Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 3753 avis et 1674 sries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  Un petit got de noisette  post le 07/07/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Vanyda continue son exploration des rapports humains, avec toujours cette prfrence pour les adolescents et les post-adolescents dans ses personnages. Avec l'aide de trois scnaristes, elle nous livre un chass-crois comme elle les aime.

Des personnages trs divers, pour lesquels on se demande parfois qui fait quoi, de qui on parle, tellement les rcits sont imbriqus. J'ai eu un peu de mal remettre tout a dans l'ordre, mme si on sent que derrire tout a, une trame gnrale est bien prsente.

Ct dessin la demoiselle continue progresser dans son style si reconnaissable, en s'orientant vers quelque chose de plus lumineux, de plus sensuel. Il se dgage une impression d'amour de son prochain de ces rcits, et c'est porteur d'espoir.

Nom srie  Bkame  post le 28/02/2012 (dernire MAJ le 07/07/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le sort des rfugis clandestins en transit est un vrai problme de socit en France. Aurlien Ducoudray, en tant que photographe de presse, avait ralis plusieurs reportages Sangatte, o s'est trouv pendant des annes un camp de transit.

"Bkame" est une fiction, ne de ces fragments d'histoires vraies recueillies cette poque. C'est pour cela qu'un fort parfum d'authenticit s'en dgage. Car le petit Bilel, dbrouillard mais aussi malheureux dans certaines de ses rencontres, n'a qu'un but en dbarquant en France : retrouver son frre an. Il y parviendra, mais quel sera son destin ? Combien de Bilels sont-ils passs par l ?Le diptyque de Ducoudray et Pourqui va plutt loin dans cette ralit glauque et abrupte des clandestins qui sont coincs en Nord-Pas-de-Calais. Ils vont loin, mais leur message est plein d'espoir. l'argent peut faire normment de choses, mais l'humain encore plus. Et c'est dans les rencontres les plus inattendues que se cache peut-tre le bonheur.

Le dessin de Jeff Pourqui est un peu dur dans cette BD, l'image de l'histoire ; il apporte cette dimension fragile, tnue, sur le fil du rasoir qui caractrise le sort des rfugis clandestins. Son trait raliste accentue un peu - mais sans aller jusqu' la caricature - les petits dfauts physiques des personnages. Etrange et surprenant.

Un beau diptyque sur un sujet socital difficile.

Nom srie  Indicible  post le 06/07/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Trs bonne surprise, un peu inattendue, que cet "Indicible".

Il marge dans un genre archi-labour et retourn dans tous les sens, celui de l'invasion extra-terrestre et de l'Elu qui peut -peut-tre- tout changer. Pourtant le rcit parvient tenir le lecteur en haleine, il est bien structur, se limitant quasiment deux petites trames narratives, en plus, bien sr, de la mta-intrigue de l'arrive des aliens.

Le dessin est dans une bonne moyenne plus ou moins raliste, avec du boulot affiner sur les visages, et une colorisation qui manque un peu de discernement.

Je suis curieux de lire la suite et fin de ce diptyque.

Nom srie  Erased  post le 06/07/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais bien aim le boulot de Kei Sanbe dans L'le de Hzuki ainsi que dans Le Berceau des esprits. Le revoil avec une nouvelle srie fantastique, a priori moins horrifique, mais tout aussi intressante.

Nous voil donc sur les traces d'une jeune homme qui a des prmonitions qui lui permettent de revenir dans le pass pour empcher des incidents, voire des accidents, de se produire...C'est devenu presque une habitude chez ce mangaka qui livre des pizzas pour arrondir ses fins de mois... Jusqu'au jour o le pass semble le rattraper et le marquer dans sa chair. C'est alors que... Le rcit prend un virage qui fait immdiatement penser une oeuvre-phare du manga en France, juste avant que le volume initial s'achve. L'norme cliffhanger de la fin du tome 1 se poursuit dans le deuxime, puisque Satoru va devoir empcher un vnement dramatique de son pass de se produire. mais le hasard (ou la destine ?) est bien farceur, et mme s'il peut changer le pass, celui-ci n'en est pas rsolu pour autant.

Je l'ai dit, l'environnement est moins inquitant que dans les sries prcdentes de l'auteur, on est dans un cadre urbain tout ce qu'il y a de tranquille, ou plutt de banal.

Graphiquement on est dans le style habituel de l'auteur, les visages des personnages sont assez caractristiques dans leur registre semi-raliste.
C'est vraiment prenant, je valide.

Nom srie  Assassin's Creed Awakening  post le 04/07/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette nouvelle srie nous propose de nous replonger dans l'univers de la srie de jeux succs des Assassin's Creed, en adaptant son quatrime volet, plac dans l'univers des pirates du XVIIIme sicle.

Mais pas seulement, puisque nous avons en filigrane l'histoire d'un jeune homme un peu frondeur qui se retrouve -on ne sait pas trop comment, d'ailleurs- tester une nouvelle forme de jeu en ligne... Ce qu'il va dcouvrir va peut-tre faire chavirer sa raison. A la fin du premier tome, cela reste un peu confus, car on ne comprend pas trop comment le "jeu" peut influer sur la vie et le corps du jeune homme dans le prsent... Mais qu'importe, finalement, la partie consacre l'assassin devenu pirate ( moins que ce soit l'inverse) est elle plutt plaisante et parseme d'nigmes qui trouveront sans doute leur explication dans les tomes ultrieurs.

Ct dessin, j'ai t un peu tonn du style de Kenzi Oiwa dans les premires planches, il me semblait plus proche de ce que l'on fait en franco-belge qu'en manga traditionnel, avec un encrage "sale", un peu irrgulier. Mais je m'y suis vite habitu, et l'ensemble est plutt agrable

Curieux de lire la suite.

Nom srie  Evil Eater  post le 08/05/2014 (dernire MAJ le 04/07/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On pourrait croire, de prime abord, qu'il s'agit d'une nime srie avec des dmons, des sorciers et tout le tralala...

Mais curieusement, j'ai plus accroch cette nouvelle srie fantastique qu' d'autres. Je ne sais pas trop quoi cela tient... Aux pouvoirs et l'histoire de Yko Amagi, la jeune sorceriste ? Au fait que l'un de returners semble avoir chapp au dbuggage et qu'il constitue donc une menace latente ? A l'histoire de la srie, cette peine de mort inverse ? Peut-tre tout a la fois... Toujours est-il que j'ai bien accroch l'histoire, et que je suis curieux de lire la suite...

...suite qui se rvle plutt intressante, avec l'adjonction d'autres sorceristes aux pouvoirs lis des armes feu, ainsi que la dcouverte de l'"origine" des revenants, devenus des retourneras depuis.

Ct dessin j'aime bien ce que fait Kojino, mme si par moments j'ai un peu de mal "lire" certains de ses dessins ; cela manque un peu de clart, dans les scnes d'action, mais c'est trs correct.

La fin arrive bientt, avec le tome 3, et j'avoue que je suis curieux de connatre le fin mot de l'histoire.

Nom srie  Dragon Quest - Emblem of Roto  post le 25/05/2014 (dernire MAJ le 03/07/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bon, en voyant qu'il s'agisssait d'une srie shnen, j'ai eu des doutes sur ma capacit l'apprcier...

Et puis j'ai quand mme entam ma lecture sans trop d'a priori, mme si je trouve l'identification graphique Dragon Ball vraiment outre. Alors bien sr, ce n'est pas du niveau du dessin d'Akira Toriyama, je trouve a moins pur, moins net, mais le boulot de Fujiwara et de ses assistants de qualit, assez clair et par moments vraiment diversifi.

Du ct de l'histoire, c'est un mix entre les rcits d'apprentissage guerrier comme il en existe des tas en shnen, et une histoire mlant dmons, hritiers cachs de trnes prestigieux, dragons... a part un peu dans tous les sens dans le tome 2, mais je suis prt poursuivre ma lecture pour en savoir plus, car c'est loin d'tre dsagrable.

Dans le tome 3 ce ct un peu foutraque s'est accentu. On passe d'un personnage l'autre sans transition, les monstres et les combats se succdent sans vraiment de cohrence, je vais m'arrter l, malgr le dessin qui s'amliore pour tre bien mieux matris.

A rserver aux amateurs du genre, srement.

Nom srie  Ad Astra  post le 16/03/2014 (dernire MAJ le 02/07/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La nouvelle srie historique de ki-oon se droule l'poque de la Rpublique romaine, au 2me sicle avant JC, l'poque o Rome est menace par l'avance inexorable de Hannibal.

Tout ce qu'on peut en attendre est prsent dans ce seinen : le souffle pique, les personnages dimension lgendaire, les scnes de combat spectaculaires. Il y a de quoi en prendre plein les yeux. Les tomes sont copieux, et la maquette impeccable.

Sur le plan graphique Mihachi Kagano mise beaucoup sur les personnages, et en particulier les visages et les regards, visiblement reflet de l'tat d'esprit des personnages. Les scnes de combat, si elles ne sont pas lgion dans le premier tome, sont plutt pas mal foutues. Le point faible est par contre les animaux, reprsents ici par les chevaux et les lphants, qui manquent de matrise. Ce dfaut s'amliore ds le second tome.

Le second tome nous raconte en dtail une bataille mettant aux prises l'arme romaine et celled e Carthage, et permet de mesurer les forces et les faiblesses tactiques de l'une et de l'autre. C'est trs bien racont, on ne peut lcher le bouquin avant de l'avoir termin, mme si on passe un peu abruptement du champ de bataille aux traves du snat romain, lors de la prise de pouvoir d'un reprsentant du peuple.

Attention, malgr la recommandation du magazine Historia, il faut savoir que l'auteur a pris des liberts avec la ralit historique, ou du moins ce que l'on en connat. Mais il l'avoue lui-mme dans sa postface, qui comporte des mini-notices biographiques concernant ses protagonistes. Faute avoue...

C'est plutt bien fait pour l'heure, je continue l'aventure.

Nom srie  Franois-Ferdinand  post le 01/07/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On parle beaucoup de la premire Guerre Mondiale ces temps-ci, et pour cause, mais son lment dclencheur, on l'oublie parfois, est l'assassinat de Franz Ferdinand, hritier de l'empire austro-hongrois.

L'historien Jean-Yves Le Naour, historien spcialiste de la priode, aprs nous avoir parl de deux fusills pour l'exemple dans La Faute au Midi, a choisi de nous parler de cet vnement, en l'clairant un peu avec les circonstances gopolitiques d'alors ainsi que la position toute particulire de l'Archiduc vis vis de la Cour, et surtout de son oncle, l'empereur Franois-Joseph, qui ne l'aimait pas. L'album est parsem de petits instants, de nuances et d'insinuations qui indiquent que Franz-Ferdinand se doutait que quelque chose allait arriver au cours de son voyage Sarajevo (qu'il n'a pas organis, contrairement ce que dit jurin dans son avis). De mme les lments se liguent contre la suite impriale. On se rend alors compte que le destin de l'Europe s'est jou sur un dtail, une erreur de parcours, un sparatiste arm qui tranait encore alors qu'il aurait d partir... Et puis, quelque part, on ne peut s'empcher de penser que l'empereur d'Autriche-Hongrie souhaitait que quelque chose se passe Sarajevo... Un rcit tiroirs, donc. Comme l'crit Le Naour la fin des bonus de l'album (comportant des photos et quelques textes replaant les faits dans leur poque), les deux balles de Gavrilo Prinzip allaient tuer dix millions de personnes...

Le Naour s'est attach les services de Chandre, excellent crateur d'ambiance comme en tmoignent Saint Kilda et ses albums de la srie Agatha Christie. Il apporte ici son souci du dtail, et reste constamment au service du rcit, mme si parfois les visages de ses personnages manquent d'un poil de finition. Se basant sur des photographies lorsqu'elles existent, son dessin fait preuve d'inventivit dans les cadrages, pour coller l'action quand elle se dchane, dans les dernires pages. Du bon boulot, assurment.

Un album qui claire un peu plus un vnement majeur, qui marque le dbut du XXme sicle. Un classique historique.

Nom srie  King's Game Extreme  post le 18/02/2014 (dernire MAJ le 01/07/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais bien aim King's Game, ce ct manipulateur de masse, ce mystre techno-horrifique. Le scnariste enfonce le clou avec cette suite, comportant (pour l'heure ?) un seul personnage commun, Nobuaki.

Le rpit de Nobuaki dure un tiers de tome, puis la violence et les souvenirs d'enfer se rappellent lui, la rception d'un SMS collectif. Kanazawa ne commence pas cette squelle de la mme faon, tant donn qu'un des protagonistes sait ce qu'il va se passer, et est en mesure, du moins le pense-t-il, d'influer sur la suite pour empcher la boucherie qui se profile... Et puis il y a un parasite, cette Natsuki au comportement plus qu'trange...

Dans le second tome le dcor change, le scnariste ayant sans doute compris qu'il serait vain, ou tout du moins superftatoire de rpter les morts atroces dans le cadre de la ville ou du collge. On approche un peu plus d'un modle la Silent Hill, ce qui n'est pas pour me dplaire. Dans le troisime j'ai un peu craint un pitinement du rcit, mais l encore une situation indite vient mettre du piment et drgler les rouages du Jeu du Roi.

Le dessinateur n'est pas le mme sur cette srie que sur la premire ; Kuriyama a un style plus orient "gore", horrifique, que Hitori Renda, et le prouve avec les premires morts, aussi spectaculaires que dgueulasses.

Curieux de lire la suite je suis.

Nom srie  Dimension W  post le 18/02/2014 (dernire MAJ le 01/07/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On est dans de l'anticipation relativement classique, avec ces bobines Tesla qui sont des conducteurs d'nergie presque universels, cette chasse aux androdes illgaux que ne renierait pas Philip K. Dick et ce petit ct Arsne Lupin en fin de tome.

Un mlange des genres qui pour l'heure intrigue plus qu'il ne convainc, mais j'imagine que les choses vont se mettre en place par la suite. Ds le premier tome j'ai eu l'impression que a partait dans tous les sens. Le deuxime tome confirme cette impression, l'intrigue partant dans une autre direction, ma foi inattendue avec l'histoire autour des enfants qui tranent autour de chez le ferrailleur... Et la fin est plus qu'intrigante...
Avec le tome 3 s'opre un virage dans la srie, avec une histoire de meurtres qui rappelle un peu des Agatha Christie ou les Sherlock Holmes. Un virage qui permet l'auteur d'explorer de nouvelles voies dans l'univers qu'il a cr. Intrigant.

Le tome 4 permet d'en savoir un peu plus sur la Dimension W, mais surtout de refermer le rcit au sujet de Yasogami, une rsolution ma foi assez bien vue, mme si au dbut du tome j'tais un peu dans le brouillard.

L'auteur, qui nous a livr par le pass Le Roi des Ronces, prouve qu'il a une belle vitalit dans le trait, un grand sens de la mise en scne avec des cadrages varis (mais sans en faire trop), et un dosage de l'intrigue assez consomm. C'est vraiment trs agrable. Les Editions Ki-oon sont au diapason, nous offrant quelques jolies pages colorises et des couvertures au vernis slectif phosphorescent (oui, a brille dans le noir, j'ai test).

A suivre donc.

Nom srie  La Main droite de Lucifer  post le 24/06/2013 (dernire MAJ le 30/06/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme Pasukare je m'attendais un manga fantastique, avec un titre pareil. Et non, fausse route, il faut prendre a au niveau allgorique, et se plonger dans ce thriller un peu particulier.

Un peu particulier car il se droule dans le milieu mdical, avec un mdecin dchu qui reprend le collier un peu par hasard, au plus bas de l'chelle, et se redcouvrir une vocation en mme temps qu'une conscience. C'est plutt bien amen, l'univers des urgences me semble bien respect. Le personnage quant lui garde sa part de mystre, il est encore un peu froid (comme beaucoup de mdecins, finalement), du coup a ne le rend pas vraiment sympathique.

Dans le second tome l'histoire se diversifie en direction des personnages secondaires, ce n'est pas inintressant bien que cela ressemble a priori plus de la dispersion qu' une vritable intrigue complexe. Le troisime tome conclue l'arc de Saen, et un nouveau personnage intressant fait son apparition. Le quatrime introduit un nouveau personnage, qui va sans doute apporter de nouvelles interactions intressantes avec Katsumi et Nanami ; mais il s'achve sur un drle de cliffhanger, qui va ramener le rcit sur les voies du thriller un peu plus dur, a priori.

Dans le cinquime tome nous avons deux histoires, l'une concernant l'quipe du Dr Katsumi, qui continue s'toffer ; je trouve d'ailleurs que la personne "cde" un peu trop facilement, mais qu'importe, au final c'est toujours plaisant. La deuxime intrigue commence de faon assez muscle, osant s'aventurer un peu dans le pass du mdecin, avec l'introduction d'un nouveau personnage secondaire. Et dans le volume final, j'ai trouv l'intrigue finale assez moyennement tourne, une sorte de pirouette scnaristique qui vient un peu comme un cheveu sur la soupe...

Le dessin est de bon niveau, un peu en-dehors des standards du manga, a change un peu. Rien de particulier dire, si ce n'est que je trouve les visages fminins un peu "lgers", ils manquent un peu d'expression au dbut.

L'ensemble est donc loin d'tre dplaisant, mme s'il manque de liant au niveau scnaristique.

Nom srie  Isabelle la Louve de France  post le 08/11/2012 (dernire MAJ le 30/06/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Trs bonne surprise que cette nouvelle srie historique, qui marque l'arrive de Marie Gloris en tant que co-scnariste auprs de son mari Thierry, plus aguerri.

Elle nous conte le destin d'Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel et pouse du roi Edouard II d'Angleterre. Lequel, en plus de n'avoir aucune affection pour son pouse (au profit de diffrents mignons), se montre trs belliqueux envers son suzerain franais... Isabelle, surnomme la Louve de France, va donc se montrer violente...

Ds le premier tome a monte dj en puissance, Isabelle commence pter quelques trucs. Par la suite elle s'affirme encore plus, dans un rle trs contrast, trs ambigu. Je dois le dire, j'ai t surpris par la tournure prise par les vnements, la volont des deux co-scnaristes tant claire, sortant trs vite le rcit d'un quelconque train-train d'intrigues de palais et de manigances gopolitiques parfois complexes. Trs vite les enjeux deviennent clairs, mme si le positionnement de certains personnages reste flou... On verra que Roger Mortimer tient un rle crucial dans l'histoire, mme si je n'ai pas tout fait compris pourquoi il se retrouve dans une telle situation la fin...

C'est trs prenant, trs dense, et sans un illustrateur de choc, je dois dire que 'aurait t trs compliqu lire.

Heureusement l'espagnol Jaime Calderon a une technique somptueuse, avec un trait raliste qui m'a agrablement surpris. cela reste trs statique dans les situations (entendez par l qu'il y a trs peu de scnes d'action), mais je suis sduit. Le travail sur les couleurs de Johann Corgi, un dbutant qui promet, est tout aussi remarquable. Dans le tome 2 le traitement est peut-tre lgrement diffrent, j'ai eu l'impression, surtout au dbut, que le dessin tait un peu "flout" ou "cras". Mais juste un peu, la qualit reste au rendez-vous.

Un trs bon diptyque, qui n'a pas rougir de la concurrence avec la collection Vcu chez Glnat.

Nom srie  D  post le 26/02/2009 (dernire MAJ le 30/06/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Trs bonne entre en matire dans le genre vampirique.

La page Garulfo est tourne, nous avons l un rcit un peu plus noir, mme si Alain Ayroles ne peut s'empcher de glisser un peu d'humour dans son histoire. Cet humour est toutefois le bienvenu, cela permet de relcher un peu la pression. La reconstitution de la socit victorienne me semble trs srieuse, notamment dans ce mlange subtil de dcadence et de pudibonderie qui la caractrise parfois. Le personnage de Swindley, fortement inspir par celui d'Oscar Wilde, me plat beaucoup.

Le personnage de Drake est bien camp, il me plat beaucoup avec ce panachage d'hrosme un peu bourrin et d'intelligence cultive. Le lent basculement d'Elisabeth dans sa nouvelle condition est habilement amen, les changements de postures des personnages sont franchement bien quilibrs. Et n'oublions pas que certains gardent leur part d'ombres... L'histoire aurait pu se terminer la moiti du tome 2, mais Ayroles introduit d'autres lments et personnages qui nous emmnent sur d'autres pistes. Astucieux. dans le tome 3 on approche galement l'histoire de Jack l'Eventreur, mais il s'agit -ou pas- d'une fausse piste. La fin du rcit est relativement prvisible, mais j'ai bien aim son cheminement et son traitement.

Le tout est remarquablement servi par le trait jouissif de Bruno Maorana, qui n'a pas pour autant lch certains "tics" visuels de Garulfo. C'est un plaisir pour les yeux. dommage qu'il aie dcid d'arrter la BD

Un classique.

Nom srie  Petites cervelles  post le 30/06/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Aprs le fort sympathique Minimum Wage, le touche--tout Bob Fingerman s'attaque au rcit de zombies.

L'ide est bonne sur le papier, mme si le genre est ultra-encombr ces dernires annes. Pourtant Fingerman se place sous le patronage, ou du moins revendique l'influence de George Romero, le pape du genre au cinma, en essayant d'utiliser le mme esprit potache. a tombe bien, a se droule dans une cole.

L'histoire est truffe de traits d'humour, de tirades drlatiques, mais pour le coup, j'ai trouv cet humour moins efficace que dans Minimum Wage.

Ct dessin, c'est trs outr, Fingerman a dcid de ne pas se mettre de barrires. Curieusement j'ai trouv certaines pages floues, comme si le traitement des couleurs crasait compltement le trait. Ce n'est toutefois pas dsagrable.

Assez sympathique, mais sans plus.

Nom srie  Terra Australis  post le 27/06/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Terra Australis est une vraie bonne BD.

De celles qu'on ne fait plus, un projet pharaonique destin raconter la premire phase de colonisation de ce qu'on appellera plus tard l'Australie... Laurent-Frdric Bolle est un scnariste atypique, qui touche de multiples sujets, et visiblement celui-ci lui tenait coeur puisque le projet a dur cinq ans (je crois).

Le rsultat est trs intressant ; j'ai eu un peu de mal au dbut pour comprendre qu'il essayait de nous conter le "recrutement" des diffrents protagonistes, lesquels vont donc prendre part cette expdition toute particulire. Tous les aspects de la question sont abords, du ravitaillement aux besoins sexuels, la nourriture en passant par les tenants et les aboutissants politiques et gopolitiques. On nous parlera mme du rendez-vous manqu avec La Prouse... Vraiment du trs bon boulot de ce ct-l.

Philippe Nicloux est encore peu connu dans le milieu de la BD malgr des albums russis chez Les Enfants rouges, mais ce projet l'a visiblement galvanis puisqu'il a ralis des planches trs belles parfois, dans des tons griss assez matriss.

A lire, donc.

Nom srie  La Maison qui grince  post le 22/06/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etrange histoire que celle de cet immeuble peupl de personnes peu ordinaires, entre l'obsd par les personnes malades, la mamie qui se fond -littralement- dans le dcor, l'obse qui dirige un club de gourmands et la femme entre deux ges qui s'occupe d'un club d'entraide pour justement maigrir...

L'occasion pour Karrie Fransman de faire une tude de moeurs aussi fine que drangeante, ses personnages allant trs loin dans leurs obsessions, entre sexe, alination urbaine, solitude et dpravations diverses.On est un peu dgot, un peu fascin, mais on ne peut s'empcher d'aller plus avant, de voir comment cela va finir... Et forcment cela sera cruel.

Le dessin de Fransman est trs particulier, parfois pur, parfois plein de dtails, et les visages de ses personnages sont vraiment tranges, avec ces cercles figurant les joues...

Une vraie curiosit...

Nom srie  Myrmidon  post le 16/08/2013 (dernire MAJ le 22/06/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dauvillier est l'un des spcialistes de la bande dessine franaise jeunesse, comme en attestent les russites de La Petite Famille, Dino et Pablo, Hugo et Cagoule, "L'Enfant cache" ou encore Monsieur Lapin...

Ici il inaugure un nouveau concept : un enfant, au gr de ses dguisements, va vivre des aventures entirement sorties de sa seule imagination. Les lments de son imagination sont dpourvus de couleurs, permettant de bien les identifier. Le rcit est muet, ralis l'italienne avec une, deux ou trois cases par planche. Une grande respiration donc, o Thierry Martin, au trait aussi sensible que sobre, se sent parfaitement l'aise.

Le premier tome, avec Myrmidon en cow-boy, pour une belle aventure. Dans le second, Myrmidon part dans l'espace aprs avoir trouv un scaphandre spatial, et va rencontrer une drle de crature dans les toiles. Dans le tome 3, le rcit sort des cases, de faon plutt originale (pour des rcits destins aux petits), pour un affrontement avec un dragon et sa progniture. Toujours aussi russi, vocateur et sympathique.


La lecture est trs facile pour les primo-lecteurs, et mme pour la catgorie juste en-dessous.

Je valide.

Nom srie  Anuki  post le 29/09/2011 (dernire MAJ le 22/06/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Trs trs sympa cette BD jeunesse. Les auteurs ont pris le parti d'en faire une version muette, et de tout faire passer par le dessin.

Le pari est russi, c'est diablement dynamique et vraiment mignon. Le dessin est dpouill, mais vraiment efficace, aid par des couleurs pastel plutt bien choisies. La mise en scne est varie, et s'adapte aux besoins du rcit, entre cases proches du gaufrier d'une part, et personnages qui voluent sur une seule page (sans cases donc), d'autre part, lorsqu'Anuki est poursuivi par un ours, par exemple. Il y a en outre des petites audaces au niveau des cadrages, qui laissent augurer d'un dessinateur de premier plan.

Les poules se posent non pas vraiment en adversaires du petit garon, mais plutt en contrepoint humoristique, voire en moteur de l'histoire. C'est trs facile comprendre pour les tout-petits, et donc tout fait adapt leur lecture. Et la fin est vraiment mouvante. Pas cucul, juste mouvante. En quasi demi-format, ce petit album est de plus trs pratique.

Les tomes 2, 3 et 4 jouent sur le mme registre sur le plan du graphisme. Il y a quelques diffrences narratives, avec des castors toutefois plus prsents, puis un lapin et un loup dans le tome 3... La fin est plus axe sur l'humour, mais le message est similaire : quand on a des amis, il ne faut pas les oublier. Dans le tome 4 le scnario volue quelque peu, avec l'introduction d'une nouvelle rivalit, et la notion d'alliance pour tre plus forts.

Je recommande cette sympathique srie pour petits, videmment.

Nom srie  Golgoth Aqua Tek  post le 22/06/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, une socit du futur avec comme nouveaux jeux du cirque des combats de robots, ce n'est pas vraiment original, mais il se trouve qu'Amziane avait vraiment bien travaill son background, avec toute une catgorisation des robots de combat, un historique de ce "sport", et mme des fausses coupures de presse centres sur l'un des personnages principaux de l'histoire, Miho Lee...


Sauf que tout a ne suffit pas faire une bonne histoire... Le rcit est centr sur un gosse de riche qui ne fout rien, couche avec une top model gentille mais sans cervelle, et assiste des combats de robots, tandis qu'une jeune femme, visiblement partie intgrante de services secrets, va l'approcher. L'album se termine avec le mot fin, alors que RIEN n'est arriv, mis part le combat des deux mechas. Un peu de cliffhanger justement la fin de cet album, mais on ne connatra jamais la suite.

Ct dessin Amziane sortait de son adaptation de Paco Ignacio Taibo II, mais son trait tait encore trop "jeune", trop hsitant, la limite de ce qui est acceptable en publication professionnelle. Corentin se charge des passages mettant en scne les mechas, dans des dcors 3D tellement mal gr que leur intgration dans une BD les rend illisibles. Quant aux robots, s'ils sont anatomiquement ou mcaniquement corrects, ils sont traits avec des couleurs qui les rend peine visibles... Un comble.

Bref, un beau loup.

Page prcdente Page Prcdente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 188 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque