Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 5028 avis et 1946 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Kerozen & Gazoleen  posté le 23/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En découvrant cette BD, j'avais l'impression de la connaître déjà. Le nom des héros, leur physique à mi-chemin entre les Funky Cops, les Blues Brothers et les tueurs de Pulp Fiction : une impression globale de déjà-vu.

Mais je m'attendais quand même à mieux qu'à ces historiettes un peu lourdingues. Nos héros sont deux grosses brutes qui se la jouent un peu façon "tueurs cools et sans morale mais super efficaces". Le décor SF est presque annexe ici puisque ce sont plus des bastons à base de flingues dans le milieu des proxénètes, des dealers et autres racailles de faible envergure. C'est de la déconnade bourrin et un peu trash.
L'ennui, c'est que je n'ai vraiment pas trouvé ça drôle du tout. C'est un peu trash, pas mal gras, lourdingue et bourrin, pas du tout mon genre d'humour même si ce genre passe assez bien pour moi dans une série comme "krän".

Quant au dessin, son trait n'est pas mauvais quoique manquant encore de technique. Par contre, j'ai trouvé les mises en pages assez ratées et confuses, l'encrage moyen et surtout pas aidé par une colorisation qui masque une partie de la lisibilité des images.

Bref, une petite BD qui se laisse lire quand on a du temps à perdre entre potes à l'humour gras, mais pas vraiment ma tasse de thé.

Nom série  Golden Boy  posté le 22/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je connaissais Golden Boy en dessin-animé et même si tout ne me plaisait pas vraiment, j'avais bien rigolé sur certains passages. Mais je n'aime pas trop le manga en comparaison.

Déjà, j'aime très moyennement le dessin. Il est relativement maîtrisé, mais les personnages (enfin surtout les femmes) semblent tout droit sortis de mangas de cul sans interêt. Trop lisses, trop étirés en longueurs, faisant face à des décors trop souvent vides, je trouve le dessin à la fois insipide et assez repoussant pour ceux qui n'aiment pas ce style trop typé manga érotique.

Ensuite là où l'animé avait un certain rythme et où l'humour ressortait assez bien, mêlant à la fois potache et érotisme, ici ça ne marche pas du tout pour moi. L'érotisme a la part belle sans avoir aucun interêt. L'humour est présent mais s'efface trop vite. Les dialogues sont lourdingues. Et ce qui devait être au départ une série d'humour jouant sur son personnage de héros/anti-héros et sur des scènes à la fois drôles et sexys tourne au mauvais manga racoleur et même assez malsain quand on voit la façon dont sont traitées les relations hommes-femmes.

Nom série  Soleils bleus  posté le 21/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Rafa Gonzalez Negrete a été visiblement très marqué par l'oeuvre de Moebius puisque ce recueil de nouvelles ressemble tant dans les thèmes que dans le dessin à un quasi-copier/coller de nouvelles de science-fiction telles que celles contenues dans Arzach et autres recueils du même genre.

Le dessin est vraiment très proche du style de Moebius. La maîtrise technique n'y est cependant pas vraiment. Certaines planches sont franchement très moyennes. D'autres par contre ne sont pas mal du tout. Le problème principal vient de la colorisation qui est souvent assez ratée, sauf sur une unique histoire où les couleurs sont aussi réussies que le dessin.

Quant aux scénarios de ces récits, ils sont assez simples, pas tellement originaux mais relativement plaisants. Les chutes des histoires sont souvent humoristiques même si ce n'est pas toujours fantastique.

Rien de transcendant ni de nouveau dans ce succédanné d'histoires de Moebius mais un résultat correct et pas désagréable à lire.

Nom série  Fables Autonomes  posté le 21/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ferri a un style bien à lui que j'apprécie beaucoup même si cette série n'est pas ma préférée de lui.
Son dessin a vraiment une touche bien à lui. Ses personnages sont dégingandés et expressifs. Ses décors sont simples mais réussis. Et soit dit en passant, j'adore sa façon de dessiner des poulets.
Ses histoires courtes dans cette série sont également particulières. L'humour y est à fleur de peau sans jamais être grossièrement dévoilé. L'absurde n'est jamais loin non plus. Et il règne également une certaine poésie dans ces fables modernes et nonchalantes.
Ces récits manquent cependant un peu de rythme et ne plairont sûrement pas à tout le monde. Certains sont même peut-être un peu trop... fines pour moi et je n'ai pas toujours réussi à accrocher à chacun.
Plaisant à lire cependant et assez original.

Nom série  Coincoin l'homme manchot empereur  posté le 21/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je découvre Bouzard depuis un mois et, après la très bonne surprise qu'a été pour moi Le Club des quatre, j'ai voulu aussi tester sa dernière sortie à savoir Coincoin l'homme manchot empereur (tout un programme).

Pour commencer, j'ai déjà un peu moins apprécié le dessin. On reconnait toujours bien le trait de Bouzard bien sûr, mais j'ai trouvé les planches un peu moins travaillées, moins esthétiques et un peu plus fouillis. Globalement, je trouve ce dessin moins efficace au niveau de la narration que dans Le Club des quatre ou Plageman. Je ne saurais tellement dire d'où ça vient.

Ensuite, idem, même si je retrouve les dialogues et la narration un peu décalés qui sont la marque typique de Bouzard, j'ai moins accroché à ces textes cette fois-ci. De même, j'ai très peu accroché aux personnages que je ne trouve pas attachants.
Par contre, même si j'ai moins ri que je l'espérais, j'ai quand même vraiment ri à plusieurs moments, ce qui est toujours un très bon point pour un album d'humour.

Bref, sans doute pas la meilleure BD de Bouzard à mes yeux, mais vu son prix réduit et son édition souple mais de qualité, je n'en déconseille pas l'achat.

Nom série  Femmes fatales  posté le 20/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai immédiatement été séduit par le dessin de cette BD. C'est un dessin dans le style ligne claire, ressemblant beaucoup au style de Chaland. Je ne saurais dire s'il est maîtrisé techniquement mais il est très fluide et agréable à lire. Les quelques scènes érotiques voire pornographiques rendent d'ailleurs très bien avec ce dessin à mes yeux.

Les récits, ensuite, sont assez originaux et variés. Leur lecture est plaisante, les dialogues sont assez bons. Par contre, pour chacune de ces histoires, autant je les ai lues avec interêt à chaque fois, autant chacune des fins de ces histoires m'a laissé de marbre, avec l'impression que je n'avais pas compris. C'est assez spécial. En gros, la narration est bonne, le déroulement du récit est plutôt bon, et puis boum, on arrive à la fin de l'histoire... et sur certaines, je me suis dit que je n'avais rien compris à cette fin, tandis que sur d'autres je me suis simplement demandé quel était l'intérêt de raconter une telle histoire pour finir ainsi.

Je trouve donc cela dommage : un dessin bien sympathique, des récits originaux mais qui hélas ne mènent à rien à chaque fois, du moins à mes yeux.

Nom série  Cactus Club  posté le 20/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Si je ne mets pas la note minimale à cette série, c'est grâce à son dessin. Et pourtant, le dessin de Bercovici, ce n'est pas tellement ma tasse de thé. Mais je lui trouve quand même un style et une maîtrise technique qui le rendent pas mauvais, assez original et assez agréable à lire.

Mais alors par contre l'humour de cette série... Le plus simple est de dire que j'ai tellement peu apprécié et j'ai trouvé ça tellement ennuyeux que vers le milieu de l'album que je lisais, je ne regardais plus que vaguement les images dans l'espoir d'être un peu accroché par telle ou telle planche. C'est bien simple : je ne trouve pas ça drôle du tout. En outre, les gags sont vraiment répétitifs, revenant sans arrêt sur les mêmes thèmes : au Club, on fait beaucoup de sport, dans la mer, il y a des requins, etc...

Je ne suis pas client du tout de cette série.

Nom série  Superwest  posté le 15/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof.
Moins délirant et en tout cas moins amusant que Squeak the mouse du même auteur, cette BD m'a laissé plutôt de marbre. Le dessin est toujours aussi moyen mais on s'en fout un peu.
Quant au scénario, ce sont plusieurs histoires courtes qui sont à chaque fois des petites satyres de Superman mélangé à des histoires de films d'horreur et un peu de cul. Une petite BD underground à base de trash, de satyre et d'humour mais pas vraiment fameuse, ni surprenante ni drôle à mes yeux.

Nom série  Sulis et Demi-Lune  posté le 15/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof bof bof...
Le dessin est très moyen. Enfin, les personnages ne sont pas mal mais les décors manquent vraiment de maîtrise et de beauté. Ils sont d'ailleurs bien souvent vides.
Mais ce sont surtout les couleurs qui sont hideuses. De la colorisation informatique dans ce qu'elle a de plus moche, effets de lumière, couleurs oranges de couchers de soleil et autres couleurs peu naturelles, aucune harmonie dans les teintes. Beuh.
Concernant le scénario maintenant, je ne l'ai pas trouvé particulièrement confus mais tellement banal. Conflit entre guildes dominantes dans une grande cité, amour tragique à la Roméo et Juliette, complots pour le pouvoir, etc. Ca se lit sans aucun interêt.

Nom série  Squeak the mouse  posté le 15/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca commence comme le Itchy & Scratchy show des Simpson, ça se poursuit comme un mélange de Fritz the Cat et de la Nuit des Morts-Vivants et ça continue pendant 2 chapitres supplémentaires dans le plus en plus gore et plus trash. C'est assez délirant, amusant même si assez répétitif. Le côté personnages de cartoons exhibés dans des scènes pornos et autres scènes de violence gore, c'est un jeu de contraste un peu écoulé de nos jours. Mais il est traité de manière suffisamment extrême pour très bien passer justement, allant de pair avec le délire ambiant de la BD.
A côté de ça, force est d'avouer que le dessin n'est pas fameux, les gags très répétitifs et les chapitres 2, 3 et 4 sont très similaires donc sans grande surprise passé la moitié de l'album.
Amusant à lire une fois mais je me vois mal en conseiller l'achat.

Nom série  Là-bas  posté le 14/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Là-Bas est une bonne BD pour aider à comprendre le déracinement qu'a été le départ d'Algérie pour les pieds noirs. Par l'histoire de cet homme, de ce père, par les images et souvenirs qu'il garde d'Alger et que la BD nous fait partager, j'ai vraiment ressenti une partie de ce drame que ça a été.
Je n'accroche pas vraiment au dessin de Tronchet pour ce type d'oeuvre à émotions. J'apprécie juste le contraste entre la chaleur des couleurs d'Alger et le froid de Paris. Je crois que cette BD est peut-être meilleure par son texte et son contenu que par le dessin lui-même même si les couleurs font bien passer une partie de l'émotion.
Quant à l'histoire, elle m'a intéressé, bien plu à plusieurs moments, mais elle ne m'a pas marqué autant qu'une BD portant sur la même période Algérienne comme Vagues à l'âme a pu le faire par exemple.
Un bon album néanmoins que je suis content d'avoir lu.

Nom série  Quelques jours avec un menteur  posté le 14/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne m'attendais pas à autant de pages dans cette BD (174) mais je les ai lues sans aucun ennui et avec une vraie fluidité. J'avais peur au départ de ne pas accrocher aux personnages de ces cinq copains et finalement non seulement je m'y suis attaché mais en plus j'ai passé avec eux de très bons débuts de vacances. L'ambiance est bon enfant, sympathique, vraiment agréable.
Par la suite, j'ai un tout petit peu moins apprécié la partie concernant la peinture blanche. Le message qu'elle comportait ne m'a pas vraiment touché et l'ambiance du livre avait un peu changé, amenant un peu plus de reflexion que le début qui se laisse vraiment couler.
Néanmoins je garde maintenant un bon souvenir de cette lecture, un moment agréable et étonnamment dépaysant alors qu'il s'agit juste de quelques jours dans un chalet en France.

Nom série  Ascensions  posté le 14/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une nouveauté qui a attisé ma curiosité car d'une part je n'en avais jamais entendu parler avant de la voir en librairie mais en plus sa couverture m'a vraiment attiré.

Le dessin me plait beaucoup pour les décors. En réalité, le style me fait beaucoup penser à celui de Trondheim pour Donjon Zenith : décors simples mais travaillés, paysages grandioses et un peu gothiques, personnages simplifiés (2 points pour les yeux, un trait pour le nez, un trait pour la bouche). Je ne suis pas trop amateur du dessin de ces personnages mais par contre j'aime beaucoup les planches en elles-mêmes, les décors, les couleurs. Simple d'aspect mais beau et efficace, je trouve.

Quant à l'histoire, elle a tout pour me plaire. Une structure gigantesque à mi-chemin entre la Tour des Cités obscures et le décor inhumain de Blame !. Un mystère total et une exploration dans l'univers du fantastique pour une bande d'amis. Un décor changeant et des pièges surprenants (rappelant le film Cube en moins sanglant). Et des indices donnés au compte-goutte tandis que l'exploration progresse. C'est typiquement le genre de scénario que j'adore.

Mais malgré cette thématique et ce dessin qui me plaisent, j'ai moins accroché que je l'espérais. En effet, j'ai eu du mal avec deux choses essentiellement :
- la narration qui est un peu brusque et rapide. On rentre très vite dans le vif du sujet sans avoir le temps de s'attacher aux personnages et tout se passe ensuite assez vite sans qu'on ait la possibilité de trop mesurer l'ampleur ou la teneur des évènements.
- les dialogues qui sont sciemment écrits dans un langage assez jeune. C'est une bande de jeunes qui sont trop cools et qui vont s'la pêter grave dans un lieu trop trop mystérieux, quoi, c'est génial, tu comprends ? J'exagère un petit peu mais pas tant que ça et ça m'empêche un peu de plonger dans l'ambiance.

Bref, une oeuvre qui a beaucoup de bons points mais qui n'a pas encore su me convaincre par ce premier tome qui manque encore un peu de maturité à mes yeux. Cependant, j'attends la suite avec un réel intérêt.

Nom série  Les Insurgés d'Edaleth  posté le 13/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ayant été agréablement surpris par deux autres BDs de la collection Mondes Futurs (à savoir Les chroniques de Centrum et surtout Live war heroes), j'ai voulu continuer sur ma lancée avec les Insurgés d'Edaleth. Mais là, grosse déception.

Déjà j'ai beaucoup de mal avec le dessin. Je ne peux pas en mettre ma main au feu mais il me semble bien que la totalité du dessin est modélisé sur ordinateur. Par dessus cela, le traitement des couleurs est extrêmement travaillé et parfois impressionnant, mais l'impression de voir des images de synthèses en permance et que les visages des personnages sont figés (avec des bouches en cul de poule) est telle pour moi que j'ai vraiment du mal à m'imprégner du récit.
Pourtant, je le répête, les couleurs sont vraiment pas mal, tellement travaillées qu'elles masquent très bien une bonne partie de la modélisation 3D tant et si bien que j'ai moi-même du mal à déterminer si tel ou tel partie de l'image est réellement dessinée/peinte ou juste modélisée.

La vraie déception vient vraiment du scénario. Il ressemble à un amalgame de déjà-vus avec de fortes inspirations de Dune de Frank Herbert mais aussi de son adaptation cinéma par David Lynch (notamment pour les personnages, leurs vêtements et quelques décors et véhicules). Outre le côté banal de l'intrigue, une rebellion et un état totalitaire usant chacun à leur manière de la religion et des complots et au milieu une superbe jeune femme en tant qu'héroïne oscillant d'un camp à l'autre.
Ce n'est pas passionnant, la narration est embrouillée (et l'abus de noms propres divers et variés n'arrangent rien) et il n'en ressort vraiment rien de neuf au final.

Pas mon type de BD.

Nom série  L'Eternaute 1969  posté le 13/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

C'est avec une vraie curiosité que j'ai cherché et lu cet album car les seuls avis que j'avais vus le concernant l'indiquaient tous comme étant culte.

Alors première information, cette BD Argentine date de 1969 : elle pêche donc un peu par une narration qui a vieilli et son dessin a quelques caractéristiques rappelant fortement son âge avancé.

Ce dessin justement est très spécial. A des personnages dessinés un peu à la manière de Gillon, autrement dit dans un style réaliste mais assez vieillot, s'ajoute des effets de noir et blanc, des travaux sur la matière même du dessin (on dirait par moments que c'est de la peinture sur une surface vernissée qui a été utilisée), différentes originalités qui donnent une vraie âme et une grande particularité à ces planches. Ce dessin spécial fonctionne très bien en début d'histoire quand il s'agit de donner une ambiance inquiétante au récit. Par contre, quand l'action s'installe dans le récit, les décors flous et les personnages peu reconnaissables n'aident vraiment pas à une bonne compréhension.

La narration fait souvent plus penser à une nouvelle illustrée qu'à une BD à la lecture fluide. Les textes narratifs sont souvent de vrais pavés qu'une seule image vient illustrer. Comme pour le dessin, cela ne dérange pas en début d'histoire quand tout se joue dans l'ambiance et la reflexion, mais quand le récit passe à l'action, le lecture s'est faite assez péniblement pour moi.

Quant au scénario lui-même, il porte essentiellement sur le thème de l'invasion extra-terrestre et du combat pour la survie des humains. A ce thème s'ajoute une dénonciation politique du comportement des pays riches envers les pays moins développés d'Amérique du Sud. Pour finir sur une rapide histoire de voyage dans le temps. Rien de vraiment original pour un amateur de SF même si le scénario est assez bien monté si on la regarde avec l'indulgence qu'on pourrait avoir pour une BD de 1969. L'ambiance est noire et assez dure même si je le répête, elle fonctionne nettement mieux sur la première moitié de l'album que sur sa fin mouvementée.

En définitive, cette BD est notable par son traitement graphique particulier et souvent assez bon, mais son scénario et sa narration ont assez mal vieilli à mes yeux. Ce n'est pas l'oeuvre culte que je pensais trouver là.

Nom série  Star Wars - Clone Wars Episodes  posté le 12/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série a la particularité de se passer en parrallèle de la série Star Wars - Clone Wars, avec les mêmes personnages ou presque, des situations proches, mais dans un style assez différent. Et pour cause puisque cette BD est l'adaptation presque directe des dessins-animés Clone Wars.

Ces dessins-animés se caractérisaient avant tout par un dessin très design, où les personnages ont des allures un peu funky je trouve, où les couleurs sont flashy et où l'action et le rythme sont rois. En cela, l'adaptation en un petit format assez proche du manga se fait très bien.

Mais comme pour un manga d'action, ces petites BDs ont le défaut de se lire très vite, d'autant que chaque tome, même s'ils recueillent plusieurs histoires courtes, ne comportent tout de même qu'un nombre de pages limité : 90 pages par tome ce qui fait assez peu quand on les tourne à cette vitesse. Heureusement, le prix est relativement bas et la qualité physique des albums relativement bonne ce qui me pousse malgré tout à en conseiller l'achat.

Quant aux scénarios, comme dit plus haut, ils privilégient l'action. Combats et péripéties de jedis et de guerriers sont au menu de chaque épisode. On est loin de la finesse et des reflexions sur l'absurdité de la guerre de Star Wars - Clone Wars.
Malgré cela, et parce que la série ne fait pas de mystère quant au fait qu'elle privilégie l'action, il est assez agréable pour le lecteur amateur de Star Wars de retrouver des personnages qu'il apprécie et de s'imprégner un peu plus de ce qui a fait l'énorme imbroglio de combats qu'était la Guerre des Clones.
Et puis voir Durge et Assajj Ventress se faire mettre la patée par Grievious, n'est-ce pas formidable ?

A réserver aux amateurs de Star Wars et d'action, tout en gardant en tête que même si cela donne de jolies petites BDs, les dessins animés sont malgré tout meilleurs.

Nom série  Les Enquêtes de Sam & Twitch  posté le 12/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
N'étant pas amateur d'histoires policières classiques, c'est parce que j'ai lu que cette série était un spin-off de Spawn et donc que j'en espérais un peu de fantastique que je me suis décidé à acheter ce nouvel album édité par Delcourt. Celui-ci, en couverture souple, comporte en effet un bon nombre de pages (2 histoires, une longue et une petite) pour un prix relativement réduit et me permettait donc aisément de me faire une idée de la série.

Première bonne surprise : je craignais, au vu des couvertures et de l'opinion que j'ai de la série Spawn, que Sam et Twitch soient deux policiers bourrins et que leurs aventures soient ponctuées d'action, de violence et de gros mots en tout genre. Au lieu de ça, le rythme est assez doux, et surtout les personnages de Sam et Twitch sont très justes, réalistes sans être ennuyeux, et leurs dialogues sont bons et loin d'une sur-enchère de violence verbale destinée à faire "noir parce que c'est cool de faire du thriller noir".
Deuxième bonne surprise : même si cet album est du pur thriller sans aucune apparition de Spawn ou autres démons, j'ai rapidement su passer outre ma petite déception de ne pas voir du tout de Fantastique dans cette histoire car les scénarios de ces polars sont simples mais très efficaces. Je les ai lus avec un bon interêt et un vrai attachement pour les personnages.
C'est du bon thriller, sans noirceur exagérée, sans trop de violence, pas tellement original dans son histoire mais très bien mené et agréable à lire.

A côté de cela, le dessin Noir et Blanc de Paul Lee n'est pas mauvais non plus. J'ai eu du mal à y accrocher car il use et abuse de décors qui ne sont rien d'autre que des photos retouchées par Photoshop. Au final, il ne dessine vraiment que les personnages. Le résultat n'est pas excessivement esthétique ni tout à fait fluide mais ce n'est pas mal et ça donne une âme assez particulière à la BD.

En bref, une série polar pas aussi sordide que je le craignais, intelligente et agréable à lire.

Nom série  Panorama (Atrabile)  posté le 11/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quand j'ai entamé Panorama, j'ai tout de suite ressenti le côté BD underground ou plutôt BD d'auteur, BD d'artiste, comme certains films passant tard le soir sur Arte.

Le dessin tout d'abord est on ne peut plus spécial. Sincèrement, je ne le trouve pas beau. Décors vides, personnages sans expression et dessinés en trois-quatre, traits qui paraissent assez peu maîtrisés. Je n'aime pas même si je dois admettre que son efficacité narrative n'est pas mauvaise dans la première moitié de l'album.

Le scénario commence tout en douceur. Deux locataires et amis discutent, l'un, Yukio, photographe semble cacher une vie peu vertueuse, l'autre, Hariyoshi, thésard et associal, s'interroge en secret sur la vie de son ami. Au milieu de cela, le vieux propriétaire aigri de leur immeuble, des femmes troubles qui semblent fréquenter le photographe, la famille de ce dernier, un ancien camarade du thésard... Et des discussions, des dialogues assez cyniques montrant la dureté d'esprit d'Hariyoshi, étonnamment sec et méprisant, contrastant avec les personnages d'habitude socialement intégrés des mangas typiques.
Jusqu'à la moitié de l'album, l'histoire n'avançait pas vite mais je restais relativement intéressé et accroché. Jusqu'à cet épisode où Yukio enlève la petite boule de l'oreille d'Hariyoshi...
Et après cela, j'ai complètement décroché. Le récit vire au glauque, la narration se fait décousue, avec un peu de symbolisme et d'onirisme. Non seulement, je pense n'avoir compris qu'à peine la moitié de cette fin du récit, mais en plus je n'ai pas apprécié du tout ce que j'en comprenais. "La perdition, la perversion, l’abandon, le travestissement, jusqu’à l’humiliation même", comme le dit Coacho ci-dessous, ne sont absolument pas des thèmes qui me ravissent et me donnent envie de lire.

Du manga d'auteur, une BD qui se veut différente dans son histoire et son dessin, un album qui semble vouloir faire passer quelque chose... mais ce quelque chose m'est passé complètement à côté, personnellement.

Nom série  Bonne santé  posté le 11/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon cousin est infirmier et je viens de lui acheter cette BD pour Noël dans l'espoir que ça lui plaise. Mais bien sûr, avant de lui offrir, je l'ai lue. Eh ben, ça ne va pas être un cadeau de Noël très gai...

Côté dessin, pas grand chose à dire. Le style est proche du croquis, pas moche mais pas grand chose à en dire.

C'est surtout le récit qui est marquant. Enfin les récits, puisque cet album est une suite d'histoires courtes dont le narrateur est différent à chaque fois. Ca parle de la dureté du métier de médecin, ou plutôt de la vie dans la peau d'un médecin quand on accompagne des patients qui ont peu de chances de s'en sortir. Ca parle des mensonges qu'on est obligé de dire, de la carapace de vulgarité que les internes se créent, de l'absurdité de certaines vies qui ne mènent à rien d'autre qu'à une salle d'opération, de certains patients qui préfèreraient être déjà morts... C'est dur mais c'est traité avec une franchise qui fait passer le message.

J'ai été assez intéressé par ma lecture et j'ai ressenti certaines émotions (notamment lors du passage poétique en salle d'opération quand le chirurgien "ôte sa carapace" ou lorsque le narrateur imagine ce que ça puisse être d'enterrer sa fille). Mais je n'aime pas vraiment lire des histoires aussi dures et véridiques. C'est un choix d'apprécier ce genre de lecture et moi je lis plus pour le plaisir et l'évasion, pas pour ressentir la dureté et une certaine noirceur du monde, même quand celle-ci est abordée avec franchise, avec une certaine distanciation et aussi avec un certain cynisme.

Bref, une BD bien faite qui pourra sans doute intéresser mon cousin infirmier même si je m'excuserai en lui offrant de lui faire un cadeau qui ne soit pas vraiment gai.

Nom série  Love My Life  posté le 11/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce manga m'a plu par certains aspects et un peu ennuyé par d'autres.

Il m'a fallu quelques pages pour me faire au dessin très épuré de Ebine Yamaji. Dans les faits, je trouve qu'elle dessine mal. Ses visages sont corrects mais au niveau des anatomies (les pieds surtout) et des décors, on ne peut pas dire que le résultat soit joli, du moins à mes yeux. Néanmoins, le récit étant essentiellement basé sur les dialogues et les visages, j'ai très vite oublié mes réticences et j'ai même fini par apprécier cet esthétisme tout particulier du dessin.

Et parlant des dialogues justement, ils sont très justes, fins et intelligents. Love my life aborde de nombreux sujets ayant trait non seulement à l'homosexualité mais surtout à l'amour. Ca m'a d'ailleurs fait un peu peur en début de lecture car cela donnait l'impression que chaque chapitre du manga allait aborder un nouveau sujet, un peu comme un inventaire des spécificités de l'amour homosexuel. Mais au bout de quelques chapitres, je me suis attaché au personnage d'Ichiko. Et surtout, vers la fin, le manga réussit bien à faire passer des émotions elles aussi justes et touchantes.
Ce qui m'a agacé par contre, c'est ce côté adolescent des personnages et de leurs préoccupations, les reflexions sur l'amour et tout cela prenant la forme de reflexions de journal intime de jeune fille qui découvre la vie adulte. Les références répétitives à la musique "oh, j'adore la chanson de ce groupe" par exemple me font typiquement penser à une façon de penser de gamine et ça m'a un peu refroidi quand justement je commençais à être touché par certaines émotions issues du récit.
Et puis au final, il faut admettre que malgré la justesse et la finesse du récit, je n'ai guère été captivé. J'ai lu ce manga par curiosité, parce qu'on en dit du bien ici et ailleurs, mais sans cela, je doute du fait que je m'y sois intéressé, voire je ne suis même pas sûr d'avoir eu l'envie de le lire jusqu'à la fin si je l'avais entamé sans savoir à quoi m'attendre.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 252 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque