trouvé.

Une BD qui se lit très bien, un dessin assez sympathique, un récit qui ne marquera pas trop ma mémoire mais sans reproche.

Nom série  Le Blog de Frantico  posté le 13/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert Frantico vers fin Janvier quand son blog commençait à véritablement faire parler de lui. C'est devenu ensuite un véritable phénomène de mode qui vit son apogée par le voyage en Corée offert à Frantico pour un festival blog (véritable ou non, la polémique existe encore, je crois bien), voyage qui l'amènera à rencontrer l'amour et à mettre fin à son blog exhutoire.

Mais qu'est-ce qui a fait le succès de ce blog ?

Son approche graphique déjà. Semblable aux yeux d'un néophyte à des planches crayonnées au stylo sur un cahier et colorisée grossièrement, il s'avère pourtant que le trait est véritablement maîtrisé, faisant du simple quand il est compliqué d'obtenir une telle expressivité des personnages et décors. La mise en page, les points de vue, et même cette colorisation si spéciale (une texture de papier sopalin peint ?) sont excellents et amènent un réel plaisir de lecture à ces planches qui au premier coup d'oeil ne paient pas de mine.

Mais c'est surtout l'humour et la franchise décomplexée de ces planches qui sont formidables. Le Frantico de ces histoires n'a absolument aucun complexe, affichant sa pratique de la masturbation et ses basses pensées avec un total naturel. Il cause souvent (sans arrêt ?) de cul, de merde, de phantasmes, d'égoïsme humain, s'appropriant tous ces inavouables défauts et les rendant hilarants et tellement véridiques. Récits exutoires, sans doute, mais ce qui est certain c'est qu'on s'attache très rapidement à Frantico malgré tous ces défauts et sa franchise proche du choquant.
Et l'humour surtout est vraiment bon. Frantico parsème ses histoires crues et bassement instinctives de pensées philosophiques sur la vie quotidienne, les comportements humains, la société, une chasse d'eau, les poils de cul, n'importe quoi, et ça passe extrêmement bien tout en étant hilarant.

Voilà pour dire que le blog de Frantico est excellent, c'est une chose. Mais ce blog est accessible gratuitement et dans son intégralité sur le net ! Alors est-ce que ça vaut vraiment la peine de payer 19 Euros pour avoir sur format papier quelque chose qui autrement est gratuit sur Internet ?
Eh bien oui, en fait...
D'abord parce que d'avoir une BD en album et format papier, c'est toujours plus agréable à lire, même si le blog de Frantico était prévu initialement pour être affiché sur un écran, avec un format et une pagination assez libre.
Ensuite parce que c'est un bel objet solide et de bonne qualité.
Et enfin parce que c'est surtout un pavé de plus de 280 pages et 19 euros pour un tel pavé composé de gags aussi bons, osés et originaux, c'est vraiment un prix tout à fait acceptable.

Nom série  Mister I  posté le 13/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'étais doublement curieux de lire cette BD : d'abord parce que c'est la première de la nouvelle collection Shampoo dirigée par Trondheim, et ensuite parce que je me demandais vraiment ce que Trondheim allait pouvoir rajouter au concept déjà bien exploité dans Mister O.

Alors ce que j'ai rapidement constaté, c'est qu'on peut vraiment considérer Mister I comme l'équivalent d'un tome 2 de Mister O. Même dessin minimaliste, même principe de gags sur un thème récurrent, même chute récurrente, même humour, même résultat.
Les gags partent pourtant sur une base très simple au niveau des idées : Mister I a faim, il voit une pomme, une carotte ou autre et aimerait bien la manger mais la malchance s'acharne contre lui et il n'y arrivera jamais, et à la fin il meurt toujours. La lecture se fait avec le sourire car les idées et péripéties sont toujours bonnes comme d'habitude avec Trondheim, et je ne peux souvent pas m'empêcher d'au minimum pouffer de rire sur la toute dernière case de chaque page, à chaque apparition de la flaque de sang signifiant la mort de Mister I.
Chaque planche a tellement de cases que même si c'est du muet, il y a une quantité de lecture non négligeable.
Pourtant, comme pour Mister O, on rigole un moment mais à la longue, à force de voir le même thème répété, ça lasse un peu. Alors si vous le lisez, je vous conseille de le faire par petits morceaux, sans lire tout l'album d'un coup sous peine de perdre un peu trop vite vos bonnes impressions de départ.

Marrant, typique de Trondheim, un peu trop similaire à Mister O mais une lecture mausante.

Nom série  Luc Leroi  posté le 12/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Luc Leroi, les petites aventures d'un célibataire trentenaire "parano, rigolo, anti-héros et avec un nez en patate". Mélange du quotidien d'un jeune citadin un peu paumé et de quelques aventures sentimentales le plus souvent foireuses ou à sens unique. C'est un peu un ancêtre des romans graphiques actuels tels que Monsieur Jean et autres séries parlant de la vie quotidienne avec une petite touche d'aventure et une dose d'humour. Largement teinté de l'ambiance des années 80, je dois cependant admettre que je n'ai pas vraiment accroché à l'ensemble de la série Luc Leroi.

Le dessin évolue largement le long de la série qui fut entamée en 1980 pour la parution dans le magazine (A Suivre) et dont le dernier tome est paru en 2000. Proche de la ligne claire, il est un peu brouillon dans les premiers albums. Il deviendra cependant largement maîtrisé voire même très agréable visuellement parlant dans les derniers tomes, notamment au niveau des décors. Je trouve les personnages un peu moins réussis mais c'est surtout car J-C Denis cherche, semble-t-il, à les rendre réalistes en montrant leur médiocrité et leurs visages souvent ingrats.
La colorisation suivra le même chemin, assez moche au début pour devenir très sympathique à mes yeux vers la fin.
Globalement, je trouve quand même cette série bien dessinée et agréable à lire.

Concernant le scénario, étrangement, j'ai longtemps confondu Luc Leroi avec Bernard Lermite, un autre héros moderne créé, lui, par Martin Veyron. C'est sans doute la similitude dans le physique des personnages, leur vie urbaine, les histoires de femmes, leur côté looser et l'ambiance années 80 qu'ils partagent l'un et l'autre.
Passé ce côté anecdotique, les histoires de Luc Leroi me laissent assez froid. Sans réussir à m'attacher au personnage principal, je vais même jusqu'à avoir du mal à supporter sa bande d'amis qu'il fréquente. Le côté anti-héros du personnage principal m'exaspère et ne réussisse pas à le rendre vraiment sympathique à mes yeux. Quant à l'humour, il me fait relativement peu sourire.
Des histoires un peu trop "ambiance bobo parisienne des années 80" que je lis sans rentrer dedans, sans les trouver captivantes, mélangeant parfois une pointe d'agacement et parfois un peu d'interêt malgré tout.

Une série pas mauvaise mais qui sert plus à passer le temps me concernant.

Nom série  Je suis gland  posté le 12/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lefred-Thouron est un descendant de Reiser et autres Wolinski : il fait de l'humour de presse en quantité non négligeable avec pour support un dessin très... heu... minimal. Techniquement, c'est le genre de dessin d'humour qui se fait dans la minute, aussi vite qu'il le faudrait pour raconter une bonne blague de comptoir par exemple. Pas beau mais relativement efficace.

Je connais surtout Lefred-Thouron par ses dessins dans le magazine Fluide Glacial. Là, ils accompagnent le plus souvent un texte humoristique écrit par un autre et servent pour illustrer ce texte tout en rajoutant une touche d'humour en plus sur le même thème que le texte. Et comme d'habitude, le texte en question est assez drôle, je souris aussi en regardant vite fait ce dessin qui l'accompagne.
Mais la vérité, c'est qu'à mes yeux, ces dessins d'humour ne se suffisent vraiment pas à eux-mêmes. J'ai eu du mal à ne serait-ce que sourire durant ma lecture.
C'est idem pour les gags en une bande ou en une planche : ce n'est clairement pas le genre d'humour de presse qui me fait rire. C'est assez convenu, potable mais vraiment sans plus, d'autant plus que le dessin ne rajoute rien du tout à l'humour.

Dispensable...

Nom série  Limougeauds  posté le 11/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En empruntant cette BD et au vu de la couverture qui, il faut le dire, est assez moche surtout au niveau des couleurs, je m'attendais à une petite BD amateur commandée par la mairie de Limoges pour promouvoir leur ville, un truc sans grande qualité et sûrement très moche à l'intérieur. Et pourtant, au final, j'ai été agréablement surpris.

D'accord, le dessin est assez amateur, voire franchement raté concernant les visages des personnages. Mais globalement, et cela tient sans doute au fait qu'on n'a pas droit aux affreuses couleurs de la couverture à l'intérieur de la BD - et pour cause puisque c'est tout en noir et blanc -, le dessin n'est pas aussi mauvais que je le craignais. Les décors ne sont même pas si mal du tout. Et globalement, si on oublie les visages des personnages, les planches sont visuellement correctes, le niveau juste au dessus de celui d'un bon amateur, quoi.

Concernant le scénario, déjà il faut aimer l'Histoire, et c'est mon cas. Je suis assez facilement entré dans le récit qui se lit bien car l'auteur modère le didactisme de l'ouvrage en imaginant une saga familiale quasiment ininterrompue de la préhistoire jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
L'album est séparé en trois grands chapitres correspondant en gros aux périodes de la préhistoire jusqu'à la chute de l'Empire Romain, au Moyen-Age, puis à l'époque moderne de la Révolution Française jusqu'à 1945. J'ai bien apprécié la première partie car elle est claire, agréable à lire et assez intéressante par la façon dont l'auteur nous montre la "petite histoire" en s'attachant à des personnages et des conflits de personnalités. A l'inverse, j'ai un peu décroché dans le second chapitre car l'histoire moyen-âgeuse de Limoges m'a paru franchement confuse et le récit peu intéressant à suivre. Mais j'ai de nouveau assez accroché au dernier chapitre, plus agréable narrativement parlant et moins confus.

Cette BD plaira aux amateurs d'Histoire et de saga historique qui savent passer outre un petit peu d'amateurisme dans une BD et dans son dessin. Intéressante et sans prétention.

Nom série  L'Agent de la National  posté le 10/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Des histoires courtes policières mettant en scène une sorte de détective privé intelligent et sûr de lui malgré son physique d'amateur de copieux repas.

Le dessin est moyen, noir et blanc et assez restreint au niveau des décors. Les personnages ne sont pas moches mais pas très évolués techniquement parlant. c'est un dessin potable pour une série B du monde de la BD.

Quant aux scénarios de ces histoires courtes, il n'est pas très évolué non plus. Reprenant quelques thèmes classiques des films noirs de gangsters dans les années 20, les récits n'ont rien de bien originaux. Je reprocherais même une certaine facilité au tout tant les choses réussissent trop facilement à cet Agent de la National qui accumulent coincidences et interlocuteurs naïfs.

Si j'avais un vrai reproche à faire à cette BD, ce serait surtout le lettrage et la traduction. Le lettrage fait vraiment amateur, parfois difficile à lire tant on dirait quelqu'un qui a écrit cela à la main comme une simple lettre à un ami. Et au niveau de l'écriture, le nombre de fautes d'orthographe dans tous les textes, narrations et dialogues, est vraiment rédhibitoire : on dirait que ça a été écrit par un collégien par moments.

C'est pas trop mal pour passer le temps, ça se laisse lire, mais ça reste une série très moyenne et tout à fait dispensable car n'apportant rien de neuf ni rien de vraiment réussi.

Nom série  Ikkyu  posté le 10/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai lu cette série sous l'édition Vent D'Ouest, plus chère et avec plus de tomes que l'ancienne édition Glénat, mais j'ai trouvé les albums de belle qualité physique : ce sont de beaux gros albums bien solides, peut-être un peu trop grands pour être très pratiques à lire.

Ceci dit, je n'ai pas véritablement été charmé par ce manga.

Pour les bons points, je trouve le dessin sympa. La plupart des planches sont assez esthétiques, avec certaines cases très jolies et d'autres encore très travaillées. Seuls les personnages pêchent un peu car je ne les trouve pas vraiment réussis graphiquement. Mais globalement, c'est une belle BD.

Par contre, je dois avouer m'être largement ennuyé à la lecture. Un peu comme pour Kaze no sho, Au Temps de Botchan et autres séries historiques portant avec sérieux sur le Japon, j'étais noyé sous les références, les lieux et les noms difficiles à retenir, faciles à confondre et ne me permettant pas de bien me situer dans le contexte historique.
La narration est relativement bonne quoique quelques ellipses ne m'ont pas trop aidé à entrer dans l'histoire. Il y a aussi un peu d'humour même si je n'y ai guère été sensible. Mais l'histoire en elle-même ne m'a vraiment pas captivé même si elle n'est pas inintéressante.

En gros, c'est une belle BD à même de satisfaire les amateurs d'histoire du Japon et de la religion bouddhiste, mais qui n'a pas réussi à captiver quelqu'un comme moi, qui ne s'y intéressait pas plus que ça.

Nom série  La Maison Dieu  posté le 07/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD qui fait dans l'efficacité tant au niveau du dessin que du sujet, un thriller fantastique grand public qui scotche le lecteur sur une intrigue dont on veut vraiment découvrir le mystère.

Le dessin est bon et maîtrisé. Par contre, il a deux petits quelques choses qui font que j'ai vraiment du mal à l'apprécier à sa juste valeur. La première chose est la colorisation : trop pastel, trop chatoyante, je ne sais pas ce qui ne me plait pas exactement mais j'ai du mal avec ces couleurs. Ensuite, le dessinateur, une fois n'est pas coutume, semble s'y entendre mieux en personnages et visages qu'en décors. Résultat : il abuse un peu trop des portraits et des gros plans sur les visages, leurs mimiques, etc... Je n'aime pas trop : question de goût.

Quant au scénario, le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est assez efficace et prenant. Le mystère est parfaitement formé dès le premier album et les indices sont ensuite distillés tout doucement pour assouvir peu à peu la curiosité du lecteur, l'obligeant à avancer sans s'arrêter dans la lecture de la série. Une intrigue bien montée, un scénario pas si original que ça mais bien fait, une histoire qui donne envie de lire et qu'on ne lâche plus quand on l'a entamée.
Par contre, tout comme avec les couleurs et les gros plans sur les visages, je dois avouer avoir personnellement du mal avec les personnages de cette série. Le héros commence mal, déjà, beau, riche, débrouillard, intelligent et très chanceux : bien sûr, c'est le scénario qui veut ça mais ça n'empêche pas le personnage d'être suffisant, surtout dans ses dialogues qui sont parfois bien bidons (notamment quand il est avec une femme). Et à cela s'ajoute un côté facilement raccoleur des auteurs qui en profitent un peu trop souvent pour mettre de nombreuses jeunes femmes dans les bras de leur héros et d'offrir des scènes de cul certes jolies mais véritablement gratuites.

Une bonne intrigue et un dessin d'assez bonne qualité mais quelques défauts qui m'agacent en cours de lecture et qui rabaissent un peu le niveau de cette BD à mes yeux.

Nom série  Quéquette blues  posté le 06/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

Après L'Autoroute du soleil, c'est la seconde BD de Baru que je lis et je dois dire que celle-ci m'a presque davantage touché que la première.

Quéquette Blues, initialement parue en 3 tomes mais n'existant plus qu'en intégrale, est la première véritable BD de Baru.
Le dessin n'y est pas encore totalement maîtrisé, notamment concernant les personnages eux-mêmes et leurs visages qui sont souvent très moyens. Par contre, la plupart des décors sont bons. Et certaines grandes images montrant les vieilles villes, les usines, les paysages enneigés et gris sont même particulièrement réussies à mes yeux.
La colorisation, en couleurs directes, est aussi assez spéciale et pas tout à fait maîtrisée par moment, mais elle est également parfois forte et réussit à transmettre une bonne part de l'émotion justement dans ces images de grands décors.

L'histoire reprend un décor d'Est de la France, de villes où les usines et les hauts-fourneaux ont longtemps été les reines, de jeunes un peu paumés qui ne veulent pas se laisser faire par la routine et par l'usine, décor et thèmes qu'on retrouvera ensuite dans L'Autoroute du soleil. Mais là où L'Autoroute du soleil sortait très rapidement ses héros de ce décor pour les emmener sur la route, ici, on reste dans ce milieu à la fois sinistre et vivant. On suit la bande de Baru et de ses potes - je crois comprendre que cette BD est largement autobiographique - durant tout le temps d'un week-end de Nouvel An, week-end durant lequel ils chercheront à s'amuser, à draguer les filles, et où Baru aura pour mission de perdre son pucelage.
Les dialogues sont bons, les situations justes, les personnages attachants. Et même si je dois admettre m'être un peu lassé sur certains passages de l'histoire, d'autres passages m'ont paru véritablement touchants. La façon dont Baru fait ressentir l'état d'âme des habitants de ces villes ouvrières et des jeunes qu'il a cotoyés ainsi que leur relation avec les usines elles-mêmes, véritables entités menaçantes et omniprésentes même dans une ambiance de fête du Nouvel An, est vraiment réussie.

Ainsi, même si cette bande de jeunes et leurs obsessions de frustrés du sexe m'ont parfois un peu lassé sur la longueur - l'équivalent tout de même de 3 albums durant lesquels on suit toujours la même "fiesta du Nouvel An" -, leur côté attachant et l'émotion qui se dégage de certains passages du récit m'ont permis de garder un souvenir très agréable de ma lecture.

Nom série  La Lettre de feu  posté le 05/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un scénariste dont je n'avais jamais entendu parler, un dessinateur que je n'ai reconnu que bien plus tard comme étant également dessinateur de Voleurs d'Empire et Double Masque, une BD dont je n'avais aucune idée du thème, bref une découverte complète pour moi qui ne savait pas à quoi m'attendre.

J'aime toujours beaucoup le dessin de Jamar. Il est très réaliste mais quelque chose dans ses couleurs et sa lisibilité me le rend très agréable à lire. Je le trouve bon, voire très bon, même si je pourrais lui reprocher quelques perspectives un peu bizarres par moment. Ce n'est pas mon style préféré de dessin, mais je trouve cette BD visuellement très correcte.

Quant au scénario, il bénéficie pour commencer d'un décor original : les missions Jésuites au Paraguay, ce n'est pas un décor auquel je suis habitué. Ensuite la narration et les dialogues sont bons et agréables à lire. Ceci dit, l'histoire parait assez originale en début d'album mais finalement devient vite relativement commune. Peu de surprise dans cette histoire d'amour qui nous est racontée et l'explication du meurtre ainsi que le probable retournement final apparait vite aux yeux du lecteurs. Un bon point néanmoins puisque la fin est un peu plus en finesse et en émotion que je ne le pensais en cours de lecture : l'auteur a décidé de ne pas jouer la carte classique de ce genre d'histoire de famille et son choix donne un peu de force au final de l'histoire même si on a droit au rebondissement tant attendu sur la toute dernière case.

Une BD bien agréable à lire, sans prétention mais de bonne qualité, pas tellement originale ni marquante, mais sympa.

Nom série  Cirk  posté le 04/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
N'aimant pas du tout Zenda, j'étais presque déçu en découvrant que cette série au nom intéressant et aux couvertures esthétiques était issu de cette boite d'édition. Malgré cela, j'ai entamé ma lecture sur un bon à-priori car j'apprécie beaucoup le dessin de cette série.

En effet, j'ai tout de suite été séduit par le dessin assez audacieux, la mise en page dynamique, les couleurs que personnellement j'aime beaucoup et l'esthétisme de chaque planche. Par contre, il faut avouer que la maîtrise technique du trait n'est pas tout à fait au rendez-vous, l'ensemble du dessin ayant un aspect relativement amateur quand on le regarde de près. Mais malgré ces défauts et petits ratés, je trouve le visuel de cette BD sympa.

Par contre, au niveau scénario et narration, ce n'est vraiment pas bon. Le scénario est d'un banal affligeant, les personnages tellement clichés qu'ils paraissent inexistants, l'intrigue artificielle, simplifiée et plutôt nulle. Et par dessus le marché, la narration elle aussi est mauvaise, difficile à suivre, parfois trop rapide, souvent trop confuse. L'auteur de cette BD est un dessinateur de talent (talent un peu naissant dans cette série ceci dit) mais vraiment pas un bon scénariste, du moins pas à l'époque de cette série en tout cas.

Juste intéressant visuellement quoique techniquement inabouti, mais mauvais au niveau scénario et narration.

Nom série  L'Auberge du Bout du Monde  posté le 04/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec ce premier album s'annonce une série qui pourrait devenir vraiment bien mais qui, pour le moment, ne se suffit pas à elle-même à mes yeux : j'attends de voir la suite.

Le dessin est très bon. J'aime le trait, les points de vue, le style. Par contre, je dois admettre avoir du mal avec les couleurs. Elles sont parfois trop pastels pour moi. Elles manquent aussi de contraste à mon goût comme si l'auteur avait tenu à donner une ambiance de brouillard léger à toutes ses scènes histoire de faire plus "celtique" mais ce brouillard ne colle pas vraiment avec les scènes de côtes venteuses aux vagues qui battent les rochers. En outre et plus globalement, je trouve l'harmonie des couleurs assez moyennes mais ça, c'est une histoire de goût.

Quant au récit, il se déroule comme un conte fantastique Breton qui pourrait sans doute devenir très bien car il est bien raconté. Mais pour le moment, je ne ressens que l'introduction du récit et ne sait pas vraiment comment les choses vont évoluer avec la suite de la série. Il n'y a pour le moment pas tellement d'originalité dans cette histoire, juste un récit bien raconté et assez juste.

J'attends de voir la suite.

Nom série  Chiara Rosenberg  posté le 04/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Disons-le simplement, le scénario de cette BD est assez bidon. Résumons-le en gros en : Chiara est soumise avec son mari qui en profite abusivement mais par contre elle est dominatrice avec son amant et elle en profite abusivement. Cela donne une BD érotique sur le thème du SM comme un peu trop souvent dans ce genre de BD, pas vraiment émoustillante dans les faits.
A côté de cela, le scénariste cherche à mettre un peu d'originalité ou de profondeur à son histoire en faisant s'interroger Chiara sur ses relations sexuelles et amoureuses, sur ses habitudes sexuelles, ses pulsions, avec des dialogues un peu trop artificiels pour ne pas paraitre assez lourds (du genre, je cite à haute voix l'épitre 17 selon Saint-Paul en plein milieu de la rue car je trouve que cela colle tellement bien à mon état d'âme tourmenté).
Et la fin de cette histoire, fin qui tient en une page seulement, est aussi artificielle et moyenne que l'ensemble du récit.
Mais au moins il y a un semblant d'histoire et de reflexion, c'est déjà ça pour une BD érotique.

En tout cas, l'interêt de cette BD réside nettement plus dans le dessin. Le trait, l'encrage et la beauté esthétique des planches attirent aussitôt l'oeil quand on ouvre l'album. C'est un style épuré proche des anciens comics américains, ceux repris par le Pop-Art à l'époque. Cela donne au final quelques planches très belles et très esthétiques. Mais il y a aussi pas mal de cases finalement assez ratées au niveau du dessin et de l'anatomie : la technique du dessinateur se révèle très inégale quand on y regarde de près.
Mais il fait nettement illusion et la qualité physique de l'album en lui-même, grand, beau et solide, ajoute à l'interêt visuel de cette BD.

Je n'en conseille pas l'achat car le scénario est vraiment trop moyen pour cela mais je n'en déconseille pas le feuilletage ou la lecture.

Nom série  Forum  posté le 02/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis très sensible à l'humour de Binet et j'aime bien son dessin même si je le trouve loin d'être très beau.
Et pour cet album, je dois dire que j'ai été éclaté de rire sur pas mal de gags sur le début de l'album. Cependant, au fil de ma lecture le nombre de gags moins drôles voire très moyens s'est fait de plus en plus grand, refroidissant ma très bonne impression du début. En résumé, j'ai bien ri au début puis lu le reste un peu comme si c'était du remplissage.
Dommage même si globalement je garde un assez bon souvenir de cette BD d'humour.

Nom série  Cinéma  posté le 02/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dessin de Barbe est bon, voire très bon, absolument rien à en redire. D'autant plus que cette BD est un exercice de style assez réussi, un travail sur l'image et le dessin en lui-même. Il y a dans ces 2 albums quelques idées vraiment excellentes, surtout pour l'époque, portant sur les enchainements d'images, les "retournements de points de vue des images" à la manière des illustrations d'Escher, les "morphings", les histoires racontées par le retour au pur art séquentiel. Techniquement et dans l'idée, il y a vraiment des choses immanquables dans cette oeuvre.

En ce qui concerne les histoires maintenant, elles sont à mi-chemin entre onirisme et érotisme, souvent sans réel scénario, juste le flux des images comme elles viennent. Et force m'est d'avouer que déjà en elles-mêmes, ces histoires courtes n'ont rien pour vraiment me captiver par leur scénario. Mais surtout j'ai assez peiné à les lire car la mise en page sous le forme de colonnes de très nombreuses petites images successives n'est pas aisée à lire pour un esprit non habitué, c'est-à-dire pour l'ensemble des lecteurs lambdas de BD en général. J'avais du mal à suivre précisément l'ensemble de l'enchainement des images, me lassant assez souvent en cours de récit et sautant quelques cases pour seulement ensuite revenir vers elles pour vérifier s'il n'y avait pas une trouvaille graphique que j'avais manquée.

Graphiquement très intéressant, si vous aviez à choisir, je vous conseillerais plutôt le premier album que le second car je trouve le tome 2 moins innovant et moins esthétique à mes yeux.

Nom série  Les Champs de l'obscène  posté le 01/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première BD de cette collection Lépidoptère que je lis : elle a pourtant failli passer totalement inaperçue pour moi dans la librairie car son format minuscule la rendait invisible entre des BDs de taille normale. Le format en question est proche de celui des Pattes de Mouche de l'Association, avec un papier de très bonne qualité qui compense sa petite taille et sa couverture souple par une solidité qui ne donne pas l'impression d'acheter un fasicule un peu amateur mais un objet qui mérite relativement bien son prix.

Chacune des 24 pages de ce petit album contient une unique image dont le dessin est plutôt bon voire même très sympathique. C'est un style que j'aime assez à mi-chemin entre humour et réalisme, un peu à la manière de certaines BDs du magazine Fluide Glacial.
La narration est située en dessous des pages, fournissant l'explication de ce que ressent et pense le personnage principal et narrateur.

L'histoire est courte mais rapidement intéressante. L'auteur y fait en effet le lien troublant entre la honte qu'il a ressenti en achetant, pour rigoler et un peu par défi, un drapeau assez ridicule fêtant le mariage du Prince de Belgique et celle qu'il avait ressenti étant jeune quand il a acheté avec un ami une revue pornographique. Assez intéressant car l'auteur réussit à bien faire passer ses émotions par le texte et l'image. Assez amusant aussi dans son thème et dans la narration.

Un petit album qui vaut bien un bon Patte de Mouche.

Nom série  Lucien  posté le 30/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Je n'ai jamais été très fan de Margerin et pas plus de Lucien qui est sa série phare à ma connaissance.

C'est un sentiment un peu mitigé qui commence avec le dessin. D'un côté, il me plait assez avec ses rondeurs, ses couleurs assez joyeuses, etc... Mais à côté de ça, je trouve la mise en page et la composition de chaque case très fouillis. Les bulles de dialogues sont assez nombreuses et bizarrement leur positionnement ou leur longueur brise pour moi le rythme de lecture de la BD que j'hésite parfois à lire uniquement en lisant le texte ou uniquement avec les images. C'est un peu le genre de BD et de dessin qui me donne envie de sauter des cases pour voir où le récit est sensé nous mener.

Ensuite, je suis assez hermétique aux personnages typés années 70-80, motos, blousons noirs, zone dans les bars à flipper et petites combines. Là aussi, le sentiment est mitigé car je trouve notamment Lucien assez attachant mais inversement je n'arrive pas à m'attacher à ses histoires et ses copains. Et puis surtout l'humour ne me fait pas rire, tout juste sourire et encore.

En résumé, quelques bons côtés dans cette série mais elle n'a jamais vraiment réussi à me plaire.

Nom série  L'Autoroute du soleil  posté le 29/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le point fort de cette BD, c'est sa narration pêchue : c'est le genre de BD que vous avez du mal à lâcher quand vous l'avez entamée et que vous lisez jusqu'à la fin.

Le dessin est pas mal même si j'ai mis quelques pages à me faire aux personnages plus expressifs que vraiment soignés. Mais le style de dessin a le même dynamisme que l'histoire elle-même donc convient très bien. Seules certaines séquences d'action sont assez mal passées pour moi car le dessin et la mise en page m'ont parus un peu difficile à comprendre en première lecture (je pense au moment où la camionnette du gars bourré arrive en zigzaguant vers les héros, ou au moment où le camion percute de plein fouet la voiture des méchants et la fait voler devant leurs yeux héberlués).

Le scénario de base n'avait pas grand chose pour me plaire : je ne suis pas friand du tout de courses-poursuites avec des rebelles débrouillards comme héros et des méchants avec des flingues comme pourchasseurs. Et pourtant j'ai été rapidement happé par l'histoire notamment je pense parce qu'elle est très bien introduite et ensuite parce que la narration est très bonne.
Par contre, même si je l'ai lue avec interêt, il n'est pas ressorti grand chose au final de ma lecture. J'ai passé un moment assez agréable mais je garde un souvenir assez diffus du tout car rien ne m'a vraiment marqué et la fin de l'histoire m'a parue un peu simple et sans ce petit quelque chose qui aurait fait du récit complet un tout excellent et mémorable.

Bon moment de lecture mais pas un souvenir impérissable.

Nom série  Education anglaise  posté le 28/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis surpris de voir Don Lope et Kael avoir apprécié le scénario de cette BD car je l'ai personnellement trouvée franchement nulle : le scénario ultra-classique des amateurs de SM, une jeune fille prude qui se retrouve dans une "école" où elle va devoir se plier aux sévices sexuels de tous, élèves, professeurs, "clients", et qui, bien sûr, finira par y prendre goût et dépasser le maître. Pour ceux qui n'aiment pas les relations dominations-soumissions, les coups de fouets et les fessées, les "viols plus ou moins acceptés" et autres spécialités SM, le récit de cet album n'a strictement aucun interêt ni originalité.
Par contre, le dessin est effectivement bon. Hormis le fait que les visages se ressemblent un peu les uns les autres, l'ensemble des planches sont visuellement très bonnes, très lisibles, et tout, du décor aux anatomies, est très réussi.
Mais un bon dessin ne suffit absolument à donner une quelconque valeur à cette BD au scénario cliché et sans interêt.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 270 278 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque