Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 5044 avis et 1952 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Ultimates  posté le 28/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est sur BDtheque que j'ai appris ce qu'était l'univers Ultimate de Marvel. Ultimate, c'est une revisite des personnages phares de Marvel comme s'ils étaient créés de nos jours, permettant ainsi à des auteurs modernes de leur donner un ton travaillé et bien plus actuel, tout en permettant également aux lecteurs de ne plus avoir des dizaines d'années de continuité et d'épisodes à connaître pour apprécier ces personnages et leurs aventures. Autant dire que ce concept m'arrange drôlement car je ne connaissais quasiment rien de l'univers Marvel jusqu'à il y a quelques mois, ce qui est ennuyeux quand on sait que cela fait plus de 40 ans que ces personnages existent et évoluent.
Quant à Ultimates, il s'agit de la revisite des fameux Vengeurs, groupe de super-héros regroupant en son sein Hulk, Iron-Man, Captain America, Thor, Giant Man et La Guèpe, avec à leurs côtés quelques mutants ainsi que les membres du S.H.I.E.L.D.
Et la collection Mavel Deluxe nous offre la possibilité de découvrir en une belle intégrale l'ensemble des 13 premiers épisodes de cette série scénarisée par Millar et dessiné par Hitch, épisodes formant une longue et solide histoire complète.
Et autant dire que j'ai apprécié le résultat.

L'objet, pour commencer, est beau et solide. Il vaut largement son prix par sa qualité physique, par la taille et la densité de son contenu, et aussi parce qu'il est nettement plus économique et pratique que d'avoir à payer tous les mois un épisode en fasicule souple.

Le dessin est de très bonne facture. Réaliste et travaillé, il manque d'originalité mais il est techniquement très réussi et offre de très belles images. La colorisation, soigneusement informatisée, est aussi de très bonne qualité. Et donc globalement, c'est une belle BD que nous avons là même si son dessin se différencie difficilement de ce qui se fait un peu partout dans le monde des comics modernes.

Le scénario est ensuite très bon. Les personnages sont profondément travaillés et rendus originaux et intéressants. Bruce Banner est un scientifique dépressif, honteux de la créature destructrice qu'il devient quand il se transforme en Hulk. Captain America est le vrai Super-Soldat américain mais il provient directement des années 40 et se trouve un peu comme un cheveu sur la soupe dans le monde des années 2000. Iron-Man est un milliardaire dragueur et un peu alcoolique qui a décidé de vouer les dernières années qu'il lui reste à vivre à l'aventure et à changer le monde. Thor est un alter-mondialiste dont on ne sait pas s'il est le fils d'un Dieu d'Asgard ou si c'est un schizophrène avec un gros marteau. Quant à la Guèpe et Giant-Man, ils vivent une vie de couple mouvementée et dramatique.
Mettre en scène ces personnages ensemble permet de très bonnes interactions et dialogues et donnent une vraie vie à leur groupe et une vraie profondeur au récit.
L'histoire n'est pas du tout une suite de bastons mais bien au contraire une suite d'interactions entre les personnages avec derrière une trame d'action bien menée et diluée sur l'ensemble des 13 chapitres. Certains lecteurs pourraient reprocher une certaine lenteur du récit et un manque de dynamisme, mais j'ai personnellement été séduit et largement captivé par les simples relations entre ces super-héros complexes.
En outre, il y a tout de même une vraie histoire digne de super-héros derrière cela, histoire qui se monte tout doucement pour apparaitre véritablement à la moitié de l'album uniquement. Et bien sûr, il y a un final où l'action est reine et où tous les pouvoirs de nos héros se déchainent, mais le tout est tellement bien amené que l'aspect bourrin des Vengeurs passent très bien.

Au final, cette intégrale est une très bonne histoire de Super-Héros moderne, à la psychologie et aux dialogues fouillés. L'histoire n'a pas l'intelligence fascinante d'un Watchmen et le final n'est pas des plus fins mais les personnages sont très bons et le récit très bien construit pour offrir une vraie bonne lecture.

Nom série  Jésus et les copains  posté le 27/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Visuellement spécial, ce roman-photo a un aspect assez déjanté avec ses couleurs space et ses visages figés de... vrais blaireaux de romans-photos. Mention spéciale pour Jésus lui-même et sa mère Marie. Ce graphisme n'est pas particulièrement beau mais il marche carrément bien par l'aspect débile qu'il donne aux protagonistes de l'histoire. Je dois cependant dire qu'en cours de lecture, je me suis lassé un peu des visages figés des personnages et du fait que, une fois passé l'amusement initial de voir ces visages idiots, l'humour tient nettement plus dans les dialogues que dans les images.

Quant à l'histoire, transposer le Nouveau Testament en soap opéra ridicule, c'est non seulement bien trouvé mais surtout vraiment bien réussi dans le résultat. Les dialogues sont sans arrêt à deux niveaux, l'un correspondant à de vrais passages de la Bible et l'autre à des situations bécasses de roman-photo à deux balles : soirées cocktail, séduction, trahisons, magouilles de pouvoir, etc...
Au final, je dois dire que j'ai lu l'ensemble avec le sourire, et un vrai rire par-ci par-là. Néanmoins, une fois la bonne surprise du début passée, j'ai quand même fini par me lasser de l'idée et de l'humour relativement constant.
Cela reste cependant une BD d'humour originale et bien réussie que je conseille.

Nom série  La Tentation  posté le 27/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les couvertures et les pages de ces albums sont vraiment très esthétiques, très attirantes. Ce sont de belles BDs.

Comme dit ci-dessous, l'intérieur n'est pas strictement de la BD mais plus des alternances de planches de BDs et de pages de carnets de voyage avec notes, croquis, scans de tickets de bus et autres fleurs séchées. Les croquis (au crayon noir) sont sympathiques. Les autres dessins sont des aquarelles avec sous sans encrage. Je n'ai pas trouvé ces dernières vraiment fantastiques pour en faire une BD. Elles manquent assez de profondeur et de maîtrise. Mais ce doit être aussi une affaire de goût.

Le contenu ensuite est un véritable carnet de voyage, traversée de l'Iran puis du Pakistan. Le décor et les conversations rappellent beaucoup Le Photographe d'une part parce que la région est assez voisine de l'Afghanistan et d'autre part car les sujets abordés sont proches : découverte silencieuse des lieux, rencontres avec les comunautés locales et discussions sur la religion et la façon de vivre. L'auteur visite ici non pas une région en guerre mais des pays où l'homme occidental est rare. Il aborde son voyage avec une neutralité stricte, privilégiant souvent le dessin à la recherche du dialogue et de l'exotisme, ce qui est appréciable.

C'est donc un carnet de voyage sympathique, très joliment présenté et intéressant. Par contre, je trouve franchement que chaque tome se lit vraiment trop vite et manque vraiment de densité par rapport à leur prix élevé. Ce sont de beaux albums, d'accord, mais je me vois vraiment mal vous conseiller un achat à un tel prix pour un contenu de cette légèreté.

Nom série  Big Baby  posté le 27/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors que l'intégrale de Big Baby parue chez Cornelius est la plus facilement trouvable de nos jours, c'est à contrario la BD parue chez Loempia, Blood Club, que j'ai uniquement lue. Et je n'ai pas accroché.

Le dessin imite le style des comics des années 50, y ajoutant un encrage épais et de grandes plages de noir. Les couleurs ne sont pas fameuses, jouant sur le contraste d'une manière sans doute fait exprès mais qui ne me plait pas plus que ça. Je n'aime pas franchement ce dessin (me rappelant celui que Daniel Clowes que je n'aime pas non plus) même s'il est assez efficace au niveau narratif.

Quant au scénario, c'est idem, cela ressemble à un scénario de vieux film d'épouvante pour adolescents. L'histoire n'est pas très original quoiqu'assez bien racontée, avec une narration assez originale. Mais rien ne me permet de m'accrocher aux personnages ni à l'ambiance ni à l'histoire en elle-même.

C'est une fausse "vieille histoire" racontée à l'ancienne, mais je ne vois rien qui puisse m'exalter dans cette BD.

Nom série  Y'a plus de justice  posté le 27/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme pour Quotidien délirant et Chroniques absurdes, Prado nous offre ici un recueil de petits contes sociaux, satyres de la société moderne et de l'humanité en général.

Le dessin de Prado est bon et joliment coloré. Je l'apprécie beaucoup et prend vraiment plaisir à observer et lire des histoires dessinées par lui.

Au niveau de la narration, par contre, je dois dire que le rythme est assez lent et que ce sont plus les textes et dialogues qui racontent l'histoire que les planches elles-mêmes. Ca manque de vitalité et de force narrative.

Les petites satyres contenues dans cette BD portent sur des sujets variés et originaux. Ce sont des critiques acides du monde de la Justice, des médias, des militaires, de la politique, de la société de consommation, mais aussi plus simplement des humains eux-mêmes, de leurs comportement sociaux parfois abherrants et révoltants. Les idées sont bien trouvées et sonnent souvent juste, mettant en avant certains côtés lamentables de la société humaine dans son ensemble. Le sourire ou le rire sont souvent au rendez-vous à la chute de ces nombreuses histoires courtes.

Hélas le rythme lent et l'aspect obligatoire de la lecture assidue du texte rendent la lecture un peu laborieuse. En outre, aucune histoire ne sort de façon vraiment marquante du lot qui, hélas, s'oublie assez vite après lecture.

Une critique amusante, acide et très juste de la société humaine moderne, mais dont la narration lente et légèrement laborieuse ne séduiront pas tous les lecteurs.

Nom série  Striker  posté le 27/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Voilà du shonen typique du début des années 90. Inspiré d'Akira (les auteurs ont d'ailleurs collaboré avec Otomo), de Gunnm et d'autres mangas de l'époque, c'est de la pure action à base de cyberpunk, de capacités sur-développées et d'armes exotiques customisées. La version française, deux tomes seulement parus en France, contient deux histoires indépendantes, le tome 1 ayant été adapté en film d'animation sous le nom de Spriggan.

Le dessin est dans la veine d'Akira en moins réussi. Les personnages sont dessinés de manière correcte mais les décors sont très moyens.

Quant aux scénarios, ils sont assez répétitifs. Des scientifiques ont trouvé une relique ancienne (l'Arche de Noé ou ce qui est sensé l'être dans le tome 1, un ancien Berserker dans le tome 2) et des militaires veulent s'en emparer alors l'ARCAM demande à Striker de protéger la relique. Et ensuite, place à l'action !
La version Française n'explique nullement l'origine de la puissance de Striker : celui-ci se dit immortel (et semble bien l'être vu ce à quoi il survit), bénéficie d'une super-armure musculaire le rendant ultra-puissant (pourquoi l'a-t-il, lui, jeune adolescent sans soutien militaire quelconque ?) et son ami professeur lui a fabriqué un poignard en orichalque ultra-perforant (il sort d'où cet orichalque ?). Il est probable que ceci soit expliqué dans le manga original japonais dont ont été extrait uniquement les deux histoires publiées en France. Mais pour le moment, il faut prendre pour argent comptant ce jeune guerrier surpuissant sans qu'on sache pourquoi il l'est.
Il faut aussi prendre pour argent comptant son compagnon d'arme, le Français Jean Jaquemonde (arf, ce nom !) qui est lui aussi super fort, super rapide et qui se transforme en bête sanguinaire et incontrôlable quand il voit couler son propre sang. D'où sort-il ? D'où sortent ses pouvoirs ? On n'en saura jamais rien, nous pauvres Français (il aurait pu nous raconter tout ça pourtant notre compatriote Jean ).

Le tome 1 a pour méchant un succédané de Tetsuo et autres Numéros d'Akira. C'est tellement visible que c'en est presque du copier-coller. Même le dessin du gamin en question et de ses attaques mentales est fait dans un style proche de celui d'Otomo pour Akira ou Dômu - Rêves d'enfants.
Pour le reste, Striker lui-même et ses combats rappellent fortement Gunnm. Le poignard en acier de Dama... heu... en Orichalque, ça ne vous dit rien ? Le côté bourrin et sanglant des bastons, le Berserker du tome 2 ainsi que les ennemis parfois démesurément plus grands et puissants que le héros, suffisent à rapprocher encore les deux séries.
Ces points font pour beaucoup considérer Striker comme un ersatz bourrin et cyberpunk d'Akira et de Gunnm et je ne suis pas loin de penser la même chose.

Cependant, la narration est plutôt bonne. L'action est la pièce maîtresse de ce manga et elle est relativement réussie. Et si on ne se pose pas trop de questions sur le réalisme de tout cela, sur les origines des super-pouvoirs de nos héros, et si on se rappelle bien que ce manga est destiné au adolescents mâles amateurs d'actions, de bastons et de gros flingues avec un semblant de scénario assez potable derrière, Striker reste assez efficace et pas désagréable à lire.

Nom série  Mister Mastermind  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

J'ai hésité à classer cette BD dans la catégorie humour tant cette lecture m'a fait sourire et rire.

Le dessin de Saudelli est excellent. Bon, d'accord, ses décors sont bien souvent vides ou presque, mais il est excellent quand il s'agit de dessiner aussi bien de belles femmes que des hommes au physique hilarant. Ses femmes sont bien en chair, souvent de grandes musclées comme Tantala. Certains de ses hommes sont de fiers hidalgos mais d'autres, comme son héros surtout, sont rendus ridicules d'une manière parfaitement réussie : j'adore la tête de Mister Mastermind quand un pied de femme passe à sa portée. Ses planches sont cependant bizarrement colorisées, laissant de grandes plages de blanc et usant à côté de cela de couleurs flashy efficaces mais pas très jolies quand même. En outre, il n'encre pas ses dessins, donnant un aspect un peu amateur à son dessin alors que la maîtrise technique me semble clairement au rendez-vous.

Quant au scénario, il est vraiment hilarant. Mister Mastermind est un nouveau super-héros dont le super-pouvoir consiste à savoir appliquer sa volonté aux femmes. Mais surtout Mister Mastermind est un petit malingre totalement fêtichiste, complètement obsédé par les pieds des femmes ! Et quand il doit partir en mission, sa garde du corps doit passer son temps à lui répêter le but de sa mission car notre héros perd sa concentration dès qu'il voit passer une femme et se retrouve sans arrêt à léchouiller les pieds de celles-ci et à leur suggérer mentalement de se déchausser et d'entamer des... choses sensuelles ayant pour thème leurs... pieds.
La narration est tout à fait sympathique et l'humour est vraiment au rendez-vous. Le côté érotique est assez annexe même si certaines scènes sont intéressantes (quoique seul le lectorat masculin devrait apprécier à mon avis). En gros, les scènes les plus crues sont souvent des pugilats entre femmes courts-vêtues qui cherchent à se lêcher mutuellement les pieds. Je vous laisse imaginer.

Franchement drôle et sympathique à lire. Seul reproche majeur, le prix très élevé de ces albums et le fait que le tome 1, seul sorti à ce jour, soit à suivre même s'il se suffit largement à lui-même à mes yeux. De l'érotisme dans la bonne humeur et la drôlerie.

Nom série  Vaudou Dou Wap  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quelle drôle de BD !

Déjà, je n'aime pas le dessin. Il me rappelle certaines BDs de Blutch mais sans la maîtrise technique. C'est un peu brouillon, un peu sale et... j'aime pas.

Ensuite, le scénario est assez déjanté tout en étant glauque à la fois. Ca commence par un meurtre par décapitation puis la vengeance d'un noir qui utilise le vaudou pour faire en sorte que la tête du décapité aille hanter l'assassin. Ensuite on découvre que l'assassin, shérif d'une petite ville du Sud des USA, est un affreux tueur en série qui dépêce ses victimes pour un affreux musée. La maîtresse de ce monstre, ex-petite amie du décapité du début, est de mêche avec lui et tout aussi brutale et manipulatrice. Et ça continue en meurtres, zombies ressuscités, corps sans tête et têtes sans corps. C'est glauque, aucun personnage n'est attachant, et le récit est tellement absurde par moment qu'il n'accroche pas du tout le lecteur que je suis.

Bref, malgré une certaine originalité, je me vois mal conseiller la lecture de cette BD et des deux autres tomes qui sont sensés y faire suite.

Nom série  Man, Super Héros Polyvalent  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je partais avec un bon à-priori en entamant cette BD car j'apprécie le dessin de Coutelis et j'imaginais avec plaisir une parodie de super-héros.

Alors oui, le dessin est bon. Coutelis a un trait vraiment maîtrisé et excellent. Seul défaut, ses cases manquent quand même assez de lisibilité et de clarté. C'est maîtrisé mais assez fouillis hélas. Pas très fluide au niveau de la lecture.

Par contre, au niveau scénario, j'ai été largement déçu. Non pas que ce soit nul... Mais je n'ai vraiment pas accroché à l'humour. La trame humoristique se répête au cours des histoires courtes : Man est successivement Plage-Man, Bouffeman, Chomeduman, P.A.F.man, Metroman, HLMman, etc... et à chaque fois il pête la gueule aux indigents qui ne respectent pas les "vraies" valeurs de la plage, de la bonne bouffe, de la culture Française, etc... A chaque fois, le super-héros déboule, casse tout, pête la gueule, crie son message un peu miteux, et se barre. Pas très drôle. Sur l'ensemble de l'album, j'ai dû rire deux ou trois fois, et encore à chaque fois le gag sortait de la trame de base de la BD.

Nom série  Le Bataillon des lâches  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il a fallu que je relise une deuxième fois en profondeur cette BD pour vraiment l'apprécier à sa juste valeur.
A ma première lecture, j'avais été très rapidement séduit par le début de l'album. L'allusion à La Guerre Eternelle est flagrante et le clin d'oeil est assuré avec le nom du narrateur, Simon Haldeman. On reconnait aussi un décor proche de Starship Troopers avec la même critique de la guerre. La narration, justement, est bonne et dès la première page, on plonge dans l'ambiance absurde et forte d'une guerre déshumanisée où les soldats sont les pions d'officiers loin du champ de bataille. Le récit de la désertion de ces quatre soldats est efficace et bien mené. Le mystère qui grandit ensuite lors de leur périple m'a facilement captivé et intéressé. Par contre, m'attendant à une chute forte et surprenante, j'ai été un peu déçu par le dénouement car je m'attendais à quelque chose de plus original et ingénieux que cela. En outre, il me manquait des données pour comprendre quelques plages d'ombre dans l'intrigue que je considérais comme assez illogiques au final.
J'ai donc aussitôt relu le tout en m'attardant sur chaque dialogue, chaque détail d'image, sur cette métaphore des stratégies comparées des chiens de guerre et des abeilles. Les illogismes ont disparu, les plages d'ombre se sont éclaircies à quelque détail près (les peintures rupestres et le scaphandre de Krell), et la fin m'a paru soudainement nettement plus forte et réussie par sa narration et son symbolisme.

A côté de cela, le dessin n'est pas aussi bon que je l'aurais espéré. Parfois un peu difficile à déchiffrer, j'apprécie surtout très peu sa colorisation. Néanmoins, je l'ai trouvé efficace et collant très bien à la forme de narration et d'histoire. Le réalisme de ses personnages entre autres, ajoute beaucoup à la force narrative.

Cette BD est intelligente, bien menée, relativement originale et surtout a la très grande qualité de tenir excellemment bien en un simple one-shot. Une bonne BD de SF sur le thème de la guerre.

Nom série  Je suis une sorcière  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Je connaissais déjà Arnon par son autre série Les Furies. Je connaissais donc son univers à base d'une petite part d'action, d'une bonne dose d'érotisme, d'humour et de jolies filles. Je connaissais également son ambiance un peu rock'n'roll et ses inspirations de comics et d'underground américain.

Son dessin est lui aussi dans la veine comics. Mais autant ses femmes sont relativement jolies, autant l'ensemble du dessin n'a pas un aspect des plus réussis. Les visages sont déformés, les perspectives foireuses, les décors très moyens. C'est un style auquel je ne m'y fais pas si mal, mais quand on regarde rapidement les planches de ces BDS, ce n'est franchement pas fameux visuellement parlant.

Ensuite, les scénarios de ces histoires à base de sorcellerie, d'humour et d'érotisme ne sont pas vraiment fameux. C'est gentillet voire un peu concon parfois. L'érotisme et le côté un peu trash sont là aussi un peu trop facilement intégrés dans ces historiettes. Quant à l'humour, ben autant je m'étais attaché à celui de la série Les Furies, autant là, je dois dire que je n'ai pas franchement rigolé ni souri.

Bon, je suis assez indulgent avec cette série parce que j'ai un peu d'affection pour le style assez original et personnel d'Arnon, mais ça reste néanmoins de la série B de la BD à mes yeux.

Nom série  Les Aventures du jeune Grégoire  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le nom de Camille Saféris me disait quelque chose mais c'est sans savoir que c'était un habitué des chroniques humoristiques du petit écran que j'ai lu cette série.

Déjà, il faut savoir que cette série est difficile à cataloguer car son nom change à chaque nouveau tome :
- tome 1 paru chez Hors Collection sous le titre de série "Les Aventures du jeune Grégoire" et sous-titré "Seul contre toutes"
- tome 2 paru chez Albin Michel sous le titre de série "Champion de l'Amour" et sous-titré "Seul avec nous deux"
- tome 3 paru chez Albin Michel sous le titre de série "Superslip" et sous-titré "l'homme qui aimait les strings"

Le personnage principal reste le même, Grégoire, un monsieur tout-le-monde avec ses qualités et surtout ses défauts. Le tome 1 le voit vivre sa vie de célibataire un peu looser. Mais les tomes 2 et 3 le verront au contraire vivre en couple. Et à chaque fois, ce seront les petits affres du quotidien, de la vie sexuelle et sociale qui sont abordés avec une touche de réalisme et une touche d'humour. C'est nettement une série dans la mouvance des BDs du quotidien comme Monsieur Jean voire Jean-Claude Tergal pour le tome 1 mais avec nettement moins d'humour. Le rythme de la narration est lent et pas vraiment prenant. Les situations sont relativement proches du réel et pourraient être touchantes même si elles n'arrivent qu'à moitié à atteindre leur objectif me concernant. L'humour n'est pas très original ni vraiment hilarant même s'il reste plaisant.

Quant au dessin, il est de nouveau à la croisée des chemins entre Dupuy & Berberian et Chaland sans la maîtrise technique des uns ou de l'autre. Ce n'est pas désagréable à lire mais esthétiquement ce dessin n'a rien de fantastique.

Une série traitant du quotidien avec humour mais qui ne marquera pas le lecteur par son originalité, son humour ou sa finesse.

Nom série  Nécron  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Du cul et de la violence gratuite sur un fond un peu SF et légèrement humoristique.
J'aime bien le dessin de Magnus. Clair et très lisible, il est assez agréable à lire même s'il est ici assez froid.
Quant au scénario, il aurait pu être relativement correct s'il insistait plus sur l'aspect humoristique. L'idée d'une biologiste sadique et perverse qui se fabrique un serviteur mort-vivant dédié au sexe et à la violence pour assouvir ses désirs de domination et de nécrophilie aurait pu être marrante. Mais plutôt que de jouer sur l'humour, l'auteur insiste plus sur le côté gore et le sexe tellement gratuit et brutal qu'il n'en a rien d'excitant du tout. Ca se lit en se demandant comment le prendre : est-ce une histoire de SF assez mauvaise ? Est-ce une BD de cul pour amateur de Sado-Maso brutal ? Est-ce une BD gore pour amateur du genre ? Est-ce une BD à l'humour trash ? Eh bien, je crois que c'est à la fois tout et quasiment rien de tout cela car aucun des buts n'est vraiment atteint.
Une BD qui laisse un peu sur une sensation de ne pas trop savoir ce qu'on a entre les mains sauf que ça comporte des scènes gores, des scènes de viols, un peu de SF et un peu d'humour.

Nom série  Momo le coursier  posté le 26/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne suis pas fan de Margerin et ce n'est pas encore cette BD qui va me faire changer d'avis.
Momo, c'est son genre de personnage assez typique : un jeune débrouillard, gentil mais gaffeur, un peu trop sûr de lui mais plutôt irresponsable. En tant que coursier, il va lui arriver une suite de petites aventures humoristiques pas prise de tête mais pas franchement drôle pour autant. Je n'accroche pas à cet humour et encore moins au personnage de Momo.
Quant au dessin, il est dans la veine typique de Margerin également, franco-belge coloré, sans vraiment de quoi me séduire outre mesure.

Nom série  Rock Mastard  posté le 23/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme mes petits camarades précédents, je n'ai lu que le tome 2, Echec à la Gestapo.

A la lecture des premières pages, j'ai vraiment bien rigolé. Mais ensuite, j'ai été un peu déçu...

Déjà, je trouve que Boucq s'est un peu laissé aller sur le dessin. On retrouve bien son style et sa maîtrise technique, mais j'ai eu l'impression qu'il avait passé largement moins de temps à travailler sur les planches de Rock Mastard que sur celles de Jérôme Moucherot par exemple. Moins de détails, moins d'approfondissement des planches. Dommage, moins j'aime quand Boucq offre un travail presque trop approfondi. En outre, les couleurs gâchent ici un petit peu son trait excellent.

Quant au scénario, comme je le dis plus haut, j'ai beaucoup aimé l'aspect décalé et délirant du début du récit. J'apprécie particulièrement les dialogues. Mais j'ai un peu décroché ensuite quand l'aventure prend le dessus car l'humour se fait un petit peu moins bon à mon goût. Le récit reste plaisant et le sourire vient par-ci par-là mais ce n'est pas le degré d'excellence que j'espérais.

Par contre, ayant lu la "BD Collector" avec les "8 pages de Bonus et de Making Off", j'ai adoré ce petit supplément parodiant les Bonus de DVD avec bêtisier, coulisses du tournage et effets spéciaux.

Nom série  Docteur Tutut  posté le 23/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai longtemps été réticent au style de Carali que je trouvais trop trash, trop "sale" dans son dessin et ses thèmes. C'est avec un peu d'appréhension donc que j'ai entamé cette BD sans savoir à quoi m'attendre... Et je dois dire que je me suis bien marré.

Bon, côté dessin, c'est toujours pareil. C'est un style "sale", proche de celui d'Edika (famille oblige) mais en moins maîtrisé à mes yeux. C'est pas beau, ça peut suffire à rebuter le lecteur lambda, mais ça reste relativement efficace si on passe outre son propre désir d'esthétisme.

Quant à l'humour... C'est complètement délirant ! C'est trash et con à la fois. C'est absurde et politiquement incorrect. C'est du vrai n'importe quoi 99% du temps, mais une grande part de ces gags sont assez hilarants. Y a du cul, des bites, des chattes à tout bout de champ mais pas dans le genre érotique, plutôt dans le genre trash et moche sans être repoussant.
J'ai bien rigolé. Mais pas tout le temps. Car sur un album entier, je me suis quand même assez lassé à la moitié de ma lecture. Certains gags me sont passés à côté.

Et même si j'ai passé un assez bon moment de lecture, même si je me suis marré (à coup de "Wouarf ! Mais qu'est-ce que c'est con !"), je dois dire que l'aspect trash du dessin et des gags continue à me repousser suffisamment pour ne pas en conseiller l'achat en ce qui me concerne.

Nom série  Kerozen & Gazoleen  posté le 23/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En découvrant cette BD, j'avais l'impression de la connaître déjà. Le nom des héros, leur physique à mi-chemin entre les Funky Cops, les Blues Brothers et les tueurs de Pulp Fiction : une impression globale de déjà-vu.

Mais je m'attendais quand même à mieux qu'à ces historiettes un peu lourdingues. Nos héros sont deux grosses brutes qui se la jouent un peu façon "tueurs cools et sans morale mais super efficaces". Le décor SF est presque annexe ici puisque ce sont plus des bastons à base de flingues dans le milieu des proxénètes, des dealers et autres racailles de faible envergure. C'est de la déconnade bourrin et un peu trash.
L'ennui, c'est que je n'ai vraiment pas trouvé ça drôle du tout. C'est un peu trash, pas mal gras, lourdingue et bourrin, pas du tout mon genre d'humour même si ce genre passe assez bien pour moi dans une série comme "krän".

Quant au dessin, son trait n'est pas mauvais quoique manquant encore de technique. Par contre, j'ai trouvé les mises en pages assez ratées et confuses, l'encrage moyen et surtout pas aidé par une colorisation qui masque une partie de la lisibilité des images.

Bref, une petite BD qui se laisse lire quand on a du temps à perdre entre potes à l'humour gras, mais pas vraiment ma tasse de thé.

Nom série  Golden Boy  posté le 22/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je connaissais Golden Boy en dessin-animé et même si tout ne me plaisait pas vraiment, j'avais bien rigolé sur certains passages. Mais je n'aime pas trop le manga en comparaison.

Déjà, j'aime très moyennement le dessin. Il est relativement maîtrisé, mais les personnages (enfin surtout les femmes) semblent tout droit sortis de mangas de cul sans interêt. Trop lisses, trop étirés en longueurs, faisant face à des décors trop souvent vides, je trouve le dessin à la fois insipide et assez repoussant pour ceux qui n'aiment pas ce style trop typé manga érotique.

Ensuite là où l'animé avait un certain rythme et où l'humour ressortait assez bien, mêlant à la fois potache et érotisme, ici ça ne marche pas du tout pour moi. L'érotisme a la part belle sans avoir aucun interêt. L'humour est présent mais s'efface trop vite. Les dialogues sont lourdingues. Et ce qui devait être au départ une série d'humour jouant sur son personnage de héros/anti-héros et sur des scènes à la fois drôles et sexys tourne au mauvais manga racoleur et même assez malsain quand on voit la façon dont sont traitées les relations hommes-femmes.

Nom série  Soleils bleus  posté le 21/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Rafa Gonzalez Negrete a été visiblement très marqué par l'oeuvre de Moebius puisque ce recueil de nouvelles ressemble tant dans les thèmes que dans le dessin à un quasi-copier/coller de nouvelles de science-fiction telles que celles contenues dans Arzach et autres recueils du même genre.

Le dessin est vraiment très proche du style de Moebius. La maîtrise technique n'y est cependant pas vraiment. Certaines planches sont franchement très moyennes. D'autres par contre ne sont pas mal du tout. Le problème principal vient de la colorisation qui est souvent assez ratée, sauf sur une unique histoire où les couleurs sont aussi réussies que le dessin.

Quant aux scénarios de ces récits, ils sont assez simples, pas tellement originaux mais relativement plaisants. Les chutes des histoires sont souvent humoristiques même si ce n'est pas toujours fantastique.

Rien de transcendant ni de nouveau dans ce succédanné d'histoires de Moebius mais un résultat correct et pas désagréable à lire.

Nom série  Fables Autonomes  posté le 21/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ferri a un style bien à lui que j'apprécie beaucoup même si cette série n'est pas ma préférée de lui.
Son dessin a vraiment une touche bien à lui. Ses personnages sont dégingandés et expressifs. Ses décors sont simples mais réussis. Et soit dit en passant, j'adore sa façon de dessiner des poulets.
Ses histoires courtes dans cette série sont également particulières. L'humour y est à fleur de peau sans jamais être grossièrement dévoilé. L'absurde n'est jamais loin non plus. Et il règne également une certaine poésie dans ces fables modernes et nonchalantes.
Ces récits manquent cependant un peu de rythme et ne plairont sûrement pas à tout le monde. Certains sont même peut-être un peu trop... fines pour moi et je n'ai pas toujours réussi à accrocher à chacun.
Plaisant à lire cependant et assez original.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 253 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque