Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1478 avis et 62 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Grand Nord  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans ce recueil, deux histoires courtes où l'esprit de Conrad et London est convié. Comme son nom l'indique nous sommes dans le grand Nord Canadien à l'époque des trappeurs qui partaient pour une longue campagne de chasse ou à la recherche de filons d'or.

Dans ces étendues désertiques l'homme est confronté à lui même avec ses faiblesses mais aussi des moments où il est amené à se dépasser face aux éléments ou ici les tribus indiennes.

C'est beau, à ce titre le dessin tout en noir et blanc est assez sublime et rend bien compte des grands espaces, le souffle de l'aventure avec un grand A est présent.

Sans nul doute à lire pour les amoureux du grand nord.

Nom série  Whaligoë  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et bien oui un franchement bien pour ce diptyque. La raison principale en est qu'il arrive à instaurer une ambiance et est finalement plus malin qu'une lecture superficielle pourrait laisser paraître.

L'ambiance d'abord, est ce parce que je suis sensible aux paysages parmi lesquels nous évoluons ? Ça sent la tourbe, les embruns, une lande à perte de vue, un paysage qui peut sembler monotone mais pour qui veut se donner la peine, est toujours en mouvement et dont les lumières ne sont jamais les mêmes.

Hormis cet aspect des choses, très légendes celtiques, c'est la qualité des dialogues qui m'a fait apprécier cette histoire. Entre cet homme qui jette ses derniers feux de dandysme élevé au rang d'art et sa muse les réparties souvent cruelles font mouche et c'est un régal de voir ces deux là se balancer quelques désagréables vérités à la figure.

Les personnages sont donc charismatiques en diable, possèdent de la profondeur sous des dehors de superficialité et l'intrigue se laisse lire avec bonheur. Quelques allusions enracinent le récit dans son époque (Oscar Wilde n'est jamais loin). Bref un bonne découverte que ce "Whaligoë" qui fait plus que se laisser lire!

Nom série  Pinocchio (Winshluss)  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai pris une claque. Soit!, la chose remporte le prix de l'inventivité et de l'originalité. Voilà un scénario millimétré qui sait retomber sur ses pattes et de fort belle manière. Hélas cela ne suffit pas à faire mon bonheur. S'il suffit pour être qualifié de trash et donc être encensé par la critique de dessiner quelques corps charcutés ou dénudés, de mettre Blanche Neige en situation scabreuse, alors oui cette BD est trash.

Ici ou là dans cette œuvre l'on sent poindre une critique virulente du système mais bien souvent, le conte originel oblige, la critique retombe, et comme dit plus haut ce n'est pas la vision d'un morceau de cervelle explosée ou un sein qui sauve l'affaire.

Alors oui je reconnais le talent de l'auteur, son coup de crayon, son passage d'un style pictural à l'autre mais je n'éprouve pas une émotion particulière à la lecture. C'est bien foutu mais un peu vain. L'objet est beau mais cela ne suffit pas pour moi. Étonnant, à voir.

Nom série  Kongo  posté le 01/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De son expérience au Congo Joseph Conrad a tiré la matière pour écrire le roman "Au cœur des ténèbres" qui par la suite a fortement inspiré F.F.Coppola pour le magnifique film "Voyage au bout de l'enfer".

Le roman possède une puissance à mon sens difficilement égalable et égalée pour ce qui est de décrire la folie qui peut s'emparer d'un homme au contact d'une autre civilisation et vivant des moments où le stress est permanent.

Une autre BD s'inspire librement de cette période de la vie de Conrad et porte le même titre que le roman. Les auteurs, Miquel et Godart apportent un supplément d'âme à leur récit qui ici fait à mon avis défaut. Dans ce "Kongo", les auteurs ont semble-t-il voulu s'attacher plus à montrer le contexte colonial des Belges en Afrique. Du coup je n'ai pas ressenti l'atmosphère pesante, lourde qui émane de l'autre BD ou du roman. Cet aspect des choses a quelque peu gâché mon plaisir de lecture.

Pour autant je recommande de lire cet ouvrage, surtout s'il peut permettre d'amener les lecteurs au roman. Le traitement graphique en noir et blanc est approprié même si je pourrais lui reprocher son côté un peu gras.

Nom série  Les Naufragés d'Ythaq  posté le 29/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Franchement, pas terrible. Mais, en écrivant ces mots, j'en viens à me dire que je ne fais sûrement pas partie de la cible. Pour moi voilà une série qui s'adresse au même public que "Lanfeust" avec une très petite touche d'érotisme bien sage puisque cette série permet d'apercevoir de ci de là l'ombre d'un sein, ce qui lorsque l'on est ado confine au summum du sexe.

Quand je vous disais que je n'étais plus dans la cible, alors certes la vue d'un sein peut m'émoustiller mais de là à tourner les pages fébrilement jusqu'au prochain il n'y a qu'un pas. Ces "naufragés" sont sympas, gentils mais ça ne va pas plus loin. Pas besoin de tous ses neurones pour suivre les péripéties auxquelles sont confrontés les personnages. C'est vrai que c'est un peu longuet sans compter ces personnages qui parlent avec des F partout, agafants quoi !!

Sans doute à lire pour les plus jeunes comme tremplin à des choses plus conséquentes dans le domaine de la SF.

Nom série  Arthus Trivium  posté le 29/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quelques années avant le passage de l'an 2000 Michel de Nostradamus était très à la mode en France et certains surfaient sur les inquiétudes de la population pour remettre au goût du jour les prédictions apocalyptiques de l'homme. Il est d'ailleurs assez étonnant qu'il ait fallu attendre si longtemps pour qu'une BD s’intéresse à la chose.

Bon d’emblée soyons clairs, la première page est une véritable tuerie et la suite est du même tonneau. Un dessin racé, acéré, très dynamique, c'est vraiment la classe. L'objectif est d'en mettre plein la vue et de ce côté le pari est réussi.

Comme il est dit précédemment cela reste un tome introductif, les personnages ne sont qu'esquissés et ne demandent qu'à prendre plus d'épaisseur. Aussi pas d'emballement excessif, le dessin ne suffira pas à lui seul à sauver l'histoire. Personnellement j'ose espérer que l'on ne nous servira pas une énième conspiration mondiales des Francs-Maçons ou des Illuminatis avec un trésor de Templiers quelconque.

Wait and see donc, point d'affolement, mais assurément à surveiller.

Nom série  Le Lama blanc  posté le 26/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pas toute jeune cette série mais à sa manière elle a marqué l'esprit des lecteurs de l'époque de sa sortie. Comment dire ? C'était un temps où Jodorowsky réussissait à nous étonner dans le bon sens du terme. Je veux dire par là qu'il n'utilisait pas encore tous les artifices à connotations religieuses, ésotériques ou à tendance freudienne dont il a par la suite abondamment usé.

Certes, comme dans toute son œuvre future, il est ici aussi question d'un voyage initiatique, celui d'un jeune blanc qui se voit élevé par des fermiers tibétains. Si l'on accepte ce postulat de départ, l'histoire se révèle assez prenante, d'autant que le décor s'y prête avec les décors grandioses du Tibet, plutôt bien rendus par le dessin de Georges Bess. Alors oui certaines couleurs ont mal vieilli, il n'empêche que c'est à une grande saga d'aventure qui mêle habilement mysticisme, religion, hallucinations, choc des cultures que nous sommes conviés.

Les thèmes chers à Jodorowsky sont tous présents mais pas encore aussi prégnants qu'ils le seront plus tard. A mon sens une série importante dans l'univers de la BD, elle n'a pas révolutionné le genre mais reste à ce jour une grande fresque qui incite à aller voir plus loin dans l'histoire de ce pays.

Lecture bien sûr conseillée.

Nom série  Otaku Blue  posté le 18/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voila un petit polar sympathique de par le sujet qu'il aborde. Je ne parle pas de l'enquête policière en elle même qui suit les traces d'un tueur en série, mais plutôt la description du milieu des Otakus où se déroule l'histoire.

A l'occasion de certains festivals de BD j'avais pu observer quelques "spécimens" déguisés à l'image de leurs héros de BD préférés. Ainsi j'avais pu voir moult personnages influencés par les univers du steampunk sans oublier à Angoulême, Dark Vador et une cohorte de suppôts de l'empire. Tout cela est fort amusant et permet aux plus petits de faire des photos avec l'homme en noir.

Ici, chez les Otakus que je ne connaissais pas, il y a une notion qui n'est que bien peu abordée, alors que l'héroïne qui s'y intéresse est tout de même étudiante en sociologie!, c'est la dimension sexuelle de la chose. Si Otaku désigne une personne qui reste cloîtrée chez elle pour se livrer à sa passion monomaniaque, le terme a cependant évolué pour désigner des fans absolus, admirateurs de la culture manga, entre autre, au point d'en reprendre tous les codes dans sa propre vie, notamment vestimentaires. Quel rapport avec le sexe me direz vous ? Ben j'ai rien contre les mangas, mais il y a quand même chez certains d'entre eux une tripotée de jeunes filles qui se baladent en jupettes fort courtes avec des petites couettes; de là à dire qu'il y a de quoi "contenter" la libido les amoureux des petites filles il n'y a qu'un pas que j'ose franchir.

Après cette digression un peu longue, revenons à nos moutons, ce diptyque. L'enquête n'est pas absolument originale et la description du monde des Otakus peut nous laisser sur notre faim. Autre point qui m'a un peu gêné c'est le dessin. Malgré de fort belles couvertures, et celle du tome 2 en dit pas mal, rapport à mes propos précédents! l'intérieur n'est pas au niveau.

Je ne déconseille toutefois pas la lecture, l'achat est plus dispensable, au moins ces ouvrages m'auront permis de découvrir un pan de la culture japonaise ce qui n'est pas mal!

Nom série  Des Chiens et des Loups  posté le 18/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ben, c'est clairement pas mon truc.

Le dessin en est la cause principale, un noir et blanc où les personnages et les décors sont très gras, au point que je me suis plus attaché au texte et à l'histoire proprement dite. Les prémices de cette révolution dans un pays imaginaire où un jeune artiste va, au contact de différents mentors, prendre conscience de l'état de la société, bref cela ne m'a pas fait vibrer.

Peu de points positifs pour moi donc, une lecture que j'ai du mal à recommander... disons que cela me laisse sans voix. C'est pas nul mais comme déjà dit plus haut je n'ai rien ressenti.

Nom série  I After ages  posté le 17/02/2016 (dernière MAJ le 18/02/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petite information d'importance, en voulant aviser cette série en deux tomes j'ai constaté que la maison d'édition n'existait plus, en liquidation judiciaire!

Or donc de quoi s'agit-il ? Mon avis ? Un ovni, l'auteur coréen nous livre en deux tomes une histoire fantastique version post apocalyptique, peuplée de créatures qui n'ont plus grand chose d'humain.

L'histoire et le dessin sont tellement confus que je vais me permettre de pomper la post face de l'auteur pour vous situez le contexte.

"Un jour les bombes nucléaires détruisent la planète, quelques réfugiés s'enfouissent sous terre et un certain nombre de privilégiés s'enferment dans un abri (shelter) qui est doté de toutes les installations imaginables à la survie, les plus sophistiquées aussi. Le temps passe et les survivants voudraient regagner la surface, alors qu'ils s'apprêtent à sortir de nouveaux réfugiés arrivent, ceux ci ne semblent pas normaux et il apparaît qu'ils ont survécu en mangeant de la chair humaine. Le Shelter devient alors un zone de guerre entre humains et nouveaux arrivants".

Alors, avec ce pitch, pourquoi faire la tête ? Bien sûr, ce n'est pas super original mais c'est le traitement qui pose problème. D'abord le dessin : c'est la chaos et par cet aspect il traduit bien l'ambiance, c'est sombre, touffu, mais en même temps très élaboré. La plupart des planches proposent des couleurs assez chaudes et certaines sont vraiment très belles dans une ambiance à la "Giger" et cela demande une grande concentration. A plusieurs reprises je me demandais ce que j'étais en train de regarder.

Le scénario est très basique et propose très peu de dialogues dans sa première partie, ce qui s'avère perturbant, juste des onomatopées sensées reproduire les sons du lieu de l'action.

Au final c'est le traitement du sujet qui est perturbant, sans doute m'a t-il manqué certains codes pour véritablement apprécier la chose. Une lecture préventive s'impose avant un achat éventuel.

Nom série  Sept Nains  posté le 16/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne bouderai pas mon plaisir mais je commencerai par quelques reproches : oui, le trait est sans doute un peu trop épais et la colorisation n'adoucit pas les choses. Oui, le format est un peu court et, pour peu que l'on se soit immergé dans l'univers proposé, le format en 64 pages oblige les auteurs à raccourcir leur histoire. Enfin, les nains sont au final assez semblables et nous quittons Blanche-Neige à regret, elle avait un gros potentiel.

Après ces petits reproches, venons-en au côté réjouissant de l'affaire. Personnellement j'apprécie particulièrement quand des monuments sont désacralisés, brocardés, pour tout dire que l'on fasse fi d'une sorte de respect. Alors certes ici le propos et la relecture sont gentiment iconoclastes et la lecture n'est sans doute pas à mettre sous tous les yeux mais que c'est bon d'imaginer et de découvrir avec les auteurs le côté libidineux de nos chers nains ou le miroir qui parle, enfin si l'on peut dire !

Au final un album qui nous porte plus au sourire qu'à la franche bidonade, c'est sympa, ça égratigne juste ce qu'il faut pour passer un bon moment. On pourra juste regretter que le mythe ne reçoive qu'un simple coup de canif. Un bon cru, ce nouveau cycle de la série concept démarre bien.

Nom série  Le Chevalier à la licorne  posté le 16/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une chose avant tout : le dessin que l'on doit à Guillermo Escaladat auteur qui a ma connaissance n'a publié qu'un autre titre, "L'univers des nains". Je ne sais pas comment ce type dessine, si c'est à l'informatique ou quoi mais le rendu est sublime. N'ayons pas peur des mots le dessin est d'une richesse et d'une qualité époustouflante, je ne parle même pas de la reconstitution des armures et armes de l'époque, je ne suis pas un connaisseur mais tout sonne juste. Les châteaux forts sont également une joie pour les amateurs et il va sans dire que la colorisation n'est pas en reste.

Je trouve à ce titre un de mes prédécesseurs un peu dur lorsqu'il dit que ce dessin est juste bon à orner les flancs d'un truck américain!

Cette histoire possède un côté fascinant, voir obsédant dans la quête d'un animal mythique qui symbolise la mort qui ne veut pas venir. L'errance de ce chevalier qui le mène presque à la folie est bien restituée, bref un histoire bien menée dont les planches se dégustent sans modération.

Ma note véritable serait un 3,5.

Nom série  Meutes  posté le 15/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après Medina il y a quelques minutes voila "Meutes" avec au scénario le même Jean Dufaux. Il va finir par croire que j'ai une dent ( ouarf!, ouarf!) contre lui ce qui n'est pas le cas mais comme dit le proverbe, "Qui aime bien châtie bien".

Ah, le Dufaux de "Mr Noir" de L'Impératrice rouge de Conquistador, Murena, Rapaces, sans oublier Saga Valta et bien d'autres magnifiques séries.

Mais parfois il arrive que l'on soit moins bon, c'est à mon sens ici le cas pour cette histoire de vampires qui n'apporte rien à un genre ultra balisé. A aucun moment l'intrigue ne m'a fait palpité et le suspense est réduit à la portion congrue. Je dirais que ça ronronne gentiment et le dessin de Boiscommun s'il n'est pas mauvais, possède des teintes pastels qui a mon avis ne s'accordent pas trop au sujet.

La suite se fera sans moi et je ne propose pas l'achat.

Nom série  Medina  posté le 15/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a quelques jours Erik postait un avis sur cette série ce qui m'a fait me souvenir que je ne l'avais jamais avisé. Une petite relecture rapide me laisse dire que je comprends mon manque d'empressement de l'époque.

Dans la préface du tome 1, Jean Dufaux,scénariste parfois génial, s'explique sur ses choix et les influences qui ont conduit à l'écriture de cette histoire. Certes, il est bien pour un auteur de citer ses goûts et ses envies mais les premières lignes de cette préface ne me convainquent pas franchement.

Que l'on en juge : "Écrire doit rester un défi. Repousser tout confort intellectuel, professionnel. Surtout éviter les pièges du marché à prendre qui transforme certains auteurs en copies carbone, en profileurs de succès possibles car déjà inscrits."

Oui, certes, mais ici il me semble que l'hommage, du moins à mon goût, est véritablement trop appuyé pour que je soit satisfait d'une telle explication. Je ne vois ici aucun défi , juste une copie carbone de quelques grands succès cinématographiques. De "Starship Troopers" à "Alien" en passant par "Mad Max" les choses sont trop appuyées et manquent du coup cruellement d'originalité.

Pour autant si je conseille pas l'achat je ne souhaite pas être trop sévère avec cette trilogie qui mérite à mon sens le coup d’œil pour le trait extrêmement particulier et original du dessinateur Yacine Elghorri, qui passe ou qui casse.

Nom série  Senseï  posté le 15/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A ce jour cette histoire possède deux tomes mais mon avis portera uniquement sur le premier.
Au scénario Jean-François Di Gorgio, déjà auteur de Samouraï, ici c'est une histoire de sabre mais la particularité en est que nous avons ici une héroïne, experte comme il se doit au maniement de son arme mais qui cache un lourd secret dont ce premier tome ne nous dira pas grand chose.

Hors donc dans une Chine médiévale un enquêteur est sur la piste d'une bande d'assassins qui s'en prend essentiellement à des jeunes filles. Témoin du meurtre de cet enquêteur un jeune couple assiste impuissant au meurtre mais est vite repéré par la bande. Il ne doit son salut qu'à l'arrivée inopinée de Yukio, jeune femme japonaise, rônin de son état et experte au maniement de son sabre.

Le premier sentiment à l'issue de la lecture, c'est par les dieux que cela va vite, ça foisonne, il y a de quoi perdre le tête, en bref cela va beaucoup trop vite et l'on manque de temps pour s'attacher au personnages. C'est d'autant plus dommage que le dessin de Vincent Cara offre de très belles planches, particulièrement lorsqu'il représente les visages de ses héroïnes.

Au final une très jolie BD dont je ne conseille pas forcément l'achat, j'irais voir cependant le deuxième tome, essentiellement pour le dessin, et puis il n'est pas dit que le scénario finisse par prendre un peu son temps se qui ne serait pas du luxe

Nom série  Purgatoire  posté le 15/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas le meilleur Chabouté qui soit, mais un bon cru tout de même pour cette histoire en trois tomes de déchéance et de rédemption. Comme dit par mes prédécesseurs c'est la première partie, liée à la déchéance du héros qui offre le plus d'intérêt, même si les choses s'acharnent de manière un peu outrée, elles permettent à l'auteur de croquer quelques tranches de vie et un ou deux portraits de salauds absolus.

Dans un deuxième temps après un passage par les bureaux du purgatoire, moment Kafkaien s'il en est, notre héros est missionné pour faire le bien dans le monde des vivants. Je n'irais pas jusqu'à dire que le ton devient parfois un peu mièvre mais il possède en tous cas moins de force que dans la première partie.

Au final une lecture sympathique et rapide. De cet auteur il vaudra mieux lire Zoé ou Tout seul, dans des univers différents mais bien plus prenants.

Nom série  L'Homme de l'Année - 1967  posté le 14/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est le premier album de cette série concept que je lis et ma foi je l'ai trouvé plutôt intéressant. Sur la personne du Che tout a été dit, une chose et son contraire, ici il s'agit de sa mort, de son exécution.

Encore une fois, serait-on tenté de dire, derrière cette exécution sans autre forme de procès, l'ombre -que dis je l'ombre, la présence bien réelle et aucunement fortuite- de cette grande agence de renseignements sensée défendre le monde selon les grands principes de la démocratie dont elle émane : la CIA.

Le propos n'est pas ici de dénoncer les agissements de cette agence mais l'histoire qui nous est contée se focalise sur le soldat qui a tiré sur le Che. Par un raccourci de l'histoire assez ubuesque ce dernier bénéficiera sur ses vieux jours d'un programme médical initié par les théories du Che.

L'intérêt principal que j'ai trouvé à ma lecture est finalement cet homme qui au fil du temps se rend compte de la portée de l'acte qu'il a commis, ce qui bien sûr ne lui facilite pas la vie.

Le dessin quant à lui est en adéquation avec le propos, sans esbroufe, efficace.

Nom série  Les Mille et autres Nuits  posté le 14/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Par les dieux et les djinns, calmons-nous afin de respecter la charte de ce site ! Mais c'est quoi ce truc ?

Comme il se doit, d'abord un petit résumé de la chose : en des temps anciens, un griffon tomba amoureux d'une belle. Hélas, à l'issue d'une nuit plus suggérée que montrée mais que l'on imagine torride, la belle est tuée. Notre griffon s'en va trouver un vilain djinn qui confectionne un collier supposé rendre n'importe quelle femme la plus belle de toutes. Là il faudra toute votre attention car sans une ni deux nous nous retrouvons bien des années plus tard où un riche marchand décide de réunir une assemblée pour le moins hétéroclite. Que l'on en juge : Ali Baba, ruiné, le prince Ahmed et bien sûr Shéhérazade. A charge pour eux de retrouver le fameux collier.

Mais le mal est aux aguets et, à peine la quête entamée, une créature maléfique décime une partie du groupe, chacun dès lors cherchant le trésor pour son propre compte.

Dit comme cela, pourquoi pas ? Le problème est que les différents personnages n'ont aucun, mais alors aucun charisme. Des ellipses grosses comme des cordes d'amarrages et l'impression générale est que les choses vont à cent à l'heure sans que l'on comprenne pourquoi untel agit de telle ou telle manière. Malgré cette vitesse c'est mou et sans saveur, insipide quoi !!

Le dessin ne fait rien pour relever le niveau : peu de détails, en somme assez lisse et sans personnalité.

Cette série est normalement prévue en trois tomes. Personnellement, je m'arrête là, il me semble impossible de corriger des défauts aussi flagrants.

Nom série  Coeur Tam-Tam  posté le 14/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ma note véritable est un poil plus basse que ce "pas mal". En fait, au delà de cette histoire, je n'ai pas bien compris où voulait en venir l'auteur. De la part de T. Benaquista je suis un peu surpris, tant il nous avait habitué à des récits plus... touffus, qui disaient quelque chose.

Une histoire pas franchement déplaisante, avec même des aspects comiques, (la scène des kidnappeurs armés de M-16), mais qui se lit toutefois trop vite, oscillant entre la vie en Afrique de cet amoureux d'une certaine image de ce continent et cette course au trésor plus qu'improbable. A voir mais sans doute pas à acheter.

Nom série  Prométhée  posté le 27/12/2013 (dernière MAJ le 14/02/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous voilà bientôt rendus au 9ème tome et comme Soeur Anne je ne vois toujours rien venir. Les premiers tomes m'avaient paru alléchants même si le dessin n'est pas le plus esthétique qui soit.
J'ai comme l'impression que les auteurs se sont embarqués dans quelque chose qu'ils ne maîtrisent pas vraiment. Ils délayent, ils pressent on ne sait quel citron dont le jus est de plus en plus amer. Le seul espoir qui me reste est qu'en un minimum de volumes les auteurs arrivent vraiment à nous surprendre pour un final d'apothéose, auquel cas la série pourrait devenir indispensable et faire se réviser mon jugement et ma note.
Je conseille l'achat pour l'instant mais méfiance.

Après lecture du tome 9 :

Ce qu'il y a avec cette série c'est qu'elle nous oblige obligatoirement à la relire entièrement a chaque nouvel opus. Avouons que les auteurs ne font pas dans le simple. Je ne suis pas un adepte de la Bd décérébrée mais là c'est du lourd. Ch. Bec a manifestement beaucoup lu et s'est bien documenté et il semble vouloir nous faire partager tout cela ( d'où le nombre de tomes sans doute). J'attends vraiment le final pour un avis définitif.

Majoration après sortie du tome 11 :

Notre site chéri nous annonce : série terminée. Que nenni, il va y en avoir d'autres ! Au moins un puisqu'à la fin de celui-ci on nous dit , suite dans le tome 12 "Providence". Que dire ? Nous prendrait-on pour des vaches à lait ? Messieurs Bec et Raffael auraient-ils quelques réfections à faire dans leurs demeures qui nécessite la prolongation de la série ?

En tout état de cause on ne peut pas dire que ce tome fasse grandement avancer les choses. Certes, les vilains extraterrestres apparaissent enfin et permettent aux auteurs moult planches anxiogènes de différents sites terrestres attaqués par ces vilains. Vous avez vu la guerre des mondes de Spielberg ? Dire que certaines des créatures de la BD ressemblent furieusement à celles du film serait un euphémisme. Alors oui, j'entends les critiques me dire que Ch. Bec arrive à synthétiser dans une œuvre magistrale toutes les peurs et théories du complot qui naviguent entre deux eaux, mais bon l'originalité n'est pas vraiment au rendez-vous. Le dessin est égal à lui-même et aux autres tomes, à savoir des visages ratés pour la plupart et cet aspect de photos colorisées.

Dernier point avant de vous dire que ma note ne va donc pas évoluer, ce 11ème tome nous montre donc l'humanité qui se fait massacrer, mais parions que grâce à quelques poches de résistance bienvenues, tout ce petit monde va retrouver sa joie de vivre dans un monde purgé de tout mal.

Plus le temps passe et plus je me dit que Ch. Bec est notre Michael Bay à nous. I'll be back pour la sortie du tome 12, ce ne sera sans doute pas la dernière fois car quelque chose me dit que tout le pitch étant basé sur cette fameuse heure de 13h13........

Majoration !!!!!!!!!

Sans déc, il est 13h14 à la montre de mon ordinateur, je flippe un peu mais au final tout se passe bien. Et oui me revoilà. Lorsque j'ai découvert ce merveilleux site il y a quelques temps j'ai fouiné de ci de là et me suis rendu compte que lorsqu'on avisait une série il était possible par la suite de mettre un avis sur les tomes suivants. Bonne idée me dis je in petto car avec Mr Bec je suis plutôt servi, bon d'accord ça compte pas et c'est bien dommage parce que là j'aurais pu gratter 13 avis supplémentaires !

La dernière fois que j'étais venu faire un petit coucou pour cette série j'avais, en phase d'agacement, posté un "Bof sans plus". Hop là!, le Sloane est vindicatif mais il peut faire amende honorable et finalement je remonte les chose d'un poil, un seul, hélas insuffisant pour viser l'avis hebdomadaire, ( snif, mais soyons positifs ), pour deux raisons.

Un, il y a quand même du boulot, c'est vrai que ça n'a pas dû être évident de se cogner toutes ces théories du complot, les ingurgiter, puis de nous les remettre dans un ordre qui est celui que l'on connait.

Deux, sur ce 13ème opus Ch. Bec s'adjoint les services d'une palanquée de potes dessinateurs dont certains que j'apprécie suffisamment pour rehausser ma note.

Sérieusement qu'est ce que ce 13 ème tome, sinon l'annonce d'un nouveau cycle à venir ? Tous les auteurs invités remplissent le cahier des charges sans lien évident. A l'heure où il faudrait se méfier de toutes ces théories complotistes qui fleurissent ici ou là, Ch. Bec nous fait un florilège. Certes ce n'est pas inintéressant mais bon ! Disons que je suis content pour les nouveaux lecteurs, adeptes de bdthèque, un seul avis suffira.

A lire en bibliothèque, encore que ça va cramer la carte vu le nombre de volumes, et puis l'achat est à mon sens dispensable, personnellement je vais fort hésiter avant d'attaquer le second cycle, même avec de l'optimisme, je ne suis plus tout jeune, j'ai peur de rater la fin.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 74 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque