pub
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1213 avis et 523 séries (Note moyenne: 3.14)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Trois... et l'ange  posté le 03/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis généralement plutôt méfiant vis-à-vis des histoires d’ange.... Ca donne souvent lieu à des intrigues pleines de manichéisme bien judéo-chrétien... Mais là, pas du tout... Faut dire que l’ange reste encore ici un personnage assez secondaire, les vrais personnages centraux sont des humains dotés de capacités étranges; des pouvoirs paranormaux qui ne leur enchantent pas spécialement la vie. Et c’est là qu’on sent tout le talent de Morvan pour doter ses personnages d’une vraie vie intérieure et de caractères bien trempés. La personnage de Garance est particulièrement réussi je trouve... Sa solitude et l’aigreur qui en découle sont décrites avec beaucoup de doigté.

On connaissait Jean David Morvan très à l’aise dans le registre de la science-fiction, il prouve ici que le fantastique lui sied bien également. De quoi épater ceux qui trouvent qu’il se répète trop...
(ce que très sérieusement, je ne pense pas...ce n’est pas parce qu’un scénariste réutilise parfois des mêmes thèmes d’une série à l’autre qu’il se répète forcément).

Pour moi cet album tient la route à tous points de vue : charisme des personnages, originalité de l’intrigue, rythme alerte, découpage de qualité... Le dessin pourrait paraître quelconque, mais il sert bien l’intrigue. Seul regret : ce titre de série... pas terrible, terrible... froid et trop abstrait, et encore bien mystérieux... Qui sont les trois ? Garance et les deux autres paranormaux qu’elle rencontre dans la maison de l’ange ?

Bref, sautez sur cet album, c’est du très bon Morvan...

Nom série  Aven  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Aven est une intrigue policière qui démarre bien. Un policier largué en pleine campagne doit comprendre pourquoi deux gars se sont suicidés en sautant du pont qui surplombe leur village. Le fait est plutôt habituel, la hauteur du pont est renommée et beaucoup d’étrangers viennent s’y tuer, mais c’est la première fois que deux habitants du village s’y mettent. Le village, vous vous en doutez, est bien pittoresque et habité par des autochtones qui le sont tout autant.

Un bon début et une lecture très agréable... mais ce n’est qu’un début...

Le dessin d’Astier est efficace, il y a bien quelques irrégularités ça et là, mais le découpage, la mise en page et la mise en couleur tiennent la route. D’ailleurs, la couverture avec ces couleurs, je la trouve superbe!

Nom série  Rafales  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après Tosca, le tandem Vallès Desberg est de retour pour un thriller historico science-fictionnesque plus original que ne le laisse penser la couverture de l’album (plutôt banale). Ca démarre comme les séries du genre IRS, de manière très balisée (complot ourdi par une multinationale toute puissante...) puis on débouche sur quelque chose de plus imaginatif avec un côté « Série b » agréable. J’utilise ici l’expression « Série b » au sens noble du terme, celui qui désigne une histoire où on ose tout, où le scénariste s’est concédé une vraie liberté en terme de fantaisie, quitte à prendre de grandes libertés par rapport à la science et l’histoire... ou même la vraisemblance.

Je suis sorti de l’album très satisfait de ma lecture. Cela ne s’annonce pas non plus comme la série du siècle, mais c’est largement meilleur que ce à quoi je m’attendais... La couverture me faisait penser à un produit très standardisé et peu innovant. Ca vaut mieux que ça, tout en restant très grand public. Un futur carton?

Nom série  Hyrknoss  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moi qui ne suis pas du tout un aficionados de Froideval, j'ai été agréablement surpris par les deux premiers tome de cette série fantastique matinée d'humour (presque) absurde. L'exploration du monde des rêves qui y est présentée s'avère amusante et joyeusement farfelue. La lecture du premier tome, qui m'a permis de découvrir également toute l'étendue du talent d'Andreï Arinouchkine, a été un vrai ravissement. Le deuxième album ne bénéficie pas du même effet de surprise que le premier, rien de nouveau n'est vraiment apporté, c'est surtout un développement assez logique de ce que racontait "Vive la France", il souffre sans doute aussi du fait d'être un album intermédiaire. Rien de mauvais, on est pas face à une série sur le "déclin" dès son deuxième tome, mais j'attends avec impatience le troisième et dernier tome qui clôturera, j'espère, le tout en beauté.

Nom série  Mertownville  posté le 18/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voir surgir de nulle part un jeune auteur complet avec une bd aussi fraîche et originale, ça fait plaisir. Fraîche, cette bd l'est, c'est plein de tendresse et d'humour, le dessin est "mignon", très maniéré, c'est sûr, plein de "tics" provenant de l'illustration dans les poses parfois un peu trop "magazine de mode" données au personnage, mais on sent une vraie empathie de l'auteur envers chacun d'eux. J'ai trouvé la relation père-fille exposée avec beaucoup de justesse.

L'originalité est aussi au rendez-vous avec une intrigue certes relativement lente (ce premier tome ne fait que raconter l'arrivée de Lydia dans son université) mais très imprévisible. Le suspense est bien maintenu, pendant les ¾ de l'album, on sait que la faculté universitaire de Lydia n'est pas comme les autres, mais on ignore en quoi… Tout est révélé petit à petit et le peu que l'on apprend ici promet de ne pas être triste. J'espère que la suite sera de ce niveau.

Nom série  Freaks Agency  posté le 18/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première fois qu'une bd aussi lourdement assistée par ordinateur me convainc. Le résultat est soufflant. C'est froid, d'accord, mais cela reste en adéquation avec le propos. Mais surtout, ce n'est pas figé, il y a de la vie dans ces cases.
L'histoire démarre bien, même si je suis un peu plus réservé à son sujet. C'est un bon début, accrocheur, mais on sent qu'on n'est encore loin de saisir toutes les implications de l'intrigue. Impossible de savoir si le fond sera original ou si on retombera sur des sentiers déjà bien empruntés. A suivre de près.

Nom série  Le Vagabond  posté le 18/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bel album, très fin et très abordable. Le dessin fait irrémédiablement penser à Mattotti, un peu trop d'ailleurs... Mais les ressorts psychologiques de l'intrigue sont abondants et l'album tient en haleine de bout en bout.

Nom série  Imago Mundi  posté le 16/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Imago Mundi ou "quand Corbeyran essaie de faire de Van Hamme, sans y arriver". C'est sans doute le truc le plus éculé et stéréotypé qu'a jamais écrit Corbeyran… Franchement, il nous a habitué à tellement mieux. Pour rêver, j'ai besoin d'autre chose que de héros poseurs qui doivent faire face à de mystérieux ennemis qui leur tirent dessus et tentent de les tuer toutes les trois pages… Comme envergure narrative, on a vu plus subtil, cela ne dépasse pas le niveau d'un Ric Hochet.

Ce qui est dommage, c'est que le marché lui donne raison puisque cette série se vend très bien. Mais en tant que scénariste de bd, on peut rêver d'autre chose que de combler le manque temporaire de Largo Winch des milliers des fans de Van Hamme… En plus, le dessin n'est pas terrible du tout… Y'a des gros problèmes de perspectives et les cadrages sont totalement exempts de la moindre subtilité. Faut vraiment être très bon public pour accrocher à cette bd, ce n'est pas mon cas… Quand je lis ce genre de truc, je suis bien content d'être exigeant… Toutes les trucs insipides que je me taperais sinon…

PS : Je n'ai lu que les deux premiers tomes... Lecture tellement fastidieuse que je n'ai vraiment pas envie de m'essayer aux quatre autres tomes pour voir si, par miracle, la série gagnerait en maturité et originalité... mais vu les titres et les couvertures, cela me semble peine perdue...

Nom série  La Chronique des Immortels  posté le 15/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
4 étoiles... C'est peut-être trop... Ma vraie note serait plutôt 3.5, mais j'ai préféré arrondir par le haut parce qu'il y a dans cette bd des qualités formelles très rares.

Tout d'abord, le dessin est magnifique, très proche de l'animation, il différencie décor et personnage, ce qui donne aux images de cette bd une profondeur spatiale toute particulière. Ensuite, le découpage est une petite merveille. Chaque case appelle ses suivantes. On sent derrière tout cela un savoir-faire exceptionnel. Dernière chose remarquable : la narration et l'usage des récitatifs est digne des meilleur exemples en la matière (avec ce mode de narration, je n'ai rien lu d'aussi maîtrisé depuis Berceuse assassine ou Le Tueur).

Voilà pour les bons points... Maintenant précisions tout de même que le scénario, sur le fond, n'est pas très original ni novateur. Privilégiant certaines scènes d'action plutôt qu'un contenu très profond, il est difficile de voir ce qui le différencie fondamentalement de l'histoire guerrière de base... Si l'album s'avère passionnant de bout en bout, c'est surtout grâce aux qualités que j'ai évoqué plus haut... Il est un peu trop tôt pour juger de la qualité du propos, il reste à savoir où cette histoire de vengeance va nous mener.

Il s'agit d'une adaptation et je dois dire qu'à aucun moment, cela ne s'est ressenti : pas de récitatifs envahissant qui tente de faire passer à la sauvette ce qui n'est pas entré dans les cases, pas de raccourcis narratifs mal foutus.... Tout le contraire de Arrivederci Amore.

P.S. : Je trouve la couverture affreuse... et la typo... beurk... N'importe quelle case à l'intérieur aurait fait plus joli... Et le titre "Chroniques des immortels"... Y'a pas plus banal et insipide... Bref, vous arrêtez pas à ça...

Nom série  Travaux  posté le 05/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
14/20. Travaux est une histoire absurde, kafkaïenne, très proche également de certaines nouvelles de Dino Buzzatti. On est presque dans le fantastique, mais pas vraiment, plutôt dans la fable sociale qui utilise l'absurde pour dénoncer une violence sociale. L'histoire est courte et simple car elle repose sur une seule idée principale, ce qui lui assure également une certaine efficacité. Le traitement graphique est plutôt intriguant, car Baggi, qui peut donner dans le dessin réaliste très classique, tombe à certains moments dans une certaine abstraction, en utilisant des formes géométriques pures ou des trames très apparentes. Le résultat est souvent étonnant et inventif. Le seul reproche à faire à ce très bel album, c'est peut-être qu'une fois l'album commencé, on devine plus ou moins comment il va se terminer… Y'a ce déterminisme et ce pessimisme qu'on trouvait également chez Kafka et Buzzatti… Le défaut majeur du genre, pourrait-on dire…

Nom série  Venus H.  posté le 05/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'album devrait plaire aux amateurs de Jessica Blandy. On retrouve le dessin de Renaud, bien sûr, mais aussi cette ambiance un peu glacée mêlant affaires criminelles et érotisme soft. Mais comme j'aime de toute façon pas spécialement ce que fait Dufaux et encore moins Jessica Blandy, je suis passé à côté de cet album… C'est froid, le Paris présenté est complètement aseptisé, les allures des personnages, leur dégaine… Visuellement, on dirait du "Nous deux", les gars avec un brushing et le foulard dans le cou, ça ne me fait pas trop rêver… L'histoire de la call-girl qui tombe amoureuse, c'est un gros cliché à peine digéré, on ne croit pas à cette histoire d'amour… Le personnage est trop froid, trop aseptisé. Je n'ai pas l'impression que le fond de l'album vole plus haut qu'un "Hollywood night". Et puis l'intrigue politique qui sert d'arrière-plan n'est pas captivante du tout. Le fan de Dufaux y trouvera peut-être son compte, mais je pense qu'il devra admettre qu'on n'est pas devant une oeuvre importante de l'auteur… Seul avantage : chaque tome de cette série racontera une histoire complète. Dufaux ne tirera donc pas en longueur chaque intrigue comme il en a l'habitude (j'ai parfois la sensation qu'il raconte en 7 tomes ce qui pourrait tenir en 3 ou 4)…

Nom série  Ange-Marie  posté le 04/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album est à mettre dans la lignée d'autres publiés dans la collection Aire Libre : on pense à Zoo pour le romantisme, les albums de Gibrat pour le contexte historique et le visuel (couleur directe, quand tu nous tiens…) A tel point qu'on peut se demander dans quelle mesure les auteurs n'ont pas cherchés à remplir un cahier des charges propre aux exigences de la collection… Y aurait-il une recette "Aire Libre"? Un peu embêtant pour une collection au titre si évocateur… Je rabâche peut-être mais cet album m'a donné cette sensation… Un peu le genre de sensation que l'on a face à la plupart des téléfilms qui, même lorsqu'ils sont de bonne facture (rare quand même...), n'en sont pas moins des œuvres "faites sur le modèle de...". Mon impression est peut-être faussée par le fait que, si l'on peut rapprocher ce "Ange-Marie" des albums précités, on est tout de même une franche coudée en dessous en terme de qualité… Accordons aux auteurs qu'il n'est pas facile de briller quand on joue dans la même cour que Frank ou Gibrat. Accordons-leur aussi que cet album est ma foi très plaisant à lire, le dessin très beau et les thèmes développés (le traumatisme de la guerre, la création artistique, l'amour…) plutôt bien traités. Même si, de-ci, de-là, on retrouve quand même pas mal de clichés très romanesques, un tout petit peu trop à mon goût… A acheter et à lire quand même, cet album mérite bien sa place dans la prestigieuse collection.

Mais j'aime bien être surpris, moi... Quand Blutch, Mardon et Blain ont fait "leur" Aire Libre, c'était quand même quelque chose... Parce qu'on ne les attendait pas spécialement là. Si tous les Aire Libre devaient se ressembler autant, on y perdrait beaucoup...

Nom série  Lune rouge  posté le 02/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Lune Rouge est un conte qui unit aventure et merveilleux avec brio. Le tandem constitués par les deux jeunes héros (le trio, si on compte le personnage invisible dont on ne sait vraiment s’il existe) fonctionne de manière efficace, la confrontation des caractères est un des moteurs principaux de l’intrigue.

Risso a épuré son trait pour trouver un ton plus enfantin, rondouillard et je trouve l’ensemble très beau, malgré une couverture pas terrible qui ne rend pas justice à l’album. Ca se dévore à tout âge.

Nom série  Le Feul  posté le 02/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà un album qui n’a rien de formidable mais qui m’aura permis de découvrir le joli trait de Peynet. Ce gars est très doué pour dessiner les personnages féminins. Evidemment, on est chez Soleil, mais ses femmes à lui sont quand même très éloignées de la bimbo guerrière aux gros seins façon Crisse ou Les feux d’Askell. Ici, son trait évoque plus celui d’un Vicomte, délicat et sensuel. Tous ses personnages féminins sont des beautés sans aucune trace de vulgarité. Il y a dans cet album deux-trois séquences muettes qui ont une force narrative et visuelle indéniable et qui, en terme de découpage, de justesse dans les expressions et de pure mise en scène, ne sont pas à la portée du premier dessinateur venu. Je pense surtout à la scène qui ouvre l'album et à celle qui la ferme.

D’un point de vue scénaristique, c’est du pur Soleil. De la fantasy, mais sans la moindre traces d’humour (ce qui aurait été tout de même malvenu). Gaudin propose une histoire que l’on suit sans peine, c’est relativement bien foutu : trois peuples unissent leur force pour lutter contre une maladie qui ravage les leurs : le feul. Mais ce premier tome tire quelque peu en longueur un préambule pourtant assez simple : chacun des peuples accuse l’autre d’empoisonner la rivière avant de se rendre compte qu’ils sont tout trois touché par la maladie... 46 pages pour en arriver là... d’autant qu’on a un peu la sensation quand même que certaines péripéties sont là pour remplir l’album, genre : l’attaque d’un monstre, l’arrivée d’un ennemi; la dispute entre deux personnages... Malgré ces manquements, c’est de la bd de bonne facture; mais faut avouer que ce n'est pas très original... Moi je verrai bien le talentueux Peynet au service d’une histoire un peu moins balisée et un peu plus profonde, dans un autre registre, celui du roman graphique intimiste façon « Le cahier bleu »...

A acheter? Si vous êtes un gros fan d’heroïc fantasy et qu’il vous faut votre dose mensuelle, pourquoi pas... Sinon, je vous conseillerais plutôt d’attendre le deuxième tome pour voir ce que donne la suite...

Nom série  Albanie - La Loi du Kanun  posté le 10/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Premier tome d’une série à suivre de près, « La loi du sang » fait partie de ses albums qu’on commence et qu’on ne relâche pas avant la fin... Et pour cause : le dessin et la mise en couleurs sont très agréables, l’intrigue et les personnages plein de relief. J’aime la manière dont on sent poindre, tout au long de l’album, les contradictions du personnage principal, il vit dans deux mondes, totalement opposé : celui du crime et de la violence, et celui des premiers émois amoureux et des sentiments humains... Espérons que les auteurs sauront tirer bon parti de la thématique qu’ils ont si bien posée dans ce premier tome.

Nom série  L'Assassin qui parle aux oiseaux  posté le 10/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand on ouvre une bd de Servais, on est toujours assez sûr de ce qu’on va y trouver. Son statut particulier d’auteur de bande dessinée « régionale » à succès n'est plus à prouver. On retrouve donc dans cet album, sans grand étonnement, tout ce qui fait son style : un dessin d’inspiration photographique (ce que j’ai toujours trouvé trop marqué chez lui), une certaine justesse dans l’évocation des sentiments humains, une bonne dose d’angélisme aussi en ce qui concerne le personnage principal : l’innocent déclaré assassin qui parle aux oiseaux qui sont ses seuls amis... c’est une peu cliché... et trop beau pour être réaliste. Enfin, l’inspiration de l’auteur se veut surtout poétique, en témoignage la tournure fantastique que prend la présence des oiseaux à la fin de ce premier tome, à la manière des oiseaux d’Hitchcock, que cite justement Servais au travers de la bouche d’un des personnages. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Vivement la suite...

Nom série  Arrivederci Amore  posté le 10/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Arrivederci Amore est une adaptation d’un roman italien. Même en l’ignorant, je l’aurais facilement deviné, cela se sent. La temporalité qui y est exploitée est proprement romanesque et elle est relativement inadéquate dans une bd de 2 X 46 planches. Trop de passages semblent trop résumés et auraient mérités, à mon sens, des développements supplémentaires... Parce que là, on a du mal à s’accrocher à un héros infect, une vraie crapule... qui s’enfonce toujours un peu plus dans l’ignominie... Il ne fait confiance à personne, trahit tous ses amis... quand il organise un braquage, il prévoit dès le départ de liquider tous ses collaborateurs pour ne pas partager un centime... Il est tellement ignoble qu’il n’est pas tout à fait crédible, il est aussi tellement ignoble que...

spoiler...

...quand il est buté à la fin, on est bien content...

Content, même si j’ai ressenti la fin du second tome comme une véritable queue de poisson... Il vient de tuer sa future femme, de peur qu’elle le dénonce, et un personnage qu’on a à peine vu deux fois, Francesca, vient le buter et puis c’est tout... On devine un peu que cette fin était sans doute, dans le roman, beaucoup plus porteuse de sens, le personnage de Francesca représente les anciens idéaux de Giorgio Pellegrini, ceux de son époque « brigade rouge », idéaux qu’il a abandonné pour l’appât du pognon... mais dans la bd, cela ne reste qu’en filigrane... Ca manque d’à-propos, et de distance... Comment dès lors ne pas avoir la sensation d'avoir affaire à une espèce de reader's digest en bd, un résumé illustré du roman... un sous-produit ?

Nom série  Lola Cordova  posté le 08/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Zut... Trop tard, Kael m'a devancé J'aurais bien voulu le poster celui-là... Parce que...Woawwww, ça dépote sec ce truc... Je dis « truc » parce que cette bd est un vrai ovni. Un truc sorti de nulle part et qu’on n'attendait pas. Ok, Qwak, même s’il est plutôt rare en bd, n’est pas un parfait inconnu... Mais on ne l’attendait pas spécialement dans ce registre. C’est carrément barré, trash et drôle. Le personnage principal est haut en couleur, une pute qui se retrouve au centre d’une affaire universalo-science-fictionnesque dans laquelle des seigneurs extra-terrestres veulent mettre fin à l’existence des hommes. Armée de sa bouche et de son cul, elle va faire son possible pour sauver l’humanité... Tout un programme. Evidemment, on peut être rebuté par le côté racoleur de la chose, ça aurait pu s’appeler « la putain de l’espace », histoire de vendre quelques exemplaires de plus... Mais heureusement, Qwak n’est pas Manara, et si le sexe est omniprésent, il ne l’est pas de manière trop démonstrative, l’intérêt majeur de l’album reste avant tout humoristique et graphique. Et sur ce dernier point, c’est une merveille d’une invention visuelle constante... ok, c’est plein de photoshop et tout ces trucs là... mais qu’est-ce que c’est bien foutu...

Pour vous aider à vous faire une meilleure idée, je dirais que cette bd m’a rappelé l’esprit d’Anita Bomba... Mais en mieux, c’est dire... Sinon, ça ressemble à aucune autre bd européenne, ce ton particulier est plutôt le lot d’une certaine bd américaine un peu trash, Frank Miller par exemple, quand il verse dans l’humour (Hard Boiled...) ou encore Ennis quand il nous sort « La pro »... Mais en mieux, c’est dire... Allez hop, cinq étoiles! C’est peut-être trop, parce que cet album n’est pas parfait en tous points... mais je m’en fous, c’est un gros coup de coeur, une pute qui se soucie à ce point de l’avenir de la terre mérite bien ça...

Nom série  Nic Oumouk  posté le 03/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’intarissable Larcenet nous épate une fois de plus avec un album délirant, gentiment politiquement incorrect. L'auteur tourne en dérision bien des maux de notre société que les médias nous ont tellement habitué à voir d'une manière autrement plus noire : l'analphabétisme, la petite délinquance, l'insécurité des banlieues urbaines… Le personnage principal, complètement naïf est extrêmement attachant. Il veut réussir dans la vie, il se trompe sur les moyens à mettre en oeuvre pour y arriver, mais il fonce, il n'en est que plus touchant. Malgré la gravité de certains sujets abordés ici, on est dans l'amusement pur, ne vous attendez pas à un propos de la profondeur du "Combat ordinaire", ici, c'est juste de la (très bonne) rigolade…

Nom série  Au Pays des Ombres (Vincent mon frère mort-vivant)  posté le 03/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On pourra dire ce qu’on veut des éditions Soleil, mais il existe au moins une collection chez eux dont la constance et la qualité forcent le respect, c’est la bien nommée « Latitudes ». Car il en a fallu de la « latitudes » chez Soleil pour oser sortir de son créneau habituel et ainsi proposer des albums que les bédéphiles ne s’attendraient pas nécessairement à voir chez eux. Cet album est une petite perle de poésie et d’imagination. C’est tendre, plein d’humour et diablement bien dessiné. On le sait, mélanger le monde de l’enfance et la mort, ça a toujours fait des étincelles. Mais ici, ouf, pas d’emphases pleurnichardes ou de sentimentalité facile, c’est plutôt en douceur que tout est amené, en décalage aussi, j’ai rarement vu une vision aussi « minimale » du diable... C’est plutôt marrant... Par contre, autant prévenir, le ton général de l’album est plutôt « enfantin ». Cela parle de sujet plutôt grave, d’accord, mais faut vraiment plus avoir lu un bouquin pour enfant depuis 30 ans pour ne pas savoir que ce sujet (la mort) est devenu le sujet numéro un de la littérature enfantine, Martine est bien loin...
Maintenant, je ne suis pas sûr que la collection Latitudes soit la bonne place pour que cette bd trouve ce public... Enfin... ne vous retenez pas pour autant, un adulte, c’est jamais qu’un grand enfant...

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 61 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque