Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4388 avis et 790 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Gardiens du Louvre  posté le 29/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un Jiro Taniguchi sur le Louvre ? Cela a attiré mon attention d'autant que je n'ai jamais eu l'occasion de visiter le plus grand musée du monde. J'ai beaucoup lu de bd ayant pour thème le Louvre et j'ai souvent été déçu.

Or, j'ai bien aimé ce voyage mi-onirique que propose le mangaka amoureux de la France. On regrettera seulement qu'il n'y ait pas plus d'artistes et de tableux. Il a focalisé sur certains comme Camille Corot ou Vincent Van Gogh. J'ai bien aimé également l'épisode pour sauver les tableaux des nazis lors de l'Occupation. Que dire également du dessin tout en couleur de cet artiste qui 'a plus rien à prouver ? C'est toujours aussi magnifique.

La fin de ce roman graphique offre également une surprise scénaristique assez classique. On avait presque oublié les migraines de ce dessinateur japonais ayant fait une étape à Paris avant de regagner Tokyo.

Je serai le premier à décerner les trois étoiles pour ce voyage temporel et artistique. C'est certes assez naïf mais tellement authentique !

Nom série  Seule la fleur sait  posté le 29/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Préalablement, j'ai envie de dire que je ne suis pas le roi du yaoi contrairement aux apparences mais j'ai l'impression que ma médiathèque n'a que ce genre de titre dans ses rayons à me proposer. J'aimerais bien pouvoir varier mais je n'ai pas trop le choix entre les gentils shojo et cela. Est-ce discriminatoire ? On peut légitimement se poser la question.

Cette histoire qui se passe sur un campus universitaire est très gentillette. Cependant, j'ai été plutôt touché par la relation entre les deux personnages. Visiblement, le protagoniste principal a beaucoup de succès avec les filles mais l'amour véritable ne se commande pas. On peut être touché d'autant que le graphisme est assez agréable. Une belle couverture également.

Seule la fleur sait et connait ton coeur. C'est poétique dans un style assez classique. Les personnages sont attachants. Bref, un peu de douceur car tout se fait dans une apparente légèreté innocente. Cela restera très soft: on appelle cela le yaoi blue. Tout est en nuance et en équilibre.

Nom série  Mangeons !  posté le 29/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est une série qui a pour thème la bouffe et qui peut paraître bien dangereuse sous certains aspects. Elle nous fait croire qu’il suffit de bien manger pour se sentir mieux dans la vie et d’affronter tous les problèmes. Souhaite-t-on une société obèse ? C’est à se poser la question. Bon, ce qui nous rassure c’est que l’auteure est à la base une diététicienne. On saura le nombre de calories quotidiennes à ne pas dépasser pour chaque mets présentés ainsi que l’apport énergétique. Cela ne fâchera pas les fans de Weight Watchers et du Dr Dukan.

Il y a une déconcertante naïveté dans cette bd foodie qui est finalement assez légère. Cela manque singulièrement de profondeur. L’héroïne apparaît comme par magie pour amener le protagoniste à manger. Il est vrai que quelque fois, ce n’est pas de la gastronomie mais de la gloutonnerie. Rien ne nous sera épargné dans la façon de manger. Bref, le mot « bouffe » prend tout son sens avec cette série.

On a dit de cette série que c’était le pendant féminin du gourment solitaire. C’est vrai qu’elle est bien solidaire notre héroïne mais le ton est assez humoristique. Des lecteurs risquent d’être choqués par ce mélange entre sensualité et gourmandise autour d’un plat de nouille japonaise. Je préfère prévenir.

Une lecture culinaire de plus mais qui est sensiblement différente des autres. Par ailleurs, la lecture a été assez agréable. Les chapitres sont indépendants les uns des autres. On ne s’ennuie pas car on passe d’une histoire à l’autre. La gourmandise très communicative de la jeune femme va changer à jamais le regard des différents personnages sur le sens de leur vie. Il faut y croire comme aux fées. Bref, c’est comme une ode aux épicuriens mais avec les conseils nutritionnels en surplus. Un voyage culinaire toutefois dispensable en ce qui concerne l'achat.

Nom série  Petites éclipses  posté le 28/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il m’a été très difficile de noter cette bd pour une raison que je vais tenter d’expliquer. Je ne vais pas aller sur le terrain habituel qui a de toute façon été largement commenté dans les avis précédents. Je n’ai rien à redire sur le dessin tout en nuance de gris et sur la forme de manière générale. C’est un gros pavé à ingurgiter où il ne se passe pas grand-chose car ce n’est pas de la bd d’action à sensation. On suit surtout les états d’âmes de six personnages assez égocentriques unis par des liens d’amitié et plus si affinité et même des liens d’inimitié. Il y a dans ce petit groupe trois femmes et trois hommes dont un homo de service qui se retrouve pour 4 jours dans un gite au sud de la France afin de voir l’éclipse solaire.

Le sujet se concentre surtout sur deux hommes qui sont amis et qui ont pour point commun d’avoir trompé leur compagne respective. Le thème central est la tromperie ainsi que la définition de ce qu’est un salaud. Ce n’est pas la première fois que l’auteur Jim développe ce sujet. Ces œuvres ultérieures vont regorger de héros qui n’hésite pas à laisser à tromper délibérément leur compagne afin d’assouvir leur pulsion sexuelle. Oui, l’auteur tente à chaque fois de justifier cet état de fait comme pour faire passer l’idée parmi le lectorat qu’il faut vivre sa vie pleinement et que tromper fait partie du jeu. Je suis loin d’être un moraliste mais il est vrai que je n’ai jamais trompé mon épouse malgré toutes les occasions qui ne manquent pas. Oui, j’avoue que j’ai du mal avec ce concept novateur et pourtant dans l’air du temps. Autour de moi, les hommes se glorifient à coucher à droite et à gauche. Oui, il y a comme un sentiment de plénitude ou de cure de jouvence, de jouissance absolue à cocufier sa pauvre partenaire. J’avoue ne pas comprendre ce monde et d’être presque un OVNI sur notre planète.

Mais bon, ceci dit, avec un bel esprit d’ouverture, on arrive à voir ce que les personnages ressentent même si on n’est pas sur la même longueur d’onde. On arrive à cerner le personnage. On arrive à l’analyser et à comprendre ce qui le pousse dans les bras de l’autre. C’est vrai que le début est un peu ennuyeux et qu’il faut se coltiner une bonne centaine de pages avant d’arriver au cœur du sujet. C’est vrai également que ces personnages et surtout leur réaction ne ressemblent pas à du vécu et qu’on aura sans doute du mal à s’identifier. En effet, on sera assez loin des stéréotypes de base.

Malgré tout, la psychologie des personnages est sans doute le point le plus fort de cette œuvre. Les auteurs vont jusqu’au bout des choses pour dévoiler l’intimité et donc des choses non dénuées d’intérêts. Les coups de gueule donne des scènes très vivantes où l‘on frissonne réellement. Il y a de l’émotion qui peut également passer. Au final, beaucoup de sincérité et de justesse dans l’écriture de cette œuvre bavarde mais aux dialogues parfois savoureux. Alors, oui, c’est bien une lecture prise de tête. Cependant, il en faut parfois pour avancer et pour mûrir un peu.

Nom série  Juniors  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un adepte de cette jeunesse underground ou smartphone qui n'hésite pas à taper les parents ou à mettre un uniforme nazi pour se faire remarquer. Bon, il est vrai que même un prince pas tout à fait charmant outre-manche l'a fait également mais ce n'est tout de même pas une raison.

J'ai fais abstraction de mes sentiments répulsifs envers le personnage central pour tenir jusqu'à la fin et découvrir ce que l'auteur voulait nous dire. Certes, le symbole de l'image est très combattu alors que les idées se propagent.

C'est une chronique sur une génération un peu perdue qui cherche ses valeurs. Le propos est presque choquant mais c'est pour la bonne cause. C'est un portait acide de cette jeunesse désinvolte qui n'a plus le sens de la responsabilité. Pauvre France !

Nom série  Goldorak - UFO Robot Grendizer  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une bonne nouvelle pour les fans du plus grand de tous les robots, puisque le manga Goldorak – Grendizer a été réédité par Black Box. Je suis né avec Goldorak qui fut mon premier dessin animée. C'est avec beaucoup de nostalgie que je me suis plongé dans cette série. Ce titre contient des pages couleurs absentes de l’édition précédente ainsi que de chapitres supplémentaires !

C'est vrai que cela a un peu vieilli et il ne faut pas le cacher. Les dialogues me paraissent assez insipides, voir médiocres. C'est clair que cela n'avait pas le même effet lorsque j'étais gamin et que j'entendais les mots suivants: astéro-hache, planitronk, autolargue, futuro-poing...

Cette version papier est plutôt de bonne qualité ce qui ne gâche rien au plaisir. Il y a un soin tout particulier qui a été apporté à cette nouvelle édition du manga culte. On retrouvera avec un certain plaisir nos personnages à savoir Actarus, Vénusia, Miguel, l'infâme Véga et Minos. A réserver surtout pour les nostalgiques !

Nom série  Piège nuptial  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oh oui, j'ai bien aimé ce piège nuptial en plein coeur du désert australien. Il ne faut jamais voter pour le bush. Voilà ce qui arrive quand on cède sous le charme d'une belle blonde. Et on peut en avoir trois pour le prix d'un et se retrouver dans un bled paumé. Oui, c'est l'autre face de l'Australie de rêve !

Ceci dit, j'aime beaucoup les adaptations de Christian de Metter car elles sont souvent réussies magistralement. Il sait y faire pour maintenir le lecteur en haleine. On ne perd pas une miette de ce récit qui nous entraîne dans ce piège à kangourous. On retrouve également une certaine atmosphère à la Shutter Island qui a marqué une génération de lecteurs.

Moralité de ce récit : il ne faut jamais sortir de chez soi pour partir à la découverte du monde car on ne sait jamais. Par ailleurs, il faut également faire attention à ses fréquentations et ne jamais prendre d'auto-stoppeuses. C'est un roman noir comme je les aime.

Nom série  Manuel de la jungle  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà l'excursion mouvementée de deux auteurs de bd qui ont la vie citadine dans le sang et qui se retrouve confronté à la vie amazonienne. Il faut dire que la France possède un département en Amérique du Sud qui offre la possibilité de se faire de bonne virée dans la jungle à savoir la Guyanne. Idéal pour préparer un manuel du genre des castors juniors.

Ils vont être accompagnés de deux guides aguerris à cette vie composé de chasse et d'au pure. Il est clair que la différence de style et de caractère de ces personnages va faire mouche. Cependant, toute la bd est basée sur cela. Ils ont peur des araignées, des serpents, des alligators, des clandestins orpailleur. Bref, ils crient comme des gazelles qu'on égorge et souvent pour un rien.

J'ai passé un bon moment de détente à la découverte de ce département. Mon cousin y enseigne depuis une dizaine d'années. Il m'a souvent parlé des dangers liés à l'insécurité des clandestins. La menace vient plus des hommes que des animaux dans cet environnement parfois très hostile. Comme quoi ! Les auteurs vont vivre effectivement une expérience unique. Au final, un récit de voyage plutôt amusant.

Nom série  L'Arcane de l'Aube  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne pourra pas dire que je suis en guerre contre les shojos. Celui-ci m'a un peu plu. Il est vrai que cela se passe dans un cadre fantastique lié à deux royaumes en guerre sur une île. Par ailleurs, le thème sera celui de refuser tout ce qui porte une chevelure rousse. A vrai dire, seul les cheveux noirs sont nobles et donc admis. Il y en a qui ont alors du souci à se faire. Je préconise une bonne teinture.

Trêve de plaisanterie, même le trait de l'auteur donne envie de poursuivre l'aventure. Il y a un soin qui est apporté à chaque personnage et notamment dans les émotions qu'ils expriment. J'ai bien aimé ce procédé qui nous permet de vite entrer dans cette intrigue de palais.

Il y a également une bonne exploitation de la mythologie fantastique au fil des tomes qui nous révèle des surprises. On assistera tout de même à un essoufflement vers la fin. Pour les plus courageux !

Nom série  How do you love me ?  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ce shojo n'est vraiment pas ma tasse de thé. Il est vrai que j'en ai un peu marre de ces histoires de midinettes à la recherche du grand amour dans une salle de classe nippone.

Le stratagème utilisé par notre héroïne pour se rapprocher d'un garçon dont elle est secrètement amoureuse est de fréquenter le meilleure ami de celui-ci. A force de fréquenter Sasamoto pour obtenir des informations sur Mizuno, qu’elle développe des sentiments pour son voisin de classe, lequel ne semble pas insensible aux charmes de Hiyori. Mais cette dernière ignore tout du passé de ce trio d’amis et ce qu’elle va découvrir pourrait bien lui briser le cœur. On ne demande pas mieux...

Le dessin est très simpliste. Les détails sont presque totalement absents. Même graphiquement, cela ne tient pas la route. Pour ceux qui s'intéressent aux histoires d'amour des adolescentes.

Nom série  Si ton rêve se réalise  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je me suis vite ennuyé en lisant cette histoire très gentillette. C'est un élève du cours dramatique et écrivain à ses heures perdues qui est face à un dilemme. Son meilleur ami lui propose d'écrire une pièce. Or, c'est difficile quand on est un jeune auteur rongé par un complexe d'infériorité.

Le graphisme est plutôt mièvre à l'image de ce récit très fade. Bref, cela ne casse pas des briques. On a vite envie de passer à autre chose. Reste tout de même une ambiance douce et tendre ce qui ne fait jamais de mal. Il est vrai que je ne suis pas un amateur du genre.

Nom série  Un long silence  posté le 12/09/2015 (dernière MAJ le 24/10/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela faisait un certain temps que je n'avais plus lu une série du prolifique Eric Stalner dont j'aime le style. Ce fut un véritable plaisir que de retrouver l'une de ces histoires ayant cette fois-ci pour cadre la belle ville de New-York et ses bas fonds. J'ai passé un agréable moment de lecture. Tout y est et même en mieux.

En effet, on suit le parcours de ce jeune migrant irlandais qui débarque en Amérique à la fin du XIXème siècle. Particularité : suite à un événement traumatisant, il va se mûrer dans un long silence se faisant passer pour un sourd-muet.

Le style graphique s'est incontestablement amélioré dans la précision du décors. Les cadrages sont presque parfaits rendant une meilleure lisibilité presque cinématographique. Quant au récit, il est passionnant à souhait même s'il demeure au fond assez classique. Il y a tout de même un petit quelque chose en plus qui fait la différence. On n'a qu'une envie : découvrir la suite.

Et cette suite ne tiendra malheureusement pas toutes ses promesses. On part sur de fausses pistes savamment orchestrées. Il manque tout de même un peu de charme à l'ensemble à force d'intrigues à coup de vengeance. Au final, un bon diptyque dans la veine des récits à la Stalner.

Nom série  Automne  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas été convaincu par cette expérience d'un comics qui joue sur la multitude de petites cases pour raconter une histoire. Le thème est celui de l'automne avec seulement trois teintes de couleur à savoir rouge, bleu et noir. Bref, la sobriété sera de mise.

On va suivre plusieurs trajectoires de types dans une ville par un mardi gris d'Octobre. La lecture de cette bd d'atmosphère contemporaine m'a paru assez ennuyeuse. Cela ne m'a pas beaucoup apporté car il n'y a finalement pas d'histoire mais juste des actes de vie courante qu'il nous appartient de contempler ou pas.

Nom série  Ghostopolis  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un album assez sympa que voilà. J'ai bien aimé cet univers qui utilise le concept d'une ville pour des fantômes.

Ce récit s'est montré assez inventif avec ce chasseur de fantôme un peu maladroit qui envoie par erreur un enfant dans l'au-delà. Pour réparer son erreur, il devra le retrouver dans un monde peuplé de squelettes, de zombies, de momies et d'insectes. Cependant, cet enfant est atteint d'une maladie incurable et n'a plus envie de se battre. Bref, il y aura une bonne morale pour vaincre toutes ces difficultés.

J'ai apprécié le dynamisme de cette histoire assez classique au fond. Il y a de belles trouvailles. On ne s'ennuie pas avec cette aventure surnaturelle. Il y a ce qu'il faut d'humour pour passer un agréable moment. C'est parfois trop loufoque et prévisible mais c'est surtout destiné à un jeune public.

Nom série  Petit-fils d'Algérie  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert véritablement cet auteur cet été avec la lecture de l'excellent récit exotique Escales en femmes inconnues. Certes, il y avait eu également Errance en mer rouge mais cela m'avait beaucoup moins marqué. Avec ce présent ouvrage dans un tout autre genre, je peux affirmer qu'il casse les briques à tout les points de vue que cela soit graphiquement ou narrativement. C'est tout bonnement excellent.

Certes, c'est un récit sur les origines de la famille de l'auteur. Il faut dire que les pieds-noirs n'ont pas été spécialement bien accueilli sur notre territoire après qu'ils aient dû fuir l'Algérie en catastrophe pour ne pas être égorgé. L'auteur a livré une analyse plutôt juste de la situation en n'omettant pas les sujets qui fâchent. Oui, la France avait bien gagné militairement la guerre en Algérie mais politiquement, le Général de Gaulle a dû accorder l'indépendance en préparant le peuple. Oui, ce pays est devenu par la suite une dictature déguisée avec un parti unique. Oui, il y a eu les années de plombs après les premières élections libres du pays donnant la majorité aux islamistes dans les années 90. Et oui, certains pieds-noir se sont mal comportés envers les arabes lorsqu'ils avaient les commandes de ces trois départements français.

Par ailleurs, l'auteur cherche à en savoir plus sur cet héritage familial. Il provient d'une riche famille de Constantine qui étaient des bâtisseurs dans l'immobilier. J'ai beaucoup aimé la visite de cette magnifique cité que je ne connaissais pas. Cela donne véritablement envie d'y aller. Les dessins sont magiques. J'aime beaucoup le style graphique de cet auteur.

Il a réussi son pari pour nous montrer une autre image des pieds-noirs loin de la caricature. Il a réussi également à nous faire aimer ce beau pays qu'est l'Algérie. C'est un très beau témoignage qui garde une grande part d'humanité.

Nom série  Les Promeneurs sous la Lune  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une chronique sociale teintée d'humour que nous propose Zidrou. Le thème sera celui du noctambulisme qui semble se propager sur la ville entière. Il met en scène un gars qui termine sa nuit dans le lit d'une jeune femme célibataire et teinturière de profession. Le problème ? Il n'a pas été invité das le lit. Oui, cela peut poser parfois des difficultés !

Le ton de ce conte urbain est résolument léger sur un mode humoristique. Cependant, il arrive également à introduire une dose de poésie autour de ces ballades nocturnes sur les toits de Paris.

Pour autant, je n'ai pas été convaincu plus que cela. Sans doute, il y a trop de naïveté, trop de gentillesse dans cette intrigue qui n'avance pas. Reste le dessin de cette illustratrice espagnole qui réussit à nous charmer.

Nom série  Bulles & blues  posté le 22/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons le récit de deux adolescents qui sont issus d’une famille recomposée c’est-à-dire la norme actuelle. Ils s’entendent bien puisqu'ils partagent la même famille. Cependant, ils sont assez différents. Le garçon travaille bien à l’école et la fille a du mal à suivre. Il est l’élève modèle dont les parents sont fiers, elle est l’adolescente pénible et récalcitrante. Or le curseur va se placer du côté de Chloé dont on suivra le schéma narratif comme si c’était l’auteure qui parlait.

Elle essayera de nous faire avaliser son point de vue face au conflit larvé qui se prépare avec son demi-frère. De mon point de vue, elle n’a que ce qu’elle mérite puisqu'elle ne fait aucun effort. Il est clair qu’elle est jalouse de l’attention que les autres portent à son demi-frère. C'est un vilain sentiment qu'elle ne semble pas admettre sans vouloir trop la juger.

Cette tranche de vie n’apportera pas grand-chose au final. Nous avons une seconde histoire qui vient se greffer dessus, à savoir la prise de photo dénudée d’une camarade de classe qui se retrouve sur internet. Bref, le nouveau jeu à la mode pour se moquer de ses camarades dans la course à obtenir le plus de gloire. Il est vrai que les émissions de télé-réalité vont également dans le sens d’éliminer les brebis galeuses. Il ne faut pas s’étonner par la suite de la société que l’on construit.

Au final, le message n'est pas très clair et surtout pas convaincant. Certes, toutes les étapes d'une crise identitaire d'une adolescente sont retranscrites mais sans effet notoire. Ce thème a déjà été traité. Les auteurs en ont fait leur spécialité à savoir une sorte de trilogie spirituelle après Rouge Tagada et Mots rumeurs, mots cutter.

Je trouve également que le prix de la BD est un peu exagéré pour ce que c’est. C’est un argument que je n’avais pratiquement jamais déployé jusqu'à ce jour. Après tout, ce n’est pas nous qui fixons le prix des choses et il y a la liberté du commerce. Pour autant, j’estime que nous ne devons pas nous transformer en pigeon au nom d’une certaine dignité humaine. C'est franchement trop léger comme contenu malgré 70 pages...

Nom série  Munch  posté le 20/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La mode actuelle est de réaliser des biographies dessinées sur les peintres célèbres qui ont marqué l’art. Ces derniers mois, j’ai lu sur Le Caravage, Dali, Van Gogh, Rembrandt, Goya, Jan van Eyck, Modigliani, Toulouse-Lautrec, Egon Schiele. Rien que cela ! Munch est-il celui de trop ? Pas forcément. Si je m’amuse à comparer, je dirais que c’est sans doute l’œuvre la plus ambitieuse et la plus complète sur un artiste accompli. Il n’y a pas de doute pour affirmer que les auteurs sont de véritables passionnés et connaisseurs de l’oeuvre de Munch qui peignait entre deux beuveries.

Pourtant, je ne vais mettre que deux étoiles. Allo, Houston, j’ai un problème car je suis seul sur Mars. Pourquoi ne pas aller dans le sens du vent ? Je ne peux pas car je n’ai éprouvé aucun plaisir lors de cette lecture. Je me suis ennuyé à en mourir. Par ailleurs, les têtes des protagonistes sont réellement d’une grande laideur sur le mode un peu caricatural.

Objectivement, cela méritait sans doute plus. Les auteurs ont juste oublié le plaisir à faire partager. Moi, je n’y trouve pas mon compte. Une belle encyclopédie qui ravira les amateurs du fameux cri. J’ai également envie de hurler ma douleur avec presque 300 pages à ingurgiter de force. Certes, cet album est déjà reconnu comme un chef d’œuvre de la BD, couvert de plusieurs prix en Norvège. De ce pays, je retiens surtout le groupe A-Ha. Oui, ce n’est pas la même culture…

Nom série  Le Chef de Nobunaga  posté le 18/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je poursuis mon exploration de l'univers des mangas. Je suis tombé sur ce titre sans grande conviction. Il s'agit encore d'un scénario temporel envoyant un homme dans le passé. Cependant, la surprise est qu'il s'agit d'un chef cuisinier et qu'il est envoyé visiblement à une époque de trouble dans le Japon du XVIIème siècle. On se demande dès lors comment il fera pour survivre à cette époque. Il croisera la route du fameux Nobunaga, gouverneur féodal redoutable et ambitieux. Nous voilà embarqué pour l'aventure !

J'ai bien aimé ce récit qui même habilement la gastronomie et l'art de la guerre. C'est une combinaison visiblement gagnante car originale. Par ailleurs, le dessin est magnifique jusque dans les détails des décors. On sent tout de suite que c'est un manga de grande qualité avec une narration claire et efficace. Je n'hésite pas à mettre les 4 étoiles franchement mérités. On ne s'ennuiera pas. Cette série est une belle découverte.

Nom série  Caffe Latte Rhapsody  posté le 17/10/2015 (dernière MAJ le 18/10/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour Serizawa, sa rencontre dans une librairie avec l'imposant et effrayant Keito est un choc. Cependant, sous l'impressionnante carrure se cache un être adorable et doux: Serizawa ne demande pas mieux que de tomber sous le charme. Le titre provient du fait que l'un des deux protagonistes aime le café latte.

Caffe latte est un yaoi doux et sucré dans le genre romance et comédie. Il est vrai que le genre s'est totalement imposé en France en même temps que la tolérance progressait. Ce titre était pourtant l'un des premiers vers 2008 et c'est l'oeuvre d'une mangaka. Le ton reste cependant assez mièvre. D'autres diront que c'est mignon tout plein.

Il n'y aura fort heureusement aucune scène à caractère sexuel. Il est juste question de sentiments et d'aller au-delà des apparences en se montrant tel que l'on est vraiment. J'ai appris que la couleur du cosmos était celle d'un café latte avec beaucoup de lait. On a l'impression de boire le cosmos. Bref, si on aime le sucré, on aimera cette histoire. Pas seulement pour les amateurs de café.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque