Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 998 avis et 347 séries (Note moyenne: 3.39)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Belles Histoires de l'Oncle Alix  posté le 19/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca alors, quelle chouette surprises bande de gentils. Vous avez vraiment réussi à garder le secret, je ne me doutais de rien du tout. Se faire interviewer pour les 10 ans du site, ça faisait déjà très star, mais voir sortir une BD en hommage à mon personnage, c’est bon, n’en jetez plus, je ne passe déjà plus les portes, ça coince au niveau des chevilles ET de la tête (non, pas du ventre, bande de médisants).

Les différentes histoires de ce recueil m’ont vraiment amusé (bon elles sont remplies de private jokes, donc j’imagine que l’intérêt sera très limité pour certains). Quelle dommage que celle de Iannick soit inachevée ! J’espère que son silence soudain ne cache rien de trop grave… Le dessin des différents « artistes amateurs » est chouette, et les styles variés.

Le recyclage de vieux textes, photos etc. pour alimenter l’album fonctionne bien (enfin à part quelques exceptions).

Voila, un grand merci à tous les contributeurs, et un énorme merci à Superjé, qui à manigancé le coup, preuve ultime qu’il existe bien le bougre

Vivement que je reçoive ma version papier ! La bise à tout le monde…

PS : ah oui en principe on n’accepte pas de BDs autoéditées sur BDT, mais on va faire exception

PPS : Ralala cte couv’ de la mort !

Nom série  Ceux qui t'aiment  posté le 16/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
« Ceux qui t’aiment » n’est pas le meilleur album de l’auteur, ça c’est sûr ! L’histoire est loufoque dans le mauvais sens du terme : décousue, improbable, et finalement assez peu intéressante. On ne croit pas une secondes aux personnages et à leurs actions, et le message sur fond de football me parait bien ballot.

Le dessin est sympa, et la narration fluide (comme d’habitude chez cet auteur), mais globalement je ne retiens pas grand chose de ma lecture. Davodeau m’avait habitué à plus de profondeur dans ses récits.

Nom série  Le Kid de l'Oklahoma  posté le 13/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je trouve le style narratif et le ton de cette histoire beaucoup trop académiques et austères. Enfin, bon sang, on parle de gangsters, de marshalls, de fusillades ! L’auteur a choisi un style presque journalistique, linéaire, et oublie selon moi le plus important : le plaisir de lecture. Je réalise bien que la BD est l’adaptation d’un roman, et que Olivier Berlion, scénariste de la BD, avait sans doute les mains liées, mais quand même.

Bon, le dessin est chouette, et l’histoire finalement intéressante. Mais globalement j’ai eu du mal à en venir à bout, et je n’en retiens pas grand-chose… dommage.

Ah oui et puis écrire « tu c’est » au lieu de « tu sais », c’est inexcusable à ce niveau (voir page 40). Pourquoi pas « Tu C » tant qu’on y est ! On en a pendu haut et court pour moins que ça.

Nom série  Vitesse moderne  posté le 13/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis soulagé de constater que je ne suis pas le seul à avoir eu du mal à rentrer dans cet univers. Un autre posteur avoue ne rien avoir compris à l’histoire, mais à mon humble avis, il n’y a rien à comprendre. L’auteur nous propose une balade loufoque et onirique, sans queue ni tête, qui m’a beaucoup amusé au début, mais qui sur la longueur m’a fatigué. Mon intérêt a fléchi vers le milieu de l’album, pour complètement disparaître sur les dernières pages.

Voila, un album original et bien écrit, mais qui confirme que je ne suis pas vraiment amateur d’absurde.

Nom série  Fox, sans domicile fixe  posté le 13/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD nous dépeint notre société au travers les yeux d’un jeune homme non seulement SDF, mais aussi « simple d’esprit ». Cela permet une analyse intéressante, simplifiée en apparence, mais souvent juste. De nombreuses répliques font mouche : « Les gens, y sont drôles, y vont travailler et en plus, y sont pressés », « Boire ça fait dormir, c’est toujours du temps en moins à vivre », « Mes chaussettes, elles ont la gueule de la dentelle des dames riches sauf que là, ça pue grave le moi. » La naïveté du personnage fait que certaines remarques sont presque accidentellement poétiques.

Malgré le dessin « patatoïde » le ton est donc plutôt sérieux, et les rares touches d’humour lorgnent du côté des idées noires de Franquin.

Ce tome se lit indépendamment, mais il parait qu’il y aura une suite. Je la lirai très certainement !

Nom série  Salades de nouille  posté le 13/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, je réalise bien que je ne fais pas partie du public visé, mais « Salades de nouilles » m’a laissé de glace. Le résumé de l’éditeur annonce que Ernestine parle d’elle (là, pas de doute), « mais aussi un peu de chacun d’entre nous, de notre société de consommation, de l'intégration, de la crise qui n'en finit pas. De petits riens. » De petits riens, je veux bien, mais pour le reste, circulez, il n’y a rien à voir ! Certains gags m’ont fait sourire, mais je trouve quand même que l’éditeur leur prête une profondeur que je n’ai tout simplement pas perçue.

Le dessin efficace mais très sobre, ce qui n’aide pas cet album à se démarquer de la masse d’œuvres similaires déjà parues.

Une première rencontre ratée avec ce nouvel éditeur, en ce qui me concerne…

Nom série  3 Secondes (3'')  posté le 13/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Grosse déception en ce qui me concerne. Je suis pourtant fan de MAM (à commencer par le magnifique Julius Corentin Acquefacques), mais je n’ai absolument pas accroché à « 3 secondes ».

Le concept est pourtant alléchant : suivre pendant 3 secondes le parcours d’un rayon lumineux qui au gré des rebonds nous divulgue petit à petit les faits d’une histoire. Mais voila, que c’est fastidieux à suivre ! Je trouve que le concept ne fonctionne tout simplement pas. Utiliser un miroir pour déchiffrer des articles de journaux écrits à l’envers (réflexion oblige) et en tout petit, ce n’est pas pour moi ! Surtout que une fois les pièces du puzzle rassemblées (après de nombreux aller-retour et un mal de crane carabiné), l’histoire en question est bien banale et peu passionnante. On est à des années lumière de la créativité des autres albums de MAM.

Bizarrement, « 3 secondes » fonctionne finalement mieux en version numérique (voir lien et code d’accès sur la toute première page de l’album). J’ai même la furieuse impression que l’idée originale était cette version (animée et vraiment impressionnante) et que l’album papier n’est qu’une collection de capture d’écran de cette dernière.

Une curiosité sans aucun doute, mais qui m’a fortement ennuyé.

Nom série  La Femme de l'Ogre  posté le 24/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD est l’adaptation d’un spectacle de Bernadette Appert qui revisite le conte du petit poucet (plus de détails sur ce spectacle ici). Si comme moi vos souvenirs de ce conte sont un peu vagues, soyez rassurés : les 40 premières pages de l’album reprennent l’histoire originale (et puis vous pouvez aussi lire son résumé sur la fiche Wikipedia).

L’histoire s’intéresse ensuite à la femme de l’ogre, revisite son passé (sa rencontre avec l’ogre) et son présent (sa longue descente aux enfers suite à la mort de ses 7 filles). La narration est muette, choix judicieux qui met en avant le superbe dessin d’Etienne Appert. Ce dernier est magnifique, rempli de symbolisme, et m’a parfois rappelé les prouesses visuelles de Shaun Tan et David B. Rien que ça !

L’histoire est intéressante, et dresse un parallèle judicieux entre le passé de l’ogre et de sa femme, et le présent et la lente transformation de cette dernière. La rencontre finale est grandiose, un monstre en rencontre un autre, que c’est bien vu !

Une perle de poésie. Mon coup de coeur de cette rentrée 2011 !

Nom série  Mimi Stinguette au naturel  posté le 10/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne fais bien évidement pas partie du public ciblé. Les thèmes abordés font très « femme des temps modernes » : régime, shopping, soldes, relations amoureuses etc… J’ai pourtant souri sur de nombreux gags, voire ri sur certains. Je vous ai mis une sélection dans la galerie, à vous de voir si c’est votre tasse de thé. Notez que ces gags et plein d’autres sont lisibles sur le blog de l’auteur.

Signalons quand même que vous risquez de trouver cet album insupportable si les femmes n’ayant pour passion que le shopping, la télé réalité et les magazines « people » vous exaspèrent. Moi j’ai essayé de prendre ça comme un divertissement léger, sans trop me prendre au sérieux, mais bon…

Voilà, un album léger et souvent drôle, à offrir à sa copine ou à sa sœur, ou à acheter pour soi-même si on s’identifie à ce genre de petits tracas.

Nom série  Une Jeunesse soviétique  posté le 01/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un témoignage poignant qui nous vient du cœur du bloc soviétique des années 70. La vie en Sibérie et à Moscou sous le régime communiste nous est racontée au travers les yeux de l’auteur : sa vie, son travail, sa famille, ses amis, l’alcool, la propagande, la guerre… Un programme passionnant, mais la narration balbutie un peu je trouve, et aborde chaque thème indépendamment, plutôt que de proposer une histoire complète et fluide.

Ce genre de témoignage me passionne toujours. J’ai passé pas mal de temps derrière le rideau de fer dans les années 80 (en Bulgarie), puis assisté à l’écroulement du bloc soviétique et à la transformation de Sofia lors des années 90. Mais j’étais bien jeune, et ce qui se déroulait autour de moi me dépassait un peu. J’aime donc revisiter ce contexte historique avec le recul de l’âge.

Le dessin est assez déroutant. Il est réalisé exclusivement au crayon – aucun encrage, aucune couleur. L’auteur dépeint la Sibérie avec beaucoup de talent, mais j’aurais personnellement préféré des planches un peu plus accomplies et « finies ».

Un moment de lecture agréable et intéressant. Une première œuvre de qualité pour un auteur qui à depuis publié d’autres albums sur des thèmes similaires. A découvrir !

Nom série  Conte de la rivière  posté le 04/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai énormément apprécié le travail graphique de Sarah Masson. Ses planches sont magnifiques, et son style épuré est vraiment original et rafraichissant.

Par contre j’ai moins accroché à l’histoire. Je l’ai suivie avec intérêt, et j’ai trouvé certains passages intéressants. Mais je n’ai pas ressenti grand-chose lors de ma lecture, et je n’en retiens finalement pas grand-chose. Les passages un peu oniriques sont intrigants, mais je ne vois pas trop ce qu’ils apportent. En fin de compte je n’ai pas vraiment perçu la philosophie ni la réflexion sur la création dont parle le résumé de l’éditeur.

Bref, un régal graphique, un voyage agréable et rafraichissant, mais je suis malheureusement passé à coté du message. Je ne suis peut-être pas assez réceptif ! Tant pis pour moi. Un petit 2.5 arrondi à 3 pour le dessin.

Nom série  Kaze, cadavres à la croisée des chemins  posté le 29/06/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai beaucoup aimé l’histoire, qui sur fond de Japon médiéval, bandits et autres samouraïs, nous présente un polar prenant et bien construit. L’intrigue est haletante, les personnages et les pistes se multiplient, et le dénouement est bien amené et a réussi à me surprendre. Je me suis vraiment régalé, même si j’ai eu un peu de mal à me faire aux dialogues modernes, qui jurent parfois un peu avec l’ambiance médiévale et poétique.

Le dessin est superbe. Ro parle ci-dessous de peinture japonaise traditionnelle, mais comme je suis un vrai geek, je rajouterai qu’il me rappelle aussi le magnifique jeu vidéo Okami, sortie sur PS2 en 2007. Les planches sont magnifiques, même si certains plans plus rapprochés manquent un peu de détails et de finesse (style graphique oblige).

Le mélange Japon médiéval et polar fonctionne à merveille, et m’a beaucoup plu… espérons qu’une suite sorte un jour (même si cet album se suffit à lui-même)

Nom série  Motel art improvement service  posté le 27/06/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce livre racontant les aventures de Bee fait en fait suite à Shutterbug Follies, mais l’auteur et l’éditeur ont préféré le sortir en premier, le jugeant « meilleur ».

Le tout début de ma lecture m’a laissé perplexe : le style graphique digne d’un blog et le ton gnian-gnian de l’histoire me donnait l’impression de lire un fanzine amateur (désolé hein), et je m’attendais à une énième histoire d’ado américaine un peu cucul.

Et puis j’ai fini par rentrer dans l’histoire. Déjà je me suis habitué au dessin qui, s’il n’en met pas plein les yeux, impressionne par son efficacité narrative. L’auteur avoue d’ailleurs être un grand fan de Scott McCloud.

Et puis surtout il faut avouer que les personnages sont intrigants, en particulier cet amateur d’art et sa quête artistique insolite qui consiste à améliorer les tableaux de chambres d’hôtel du pays. J’ai beaucoup aimé sa rencontre pleine d’ambiguité avec Bee, et le ton léger, presque hippy du récit (on y parle entre autre de sexe et de drogues, il ne manque plus que le rock and roll !)

Mon attention a un poil baissé lors de l’interminable course poursuite au ¾ de l’album, mais la fin, très belle, m’a finalement laissé sur une bonne impression.

Un album qui arrive finalement à se démarquer de la masse roman-graphiquesque de la scène indé américaine, grâce à son originalité et son style graphique. A recommander aux amateurs du genre.

(A noter aussi une nomination pour les Eisner Awards 2011 - Best Graphic Album-Reprint)

Nom série  GARE ! La moustache au poitrail  posté le 16/06/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément, je me marre bien avec les nouveautés de Vraoum. Après un Je suis ton père ! très sympa, et surtout Un bébé à livrer, mon coup de cœur humour 2011, je me suis encore bien marré à la lecture de GARE !

Je ne suis pourtant habituellement pas friand d’humour loufoque, ni du magazine Psikopat (support original de ces histoires), mais je me suis vraiment régalé en lisant ces détournements de genres : western, histoire de guerre, de zombies, d’espion etc. Tous les clichés y passent, et tous les ingrédients sont réunis : dialogues grandiloquents et pince sans rire, situations complètement loufoques, caricatures et exagérations, retournements de situations improbables… C’est presque un sans faute (seules une ou deux histoires m’ont semblé moins drôles), et j’ai vraiment rigolé à de nombreuses reprises.

Le dessin est parfait pour ce genre d’album, ou pour paraphraser l’éditeur, « replonge le lecteur dans les romans de gare les plus typiques des années 70. »

Et contrairement aux albums cités en début d’avis, le prix est très raisonnable : 12 euros pour 100 pages de BD.

Une révélation en ce qui me concerne.

Nom série  Les Schtroumpfs  posté le 22/03/2002 (dernière MAJ le 10/06/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oui, excellent les Schtroumpfs ! J'adorais étant môme, et y a pas de raison que les gosses d'aujourd'hui n'aiment pas.

L'univers est original, les histoires pleines d'aventure, et j'en ai marre de voir les séries de mon enfance se faire descendre en flamme par des gens qui ont peut être oublié ce que c'est d'être enfant...

Ils me répondront : "Ca a mal vieilli, il y a beaucoup mieux de nos jours".
Ah bon ? Des noms, je veux des noms de séries pour enfants qui assurent !

Nom série  Je suis pas petite !!!  posté le 02/11/2007 (dernière MAJ le 10/06/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le communiqué de l’éditeur annonce que « Je suis pas petite !!! » est « un album plein de verve qui ravira parents et enfants. » et je pense effectivement que c’est la meilleure façon de résumer ce que je pense de cette BD.

Rien ne manque à l’appel : des gags courts et efficaces, des couleurs chatoyantes, des thèmes qui ont tout pour plaire aux enfants (animaux domestiques, vacances, bêtises…), et surtout, chose rare dans ce genre d’histoire, un humour à deux niveaux, qui fera rire les enfants comme les parents (lisez donc la vision enfantine de l’Inde dans la galerie !). Moi en tout cas je me suis bien marré (n’étant pas « parent » je me retrouve sans surprise dans la catégorie « grand enfant »).

Voila, pas la BD du siècle, mais si vous êtes à la recherche d’une BD « jeunesse », je pense que les aventures de Bibi vous feront passer un excellent moment de lecture en compagnie de vos bambinos.

Nom série  Fables  posté le 26/10/2005 (dernière MAJ le 10/06/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je réécris mon avis après lecture des 12 premiers tomes VO…

Quelle épopée ! Les 11 premiers tomes forment une grande aventure complète, qui commence tranquillement à Fabletown, et nous emmène ensuite dans une multitude de mondes magiques et merveilleux. L’histoire est variée au possible, et s’essaye à de nombreux genres (conte, aventure, fantasy… et même polar et roman graphique !). L’univers mis en place est d’une richesse phénoménale, et permet une multiplication d’intrigues presque infinie (surtout que l’immortalité des personnages permet des retours dans le passé – voir l’histoire du grand méchant loup lors de la seconde guerre mondiale par exemple). L’humour est omniprésent, et de nombreuses répliques m’ont fait mourir de rire (ah, Pinocchio et ses remarques sexuelles).

Alors certes tous les tomes ne sont pas aussi bons. L’histoire débute gentiment pendant quelques tomes, puis décolle véritablement à partir du 5eme, pour attendre des sommets dans le 7eme, avant de retomber un peu… certains épisodes « roman graphiquesques » marquent une pause par rapport à la trame générale, et s’intéressent à la vie (passée ou présente) de certains personnages clés, ce qui permet de développer leur personnalité de façon intéressante.

Le premier cycle se conclue de manière satisfaisante (encore non terminé en France, mais ça ne saurait tarder !), mais le tome 12 lance un nouveau cycle qui pour le moment ne me convainc guerre… à suivre !

Voila, une série titanesque, et un des meilleurs « comics » actuellement publié… à découvrir ! Je mets la note « culte » pour l’ensemble, même si tous les tomes ne la méritent pas.

Nom série  Do androids dream of electric sheep?  posté le 11/05/2011 (dernière MAJ le 10/06/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les volumes de cette adaptation en BD du roman culte de Philip K. Dick annoncent fièrement « reprendre l’intégralité du texte original ». Le fan de BD que je suis doute immédiatement de la validité d’une telle démarche. Scott McCloud nous démontre brillamment que la BD est un art à part, ayant ses propres codes, et des procédés narratifs bien différents du cinéma ou de la littérature. Et le résultat ne se fait pas attendre : les premiers chapitres proposent des planches indigestes, surchargées de texte, que l’auteur tente tant bien que mal de nous faire avaler, en utilisant parfois des subterfuges pas très discrets : les textes « voix off » sont tantôt dans des cases, tantôt hors des cases (pour ne pas trop masquer le dessin), et surtout il utilise des abréviations (dans la VO tout du moins) ce qui est quand même du jamais vu :o)

Bon, le problème semble s’estomper au fil des chapitres. L’auteur a de toute évidence ajusté son ratio « mot par page »… peut-être suite aux retours des lecteurs ? Mais de manière générale cette BD contient plus de texte en « voix off » que la plupart des BDs que j’ai lues. Certains verront sans doute le fait d’avoir l’intégralité du texte original comme un bonus, et un gage de qualité. Certes, mais je note quand même que la superbe adaptation de Fahrenheit 451 avait réussi à conserver le message original et la poésie de Bradbury sans pour autant reprendre l’intégralité du texte.

Passons ensuite au dessin. Un coup d’œil rapide sur le forum révèle une flopé de termes assassins : « bof, sans âme, moche, informatisé, artificiel » etc. Et bien écoutez il m’a plu moi, ce dessin. Les amateurs de couleurs directes et chaudes risquent bien entendu d’avoir du mal avec les couleurs informatiques et froides de ce comic-book, mais moi je trouve au contraire que ces dernières collent parfaitement à l’histoire. Surtout que le dessin lui-même est assez chouette, et certains passages font vraiment honneur au récit, d’un point de vue mise en scène.

Enfin, le plus important : l’histoire. Et là, pas de surprise, c’est du solide. L’univers mis en place est d’une richesse incroyable, et le récit abonde en réflexions philosophiques sur la valeur de la vie, les religions, le contrôle des masses… quelle verve dans le propos, surtout si on considère que le roman date de 1968 ! Cette fascination pour les animaux est particulièrement intéressante, dans une société post-apocalyptique où la vie se fait de plus en plus rare et précieuse.

Notons tout de même un rythme lent et une intrigue non portée sur l’action (ce qui n’est bien entendu pas un reproche).

Voila, j’ai lu tous les épisodes parus à ce jour en VO (22 sur 24), et j’attends le dénouement avec impatience. Je ressors marqué de ma lecture, et je pense vraiment que la mise en image de ce superbe roman y est pour beaucoup. Un succès donc, en ce qui me concerne.

Nom série  Le Code d'Hammourabi  posté le 06/06/2008 (dernière MAJ le 08/06/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avais découvert la collection « Serial Killer » des éditions Soleil avec le risible Dolls Killer. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai entamé ma lecture du « Code Hammourabi », malgré un résumé assez prometteur.

Quelle bonne surprise ! Oh certes, le scenario ne propose rien de bien original, et ne s’éloigne pas des sentiers battus du genre « polar américain – tueur en série ». Mais l’intrigue est prenante et cohérente, les personnages sont crédibles et les dialogues sonnent juste. Ce 1er tome m’a vraiment enchanté, et je suis impatient de lire la suite.

Rien à dire sur le dessin, il n’innove pas non plus, mais colle parfaitement à l’histoire.

Voila, un bon 1er tome que les fans de polar devraient apprécier. J’attends la conclusion de l’intrigue pour monter ma note à 4/5.

MAJ : série abandonnée... Dommage ! Achat déconseillé...

Nom série  Sutures  posté le 07/06/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis surpris, « Sutures » semble être passé un peu inaperçu (malgré une parution chez Delcourt). Il s’agit pourtant d’un « roman graphique » de qualité, sobrement mis en image certes, mais prenant et extrêmement touchant. La narration est fluide, et contient de nombreux passages muets, voire oniriques.

Alors c’est sûr, c’est noir. Le cancer chez les enfants, les séances de psy, les familles qui se déchirent, je me doute bien que ce ne sont pas des thèmes pour tout le monde. Cet album ne contient pas un brin d’humour, et très peu d’optimisme (sauf sur la fin).

Une œuvre autobiographique coup de poing, qui m’a beaucoup touché. Une chouette découverte en ce qui me concerne.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque