Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1238 avis et 482 séries (Note moyenne: 2.77)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Letter 44  posté le 11/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Acheté sur les bons conseils de mon libraire, je n’ai pas été déçue, bien que la suite décidera ou pas si je suis entièrement conquise. Tout d’abord il est à noter la couverture extrêmement douce, je crois que je n’ai jamais autant caressé une B.D., même en écrivant cet avis je ne peux m’empêcher de la toucher de temps en temps. Le graphisme aussi me plait, clair, aux visages expressifs, détaillé avec de bons jeux de lumière, et assez coloré mais sans excès ; un comics de très bonne facture en somme.

J’en arrive au scénario qui lui aussi est assez intéressant bien que j’ai eu cette petite sensation de déjà-vu mais c’est aussi un premier tome, il faut bien poser sa valise avant de s’installer. Dépassé les conversations un peu politiques que je n’affectionne franchement pas et que j’ai trouvé un peu naïves parfois, sans que cela ne gêne vraiment d’une quelconque façon à ma lecture, c’est à la page 100 que j’ai su que ça allait me plaire. J’espère que la suite se déroulera plus sur la partie vraiment S.-F. et la découverte de mondes extraordinaires, et moins sur celle du plancher des vaches.

Le mystère reste entier même à la fin de ce premier tome, vers où iront les auteurs, qui peut le dire ?

Nom série  Succombe qui doit  posté le 07/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis complètement d’accord avec DamBDfan, le récit se compose d'une première partie plutôt alléchante et d'une seconde décevante, trop rapide et très banale. En dehors du dessin de Ricca toujours aussi stylé et d’une petite poignée de répliques assez savoureuses, globalement le récit n’a rien de particulier ni d’attrayant, quant à la chute elle n’apporte absolument aucune surprise. J'ai dû lire trop de polars pour être touchée par l'un d'eux.

J’aurais préféré que le récit se pose plus particulièrement sur les scènes finales, sans trop en révéler sur celle de la cellule, mais c’est une partie du récit qui est totalement survolée. J’ai presque plus eu l’impression de lire un résumé d’histoire qu’un récit complet et détaillé.

Nom série  Les Ogres-Dieux  posté le 13/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une histoire d’ogres assez originale, à mi-chemin entre la B.D. et la narration, j’ai bien aimé l’alternance des deux. L’édition en grand format est parfait pour mettre en valeur le graphisme tout de dégradés de gris, avec des pages intercalaire en jaune or pour différencier les chapitres. Rien à dire, c’est du bon boulot. Bertrand Gatignol est rentré dans mes dessinateurs à suivre à la trace.

Le récit quant à lui est intéressant car il se déroule sur une période assez longue ce qui permet à Merwan de bien développer son histoire et ses personnages. Mais le point fort reste le suspense permanent et foutrement exaltant ; à chaque page, à chaque ligne, même à chaque mot je me demandais où nous emmenait l’auteur. Certes les toutes dernières pages laissent présager du final, ce qui frustre un peu après cette longue lecture bien addictive.

Je vois que la série a été mise au statut « en cours », je serai infiniment ravie d’avoir d’autres tomes et une suite à l’histoire, que je souhaiterais lire au plus vite.

Nom série  Ogres  posté le 06/01/2011 (dernière MAJ le 13/04/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici une très belle surprise, j’avais peur que cette histoire s’adresse presque exclusivement aux ados, vu qu’une bonne partie des autres œuvres de l’auteure cible un lectorat plutôt jeune, voire même très jeune, mais non (ouf !), cette lecture est faite pour large public. Audrey Alwett a travaillé avec Arleston (sur SinBad) et on sent l’influence de ce dernier dans cette production. Le scénario est assez original et parfaitement mené, un mélange des genres tout à fait réussi, ogres, zombies et aventures, agrémenté de références d'autres contes, ainsi qu'au « Parfum » de Suskind, le tout enrobé d’une jolie et amusante touche d’humour qui sait tout de même garder le ton légèrement dramatique du récit.

La seule chose qui m’a gênée c’est le format de certaines cases parfois un peu trop petit, les personnages y sont par moments quasiment minuscules. Ce n’est pas un gros défaut non plus, puisque arrivée en fin d’ouvrage la gêne s’était presque évanouie. Malgré cela le visuel est d’excellente qualité, très détaillé au trait fabuleusement fin et agrémenté de jolies couleurs bien joyeuses ; très beau visuel d'Alizon Ludwig qui est au top de son talent, difficile de faire mieux.

Suite et fin

Tout d’abord le graphisme, il y a un très petite baisse dans la qualité de la colorisation et un peu moins de détails dans les décors, mais cella reste vraiment très léger.

Quant au récit il continue sur sa lancée jusqu’au bout, une histoire bien organisée avec un humour juste bien dosé. Je n’émettrai qu’une seule critique, la sœur de d’Hémacyte, mais à quoi sert-elle donc ? Elle est totalement inutile, ne fait pas avancer le scénario et ne lui apporte absolument rien, une potiche un peu bébête, je m’en serais bien passée. Je vire une étoile à cause du spoiler ci-dessous.

SPOILER
J’ai peut-être zappé quelque chose, mais je n’ai nulle part vu l’histoire de la sœur d’Hémacyte, celle-ci était le seule enfant issue de l’union d’un ogre et d’une humaine. On y croise même la mère adoptive d‘Hémacyte, mais jamais il n’est question d’une sœur de sang, je pensais donc que cette sœur était la fille de sa mère adoptive, d’où mon questionnement. Comment pourrait-elle avoir des pouvoirs sur la ronce ? Si c’est juste pour faire un petit revirement, je le trouve raté.
FIN SPOILER

Je relirai l’histoire mais si effectivement l’histoire de la frangine est une petite arnaque c’est sûr que je ne relirai pas le récit une troisième fois, même si ce genre de fantasy, drôle et agrémentée d’un joli dessin, me plait bien.

Nom série  Undertaker  posté le 31/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne suis pas une super grande fan des westerns mais « Undertaker » m’a conquise. Tout d’abord avec son graphisme qui est comme je les aime, précis, détaillé, immédiatement lisible, mobile, expressif, il n’a pas un seul défaut, même la colorisation m’a plu, et quand le graphisme est beau on se penche plus facilement sur son scénario. J’y ai adhéré immédiatement, les toutes premières répliques de Dorison sont exquises et les références à la bible personnelle du croque-mort délicieuses.

Il y a foison de personnages et pour tous les goûts, du gentil au gros con, en passant par le niais et le tordu, on est comblé par tant de personnalités différentes. Le summum étant atteint par les personnages principaux, très attachants avec une belle chape de mystère qui plane sur eux.

Le suspense est d’ailleurs distillé planche après planche, bon Jonas Crow s’en tire plutôt bien dans les moments critiques, mais « ce tout petit détail » c’est déjà oublié.
Le vautour pour compagnon est une jolie trouvaille, j’espère que le bestiau aura une longue vie et accompagnera le croque-mort durant toute son aventure.

Nom série  Les Epées de verre  posté le 26/08/2009 (dernière MAJ le 10/01/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici donc la petite merveille que j'attendais depuis plusieurs jours, enfin elle est en ma possession et sachez que je ne me suis pas jetée dessus, non, j'ai attendu de m'être calmée pour la lire à tête reposée, soit en gros trois bonnes heures, que d'émotion ! C'est une pure beauté, un petit joyau graphique, un dessin enivrant qui combine pinceau et informatique ; d'une finesse incroyable, le souci du détail est omniprésent, et même si la plupart du temps les décors ne sont pas très chargés, chaque case est travaillée avec une méticulosité extrême. Les couleurs sont magnifiques, les jeux d'ombre et de lumière parfaits, les villes comme les forêts, enchanteresses. Sans oublier le vieillissement des personnages qui est absolument parfait. Laura Zuccherie est une talentueuse dessinatrice à suivre de près.

L'histoire m'a tout autant conquise et même si elle ne sort pas des sentiers battus - pour l'instant - l'originalité ici tient à un tout. Un scénario bien mené et entraînant, avec des personnages attachants et bien travaillés psychologiquement, dont une petite fille qui a le comportement d'une gamine de son âge. Deux délicieux petits êtres, issus du petit peuple mais dont l'auteure ne nous dit pas les noms, j'espère qu'on en saura plus sur eux. Des animaux fabuleux, bien imaginés et fascinants à regarder. Une narration simple et belle qui est en accord avec l'histoire. Une petite touche d'humour vient se faufiler de temps en temps dans les méandres du récit. La suite promet d'être grandiose. De Sylvianne Corgiat j'ai entamé son autre série Elias le maudit qui paraît elle aussi très prometteuse, je vais d'ailleurs de ce pas la finir.

De plus, c'est un réel plaisir que de lire une production 100% féminine.

Tome 2
Aussi beau que le premier avec en prime une ville stupéfiante et grandiose. L'histoire par contre ne me semble pas avancer aussi vite que je m'y attendais, ceci dit elle est toujours aussi prenante. On connait enfin les noms des deux petits compagnons du groupe.

Suite et fin
La colorisation du dernier tome m'a tout de suite sauté aux yeux, certes elle n'est pas laide, je dirais même jolie, mais ce n'est pas celle des trois premiers aux couleurs directes soyeuses qu'on peut regarder pendant des heures, ça m'a gâché ma lecture. L'histoire, bien que sympa, je lui trouve quelques facilités de scénario sur la fin et un peu naïve aussi. Je me serais bien passé du : "je suis amoureuse de l'homme qui m'a élevée", je déteste ça.

Hormis ça c'est une histoire à lire, à défaut de posséder.

Nom série  Aniss  posté le 17/04/2013 (dernière MAJ le 25/11/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note : 3,5/5.

J’adore ! en toute subjectivité… ! sinon objectivement c’est franchement sympa. S’il n’était précisé que Corbeyran est au scénario j’aurais cru lire du cent pour cent Milhiet, bien que l’humour soit tout de même moins prononcé que dans Spoogue par exemple. Le graphisme est toujours aussi peaufiné que dans les précédentes séries de Milhiet, si ce n’est des décors un peu moins riches peut-être, mais cela n’enlève en rien le plaisir de regarder une nouvelle production de ce dessinateur/scénariste que j’apprécie au plus haut point.

L’histoire ou plutôt l’aventure pour être précis, est plutôt sympathique et j’ai accroché de plus en plus au fil des pages. Avec certes un début assez classique, mais il faut bien poser les bases du récit, c’est surtout sur la seconde moitié et notamment vers la fin de ce premier tome qu’ai définitivement accroché à l‘intrigue. J’ai évidemment eu un coup de cœur pour le chien, une belle et féroce bête à grosse truffe, qui je l’avoue, m’a beaucoup fait apprécier l’histoire grâce à cette présence canine toujours la bienvenue et si peu représentée dans les histoires en général.

Même si l’originalité n’est pas la première chose qui me vient à l’esprit, car assez vite on peut prévoir certaines « rencontres » qui évidemment se font, la suite pourra prendre divers chemins pas forcément tous prévisibles et j’espère qu’elle saura me surprendre.

Suite et fin
Une bonne suite et une bonne chute qui ne m'ont pas déçue, j'ai notamment apprécié le mélange science - magie, une idée très bien trouvée. Les décors restent un peu légers à mes yeux, par contre Chien est encore très présent et j'ai adoré suivre sa propre aventure.
Je passe à 3/5 car ça reste globalement un poil léger même si je relirai le récit avec grand plaisir.

Nom série  Fables  posté le 02/11/2009 (dernière MAJ le 08/11/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si vous voulez faire un tour dans votre passé, retrouver tous les personnages de contes qui ont bercé votre enfance.
Si vous voulez les retrouver à notre époque et totalement intégrés dans notre société.
Si vous voulez savoir comment ils peuvent vivre parmi nous sans que l'on s'en rende compte.
Si vous voulez savoir ce que le temps a bien pu changer en eux.
Si vous voulez savoir quels sont les rapports qu'ils entretiennent entre eux aujourd'hui.
Si vous aimez les contes revisités de façon tout à fait originale et étonnante.
Si vous aimez le suspense, la magie, la vengeance, la traîtrise, les manipulations, les intrigues, les histoires d'amour torturées, les infidélités, les scénarios intelligents, les meurtres, le voyage, le cinéma, l'amitié, la justice, le châtiment, la peine de mort, le secret sous toutes ses formes, la solidarité…
Si vous ne savez pas quoi lire ce soir.
Si vous allez entreprendre un voyage, le format de cette série est idéal pour les transports.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, Fables est incontournable.

Si vous ne deviez lire qu'un conte et un seul, ce serait Fables, indéniablement le conte le plus riche de tous les temps.

Tomes 9 à 12
Même qualité que les tomes précédents, toujours autant d'inventivité et un suspense à se damner.

Tomes 13 : 0/5
Waouh ! Je bloque, terriblement néfaste pour ma santé mentale ce tome, une morale à deux balles tout du long, les gentils c'est bien, les méchants c'est pas bien et évidemment les gentils gagnent toujours par la grâce de Dieu et du bon vouloir des auteurs.

Bref, je n'arrive plus à avancer, j'ai arrêté d'acheter la série, sans parler du changement d'édition, encore. Retomber dans une guimauve pareille me bloque littéralement.

Je passe ma note de 5/5 à 3/5 sans option d'achats, peut-être qu'un jour j'arriverai à lire la suite mais en attendant ce tome 13 a été fatal à la série.

Nom série  Blacksad  posté le 12/10/2008 (dernière MAJ le 08/11/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Blacksad est certainement ce qu'il y a de plus beau en matière de bd animalière. Non seulement le dessin est sublime, mais Guarnido a donné une personnalité à chacun de ses personnages proche du comportement de l'animal choisi. On ressent le travail de l'auteur et son observation du règne animal afin de nous représenter ici un monde mi-homme/mi-animal sans faille. Le graphisme est parfait avec un beau mouvement, il ne souffre d'aucun défaut ; on reste béatement sur chaque case à regarder chaque détail, chaque expression, abasourdi par un si grand de talent.

Le scénario du premier tome est assez classique. Sans surprise. Le deuxième tome est quant à lui remarquable, Guarnido joue avec le pelage des animaux pour nous jeter en pleine figure et assez durement la vision d'une société raciste et intolérante. Le troisième tome est lui aussi excellent, mais ici l'auteur se base plus avec les sentiments des personnages, entre trahison et déception, la tristesse finit par déborder des pages.

Le personnage de Blacksad m'a rappelé celui de cette vieille série télé "Mike Hammer" joué par l'acteur Stacy Keach ; ces deux détectives ont énormément de points communs : la dégaine, la façon de penser, le succès auprès des femmes, un grand charisme, un charme fou… ainsi que leurs moustaches qu'ils ont tous les deux fort belles.


Tome 4
J'ai été nettement moins emballée par ce tome, le scénario n'est pas très original, trop convenu, voire même un peu mou. Le visuel est moins riche que les autres tomes, notamment par le nombre réduit de personnages. Certaines planches trop sombres alternent avec d'autres trop colorées, cela manque d'harmonie visuelle.

Tome 5
L'histoire de ce cinquième tome est un peu facile et sans surprise, sans les expressions animalières totalement jouissives et le choix des bestiaux en fonction de la personnalité de chacun, j'aurais certainement beaucoup moins apprécié cette lecture. Par ailleurs, plus les tomes avancent plus la colorisation se fait légère.
Quand bien même je garde mon 4/5 mais si la qualité continue à baisser je passerai allègrement à un 3/5.

Nom série  Fraternity  posté le 30/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’adore Munuera, je lui trouve un grand talent de dessinateur et s’il n’y avait pas eu son visuel je ne serais jamais allée au bout de cette lecture tant je me suis ennuyée. Justement la seule chose intéressante de ce diptyque c’est le monstre, qui lui hélas n’est là que de manière très décorative, histoire de faire de jolies cases avec la bête. Parfois certains éléments inexplicables d’un scénario peuvent ne pas apporter de frustration car on a beaucoup d‘autres éléments avec lesquels se contenter, mais vu qu’ici tout le reste du récit est passablement classique, formaté et manichéen, l’intérêt est quasiment absent et les personnages pas du tout attachants.

Bref, pas totalement à jeter mais tout à fait oubliable.

Nom série  Le Rêve du papillon  posté le 07/02/2011 (dernière MAJ le 22/06/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sympathique, à mi-chemin entre le fabuleux « Chihiro » de Miyazaki et le non moins exceptionnel « Alice au pays des merveilles » de Lewis Carroll. La seule chose qui fait que je n’ai pas été conquise à cent pour cent ce sont les longueurs un peu trop présentes dans le récit, à mon goût. Beaucoup de scènes s’éternisent, d’autres se répètent un peu, il y a comme qui dirait un « rallongement de la sauce » qui fait baisser la qualité de l’œuvre, pourtant originale.
Malgré tout cela reste une très bonne lecture où le suspense est omniprésent et dont j’attends vivement la suite, lecture qui a l’avantage d'être destinée à toutes les tranches d’âges, sans que les grands la trouvent puérile ou les plus jeunes difficile, à ce niveau c’est parfait. En fait, je pense que la fin du récit tranchera et fera toute la différence entre un récit très agréable et un récit exceptionnel.

Graphiquement c’est charmant, le trait est fin et les décors bien détaillés. La seule chose qui ne me plaît pas du tout c’est la couleur orangée de la quatrième de couverture et du dos, beaucoup trop criarde et qui fait franchement mal aux yeux.

Suite et fin
J'ai relu les deux premiers tomes afin d'enquiller avec la suite. J'ai bien apprécié les deux premiers encore une fois, mais à partir du troisième l'histoire piétine et se répète, j'ai trouvé ça tellement long que j'ai décroché, je me suis contentée de feuilleter le dernier tome. Et puis la gosse est devenue un peu agaçante avec son langage parfois trop adulte et sa tête de toute petite fille.
Pas mauvais en soi, mais trois tomes auraient largement suffi.

Nom série  Elyne  posté le 11/10/2012 (dernière MAJ le 20/06/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le graphisme est très joli bien qu’il indique que cette lecture est plutôt réservée aux ados, et c’est hélas bien le cas, malgré tout c’est un bon récit, sans temps morts ni longueurs, avec ses quelques originalités et en même temps son grand classicisme, où une gamine ignorante de son passé va devoir affronter le plus dangereux des démons pour sauver le royaume.

On y trouve une dose d’humour plus ou moins honorable, chacun y sera plus ou moins réceptif. De cette jolie pléiade de personnages mon préféré reste Ters-Moon, maladroit, pas très malin mais plein de courage. Elyne par contre ne m’a pas été très attachante, je lui trouve un côté vraiment trop gamine, certainement dû à la manière dont Lullabi l’a dessinée, un poil plus « femme » aurait été presque mieux, afin d’apporter plus de crédibilité à l’histoire.
Sinon visuellement c’est excellent, j’aime beaucoup ce style de dessin et les couleurs chaudes et vives lui vont à ravir ; les personnages sont fouillés, différents et bien travaillés. On est toujours très proches de personnages, quelques cases plus lointaines ne seraient pas de refus, histoire de donner plus de poids et de relief à ce monde.

En fait, je n’arrive pas trop à porter un jugement sur ce premier tome, j’attends de lire la suite pour être, ou pas, convaincue définitivement. Je garde l'option d'achat en espérant que la suite me fera oublier le petit côté ado, ou même qu'il adoptera un ton un peu plus adulte.
Sachant tout de même que les 10/15 ans apprécieront d'ores et déjà cette lecture, j’en suis certaine.

Tome 2
Hélas, ça s'adresse toujours aux ados, avec parfois même des répliques limites agaçantes, de plus H et Elyne ont des têtes vraiment trop enfantines, j'ai eu du mal à les prendre au sérieux. Je n'achèterai pas le dernier tome mais je l'emprunterai histoire d'avoir la fin du récit, car il est globalement correct et j’apprécie bien son univers ; et surtout il est très joliment dessiné, ce qui est le point fort de la série.

Nom série  The Cape  posté le 20/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Plus que moyen à mes yeux, je m’attendais à une vengeance digne de ce nom et je n’ai trouvé que de la violence gratuite émanant d’un pauv’ type dans toute sa splendeur, le genre à imputer tous ses problèmes aux autres, à n’accepter aucune aide par orgueil, et à franchement casser les couilles avec ses plaintes et son manque de réactivité. Par ailleurs, le scénario tient en deux lignes, c'est peu, peu, peu.

Bon, maintenant passons à la partie fantastique, la cape. Allez, je ne vais pas quémander une explication logique et accepter la chose telle quelle, mais bon, tout ça pour qu'elle soit au service d’un con, ce n'est très intéressant. D’autant que l’histoire finalement aurait dû commencer à la fin, avec le frère, le niveau aurait certainement volé plus haut, ouais je sais, le jeu de mot, trop fort quoi, pfff.

Ça se laisse lire, pour passer 10 minutes si on n’a rien d’autres sous la paluche.

Nom série  Le Complexe du chimpanzé  posté le 20/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le graphisme façon photo redessinée n’est pas ce que je préfère, mais c’est finalement plutôt bien passé sur cette histoire de S.-F., bien qu'un graphisme classique m'aurait été plus agréable.

Ce qui coince réellement c’est plutôt le scénario, car si les débuts sont accrocheurs et plein de suspense, l’histoire est un peu longuette pour arriver à une chute que tourne en rond, se refermant sur elle-même et n’expliquant rien, on dirait un scénario de Stephen King, on se démerde avec la fin, à nous de la faire, c’est un peu cher payé non ?
De plus, la gamine est assez énervante avec son jeune âge et ses réflexions d’adulte. Ils sont tous super intelligents dans cette B.D. mais il faut dire que ça ne les mène pas bien loin, à part six pieds sous terre.

Nom série  Prophet  posté le 18/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je passe sur le graphisme de Lauffray, que j’ai beaucoup aimé ici, sur tous les tomes, même le dernier un peu plus gai au niveau des couleurs.
Je passe aussi sur les trois premiers tomes assez appréciés par le plus grand nombre dont je fais partie. J’avais presque fait mon deuil sur la fin de l’histoire, maintenant qu’elle est là on ne va pas se plaindre, Lauffray aurait pu la laisser en plan, où faire un graphisme dégueu à la va-vite comme font certains.
Certes elle a fait l’effet d’un pétard mouillé à beaucoup, un dernier tome qui attise la polémique, mais que… ? Qui…? Quoi… ? Comment… ? Pourquoi… ?

Perso je n’ai pas eu de mal à accepter cette chute, ce que je reproche surtout au scénario c’est que pendant 3 tomes on évolue dans un monde apocalyptique, peuplé de démons effrayants où la peur et la mort sont les ingrédients premiers ; monde que l’on quitte abruptement dans le quatrième tome pour retrouver une étape nettement plus calme où l‘angoisse des premiers a pratiquement disparu. De plus, on ne revoit que sur quelques cases les personnages auxquels on s’était attachés auparavant.

Pour ce qui est de l’interprétation du récit, j’ai associé cette histoire à celle de Scrooge, mais dans un univers dantesque, d’ailleurs tout commence mal qui finit bien. Je dirais que la stèle représente l’incommensurable ambition de Jack Stanton, la gamine Kalayeni sa rédemption, ou peut-être même sa propre fille. A l’instar de Scrooge il entrevoit tout ce qu’il perdrait s’il ne change pas d‘attitude, s’il ne s’assoie pas sur ses rêves démesurés de gloire, s’il ne voit pas ce qui est vraiment essentiel dans sa vie. La méthode est brutale mais efficace.

Une histoire agréable mais un peu déséquilibrée, avec une fin qui aurait déjà dû prendre racine sur le tome trois, pour maintenir une certaine fluidité. Pas mal au final, peut-être que sachant ce qu’il en est j’apprécierai plus ma relecture.

Nom série  D  posté le 28/01/2009 (dernière MAJ le 17/06/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une histoire de vampires..., évidemment avec le talent des auteurs de Garulfo on peut se dire que c'est gagné d'avance. Alors oui, effectivement, graphiquement c'est assez joli, les personnages sont expressifs et bougent bien ; par ailleurs les couleurs de Thierry Leprévost sont très belles et les scènes de nuit très réussies. La narration est savoureuse - comme on pouvait s'y attendre avec Ayroles - avec quelques pointes d'humour et quelques rimes de-ci, de-là, mais le scénario de ce premier tome reste trop conventionnel, dans la pure lignée de la plupart des histoires de vampires.

Même si l'histoire est dense et les personnages attachants, on reste sur notre faim car il n'y a pas vraiment de surprise. C'est une agréable lecture mais qui ne m'a pas époustouflée, espérons que la suite prendra une tournure plus originale.

Tome 2
L'histoire reste classique, mais je me suis attachée de plus en plus aux personnages qui ont une juste dose d'humour, on garde son sérieux tout en émettant quelques espiègleries bien agréables. La fin est assez accrocheuse et promet un peu plus d'originalité ou tout au moins de surprises pour la suite.
Le dessin est toujours aussi beau, j'ai juste noté un changement dans le papier plus mat qui rend les couleurs moins lumineuses, j'espère que les tomes suivants retrouveront l'éclat du premier opus.

Tome 3
Bon, on revient un peu sur terre. J'ai relu la série avant de me lancer dans ce tome ultime et si c'est un récit distrayant ça ne va pas beaucoup plus loin. Hormis le graphisme parfaitement constant de Maïorana.
L'histoire globalement reste classique, il n'y a pas vraiment de surprise, car la chute on finit par la voir venir. Il y a aussi quelques petites facilités dans le scénario, quelques longueurs, et deux ou trois incohérences, rien de bien grave ni même de vraiment nuisible à la lecture. Ceci dit un récit en deux tomes plus axé sur les vampires avec moins de bavardage aurait été nettement plus passionnant.

Nom série  Braise  posté le 22/01/2010 (dernière MAJ le 16/06/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La couverture attire l'œil immédiatement, du vert fluorescent pour le bas, du bleu nuit pour le haut, et une petite touche de rouge qui est l'habit d'un étrange petit être du genre félidé. Ça sent le fantastique… Après ouverture de la bd, c'est presque un choc pour moi, j'adore ! J'adore ! Une espèce de mélange de Winshluss et de Micol, deux auteurs que j'apprécie énormément, dans un style ni précis ni brouillon, sobre et en même temps détaillé, alternant le trait fin et gras ; le mélange est excellent. Les couleurs de Juliette Nardin sont pétantes, rarement criardes et vont comme un gant au récit.

Et pour le genre c'est du conte noir, un peu macabre mais trop quand même, pour l'instant. L'histoire commence en s'inspirant du fameux joueur de flûte de Hamelin, entraînant derrière lui une ribambelle de petits enfants, des orphelins dans ce cas. Ceux-ci pas très heureux dans l'orphelinat, sont ravis de suivre ce petit être étrange qui ressemble à un chat, qui à défaut de flûte possède une langue bien pendue et leur promet une maman, une vrai qui aime et sait donner des caresses. Alléchés, ils le suivent et ne voient pas le piège se refermer sur eux… Le tout se déroule dans un cirque où les freaks par ailleurs ont une belle part de l'histoire.

Le tout est bien mené et sans temps morts, le suspense est posé et ce premier tome se termine sur une belle énigme qu'on a envie de découvrir au plus vite.
Je n'émettrai qu'une critique, malgré la noirceur du récit, je le trouve au final presque trop gentil, j'aurais aimé un peu plus d'acidité, voire même de sadisme. Tout est raconté de manière à ne pas choquer, peut-être pour toucher un public plus large, c'est dommage, un ton plus incisif lui irait mieux. Espérons que ce sera le cas dans les prochains tomes.
Quoi qu'il en soit j'ai hâte d'avoir la suite entre mes petites mains.

Suite et fin
Les tomes 2 et 3 sont de même qualité que le premier niveau scénario comme graphisme. La lecture est agréable et les personnages attachants surtout Prune. Je voulais plus de noirceur sur cette suite et elle est bien là, presque trop, c'est pour cette raison que je laisse 4 étoiles sans option d'achat car je n‘ai pas très envie de replonger dans cette ambiance un peu trop glauque qui me rappelle celles de Jolies ténèbres ou de Coeur de Glace (Dargaud), bien que Braise soit tout de même nettement moins oppressante.

Une belle histoire à lire au moins une fois, plus pour les amateurs de noirceur infantile.

Nom série  Osnira  posté le 13/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note : 3,5/5

J’ai beaucoup aimé cette petite série qui semble ne pas payer de mine avec ses couleurs pétaradantes, mais qui se révèle assez originale. En fait, je ne lui trouve pas de grands défauts, à peine quelques-uns sans vraiment d'incidence sur le plaisir de lecture. Disons tout simplement qu’un format plus grand pour profiter des nombreux détails, des visages un peu plus travaillés, dont certains qui se ressemblent un peu trop, et des couleurs plus douces, voire idéalement de la couleur directe, ça aurait été juste parfait pour son genre : fantasy tragi-comique à tendance légère mais riche en événements et personnages.

Le récit démarre vite et bien et continue sur sa lancée, sans précipitation ni longueurs. Il est plein de petits clins d’œil provenant d’un peu partout, B.D., contes, vie courante, etc. L’histoire en elle-même est originale avec cet enfant linceul qu’il faut sauver à tout prix et en passant débarrasser le royaume d’un tas d’indésirables. Il y a pas mal d’originalités, les mondes sont riches même si on n’y reste pas assez longtemps, tout comme les personnages nombreux et qu’au final on aurait souhaité mieux connaître.

Voici une B.D. qui aurait bien mérité un traitement de faveur, bien que les auteurs nous proposent déjà un travail plus qu’honorable.

Nom série  La Légende des nuées écarlates - Izunas  posté le 13/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai été moins emballée par Izunas que par La Légende des nuées écarlates, que je trouve un, voire deux crans en-dessous des nuées. L’univers est ici un peu plus enfantin, malgré sa dose de violence et d’hémoglobine. Il est vrai que les décors printaniers de ce tome donnent un aspect moins tragique au récit que les neiges glaciales des nuées. Ce qui m’a gênée d’emblée c’est la parlote des loups, ça appuie cette sensation d‘histoire enfantine avec les animaux dotés de parole. Ensuite les deux adolescents en personnages principaux ne m’ont pas été vraiment attachants.

Ceci dit, si je prends du recul et considère Izunas comme une série à part, sans relation avec les nuées, je la trouve plutôt bonne et l’aurais même trouvée encore meilleure sans la série principale, dont j’ai du mal, pour l’instant, à me détacher. Mon impression est aussi légèrement faussée car j'ai lu cette nouvelle série à la suite des nuées, et du coup ma déception est un peu exagérée. Quand le tome 2 sortira et que le temps aura passé, je pense mieux apprécier Izunas.

Pour ce qui est du graphisme, je n’avais pas vu que Tenuta n’était pas au dessin, le résultat est plutôt réussi et très en phase avec son propre style. Les Izunas sont un poil moins réussis que dans les nuées mais pas suffisamment toutefois pour que cela soit gênant.

Nom série  Doggybags présente  posté le 23/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m’étais détournée des Doggybags, les histoires étant trop inégales surtout au sein d’un même tome, mais la bonne appréciation de mon libraire, le graphisme très attirant et le fait que ce soit une histoire complète, m’ont fait tenter cette lecture. D’autant qu’en écrivant cet avis je viens de voir que Neyef m’avait déjà bien plu avec Ce Goût.

Ce second récit est plus abouti, avec un bel équilibre à tous niveaux. Des chapitres dignes de ce nom, sans longueurs ni raccourcis, avec en prime des personnages attachants et hauts en couleurs (sans jeu de mots) ; des répliques savoureuses et quelques surprises dont je ne dirai même pas un mot pour ne rien spoiler. J’ai juste trouvé que les personnages causaient vraiment trop bien pour des voyous, mais c’est aussi ce qui rend les dialogues intéressants, donc il est difficile de trancher.

Et le graphisme ! J’adore ! Dans un registre que j’affectionne énormément. Rond, expressif, coloré, lisible, sans fausse note aucune. Franchement pour l’instant le meilleur de l’univers Doggybags, même si j’ai zappé deux tomes.

Un bon 3,5/5 car ça reste tout de même un peu classique.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 62 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque