Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3360 avis et 474 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Mégacomplots à Tananarive  posté le 20/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert cet album ayant pour trait la société estudiantine dans la capitale de Madagascar. Les auteurs Pov et Dwa sont malgaches. Je dois dire que j'ai été bluffé par autant de virtuosité dans un album qui exploite l'âme humaine et qui a pour thème la manipulation.

Attention, il n'y aura rien de véritablement politique, juste la fin qui justifie les moyens avec pour arme le mensonge. On se prend d'affection pour un anti-héros qui n'a de motivation que de fuir sa misérable condition.

Par ailleurs, le trait de crayon est plutôt agréable à l'oeil. Le récit se suit avec délectation. Bref, c'est une bd à découvrir car elle est véritablement mâture. Ces auteurs m'ont réellement surpris.

Nom série  Chambre A2  posté le 20/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée me semble bonne mais elle a été assez mal exploitée. J'ai été un peu déçu par cette lecture qui promettait beaucoup plus et qui ne pouvait que me toucher de par son sujet délicat.

Par ailleurs, la pire des invraisemblances concernant le problème de la transplantation des organes, c'est que c'est totalement anonyme: personne ne peut savoir qui reçoit le don. L'auteur ne semble pas être un habitué du milieu médial. Certes. Cependant, lorsqu'on écrit une histoire ayant pour cadre l'hôpital et le don d'organe, on fait tout de même un minimum de recherche pour ne pas raconter n'importe quoi.

Un bon point pour le dessin ainsi que la mise en image plutôt dynamique. C'est assez agréable à lire. L'autre point fort est la psychologie des personnages assez bien travaillé. Bref, tout n'est pas à jeter. Il reste encore quelques progrès à réaliser mais le talent est là.

Nom série  Les Fleury Nadal  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 18/07/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On va suivre les aventures de plusieurs membres de la famille Fleury-Nadal évoqués dans les tomes du "Décalogue" en parcourant l'Histoire.

Le premier tome concerne la belle Ninon pendant la période de la seconde terreur marquant la Révolution Française. Motivés par leur soeur Ninon, les frères Nadal rivalisent pour sortir leur père des geôles révolutionnaires. C'est le début d'une saga familiale et d'une fresque historique palpitante.

Le second et troisième tome va concerner la génération suivante pendant la Révolution de 1830 à savoir le jeune Benjamin qui est le fils de Ninon. Ce dernier est hanté par le tableau d'une belle inconnue. Ses rêves vont le mener jusqu'en Egypte. Le cadre de ce nouveau récit est volontairement plus romantique. Le dessin est d'une beauté extraordinaire.

Le quatrième tome à savoir Anahide va directement concerner le génocide arménien qui aura des consonances jusqu'en 1987 dans ce récit poignant. C'est incontestablement l'album le plus réussi de cette petite collection. Le traitement a été réalisé avec beaucoup de justesse et de courage. J'ai littéralement adoré car il retranscrit à merveille les émotions. Il y a également un véritable message politique en ce qui concerne la question de la reconnaissance de ce génocide par la Turquie.

Le 5ème et le 6ème tome concerne Missak, le frère de Anahide. Il va avoir un parcours totalement différent de sa soeur en échappant au génocide arménien. Là encore, le diptyque est une réussite à tous les niveaux avec une intrigue passionnante. On découvre la société new-yorkaise du début de la prohibition et de la mafia. On retrouvera ce personnage emblématique dans le tome 5 du décalogue à savoir le Vengeur.

Cette nouvelle extension du Décalogue apporte des éléments de réponse en complément de la série originelle. Cependant, les épisodes des Fleury-Nadal peuvent tout à fait se lire et se comprendre indépendamment du cycle du Décalogue.

C'est vrai que la plupart des lecteurs vont avoir le sentiment que l'auteur exploite le filon de manière très commerciale. La qualité étant au rendez-vous, on pourra facilement pardonner.
Par ailleurs, c'est quand même assez rare qu'une série parallèle soit aussi bien faite. On suit avec grand plaisir ce récit si bien racontée par Giroud. Splendide, historique et romantique à souhait !

Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 4.25/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Pierre Goldman, la vie d'un autre  posté le 15/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avais entendu parler pour la première fois de Pierre Goldman dans la bd que j'avais avisé récemment à savoir Le Petit Livre de la Cinquième République. J'y apprenais que le demi-frère ainé du chanteur à succès Jean-Jacques Goldman avait été un malfrat engagé dans l'extrême gauche et qui avait plutôt mal tourné. Il fut accusé de l'assassinat de deux pharmaciennes. Il clama son innocence. Il y eut un procès retentissant où il fut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité puis en appel, il fut acquitté. A la suite de cela, il fut à son tour assassiné. Je ne révèle rien car la bd commence justement sur le fait qu'il a été abattu en représailles.

Cette bd avait de la matière pour plaire mais le traitement m'a coupé toute envie. On ne comprend pas vraiment la démarche de l'auteur de nous dresser le portrait d'un homme froid et complexe aux multiples facettes (victime ou coupable ?). Par ailleurs, les nombreuses longueurs n'arrangent rien à l'affaire. La narration oscille entre le je et le il si bien que l'on si perd. Bref, je suis passé à côté.

Juste pour la petite histoire, notre célèbre chanteur n'a jamais fais référence à son demi-frère dans toute sa carrière. Pourtant, celui-ci était vu comme un symbole par beaucoup de militants d'extrême-gauche. On connait la pudeur de Jean-Jacques mais tout de même. La bd ne fera qu'une tout petite référence entre les deux hommes au destin si différent.

Nom série  Ekhö, monde miroir  posté le 14/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une série signée Arleston dont on reconnaîtra sa patte caractéristique. Fort heureusement, on quitte les mondes de Troy pour se plonger dans un univers parallèle plutôt original.

Notre héroïne possède d'ailleurs de solides arguments. Est-ce que cela suffit ? C'est une blonde un peu écervelée et légère. On jouera sur le comique de la situation avec le tandem qu'elle compose avec son voisin de vol. La destination ne sera pas vraiment celle attendue.

Cela détend mais cela n'apporte pas grand-chose. Cela reste assez bien dessiné avec une version de New-York totalement fantaisiste et délurée qu'on appréciera.

Nom série  Au royaume des aveugles  posté le 14/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai rarement vu une bd aussi mal dessinée avec des personnages dont les visages sont par moment totalement ramassés ou allongés. J'ai crû que c'était fait exprès mais ce n'est malheureusement pas le cas. Visiblement, il faut laisser la chance à des apprentis dessinateurs. Cependant, il devrait y avoir un passage obligé avant d'entreprendre une série chez un célèbre éditeur. Je pense à tous ceux qui ont du talent mais qui n'ont pas cette chance. Visiblement, c'est parfois le monde à l'envers ou quelquefois, il faudrait être aveugle...

Au niveau de l'histoire, ce n'est pas très originale car l'idée principale est pompée sur V pour Vendetta. Cela se passe également à Londres donc ce n'est guère une coïncidence. C'est un peu bavard au début et enfin l'action décolle pour retomber aussitôt.

Au final, une oeuvre plutôt décevante.

Nom série  Leçons coloniales  posté le 12/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Leçons coloniales est un titre évocateur sur l’attitude de la France vis-à-vis de ses anciennes colonies et de la plus célèbre d’entre-elle à savoir l’Algérie. Ce pays était même partie intégrante du territoire nationale avec la création de trois départements français de 1848 à 1962. Le présent récit a pour but de raconter les évènements tragiques du 8 mai 1945 alors que l’armistice était signé entre les forces alliées et l’Allemagne.

En effet, ce jour-là ne fut pas un jour de fête et de célébration à Sétif, ville située à 300Km à l’est d’Alger, puisqu’une manifestation d’algérien fut réprimée dans le sang. Il y eu plus de mille morts selon la Préfecture. C’est un véritable massacre qui fut minimisé par les autorités françaises. D’ailleurs, la guerre d’Algérie qui se produira quelques années plus tard en 1954 fut qualifiée d’évènement… C’est dire la mauvaise foi. Un rapport des services secrets américains à Alger en 1945 notait 17 000 morts et 20 000 blessés. Peu de jeunes écoliers français apprennent cela à l’école d’autant que la répression fut ordonnée par le Général de Gaulle. Cet homme admiré de tous a effectivement du sang dans les mains.

Pour en revenir à la bd, il est dommage que l’œuvre ne va pas en profondeur sur ce qui s’est réellement passé. On voit que les américains ont armés les rebelles contre les intérêts français. A vrai dire, le récit se concentre sur une belle et jolie française qui vient faire de l’enseignement et qui souhaite s’ouvrir sur les enfants des autochtones. Bref, l’album manque d’un véritable souffle et manque le coche malgré d’honorables intentions. Il faut savoir également donner des leçons…

Nom série  Ararat, la montagne du mystère  posté le 10/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’auteur italien Paolo Cossi semble avoir un faible pour l’Arménie dont les habitants ont été les premiers chrétiens de l’histoire. Il est vrai que son fameux Medz Yeghern : Le grand mal avait marqué les consciences par sa pudeur et sa force. Le second essai à savoir 1432 n’était pas très réussi en raison d’un sujet plutôt limité.

Voilà qu’il revient sur l’un des mythes fondateurs les plus importants de l’histoire de l’humanité : l’arche de Noé a-t-elle existé et reste-t-il des vestiges sur le Mont Ararat ? Selon la Bible, après le déluge, l'Arche de Noé se serait posée sur le mont Ararat, l'un des sommets les plus élevés de l'actuelle Turquie, avec plus de 5 000 mètres d'altitude. L’enjeu est de taille car il s’agit de prouver la véracité d’un célèbre fait biblique. Il est vrai que cet essai a connu un véritable succès en Italie. Voilà qu’il est publié dans notre pays.

Cette histoire est inspirée de faits réels comme l’expédition initié par le tsar Nicolas II peu avant la révolution d’octobre ou encore le survol d’un avion de l’US Air Force en 1949 qui détecte une anomalie près du sommet de la montagne. Un jeune scientifique d’origine arménienne va tenter de percer le secret de cette montagne en recherchant les traces de l’arche au mépris du danger puisque l’armée turque qui occupe les lieux veille à l’intégrité de son territoire arraché au gré des évènements historiques. Il est vrai que cette région au cœur de l’Arménie historique a été au fil des siècles sous contrôle notamment romain, perse, byzantin, arabe, seldjoukide, ottoman et russe avant de tomber sous la domination turque. Ce mont reste un symbole national en Arménie.

L’auteur va en remettre une couche tout en finesse par rapport au grand mal. En même temps, il ne pouvait pas passer à côté même si ce n’est pas le sujet de ce récit. Le trait, toujours en noir et blanc, nous plonge au cœur des coutumes arméniennes. On en apprendra également un peu plus sur l’origine du peuple kurde. Au final, une belle histoire sur fond d’échange et de partage et de découvertes culturelles et culinaires.

Nom série  Le Client  posté le 10/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le client est une œuvre assez sympa sur un scénario peu original : voilà pour résumer en deux mots. Pour argumenter, je dirai que le récit d’un homme qui s’éprend d’une prostituée et qui tente de l’arracher à son milieu n’est pas quelque chose de réellement novateur.

Ce qui rend les choses un peu plus intéressantes, c’est qu’il doit en passer par l’enlèvement de la fille du proxénète afin d’arriver à ses fins. Comme notre homme n’est pas du genre voyou mais plutôt professeur d’art, cela corse les choses.

Au final, on ne va pas s’ennuyer avec cette lecture c’est pourquoi l’œuvre demeure assez sympathique. La conclusion change également de celle qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de polar qui explore les bas-fonds de l’Espagne.

Nom série  Le Songe de Siwel  posté le 05/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai toujours beaucoup de mal à apprécier les récits relevant de l’absurde. J’ai tout de suite capté avec les différentes références des œuvres qui relèvent aussi bien de la littérature, que du théâtre et même de la bande dessinée. Du coup, j’ai l’impression d’une certaine cohérence dans l’évolution de cette histoire. Il faudra s’accrocher jusqu’à la toute dernière page qui nous donne la solution logique. Et puis, et surtout, on ne s’y attend pas et cela fait mal. Il est vrai que la couverture pouvait déjà nous donner un indice.

Cependant, le traitement avec ce format à l’italienne, ses aquarelles assez vives est si enfantin qu’on baigne dans une espèce de naïveté au pays des merveilles. Je comprends que cette œuvre est assez iconoclaste dans son genre. A y regarder de près, j’avais lu il y a quelques années un récit de même type et qui avait la même conclusion à savoir La Promesse. L’œuvre n’avait pas fait parler d’elle ce que j’avais regretté. Le songe de Siwel ne fait que finalement reprendre la même idée qui pourra alors paraître tout à fait originale à la majorité des lecteurs.

Je n’ai pas apprécié plus que cela le songe de Siwel mais je ne peux donner décemment une note inférieure à 3 étoiles pour une œuvre d’une certaine consistance.

Nom série  Les Petites Gens  posté le 05/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà une bd sans prétention qui explore la vie de simples citadins sans aucune fioriture. Simple ne serait pas réellement le mot qui convient car leur vie est un peu plus compliquée que cela. Ainsi, un père et son fils ont du mal à communiquer depuis la mort de la mère. Une vieille dame abandonnée par sa famille est réellement désespérée au point d’envisager le suicide. Un vieil homme tombe amoureux mais n’ose pas déclarer sa flamme à la voisine d’en face. Des situations concernant de petits gens qui vont évoluer dans le bon sens de la lecture.

Il manque cependant un peu de piquant dans les relations entre les personnages et de la manière dont sont amenés les évènements. J’aurais espéré un peu plus de passion afin de rendre l’ensemble un peu plus captivant. Finalement, je suis passé complètement à travers car les personnages ne m’ont pas donné l’envie de s’intéresser à leur vie. Je suis pourtant de manière générale assez réceptif à la psychologie des protagonistes lorsque je lis une histoire.

Il manque la flamme, ce petit plus qui ferait toute la différence. Il y a des scénaristes qui vous donnent envie de suivre des personnages car ils mettent les formes. En l’occurrence, c’est d’une platitude à toute épreuve. Le dessin ne brille pas non plus de tout son éclat ou du moins, le graphisme ne me convient guère. Au final, cela n’apporte pas grand-chose à l’édifice.

Nom série  Soraïa  posté le 04/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette histoire dénonce les travers de la société marocaine à travers une fille qui est vendue à une famille pratiquant l'esclavagisme. Son frère va tenter un long périple pour la sauver. Il sera confronté à l'intégrisme religieux le plus haineux qui soit.

Bref, ce récit ne montre pas la société marocaine sous son meilleur jour. Du coup, j'ai un peu la crainte que l'oeuvre soit rejetée sous couvert d'un racisme rampant.

Pourtant, le traitement est parfaitement neutre et le propos est juste. C'est très dur par moment avec une fin assez poignante. L'auteur évite tous les clichés du genre dans une démonstration plutôt réussie. Il faut savoir que cela existe et accepter l'idée que chaque pays peut avoir ses problèmes internes.

J'ai bien aimé cette histoire malgré quelques temps morts et un graphisme pas spécialement de toute beauté. Cependant, cette oeuvre interpelle et c'est bien le principal.

Nom série  Silas Corey  posté le 02/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il y a des bd dont je ne me pose pas la question sur la notation. En l'occurrence, Silas Corey mérite un 4 étoiles direct. J'ai lu le premier diptyque avec un certain plaisir. Cette bd possède toutes les qualités requises. Il y a un héros intéressant, une histoire passionnante, un dessin tout à fait correct et une intelligence de la mise en scène avec pas mal de trouvailles.

Fabien Nury possède un talent de scénariste hors du commun. Il nous le prouve une fois de plus avec Silas Corey dans un registre pourtant difficile. La première Guerre mondiale sert de toile de fond à cette nouvelle aventure. Il apporte une crédibilité à la thèse de Joseph Caillaux qui fut accusé d'intelligence avec l'ennemi ce qui profita à son adversaire Georges Clémenceau pour diriger le gouvernement et mener notre pays à la victoire.

Au final, nous avons là une excellente série à déguster sans modération.

Nom série  L'Etranger  posté le 02/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'oeuvre est tiré d'un célèbre roman d'Albert Camus qui est considéré comme l'un des plus grands écrivain du XXème siècle. Je n'ai pas une grande connaissance de sa littérature. La bd me permet de pallier à cette carence. Bref, le support est bien choisi pour véhiculer son oeuvre.

C'est Jacques Ferrandez qui s'y colle une seconde fois après L'Hôte. J'aime beaucoup son dessin que j'ai déjà pu apprécier dans sa série consacrée à l'Algérie à savoir Carnets d'Orient qui relate la saga d'une famille de pieds-noirs des années 1830 à la fin des années 1950. Il y a surtout ces aquarelles lumineuses qui restituent ce paysage algérien écrasé par la chaleur. La scène de l'enterrement de la mère sera d'ailleurs assez caractéristique. La chaleur va d'ailleurs baigner toute l'histoire...

L'étranger nous permet de découvrir un homme plutôt insaisissable dont le regard extérieur n'attire pas forcément la sympathie. Il y a ce côté "je ne sais pas, cela m'est égal" qui revient à chaque fois. A un moment donné sa vie va basculer et plus rien ne pourra arrêter une machine judiciaire infernale. A la fin, on éprouve quelque chose pour lui que cela soit de la compassion ou de la pitié. Bref, j'ai aimé cette évolution de notre perception alors que le personnage ne change pas.

Au final, l'étranger est un drame sourd qui ne laissera pas indifférent. On cherche encore des réponses qu'on ne trouvera pas forcément sous l'aveuglement du soleil.

Nom série  Metronom'  posté le 02/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Corbeyran est un scénariste plutôt talentueux. J'aime la majorité de ses oeuvres. Celle-ci ne fera pas exception à la règle. La préface est signée par Enki Bilal avec un texte plutôt intéressant et qui rend hommage à cette oeuvre visionnaire.

Métronom' commence comme un conte pour enfant mais se poursuit dans le futur et plus précisément dans une société très répressive sous le couvert d'une démocratie directe. Quelque fois, j'en viens à penser qu'il ne faut pas permettre au peuple de voter sur chacune des lois à la manière d'un référendum direct. L'expérience prouve que le résultat attendu n'est pas souvent très conforme.

Ainsi dans cette société, le peuple vote pour que le suicide soit puni en réaction au très nombreux décès que provoque ce fléau. On frappera bien entendu les proches au porte-monnaie comme si la perte d'un être cher n'était pas assez suffisant. Le peuple étant manipulé par les médias et les politiciens, cela passe comme une lettre à la poste. Cette société n'est pas très loin de ce que pourrait devenir la notre d'ici 100 ans. Bref, il y a des idées qui m'ont bien plu.

Par ailleurs, visuellement, le graphisme est plutôt réussi. On entre bien dans l'histoire qui est captivante. Les rebondissements sont efficaces. Comme dit, avec Corbeyran au scénario, il n'y a pas trop d'inquiétude à avoir de ce côté là.

Nom série  Agence Interpol  posté le 02/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Agence Interpol est une série policière sans réelle surprise. Cela se lit agréablement mais tout est fort prévisible. Il n'y a guère de palpitation et de suspense qui élèverait un peu cette série au-dessus de la mêlée. Même le scénario est assez fade et convenu avec des éléments d'enquête qui tombent au bon moment ainsi que des pirouettes plutôt faciles.

Le principe est celui d'une association entre les policiers d'Interpol et les autorités locales pour démanteler des affaires plutôt délicates. Ainsi Stockholm sera consacré à une secte qui pratique le suicide collectif qui touche également des enfants. Bien entendu, les différentes histoires qui se passent aux quatre coins du monde sont tirées de faits réels, de l'insécurité de Mexico aux dangers des sectes. Ce n'est pas mauvais dans le fond mais cela ne m'a pas emballé outre mesure.

Nom série  Pinkerton  posté le 02/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'aurais pas cru que la famille Pinkerton utilisait des méthodes pires que celles des malfrats pour pouvoir les éliminer au nom de la justice. Je n'approuve pas vraiment cette façon de faire qui plaira sans nul doute aux pires réactionnaires d'une politique criminelle sans concession servant le pouvoir en place. Bref, je découvre la vraie histoire de l'agence Pinkerton qui inspira la police moderne et ce n'est pas triste, à commencer par la haine du fils Pinkerton.

Il est dommage que certains personnages se ressemblent ce qui ajoute la confusion à la compréhension du récit. Par ailleurs, je trouve que la fin n'est pas assez explicite et beaucoup trop expéditive. On voit finalement assez peu les frères James qui sont les moteurs de cette histoire. Le lettrage choisi n'est pas réellement opportun.

Pour le reste, il y a un véritable souci du détail historique. Cela plaira aux amateurs du genre.

Nom série  Dol  posté le 01/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je pense que je suis définitivement réconcilié avec cet auteur que j'avais au départ assez mal jugé. Cette oeuvre traduit également ma pensée sur l'évolution de notre société ainsi que son mal endémique que les politiques tentent de cacher sous des artifices avec l'aide bienveillante des médias.

Il est vrai que Saison brune m'avait un peu échaudé. Cependant, j'avais apprécié le fait que l'auteur défendait sa thèse avec passion ce qui rencontrait un large succès auprès de son public acquis à la cause. Il en est de même en l'espèce mais cette fois-ci, c'est bien en accord avec mes idées.

Dol est un terme juridique qui signifie manoeuvre frauduleuse. Il va y avoir une démonstration plutôt pertinente de la manipulation des politiques avec certains thèmes comme l'insécurité. L'auteur s'appuie notamment sur des interviews de journalistes, d'avocats ou encore d'économistes ce qui crédibilise le propos.

Le constat sera celui de l'augmentation des inégalités et du fossé qui se creuse encore entre les favorisés et les plus démunis. Malheureusement depuis 2006, il y a une crise qui est passée par là et qui n'a rien arrangé aux choses. Il serait sans doute intéressant pour l'auteur d'aller plus loin comme proposer des solutions viables.

Nom série  L'Homme de l'Année - 1917  posté le 01/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je trouve que ce nouveau concept est plutôt intéressant puisqu'il s'agit pour les auteurs de nous conter des récits d'individus inconnus qui ont pourtant marqué la grande histoire. Finalement, c'est comme leur rendre justice par rapport à un anonymat qu'ils n'ont sans doute pas mérité.

On commencera par l'histoire du fameux soldat inconnu dont la mémoire est honorée tous les 11 novembre par les présidents de la république à l'occasion du jour de célébration de l'armistice. On va découvrir qui est alors ce fameux soldat inconnu ainsi que son histoire lorsqu'il est tombé sur le chemin des dames en 1917.

Pour autant, ne nous y trompons pas : il s'agit bien d'éléments de fiction imaginés par des auteurs mais à partir de pièces d'un puzzle véridiques comme par exemple les indigènes venus combattre pour la France, loin de leurs terres africaines. On vivra encore l'horreur des tranchées et de ses généraux imbéciles qui furent médaillés pour services rendus à notre pays au prix de millions de morts inutiles.

Un mot pour dire que le travail du dessinateur est plutôt réussi avec un très grand souci du détail. On évitera également la caricature de bon aloi. Bref, sans être véritablement passionnant, ce tome se laisse bien découvrir pour une lecture un peu différente de la Première Guerre Mondiale.

Nom série  L'oeil des Dobermans  posté le 23/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée de base est intéressante : un soldat sauve la vie d'un certain caporal du nom d'Adolphe Hitler sur les champs de bataille en octobre 1918 alors que les alliés vont remporter la guerre.

Malheureusement, il y a certaines vies qui ne valent pas la peine d'être sauvées. Ce sauvetage va coûter 60 millions d'âmes humaines au terme de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce soldat va devenir un archéologue de renom. Pour son plus grand malheur, le Führer ne va pas l'oublier en 1938 lorsqu'il va l'expédier dans sa division scientifique pour une mission au coeur de l'Himalaya afin de prouver la supériorité de la race aryenne.

Cette bd est malheureusement trop bavarde dans sa narration ce qui ralentit considérablement le rythme. Pour le reste, les situations sont un melting-pot de déjà vu avec une horreur des crimes nazis. Il y a même un parfum de ressemblance avec Indiana Jones.

Par contre, le graphisme dense et réaliste me convient pleinement avec un dessin fort réussi. Dommage que cela traîne en longueur.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 168 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque