Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4353 avis et 774 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  GTO - Great Teacher Onizuka  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici une série très sympa sur un professeur de 22 ans au passé un peu douteux qui m'a fait un peu rire avec ses réactions anti-conformistes. L'humour est omniprésent dans le genre décalage.

Par ailleurs, c'est mêlé à de l'action. Certes, certaines situations peuvent apparaître comme outrancières mais c'est pour la bonne cause du divertissement qui sera alors assuré. Il est vrai que le héros est un personnage assez attachant ce qui est pratique pour suivre ses aventures.

Au fil des tomes, je n'ai pas constaté que la qualité était en baisse ce qui est assez rare pour être souligné. La psychologie devient au contraire un peu plus complexe. GTO commence un peu à dater mais sa philosophie n'a pas pris une ride.

Nom série  Love on the job  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ryo et Minori sortent ensemble depuis désormais un petit moment et s'aiment éperdument. Ayant fini en même temps leurs études, ils parviennent tous les deux à intégrer l'entreprise qu'ils voulaient, et emménagent ensemble. Pourtant, ils tombent de haut quand ils apprennent que suite à une affaire d'espionnage industriel, le règlement intérieur de chacune de leur entreprise interdit toute relation amoureuse avec un employé de la société concurrente !

Il est vrai qu'au Japon, on ne rigole pas avec les relations amoureuses au sein d'une même société ou encore d'une société concurrente. Il faut faire très attention. Nos deux héros qui s'aiment éperdument vont devoir vivre leurs relations amoureuses en cachette. Cela donne lieu à des situations assez cocasses qu'on suivra avec un certain plaisir.

Pour le reste, il y a certes du sexe mais les organes sont cachés. Cela reste tout de même très hot et à réserver à un public adulte et mâture. C'est un récit érotique qui est construit sur une bon récit ayant pour cadre le monde professionnel. Cela reste assez convaincant et même assez divertissant.

Nom série  Castle mango  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Castle mango est le nom d'un love hôtel qui appartient à la famille du jeune lycéen Yorozu. C'est dans ce cadre un peu spécial que va se dérouler un récit qui commence d'ailleurs assez fort pour nous intriguer. La situation sera un peu comique sur une idée assez originale.

C'est plutôt très soft comme yaoi et jamais vulgaire alors que cela pouvait être aisément racoleur au vu du contexte. On s'attarde plutôt sur la relation un peu improbable et qui va prendre une certaine épaisseur. C'est une romance émouvante pleine de faux- semblants avec des personnages au caractère assez charismatiques et avec en prime un graphisme assez soigné. La conclusion sera d'ailleurs un beau rebondissement.

Nom série  Wanted (Panini manga)  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Visiblement, la mangaka Hino Matsuri rencontre actuellement le succès avec une série "Vampire Knight" qui la classe dans le top 10 des meilleurs ventes de shojo. Elle a eu des débuts assez difficile avant de percer. Ce recueil surfe sur la vague de son succès en nous présentant ses débuts avec une histoire d'amour dans le milieu de la piraterie.

Cela se lit plutôt agréablement. C'est vrai que c'est assez léger mais divertissant. Trop mignon penseront certains lecteurs. C'est un shojo, il faut le savoir. Le graphisme montre des signes d'élégance avec son trait fin et raffiné. Singulièrement, je dirai que cela manque de profondeur. Mais comme dit, c'est distrayant.

En conclusion, l'univers de la piraterie traité de façon assez féminine.

Nom série  Sasanaki  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est un shonen sans grand intérêt pour moi qui mélange l'art des ninjas avec la comédie de lycée le tout sur fond sportif au fil des tomes. Bref, un vrai inclassable. A noter les perpétuelles changement de décors: on passe ainsi du lycée à la forêt puis au stade de foot.

Par ailleurs, on évietra ce titre à cause de la stupidité des dialogues et des excès en tout genre. C'est une série assez catastrophique qui ne s'améliore pas avec les tomes. Que dire également de ce graphisme approximatif ? Il ne faudra pas être difficile ou regardant.

Certes, cela se peut se laisser lire comme un pur divertissement sucré. On peut être également gagné par la bonne humeur qui se dégage et l'humour omniprésent. les situations sont trop loufoques et cela ne m'attire guère. Médiocre serait le mot qui me vient à l'esprit pour qualifier cette série.

Nom série  Not equal ≠  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai été sérieusement choqué par ce yaoi. Non pas par la relation gay. Il m'en faut plus pour être choqué bien que je puisse comprendre que cela heurte encore beaucoup de susceptibilités. J'ai plutôt été interloqué par la relation gay père-fils. Voilà ce qui se passe quand on voyage dans le temps et qu'on fait un bon de 22 ans en arrière pour tomber amoureux d'un père absent qu'on voyait plus comme un grand frère.

Cela donne des remarques du genre: "si j'avais su que tu étais mon fils, je n'aurais pas couché avec toi". Certes, on imagine mal Dark Vador dire cela à son fils. Par ailleurs, il y aura du sexe en petite quantité avec des scènes assez crûes. On retiendra surtout de ce diptyque un développement psychologique des protagonistes assez approfondi ce qui explique ma notation généreuse. A noter que le graphisme est tout à fait élégant avec ce trait fin qui sublime encore les personnages.

Pour autant, ce manga soulève des questions aux frontières de la moralité, voir du tabou. C'est intéressant de les découvrir et de voir la vision de l'auteur qui ne juge pas si c'est bien ou si c'est mal. Bien entendu, ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. La lecture sera fort déstabilisante, dérangeante et troublante et c'est le moins que je puisse dire...

Nom série  Frankenstein (Tonkam)  posté le 11/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Visiblement, ce titre sera le dernier d'une anthologie qui a été consacré aux 10 premières années de carrière de l'auteur. C'était une bonne manière de nous présenter l'oeuvre du maître de l'horreur japonais. Il est vrai qu'il y avait quelques raclages de fond de tiroir. On ne pourra pas dire cela avec ce titre qui est complètement différent de ce qu'il fait d'habitude bien que le thème soit la déformation physique !

En effet, il reprend en manga l'oeuvre de Mary Shelley en lui donnant un nouveau souffle façon manga et je dois dire que le résultat est réellement bluffant. J'en ai lu des versions différentes de Frankenstein en bd. Bref, ce n'est pas la première fois. Cependant, ce titre tiré du roman culte semble apporter quelque chose d'autres tout en reprenant les grandes lignes de l'histoire.

J'ai été heureux de constater que pour une fois , l'auteur ne tombe pas dans une espèce de surenchère gore qui était un peu sa marque de fabrique. Je peux même affirmer sans complexe que nous avons là l'une de ses meilleures oeuvres. On passe ainsi un bon moment de lecture avec un récit parfaitement maîtrisé jusque dans sa narration. Le plus vient de ses dessins qui sont magnifiques.

Nom série  La Maison aux Insectes  posté le 09/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Là encore, je ne connaissais pas ce mangaka à savoir Kazuo Umezu qui aurait d’ailleurs suspendu sa carrière de dessinateur et dont l’œuvre n’est pas encore très répandue en France. Son style est proche du maître de l’horreur à savoir Junji Ito. Cependant, c’est un cran plus mâture, plus réaliste avec juste ce qu’il faut comme touche de fantastique. On ne sera pas dans l’outrance ou l’invraisemblable. Cela m’a finalement assez plu de découvrir qu’il n’y a pas que Junji Ito sur ce créneau. Cela permet de voir des traitements différents.

Au niveau du dessin, c’est assez austère avec une grande raideur du trait. Les cases sont petites et les pages nombreuses. Je pense que c’est sans doute une question de mise en page et de forme. Il n’y a pas une bonne mise en valeur graphique. Cela se ressent. Par ailleurs, le noir semble être la couleur prédominante en jouant sur toutes ses nuances. La lisibilité ne sera pas affectée pour autant.

La première histoire qui donne le titre au récit est la seule qui est réellement horrifique. J’ai bien aimé car la chute est bien trouvée. La bougie est également une nouvelle assez bien construite. Ma préférée est le dernier récit sur le temps d’un été où une femme avait le choix entre deux hommes. Il est beaucoup question de la relation de couple et des tromperies qui se payent au prix cher. Les moralisateurs trouveront certainement leur bonheur.

Une fois n’est pas coutume, je vais mettre 4 étoiles pour une découverte. Ce manga sur le thème de la relation amoureuse est surprenant dans le bon sens du terme. Ces sept histoires sont parues entre 1968 et 1973 mais comme le thème est intemporel, on ne ressent pas le poids des années.

Nom série  Mitterrand, un jeune homme de droite  posté le 07/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est une bonne idée que de livrer un récit sur la jeunesse de l'un des deux présidents les plus marquants de la Cinquième République. Il est vrai qu'on ne connaissait pas très bien son passé, l'homme ayant toujours conservé une bonne part de mystère. Il faut dire qu'on a découvert pas mal de choses depuis sa mort et notamment ses liens avec le régime de Vichy avant son basculement dans la résistance fin 1942.

L'auteur Philippe Richelle nous propose de découvrir les années de formation de François Mitterrand, entre 1935 et 1945. Ce dernier était alors agé de 19 ans en 1935. On apprendra qu'il sera notamment fait prisonnier pendant la guerre, puis il s’évadera avant de s’impliquer pour l’aide à la réinsertion des prisonniers sous le régime de Vichy. Outre ses rapports avec nombre de figures historiques telles que le maréchal Pétain, Laval ou Giraud, ce roman graphique donne à voir un leader et surtout un fin politicien en construction.

Etait-il un homme de droite qui allait être un président socialiste ? Oui sans aucun doute au vu des faits énoncés. A l'inverse, son rival de doite à savoir Jacques Chirac était un homme de gauche durant sa jeunesse. On évolue presque tous au cours d'une vie. Les idées politiques de la jeunesse ne se reflètent pas forcément lorsqu'on prend de la maturité. Alors oui, on peut même passer de l'extrême gauche à l'extrême droite. C'est possible. Bref, nous suivons là un parcours presque insaisissable d'un homme qui continue à fasciner.

J'ai bien aimé ce portrait de l'homme que dresse l'auteur (un habitué des récits historiques, voir: Les Mystères de la Cinquième République par exemple). Il réussit à conserver une certaine neutralité de ton pour exposer les faits. C'est important car l'homme a suscité autant l'admiration des français qui l'ont surnommé Tonton que de ses détracteurs qui furent nombreux. Mais quand même, lorsqu'on compare aux deux derniers présidents de notre pays, on ne peut s'empêcher de penser que c'était autre chose de bien plus grand et charismatique. Inutile de préciser que cette réflexion n'engage que moi mais je ne pouvais m'en empêcher...

Le trait du dessinateur est vif mais cela manque parfois de précision. Quant au scénario, il est parfois alambiqué et cela manque de saveur pour plaire au public. Par contre, les passionnés de politique et d'Histoire vont certainement aimer car l'exigeance est au rendez-vous. J'ai juste regretté une fin un peu abrupte.

Nom série  Le Chevalier d'Eon (Ankama)  posté le 05/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne connaissais pas l’histoire de ce chevalier qui s’était transformé en femme toute une longue partie de sa vie durant. Il fut même au service du roi Louis XV pour obtenir une alliance avec la Russie où la tsarine avait plutôt opté pour la perfide Albion. J’ai bien aimé le côté agent secret qui joue sur le déguisement. Par ailleurs, il y a de véritables enjeux stratégiques dans cette course aux alliances.

Il est vrai que le graphisme détonne avec cette encre acrylique. Cependant, j’ai beaucoup aimé la douceur du trait ainsi que les couleurs ce qui nous change de l’éternelle noir et blanc. On sent de la délicatesse dans le dessin et cela se traduit par une histoire jouant sur l’androgynie.

Par ailleurs, on ne ressent pas du tout le côté gay mais plutôt une certaine forme de virilité. Il y a même des situations assez cocasses qui font rire. Complots et intrigues seront également au rendez-vous de la Cour de Versailles.

Au final, un portrait plutôt frais sans le côté déjanté ce qui est fort appréciable. Un diptyque assez passionnant qui se laisse bien lire. A noter que le personnage ressemble beaucoup à celui du clip de Libertine de Mylène Farmer. C’est sans doute le même. En tout cas, le contexte historique est parfaitement respecté dans cette biographie d’un espion pas comme les autres.

Nom série  Enigma  posté le 04/10/2015 (dernière MAJ le 05/10/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une série dans la droite ligne de ceux initiés par Death Note puis Darwin's Game. Sous le nom de l'auteur Kenji Sakuki se cache en réalité une mangaka qui a été l'assistante d'un auteur faisant dans le genre. Le trait graphique est plutôt attrayant.

Je n'ai pas trop aimé car je suis véritablement gavé par ce genre mais cela pourra plaire aux plus jeunes. Le récit commence de manière assez humoristique pour sombrer petit à petit dans une espèce de peur paranoïaque.

Il y avait cependant du potentiel et de bonnes idées mais le succès n'a pas été au rendez-vous. Le début est assez dynamique. On entre dans l'action et on fait connaissance avec la multitude de personnages en cours de route.

Bien qu'ayant un côté assez sombre, cette série reste un shonen avec tous les codes du genre et une morale toujours sauve se basant sur la force de l'amitié ou le dépassement de soi. Il n'y a au final pas trop d'originalité.

Nom série  Sous un rayon de soleil...  posté le 05/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sous un rayon de soleil est une petite série en seulement trois volumes qui est réalisée par un mangaka à succès (City Hunter ou Cat's eye). On se souvient tous du dessin animé que je regardais dans le Club Dorothée il y a fort longtemps. Il est vrai que l’auteur possède un excellent coup de crayon. Les cerisiers en fleurs sont divinement dessinés.

Cette série sans prétention a presque 20 ans et pourtant, on dirait que cela reste encore assez actuel. Le sujet est celui d’une jeune adolescente partagée entre le magasin de fleurs de son père et les cours à l’école et qui possède le don de communiquer avec les plantes. Ainsi, on peut savoir quand un arbre éprouve du chagrin ou toute autre émotion humaine. Il y a bien des gens qui parlent avec les plantes. C’est un peu la même chose mais puissance 10. Je pense qu’il ne faut pas perdre de vue que ce qui nous caractérise les humains, c’est qu’on peut éprouver des émotions au contraire du règne végétal. Cependant, il est de bon ton d’attribuer toutes les vertus à la nature quitte à exagérer le trait.

Au final, cela reste très gentillet et même parfois assez mièvre. La lecture est plutôt agréable. C’est assez doux et c’est presque comme un conte fantastique. On déconseillera cependant aux plus jeunes à cause d’un instituteur assez pervers. Notre époque se situe sous l’angle de la protection et des précautions.

Nom série  Stupid story  posté le 04/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce manga n'a pas usurpé son titre : c'est réellement une stupid story qui a pour thème l'androgynie. Ce yaoi a été conçu non pas pas un mangaka japonais mais par une auteure allemande. Il n'en demeure pas moins qu'elle respecte tous les codes du genre. D'ailleurs, les yaoi s'affichent désormais partout : dans les rayons des grandes surfaces comme à la FNAC.

De beaux graphismes incontestablement avec des hommes plutôt bien dessinés. On dirait presque un fantasme de femme d'autant que le récit mélange les sexes. Le héros croit avoir trouvé la fille de ses rêves mais c'est un homme dans la réalité. Il n'y aura pas de scènes érotiques. L'histoire sera d'une assez grande banalité sur des stéréotypes bien connus.

Nom série  Malinche  posté le 04/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est typiquement le genre de bd que je n'aime pas avec une longue narration bavarde qui nous abreuve tout en nous saoulant. Les images ne sont que contemplatives. La narration s'emballe sur tout à fait autre chose. C'est pire qu'ennuyeux !

L'auteur espérait sans doute créer un effet de style semi-intellectuel ou philosophique sur les courbes d'une malinche. Dans un autre style mais sur le même thème, je conseillerais plutôt Quetzalcoatl qui est véritablement culte pour moi. Oui, en l'espèce, on semble être aux antipodes.

Le soleil mexicain offrait pourtant d'autres perspectives plus intéressantes.

Nom série  Waterloo - Le chant du départ  posté le 04/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les amateurs d'histoire seront plus que ravis de découvrir comment s'est déroulée cette ultime bataille dont on a tant parlé. Napoléon a connu d'énormes succès (plus qu'Alexandre et César ou encore Gengis Khan réunis) mais c'est la dernière bataille et l'une de ses plus grandes défaites qui fascinent encore près de 200 ans après.

C'est vrai que je n'avais pas d'iodée précise sur ce qui s'est réellement passé ce jour là et qui a basculé le destin de l'Europe et un peu la face du monde à cette époque. Il est vrai que dans l'esprit populaire , Waterloo n s'est transformé en une glorieuse défaite. Ce n'est certes pas la version chanté par le groupe ABBA lors de l'Eurovision 1974 mais bon. Je me souviens que la France n'a pas envoyé de haut dignitaire aux commémorations de cette bataille en Juin 2015. Le 18 juin est plutôt lié à la mémoire du Général de Gaulle. Et pourtant, il n'y a aucune honte de son histoire car Waterloo, c'est le début de la légende !

En tout cas, nous avons une bd qui raconte la grande Histoire de manière assez précise et dont le graphisme pourra séduire. Un récit solide et bien documenté. Vive l'Empereur !

Nom série  Un loup est un loup  posté le 03/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une lecture qui m'a plutôt ravi et qui serait l'adaptation d'un roman que je ne connaissais pas. C'est toujours intéressant de partir à la découverte de l'inconnu.

On a droit à une histoire digne des enfants maudits. On suit le parcours d'une portée de cinq enfants. Ces quintuplés sont très sauvages. Il sera difficile pour leurs parents de les élever correctement mais ils y parviendront tant bien que mal. Il est vrai que ce premier tome s'attarde sur le destin tragique du père de ces enfants à savoir Clovis. On aurait sans doute aimé une action plus focalisé sur ces enfants.

Il y a des dialogues que je n'ai pu comprendre car en vieux français rustique du genre "c'est lui qui m'a délugé sans semoncer". Autant dire qu'il n'y aura pas de traduction. Pour la compréhension du lecteur, on a vu mieux. Pour autant, ce ne sont que de petits détails qui m'entravent en rien une belle histoire qui commence. Cerise sur le gâteau: le graphisme est plutôt remarquable avec une colorisation assez agréable.

On sait que l'homme est un loup pour l'homme. Un loup est un loup: oui, cela paraît une évidence. J'espère que la suite sera encore plus palpitante. Cela démarre bien en tout cas.

Nom série  Santetsu  posté le 03/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Santetsu est un témoignage sur les meurtrissures d'un pays à savoir le Japon qui a subi le 11 mars 2011 un tremblement et un tsunami dévastateur. Comme à chaque fois avec les peuples courageux,le Japon s'est relevé pour affronter son destin avec dignité. En l'occurrence, le symbole est la réouverture d'une ligne de chemin de fer qui longe le littoral et qui fut assez célèbre pour la beauté de ses paysages.

C'est certes quelque fois un peu fade, il faut tout de même le reconnaître. Les gens se mobilisent pour cette ligne mais des aspects sont montrés avec outrance dans une sorte de glorification. On croirait presque à une commande de la compagnie. Au-delà de cet aspect, j'aime bien les ouvrages dont les valeurs sont : on se retrousse les manches et on se bat pour améliorer son futur sans attendre que les aides viennent et en faisant preuve de responsabilité. Cette initiative semble avoir apporté un peu de réconfort aux gens sinistrés.

J'ai rarement lu des mangas témoignages en prise avec le réel. Le drame est encore récent dans les esprits. L'exercice est plutôt réussi avec un graphisme réaliste qui souligne la crédibilité du propos documentaire.

Nom série  Roma  posté le 02/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Roma est une série concept autour du mythe de la ville éternelle. On dit d’ailleurs que tous les chemins mènent à Rome. J’ai beaucoup aimé la série TV Rome qui décrivait la vie sous le grand Jules César. Ce faut passionnant à souhait. C’est un empire qui a duré 1000 ans pour sa partie orientale (l’Empire byzantin ayant poursuivi l’œuvre de Rome). Tout ce qui attrait à cette période de l’Histoire retient incontestablement mon attention.

Bon, ceci dit, on ne peut pas dire qu’on soit en présence d’une grande série. Elle mêle beaucoup trop le fantastique à l’Histoire pour inspirer une réelle crédibilité. Ce n’est pas mal mais sans être véritablement merveilleux. Par ailleurs, en guise de Rome, on va retourner à l’histoire des grecs et du fameux siège de Troie.

J’ai eu un peu de mal à croire que la future Troie, c’est Rome. Et pourtant, selon une légende bien connue, Enée, le célèbre héros troyen, aurait quitté sa cité détruite pour fonder une nouvelle Troie. C’est plutôt ses descendants qui ont fondé cette ville à savoir Rémus et Romulus. Ils sont d’ailleurs été abandonnés et élevés par une louve.

L’orientation prise est beaucoup plus mythologique. J’ai trouvé que cela manquait un peu de dynamisme bien que cela se laisse lire agréablement. Le dessin est réaliste et précis comme ce que j’apprécie. Les dialogues manquent également d’un peu de saveur.

Au final, on aura une genèse de Rome un peu spéciale sous l’angle d’une antique malédiction née d’une souillure commise par deux hommes en chaleur. Ouais si on veut…

Nom série  Sakamoto, pour vous servir !  posté le 29/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est franchement cul cul la praline ce seinen ! On me promettait des crises de fou rire : j'ai plutôt été consterné. Certes, l'humour est au second voire au troisième degré. Les situations un peu cocasses s'enchaînent assez rapidement avec une grosse pointe d'exagération.

Il est vrai que ce Sakamoto sait tout faire et qu'il énerve son entourage par une réussite éclatante. Ce n'est pas un mauvais bougre mais il ne se prend pas pour n'importe qui. Il ne faut pas par exemple qu'une camarade de sa classe lui demande son prénom : c'est trop familier ! Par contre, il est capable d'embrocher un frelon géant avec la pointe de son compas comme si de rien n'était.

Au Japon, c'est un succès énorme. Les deux premiers volumes se sont vendus à deux millions d'exemplaires en tout. Cela débarque en France mais personne n'en a entendu parler et je serai probablement le seul posteur de cet avis. C'est comme cela le manga.

Sakamoto pour vous servir ? Il est plutôt très énervant.



Nom série  La Maison qui grince  posté le 29/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas trop aimé cette maison qui grince. On suit les petites histoires de différents locataires sur le principe du huis-clos. Le concept me paraissait assez séduisant.

Cependant, l'auteur nous entraîne dans des travers de l'âme humaine et dans de l'absurde. Si j'avais été scénariste, j'aurais construit cela de manière à captiver le public. Or là, il n'y a rien de tel. On sombre assez rapidement dans la dépression et le malsain. Les névroses des différents personnages auront eu raison de ma patience.

La couverture est très attrayante avec ses petites fenêtres découpées mais c'est un attrape-nigaud.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 218 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque