Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5337 avis et 2045 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Trombone Illustré  posté le 25/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Soyons clair, si vous en avez la possibilité un jour, achetez cette intégrale ! Sur le plan de l'histoire de la BD, c'est vraiment culte !
En ce qui me concerne, je viens seulement de le lire ce soir même même si j'en connaissais déjà une grosse partie du contenu.
Et c'est vrai que là-dedans, il y a des tranches d'anthologie de la BD, du véritable culte ! Ce sont les Idées Noires de Franquin, les "il ne faut pas confondre" illustrés par Gotlib, les grands titres "Le Trombone Illustré" de Franquin également,...
A côté de cela, au fil des numéros, on trouve nombre de choses franchement bien, "le 6e jour" de Roba, ce cadavre exquis en strips de 3 cases réalisés par ni plus ni moins que Mézières, Tardi, Bilal, Moebius et Serge Clerc (que par contre je ne connaissais pas),...
Puis d'autres planches pas mal comme Germain et nous, les histoires de Penterghast par Sirius, des planches de F'murr, de Jijé, etc...
Mais il y a aussi beaucoup de BDs et planches que je trouve très passables, voire franchement bof. Ce sont, en ce qui me concerne, Zunie de Hausman, les BDs de Julos, de Bretecher, de Peter de Smet, de Comes, de Didgé, et même les planches d'un Rosinski encore débutant qui sont intéressantes sur le plan de la curiosité mais très moyennes sur le plan du scénario et même du dessin.
Bref, à cause de cette bonne moitié des BDs que je n'apprécie pas, l'ensemble du Trombone Illustré ne forme pas l'exquis moment de lecture que j'aurais espéré.
Mais cela ne retire en rien la formidable moment de BD qu'a représenté cet encart "indépendant" dans Spirou et le bonheur de voir tous ces très grands auteurs réunis ensemble sur une même oeuvre bon enfant. Un objet culte même si son plaisir de lecture est tout de même assez inégal.

Nom série  Vertige à l'Arsenal  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Cette BD, parue en 1990, est issue d'une édition intimiste, sans doute à but touristique autour d'un lieu de la ville de Metz : l'Arsenal et l'église Saint-Pierre-aux-Nonnais. Cette édition a laissé sa chance à un jeune infographiste et auteur de Bande-Dessinée encore amateur, Martin Fennec, pour mettre en scène ces lieux grâce à un scnéario de science-fiction où le voyage dans le temps et une enquête policière permettent de découvrir l'endroit à plusieurs époques, de l'Antiquité jusqu'au 20e siècle.
Le dessin a une petite touche du style de Moebius. Malgré des défauts manifestes (perspectives ratées, décors amateurs, visages presque en permanence de 3/4,...), il m'a relativement séduit. Le dessin des personnages, hormis quelques expressions de visages affreuses, n'est pas mauvais. Et surtout, les couleurs sont très sympathiques, donnant une belle ambiance au récit.
Quant au scénario, même s'il n'est guère original et se termine sur une note relativement médiocre, il est raconté de manière plaisante, avec des dialogues de bon niveau.
Bref, c'est une BD de SF qui sent encore un peu trop l'amateurisme mais qui aurait présagé de quelque chose de bon pour le futur de l'auteur s'il avait poursuivi dans la BD.

Nom série  Wimbledon Green  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Wimbledon Green est un petit mais très bel album. Superbe couverture, papier épais et beau, 120 pages d'une réelle densité permettant une lecture très longue (2 heures pour tout l'album en ce qui me concerne). Cet album vaut donc largement son prix et même moi qui, après lecture, ne trouve le contenu que "pas mal", je ne suis pas mécontent de l'avoir acheté.
J'étais vraiment curieux de découvrir cette BD qui gardait sa part de mystère par son originalité et son traitement particulier. Il s'agit donc d'un album traitant, par le biais d'histoires courtes, d'interviews en quelques cases ou d'anecdotes en quelques pages, d'un grand collectionneur fictif de comics : Wimbledon Green. C'est donc une vue d'ensemble à la fois affectueuse et sarcastique du monde des collectionneurs compulsifs voire tout simplement professionnels.
Le dessin est à la manière de certains anciens comic strips américains : tout rond, tout simple mais efficace. Il n'y a pas de quoi crier à la splendeur mais ça colle bien avec l'ambiance, même le héros Green avec son physique de gros pacman sur pattes. Et puis les cases de chaque page sont tellement petites qu'on n'a pas de quoi s'attarder trop sur le dessin.
J'ai passé un moment de lecture pas désagréable mais je dois dire que je n'ai guère été captivé par cette description du monde des collectionneurs. N'en étant pas un, je n'ai pas su m'attacher à quelque personnage que ce soit, ni ressentir ce que l'album tente de faire passer sur les merveilles des comics de l'âge d'or. J'ai juste apprécié la fluidité de la narration, l'originalité de la construction et du thème. Un album sympathique et de très belle qualité mais pas un indispensable.

Nom série  Le Café de la plage  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En début de lecture de cette intégrale de 4 tomes, j'ai été légèrement charmé par le dessin, par l'ambiance, par l'atmosphère langoureuse qui se dégageait de ce café perdu au bout d'une plage déserte, une atmosphère très cinématographique. Je n'appréciais pas plus que cela les dialogues et les histoires de coeur et d'espoirs déçus que se racontaient les personnages mais je les ai lus en me laissant plus ou moins porté par la vague de l'ambiance particulière. Le dessin, sans être exceptionnel, me plaisait bien aussi par ses compositions épurées et esthétiques.
Mais avant la fin du premier tome, j'ai commencé à franchement me lasser. Les états d'âme des personnages m'ennuyaient, les péripéties hollywoodiennes de Rita m'ont lassé dès le début, les dialogues emplissant l'ensemble des planches m'ont parus rebutants et l'envie de zapper des pages et de feuilleter de plus en plus vite m'a prise. En outre, le dessin se faisait de moins en moins esthétique au fil des pages pour finir dans un style très moyen.
Je reconnais donc un certain charme et une certaine originalité à cette BD, à ses personnages bavards et à leurs dialogues et pensées, mais ce n'est clairement pas le genre de BD qui me passionne plus que quelques pages... Et là, des pages et de l'ennui, il y en a beaucoup trop pour moi.

Nom série  Tim et Anthime  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Paru dans les années 60 en magazine, cette BD se rapproche des archétypes de la BD d'aventure jeunesse de l'époque.
Godard y fait preuve d'un dessin pas mauvais, au trait à mi-chemin entre les styles Franquin et Greg tout en étant plus raide et moins maîtrisé. Les couleurs sont également typiques de l'époque. Bref, en lisant cette BD, on a l'impression de lire des pages du journal Tintin ou l'Intrépide.
Le scénario des deux histoires que contient cet album ("la Secte de l'Hippocampe" suivi de "Poison à foison", "Chauve qui peut" n'ayant jamais été édité en album) est très basique. Nos deux héros, le grand beau fort et courageux et son compagnon plus rigolo, se retrouvent à chaque fois embarqués par hasard dans une intrigue légèrement criminelle sans jamais représenter vraiment de danger. C'est de l'aventure campagnarde, avec une secte villageoise de "sorciers" ou un gangster en cavale. Rien d'autre que du divertissement, avec un humour un peu trop diffus qui n'attire que quelques sourires par-ci par-là.
Bref, c'est une série qui ne marquera pas son lecteur ni par son originalité ni par sa réussite, mais qui reste très correcte.
A lire par curiosité, pour voir le type de récits d'aventures que pouvait imaginer Godard avant de devenir le génial scénariste de Le Vagabond des Limbes.

Nom série  Ulice le lapin  posté le 20/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Soyons clair, cette série BD est vraiment destinée aux enfants.
Cela se voit dès le début à ses couleurs explosives ! Feu d'artifice de jaune, orange, bleu ciel, vert pomme et autres couleurs du soleil, ça en ferait presque mal aux yeux même si c'est plutôt réjouissant au final. Le dessin, lui, est tout rond, tout mignon, comme dans des illustrations pour enfants.

Les histoires sont muettes et assez vite lues. Il faut avouer que les cases de chaque planche sont plutôt énormes, avec souvent une ou deux cases par page uniquement malgré la taille de la BD qui est celle d'une BD 48cc habituelle, ce qui rend la narration très délayée.

Les scénarios sont tout simples, enfantins puisque c'est le public cible. Le gentil lapin Ulice va rencontrer tels ou tels personnages amusants dans son voyage ou sa quête de la bague perdue et ce sera toujours des rencontres "rigolotes". Cela n'impressionnera pas un lecteur adulte même si ça se lit sans déplaisir et avec le sourire, mais ça plaira sûrement à un lectorat enfantin sans pour autant qu'il en fasse une passion à mon avis.

Seul reproche, le prix quand même élevé de ce qui reste une BD lue en deux minutes que ce soit par un adulte ou par un enfant.

Nom série  Peine perdue  posté le 20/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Note approximative : 2.5/5

Je n'ai pas trop accroché à cette BD que je trouve assez creuse par rapport à ce qu'elle laisse présager.

Dès le départ, j'ai eu un peu de mal avec le graphisme et la narration muette. Les décors sont relativement sympas mais par contre, je n'aime pas les personnages, trop simples et ronds, au physique du genre Fido Dido pas très maîtrisé, et surtout très peu expressifs.
L'auteur s'attache à raconter l'histoire sans paroles, hormis des lettres et documents officiels, et sa narration ne passe pas toujours pour moi, certains passages n'étant pas évidents à comprendre lors d'une lecture qu'on voudrait fluide.

Concernant l'histoire, il s'agit d'une autobiographie plus ou moins romancée où l'auteur raconte la quête de sa mère biologique. Ce sont des recherches silencieuses en bibliothèque et en offices municipaux, quelques déductions logiques, quelques contacts, et... voilà. Toute cette quête se fait sans réellement me captiver et la BD se termine ensuite assez abruptement. Je trouve cette lecture un peu rapide, l'histoire un peu creuse et courte comparée au prix de cet album. Je n'ai guère ressenti d'émotions, juste la chance de ne pas m'être trop ennuyé à la lecture.

Sujet original et traitement narratif assez original, mais le résultat ne m'a pas convaincu.

Nom série  La Peur du Mal  posté le 18/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD d'ironie et d'humour noir qui me rappelle l'esprit du magazine "Ferraille", pourtant pas chez le même éditeur. Le dessin très coloré contraste avec le côté trash et noir du propos. L'album est constitué d'une succession d'histoires courtes entrecoupées d'illustrations, de fausse publicités, affiches de cinéma et de spectacles... Les histoires en elles-mêmes sont "joyeusement" noires, pleines d'un humour acide et à contre-courant avec la thématique des enfants, des clowns et des friandises. Elles ne marquent pas vraiment par leurs scénarios et leur humour mais je les ai trouvées plaisantes. Par contre, j'ai beaucoup aimé la plupart des fausses affiches et pubs : j'ai bien plus accroché à l'humour vraiment cinglant par moment.
Bref, même si c'est assez inégal, j'ai assez souri et ri à la lecture de cet album à l'humour acide et noir. Ceci dit, je trouve son prix trop élevé pour pouvoir en conseiller l'achat.

Nom série  Le Passager  posté le 18/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Graphisme très original pour un scénario rafraichissant.
Le dessin marque dès le premier coup d'oeil porté à cette BD car il est vraiment différent de ce qui s'est fait jusqu'à présent. A sa maîtrise du dessin réaliste et de la couleur tels qu'on peut les admirer dans Le moine fou, Vink associe des personnages aux visages surdimensionnés, comme caricaturaux ou enfantins. Cela crée une atmosphère graphique toute particulière, accentuant l'effet d'onirisme ou de fantasy légère du récit. Je m'y suis fait en quelques pages à peine et je dois dire que, sans crier au merveilleux, j'apprécie beaucoup cette originalité et la maîtrise dont fait preuve Vink pour utiliser ce style bien à lui.

L'histoire de son côté mêle plusieurs influences. Nous ne sommes pas en présence d'une histoire radicalement originale mais elle est plaisante à suivre et dépaysante.
Le premier tome nous fait découvrir ce monde fantastique et un peu onirique dans lequel le héros débarque. Nous retrouvons un peu l'ambiance du Voyage de Chihiro avec cette intrusion d'un Terrien moderne dans ce pays un peu magique. L'ambiance est légère, les personnages souriants même dans les moments graves, on sent une impression de doux rêve.
Le deuxième tome, plus dense, fait la part plus belle à l'action et nous fait pénétrer dans le vif du sujet. A nouveau, j'ai senti une influence de Miyazaki avec cette magie, ces créatures exotiques et l'arbre sacré lui-même. La fin de ce tome bouleverse un peu la donne, rompant légèrement le charme onirique du début de la BD par un afflux d'explications fantastiques mais bien plus concrètes. A partir de ce moment là, nous quittons le doux onirisme pour une véritable intrigue fantastique quoiqu'encore très mystérieuse.

J'ai bien apprécié ma lecture et j'ai été particulièrement captivé à certains moments, indiquant qu'à la fois l'ambiance si spéciale et l'intrigue complexe sont pour moi des réussites. Je lirai la suite dès qu'elle sortira.

Nom série  Cases départs  posté le 18/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un petit album pas cher recueillant des histoires courtes tournant de manière originale autour du thème de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, réalisées par quelques grands auteurs. Dans tout recueil collectif, on trouve du bon et du moins bon en général. Là, sur 10 histoires courtes plus quelques planches et poèmes, j'ai noté uniquement deux histoires "bof sans plus" tandis que tout le reste oscille entre le pas mal et le franchement bien. Beaucoup d'originalité dans les sujets traités auxquels on n'aurait sans doute pas pensé immédiatement quand on parle de l'aéroport de Paris. En outre, le dessin est presque toujours de très bonne qualité, avec des auteurs que j'aime beaucoup comme Bezian, Bouzard, Alfred et d'autres.
Un très bon petit recueil de qualité.

Nom série  Norbert le Lézard  posté le 18/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Même si cette BD de jeunesse n'est vraiment pas terrible, je trouve les avis ci-dessous un peu durs.

Déjà, le dessin, Loisel bien sûr, est relativement sympathique. La BD datant de 1977, on y reconnait des éléments qui apparaitront ensuite dans La Quête de l'Oiseau du Temps. Trait caractéristique, décors sylvestres, animaux à la limite de la caricature, couleurs, compositions originales des cases et de la mise en page. Norbert a d'ailleurs pour interjection typique un "Drü !" qui en rappellera bien sûr un autre plus célèbre. Alors bien sûr, le trait est nettement moins beau, la technique est moins maîtrisé, les planches sont moins esthétiques, on sent qu'il y a une bonne marge entre cette BD et les oeuvres à suivre de Loisel, mais l'aspect visuel de cette BD m'a été agréable.

Par contre, c'est vrai que les histoires laissent vraiment à désirer. Ca se veut enfantin mais le rythme de narration est vraiment mauvais, empêchant d'entrer facilement dans le récit. Les dialogues amènent parfois un demi-sourire, provenant notamment de l'état d'esprit original et un peu médiocre (fayot, jaloux, etc...) des petits héros, mais les répliques tombent souvent à plat. Et les scénarios sont trop naïfs, "tout est bien qui finit bien", pour intéresser le lecteur adulte.

Soyons clairs, ce n'est pas le genre de BD dont je conseillerais l'achat voire même la lecture, mais ce n'est pas si mauvais que ça, et c'est une curiosité quand on s'intéresse au passé de deux auteurs aussi célèbres que Cothias et Loisel.

Nom série  Docile adorée  posté le 17/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un recueil d'histoires courtes porno sans grande originalité mais relativement efficaces.
Le dessin est très correct au niveau du trait lui-même. Par contre, les couleurs sont franchement moches. Ca reste lisible mais ça donne un aspect assez médiocre au tout.
Le scénario de ces histoires est souvent simple et assez répétitif : l'homme trompe la femme, la femme trompe l'homme, etc. Ils fonctionnent pour beaucoup sur une chute qui se veut un peu surprenante ou drôle même si elle est quasiment toujours prévisible ou tout simplement plate. Au niveau interêt du scénario et des histoires, c'est donc objectivement très moyen. Mais au niveau purement érotique, c'est relativement efficace pour un lecteur mâle. Et comme après tout, c'est ce qu'on demande à ce genre de BD...

Nom série  Une maison de Frank L. Wright  posté le 17/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Loin d'être le meilleur Cosey que j'ai lu jusqu'à présent, mais les histoires courtes de cet album se lisent sans déplaisir.
On dirait que le dessin a été fait un peu rapidement. Les décors sont un peu simples, comme vite esquissés. De même, les traits des visages sont un peu anguleux et également donnent une impression de dessin rapide. De même, les couleurs ne sont pas très harmonieuses. Ce n'est pas moche mais loin de la beauté épurée dont font preuve d'autres albums de Cosey.
Quant aux scénarios de ces histoires courtes, ils sont simples mais pas dénués d'une certaine originalité même s'ils marqueront moins, une fois de plus, que d'autres idées de récit de Cosey. Je leur reprocherais tout de même une narration emplie de silences convenus et des dialogues pas toujours faciles à suivre. On se laisse porter par l'histoire mais on ne peut s'empêcher de froncer les sourcils par moment car on a le sentiment d'être un peu exclus de la compréhension de certains échanges entre les personnages.

Nom série  Ishum  posté le 17/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Une BD de fantasy qui n'est pas dépourvue d'un certain charme et de quelques originalités mais qui fait preuve d'un manque de maturité évident.

Le dessin est plutôt bon dans l'ensemble. Il manque encore un peu de technique, les poses sont légèrement figées, les décors un peu vides mais pas désagréables, les perspectives pas toujours parfaites. Mais le plus important, les personnages, est réussi.
Les couleurs, directes, sont également assez marquantes. Leur application est maîtrisée et on ne peut donc pas leur faire de reproche technique évident. Mais elles ne s'accordent pas toujours très harmonieusement, l'orange et le violet étant un peu trop présents et difficiles à marier aux autres couleurs. Elles sont en outre un petit peu envahissantes, ne laissant pas suffisamment le dessin lui-même s'exprimer.

Passé le dessin, je dois admettre avoir un avis mitigé concernant le scénario. Il présente certaines originalités intéressantes, ne serait-ce que par son décor légèrement africain. Mais son déroulement, sa narration et ses dialogues font preuve d'un cruel manque de maturité à bien des moments. Le sujet traité parait assez grave et adulte (femmes violées, enfants désireux de se venger, guerre, etc.) mais les textes narratifs et les dialogues ont un côté trop simple et naïf qui semble parfois adresser l'ouvrage à un lectorat trop jeune. Certains dialogues sont presque ridicules par moment. De même, à l'exemple de la fin abrupte de ce premier tome, le scénario est empli de petites facilités et de clichés qui donnent une impression de puérilité à une histoire qui, traitée différemment et de manière plus posée, aurait pu ne pas être mauvaise.

Une lecture pas si désagréable d'où ressort un certain potentiel tant au niveau du dessin que des idées, mais dont le résultat n'est pas encore suffisamment abouti.

Nom série  Sur le bout de la langue  posté le 16/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cet album est composé de plusieurs histoires courtes aux thèmes assez similaires. Il semble bien qu'il n'y ait qu'un seul dessinateur aux commandes, pourtant les styles de dessin sont assez différents entre chaque histoire. Parfois en couleurs, parfois noir et blanc, parfois médiocre sur les décors parfois tout à fait correct, parfois comique parfois réaliste. Dans l'ensemble, hormis quelques décors tracés à la règle, je trouve que le dessin est bon, voire intéressant car mêlant une touche légèrement comique à des scènes purement porno.
Avec un tel dessin, j'étais donc motivé à apprécier ces histoires qui ne sont pourtant que des histoires de cul. Mais j'ai très vite buté sur la narration qui est plus que confuse par moment. Certaines histoires, notamment la première, sont quasiment incompréhensibles, ou du moins suffisamment compréhensibles pour se rendre compte qu'elles sont racontées n'importe comment. C'est chiant à lire car il n'y a pas moyen de rentrer dans la majorité des histoires. Quant à l'aspect érotique, il est correct à la base mais complètement annéanti par moment du fait de cette mauvaise narration.

Nom série  L'Espignole  posté le 16/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Note approximative : 1.5/5

Il semble y avoir des amateurs de Baudoin d'un côté, et ceux comme moi qui franchement n'aiment quasiment jamais ce qu'il fait. Et pour cette petite Patte de Mouche, c'est encore le cas pour moi.
Cet album d'une vingtaine de pages raconte en une image par page une petite portion de souvenirs de Baudoin liés à une rivière reculée appelée l'Espignole qui a un peu marqué sa jeunesse.
Le dessin est fait sur la base de croquis encrés à la manière un peu sale que je n'aime pas chez Baudoin. Certains admirent la technique de ce dessinateur, moi je n'aime tout simplement pas : je trouve ça moche. Donc ce sont des croquis moches et pas toujours facilement déchiffrables qui composent cette BD à mes yeux.
Quant à l'histoire, elle est lue en une minute et inintéressante, sans pour autant être détestable puisqu'on sent que l'auteur est sincère dans ce qu'il veut être un hommage à de bons souvenirs de son enfance campagnarde.

Nom série  K une jolie comète  posté le 15/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai eu un peu de mal à apprécier le début de cette BD car je n'appréciais pas le contraste entre le dessin, dans un style cartoon moderne ou dessin humoristique, et une envie manifeste de parler de choses noires et tristes comme la mort, un amour déçu, etc... Je trouvais les ficelles narratives un peu grosses, voyant dès le début cette recherche de l'auteur d'accentuer le côté touchant de son histoire en y opposant des personnages tout joyeux et insouciants.
Mais finalement, j'ai plutôt bien accroché. Le dessin reste un peu amateur pour moi, même si j'apprécie la dynamique de son trait assez maîtrisé. Le récit est un peu simple et sa fin plutôt prévisible. Mais j'ai fini par m'attacher à ce petit bout de femme, à son histoire d'amour, et donc à avoir un petit serrement au coeur en fin de lecture.

Nom série  Le dérisoire  posté le 15/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le Dérisoire est un joli album. Les planches, belles compositions de peinture, vont de jolies à très jolies. Certaines cases, notamment celles du bateau lui-même, sont superbes. J'aime cette technique de peinture (gouache ?), ces couleurs et la construction des images et des planches.
L'histoire est une suite de métaphores sur l'âme humaine, le désespoir, le repliement sur soi et la difficulté à éprouver de l'amour et de la sociabilité quand on estime son corps et son âme en pleine déchéance, en plein dérisoire. Le tout est raconté à la manière d'un récit onirique, assez linéaire pour ne pas sombrer dans l'absurde.
C'est plaisant à lire, joli à regarder, sans pour autant marquer par son originalité ou son éventuelle force narrative.

Nom série  Dracula, le prince valaque Vlad Tepes  posté le 14/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Le bon point de cet album, à mes yeux, c'est la beauté de ses planches. Et pourtant, je n'aime pas les visages des personnages dessinés par Croci : je ne supporte pas leurs yeux énormes et exorbités qui m'avaient déjà exaspéré dans Auschwitz. Mais à côté de cela, les décors sont superbes, les drapés des vêtements en jettent, les compositions des planches sont belles. Certaines pages sont vraiment très belles.
Concernant l'histoire, j'y ai largement plus vu de fantastique que Cassidy (cf. son avis ci-dessous), puisqu'il s'agit vraiment pour moi d'une vision des évènements et de la rencontre particulière amenant Vlad Tepes à devenir un vampire. L'ennui, c'est que d'une part je l'ai trouvée assez ennuyeuse, mais surtout très mal racontée. La narration est confuse, hachée, les dialogues paraissent artificiels et leur suivi difficile. Je n'ai pas réussi à entrer dans le récit tant j'ai eu du mal à comprendre certains passages qui n'avaient pourtant pas l'air bien compliqués.
Bref, une BD intéressante pour la beauté de ses planches mais pas vraiment pour le scénario.

Nom série  Féroce  posté le 14/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Féroce est un récit de viking au dessin beau mêlé de glace et de sang.
Ce sont les dessins (les peintures en fait) et les couleurs qui séduisent dès le premier coup d'oeil. Décors simples mais très agréables à l'oeil, couleurs fortes et belles, planches très jolies.
L'histoire, de son côté, n'est pas mal. Elle est assez originale dans son décor et ses personnages, mais pas très surprenante dans son déroulement et son final. Elle se lit avec plaisir mais sans vraiment marquer son lecteur.
Une BD sympathique et jolie.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 267 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque