Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4932 avis et 1909 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Chiara Rosenberg  posté le 04/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Disons-le simplement, le scénario de cette BD est assez bidon. Résumons-le en gros en : Chiara est soumise avec son mari qui en profite abusivement mais par contre elle est dominatrice avec son amant et elle en profite abusivement. Cela donne une BD érotique sur le thème du SM comme un peu trop souvent dans ce genre de BD, pas vraiment émoustillante dans les faits.
A côté de cela, le scénariste cherche à mettre un peu d'originalité ou de profondeur à son histoire en faisant s'interroger Chiara sur ses relations sexuelles et amoureuses, sur ses habitudes sexuelles, ses pulsions, avec des dialogues un peu trop artificiels pour ne pas paraitre assez lourds (du genre, je cite à haute voix l'épitre 17 selon Saint-Paul en plein milieu de la rue car je trouve que cela colle tellement bien à mon état d'âme tourmenté).
Et la fin de cette histoire, fin qui tient en une page seulement, est aussi artificielle et moyenne que l'ensemble du récit.
Mais au moins il y a un semblant d'histoire et de reflexion, c'est déjà ça pour une BD érotique.

En tout cas, l'interêt de cette BD réside nettement plus dans le dessin. Le trait, l'encrage et la beauté esthétique des planches attirent aussitôt l'oeil quand on ouvre l'album. C'est un style épuré proche des anciens comics américains, ceux repris par le Pop-Art à l'époque. Cela donne au final quelques planches très belles et très esthétiques. Mais il y a aussi pas mal de cases finalement assez ratées au niveau du dessin et de l'anatomie : la technique du dessinateur se révèle très inégale quand on y regarde de près.
Mais il fait nettement illusion et la qualité physique de l'album en lui-même, grand, beau et solide, ajoute à l'interêt visuel de cette BD.

Je n'en conseille pas l'achat car le scénario est vraiment trop moyen pour cela mais je n'en déconseille pas le feuilletage ou la lecture.

Nom série  Forum  posté le 02/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis très sensible à l'humour de Binet et j'aime bien son dessin même si je le trouve loin d'être très beau.
Et pour cet album, je dois dire que j'ai été éclaté de rire sur pas mal de gags sur le début de l'album. Cependant, au fil de ma lecture le nombre de gags moins drôles voire très moyens s'est fait de plus en plus grand, refroidissant ma très bonne impression du début. En résumé, j'ai bien ri au début puis lu le reste un peu comme si c'était du remplissage.
Dommage même si globalement je garde un assez bon souvenir de cette BD d'humour.

Nom série  Cinéma  posté le 02/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dessin de Barbe est bon, voire très bon, absolument rien à en redire. D'autant plus que cette BD est un exercice de style assez réussi, un travail sur l'image et le dessin en lui-même. Il y a dans ces 2 albums quelques idées vraiment excellentes, surtout pour l'époque, portant sur les enchainements d'images, les "retournements de points de vue des images" à la manière des illustrations d'Escher, les "morphings", les histoires racontées par le retour au pur art séquentiel. Techniquement et dans l'idée, il y a vraiment des choses immanquables dans cette oeuvre.

En ce qui concerne les histoires maintenant, elles sont à mi-chemin entre onirisme et érotisme, souvent sans réel scénario, juste le flux des images comme elles viennent. Et force m'est d'avouer que déjà en elles-mêmes, ces histoires courtes n'ont rien pour vraiment me captiver par leur scénario. Mais surtout j'ai assez peiné à les lire car la mise en page sous le forme de colonnes de très nombreuses petites images successives n'est pas aisée à lire pour un esprit non habitué, c'est-à-dire pour l'ensemble des lecteurs lambdas de BD en général. J'avais du mal à suivre précisément l'ensemble de l'enchainement des images, me lassant assez souvent en cours de récit et sautant quelques cases pour seulement ensuite revenir vers elles pour vérifier s'il n'y avait pas une trouvaille graphique que j'avais manquée.

Graphiquement très intéressant, si vous aviez à choisir, je vous conseillerais plutôt le premier album que le second car je trouve le tome 2 moins innovant et moins esthétique à mes yeux.

Nom série  Les Champs de l'obscène  posté le 01/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première BD de cette collection Lépidoptère que je lis : elle a pourtant failli passer totalement inaperçue pour moi dans la librairie car son format minuscule la rendait invisible entre des BDs de taille normale. Le format en question est proche de celui des Pattes de Mouche de l'Association, avec un papier de très bonne qualité qui compense sa petite taille et sa couverture souple par une solidité qui ne donne pas l'impression d'acheter un fasicule un peu amateur mais un objet qui mérite relativement bien son prix.

Chacune des 24 pages de ce petit album contient une unique image dont le dessin est plutôt bon voire même très sympathique. C'est un style que j'aime assez à mi-chemin entre humour et réalisme, un peu à la manière de certaines BDs du magazine Fluide Glacial.
La narration est située en dessous des pages, fournissant l'explication de ce que ressent et pense le personnage principal et narrateur.

L'histoire est courte mais rapidement intéressante. L'auteur y fait en effet le lien troublant entre la honte qu'il a ressenti en achetant, pour rigoler et un peu par défi, un drapeau assez ridicule fêtant le mariage du Prince de Belgique et celle qu'il avait ressenti étant jeune quand il a acheté avec un ami une revue pornographique. Assez intéressant car l'auteur réussit à bien faire passer ses émotions par le texte et l'image. Assez amusant aussi dans son thème et dans la narration.

Un petit album qui vaut bien un bon Patte de Mouche.

Nom série  Lucien  posté le 30/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Je n'ai jamais été très fan de Margerin et pas plus de Lucien qui est sa série phare à ma connaissance.

C'est un sentiment un peu mitigé qui commence avec le dessin. D'un côté, il me plait assez avec ses rondeurs, ses couleurs assez joyeuses, etc... Mais à côté de ça, je trouve la mise en page et la composition de chaque case très fouillis. Les bulles de dialogues sont assez nombreuses et bizarrement leur positionnement ou leur longueur brise pour moi le rythme de lecture de la BD que j'hésite parfois à lire uniquement en lisant le texte ou uniquement avec les images. C'est un peu le genre de BD et de dessin qui me donne envie de sauter des cases pour voir où le récit est sensé nous mener.

Ensuite, je suis assez hermétique aux personnages typés années 70-80, motos, blousons noirs, zone dans les bars à flipper et petites combines. Là aussi, le sentiment est mitigé car je trouve notamment Lucien assez attachant mais inversement je n'arrive pas à m'attacher à ses histoires et ses copains. Et puis surtout l'humour ne me fait pas rire, tout juste sourire et encore.

En résumé, quelques bons côtés dans cette série mais elle n'a jamais vraiment réussi à me plaire.

Nom série  L'Autoroute du soleil  posté le 29/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le point fort de cette BD, c'est sa narration pêchue : c'est le genre de BD que vous avez du mal à lâcher quand vous l'avez entamée et que vous lisez jusqu'à la fin.

Le dessin est pas mal même si j'ai mis quelques pages à me faire aux personnages plus expressifs que vraiment soignés. Mais le style de dessin a le même dynamisme que l'histoire elle-même donc convient très bien. Seules certaines séquences d'action sont assez mal passées pour moi car le dessin et la mise en page m'ont parus un peu difficile à comprendre en première lecture (je pense au moment où la camionnette du gars bourré arrive en zigzaguant vers les héros, ou au moment où le camion percute de plein fouet la voiture des méchants et la fait voler devant leurs yeux héberlués).

Le scénario de base n'avait pas grand chose pour me plaire : je ne suis pas friand du tout de courses-poursuites avec des rebelles débrouillards comme héros et des méchants avec des flingues comme pourchasseurs. Et pourtant j'ai été rapidement happé par l'histoire notamment je pense parce qu'elle est très bien introduite et ensuite parce que la narration est très bonne.
Par contre, même si je l'ai lue avec interêt, il n'est pas ressorti grand chose au final de ma lecture. J'ai passé un moment assez agréable mais je garde un souvenir assez diffus du tout car rien ne m'a vraiment marqué et la fin de l'histoire m'a parue un peu simple et sans ce petit quelque chose qui aurait fait du récit complet un tout excellent et mémorable.

Bon moment de lecture mais pas un souvenir impérissable.

Nom série  Education anglaise  posté le 28/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis surpris de voir Don Lope et Kael avoir apprécié le scénario de cette BD car je l'ai personnellement trouvée franchement nulle : le scénario ultra-classique des amateurs de SM, une jeune fille prude qui se retrouve dans une "école" où elle va devoir se plier aux sévices sexuels de tous, élèves, professeurs, "clients", et qui, bien sûr, finira par y prendre goût et dépasser le maître. Pour ceux qui n'aiment pas les relations dominations-soumissions, les coups de fouets et les fessées, les "viols plus ou moins acceptés" et autres spécialités SM, le récit de cet album n'a strictement aucun interêt ni originalité.
Par contre, le dessin est effectivement bon. Hormis le fait que les visages se ressemblent un peu les uns les autres, l'ensemble des planches sont visuellement très bonnes, très lisibles, et tout, du décor aux anatomies, est très réussi.
Mais un bon dessin ne suffit absolument à donner une quelconque valeur à cette BD au scénario cliché et sans interêt.

Nom série  Les Crannibales  posté le 27/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Qui n'aime pas les BDs à l'humour répétitif n'aimera pas cette série.
L'idée de base, relativement originale, aurait pu alimenter une bonne histoire, voire un petit album en poussant un peu. Mais de là à en faire une série ?
Le dessin est moyen. Globalement, il n'est pas mal pour une BD d'humour, mais il m'exaspère dès que le dessinateur nous offre les visages des cannibales scindés par une bouche entourant toute la tête.
Quant au scénario, je n'aimais déjà que très moyennement les gags sur les Trolls De Troy qui bouffaient des humains avec le sourire mais, là où le récit d'Arleston permet d'apprécier malgré tout sa série, ici c'est toujours la même chose : le cannibale qui veut assomer sa proie humaine avec son gros marteau, des humains vus comme des ingrédients de cuisine, etc... Toujours les mêmes choses répétées de gags en gags, et des chutes vraiment pas drôles.
Lourdingue, répétitif et pas très drôle.

Nom série  Pourquoi les chevaliers ont disparu  posté le 26/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

J'aime beaucoup le dessin de Domingues. Il est dynamique, frais, sympa et en plus techniquement bien maîtrisé pour autant que je sois capable d'en juger. Ceci dit, j'aurais peut-être préféré un encrage un peu plus gras ou alors une colorisation différente car les planches ne sont hélas pas aussi lisibles qu'elles pourraient l'être.

Quant aux histoires, ben, elles sont relativement sympas mais... elles ne sont pas très prenantes malgré leur courte taille. Et puis surtout, alors qu'elles sont sensés être drôles, ben elles ne m'ont guère fait plus que sourire, et encore... Bon, et puis il y a un petit peu d'érotisme, c'est gentil et assez sympa mais ça prête plus à sourire également qu'à autre chose.

Relativement frais, assez sympa, bien dessiné même si manquant un peu de lisibilité, mais pas fantastique à part ça.

Nom série  Id'îles  posté le 24/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

J'aime assez la colorisation : elle est plutôt originale, lumineuse, sympa.
Concernant le dessin, quand on voit les essais de styles en fin d'albums, on se dit que l'auteur a finalement choisi le moins pire mais ça reste assez moyen à mes yeux. Ce n'est pas vraiment moche, c'est même pas mal, expressif et bien lisible, mais ça manque d'esthétisme malgré la simplicité du trait.

Le scénario part sur une idée véritablement originale, j'aime assez. Un homme se fabrique un "paradis artificiel" sous terre, sous la forme d'une salle transformée en "océan avec îles paradisiaques de fortune". L'interêt du récit vient du fait qu'il cherche à y enfermer avec lui la femme qu'il pense aimer mais que celle-ci n'est pas d'accord du tout. S'ensuivent les conflits et les problèmes de vie commune dans ce petit monde fermé et artificiel un peu trop improvisé au final, et surtout la recherche d'évasion de la femme qui ne s'en laisse surtout pas compter par le responsable de sa captivité.
Ce n'est pas très drôle malgré ce que le graphisme laisse penser, mais ça a le mérite d'être relativement intéressant. Par contre, ça se finit un peu vite et il n'en ressort pas grand chose au final. Une reflexion un peu succincte et superficielle sur les difficultés de réussir à se couper totalement du monde réel et à vivre à deux dans un environnement artificiel.

J'aurais pu être plus indulgent avec cette BD si elle ne coûtait pas aussi cher alors qu'elle ne fait qu'une trentaine de pages. Bref, je ne déconseille pas sa lecture qui fait passer quelques minutes d'interêt mais j'en déconseille l'achat à ce prix là.

Nom série  Casa Howhard  posté le 24/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne comprends pas trop l'idée de cette BD porno : ça se passe dans un immeuble où vivent plein de... de femmes superbes mais néanmoins toutes viriles génitalement parlant se baladant toutes en petite tenue ou directement la bite à l'air. Elles papotent comme si de rien était puis se baisent toutes mutuellement, sous des pretextes faciles comme "Oh, il faut absolument que je t'essaie", "Veux-tu répéter pour un film porno ?", etc...
Est-ce que ce sont des transexuels ? A lire la BD, on ne dirait pas. On dirait que ça se passe simplement dans un univers où il n'y a pas d'hommes et de femmes (enfin à part une unique femme, Linda X, qui ne sera jamais physiquement présente) mais que des femmes superbes munies d'un pénis.
Côté érotisme et excitation, c'est donc très moyen quand ce n'est pas sa tasse de thé. Et côté scénario, il n'y en a pas, en fait, juste du cul.
Par contre, le dessin est très bon. Les femmes sont très belles (à un détail anatomique près évidemment), l'encrage excellent et l'aspect visuel est très sympa.
Dommage qu'il n'y ait que le dessin, quoi.

Nom série  La mission infernale  posté le 24/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai apprécié autant que Pierig ci-dessous.

Pourtant je partais sur un bon à-priori car, comme Pierig, j'aime bien le graphisme simple mais très lisible. L'encrage gras, le trait rond et les couleurs simples donnent un aspect bien sympathique au tout. Pourtant, et même si je ne suis pas expert en matière de dessin, on ne peut pas dire que la maîtrise technique soit au rendez-vous. Rien ne distingue vraiment les éléphants les uns des autres, les expressions de leur visage sont très basiquement rendues, etc... Bref, c'est lisible mais pas aussi efficace qu'un dessin comme celui de Trondheim par exemple dans une veine similaire.

Outre le dessin, c'est surtout le scénario qui m'a déçu. L'histoire est toute simple, jouant sur le thème de la mission commando en principe décalée car les soldats sont des éléphants infiltrant une base humaine. Mais il n'y a pas grand chose de plus original dans ce récit. Et à côté de cela, l'humour ne m'a tout simplement pas fait rire, même pas sourire. Je n'y ai pas été réceptif du tout malgré mon bon à-priori. Et surtout je voyais venir la chute de cette histoire gros comme un éléphant plus de 10 pages avant la fin et... et de toute manière, je ne l'ai pas trouvée drôle.

Déception pour moi donc.

Nom série  La Fleur amoureuse  posté le 24/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Cette BD a un côté ridicule assez indéniable. Ridicule par son scénario, pas par son dessin.
Car je trouve le dessin très bon. Silvio Cadela a un style que je trouve proche de celui d'Arno, lui-même assez proche de Moebius à mes yeux. En outre, j'aime beaucoup la colorisation, un peu pêtante par moment mais belle. Bref, visuellement, je trouve cette BD très réussie.
Maintenant, concernant le scénario, c'est clair que ce n'est pas très captivant. L'auteur ne se prend pas vraiment au sérieux (heureusement) et ça se voit à sa façon de dire toutes les 2 pages que le temps passe à l'aide d'images d'animaux divers fornicant en pleine nature. Mais par contre, non seulement le scénario est moyen, mais il est souvent ridicule avec cette intrigue de fleur mutante extra-terrestre qui excite la libido des femmes et nous narre l'histoire comme un observateur consciencieux. Les scènes érotiques avec la plante sont d'ailleurs franchement grotesques.
Bref, je suis indulgeant parce que je trouve le dessin vraiment bon, mais globalement, c'est une BD dont on peut se débarasser facilement.

Nom série  Ogenki Clinic  posté le 24/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

De la grosse déconnade façon manga autour du cul. Mais je ne dois pas être un vrai amateur de ce genre d'humour.
Déjà, le dessin typé "manga d'humour" me plait très moyennement. Il se lit bien, rien à dire, mais il manque un peu de qualité et d'interêt.
Ensuite, l'humour couillon permettant de mettre des scènes de cul en permanence, scènes de cul façon hentai, ce n'est pas ma tasse de thé. Je n'aime pas les Hentai, gros seins, femmes soumises ou dominatrices, bites énormes, etc... Donc côté érotique, résultat nul pour moi.
Mais ce n'est évidemment pas le but de cette série puisqu'il s'agit de se marrer sur le sexe, les complexes, les problèmes sexuels, les perversions, les obsessions, etc... C'est déjanté, couillon, typique du gros gag qui tâche à la sauce manga... Et perso, je trouve ça trop bas de plafond pour vraiment me marrer, juste sourire parfois. C'est lourd, comme le dit Kael.
Pas trop ma tasse de thé quoi...

Nom série  L'Atelier  posté le 23/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Exercice sur une règle imposée, cette BD se classe pour moi dans la catégorie de l'Ouvroir de Bande-Dessinée Potentielle. J'ai quand mis quelques pages à m'en rendre compte. J'ai commencé par trouver le dessin très moyen mais ce n'est qu'ensuite que j'ai compris que l'auteur dessinait "sans filet", sans crayonné, au fil de ce qu'il voyait, comme des croquis améliorés dessinés en direct. Une fois compris le système et la difficulté de l'exercice, j'ai assez vite pardonné les erreurs de dessins, m'y intéressant au contraire puisque l'auteur joue souvent dessus pour faire un trait d'humour quand il se rend compte lui-même de ses erreurs.
L'histoire aussi m'a un peu ennuyé au début pour devenir assez délirante et finalement bien marrante sur la fin. Il n'y a pas de vrai scénario, juste une sorte d'improvisation au fil du temps et des planches. Le résultat n'est pas transcendant mais marrant sur la fin et intéressant aussi vis-à-vis de l'exercice en lui-même.
Je n'achèterais pas cette BD car je ne vois aucune raison de la relire mais sa simple lecture ne m'a pas été désagréable malgré ma difficulté initiale à entrer dedans.

Nom série  Arsène Lupin  posté le 23/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Note approximative : 2.5/5

Juste après avoir lu la série Rouletabille du même scénariste réédité par le même éditeur, j'espérais avoir une bonne surprise avec Arsène Lupin, autre grand classique de la littérature policière Française que j'espérais pouvoir enfin vraiment découvrir car jusque là je n'avais lu de Maurice Leblanc que l'Aiguille Creuse, et encore qu'à moitié.

Ca partait plutôt bien car j'aime bien le dessin. Globalement ligne claire, assez figé mais pas moche du tout, j'appréciais surtout sa colorisation simple mais assez esthétique. Seul réel soucis à mes yeux, de nombreux visages se ressemblent assez, et quand on sait que les récits d'Arsène Lupin sont emplis de déguisements et de personnages mystérieux, ça n'aide pas à la compréhension quand on confond facilement les personnages ou quand on a sans arrêt l'impression qu'untel est en réalité Arsène Lupin déguisé de manière trop évidente alors que ce n'est pas toujours le cas.

Malheureusement, je ferais le même reproche pour cette série que pour Rouletabille : A-P Duchâteau n'a pas réussi l'adaptation en BD !
Dans mes souvenirs, l'Aiguille Creuse était effectivement assez complexe, pas toujours facile à suivre car le lecteur devait deviner une bonne part des choses. Mais ici, cette adaptation en BD de chaque histoire d'Arsène Lupin est un vrai casse-tête pour réussir à comprendre. A croire qu'il faut lire obligatoirement chaque livre avant de lire la BD pour bien comprendre de quoi parle chacun à chaque instant. La somme de noms et d'intervenants est très rapidement saoûlante. On se perd à chaque instant à essayer de comprendre qui est qui et pourquoi l'enquête ou le récit se dirige soudain dans telle direction. La narration est véritablement pénible car il faut réfléchir en permanence pour comprendre le récit. Et après vérification, il manque vraiment des données pour comprendre, données pour lesquelles la Bd est un support trop court comparé au livre. Les personnages de la BD en savent plus que nous et nous affirment des évidences qui ne nous ont pas été fournies auparavant.
C'est pénible, pénible à lire, pénible à comprendre.

Dommage car j'apprécie le dessin et l'idée d'adapter de telles oeuvres de Maurice Leblanc.
Je reste indulgent car tout n'est pas mauvais et incompréhensible, mais pas loin, hélas.

Nom série  Rouletabille  posté le 22/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Je partais avec un bon a priori pour ma lecture de cette série car je n'ai jamais lu les livres de Gaston Leroux et j'étais heureux de trouver ainsi un moyen de découvrir ses oeuvres célèbres que je n'ai pas le temps de lire en véritable roman.

Mais déjà, j'ai été un peu refroidi par le dessin. Il est stylisé ligne claire ce qui ne me dérange pas, mais il est également très moyen. Beaucoup d'erreurs, d'approximations, de petits ratés qui donnent un résultat lisible mais très passable visuellement parlant. Bon, mais rien de vraiment moche pour peu qu'on ne soit pas trop exigeant.

L'ennui, c'est qu'ensuite, la narration ne colle pas non plus. Adapter un roman est un exercice difficile car il y a énormément d'informations à faire passer dans le faible nombre de pages d'une BD. Le scénariste a choisi ici de condenser un maximum, avec un grand nombre de cases par pages et de dialogues. Ca pourrait aller si la narration ne pêchait pas vraiment. Les paroles de Rouletabille sont souvent incompréhensibles, les subtilités du roman échappant totalement à leur passage en BD. De même, les déductions logiques du héros échappent souvent largement au lecteur car il ne passe pas en BD la somme d'informations, d'ambiance, d'indices qui passent dans un roman. Et finalement, les scènes d'action elles-mêmes sont parfois embrouillées et j'ai dû relire certaines pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé et pourquoi tel personnage dit telle chose.
L'adaptation et la narration me semblent donc très moyennes. Et surtout, l'interêt du passage en BD me parait vraiment assez dispensable car les images n'apportent pas grand chose, l'essentiel de l'information de ces histoires étant inclus dans les dialogues.

Déception donc malgré l'intérêt que je portais à une adaptation en BD d'oeuvres littéraires intéressantes.

Nom série  In Vino Veritas  posté le 19/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce sont des petits albums d'humour sans prétention. On ne peut pas dire que ce soit un Grand Cru de l'humour mais plutôt un peu de l'humour qui tâche.
Le dessin est assez typique du genre, gaiement colorisé et dessiné dans un style gros nez (rouge) la plupart du temps. Ce n'est pas un dessin franchement fantastique.
Quant aux gags, ils attirent le sourire mais sans plus, surtout pour ceux qui ne différencie pas l'Entre-Deux-Mers du Sauterne, bref ceux pour qui le vin ne veut pas dire grand chose et n'est surtout pas un sujet à rigolade franchouillarde.

Nom série  Fornikandias  posté le 19/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour commencer, le dessin de Liberge est ici très bon. D'accord, les décors sont quasiment inexistants rappelant les décors noirs ou étoilés de Monsieur Mardi Gras Descendres mais les corps et les visages sont superbes et expressifs. Très belle qualité visuelle pour une BD X.
Ensuite, même s'il y a du sexe partout en permanence dans cette BD, il y a aussi une histoire, un bonne part de fantastique, une légère réflexion sur la mythologie, le lien entre sexe et amour, la façon dont les hommes modernes gèrent le sexe comparé au chaos du sexe naturel, etc... OK, c'est vraiment superficiel et la BD reste purement et simplement une BD X mais elle permet aussi de la lire avec un certain interêt sans avoir l'esprit obnubilé par les scènes hard.
Et justement, sur le plan de l'excitation vis-à-vis des scènes porno en elles-mêmes, ce n'est pas tout à fait ça parce que c'est du sexe sans aucun fard, sans aucune scénette émoustillante, vraiment du sexe pour le sexe et pour la notion même de sexe telle qu'un satyre envoyé sur terre peut se l'imaginer. Pas vraiment innovant sur ce plan là mais bon, ce n'est pas un réel problème.
Une BD X de belle qualité.

Nom série  Les Seins de Café  posté le 18/09/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire qui, comme toutes les autres de la série "la Mémoire des Arbres" de Servais, ne restera sans doute pas longtemps dans ma mémoire parce que ce n'est pas vraiment mon genre de BD préférée mais qui se laisse lire.
Le dessin est du classique de Servais, rien à dire.
L'histoire aussi est très classique de "la Mémoire des Arbres" : décor Ardennais, héros proches de la nature et de la forêt, conflit entre ces héros libres et rebelles et l'autorité, d'abord la douane puis l'occupant Allemand, et bien sûr histoire d'amour mise à mal. L'histoire est relativement intéressante et se lit sans ennui. Et bon point, pour une fois dans une BD de "la Mémoire des Arbres", la fin est relativement heureuse.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 247 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque