Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1191 avis et 521 séries (Note moyenne: 3.12)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Féroce  posté le 03/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La rencontre entre le Viking et l’Inuit est un sujet intéressant mais son traitement est relativement prévisible. Loin de moi l’idée de vous raconter la fin mais je pourrais résumer le propos en une seule phrase et cela vous paraîtrait tellement bateau... J’ai pris un certain plaisir à lire cet album, mais je n’ai pas spécialement envie d’y revenir... Les histoires de Shaman... et les morales néo-tribalo-rousseliennes ne me captivent pas spécialement...
Le dessin de Supiot est toujours aussi coloré, peut-être moins réussi graphiquement que « Le dérisoire » dans lequel l’histoire tournait autour de deux-trois grandes idées visuelles particulièrement fortes. Ici, la banquise, c’est joli, mais pas aussi marquant, je trouve. Cela reste du bel ouvrage mais à 15 euros l’album, j’attends quelque chose de plus exceptionnel. A lire, pas forcément à acheter...

Nom série  La Goule  posté le 03/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La Goule, c’est d’abord une couverture attirante malgré son côté sombre. C’est ensuite, l’espace du feuilletage, un graphisme très pictural, quelque part entre un Denis Deprez et un Loustal. Mais stop aux références, qu’avons nous réellement? Une histoire relativement mince et courte, racontée de manière très visuelle et expansive sur 88 planches. Avec une moyenne de 2-3 cases par planche, c’est lu en 15 minutes... Pas le temps de s’ennuyer... pas le temps non plus de s’extasier sur une histoire très courte qui se résume à deux trois scènes principales. J’avoue être plutôt séduit par l’aspect graphique de l’oeuvre, mais pas au point de pardonner une intrigue trop mince et trop creuse... Il y avait d’autres choses à dire sur la Goule et le personnage du tueur...

Nom série  The girl from Ipanema  posté le 03/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne suis pas particulièrement fan de l’équipe constituée par Hermann et son fils Yves H. J’avais trouvé Liens de Sang inabouti mais intéressant, Manhattan Beach 1957 était honorable, mais j’ai du mal à accrocher ce "Girl from Ipanema". Déjà, la couverture de l’album est non seulement pas très accrocheuse, mais d’une inélégance rare pour un album d’Hermann. Elle est moche, trop sombre, et ne donne pas spécialement envie de se plonger dans l’album. Tout au plus peut on lui reconnaître un caractère intriguant par la nature pour le moins « triviale » de la position des personnages.

Mais ce qui m’a le plus embêté dans cet album, c’est la très lourde présence des récitatifs. C’est pas un scénar que nous a pondu Yves H., c’est un roman, les planches sont régulièrement envahie par des paquets de textes à la troisième personne qui, loin de se contenter d’accompagner l’image ou même de jouer dans un système redondant façon « Jacobs », nous racontent carrément des éléments important de l’enquête policière, comme si des scènes entières étaient n’étaient pas arrivées sur la table du dessinateur et était restées sous la forme de texte continu écrit. Joliment écris, d’ailleurs... mais personnellement, en ouvrant le dernier album d’Hermann, j’avais envie de lire une bd, et non un demi-roman ou une demi-bd... Je ne vais pas jouer les puristes, on peut admettre qu’il y a dans cette bd, une tentative de créer un genre intermédiaire, mais perso, si je devais pondre un scénario pour un dessinateur aussi doué qu’Hermann, je serais plutôt du genre à tout miser sur l’image. Suffit de lire 3-4 planches d’un album comme « On a tué Wild Bill » ou les meilleurs Jeremiah pour se rendre compte à quel point le talent du père Hermann est tout entier dans l’image et que celui-ci n’a foncièrement aucun besoin de mots en plus pour appuyer son grand talent de metteur en scène, en lisant cet album, j’ai eu l’impression que ça, même son propre fils ne l’ a pas compris. Le résultat est un peu fadasse, les scènes racontées par le texte n’arrive pas à avoir le même impact que les scènes visuelles, après un long récitatif, on a l’impression d’avoir raté un épisode d’un feuilleton, et d’en avoir lu à la sauvette un résumé. Pourtant le texte est précis, il met en évidence tous les détails de l’enquête (qui, en matière de cohérence, se tient admirablement) mais cette abondance de détail noie le lecteur et ne permet pas vraiment à un personnage ou une émotion particulière de ressortir vraiment de l’album. J’ai dans l’idée que c’est le mélange de moyens qui fait clapoter la chose, il faut une cohérence stylistique pour qu’une histoire fonctionne, c’est fragile une histoire... une incohérence flagrante, trop d’invraisemblances peut la réduire en cendres... Imaginez un film à demi tourné dont on vous proposerai de lire la partie manquante sous forme de scénario, imaginez un tableau à demi-peint dont on vous décrirait la moitié de l’image, une symphonie dont on vous ferai entendre la moitié et dont on vous proposerait de lire le reste sur partition... Ca casse un peu la magie, non? En résumé, je pense qu’il est parfois nécessaire de savoir si on veut faire de la bd ou du roman... à trop hésiter entre les deux, on ne fait ni une bonne bd, ni un bon roman...

Faut attendre la fin de l’album avec sa scène d’épilogue pour enfin avoir du « vrai » Hermann, une scène ironique et allusive qui peut très bien se passer du moindre mot de récitatif pour avoir son impact narratif et émotionnel.

Nom série  Elixirs  posté le 27/03/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Y'a une bonne quinzaine d'albums Soleil qui sont sortis la même semaine (j'aimerais voir la gueule des autres éditeurs…)… évidement, dans cette masse, tout ne mérite pas la même attention. Je suis même pas sûr que tout soit lisible… J'aurais pu vous parler d'un album médiocre ou l'autre… J'ai préféré, parce que je suis un garçon bien et que j'ai un bon fond, vous parler de celle qui, à mon sens, mérite le plus qu'on fasse attention à elle. Y'a pas de secret, elle est signée par deux grands noms de chez Soleil. Arleston qui, question bd de divertissement sans prise de tête, a déjà prouvé à mainte reprise qu'il savait y faire et Varanda, qui est loin d'être le premier scribouillard venu. Pourtant, c'est super attendu comme bd, c'est exactement le genre de truc qu'on attend chez Soleil : de l'héroïc fantasy avec un dessin très cartoon, de l'humour bon enfant, des monstres méchants, des personnages féminins à forte poitrine, un héros un peu poseur et coureur de jupon… Oui, je sais, je suis en train de décrire la moitié du catalogue Soleil… mais ici, y'a une qualité graphique et scénaristique qui force l'admiration. Je pose la question : comment avec des éléments aussi …banals, faire une bonne bd qu'on lit de bout en bout sans bailler et qu'on termine avec un sourire de satisfaction et déjà très intéressé par la lecture du deuxième tome? Peut-être que ces gars ont du talent, tout bêtement… plus que les dizaines d'autres auteurs qui essaieront cette année encore de nous sortir la même formule et n'aboutiront qu'à la création d'une série mort-née qui ne dépassera jamais le stade du premier tome…

Un premier tome très sympathique donc, malgré un manque flagrant d'originalité. Espérons que la qualité sera aussi au rendez-vous sur la longueur…

Nom série  Pattes de velours  posté le 13/03/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pattes de velours est une histoire d'amour avec un petit chat comme messager. L'idée est délicieuse et plutôt bien exploitée. Je ne connaissais pas les deux auteurs (je n'ai pas lu La Voix), ils ont du talent et cet album est tout à fait recommandable, surtout pour ceux qui aiment ce registre. Il manque néanmoins le petit plus qui détacherait cette bd du lot des œuvres du genre (Premières chaleurs, Monsieur Jean, Incognito… et j'en passe…) en fait, on trouve dans cette bd exactement ce qu'on en attend. Pas de vraie surprise, ni agréable ni désagréable. Ca reste constamment léger et drôle, rien ne vient rendre le récit vraiment dramatique mais personnellement, le thème de la recherche de l'amour mélangé au thème du chat, m'ont rappelé le film "Chacun cherche son chat" que j'avais fort apprécié pour sa justesse et sa légèreté. Ici, on est quand même un cran en dessous…

Nom série  London  posté le 06/03/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Glénat nous présente cette nouvelle série de Rodolphe comme un récit qui nous décrirait la genèse du chef d'oeuvre de Bram Stoker : Dracula. Programme alléchant, à n'en pas douter... Mais passées les premières pages où l'on voit effectivement ce très cher Bram évoquer son futur roman à un jeune ami, London, écrivain lui aussi, on est un peu décontenancé de voir à quel point, dès les pages suivantes, on se détache de Bram Stoker pour évoquer l'histoire de London. Et à vrai dire, on ne comprend pas très bien le rapport de la suite des évènements avec Dracula... J'imagine que les prochains tomes nous ramènerons au projet annoncé de la série, mais j'ai pour l'instant un peu de mal de voir comment… On est plutôt dans le registre Jack l'éventreur (un nouveau tueur en série sévit à Londres) entrecoupé de passages "fantastiques" plus feutré dans la campagne anglaise façon "Le Tour d'écrou" d'Henry James, soit beaucoup de mystères, une ambiance sombre très bien entretenue par une mise en couleur très étudiée… Je ne connaissais pas Wens, qui avait jusque-là dessiné des albums passés plutôt inaperçus. Son dessin est classique mais magnifiquement mis en couleur.

Nom série  Black Op  posté le 16/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est quand même plus qu'une introduction, ce tome 1! Vous en connaissez beaucoup des premiers tomes qui vous raconte la moitié de la vie du personnage principal? Il y a dans cet album une densité romanesque assez rare en bd. On embrasse un personnage d'un seul coup, avec son passé, son présent, prêt à plonger dans son avenir.

Le contexte historique parait crédible. Le dessin est élégant, malgré certaines libertés graphiques (les personnages de Labiano ont toujours une grosse tête...).

Et puis j'ai trouvé la fin de ce premier tome, très bonne, moi. Du très bon Desberg, vraiment!

Nom série  Kosmo  posté le 12/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ma vraie appréciation est 3,5 mais on ne va pas chicaner sur une virgule...

Surtout que Kosmo, c'est de la sf bien délirante. Quatre couples se retrouvent embarqués dans un voyage de plusieurs dizaines d'années en dehors du système solaire à la recherche d'escargots extra-terrestres. On s'en doute, l'ambiance va très vite merder... Les personnages n'étant pas des modèles de probité. Imaginez l'île de la tentation dessiné par Blain!

Blain, oui, j'ai lâché le mot... Le dessin de Witko ressemble beaucoup à celui de Blain et une ressemblance un peu trop poussée. Remarquez, il est pas le seul à le copier... Chaque mois, y'a deux trois albums qui sortent avec pile poil le style de l'auteur d'Isaac le pirate. A chaque génération, y'a deux trois auteurs que tout le monde copie. Y'a cinquante ans, c'était Franquin ou Jacobs... Aujourd'hui c'est Blain.

Cela dit, la chose est navrante quand le scénario ne suit pas. Ce qui n'est pas du tout le cas ici. J'ai trouvé la fin tordante. On pardonne donc facilement...

Nom série  Initiation  posté le 10/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai été conquis par le premier tome d'"Initiation". Mon prédecesseur a raison, si vous cherchez un manga érotique ou pornographique, passez votre chemin, sur ce plan, "Initiation" ne vous conviendra pas. Pourtant, c'est d'initiation sexuelle qu'il s'agit et le sexe est bien au centre des préocupations des personnages. Mais vous connaissez l'adage: c'est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins...

Tout réside en fait dans ce qui pourrait se passer. Un jeune ado de 15 ans, encore ignorant des choses de la chair, se retrouve bloqué dans un petit village perdu au fin fond du Japon. Les femmes du village semblent avoir une sexualité plutôt particulière : elles ne pensent qu'à ça! Et elles sont prêtes à passer à l'acte avec le premier étranger venu. C'est même la tradition qui veut ça!

Je trouve que l'auteur restranscrit bien toute l'angoisse du personnage effrayé par l'inconnu. Il s'agit peut-être même d'une allégorie de l'adolescence...

Le rythme est très bon, le suspense nous gagne très vite et pour ne rien gacher, le dessin est très mignon et très réussi...

Original et envoûtant...

Nom série  Maxime Murene  posté le 10/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La particularité de cette bd est de nous raconter une histoire de démons et d'anges avec l'Amérique urbaine des années 50 en arrière-fond. A ma connaissance, ce mélange étrange est inédit en bd et les auteurs s'en amusent : on croit entrer dans un polar classique et on découvre petit à petit qu'on est en plein fantastique. Le début de l'album fonctionne plutôt bien à cet égard.

Le dessin est élégant mais la mise en couleur trop froide à mon goût...

Mais bon... Le héros est quand même très archétypal. Hormis le fait qu'il soit un diablotin sous l'apparence d'un humain, il fait de l'humour facile et ne rencontre que des bombes sexuelles. L'ensemble serait plus captivant s'il était d'un niveau supérieur à des séries télévisées du genre Angel et Buffy contre les vampires, ce n'est pas le cas... Le dénouement de cette aventure est trop conventionnel et un peu tiré par les cheveux... de la pure série B...

Nom série  Les Ames d'Hélios  posté le 08/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Au risque de répéter ce que d'autres ont déjà dit avant moins, je prends la plume... hum... Le dessin de cette série est peut-être honorable, je trouve que la mise en couleur rend le tout trop chargé. Kael faisait la comparaison avec le dessin de Segur. Je vais dans son sens (j'aime pas non plus le dessin de Segur...). Mais je m'y serais sans doute fait s'il y avait eu derrière un scénario capable de m'intéresser. Et ce n'est pas du tout le cas. Je vois plus ce scénario comme une espèce de succession de lieux communs provenant de deux genres : la fantasy et la SF. Je trouve assez grande la proportion de scènes qui semblent de simples digressions qui n'apportent rien de particulier au récit. Et je ne parle pas seulement de la scène "lesbienne" dont la plupart de mes prédécesseurs ont relevé la potentielle inutilité. Perso, je la trouve pas beaucoup plus inutile que bien d'autres scènes, au moins il s'y passait peut-être quelque chose de sensible... ce qui est loin d'être les cas de l'ensemble de l'album qui n'utilise que des grosses ficelles et présente des personnages bien trop archétypals que pour être attachants. Rien de particulièrement mauvais... mais bof... cette série ne se démarque vraiment pas des centaines d'autres qui usent des mêmes ficelles...

Nom série  Un Western dans la poche  posté le 08/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un "Western dans la poche" est sans doute un premier album plus qu'honorable pour un jeune auteur. Miras a un style, par moments très chargé et un peu maladroit mais un style tout de même. L'intrigue possède son brin d'originalité, notament celui de prendre pour héros d'un western, un jeune intellectuel pas spécialement valeureux. Mais passées les premières pages enchanteresses, j'ai eu la sensation de retomber dans un récit trop balisé et peu passionant, l'album étant en plus désservi par une conclusion résolument trop banale.

Nom série  Charmes fous  posté le 04/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On rentre dans cet album comme dans du beurre... avec une légerété qui tranche avec le caractère sordide de certaines situations (dès les premières pages, un homme meurt bouffé par un cochon...). L’humour est tendre, la dérision permanente. Le dessin de Balez est agréable. Un peu trop simple par moments, je trouve, mais élégant. J’avoue avoir trouvé le ton des premières pages pas assez réaliste. Le héros me semblait trop peu marqué par la mort de son père. La suite de l’album sonne plus juste à ce niveau-là et donne des explications concernant cette apparente insensibilité. Cela dit, si cet album qui ne manque pas de charmes est plaisant à lire, j’ai trouvé l’intrigue un peu trop légère, comme dans « Le village qui s’amenuise », il manque à mon sens un vrai climax.

Nom série  Les Blondes  posté le 28/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Niveau invention, cette bd fleurte avec le zéro puisqu’il s’agit d’adaptation en bd de blagues sur les blondes bien connues. J’ignore si les auteurs en ont eux-mêmes inventés mais si c’est le cas, la proportion doit pas être énorme, parce que je connaissais déjà les ¾ des gags alors que je suis pas particulièrement adepte de ce genre de blagues... Certains gags sont même des adaptations d’autres blagues transformées « blondes » pour l’occasion... La sélection est plutôt bonne. La quasi totalité des gags amusent son homme. Mais comme on peut s’y attendre, cela ne vole pas haut, c’est assez répétitif et monothématique...

Le dessin fonctionne, même si les blondes en question sont monoexpressives... elles affichent sans cesse ce même sourire con... Cela sert le propos, d’accord, mais en même temps cela permet au dessinateur de pas trop se creuser...

Dernier détail qui sent le foutage de gueule : l’album fait 38 pages et 36 planches... L’éditeur a pris soin de ne pas baisser son prix et de ne pas numéroter la dernière planche pour que cela passe un peu plus inaperçu... On nous prendrait par pour des blondes, des fois?

Nom série  Les quartiers de l'étrange  posté le 28/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le scénario se laisse aborder sans réel déplaisir, sans grande excitation non plus, remarquez... Ce n’est qu’un premier tome qui manque encore de vraie consistance thématique. Susciter le mystère, c’est bien joli, mais faudra bien veiller à clôturer tout ça de manière satisfaisante...
Le dessin me laisse quelque peu circonspect. Je ne pense pas me tromper en disant que le dessinateur a procédé comme ceci : tout a d’abord été fait à l’ordinateur, dessin, perspective... Sur cette base a été ajoutée des couleurs directes. Le résultat est surprenant, les couleurs sont chaudes et plutôt bien choisies, mais le tout manque d’homogénéité. Je pense surtout à certains personnages (le maire, notamment) qui semblent appartenir à un autre registre graphique que les autres. Certains décors semblent trop lisses par rapport aux personnages...

Je n'ai jamais été vraiment convaincu par les bd lourdement assistée par ordinateur. La 3D en bd, c’est assez gadget... Ce que je peux trouver beau ou épatant dans un jeu vidéo ou un film d’animation, je le trouve souvent vain et froid en bd... Il manque le mouvement, qui est l’essence même de l’image 3D

Nom série  Zorn et Dirna  posté le 28/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Zorn et Dirna est la série de Monsieur Morvan que je préfère. J’adore le décalage entre le côté enfantin du dessin (et bien sûr des deux personnages principaux) et la cruauté de ce monde. J’adore le décalage entre le caractère sordide des situations et l’humour noir sous-jacent. Bien sûr, c’est de la fantasy de divertissement, mais un peu plus tout de même, car Morvan a su retrouver le caractère cruel de nos contes d’antan, les vrais contes, pas leur version labelisée « Walt Disney », ça fourmille d’idées absurdes à consonance métaphysique, mais traitées avec une grande dérision.
Il y a plein d’éléments de ce scénario qui me font bien rire, simple exemple : voir un gros bill se la jouer « mère poule » m’amuse beaucoup.

Nom série  Les Pieds dedans  posté le 22/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Délicieusement glauque et cynique, "Les pieds dedans" est un tryptique de toute beauté! Comme le dit mon prédecesseur, y'a un côté "La vie est un long fleuve tranquille" mais en plus acide, ce qui ne gâche rien. Les personnages sont soit cons, soit complètement pourris, ils se complaisent dans une bassesse d'esprit qui confine à la nullité extrême. Rabaté ne fait aucune concessions et il a bien raison, c'est plus mordant. Son dessin est fin et d'une précision extrême, y'a de ces trognes dans cet album!

Nom série  Glam et Comet  posté le 20/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Abuli m'avait ravi avec les aventures du Capitaine La Guibole, ici je suis un peu déçu par le manque d'ambition de cet album. C'est de la SF déjantée sympa, mais qui manque de moments vraiment délirants. Vite lu, vite oublié, je pense. C'est dommage parce que le dessin est particulièrement réussi.

Nom série  L'infini (Flywires)  posté le 17/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un premier tome très… « premier tome », entendez par là qu’on y trouve ce qui fait généralement les qualités et les défauts d’un premier tome. Qualités ? L’intrigue démarre fort, dans le vif du sujet par une scène d’action très réussie ! Grâce aux bons dialogues et à l’humour bien présent, on s’intéresse vite aux personnages. Autre qualité : on a réellement envie de lire la suite… Défauts ? L’album est lu en dix minutes et s’apparente, en définitive, à une exposition entrecoupée de scène d’action, certes sympas mais qui laissent peu de place à une véritable ampleur narrative et thématique. Même si le background technologique, finalement déjà très familier, nous laisse deviner quel vont être les thèmes principaux de la série, on ne peut pas dire que ce premier tome dévoile grand chose...A suivre.

Nom série  Helpie  posté le 17/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette pauvre petite Helpie, elle se fait critiquer de partout ! Quelle bande de méchants on fait quand même Car Helpie, c’est une bd fraîche et pas prise de tête et puis c’est plein de tendresse. Pourquoi tu n’as pas aimé alors ? Et bien… parce qu’à mon avis, passé la puberté, on trouvera vite cette bd complètement superficielle et aussi profonde qu’une chanson de Lorie. En clair : une fois qu’on ne fait pas partie du public cible, y’a très peu, mais vraiment très peu de chance qu’on en redemande. Contrairement aux autres, je ne me demande pas trop ce que cette bd fait chez Delcourt. Je pense que l’éditeur sait très bien ce qu’il fait en proposant cette bd. Elle est porteuse, y’a un public cible précis : la gamine entre 10 et 14 ans qui voudra lire une série de gags qui lui ressemble, avec une héroïne qui a les préoccupations d’une gamine de son âge. Sur ce plan-là, cette bd remplit son contrat…

Le dessin n’est pas très abouti, il est vrai, niveau encrage, Cha manque de patte, c’est clair… Mais c’est pas la bouse de l’année non plus, loin de là, chaque semaine, il en sort une bonne quinzaine de bd moins bonne que celle-là (chez Delcourt comme ailleurs)…. Puis perso, j'ai pas eu l'impression d'avoir perdu mon temps en lisant cette bd, certains gags m'ont fait sourire, oui, je l'avoue...

Helpie aurait-elle du faire partie de la collection Jeunesse ? Je pense que non, la collection jeunesse de Delcourt est prévue pour les jeunes enfants de moins de 10 ans...

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque