Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4789 avis et 1851 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Morceaux choisis de...Vème  posté le 03/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis amateur de l'humour d'Alexis et de Solé mais là, ça ne passe pas pour moi. Cette BD, recueil de gags parus dans Pilote, fait dans l'humour politique, humour qui se base sur des évènements et personnages célèbres en 1975. Je m'y connais juste un peu en matière de politique, et je connais assez bien l'histoire de France récente, mais il y a bien la moitié des anecdotes et personnages caricaturés dans cette BD que je ne connaissais pas ou alors tout juste de nom. Autant dire que j'ai manqué plus de la moitié des gags, j'en suis sûr.
Et comme l'humour de cette Bd n'est pas du tout "généraliste" mais qu'il faut vraiment savoir à quoi correspond chaque clin d'oeil politique pour pouvoir en rire, autant dire que j'ai vraiment peu ri. D'autant plus que je crois même qu'en connaissant chaque détail, j'aurais trouvé l'humour assez moyen de toute manière.
Satyre politique assez "private-joke" dans le sens où il faut vraiment être re-situé dans l'époque pour pouvoir trouver ça drôle, délire parodique en tous genres mais pas vraiment drôle. Je n'ai ri qu'une unique fois lors d'une apparition, en bordure d'un "Fort French" parodiant dans un décor western la situation sociale Française de 1975 avec moults manifestations et grèves syndicales, d'un Blueberry déguisé en bon franchouillard berêt-baguette qui déclame "Bloody Hell, quelle époque rude et farouche !" (visible dans la galerie d'ailleurs).

Très passable, à moins que vous ayiez une vraie connaissance de la vie politique en France en 1975 et que vous aimiez en rire.

Nom série  Sophaletta  posté le 02/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Cette série me fait penser aux sagas télévisées du dimanche après-midi sur la 6 : un décor historique suffisamment romanesque pour donner une ambiance mais nullement trop présent pour ne pas gâcher l'histoire, une héroïne battue par le malheur mais qui affronte le destin pour se forger une réussite et un scénario mélodramatique aux ressorts et intrigues facilement assimilables et déjà vues. Vraiment rien de nouveau dans ce type de scénario et beaucoup d'ennui pour qui n'aime pas ce genre d'histoire mélo.

Arnoux n'a dessiné que les 3 premiers tomes, d'un dessin que je trouve très moyen quoique facilement lisible et pas choquant. Ce n'est pas moche quoique les décors soient un peu trop décevants quand on s'attend à des beaux décors de la Russie du début du 20e siècle, mais il n'y a aucune planche que je puisse considérer comme vraiment belle.
C'est Dominique Hé qui reprend ensuite la main, gardant le même ton dans le dessin si bien que la transition entre les deux styles est presque invisible. Mais malgré des couvertures d'albums alléchantes, le contenu des planches reste toujours aussi moyen à mes yeux. Dommage...

Quant au scénario, comme dit plus haut, il se lit relativement bien.
Pour les trois premiers tomes, je lui reproche cependant une narration qui ne me plait pas trop, que je trouve peut-être trop naïve tout en étant souvent confuse avec des transitions temporelles et géographiques mal amenées (et la ressemblance entre l'héroïne et une autre femme important dans le tome 3 par exemple n'arrange rien du tout la bonne compréhension). J'ai trouvé surtout particulièrement difficile de m'accrocher à l'histoire et aux personnages. J'ai vraiment l'impression d'avoir suivi plusieurs personnages en me demandant vraiment quel était l'intérêt de les suivre, car ils interagissent à peine entre eux et leurs histoires sont assez inintéressantes prises chacune de leur côté. Cela s'arrange un peu à partir du tome 4 ceci dit.
Mais globalement, j'ai une impression de scénario sans grand intérêt, avec beaucoup de déjà-vu, des facilités scénaristiques et autres coïncidences énormes, voire incongrues et inutiles (pouf, Sophaletta devient Comtesse et hérite de la maison close où elle était maltraitée !??). A mes yeux, ça sent vraiment la saga "historique" facile où le mélodramatique est la trame essentielle du récit, où le malheur s'acharne trop facilement sur la pauvre pauvre pauvre Sophaletta, mais elle est forte et la chance et sa noblesse d'esprit sont avec elle, alors elle surmonte le tout avant d'affronter de nouveaux malheurs et les péripéties de l'Histoire. Un mélodrame guimauve où le décor de la Russie Historique sert juste à enjoliver un scénario empli de déjà-vu inspirés par la télé, le cinéma mais aussi la BD (le passage du combat dans la prison dans le tome 2 est tellement inspiré des Passagers du Vent que c'en est à se demander si c'est de l'hommage ou du pompage).

Seuls avantages à mes yeux : ça se lit relativement bien et le décor de la Russie de 1900 à 1918 est un bien beau décor (dommage qu'il fasse aussi "cliché" et simplifié dans cette série).
A lire si vous n'avez pas grand chose d'autre à lire...

Nom série  Mémoire de cendres  posté le 28/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La qualité de cette BD va croissante avec les tomes. Et c'est heureux car je n'ai pas apprécié du tout les tomes 1 et 2.
Sur ces 2 premiers albums, je n'apprécie ni le dessin (essentiellement à cause de la façon de dessiner les personnages), ni les couleurs (qui, en plus d'être assez moches à mes yeux, rendent le dessin plat et sans relief) et surtout pas la narration. Je trouve en effet l'histoire des 2 premiers tomes découpée à la va-vite, emplie d'ellipses si nombreuses qu'on ne s'attache ni aux personnages ni à l'histoire que j'ai eu bien du mal à suivre correctement. A cela s'ajoute une complexité dans la quantité de personnages et dans le contexte historique (qui n'est pas expliqué). Bref, je n'ai pas pris de plaisir à lire ces tomes 1 et 2.
Mais à partir du tome 3, j'ai commencé à accrocher. J'ai trouvé d'une part que le dessin et les couleurs s'arrangeaient vraiment, jusqu'à devenir plutôt beaux d'ailleurs. Et surtout la narration se fixe enfin sur des évènements précis, donnant un suivi réel à l'histoire plutôt que des sauts de puces temporels et géographiques comme précédemment. On rentre enfin dans le récit et dans sa vraie intrigue.
Cela continue sur les tomes suivants, une large explication des points obscurs des premiers tomes étant révélée dans son intégralité ou presque à la fin du tome 4.
La construction par cycles (tomes 1 à 5, 6 à 8 et 9 et suivants) permet en outre de lire l'équivalent d'une longue histoire terminée sans le côté série à rallonge de nombre de BDs historiques de la collection Vécu.
Le décor historique, quoique ardu à pénétrer dans les premiers tomes, est bien documenté et devient intéressant (à mes yeux) à partir du tome 3, nous emmenant en pays Cathare et en Angleterre avant de revenir dans le Pays d'Oc. Et on en apprend plus sur les exactions des catholiques Français et Anglais de l'époque envers ceux qu'ils considéraient comme hérétiques.

Je n'ai pas été totalement captivé mais malgré deux premiers tomes très moyens, j'ai assez apprécié la lecture du reste de la série.

Nom série  Miss Butterfly  posté le 27/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est la deuxième BD de Jacobsen que je lis, et une fois de plus je lui trouve un style de dessin qui me fait penser à celui de Solé. Il est donc assez bon, réaliste tout en ayant une très légère touche caricaturale. Cette BD est donc assez jolie visuellement parlant.

Quant au scénario, il est scindé en multiples histoires courtes. La première m'a un peu surpris puisqu'elle est totalement muette ("à la façon de Von Gotha", comme le dit l'auteur). La narration en est cependant suffisamment bonne pour en faire ressortir un certain charme même si le scénario est assez basique. Mais le charme tombe complètement dès la deuxième histoire, quand les dialogues arrivent (parfois en quantité) et que les femmes soumises et traitées comme des objets nous gratifient en plus de pensées telles que "oh oui, j'aime ça, oh encore"...
L'idée, c'est que Miss Butterfly et son mari sont partouzeurs et adeptes du SM. Cette BD n'y va pas avec le dos de la cuillère puisque dès le départ Miss Butterfly se retrouve en porte-jarretelles offerte à tous les clients d'une boite échangiste. S'ensuivent nombre de scènes crues, trop crues pour être vraiment émoustillantes. Pas d'érotisme, juste du porno hard et sans détour. Certains moments sont d'ailleurs tout sauf excitant pour moi, notamment l'histoire où un couple âgé fait l'amour avec leur fils transsexuel : pas mon genre de fantasme du tout.
Dans cet étalage de culs à tout va, de pénétrations et doubles pénétrations, de fellations si profondes qu'on les croit destinées à soigner quelque amygdalite, de seins énormes et pendants, il y a quand même un soupçon de dérision qui montre que l'auteur ne prend pas tout cela au sérieux (notamment dans cette clinique où les chirurgiens dotent les femmes de seins titanesques (forme "poire, banane ou bien obus, au choix")).

Mais bon, ça reste vraiment de la BD de cul de gare à mes yeux, pour amateurs de SM, de femmes soumises et aux gros seins.

Nom série  Octave  posté le 26/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

C'est essentiellement grâce à la superbe couverture de Octave et le Cachalot que j'ai acheté cette série : j'avais bien pris en compte qu'il s'agissait d'une série pour enfants, qu'il n'y avait qu'une trentaine de pages par album et que ça se lirait sûrement très vite. Mais je n'ai pas été déçu car je savais à quoi m'attendre (et puis je les ai achetés aussi parce que les couvertures ont aussi plu à ma fille et qu'elle me disait qu'elle "voulait les poissons").
Le dessin à l'intérieur est moins superbe que les couvertures mais il est très bon quand même. J'aime d'ailleurs plus les couleurs du premier tome que du second. C'est joli, agréable à lire et à regarder.
Alors oui, ça s'adresse aux enfants, et surtout oui ça se lit très vite. Le premier tome donne l'impression d'être une histoire courte qui aurait pu tenir en 10 pages. Mais justement je lui trouve beaucoup de charme dans sa simplicité, sa beauté et... et un petit truc que je ne saurais définir mais qui m'a plu, sans doute le plaisir en imaginant le moment où je lirais cette histoire à ma fille. Le tome 2 est un tout petit peu moins "simple" et perd d'ailleurs un peu de charme pour moi. Je crois que j'aurais pu me contenter du seul Octave et le Cachalot.
Néanmoins, si vous avez des enfants, que vous aimez les jolies BDs et les histoires simples mais pleines de charme, Octave est un bon choix.

Nom série  Les Chemins de la Gloire  posté le 25/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

Je n'attendais absolument rien de cette série que j'avais déjà vue depuis longtemps en bibliothèque sans jamais vouloir la lire car je lui trouvais trop de ressemblances avec Louis la Guigne que ce soit pour le choix du décor historique (années 30), la même collection Vécu, le visuel assez proche des couvertures et l'habillement du personnage principal. Mais autant je n'aime pas trop Louis la Guigne, autant j'ai bien aimé les Chemins de la Gloire.

Au dessin, Hulet nous offre quelque chose de vraiment très bon. On peut lui reprocher quelques visages légèrement déformés sur certaines cases (et encore pas si nombreuses), on peut aussi lui reprocher quelques décors trop épurés (vides, quoi), mais un très grand nombre de cases et de planches sont vraiment très belles autant sur les personnages que sur les décors. Cela donne une série graphiquement très bonne et agréable à lire.

Quant à l'histoire, on peut aussi lui reprocher quelque chose : le fait qu'on ne sache pas vraiment trop où elle va. On suit les aventures de Raymond Lécluse qui sera successivement soldat, manifestant, boxeur, légionnaire, prisonnier, manutentionnaire, etc... Bref une vie sociale qui connaît des hauts et des bas, alternant moments de gloire et moments de déchéance. Contrairement à d'autres BDs basées sur les années 30, ici, le héros n'a absolument aucune opinion politique : il se retrouvera aussi bien auprès de manifestants syndicalistes que de jeunesses patriotiques d'extrême-droite. Cet aspect libre de l'histoire, sans trame vraiment définie, peut gêner car elle ne donne pas particulièrement envie de lire la suite de chaque album puisque la situation du héros est souvent bouleversée. On ne peut pas tellement s'accrocher à telle ou telle ascension sociale ou à un contexte d'histoire en particulier. On ne fait que suivre notre héros dans le cheminement de sa vie.

Mais malgré ce petit défaut (et encore tout le monde ne considère pas ça comme un défaut puisque raconté ainsi, c'est le réalisme et la justesse du personnage qui ressort), cette BD a de grandes qualités dans son scénario. Déjà, elle est assez originale dans son décor, France des années 30, monde de la boxe et de la bourgeoisie Parisienne, puis Légion Etrangère et Algérie d'avant la Guerre. Ensuite, sa narration et ses dialogues sont très bons et très agréables à lire. L'histoire se lit avec beaucoup de fluidité, sans jamais le moindre ennui, les personnages sont originaux et justes, les rebondissements suffisants pour capter l'intérêt du lecteur. Et même si l'histoire est déroutante car changeant souvent d'intrigue ou de décor, le suivi de la lecture se fait très bien et j'ai personnellement été agréablement plongé dans les chemins mêlés de gloire et de malheur de Raymond Lécluse.

La série a été arrêtée au tome 4 (publié en 1994) alors que Hulet avait repris seul le scénario (le reprenant très bien d'ailleurs, la transition ne se voit pas du tout à mes yeux). La dernière page du tome 4 annonce un tome 5 qui ne viendra sans doute jamais. Mais la série peut très bien se lire ainsi : comme dit plus haut, l'histoire n'est pas suffisamment linéaire pour nécessiter obligatoirement une suite et les tomes 1 à 4 forment un tout très cohérent et suffisant.

Nom série  Chroniques Barbares  posté le 23/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Premier cycle (tomes 1 à 3) :
Deuxième cycle (tomes 4 à 6) :

Pas facile pour moi de noter cette série car j'en ai un sentiment vraiment mitigé mais globalement tiré vers le bas.

Les bons points de la série à mes yeux sont son dessin et sa lisibilité. Jean-Yves Mitton a un style de dessin qui fait un tout petit peu vieillot et pas très original, mais il est efficace et souvent assez joli. Et à la clarté de son dessin s'ajoute une narration et une mise en page qui permet de lire la série avec facilité et assez de plaisir.

Le scénario ensuite m'a relativement plu sur les deux premiers tomes. Le côté "barbare" est frappant au départ et on peut facilement être choqué par la violence, la crudité et la bestialité des vikings mais aussi des autres personnages et de l'histoire. C'en est presque trop par moment : les femmes se font soit violer soit trancher la tête, les hommes se font soit sodomiser soit massacrer, les vikings puent, rotent, chient, gerbent, massacrent, gueulent, boivent, massacrent, et gueulent encore. Mais les "Francs" ne sont pas mieux de leur côté. De voir tous ces personnages et situations dégoûtantes, violentes et bestialement terre à terre, ça a de quoi faire se sentir mal à l'aise ou être dégoûté. Mais d'un autre côté, cela accentue le côté réaliste et fidèle à l'histoire des Chrétiens et Vikings tels qu'ils l'étaient vraiment à l'époque, sans les fards et l'hypocrisie de la vision Hollywoodienne du genre. L'ennui, c'est que j'ai quand même l'impression que l'auteur en fait trop : trop de violence, trop de cul, trop de soumission, aucun sentiment franc, que de la bestialité ; ça lasse vite ! De même, la vision des femmes (dominatrices perfides ou salopes soumises) est assez agaçante.
Quant à l'aspect historique, l'auteur a également pris quelques libertés notamment concernant la signature du traité de Saint-Clair sur Epte : par pur hasard, j'étais au Havre le lendemain de ma lecture de cette série et je m'y suis renseigné sur l'invasion Viking de l'époque ; les Francs y étaient nettement moins couards et couillons que la façon dont ils sont représentés dans la BD.
Néanmoins, ce premier cycle, malgré sa violence écoeurante, m'a intéressé et son dessin ajouté à la facilité avec laquelle ça se lit m'a fait passer une lecture pas désagréable.

Maintenant, je trouve que le second cycle était tout à fait dispensable. Ca sent la reprise purement artificielle d'une série qui aurait pu s'arrêter là : on récupère le prince Leif Eriksonn, on lui crée une histoire qui semble une nouvelle version de celle de Bartholomé dans le premier cycle. S'ajoutent à cela quelques invraisemblances, des facilités scénaristiques et une histoire qui ne tient pas vraiment la route, et surtout un final assez mauvais où se mêle un peu de mysticisme : bref, j'ai trouvé ces 3 derniers tomes plus mauvais qu'autre chose.

Nom série  Les Ailes de Plomb  posté le 20/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un bon petit thriller qui se lit sans déplaisir.
Le dessin est bon, voire très bon. Lisible, bien foutu, clair, agréable à regarder, j'aime bien. Par contre, j'ai un peu plus de mal avec le choix de colorisation. Il a été choisi sciemment par les auteurs de jouer sur la colorisation en laissant de grandes zones de dessin blancs et en utilisant la couleur avec parcimonie à beaucoup d'endroits. Ca augmente la lisibilité du tout mais je trouve que ce n'est pas toujours très joli. Je pense qu'un peu plus de couleurs par moment n'aurait pas gâché les planches, loin de là.
Quant à l'histoire, elle a un décor sympathique puisque c'est la France de la fin des années 50 qui est là très bien retranscrite. On s'y croit assez facilement car l'ambiance y est : radios et télés nous rappellent l'actualité historique du moment, les voitures, vêtements et décors sont exacts, les personnages sont psychologiquement typés pour montrer leur intégration à leur époque (les méchants sont des anciens collabos ou des anciens des colonies, les jeunes parlent en mélangeant Français et Américain car l'Amérique c'était "in" à l'époque, etc...). Très bonne ambiance d'époque donc qui donne son originalité à cette série.
Côté intrigue, celle-ci se lit bien mais force m'est d'avouer qu'elle n'est guère captivante. Il manque une touche de mystère, d'envie d'en savoir plus, de possibilité d'être pris par le suspense. Le scénario est bien ficelé et assez intelligent mais il n'arrive pas à me passionner, sans pour autant vraiment m'ennuyer.
C'est sympa, bonne ambiance, mais pas vraiment immanquable.

Nom série  Papy Biker  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette BD a un petit quelque chose d'original qui tient dans l'idée de mélanger le monde des bikers rebelles et celui des papys de l'hospice. C'est un peu comme d'envoyer Soeur Marie-Thérèse à la maison de retraite sous la forme d'un vieil obsédé de la moto et des "gonzesses".
Pour mettre cela en scène, le dessin de Jenfevre est correct mais très teinté "gros-nez franco-belge".
Et l'humour lui aussi est très... franco-belge. Avec un personnage comme Papy Biker, il y a quelques gags un peu originaux qui attirent l'attention du lecteur en début de lecture. On est légèrement surpris par le côté légèrement trash de certaines scènes. Mais au bout de quelques pages, ça tourne vite en rond et on retrouve le type d'humour banal (certains diront commercial) typique des éditions Bamboo. Papy Biker se la joue "Fonzy de l'Hospice", terrorisant les infirmiers, dominant les autres vieux et draguant infirmières et petites vieilles sans pour autant attirer sur lui la sympathie du lecteur que je fus et surtout sans me faire rire du tout.
Très dispensable à mes yeux...

Nom série  Batman - Amère victoire (Dark Victory)  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais adoré Long Halloween, je devais donc aimer Dark Victory qui en est la suite avec les mêmes auteurs à la barre. Et ça n'a pas loupé, j'ai vraiment aimé également.

Côté dessin, quand on le regarde de près, le dessin de Tim Sale ne parait pas vraiment excellent. Les visages sont assez variables, les détails sont épurés, etc... Et pourtant non seulement ça se lit très bien mais surtout Tim Sale a un sens de la composition et de l'esthétique qui rend à mes yeux ses planches très belles. Même les couleurs dont les choix paraissent parfois douteux (rouges, bleus, violets, etc...) participent au résultat esthétique voulu par le dessinateur. J'aime beaucoup.

Et côté scénario, c'est du tout bon thriller fantastique. Comme dans Long Halloween et dans Batman - Silence, la Chauve-Souris poursuit tout au long de la série la même enquête sur un assassin mystérieux, enquête qui va le mener à rencontrer un grand nombre de ses ennemis habituels (Joker, Mr Freeze, Solomon Grundy, L'Epouvantail, le Sphinx, le Chapelier et bien sûr son amie-ennemie Catwoman). L'enquête est bien menée et on lui excuse facilement les quelques facilités scénaristiques qui veulent que Batman soit presque toujours là au bon moment et que les indices lui tombent dans les mains.
Mais ce qui est vraiment bon à mes yeux dans cette Bd, c'est la mise en scène, très cinématographique, qui accentue la force de chaque scène d'action ou chaque dialogue. Les personnages sont très bien traités et font honneur à l'intelligence du Batman et de ses ennemis. Le final de la série est moins bon à mon goût que celui du Long Halloween mais il me laisse néanmoins une suffisamment bonne impression pour trouver Dark Victory excellent.

Et pour les fans, sachez que c'est dans cette série que Batman rencontre Dick Grayson et que celui-ci devient le premier Robin.

Nom série  Mister Hyde  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
N'attendant rien du tout de cette série prise au hasard, j'ai été assez surpris par son contenu.
Le format strip et le dessin à l'encrage un peu vieillot donnent l'impression visuelle de lire de vieux strips des années 30. Mais pourtant l'humour politiquement incorrect a un style moderne qui contraste nettement.
C'est de l'humour noir, souvent sadique, parfois un peu trash, le plus souvent politiquement incorrect. Tout n'est pas drôle mais c'est globalement assez marrant quand même.
Pas mal.

Nom série  Laïyna  posté le 19/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Le dessin de Hausman est ici un peu différent de son style habituel. La différence majeure vient de l'absence d'encrage. Le dessin est ici uniquement composé de couleurs directes, donnant un aspect assez esthétique au tout. Pour autant, cela ne m'a pas vraiment plu car non seulement ce n'est pas toujours vraiment très beau et les couleurs ne sont pas toujours harmonieuses, mais surtout il y a une impression de flou et de fouillis qui se dégage de ses dessins pas toujours faciles à décrypter.

Quant au scénario, il ne casse pas de briques.
La première moitié de l'album m'a fortement rappelé d'autres histoires illustrées par Hausman comme les chasseurs de l'Aube ou les trois cheveux blancs. Une réelle impression de déjà-vu.
La seconde moitié de l'album est un peu plus originale car elle rompt nettement avec la première partie, mais elle reste néanmoins cliché et sans aucune surprise. La fin est en outre décevante et presque en queue de poisson.

Une BD qui se laisse lire mais qui n'apporte vraiment rien de neuf au genre.

Nom série  La Légion  posté le 18/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série aurait pu ne pas être mauvaise. Le dessin de Glogowski est plutôt bon même si la colorisation en est assez pétante. Quant à faire une anthologie de la Légion Etrangère, ça partait d'une bonne intention, d'autant plus qu'il y en a vraiment à raconter. Mais c'est justement ça qu'on réalise très vite : il y en a beaucoup trop à raconter et l'auteur a choisi de tout raconter.
Résultat, chaque tome se retrouve comme n'étant rien d'autre qu'une suite d'évènements chronologiques très nombreux. Prenons l'exemple du premier tome, de 1831 à 1918, nous suivons la Légion du Mexique au Tonkin, de Madagascar à l'Espagne en passant bien sûr par l'Algérie et la 1ere guerre mondiale. Chaque conflit est traité en 3-4 pages au plus, même Camerone qui porte pourtant le titre de l'album et qui a été la première action héroïque célèbre de la Légion. Avec un tel choix de récit, pas moyen de s'attacher à aucun personnage. La narration est trop décousue pour entrer dans l'histoire et j'ai lu cette BD presque comme un livre d'histoire.
A ce niveau, le dessin est à peine séquentiel, les cases servant un peu trop souvent de simples illustrations de l'évènement chronologique cité dans la narration. Il n'y a pas de récit auquel s'accrocher réellement, et presque pas d'explication historiques et géographiques non plus ce qui ne remplit même pas le côté documentaire de la série. Ca ressemble vraiment plus à une accumulation de dates, de faits sans jamais réussir à intéresser le lecteur lambda. Il aurait à mes yeux été nettement préférable d'une part de situer mieux la situation géopolitique du récit, et d'autre part de se focaliser sur chaque album sur un évènement, une région et des personnages seulement afin de permettre au néophyte de la Légion de découvrir les choses véritablement de l'intérieur à la manière réussie des Carnets d'Orient concernant l'Algérie par exemple.

Nom série  La Sueur du soleil  posté le 16/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série se lit bien.
Le dessin est assez épuré mais relativement bon. Il me fait d'ailleurs penser au style de Anna Miralles dans A la recherche de la Licorne, série historique qui a d'ailleurs quelques autres points communs avec la Sueur du Soleil.
Ces autres points communs sont des personnages espagnols du XVIe siècle qui partent en expédition dans des contrées encore sauvages (ici, les Caraïbes et l'Amazonie) et un retour peu glorieux à la civilisation pour les explorateurs.

Le scénario n'est pas mauvais du tout, intelligent et relativement bien narré. Il s'attache finalement d'assez loin au décor historique et se consacre davantage aux différentes intrigues aventuresques que l'auteur y inclut : histoires d'amour, chasse au trésor, magouilles financières, intrigues politiques, etc... Tout cela indique une série qui pourrait se lire très bien en plus de bénéficier d'un décor historique original.
L'ennui, c'est qu'étrangement, cette série se lit aussi vite qu'elle s'oublie. C'est surprenant mais alors que je m'étais laissé à peine quelques heures de pause entre la lecture des tomes 3 et 4, ce court délai m'avait presque suffi pour oublier les 3 premiers tomes. C'est de l'aventure historique sans grande surprise, sans réelle personnalité. Ca se lit bien mais ça s'oublie très bien aussi.
Seul le tome 5 m'a vraiment marqué par rapport au reste car il présente un final à l'histoire qui rappelle un peu les Merveilleuses Cités d'Or, se démarquant par rapport aux 4 premiers tomes par son intérêt et son côté grandiose.

En définitive, une série sympa mais qui ne marque pas.

Nom série  Louis Ferdinand Quincampoix (Une aventure de)  posté le 14/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Louis Ferdinand Quincampoix, ce nom me disait quelque chose, mais à la lecture de cette BD, jamais je n'aurais pu deviner que son scénariste était le même que la Grippe Coloniale.

Le dessin, déjà, n'a rien à voir. Mad avait un style spécial car bien inégal. D'un côté, ses décors sont bien sympas mais contrastent un peu avec ses personnages dessinés légèrement dans le style "gros nez". D'un autre côté, il utilise la couleur directe et ça donne quelques jolies planches même si l'harmonie des couleurs n'y est pas toujours. En outre, il y a un petit quelque chose d'"amateur" dans ce dessin et ces couleurs, amateurisme qui se reflète également dans le lettrage dont la taille varie d'une case à l'autre. Ca ne fait pas très professionnel, quoi, même si l'ensemble n'est visuellement pas mauvais.

Quant au scénario, hormis le fait qu'on retrouve comme dans la Grippe Coloniale des personnages et décors assez originaux (Bayous de Louisiane, cimetières Parisiens et Grand Nord Canadien), il n'a vraiment rien à voir avec le style désormais assez sérieux d'Appollo. Louis Ferdinand Quincampoix vit en effet des aventures plutôt déjantées, où le vaudou "pour de rire" et les goules "pas vraiment effrayantes" se mêlent à des courses-poursuites et cavalcades à la façon d'anciennes BD Jeunesse. Dans cette optique, il n'est pas rare de sourire ou de rire sur certaines planches.
Mais l'ennui, c'est qu'à côté de ça, l'intrigue des histoires parait vraiment bateau et très peu captivante. C'est de l'aventure un peu bêta, sans suspens ni réelle originalité dans ses scènes d'action. Passée la surprise initiale du dessin, des personnages et décors, je me suis légèrement ennuyé à la lecture de ces histoires.
Sympa quoique légèrement amateur, mais sans plus.

PS : Détail troublant, l'un des co-locataires Chinois de LFQ dans le tome 2 se nomme "Huo Chao Si", comme le dessinateur de la Grippe Coloniale. Est-ce que par hasard les autres colocataires sont aussi des collègues d'Appollo et Mad ?

Nom série  Les P'tits diables  posté le 14/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En lisant cette série, ce sont beaucoup d'autres séries qu'on a l'impression de retrouver : un peu de Kid Paddle, un peu du début des Cosmonautes du Futur, un peu de Calvin et Hobbes, etc... Bref, un concentré de séries déjà vues mais marrantes.
Alors qu'est-ce que ça donne ?
Ca donne une impression de cliché au départ, mais finalement ça se laisse bien lire et assez rapidement on rigole même avec joie. Le dessin n'est pas mauvais, l'humour assez cinglant. Bon, il faut avouer que ce sont souvent des gags légèrement déjà-vus, voire répétitifs et sans grande surprise, mais malgré cela j'ai rigolé assez souvent au long des 2 tomes que j'ai lus. C'est marrant, pas prise de tête, suffisamment bien raconté pour être plaisant tout au long d'un album sans lasser trop vite.
En résumé, ce ne sont pas des personnages ni des gags vraiment originaux, mais c'est marrant.

Nom série  Les Naufragés du temps  posté le 12/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je viens enfin de lire cette série qui effectivement est assez récurrente dans le monde de la BD de science-fiction ; disons que je l'ai souvent vue dans différentes bibliothèques sans jamais avoir le courage de la lire.

Si je ne l'ai jamais lue auparavant, c'est surtout parce que je n'aime pas le dessin de Gillon. Réaliste et vieillot à la fois, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. Gillon a en outre tendance à jouer facilement les racoleurs en dévoilant souvent les seins ou les fesses de tel ou tel personnage féminin de la série.

Quant aux scénarios, il faut bien tenir compte du fait que les tomes sont très inégaux.
Le premier tome m'a presque effaré par la rapidité aberrante de sa narration ! Une case le héros est en hibernation depuis 1000 ans dans l'espace, la suivante il discute avec ses sauveurs comme si de rien était, la suivante il est de retour sur terre, la suivante il fuit un danger mystérieux, la suivante des spores géantes attaquent la planète, la suivante une femme tombe amoureuse de lui et fuit avec lui, la suivante la Terre est évacuée, la suivante... Et la quasi totalité de ce premier tome se déroule à cette vitesse ou presque. C'est de la SF à réaction ! Et franchement, pour moi, il n'y a pas moyen de m'attacher du tout ni à l'histoire ni aux personnages.
Le rythme de l'histoire commence à ralentir à partir du tome 2, même si ça file toujours très vite et le plus souvent sans aucune cohérence. Les erreurs scientifiques énormes, les aberrations narratives, les dialogues totalement artificiels, tout cela n'a aucune importance pour l'auteur semble-t-il qui se contente uniquement de raconter une histoire de Space-Opera très has-been.
Le récit devient enfin "normal" à mes yeux seulement à partir du tome 3 pour se poursuivre ensuite sur un rythme un peu plus classique jusqu'au tome 10 à raison d'une histoire par tome.

L'ensemble de la série me déplait par plusieurs points : le héros totalement mégalo entouré de SES femmes qui sont toutes amoureuses de lui et entre lesquelles il ne prend pas la peine de choisir, les "amis" du héros qui le suivent comme des petits chiens et qui ne sont que des faire-valoir, toujours ce même héros qui est capable de tout faire et vers qui tous les gens se tournent sans même réfléchir qu'il s'agisse de devoir sauver le monde ou d'aller chercher de l'eau, les dialogues lourdingues, la narration naïve (quoique s'arrangeant un peu au fil des tomes), le côté retro mais un peu stupide de la SF telle qu'elle est traitée ici, etc...
Bon, par contre, pour les bons points, je trouve qu'il y a quelques idées SF qui sont très bonnes voire vraiment originales ou belles (le Fleuve des Morts, l'Lombri, etc...). Ça compense un peu la narration et le côté irritant du héros à mes yeux.

Mais globalement, cette série me semble vraiment dispensable.

Nom série  Prison Très Spéciale  posté le 12/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne suis vraiment pas adepte du fantasme de domination-soumission et cette BD là, c'est vraiment ça et que ça dedans.
Le dessin n'est pas mauvais même si je trouve franchement les sexes masculins très laids et également ridicules.
Quant au scénario, comme ThePatrick ci-dessous, il est facile de le trouver ri-di-cul-e (le scénario, pas ThePatrick) ! La jolie blonde qui se retrouve injustement enfermée sans espoir d'évasion dans une prison emplie de sadiques sexuels et autres geoliers tortionnaires, qui se fait fouetter, violer, qui n'aime pas ça et qui le pense bien haut, mais qui ne peut rien y faire et subit, tout en admettant en son for intérieur qu'en fait elle aime ça... c'est vraiment cliché dans le domaine des histoires S-M. Franchement très peu émoustillant quand on a aucune tendance S-M même inconsciente.
A la décharge de cette BD, je dois admettre que les dialogues ne sont pas totalement mauvais, que l'héroïne n'est pas complètement soumise comme dans d'autres BDs pornos où les auteurs font un peu crier "Non" à leur blondasse avant de la faire jouir et en redemander par tous les trous sans qu'on y croit une minute. Bon, ok, l'histoire de Prison Très Spéciale finit malgré tout par cela (la fille en redemande finalement et se prend trois gardes à la fois) mais bon, c'est un tout petit peu plus crédible...

Nom série  Batman - Silence  posté le 11/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas été complètement convaincu par cette série. Du même scénariste, je trouve que Silence reprend beaucoup de la structure de récit de Un Long Halloween : une fois de plus, une enquête emmène Batman à la rencontre de quasiment tous ses vieux ennemis avant d'arriver à une révélation finale. Mais autant sur le plan du dessin que sur le plan du scénario et surtout du final de l'histoire, je le dis tout net : je préfère nettement Un Long Halloween.

Jim Lee a un dessin très moderne, le style de dessin qu'on trouve dans les comics récents (un style proche de celui de Michael Turner pour Witchblade par exemple). A mes yeux, ce dessin est bon, d'accord, mais sans aucune âme et froid. Et franchement voir toutes les femmes avec le même physique de mannequin musclé et tous les hommes façon Brad Pitt ou Georges Clooney body-buildés, ça me lasse très vite. Bon, ces questions de goût étant traitées, je dois dire que visuellement, cette BD se lit bien.

Quant au scénario, il m'a fallu quelques pages pour entrer dedans car ça commence par des bastons entre Batman, KillerCroc, Catwoman, etc... Rien de bien motivant au niveau intellectuel. Mais au bout de quelque temps, j'ai commencé à vraiment bien accrocher au scénario et à l'enquête que mène Batman, et j'ai bien apprécié ma lecture tout en étant captivé jusqu'à... Eh bien, la fin m'a quand même beaucoup déçu : le dénouement final est complexe, confus et je trouve la "super explication finale" plutôt mauvaise, voire soit incohérente soit difficilement compréhensible. Rien à voir justement avec le final excellent de Un Long Halloween.

Un point amusant dans cette série tient aussi au fait que l'on va successivement rencontrer la quasi-totalité des ennemis et amis de Batman. Et pour presque chacun d'eux, un dialogue, une narration, un flash-back de souvenirs ou autre permet de bien situer qui est qui et quelles ont été ses relations passées avec Batman (ça aide quand on veut différencier les différents Robin successifs, ou savoir ce qu'il est advenu des différentes Batgirls). D'une certaine manière, pour ceux qui ne connaissent pas bien Batman, ça permet de découvrir une majorité des nombreux personnages de la série, et pour ceux qui connaissent ça permet de les resituer dans une histoire qui prend bien en compte tout l'historique "officiel" du personnage et de la série.
Parmi ces nombreux personnages, certains sont bons, mais d'autres sont quand même franchement ridicules : on retrouve Superman par exemple parmi les amis de Batman, mais aussi... Superchien... Arf ! De même, The Huntress est quand même assez nulle comme personnage, semble-t-il (je ne la connaissais pas avant, un ex-batgirl ?). Et la très rapide apparition du Joker ne le met vraiment pas en valeur pour une fois.

Ah, et puis pour les fans de Batman, il est important de noter que la relation entre Batman et Catwoman prend un tournant décisif dans Silence.

Une série en trois tomes qui se lit bien, prenante sur une bonne partie de ses pages, au dessin très correct même si sans âme, mais au scénario au final un peu trop facile et artificiel pour moi.

Nom série  Règlement de contes  posté le 11/05/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD que j'ai lue sans passion mais sans désintérêt non plus.

Le dessin me parait correct, voire tout juste correct. En effet, même si ses défauts ne sautent pas immédiatement aux yeux, il y a quand même pas mal de choses ratées à mes yeux dans ce dessin, que ce soit la colorisation et l'encrage d'une part mais aussi et surtout de gros problèmes de perspectives qui enlèvent toute profondeur aux images et qui déforment pas mal de personnages et leur donne également un aspect souvent figé. Bon, dans les faits, si on ne s'y attarde pas trop, ça ne dérange pas vraiment la lecture mais il m'est difficile de dire que j'ai trouvé cette BD joliment dessinée.

Quant à l'histoire, si on résume du moins son premier cycle de 2 tomes, elle se résume en une intrigue western assez bateau. Mais par contre j'ai trouvé non seulement originale mais assez réussie la façon dont sont intégrés dans cet univers western classique des éléments de contes pour enfants (Trois petits cochons, Chaperon Rouge, Pierre et le Loup, Chèvre de Monsieur Seguin, etc...). Cela donne une touche particulière au récit et surtout offre un deuxième niveau de lecture qui m'a assez plu, tant par la façon dont elle influe sur l'intrigue que par les dialogues qui sonnent souvent bien juste.
Par contre, je dois avouer n'avoir pas réellement été captivé par ce scénario, d'autant plus que je trouve assez artificiel le revirement total de comportement du personnage de Wolf.

Ca se laisse lire et a une certaine originalité par cette intégration du conte pour enfant dans un western classique, mais il n'y a là rien d'indispensable.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque