Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1437 avis et 60 séries (Note moyenne: 3.05)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Aller-retour  posté le 17/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal mais de justesse. Ceci est la troisième BD de Bézian que je lis après Ne touchez à rien et Les Garde-Fous et cet "Aller retour" est vraiment longuet. En cuse ce n'est pas le dessin propre à l'auteur et si particulier dans cet espèce de griffonné que je trouve pour ma part fort efficace.

Encore une fois l'ambiance est bien rendue mais comme le dit l'avis précédent elle est gâché par un récit beaucoup trop bavard à la limite de l'indigeste, ponctué de considération philosophique qui m'ont laissé de marbre.

Dire que je suis déçu est donc un euphémisme, tant je le répète le dessin me plaît beaucoup ainsi que l'atmosphère que se dégage des œuvres de cet auteur. Bonn n'étant pas bégueule j'irais voir ces autres productions tout de même. Pour celle-ci je ne peux conseiller l'achat.

Nom série  Top 10  posté le 09/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un des avis précédents parle de "rythme effréné", je veux mon neveu! et pas qu'un peu c'est le moins que l'on puisse dire.

Pas mal en soit cette idée de départ de créer un monde uniquement habité par des super héros, dont certains d'ailleurs ne sont pas si supers que ça, et surtout la vie d'un commissariat chargé de réguler un peu ce petit monde. L'intrigue ou plus exactement les intrigues ne sont pas trop compliquées à suivre mais finissent par se diluer dans un ensemble auquel participe le dessin qui n'est pas moche en soi mais possède un rendu qui le rend hyper chargé.

Le point positif que je relève, c'est la modernité du propos à mille lieues d'autres productions d'Alan Moore ce qui évite à cette série une note plus basse. Trop complexe visuellement pour me satisfaire, je laisse à d'autres le soin d'en faire l'achat.

Nom série  Hindenburg  posté le 08/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme mes petits camarades précédents la surprise fut de taille dès les premières pages de cette trilogie. Je m'attendais comme eux à une histoire de la création de cette immense dirigeable et de son crash sur New York. Bon j’exagère c'est aussi de cela qu'il s'agit, mais surtout d'un récit fantastique puisqu'il mêle des pouvoirs indiens proches du chamanisme, également de l'hypnose, de la télékinésie et de la suggestion. Rajoutons des personnages historiques connus, Heydrich, Goering et Hitler et l'on se dit que voilà un immense mix qui sur le papier fait un peu fourre tout.

Première constatation cela marche plutôt bien dès l'instant où le lecteur accepte ce postulat de départ. Il est vrai qu'il ne faut chercher la vérité ou la vraisemblance à tout crin mais l'ensemble est plaisant et se laisse lire sans ennui. Ajoutons que le dessin est sympa sans être grandiose non plus

Personnellement bien que divertissante cette BD ne mérite pas d'option d'achat, à voir selon ses goûts.

Nom série  Terres Lointaines  posté le 08/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après avoir lu les cinq tomes de cette série je reste sur une impression plus que mitigée. Du côté des choses positives, l'imagination débridée de Léo qui encore une fois nous propose un bestiaire plus qu'intéressant avec Icar au dessin qui s'en sort plus qu'honorablement, (à ce titre je trouve la couverture du tome 3 assez fabuleuse).

A présent le côté négatif ; des extraterrestres ? Ben non si Mr Step mais avouons que ce que nous attendions tous c'était la fameuse rencontre, point de ça Lisette et c'est bien dommage. D'autre part une des choses qui m'a le plus perturbé ce sont les dialogues, excusez moi braves gens mais je les trouve d'un niais, mais d'un niais, au point que je ne voyais plus que ça.

Au final ce n'est pas la BD la plus excitante que j'ai lu, alors que le pitch paraissait bon et ce n'est que par quelques fulgurances au niveau du dessin que l'ensemble mérite cette note. Voilà une série pour les fans de Léo qui se retrouverons en Terres très connues.

Nom série  Un homme de goût  posté le 07/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mais c'est que nous avons les crocs qui frémissent ma foi. Qui n'a pas rêvé d'un petit en cas sur le pouce avec un (ou une) invité(e) qui nous fait bien chier, genre fâcheux ou fâcheuse!! Bon j'avoue au début le dessin n'était pas forcément ma tasse de thé mais lentement, portées à ébullition les choses se décantent gentiment et cela devient un pur plaisir que de découvrir les différentes recettes de notre homme de goût.

Dans un récit classique et balisé tel une recette de cuisine, voilà t 'il pas que viennent s'ajouter des ingrédients issus de nos vieux contes et légendes d'autrefois. Dirais-je que cela vient ajouter du piment à l'affaire ? Ben oui et c'est là le tour de main des auteurs sur du basique de chez basique ils vous recollent une louche jusqu'au twist final.

Mais hop là vous pensiez tout savoir, un deuxième opus vient enfoncer le clou (de girofle) pour définitivement vous coller la langue au palais et vous défier définitivement des invitations à dîner faites par des inconnus qui semblent balèzes en cuisine.

A lire si on est fan de cuisine mais les autres y trouveront également de quoi se divertir et se régaler.

Nom série  Tank Girl  posté le 07/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ouais, ça doit être un problème générationnel. Né dans les années 60, du côté musical j'ai été biberonné à la musique et à l'esprit de ce temps là, même si la vague punk m'a semblé au départ sympathique ( voila un commentaire de vieux! ) cela ne m'a jamais autant fait kiffé que les Stones, Led Zep, Made in Japan et autres gracieusetés jamais inégalées. Ceci dit je ne voudrais pas faire mon vieux chnok et l'idée du mouvement punk était intéressante dans le contexte ou elle est née. Du punk, beaucoup se sont réclamés avec plus ou moins de bonheur, là aussi il y a eu de la récupération.

Dire la même chose de "Tank Girl" est sans doute exagéré, il n'empêche que si au niveau musical le son garage ou usine peut passer, au niveau de la BD c'est une autre histoire. Ici c'est du grand n'importe quoi, très foutraque. Ce qui au départ pourrait être un bonne idée devient assez rapidement, à la lecture, un truc amusant, si l'on se replace dans le contexte, mais hormis ça il n'y a pas grand chose à dire. Le dessin est confus, les histoires finalement assez classiques et pas si iconoclastes que ça.

Cette compilation n'est à recommander qu'aux seuls aficionados.

Nom série  Rex Mundi  posté le 06/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que cela soit dit et redit car c'est important, ce comics précède le "Da Vinci Code". L'information est d'importance car pour un nouveau lecteur, tout pourrait laisser croire que les auteurs ont ignoblement pompé son auteur Dan Brown. Notons d'ailleurs à ce propos que ce best seller ne fut pas écrit à deux mains mais à une ribambelle un peu à la manière des œuvres d'Alexandre Dumas le style en moins. De la à penser que Dan Brown fut un auguste pompeur il n'y a qu'un pas que j'ose franchir.

Mais revenons à nos moutons ou plus précisément à cette uchronie qui voit notre monde contemporain fort éloigné de ce qu'il est aujourd'hui. Il serait fastidieux de faire le compte des changements que nous proposent les auteurs mais l'un des plus significatif et non des moindres est de nous montrer une omniprésence de l'église catholique et de son inquisition.

Si cela marche ? Bougrement bien! Alors bien sur il faut apprécier ce savant mix entre de vieilles légendes européennes, les templiers, les cathares, les sages de Sion, les rois mérovingiens, la liste n'est pas exhaustive et fort longue.

C'est donc dans un univers fort riche que nous évoluons les évènements arrivent sans temps morts et au final l'intrigue est sans jeu de mot, diabolique. ajoutons à l'ensemble un dessin de qualité et voila une œuvre un peu méconnue qui mérite plus qu'un coup d’œil.

Et encore une fois, honte à Dan Brown ( Si j'ose!! ).

Nom série  American Tragedy : L'histoire de Sacco et Vanzetti  posté le 04/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert Florent Calvez récemment à l'occasion de la lecture d'une autre de ses œuvres Reanimator d'après Lovecraft. Ayant été agréablement surpris c'est donc avec bonheur que j'attaquais ce nouvel opus.

Comme le grand père de ce récit, je dirais moi aussi qui aujourd'hui se souvient encore de Sacco et Vanzetti ? C'est par Joan Baez que les moins de ... ne peuvent pas connaitre que j'ai eu vent de cette histoire. En tant que chanteuse contestataire de la grande époque elle ne pouvait passer à côté de cette histoire et la célèbre ballade qui narre ce fiasco judiciaire est je crois demeurée fort célèbre, notamment le refrain. "Here's to you Nicola and Bart, Rest for ever here in our hearts, The last and final moment it's yours, That agony is your triumph". Un brin de cultrure ne peut nuire!!.

Hors donc American Tragedy, l'intérêt principal c'est que l'auteur expose les faits sans prendre parti mais surtout en faisant une description fort utile du contexte ouvrier de l'époque. Au même titre que Scorcese l'avait fait dans "Gangs of New York", l'on nous montre ici que l'Amérique ne s'est pas construite avec des Bisounours et que de véritables ordures ont officié pour la plus grande gloire de l'oncle Sam... ou la leur.

Quoiqu'il en soit cette BD vient réaffirmer, s'y besoin était, que la Démocratie n'est pas toujours le paradis qu'elle voudrait être.

En ce qui concerne le dessin et la colorisation , j'avoue que si ce n'est pas forcément ma came, j'aime assez l'effet rendu.

Une BD instructive qui fait œuvre historique, peut être trop neutre à certains égards mais oh combien éclairante sur un pan de la société américaine.

Nom série  Snoopy & les Peanuts  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lorsque j'ai découvert "Peanuts", j'étais sans doute déjà trop vieux pour apprécier cette bande. J'étais alors plutôt dans la mouvance SF et Fantasy donc forcément!!

Pour moi elle est l'exemple type de la BD "prise de tête", sans aucun charme visuel de quelque sorte que se soit. Certes l’œuvre est monumentale mais à mon sens cela ne suffit pas pour être qualifiée de chef d’œuvre. Les propos qui y sont tenus sont par ailleurs très politiquement corrects. Alors oui sans doute un auteur incontournable mais moi j'ai fait le tour assez rapidement.

Nom série  Mafalda  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Franchement "Mafalda" me gonfle. C'est typiquement le genre de BD intello dont raffolent sans doute quelques intellos qui après leur lecture se piquent d'avoir tout compris à la dictature Argentine et qui se permettent ensuite de discourir sur les misères du peuple de ce pays.

Sur le fond il est certain qu'il faille tirer son chapeau à l'auteur qui se permettait ainsi des critiques virulentes sur la politique menée dans son pays. Le problème pour nous autres lecteurs occidentaux bien peinards les choses prennent forcément un autre sens.

Alors oui le décalage entre propos forts sérieux émis par une enfant n'a pas eu chez moi la portée qu'il aurait pu avoir. De plus le dessin n'est pas fait pour attirer l’œil. Je passe.

Nom série  Les Voisins du 109  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ces voisins sont certes atypiques mais n'en possèdent pas moins des caractéristiques assez stéréotypées. Les personnages proposés et leurs trognes, sans parler des croupes toutes callipyges de ces dames, se révèlent fort sympathiques et l'on se prendrait presque à rêver d'habiter un tel lieu.

A mon sens il ne faut pas voir dans cette BD un essai comique, même si l'humour est présent mais plutôt comme une ode au vivre ensemble, terme fort galvaudé, mais pas forcément si niais qu'il pourrait le laisser penser.

Coyote nous propose son trait reconnaissable entre mille à la limite de la caricature mais ici elle renforce le propos sans jamais être désobligeante pour les personnages croqués.

Une lecture qui n'est pas mémorable mais fort plaisante qui mérite le coup d’œil.

Nom série  Litteul Kévin  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis assez d'accord avec un avis précédent qui présuppose que "Litteul Kévin" à vivre avec ses parents dans ce pavillon de banlieue ordinaire et avec des préoccupations finalement assez Mr Tout le monde n'est pas si iconoclaste qu'il voudrait parfois nous le faire croire.

Ceci dit je ne boude pas mon plaisir et j'avoue que les aventures du gars sont assez plaisantes, pas immémorables, mais suffisamment sympathiques pour que l'on puisse en lire un tome ou deux à l'occasion. Aventures où le père joue un rôle prépondérant, bien plus que Kevin.

Coyote possède un style caractéristique fort plaisant plus complexe qu'il n'y parait dans un noir et blanc de bon aloi.

Nom série  Marina  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans l'univers de la bande dessinée Venise est souvent montré comme une ville enchanteresse, mystérieuse où tout peut se produire. Curieusement dans ce premier tome la ville n'est pas autant mise en scène que l'on pourrait le supposer, elle sert juste de cadre, de décor assez estompé il faut bien l'avouer. Une intrigue savamment construite qui se déroule sur deux niveaux. De nos jours avec une histoire de renflouement d'un navire et au XIVème siècle alors que les enfants du doge sont enlevés par des pirates à la solde des turcs et de mystérieux vénitiens.

C'est donc sur deux plans différents que les choses se nouent. En ce qui concerne l'intrigue se déroulant de nos jours, il est évident qu'elle n'a pas dévoilé tous ses secrets. Pour la partie se situant dans le passé je suis assez ébahi. Il est en effet essentiellement question de la captivité des deux enfants et rarement dans une BD je n'avais vu une telle noirceur, une telle violence qui plus est montrée de manière assez malsaine. Rien n'est épargné au lecteur, torture ou viol. Je ne dit pas que je regrette cet état de fait, seulement qu'on n'y est pas forcément habitué dans la production actuelle, du moins celle que je lis.

Pour moi donc on se trouve en face d'un album puissant qui n'a pas encore tout dit ou tout montré. Je ne connaissais pas Matteo, le dessinateur mais son coup de crayon est bougrement efficace et certaines planches nous montrant Venise, il y en a, où l'île des prisonniers sont vraiment belles. Je suivrais avec intérêt.

Nom série  Les Chevaliers d'Emeraude  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Depuis quelques années j'avais abandonné ce type de lecture, du moins en romans, et je découvre avec la BD, qu'elle est donc un prélude à une série ayant vendu des millions d'exemplaires à travers le monde.

Si les romans, dont l'action -si j'ai bien compris- se situe après, sont du même tonneau, il y a peu de chance que j'en ouvre un un jour. Par les Dieux que c'est indigent, niais au possible. Alors OK, je ne suis pas dans la cible mais je me crois capable de reconnaître un boulot correct quand j'en vois un. Mme Robillard, l'auteure des romans se colle ici au scénario, elle a dû lire dans sa jeunesse Tolkien et tutti quanti mais je trouve que la sauce ne prend pas à cause principalement du manque de profondeur des personnages, tous beaux forcément et qui ne semblent pas plus perturbés que cela par le fait d'avoir ces fameux pouvoirs. D’où viennent-ils ? Sans doute la réponse plus tard, en tous les cas je ne saurais jamais car après lecture du tome 2, l'aventure se poursuivra sans moi.

Ma note ne vaut donc que pour le dessin de Tiburce Oger, toujours aussi sympa quoique un brin torturé. Passé 12 ans cette série ne me semble pas lisible.

Nom série  L'Ombre des Shinobis  posté le 03/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je sais que comparaison n'est pas raison, il n'empêche que je n'ai pu faire autre chose que de penser à Okko à l'issue de ma lecture de ce premier épisode.

Le contexte bien sur, un Japon médiéval sans être précisément daté, mais surtout la touche de fantastique avec ces créatures qui par magie se rendent maitre des humains qu'elles asservissent.

Si contrairement à l'avis précédent je n'ai pas été trop perdu par la consonance des noms, j'ai trouve que l'intrigue dans son ensemble était assez moyenne. Je ne conseille pas d'achat pour l'instant, il faudra vraiment voir en lisant la suite.

Juste un mot du dessin, le dessinateur est présenté comme un nouveau prodige, bon ne nous emballons pas, c'est vrai que c'est plutôt maitrisé mais je ne crierais pas encore au génie, les visages notamment sont à mon sens parfois un peu bâclés. A suivre tout de même.

Nom série  Le Casse - L'Héritage du Kaiser  posté le 02/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Suite aux avis précédents c'est avec des pincettes que j'ai ouvert cet opus de la collection "Le Casse", en cause les opinions assez tranchées et plutôt péjoratives concernant le dessin. En fait cela ne m'a pas gêné, ce côté sale, brouillon, je l'ai assez vite oublié au profit de l'histoire qui se met en place très lentement ne nous dévoilant les choses qu'à l'extrême fin.

Au final je suis plutôt satisfait de ma lecture et je place cette histoire au même niveau que "Soul man". Pour son ambiance ou atmosphère et le contexte dans lequel elle se déroule c'est une BD qui a toute sa place dans la série.

Nom série  Sykes  posté le 02/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pfiou!! Ben les gars si tout ce que je lis en BD cette année est du même tonneau que ce one shot, ça va envoyer du lourd. J'ai longtemps hésité mais je ne suis qu'à un poil du culte ( Warf, warf! ).

Hors donc, cette fin d'année a été propice aux sorties "westerniennes" ; Stern et bien sûr Undertaker annoncé comme le nouveau Blueberry, mais là je trouve que l'on est un cran au dessus, autant les sus nommés ne sont pas exempts de qualités mais là j'ai le sentiment que l'on place la barre plus haute en se situant plus du côté d'un Tarantino. Pour preuve j'en veux certaines cases carrément jouissives dans le genre gore. Tout le passage dans la maison du juge Clem Rogers, la fin de Renard Gris et quelques gros plans de macchabées.

Attention je vous vois déjà, ignobles amateurs de sang vous dire que ce brillant opus est fait pour vous. Mais hop là, ravalez votre salive, rangez vos crocs luisants, car ce récit bien que violent et sanguinolent à souhait n'est évidemment pas que cela. Pour faire une histoire il faut bien sûr un scénario béton, c'est le cas ici, mais également des personnages charismatiques, et dans le genre du western je dirais même des gueules!

Alors oui nous sommes servis. Je ne parle même pas des méchants qui possèdent peu ou prou des tronches de dégénérés mais même nos héros sont typés physiquement et psychologiquement comme il se doit dans tout bon western qui se respecte. Mes camarades précédents ont fait les comparaisons qui s'imposaient et je ne vois rien de plus à ajouter.

C'est ici un grand plaisir de voir Pierre Dubois en sortir, abandonnant l'espace d'un temps ces gentilles bestioles "Tolkienne" pour nous concocter un scénario qui montre que l'homme connait ses classiques et s'en démarque plus qu'honorablement, sans oublier quelques notes d'humour. Le dessin est majestueux dans les grands espaces proposés, pour les scènes plus intimistes c'est aussi du tout bon.

Vive les BD de ce calibre, on en redemande!!

Nom série  M'sieur Maurice  posté le 01/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
A moins d'être un inconditionnel ou un très grand fan de Maurice Tillieux, cette BD ne possède pas un grand intérêt. Bruno Bazile rend un hommage appuyé au créateur de Gil Jourdan et par ailleurs scénariste de divers ouvrages pour la maison Dupuis dans les années 60/70. L'on peut citer des épisodes de Natacha, Yoko Tsuno et Tif et Tondu.

Si l'on n'est pas très au fait de la carrière du Monsieur cet album est un peu obscur et ne parlera qu'aux véritables amateurs. En outre le dessin de Bazile n'est pas le plus joli qui soit, alors à moins de faire œuvre de mémoire cet album est dispensable.

Nom série  Niourk  posté le 30/05/2015 (dernière MAJ le 01/01/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette collection, "Les univers de Stefan Wul", propose des adaptations de romans de cet auteur qui sont de qualité inégale. A l'adolescence j'étais ce qu'on appelle un bouffeur de SF, Stefan Wul était loin d'être parmi mes auteurs préféré, je trouvais ses histoires un peu poussiéreuses, il ne s'y passait pas les chose que je recherchais dans mes lectures. Autant dire que c'est avec une certaine appréhension que j'ai vu arriver cette collection. Et pour Niourk donc, un classique pour certains c'est finalement une bonne surprise. Attention ne nous enflammons pas, le récit en lui même est assez classique, il déroule sans à coup, il est plaisant à lire et l'on souhaite découvrir la suite. Alors que demander de plus me direz vous? Sans doute un souffle, des chose plus épiques, plus nouvelles.

En fait il est possible que le problème vienne de cette histoire de grande cité en ruine. Dans le monde de la BD elle a été vue de milliers de fois et je ne vous ferais pas l'injure de citer des références que nous avons tous.

Malgré ces petites réserves nous avons un lecture plaisante, divertissante qui passe aujourd'hui car complètement dépoussiérée par le dessin de Vatine. Sans lui cette BD n'aurait qu'un charme un peu suranné à cause de son scénario un peu faible.

Majoration après la sortie du tome 3

Je serais presque tenté de hausser ma note tant cette trilogie une fois arrivée à son terme prend tout son sens. Alors oui un grand bravo à O. Vatine qui par son dessin arrive à dépoussiérer une œuvre fort connue pour l'époque et c'est important de le préciser, finalement assez novatrice, rappelons nous en effet que lors de la parution de ce roman, la SF qu'on nommait encore l'anticipation n'en était qu'à ses prémisses.

Je conseille donc la lecture, l'achat se fera selon les goûts.

Nom série  Nestor Burma  posté le 01/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai la curieuse impression que pour lire et apprécier Nestor Burma adapté et dessiné par Tardi il faut avoir un certain âge. Du moins être adulte confirmé dans le sens où il faut avoir quelques souvenirs ou connaissances pas trop anciennes sur la période où se déroule les actions, d'aimer les romans policiers, d'être aux faits des codes qu'utilisent ces romans dont une grand majorité, quand nous les avons découverts se déroulaient dans les années 50. Sans doute faut-il aussi être français et familiers des codes que Tardi, après Léo Malet, utilise pour adapter ces récits. Très franchouillard d'esprit même si des pointes de modernité s'y profilent.

Alors sans porter de jugements de valeur il me semble que ces BD ne concernent pas forcément un large public.

Les scénarios sont aux petits oignons, parfaitement maitrisés, un seul reproche peut être, par moment les dialogues ou plus exactement les réflexions de Burma sont un peu envahissantes. Dans le même temps il est vrai qu'elles confèrent à l'ensemble sa justesse de ton qui rend bien compte de l'époque où se situent les intrigues.

Nestor Burma est sans doute un peu daté, mais Tardi a fait un très bon travail d'adaptation et même si l'on n'est pas Parisien c'est un plaisir de déambuler dans les quartiers de la capitale.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 72 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque