Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1217 avis et 480 séries (Note moyenne: 2.78)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Donjon crépuscule  posté le 29/09/2010 (dernière MAJ le 24/03/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Si cette époque de « Donjon » m’a insensiblement moins touchée, je ne peux pas la dissocier des autres et ne peux que lui accorder à elle aussi la note maximale.

Pour ce qui fâche, tout d’abord il y a le graphisme des deux premiers tomes, qui est, il faut bien l’avouer, assez raté, ce n’est pas loin d’être du gribouillage, un trait épais et tremblotant, agrémenté de couleurs assez laides. Le troisième tome n’a plus rien à voir, affiné et joliment colorisé il est quant à lui, réussi. Quant au style de Karascoët qui prend la suite, il me convient, je l’apprécie comme j’ai apprécié tous les autres dessinateurs qui se sont attelés à cette fabuleuse série qu’est « Donjon ».

Côte scénario c’est très différent des autres épisodes, la nostalgie prend place car on nous narre la fin de l’histoire, c’est triste, mais j’aime le principe des époques et j’ai tout autant été conquise par cette partie que par les autres, j’aime ce que Sfar et Trondheim ont décidé pour l’avenir de leurs personnages, vraiment uniques dans le monde de la bd. Ce qui m’a légèrement dérangée, c’est que j’ai parfois eu l’impression que les auteurs avançaient à tâtons, je précise tout de même que tout se tient, c‘est juste que ce récit m‘a paru un peu décousu par rapport aux autres donjons.

Le rythme des sorties a beaucoup ralenti et c’est finalement la seule chose qui me chagrine vraiment.

Suite et fin
Même si certaines choses m'échappent car je n'ai pas relu tous les tomes précédents avant de me jeter dans ces deux derniers, je dirais qu'en tant que fin de "crépuscule" ça me convient.

Par contre je passe ma note de culte à 4/5 car malgré sa grande richesse, cette série reste intrinsèquement inachevée. Par série j'entends absolument TOUS les donjons, car les différencier n'a pas de sens à mes yeux, même les Donjon monsters et ses histoires au tome par tome.

Bref, ça laisse un goût amer qui aura du mal à passer, car la relecture sera très frustrante sachant tout ce qu'on ne saura jamais.

Nom série  L'Honneur des Tzarom  posté le 06/01/2010 (dernière MAJ le 01/03/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dernier Lupano ! Chouette ! Et c'est aussi le mot qui peut résumer cette bd, un véritable moment de détente, coloré et pas prise de tête, avec en plus pas mal d'humour. L'histoire est entraînante et pleine d'action, la seule chose que finalement je pourrais lui reprocher c'est un petit manque d'originalité.

On a ici les aventures d'une famille de gitans escrocs mais transposée dans un univers de science-fiction, ce dernier point est bien trouvé mais le reste l'est moins. Les personnages extraterrestres, les vaisseaux et tout ce qui va avec ce genre d'univers a déjà été rencontré ailleurs et la famille de gitans est la famille type, débrouillarde, pleine de ressources, prête à affronter les plus grands dangers, et évidemment une fille à marier belle comme le jour et à fort caractère, sans oublier le chien de la famille, qui lui par contre, détonne un peu... Et que j'adore.

Ce qui fait essentiellement le charme de cette production c'est l'attachement que l'on a envers les personnages qui sont à croquer et le dessin qui sert à merveille le récit, surtout au niveau de l'humour avec les poses amusantes que prennent les personnages et leurs trognes exquises et extrêmement expressives. Le tout étant fortement coloré aux couleurs très vives, c'est une lecture pleine de vie et de bonne humeur.

Suite et fin
Je reste sur mes premières impressions, le dessin est de même qualité dans ce tome deux, ce qui est fort appréciable.
Le scénario emboite parfaitement le pas à la suite de l'histoire, avec pas mal d'action à la clé et une chute qui par certains aspects est quelque peu convenue, elle surprend sur d'autres.
Une sympathique histoire à garder sous le coude, en attendant une seconde relecture.

Nom série  Le Petit Monde  posté le 28/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une lecture agréable surtout visuellement, dans son style manga je ne trouve quasiment rien à redire. Les couleurs sont belles et le trait dynamique, peut-être certaines cases ne se lisent pas d’emblée et il faut un petit effort pour tout déchiffrer, mais ce n’est pas un frein à la lecture.

Ce conte de Peter Pan revisité dans un univers futuriste est assez original mais il table beaucoup trop sur l’action à mon goût, j’en suis sortie un peu frustrée. J’aurais aimé mieux connaître le petit monde ainsi que les personnages, en l’état je dirais que deux tomes auraient presque suffi, afin de condenser un peu l’histoire. Quant au discours manichéen de Morvan sur le tome 2 (je crois) : les riches sont des vilains, les pauvres les gentils, les premiers étant coupables de toute pauvreté, c’est un peu réducteur et agaçant, heureusement que ça ne dure qu’une toute petite flopée de planches. Sinon j’ai bien apprécié le côté gore mais qui reste contenu.

Un moment divertissant mais sans plus.

Nom série  L'Autre Monde  posté le 09/01/2008 (dernière MAJ le 28/02/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Première lecture : 5/5
Pourquoi le ciel tombe-t-il ? Cela m'a tenu en haleine tout le long du récit et la chute est excellente. Quel joli conte ! Et quelle originalité !
Jetez-vous dessus vous ne serez pas déçu. On ne peut être qu'emporté par les aventures de ces personnages.

Et puis le dessin est excellent, plein de détails, très travaillé avec des couleurs gaies et reposantes. Une grande bouffée d'air pur et un moment de détente totale.

Une BD à posséder. A lire et à relire, sans modération.

Relecture
Comme quoi... les goûts changent et le plaisir de lecture ressenti il y a quelques années s'estompe des années après. La seule chose qui m'a été tout aussi agréable est la colorisation, que je trouve toujours parfaite. Le dessin m'a moins plu qu'auparavant, je trouve les visages un peu figés.

Quant au récit, si j'ai été totalement immergée dans cet univers, la relecture a été nettement moins immersive. Un peu trop de fantastique, avec les sirènes, les gobelins et le père Noël, même si cela donne lieu à de jolies scènes ces éléments me semblent hors propos. Je me souviens que ça m'avait interpellée aussi à l'époque, mais le plaisir des yeux l'avait emporté sur le scénario. Je trouve aussi les filles de cette B.D. un peu nunuches.
La chute reste intéressante.

J'ai passé un bon moment de relecture, mais je n'en ferai pas une troisième.
A noter aussi que L'Autre Monde fait partie de mes premières lectures B.D., depuis j'ai découvert d'autres univers, d'autres graphismes que je trouve plus attrayants, laissant à la traine mes premières découvertes.

Nom série  L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu  posté le 27/04/2011 (dernière MAJ le 24/02/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tome 1 : 3,5/5

J’adore Lupano et jusqu’à présent je n’ai jamais été déçue par ces histoires, pourtant, au début de ma lecture de cette dernière production j’ai eu comme un doute… : serait-il en manque d’inspiration ? J’ai essayé de chasser cette pensée absurde, indigne de l’intérêt que je porte à cet auteur. A chaque page tournée j’attendais le rebondissement qui se faisait attendre… rien, j’étais face à un simple western, avec néanmoins quelques traits d’humour et de dérision. C’est arrivée grosso modo vers la moitié de l'ouvrage que les surprises arrivent ainsi que les fameux rebondissements, et bien qu’ils n’atteignent pas les hauts sommets sont infiniment plaisants et drôles. Ce n’est peut-être pas le western du siècle, mais il m’a comblée, léger et entraînant, il est accrocheur jusqu’à la dernière planche, et c’est là que j’aurais bien aimé avoir la suite sans devoir attendre plus longtemps.

On a droit à une honorable galerie de personnages, hauts en couleurs et en connerie pour certains, enfin non, pour tous, et surtout on s’attache immédiatement à tout ce petit monde, qui a bannit de son vocabulaire le mot « confiance ».

Le dessin est aussi sur un ton humoristique avec des trognes bien expressives. Les couleurs informatisées m’ont un peu surprise au début, bien qu’elles soient bien appliquées et suffisamment détaillées, mais cette impression bizarre est vite passée. Par ailleurs, je trouve la couverture particulièrement réussie.

Tome 2
J'ai décroché. Déjà la colorisation de ce tome m'a carrément déplu, moins nuancée que dans le premier tome et encore plus artificielle. Ensuite je trouve la suite de l'histoire plutôt convenue, avec des personnages pas forcément attachants, voire énervants comme la gonzesse, je n'ai plus les noms car j'ai revendu la série. Le seul à trouver grâce à mes yeux est le personnage principal, sinon pour le reste j'attendrai le prochain Lupano.

Nom série  Le Temple flottant  posté le 24/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je trouve dommage d’avoir traité ce récit comme un conte et non comme une histoire fantastique qui aurait pu être plus aboutie, éditée même en deux ou trois tomes, plus longue et plus prenante. La trame dans sa globalité est bien pensée mais la lecture est trop rapide, le suspense a à peine le temps de se mettre en place qu’on arrive à la chute. Les personnages et leurs histoires personnelles auraient pu être plus développées, les scènes allongées histoire de donner plus de consistance au tout.
Ceci dit c’est un joli récit, un petit moment de détente mais qui n’atterrira pas sur mes étagères, car ma frustration l’emporte.

Graphiquement c’est très joli, le dessin et la colorisation s’accordent parfaitement au conte et à son ambiance fantastique.

Nom série  Charly 9  posté le 23/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avais entamé la lecture du Charly 9 de Jean Teulé que j’ai laissé tomber après peut-être un tiers du livre. J’avais adoré son style cynique et humoristique pour nous raconter cette tranche d’Histoire, et puis ça a subitement arrêté de me faire rire, j’ai rangé le livre et l’ai oublié, non sans ressentir une pointe de frustration car j’aime le style du sieur Teulé. Lors de la parution de la B.D. je me suis souvenue de l’arrêt intempestif de ma lecture et n’ai pas eu envie de me plonger dans celle-ci malgré un graphisme qui m’attirait irrésistiblement, mais toutes ces critiques positives m’ont fait changer d’avis.

J’ai retrouvé exactement la même ambiance que celle du livre, l’adaptation de Guérinaud est au poil ! J’ai bloqué au même endroit pour les mêmes raisons (que j’avais oubliées), le massacre !… animalier évidemment, pas humain, toute cette boucherie de pauvres bêtes sans défense me soulève le cœur ! Malgré tout, pour le plaisir de l’œil et la part d’Histoire, j’ai continué et j’ai finalement beaucoup aimé, du coup je me dis que je vais peut-être relire le bouquin.

Certainement que du côté historique il y a quelques raccourcis ou petits arrangements, mais je pense que ce n’était pas le but de l'auteur que de faire du pointillisme mais plutôt un récit décalé, où la psychologie, le cynisme, l’humour et la rage humaine prendraient le dessus. Car notre Charly est vraiment frappadingue, comme tous les rejetons de cette bougresse de Catherine d’ailleurs, mais Teulé sait le rendre attachant.
C’est une lecture facile et fluide, presque légère, où l’on n’est pas assommé par les faits historiques, tout en ajoutant quelques infos à notre culture générale, ce qui fait de cette B.D. un objet à lire et à posséder.

Le graphisme est parfait, tant au niveau du trait que de la colorisation que Guérinaud maîtrise parfaitement, mettant en valeur chaque scène, surtout les plus noires et sanguinaires.

Nom série  La Marche du crabe  posté le 10/01/2011 (dernière MAJ le 26/09/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Péchés mignons m’a définitivement ennuyée, Zombillénium m’a plu et cette « Marche du Crabe » m’a ravie, c’est plutôt agréable d’aller crescendo dans l’intérêt d’un auteur. Cette dernière série d’Arthur de Pins se révèle captivante et on ne peut plus originale. Déjà de par son graphisme, épuré et moderne, aux couleurs douces comme une caresse et aux formes rondes qui donnent l’impression de rebondir de crabe en crabe et de case en case. Ce graphisme très soigné est en parfait accord avec le récit, il va à l’essentiel avec douceur et met bien en valeur ce petit univers tout de sable et de pinces fait, auquel les gens ne prêtent pas forcément attention, trop occupés à se faire dorer la couenne sur la plage.

Le scénario est tout aussi ravissant, on s’attache immédiatement à ces petits crabes malchanceux, affublés d’un destin sadique qui prend plaisir à les coincer en des lieux où seule la mort sera une douce délivrance. Mais « le crabe » n’a pas émit son dernier cri, face à cette cruelle destinée, prenant ces deux pinces à bras la carapace, il va s’acharner pour changer cette injuste soumission à la nature, acharnement qui se transformera en incroyable aventure. Les humains aussi sont conviés à celle-ci, de gentils humains… apparemment, mais seront-ils à la hauteur et que peut-on réellement attendre d’eux ?

La dernière question restera : aurez-vous toujours envie de manger du crabe après ça… ?

Tome 2
Une suite est à la hauteur du premier tome tant visuellement que scénaristiquement. Je dirais même encore meilleur car les humains se font plus discrets laissant toute la scène aux crustacés. L'auteur touche avec humour et sans jamais se montrer moralisateur à des sujets importants, tels que la pollution, la différence ou la persécution.
J'attends vivement le dernier tome.

Tome 3
Ce dernier opus m'est tombé des mains, j'ai eu la sensation de piétiner, l'histoire tire en longueur, deux tomes auraient largement suffi. J'ai totalement décroché, je n'ai même pas fini le tome tant je l'ai trouvé ennuyeux, cette suite est trop classique et sans surprise. De plus, comme la plupart des crabes se ressemblent j'ai eu un peu de mal à me replonger dans le récit, ce qui ça n'a pas arrangé les choses.
Tant pis, j'aime beaucoup le style graphique mais j'attendrai une autre série de l'auteur. Celle-ci est déjà revendue.

Nom série  Versailles  posté le 03/10/2012 (dernière MAJ le 26/09/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Superbe découverte ! Tout d’abord une jolie surprise de la part de Convard dont je n’ai jusqu’à présent apprécié que sa série Chats.

L’histoire est fabuleuse, elle prend racine dans une communauté restreinte et s’achemine tout doucement dans un monde aussi vaste que l’univers, mais j’en ai déjà trop dit. « Versailles » est aussi riche en dialogues que le sont les décorations du château et les évènements nombreux et cadencés, la lecture est dense et prenante, on ne regrettera pas cet achat. Le rythme est pour ainsi dire parfait, on découvre ce récit avec gourmandise et pourtant les premières pages m’ont parue un peu trop abracadabrantes et c’est sans doute ça qui malgré tout m’a poussée à aller plus loin, ça aurait pu prendre une tournure totalement saugrenue voire stupide, mais au contraire plus on tourne les pages et plus on se rend compte de la richesse et de l’originalité du scénario.

J’espère que la suite sera à la hauteur, qu'elle ira en grandissant et qu'elle ne restera pas sur le plancher des vaches, confinée dans son château et ses alentours, car au vu de la fin de ce premier tome ce serait un peu décevant. Ceci dit et vu la collection, j'ai bien peur qu'elle prenne la route que je redoute, maintenant ça peut aussi être très bon, à voir.

Graphiquement ce « Versailles » est royal avec d’innombrables détails et une colorisation équilibrée, ni trop ni pas assez relevée, je n’aurai qu’une critique à faire sur le visuel, parfois certains visages sont un peu figés, c’est dommage car le reste est parfait.

Note à la baisse
Ce que je craignais est arrivé, le second tome n'a rien à voir avec l'univers du premier, en l'état cette histoire perd tout intérêt à mes yeux. Je passe de 4 étoiles à 2 et c'est bien gentil.

Nom série  Freaks' Squeele  posté le 04/11/2008 (dernière MAJ le 13/09/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tome 1
Note 2,5.
J'avais une petite réticence à lire cette bd car en la feuilletant elle me semblait s'adresser à un public plutôt jeune, impression qui s'est confirmée par la suite.

Le début de l'histoire est intéressant avec cette école où l'on forme des super-héros, jeunes apprentis ne sachant pas encore bien utiliser leurs pouvoirs. Trois d'entre eux - laissés-pour-compte, derniers de la classe - vont finalement former une équipe bien sympathique ; les épreuves qu'ils doivent passer au début et l'intrigue qui s'y attache sont assez prenantes.
Tout se gâte à la fin, avec un test très puéril qui a eu raison de mon intérêt pour cette série - ce qui est vraiment dommage - cela dit je lirai tout de même la suite, peut-être était-ce juste un faux pas dans le scénario.

Le dessin quant à lui est très joli, l'alternance de scènes noir et blanc et couleurs est original, mais la colorisation est nettement plus belle et met plus en valeur les décors et les personnages.

Tome 2
J'ai préféré ce tome au premier et je remonte donc ma note à 4 étoiles, de plus le prix est assez modéré par rapport au nombre de pages très élevé de cette bd. Le ton est nettement moins puéril et le scénario beaucoup plus prenant que celui du premier opus. L'immense bibliothèque est impressionnante, je suis restée scotchée sur les planches.

Le dessin finalement me plait presque plus en noir et blanc qu'en couleur. A suivre.

Tome 3
Le graphisme est toujours aussi ravissant, par contre j'ai totalement décroché de l'histoire car le ton est vraiment trop adolescent à mon goût, comme dans le premier tome mais en plus prononcé, les personnages m'ont très très vite agacée et je n'ai de ce fait même pas pu rentrer dans l'histoire. Sur d'autres séries ce "défaut" à mes yeux est bien passé, mais pas ici.

Objectivement c'est certainement une série intéressante, dont hélas je ne suis pas bon public.

Nom série  La Dynastie des Dragons  posté le 08/09/2010 (dernière MAJ le 21/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Civiello s’est enfin mis à la couleur ! Et 70 planches rien que pour le premier tome !
Bon quand je parle de la couleur, je ne suis pas en plein délire, je parle de vraies couleurs, de rouge ! du vert, du bleu, du jaune, il y a même du rose ! Il a élargi sa gamme de teintes, on sort de ses - quoique merveilleux - tons qui tirent tous aux marrons, beige, jaune et vert. Cela dit il y a encore pas mal de planches sur ces tons là, mais mélangées aux autres cela crée une ambiance immersive. Le résultat est magnifique, ça m’a un peu rappelé La Légende des nuées écarlates, dans son ensemble, même si j’ai préféré le scénario de cette dernière série.

Côté histoire, elle mélange justement Histoire et fantastique, mais de façon relativement légère. Le seul souci, à mes yeux, pour qui n’a pas le nez dans l’Histoire chinoise ce sont tous ces noms, que ce soient les personnages, les villes, les fleuves ou autres, qui se ressemblent tous et qui ont fini un peu par me perdre. Heureusement j’ai suivi les personnages principaux, mais les autres j’avoue que je ne sais plus très bien qui a fait quoi, ni qui a dit quoi, mais ce n’est pas important pour suivre la trame principale du récit, lors de la relecture cela sera certainement plus clair.
Sinon en dehors du fait qu’on apprenne quelques faits historiques le scénario reste pour l’instant assez convenu, certes on suit les personnages avec intérêt mais il n’y a pas réelle surprise. Sauf peut-être pour la partie fantastique qui elle est nettement plus mystérieuse.

Suite et fin
Je viens de relire mes impressions sur le premier tome et elles sont exactement les mêmes après relecture de celui-ci. Pour ce qui est des deux autres voici mon ressenti.

Avant tout le graphisme. C’est toujours un bonheur que de regarder le travail de Civiello, et comme je le dis plus haut le plaisir est encore plus fort avec sa colorisation haute en couleurs. Par contre je lui trouve un petit défaut, c’est qu’il est parfois un peu irrégulier, il y a des planches où l’on ne trouve aucun défaut et d’autres où quelques approximations de sont glissées, avec le plus souvent des visages humains un peu figés et moins travaillés que d‘autres, il y en a certains qui semblent avoir été pris en photo ! Mais pas tous hélas. A contrario ces personnages fantastiques sont toujours parfaits.

Pour ce qui est de la suite du scénario, je me demande pourquoi avoir voulu inscrire l’histoire dans une période historique réelle, si ça passe sur un tome, sur trois c’est un peu lourd et ça m’a juste fait décrochée au milieu du dernier tome, et s’ils n’y avait eu Civiello aux pinceaux pas sûr que j’aurais fini la série, tous ces noms à la con m’ont bien pris la tête, avec la question incessante : de qui parle-t-on ? J’aurais plutôt vu un récit à la Okko, se déroulant dans un pays asiatique imaginaire, où l‘on a plus de liberté pour rendre le récit totalement fluide. D’autant qu’à partir du tome 2 le fantastique prend un peu le dessus et je ne trouve pas que ça s’accorde vraiment bien avec l’Histoire, à mon goût ça ne fait que la rallonger inutilement.
Il y a aussi un petit manque d’humour, certes c’est un drame, mais quand même une petite touche n’aurait pas été de trop, histoire de décompresser un peu.

Un 3/5 car c’est globalement une bonne lecture pour peu qu’on soit fan du dessinateur ou qu’on ne soit pas fatigué, si c’est le cas il ne vaut mieux pas l’entamer à ce moment là.

Et une option d’achat car c’est du Civiello, tout simplement.

Nom série  Haven  posté le 03/06/2011 (dernière MAJ le 21/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le scénario de ce premier tome est relativement dense, on y rencontre une belle tripotée de personnages et on découvre une partie du monde où ils évoluent. D’un autre côté, tout ça a un petit air de déjà-vu, mais les personnages très attachants font toute la différence et rendent la lecture on ne peut plus agréable et prenante. Je dois dire qu’ils sont eux aussi un peu stéréotypés mais la petite dose d’humour que leur a insufflée l’auteur rend leur compagnie on ne peut plus charmante.

Comme Ro, je me suis posée la question de savoir comment il est possible que personne ne connaisse la cité d’où provient Haven alors que les alentours ont l’air très peuplés. Peut-être y aura-t-il une explication plus tard. Mais à part ça rien ne m’a interpelée dans le reste de l’histoire, histoire qui par ailleurs ne se prend pas vraiment au sérieux, c’est une aventure de fantasy un peu humoristique à consommer telle quelle, sans prise de tête.

Le dessin s’accorde à la perfection avec ce genre de production, par contre j’ai trouvé la colorisation pas assez peaufinée, certaines cases ont parfois un visuel presque moyen. Les tons de couleurs sont eux bien choisis. Les visages légèrement manga sont aussi bien adaptés à l’histoire.

Tome 2
La suite est trop classique et ne réserve pas vraiment de surprise, mais surtout, ce qui m'a fait arrêté cette lecture, c'est que ça se rapproche vraiment trop d'une lecture pour adolescents, avec pas mal de naïvetés et de bon sentiments parsemés tout au long du tome.

Nom série  Le Bois des Vierges  posté le 18/02/2008 (dernière MAJ le 21/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note : 2,2/5

Très belle histoire. Tout d'abord grâce au dessin de Tillier, toujours aussi beau, et ses couleurs si particulières. En espérant qu'elle ne laissera pas tomber comme pour le troisième tome de Fée et tendres Automates.

Le scénario est très original, l'union de l'Homme et de l'Animal, du poil et de la peau, où évidemment les choses ne se passent pas comme prévu.
C'est vraiment bien mené, et la psychologie des personnages est bien développée. La rancune que ces deux clans ont l'un envers l'autre est présentée de façon très réaliste. On croirait presque que c'est une histoire vraie, malgré les "personnages animaliers". Tous, poil et peau, sont attachants.
C'est tout de même une histoire assez sombre, où la vengeance et la haine sont omniprésentes.

Sur le bois des vierges il n'y a pas beaucoup de révélations, ce qui maintient le suspense jusqu'à la fin et qui nous fait trépigner d'impatience dans l'attente du deuxième tome.


Suite et fin
Après un premier tome réussi, j’ai eu une excellente surprise pour le suivant, qui est aussi le seul dont le nom de la série est en totale adéquation. Hélas…, comme c’est souvent le cas avec Dufaux, il a de très bonnes idées qui restent inexploitées ou carrément laissées en plan comme c’est le cas ici. En effet il met fin brutalement à tout ce qui faisait l’intérêt de cette série, c’est-à-dire : le Bois des Vierges, et je ne parle pas ici de la série dans sa globalité mais du bois en lui-même. Peuplé de créatures mythologiques avec quelques références de contes, c’était fort jouissif, mais tout ceci disparait pour laisser place dans le dernier opus à une chute très classique et carrément prévisible vu le titre de ce dernier.
En même temps, je ne m’attendais à rien en particulier vu que je suis presque systématiquement déçue par les scénarios de Dufaux. Toutefois ça se laisse lire et un 3/5 me semble correct.

Par contre, cette lecture aurait été bien plus agréable et j’aurais certainement mis l’option d’achat et gardé mon joli coffret si l’impression du tome trois n’avait pas été ratée, en effet les couleurs sont saturées et trop fortes, de ce fait on perd énormément en qualité graphique et donc forcément en plaisir de lecture.

Nom série  Bjorn le Morphir  posté le 26/08/2009 (dernière MAJ le 20/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En feuilletant cette bd elle m'a instantanément fait penser à Capucin tant graphiquement que par l'univers que je pouvais y entrevoir. Après lecture je peux dire que c'est dans le même style, si ce n'est que Bjorn le Morphir est nettement moins cruel et sanglant, un peu plus adapté à un public à partir de 10 ans, bien qu'il ne manque pas de scènes impitoyables, avec des morts et un peu de tripaille. Thomas Lavachery nous propose une adaptation bd de son propre livre qui a reçu le prix Libbylit en 2005, le Prix Sorcières en 2006, et le Prix Jeunes Dévoreurs de livres en 2006 aussi, beau palmarès et l'adaptation semble être à la hauteur. En tant qu'adulte j'ai beaucoup apprécié cette lecture, mais elle a quelques détails encore trop typés jeunesse pour que je sois totalement conquise, - d'où ma note - mais pour les plus jeunes c'est parfait.

L'éditeur m'a confirmé qu'une suite est prévue : Borjn aux enfers. J'espère que tous les autres tomes du roman le seront aussi, en tous cas je les attends d'ores et déjà.

Bjorn le Morphir est une histoire de vikings dans laquelle l'auteur a ajouté une bonne touche de fantasy avec de forts beaux dragons, un personnage parmi les principaux qui n'est autre qu'un troll, et quelques goblins qui apparaissent furtivement à la fin de ce premier tome. Borjn est un jeune garçon qui va découvrir qu'il a en lui le pouvoir du morphir, un don qui le rend très fort et qui le mènera sur le chemin de belles et dangereuses aventures. Des êtres fantastiques parcourent ce premier tome, un guerrier de glace et un loup-garou, la fin du récit nous laisse entrevoir qu'il y aura moult démons à combattre par la suite. Le rythme est excellent, l'histoire ralentit et accélère en fonction des situations. La narration et les dialogues sont un poil enfantins, mais sans excès ce qui ne gêne pas une lecture pour un adulte.

Graphiquement c'est aussi très réussi. Le dessin est clair et animé ; le trait est fin ; et le tout est coloré avec goût avec des couleurs vives toujours bien choisies. Les visages sont ronds et anguleux à la fois et font très bien passer les sentiments des personnages. Le dessinateur Thomas Gilbert est apparemment nouveau dans la bd et cette première production est excellente.

Tome 2
La qualité est toujours au rendez-vous, sauf que ce tome se lit un peu trop vite, dix petites minutes maximum, le premier tome était un peu plus fournit côté dialogues. Par contre je trouve cette aventure plus originale que la précédente, malgré que la chevrette... trépasse... sniff...

Tome 3 et début du 4
La suite des aventures est plutôt sympa si on est un public jeune, les tomes précédents étaient plus "tous publics", mais au fil des tome ça tend à ne s'adresser qu'à un public jeune ou pré-adolescent. Pour ma part j'arrête là, même si c'est une excellente lecture pour les gamins, je donne ici ma note et mon avis de lectrice adulte qui n'a pas de gosses.

Nom série  Thorgal  posté le 07/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n’aime pas Thorgal, j‘ai lu une quinzaine de tomes et feuilleté les derniers, histoire de me faire plaisir visuellement avec la nouvelle colorisation de Rosinski. Le cycle de Qâ très estimé par les lecteurs m’est carrément tombé des mains.

Parfois il a certaines séries un peu moisies au ton un peu naïf qui passent plutôt bien, telles que Hans, Storm ou Le Mercenaire par exemple, Thorgal, lui, m’a horripilée. Le discours est souvent puéril et manichéen, les raccourcis trop nombreux et trop faciles, les personnages pas forcément attachants, voire même énervants surtout chez les principaux, avec la palme pour Jolan et Kriss, qui me provoqueraient presque des pulsions meurtrières. J’ai plus apprécié les personnages secondaires, peut-être que leurs défauts ressortent moins vu qu’ils sont moins présents.

Mais ce qui m’agace le plus c’est que cette série ne sait pas sur quel genre danser, de prime abord c’est du médiéval fantastique, mais c’est surtout la dimension science-fictionnesque qui stagne en trame de fond sans jamais vraiment ressortir que je trouve désastreuse, car totalement inaboutie. Ce qui me fait penser qu’écrire des histoires de vikings demande moins d’imagination que des histoires de S.-F. où il faut faire preuve de plus d’imagination, au niveau du background en général et de la technologie. J’ai juste entraperçu Thorgal tenant un flingue sur l’un des derniers tomes, ce qui à mon goût arrive un peu tard. Bref, si je comprends le succès que peuvent avoir De Cape et de Crocs ou Universal War One, sans avoir apprécié ces lectures, j’avoue que je ne saisis pas vraiment celui de Thorgal.

Le graphisme malgré ses couleurs vieillottes me plait bien, même si Rosinski a fait bien mieux, et évidemment encore plus dans les quelques tomes avec la nouvelle colorisation. Malgré tout certaines cases et surtout visages laissent un peu à désirer, avec un trait un peu trop hachuré par moments.

Nom série  Les Mondes de Thorgal - Kriss de Valnor  posté le 19/11/2010 (dernière MAJ le 26/03/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Même si je n’ai pas fini la lecture de Thorgal, j’étais curieuse de connaître cette nouvelle série dérivée. C’est de l’aventure fantastique assez basique, qui ne surprend pas vraiment mais qui est distrayante et agréable à lire. J’ai tout de suite apprécié le dessin de Giulio de Vita, son trait est précis et les visages superbement bien réussis, il en va de même de ses perspectives, je trouve à ce dessinateur un immense talent. Le seul reproche que je pourrais faire c’est que la colorisation, bien que largement correcte, manque un peu de nuances et de détails et encore que… elle s’intègre parfaitement dans la série mère.

Le récit est bien mené, j’avais peur que ça tombe un peu dans le cucul mais il n’en ait rien, certes l’histoire est simple mais prenante et surtout les personnages sont attachants et suffisamment travaillés psychologiquement pour être crédibles. J’avoue que le graphisme y est pour beaucoup, car les personnages sont extrêmement expressifs et vivants, avec un dessinateur d’un niveau en dessous je ne sais pas si j’aurais autant apprécié ma lecture. Et puis c’est un personnage de Thorgal, ce qui lui donne une dimension plus riche et élargie, sinon ce récit serait à la limite du banal, surtout dans sa première moitié, la seconde est bien plus intéressante et originale.

Quoi qu’il en soit, j’attends la suite qui saura me flatter l'œil et l'esprit peut-être aussi, en tout cas je l'espère.

J'ajoute qu'il n'est pas vraiment indispensable d'avoir lu Thorgal pour rentrer dans cette histoire.

Tomes 2 et 3
Le graphisme est toujours de qualité et me plaît énormément, mais le scénario m'a laissée totalement indifférente, si j'ai apprécié le premier tome et l'enfance du personnage, dans le second la Kriss m'est sortie par les yeux. Je ne la supporte pas, arrogante, un caractère de cochon et une soif de vengeance démesurée. Dans ces conditions ce qui lui arrive m'importe peu, sans parler du racoleur début de troisième tome où elle est en couple avec une blondinette, pouah, en arriver là c'est petit petit. Et puis, bon, faut bien admettre que toutes ces aventures n'ont vraiment rien d'extraordinaire.
Bref, je refourgue le tout à la revente.

Nom série  Waterloo 1911  posté le 09/07/2011 (dernière MAJ le 25/03/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une réussite de Thierry Gloris, une uchronie à peine mâtinée de steampunk où le fantastique et l’Histoire se mêlent à la perfection. J'ai vraiment eu la sensation de me retrouver dans un monde parallèle, souvent je trouve les uchronies artificielles et parfois même poussives, alors qu’ici je suis immédiatement rentrée dans l’univers proposé, ce monde m’a paru totalement authentique et indiscutable. Chaque évènement est à sa place, chaque personnage tient son rôle avec naturel voire même avec élégance.
La touche fantastique est aussi la bienvenue, dans ce monde finalement tout est possible alors pourquoi ne pas en profiter ? Et le détournement de l’Histoire n’est pas en reste, l’auteur joue avec elle comme un enfant avec de la pâte à modeler et on sent qu’il s’amuse, il la triture, la tord, la roule et l’aplatît pour nous proposer une version surprenante et ludique.
Par ailleurs, les deux tomes se terminent à un moment crucial du récit où le suspense devient insoutenable et palpitant.

Le choix du dessinateur, Emiliano Zarcone, fait aussi partie de l’aboutissement l’œuvre. Des personnages expressifs, des perspectives parfaites, et les couleurs bien qu’informatisées sont superbement maîtrisées, tout en finesse et avec profusion de détails.

Suite et fin
Je vais commencer par le dessin. Celui-ci est réussi tout au long de la série, certes ; mais la colorisation change un peu trop, même si chaque tome, encore une fois, est très beau. De ce côté-là j'aurais aimé un peu plus d'unicité.

Pour ce qui est du scénario, j'ai apprécié l’histoire dans son ensemble, mais ce qui m'a un peu déçue c'est que la part donnée à l'Histoire est un peu trop importante. J'aurais préféré un récit qui voyage dans l'Histoire mais sans vraiment participer à celle-ci, comme c'est le cas dans le premier tome et aussi un peu dans le second, mais qui prend trop d'importance à mon goût dans le dernier.

Néanmoins, cette série est très bien traitée et est à lire au moins une fois.

Nom série  Tortuga  posté le 23/09/2010 (dernière MAJ le 25/03/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce « Tortuga » semble avoir été fait par le couple Trillo-Risso, mais ce sont bien deux français qui en sont les auteurs, le format comics de chez Ankama est aussi celui qui lui convient le mieux.

C’est ma première lecture d’un scénario de Sébastien Viozat et j’ai adoré. L’histoire se déroule dans un équilibre parfait, les évènements s’enchaînent tous au bon moment, aucune scène n’empiète sur l’autre, aucune lenteur ou accélération, tout est parfaitement calibré, tout arrive à point nommé. Les dialogues sont parfois croustillants et une belle touche d’humour vient saupoudrer le tout.
Le plus difficile est finalement de savoir dans quel genre classer cette histoire, une « aventure » de pirates basée sur des faits « historiques » mais où le « fantastique » prend une grande place. J’opterai pour cette dernière car c’est elle finalement qui dirige le plus le récit, faisant par exemple naviguer un navire encore plus troué qu’un vieux slip. Ce premier tome à l‘histoire très accrocheuse et au prix très raisonnable pour 94 planches se lit peut-être un peu vite.

Graphiquement, comme je le dis au début cela ressemble fort à du Risso, en un peu moins anguleux et un peu plus simple, bizarrement Antoine Brivet ne connaissait pas cet auteur, ses influences étant plutôt du côté de Mignola, bon, il faut bien reconnaître que Risso, Mignola ont un style très proche. La colorisation est sympa surtout pour une aventure dans les mers des Caraïbes, par contre j’avoue que j’aurais été curieuse de voir le résultat en noir et blanc, que je peux entrevoir magnifique. Cette première publication de Brivet est un vraie réussite.

Suite et fin
J'ai été moins conquise par ce second tome, ou alors je me suis un peu trop emballée pour le premier, quoi qu'il en soit au final c'est une histoire distrayante mais que je ne relirai pas. La part de fantastique que j'avais plutôt bien accepté dans le premier tome ne m'a pas convaincue par la suite, j'aurais carrément préféré un récit de base sans fantastique.
Le dessin par contre m'attire toujours autant.

Nom série  The Zumbies  posté le 22/04/2010 (dernière MAJ le 25/03/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
The Zumbies et sa couverture très spéciale n'attirera pas tout le monde, mais ceux qui seront suffisamment curieux tomberont sur un excellent graphisme et une sympathique histoire malheureusement un peu banale. Les auteurs n'ont pas apposé leurs noms sur la bd, certains reconnaîtront peut-être leur style, je ne vois vraiment pas l'intérêt d'une telle démarche, même en voulant faire dans l'original.
Merci à Ro de m'avoir fait connaître le nom des auteurs.

Le dessin va de la bichromie à la quadrichromie toujours dans les tons verts, le tout jouant avec le noir absolu ce qui par contraste lui donne de l'allure et une vraie beauté visuelle. De petites touches de rouge viennent maculer les planches d'un peu de joie furieuse et de gore. Les décors sont fouillés et les personnages très expressifs, graphiquement il n'y a rien à dire, c'est réussi !

Ce que je reprocherais principalement à cette bd c'est son scénario qui manque d'originalité, il y a certes quelques bons jeux de mots mais le reste relève du déjà-vu, malgré que le plaisir de se retrouver dans un univers bien déjanté soit toujours plaisant. Ce qui m'a agacée aussi ce sont toutes ces chansons en anglais, rock ou pas nous sommes en France que diable ! Ça rend la lecture juste un poil lourdingue. L'humour est présent mais il fait un peu moins mouche vu que l'on connaît déjà toutes ces situations c'est aussi un peu dommage.

Une note provisoire en attendant la suite et en espérant un peu plus de nouveauté et d'originalité.

Suite et fin
Moué, la suite m'est tombée des mains, à part le graphisme qui me plaît beaucoup, le scénario ne m'accroche pas du tout, je ne le trouve pas mauvais, mais personnellement il ne me parle pas. Il faut dire que le rock et les zombies ne sont pas forcément mes thèmes de prédilection et ils se sont avérés ici, à mon goût, plutôt ennuyeux. Cette suite n'est pas plus originale que le tome précédent, je ne l'ai d'ailleurs que bien souvent survolée. Tant pis pour le beau graphisme, la série part à la revente.

Nom série  Lady Doll  posté le 24/06/2010 (dernière MAJ le 25/03/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une bien belle bd que voici, faite par deux italiens. Ils nous offrent des planches belles à tomber et très féminines, dans un style proche de l’autre couple d’italiens Canepa/Barbucci et leur magnifique Sky-Doll.
« Lady Doll », avec un titre aussi très proche, met en avant un monde de poupées, mais celles-ci gardent leur statut premier, celui de jouet. L’héroïne, une petit fille défigurée et rejetée se réfugie dans ce monde peuplé de jolies poupées, dont certaines faites par sa maman.

Ce premier tome est assez basique et n’a rien de vraiment original en dehors de son sublime graphisme, le scénario ne dévoile pas encore grand-chose, je ne peux pas trop en dire au risque de tout raconter. Ce conte noir se dirige tout droit vers le conte macabre, qu’il est déjà en partie, mais pas de manière assez appuyée à mon goût, à moins que les auteurs n’aient voulu choquer les plus jeunes et préfèrent ne pas trop tomber dans le gore. C’est dommage car le décalage entre le dessin enfantin aux belles couleurs roses et rouges, aux visages tout en rondeurs, s’accorderait parfaitement avec cadavres et sang à profusion.
La voix off aussi est un peu simple, peut-être un peu trop, encore une fois à mon goût, mais ce n’est pas gênant en soi.
J’attends la suite en espérant qu’elle soit bien plus sombre que ce premier tome.

Suite et fin
Ce second tome vient clore le récit de manière honorable. Le graphisme est toujours aussi joli et l'histoire s'enrichit énormément. Le premier opus ne faisait que poser les bases du récit et non seulement celui-ci avance bien mais il revient aussi sur le passé des personnages. Même si je ne me suis pas ennuyée, je ne relirai pas la série, car l'aspect "histoire d'amour" ne me plaît pas plus que ça, et au final mises à part quelques touches d'originalité, le tout reste fort classique à mon goût et peut-être trop axé lecture pour adolescentes.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 61 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque