Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1167 avis et 519 séries (Note moyenne: 3.11)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Coma  posté le 30/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les deux premiers tomes de Coma se déroulent dans une ambiance bien particulière. Des enfants et adolescents se retrouvent coincé dans une contrée parallèle entre la vie et la mort, une jungle dans laquelle il essaie d’échapper aux « piqueurs ». Le lecteur est pris par le rythme de l’intrigue et les motivations (parfois bien glauques) de ses personnages.

La série aurait pu s’arrêter après le deuxième tome. Dupré a néanmoins décidé de la continuer en approfondissant le passé d’un de ses personnages. Ce 3 eme tome est intéressant mais n'a, pour l’instant, pas trop de rapport avec les deux premiers. L’atmosphère y est beaucoup plus réaliste et Dupré, qui était très à l’aise pour mettre en scène des décors naturels, montre vite ses limites quand il s’agit de mettre en scène le monde contemporain... J’avoue avoir un peu du mal à considérer ce 3e tome comme faisant partie de la même série que les deux premiers. Non pas qu’il soit mauvais... l’atmosphère d’un patelin américain est, à mon avis, très bien rendue, mais il m’est difficile de voir où l’auteur veut en venir et ce que ce récit en flash-back va apporter à la série... Le quatrième tome devrait répondre à mes interrogations.... A découvrir, une série très intéressante.

Nom série  Dies Irae  posté le 29/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ca vous fait tant penser à Phenomenum, cette série? Moi pas... Y’a bien deux trois-similitudes, mais qu’on retrouve dans un nombre incalculable d’autres histoires... Et puis le traitement de l’intrigue n’a pas grand chose à voir... A part en ce qui concerne l’usage d’une voix-off peut-être : le scénariste de Phenomenum en abusait, ce qui m’avait carrément gaché mon plaisir de lecture, ici, ils sont aussi un peu trop abondants, mais mieux écrits, il faut le dire. Mais là n’est pas l’important, ce qui frappe dans cette série, c’est la disparité de qualité entre les deux tomes.

A la fin de la lecture du tome 1, mon sentiment était celui-ci : histoire sympathique mais pas extraordinaire. Une histoire peu originale mais traitée avec une certaine sensibilité. Il est facile de s’identifier au personnage principal, le dessin, malgré quelques insuffisances, sert bien le récit.

Mais le deuxième et dernier tome est une vraie catastrophe... D’un point de vue visuel d’abord... Pourquoi diable avoir changé de technique de mise en couleur? Celles du premier tome étaient simples et mettaient en valeur le dessin. Ici, c’est très moche. Sur le plan de la mise en page, c’est aussi une vraie débâcle. Pourquoi tous ces débordements de cases tape à l’oeil et totalement injustifiés? C’est d’un goût douteux... Et puis le scénar... bof... Ca démarrait plutôt bien dans le premier tome, ça ressemble à n’importe quel film d’horreur de série b dans le second tome : rebondissements téléphonés, accélération de l’action, tout cela au mépris de la psychologie de personnages et de l’atmosphère délicieusement lente du premier tome...

Nom série  Le Photographe  posté le 27/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Le premier tome m’avait enthousiasmé, le deuxième m’a laissé sur mon popotin. Ceci n’est pas une bd, c’est un cri. Le cri de douleur d’un pays à l’agonie, ravagé par la guerre et la pauvreté. Et ça fait mal… Et dire qu’après tout ce qui est décrit dans ces deux tomes, l’Afghanistan a encore du vivre les guerres tribales, la tyrannie des talibans et l’intervention américaine…

Nom série  Kabbale  posté le 26/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Kabbale c’est d’abord pour moi la découverte d’un dessinateur de talent. N’ayant jamais lu « Le maitre du jeu », je ne connaissais pas Charlet. C’est un très bon dessinateur : Kabbale bénéficie d’une bonne mise en page, d’une narration fluide et efficace, Charlet possède le sens de la mise en scène et du découpage, ces deux albums sont, sur ce plan-là, un vrai bonheur à lire. D’un point de vue scénaristique, l’ensemble semble audacieux, mais il faut dire qu’après deux tomes, qui sont facilement lu en 15 minutes chacun, on est pas sûr de savoir où Charlet veut en venir, ni même s’il veut vraiment aboutir quelque part… La fait de voir son histoire plus ou moins dégagées des archétypes narratifs habituels (action pour l’action…) est loin de me déplaire, le côté « exposition permanente », les descriptions de caractère, je suis plutôt amateur aussi… mais malheureusement on sent le tout un peu entaché par certaines idées un peu trop adolescentes à mon goût… d’accord, y’a de la nuance mais certains textes enfoncent des portes ouvertes… On dirait des chansons de Kyo… Et puis surtout, autre problème de taille : de quel monde Charlet nous parle-t-il ? Parler des problèmes actuels, pourquoi pas… Mais si c’est pour grossir le trait en plaçant tout dans un futur pas très lointain, ça ressemble à de l’excuse toute trouvée pour se permettre de tomber dans une certaine caricature sans devoir justement rendre des comptes à la réalité… Tout se justifiera peut-être par la suite ? En tout cas, pour l’instant, c’est une série qui a, à mon sens, peut-être autant de défauts que de qualités mais qui vaut largement la peine d’être découverte….

Nom série  30 jours de nuit  posté le 26/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si cette bd ne sortait pas de l’ordinaire d’un point de vue graphique, elle ne serait qu’une histoire de vampire de plus, lisible mais assez banale. Le caractère particulier du dessin ajoute beaucoup d’intérêt à la chose et donne une vraie ambiance bien glauque à une intrigue malheureusement pas très originale.

Résultat des courses : j’ai lu ce comics sans déplaisir, sans grande excitation non plus… La fin est peu facile, je trouve…

Nom série  Samedi et Dimanche  posté le 26/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J’adore carrément. Il y a quelques années, j’avais déjà feuilleté le premier tome mais sans sauter le pas, croyant qu’il s’agissait d’un truc pour gosse. Les premières impressions sont parfois les moins bonnes. Samedi et Dimanche est une bd légère et intelligente, drôle et subtile, originale et pleine de fantaisie. Un pur bijou. Elle peut facilement se lire à plusieurs niveaux. Le scénariste met en scène tout un petit monde qui entre souvent en résonance avec le notre. Mais ne vous attendez pas à la fable lourde de sens. Tout est suggéré, sans aucune lourdeur. Le deuxième tome est peut-être un petit peu moins riche que les deux autres.

Nom série  Dragan  posté le 20/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il s'agit du premier album de Christophe Bec, qui en imposait déjà avec son dessin très réaliste et son sens du découpage. Le scénario de Corbeyran n'est pas très original, c'est de la fantasy basique, mais cela se lit sans déplaisir. Le rythme est soutenu et le suspense fonctionne.

Mais le caractère inachevé de cette série en atténue grandement l'interêt.

Nom série  Souvenirs  posté le 16/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout comme Kael, je suis sorti de cet album sous le charme. Ce sont des histoires de midinettes, certes, mais bien contées, avec de très bons dialogues, des situations cocasses et un dessin très réussi. Seul regret, cet almbum charrie une vision un peu caricaturale de la gente masculine : quand une fille se retrouve seule quelque part, elle se fait obligatoirement agresser par une bande de mecs en chaleur...
Mais je chipote, cela reste hautement recommandable comme bd.

C'est espagnol, je crois... Mais on aurait aimé que Mr Paquet nous en dise un peu plus sur cette dessinatrice qui a bien du talent.

Nom série  Borgia  posté le 13/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jodorowsky et Manara ! La fine équipe ! Enfin « fine » n’est peut-être pas le bon mot, quand on connaît le goût prononcé de ces deux auteurs pour la provocation… Pour ces deux adeptes du mysticisme et du sexe trash, les aventures de la famille Borgia est un sujet de choix. Ce premier tome est réussi… il horrifie et fascine à la fois. Mes aïeux ! Quelle époque ! J’en frisonne encore…(Le coup des bites coupées était des plus raffinés…brrrr… et dire qu’on a canonisé des monstres pareils…) …A donner envie d’être protestant, tiens !

Seul regret : la couverture que je trouve un peu « plate »…

Nom série  Inner City Blues  posté le 01/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Inner city blues, c’est sympa mais pour ma part j’attendrai le troisième tome pour voir ce que ça vaut réellement. Pour l’instant, le dessin est très sympa, carrément craquant, j’aime beaucoup. Mais question scénar, cela ne vaut pas Tarentino, loin de là. Enfin, même si le parallèle semble évident, je suis pas sûr que les auteurs ait voulu faire du Tarantino en bd... Tant qu’à présent, le côte exercice de style qui consiste à raconter la même histoire sous deux points de vue différents est sympatique mais le résultat ne casse rien... En fait y’a pas vraiment d’effets rétro-actif... comme dans une bd comme « Berceuse assassine » où la lecture du deuxième tome proposait une vrai re-lecture du premier. Ici, ça semble un brin gratuit... Qui sait... le troisième apportera peut-être une vrai justification.

Nom série  Katsu  posté le 30/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ahhhhh Adachi avec ses petits personnages avec leur mine de petits anges! J’aime la simplicité de son dessin. La belle simplicité de ses scénar aussi d’ailleurs. L’intrigue est simple, sûrement déjà lue... mais elle fonctionne : deux copains qui flashent sur une fille s’inscrivent au club de boxe tenu par son père afin de pouvoir l’approcher. Mais manque de pot : elle déteste la boxe et ne revoit pratiquement plus son père qui a divorcé de sa mère...

C’est sympa, tendre et juste, enpreint d’un humour subtil, Adachi n’en fait jamais des tonnes (à la différence de centaines d’autres mangakas), il sait faire rire avec une simple allusion, sans devoir tout surligner 10 fois. A lire à tout âge.

Nom série  Mélissa  posté le 30/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette intrigue policière est d’emblée orignale : dès le début on sait qu’une jeune femme est morte de manière accidentelle. Mais sa mort est si improbable et le résultat ressemble tant aux méfaits d’une tueuse en série sous les verroux qu’un jeune policier (un peu fou lui aussi) imagine que cette dernière a un élève ou disciple en activité et en liberté.
A partir d’une intrigue pliée d’avance, Alexis Laumaille tresse un thriller qui réseve bien des surprises. Mais le problème c’est que d’un point de vue psychologique, son intrigue est bien trop caricaturale. Certains dialogues sont d’une rare platitude et le personnage principal, très désagréable, est trop caractériel que pour être crédible. Pour un premier album, c’est pas mal : il y a un univers, mais Laumaille devra apprendre à doser ses effets et a améliorer la vraisemblance de ses dialogues et de ses personnages. Malgré mes réticances (et ma note), je dois avouer être plutôt curieux de lire la suite de cette intrigue, d’autant que j’apprécie le dessin et les couleurs particulières de l’album (ce qui n’a pas été le cas de tous les lecteurs).

Nom série  Super sensible  posté le 29/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà un album qu’il m’est difficile de noter, je crois que je pourrais, moyennant mon humeur, lui attribuer facilement 3, 4 ou 5 étoiles… Ou même 2… Donc, ne faites pas trop attention à ma note. Il s’agit d’une histoire originale, traitée avec beaucoup d’humour, tout en sous-entendus et une infinie tendresse. Selon son humeur, justement, on pourra juger l’argument narratif (la mort d’un cochon d’Inde et la jalousie d’un jeune garçon pour son camarade de classe) trop faible ou anecdotique. Mais c’est parfois dans les petites choses qu’on touche à l’inconscient universel. Le dessin, s’il n’est pas d’une maîtrise exceptionnelle, (dans le genre cela ne vaut pas Larcenet) sert bien une histoire drôle et attachante (j’ai adoré les personnages du père et du petit frère). Et puis surtout, l’auteur évite le piège de la leçon de vie à deux balles, tout reste sous-entendu, juste suggéré, le bon équilibre entre le « dire trop » ou « pas assez ». A découvrir.

Nom série  Mordichaï  posté le 29/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Jean-Luc Loyer, c'est d'abord l'auteur de Les Mangeurs de Cailloux et de sa suite "la boite à un franc", bd enfantine et originale pleine de tendresse. Malheureusement ici, on a la nette sensation qu'il laisse de côté son originalité pour nous servir un récit beaucoup plus conventionnel. Bon d'accord, des bande dessinées qui mettent en scène les souris et les rats, y'en a pas beaucoup, mais des séries qui nous racontent comment un simple individu, sans le vouloir, devient le maillon central de la lutte contre un système dictatorial, ou des séries qui nous racontent l'histoire d'élus qui doivent partir dans un autre monde pour sauver le leur... y'en a DES TONNES (les 3/4 du catalogue Soleil, en fait). Il m'est difficile dès lors d'être plus enthousiaste pour cette bd qui, si elle n'est pas désagréable à lire, ne revêt, pour l'instant, aucun parfum particulier...

Nom série  Meka  posté le 29/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Lire cet album est un réel bonheur. Dessin et design intéressant, rythme trépidant, découpage et mise en couleur très plaisants. Mais il est vrai que cela se lit très vite et je me demande dans quelle mesure il n’aurait pas été profitable d’éditer ce diptyque en un seul tome plutôt qu’en deux… Attendons peut-être l’intégrale…

Nom série  No Sex in New York  posté le 24/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis d’accord avec la plupart des remarques de Thepatate mais serai nettement moins dur. Cet album, à force de courir plusieurs lièvres à la fois, manque de consistance générale. S’agit-il d’un reportage, d’une autobiographie, d’une étude de mœurs ? On pourrait s’attendre à en savoir un peu plus sur la température qu’il fait à New York trois ans après le 11 septembre, mais autant vous prévenir : si c’est ce à quoi vous vous attendez vous serez plutôt déçu… On pourrait en attendre une estimation de l’état des relations USA-Europe, c’est aussi raté. Sattouf ne fait qu’effleurer ces sujets. Il les aborde pour les esquiver aussitôt, comme on fait une blague à la con à un copain. Au lieu de ça : il nous parle de cul et encore de cul… avec humour. Ce qu’il fait bien d’ailleurs. Résultat des courses : je me suis bien amusé, malgré la très grande légèreté de la chose… A lire tout de même, donc.

Nom série  L'Appel de l'Enfer  posté le 24/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album regroupe 3 petites histoires "faustiennes" un peu amorales et très fantaisistes que j'ai trouvées très plaisantes. Cela ne vole pas très haut mais s'avère relativement original...

Quant au côté "macho" dont parle Ro, cela me semble assez clair. Même si c'est généralement amené avec un certaine ironie qui permet de tout prendre au second degré. Je pense que la gente féminine pourra plus s'en amuser que s'en plaindre...

Le dessin de Will est très "mignon", dans la veine de "la 27e lettre" avec de jolies couleurs à l'aquarelle. A avoir dans sa bibliothèque.

Nom série  L'Ecole emportée  posté le 17/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Toute une école, élèves et professeurs compris, est emportée dans une autre dimension. Dans un autre lieu, un autre temps? (Je ne vous en dirais pas plus...). Parmi les victimes de l'étrange phénomène, les enfants ne semblent pas les plus perturbés. Les adultes, eux, perdent la tête les uns après les autres.

Ce manga se dévore d'une traite malgré ses 312 pages. Il est tout simplement passionnant. A partir d'une situation fantastique proprement absurde, Umezu analyse comment ses personnages réagissent dans une situation extrême. Malgré le caractère un peu caricatural de certaines situations, il y a une grande attention portée à la santé mentale des protagonistes.
Côté dessin, c'est du manga à l'ancienne (l'édition originale date de 1972), proche du style de Tezuka : des personnages mignons qui tranchent sérieusement avec le caractère extrême et horrible de la situation. A ne pas louper, c'est du très bon manga!

Nom série  Goudard  posté le 14/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
14/20
Goudard, c’est la première bd de Gibrat, scénarisée par Jacky Berroyer (oui, celui de « Nulle part ailleurs » sur Canal +). Quand on lit le premier album, qui date de 1980, on a de la peine à croire qu’il s’agit du Gibrat qui a signé « Le Sursis ». Qu’on se le dise : avant d’être le dieu vivant du dessin qu’il est devenu, Gibrat a été un scribouillard comme les autres, qui avait du mal avec les perspectives, les regards de ses personnages… Les albums suivants nous permettent de saisir toute l’évolution de son style qui va de raffinement en raffinement.

Et le Jacky ? Il est comment comme scénariste de bd, me demanderez-vous ? Et bien plutôt doué. Inégal mais doué. Je n’ai pas lu les 5 albums de la série, je n’ai pas trouvé le deuxième, mais des quatre albums que j’ai lus, j’ai trouvé le premier et le cinquième plus faible que les albums 3 et 4 auxquels j’attribuerais volontiers quatre étoiles. Et puis surtout, ce qui m’enthousiasme, c’est le ton particulier de l’humour de Berroyer. On ne rit jamais aux éclats mais on sourit en permanence. Ses personnages ont tous quelque chose de profondément beauf. Goudard en premier, ce gars est un vrai sac d’embrouille à lui tout seul, un looser éternel incapable de vivre autrement que de se laisser porter par les évènements, heureux ou malheureux. Ce qui est particulier ici, c’est qu’il n’y a absolument aucune condescendance de la part du scénariste pour la beaufitude de ses personnages, ils sont comme ça, c’est tout, c’est comme un constat, le résultat d’une observation minutieuse de la vie populaire. Y’en a pas deux comme lui pour vous rendre compte de la vie d’un camping, des rapports entre un père très « vieux con » et son fils très « jeune con »…
Et puis narrativement, c’est très particulier, pour de la bd en tout cas, aucun des albums n’a un fil conducteur très solide, mais cela se lit très bien. Berroyer se contente juste de raconter le quotidien avec minutie. Un canevas aussi simple que celui-ci lui suffit : Valerie la parisienne va passer ses vacances chez sa tante, au début elle arrive, à la fin de l’album elle repart. Entre ce point de départ et ce point d’arrivée, il se déroule tout un tas de choses presque anodines mais racontées avec brio.

C’est à découvrir. Malheureusement seuls les trois derniers albums sont encore disponibles dans un intégrale intitulé « Goudard et la parisienne », les deux premiers sont pratiquement introuvable. Sans doute un peu honteux de son style de l’époque, Gibrat a sans doute préféré ne pas les rééditer.

Nom série  Cinéma  posté le 11/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cinéma de A-F. Barbe est une bd proprement inclassable. L'auteur y mêle érotisme et exercice de style visuel avec une grande dextérité. Toutes les planches se lisent de haut en bas, comme une pellicule de cinéma. Les cases, très rapprochées dans le temps, donnent au lecteur une très troublante sensation de mouvement. Entre ces cases se jouent des jeux visuels de saut spatio-temporels proprement ludiques (voyez un exemple dans la galerie). Une oeuvre forte, drôle et originale. Malheureusement elle est devenue introuvable et je n'ai pu me procurer que le tome 2.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 59 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque