Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4953 avis et 1915 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Flip (Les Aventures de) (Skateboard et Vahinés)  posté le 02/07/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est l'unique album de Flip que j'ai lu jusqu'à présent, je découvre donc et disons que je trouve ça pas mal.
Le dessin n'a rien de marquant. Il est très moyen techniquement parlant mais agréable à lire et on oublie très rapidement cette impression première que n'importe qui pourrait dessiner aussi bien.
Quant à l'histoire, elle raconte une tranche de vie d'un jeune garçon, de son petit frère, de ses parents qui se disputent, et de ses amis avec qui il fait un peu les 400 coups. Les dialogues et les situations font qu'on s'y croirait vraiment car on retrouve vraiment la façon de penser de jeunes ados à la fois insouciants et soucieux de problèmes qu'ils veulent cacher à leurs parents ou au contraire qui concernent directement leurs parents.
Je n'ai pas trouvé ça passionnant ni très novateur mais sympathique à lire et touchant à quelques moments. Une lecture plaisante mais qui ne me marquera pas.

Nom série  Les Soirées d'Abdulah  posté le 30/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Publiées initialement dans Charlie, ces histoires courtes ont été reprises dans un petit album par Futuropolis en 1985. Ce sont deux histoires courtes d'une quinzaine de pages accompagnées de petits strips. Le thème est la difficile vie des immigrés maghrébins en France à une époque où il n'était pas encore question de beur mais d'immigré arabe et où ils parlaient encore mal le Français avec l'accent Algérien.
"Les soirées d'Abdulah" racontent le mépris avec lequel le pauvre Abdulah est traité par tous, la différence de comportement des français de base qui vouvoient les autres mais tutoient l'indigne arabe, les problèmes administratifs qu'il perd sa vie à régler car il n'écrit pas le Français et car personne n'est là pour lui simplifier la vie, bien au contraire, etc...
"Ratonnade" pour sa part est le récit maquillé pour ne pas effrayer un jeune enfant des violences physiques faites à un arabe. Le contraste entre les mots doux-amers du narrateur et la dureté des images est assez fort.
Et autour de ces deux histoires, l'auteur nous offre quelques strips où l'humour noir se mêle aux mots criants de vérité.
Le tout est présenté sous un graphisme noir et blanc relativement original et assez maîtrisé. Sympathique et agréable à la lecture.
Un livre témoignage sur une forme de racisme anti-maghrébin qui parait un peu désuette de nos jours mais qui n'a sans doute fait qu'évoluer sous une autre forme.

A savoir que ces histoires courtes ont été recueillies ensuite dans l'intégrale de l'Oud parue chez Soleil.

Nom série  Othon & Laiton  posté le 28/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai vraiment pas accroché à ce premier tome car je lui trouve trop de défauts.
Le bon côté du dessin, manifestement inspiré de l'animation, sans doute américaine, c'est qu'il est dynamique. Les couleurs informatiques sont correctes, avec quelques effets de lumière assez réussis. Par contre, il a un côté trop simplet, enfantin dans les personnages, tellement simple dans la construction des visages que j'ai découvert en fin d'album que j'avais confondu deux personnages tout au long de l'histoire. Je trouve en outre les décors un peu trop vides pour permettre de plonger le lecteur dans leur ambiance. Et surtout l'encrage m'agace beaucoup par la permanence de son aspect "crayonné pas fini".
L'histoire, dans une veine space-fantasy, n'est pas très originale quoiqu'il présente un monde pas inintéressant. Mais je trouve que c'est très mal raconté. La narration est très confuse, les dialogues oscillant entre l'enfantin et le trop obscur pour qu'on comprenne tout. Le rythme du récit est également très mauvais à mes yeux, m'amenant à plusieurs moments à m'ennuyer littéralement alors qu'au contraire ça bougeait dans tous les sens sur les planches. Pas moyen pour moi d'entrer dans l'histoire.
Et compte tenu du fait que je ne comprends même pas vers quoi les deux héros partent en quête en fin de premier tome, je n'ai aucune envie de savoir la suite...

Nom série  La Chronique des Immortels  posté le 28/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'accroche pas totalement à cette histoire que je trouve un peu simple mais il faut avouer qu'elle est bien racontée, prenante et que le dessin est très beau.

Les décors de ces planches sont impressionnants. Tous, sans exception, sont de vraies peintures romantiques (je pense à certains tableaux de Friedrich). C'est beau, très beau, presque trop réaliste par moment. Pourtant, j'apprécie nettement moins le dessin des objets mobiles, nettement plus contrasté, dans cette technique de dessin qu'on imagine immanquablement issue de l'animation. Les visages des personnages sont moyens et les chevaux ont l'air de gros tonneaux montés sur des pattes molles.
Ceci étant dit, la majorité des planches sont quand même très belles.

Le scénario est assez basique et manque un peu de densité dans ce premier tome. C'est du médiéval fantastique assez sombre et sérieux, un genre qu'effectivement je trouve assez germanique. Beaucoup de violence et de douleurs, mais une histoire assez captivante et qui donne envie de connaître la suite.
C'est avec joie que je vois que cette série est prévue en deux tomes seulement : loin de s'étirer en longueur, elle permettra sans doute de raconter un bon récit sans partir en digresion inutile.

Nom série  Il faut tuer José Bové  posté le 28/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD qui se lit avec le sourire et quelques rires parfois aussi. Le dessin et les couleurs sont très moyens mais c'est le genre de BD d'humour où on s'en fiche un peu. Le récit est assez simple pour permettre l'équivalent d'une suite de scénettes à gags multiples. Curieusement, alors que je m'y connais assez peu en politique, ce sont justement les nombreuses anecdotes liées de près aux médias et à la politique alter-mondialiste qui m'ont fait le plus rire. Une partie d'entre elles me sont cependant passées un peu à côté car je n'avais pas connaissance de leurs références.
Ce n'est pas hilarant mais il y a pas mal d'idées assez sympathiques qui font qu'on passe un assez bon moment de lecture.

Nom série  Les Contes et Récits de Maître Spazi  posté le 28/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un dessin sympathique pour un conte enfantin sympathique (un seul tome sorti jusqu'à présent donc un seul conte).
Les planches sont très colorées, très fraiches. Le dessin est proche du style cartoon avec de nombreuses déformations sciemment réalisées. Il se rapproche aussi de certains jeux dans les magazines pour enfants ("cherchez les 7 différences", "où est Charlie ?") par leur profusion de détails anodins : on en vient à fouiller les cases à la recherche d'un clin d'oeil amusant. Inversement, cela apporte peut-être une certaine confusion à la lisibilité des cases mais rien de désagréable.
Le conte de "Piccolo le fou triste" est gentil : il ne se prend pas la tête, amène un sourire bienveillant chez le lecteur adulte et se termine comme un joli conte de fées. Avec des personnages de bon gros roi et de fou et de princesse qui s'aiment en secret, ce n'est pas sans rappeler une partie de la trame de La Nef des fous, un peu comme si "Piccolo le fou triste" était une version pour enfant de La Nef des fous.

Nom série  Guide de la survie en entreprise  posté le 27/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petite déception sur cette BD en ce qui me concerne.
Bon point à mes yeux : Larcenet y retrouve ce qu'il faisait à ses débuts, de la BD d'humour et uniquement d'humour. C'est comme ça que je l'ai connu, c'est comme ça que je le préfère.
Mais je dois dire que je n'ai pas tellement ri à la lecture de cet album.
Larcenet y utilise la méthode d'humour que je lui connais le mieux : exagération de la réalité et absurde. Mais je dois dire que je n'ai pas trop accroché car la majorité des gags manquent de surprise à mes yeux, pas de case ou de dialogue subitement étonnant qui déclenche un rire immédiat par son côté décalé ou ahurissant. D'une certaine manière, j'ai l'impression que ce ne sont que des poncifs de la vie en entreprise qui sont abordés ici, comme décrit par quelqu'un qui n'y a pas vécu et n'est donc pas en mesure d'en sortir des détails plus originaux et plus percutants. En outre, en guise de percutant, Larcenet abuse un peu à mon goût de passages et dialogues scabreux à base d'erection, de "sucer la bite", "gratter l'anus de l'intérieur", etc. Je dois être assez prude sur le coup, ou bien est-ce dû à ma lassitude face à l'abondance un peu trop insistante de cette grossièreté que je trouve gratuite.
Enfin bref, c'est une lecture divertissante pas désagréable, mais pas vraiment une tranche de rigolade à mes yeux.

Nom série  Galactik Football  posté le 27/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ne connaissais pas mais il semble que Galactik Football soit un dessin animé français récent, surfant sur la vague de la Coupe du Monde de Football, avec peut-être même l'ambition d'un jeu de cartes à collectionner histoire d'aller vraiment à fond dans le marketing. Et cette BD est l'adaptation toute simple de ces dessins animés.
Je ne connaissais pas mais maintenant je sais que c'est nul.
Le dessin est très médiocre. Seuls les décors, aux couleurs et flous fortement assistés par ordinateur, sont potables quoique souvent vides. Mais les personnages sont dessinés de manière véritablement amateure.
Quant au scénario, pour peu qu'on puisse en juger par ce premier tome, il parait indigent. Sur une planète glacée où les ados cools se balladent en surf, une bande de djeunz passionnés de (galactik) football va s'introduire dans un stade abandonné tellement inaccessible qu'il suffit d'un enfant "p'tit génie" pour créer une clé electronique en une nuit pour y pénétrer. Et là, ils vont affronter dans un super match de foot (qui dure sur deux planches avec un but par case) l'autre bande de djeunz méchants footballeurs. Et ça s'arrête là mais on sent trop fort la super progression à venir, la bande de gentils djeunz va révolutionner le Galactik Football, gagner la coupe de l'univers et sauver leur monde, trop trop cool...
C'est mal raconté, bourrés de facilités ou de raccourcis scénaristiques, absolument pas prenant.
Mauvaise adaptation de ce qui est peut-être un mauvais dessin animé trop commercial.

Nom série  Gargouilles  posté le 27/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Graphiquement, on se croirait en plein dessin animé moderne américain. Je trouve ça sympa et frais. J'aime bien, mais sans en faire une passion.
Côté histoire, c'est aussi moderne et très dynamique. C'est une histoire fanstastique avec voyage dans le temps, créatures de légende, action et magie : bref, tout pour plaire à un lectorat de jeune adolescent. Ca se lit bien même si on peut reprocher une certaine confusion et une trop grande rapidité des faits par moment : le héros se glisse un peu trop vite dans son rôle de petit magicien ayant voyagé dans le temps pour être réaliste. Mais le but est à l'action-aventure jeunesse, pas à la reflexion adulte et au réalisme, donc pas de vrai reproche ici. C'est donc sympa même si j'aurais apprécié un petit peu plus d'humour.

Nom série  Le Cercle de Minsk  posté le 25/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série qui débute a quelques bons côtés mais beaucoup trop de défauts pour me séduire.
Parmi les défauts, il y a le dessin qui est trop inégal. Il est très correct par moment, notamment concernant les personnages. Mais il fait preuve parfois de ratés manifestes, plus particulièrement en ce qui concerne les décors dont les perspectives sont quasiment toutes ratées tant vis-à-vis des points de fuite que de l'impression de profondeur. Les couleurs, informatiques, sont également très inégales, parfois tout à fait correctes, d'autres fois vraiment très moches.
Quant au scénario, il surfe sur la vague des mystères ésotériques hérités des temps anciens, avec ici une intrigue qui semble une fois de plus remonter à l'époque du Christ et qui bien sûr touche à toute l'humanité. Comme dans Le Triangle Secret, le récit mêle indices précautionneusement distillés et thriller dont bien sûr on ne sait qui sont les méchants cachés dans l'ombre. Très basique dans l'ensemble donc, même si le scénariste prend bien garde à offrir un décor un peu original et un déroulement de l'intrigue qu'il veut différent de tout ce qui se fait dans ce type devenu banal de thriller ésotérique.
Rien de bien passionnant donc, rien en tout cas qui compensera ce dessin que je n'aime pas.

Nom série  Les Rêves de Milton  posté le 25/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal mais ce n'est pas trop mon genre...
Le dessin de Maël est spécial. D'un côté, je suis assez séduit par son originalité et l'ambiance qui s'en dégage. Mais de l'autre, je n'apprécie pas les visages tordus de ses personnages. J'oscille donc entre des moments où je trouve ses planches jolies et d'autres où elles me déplaisent.
Quant à l'histoire, elle est assez glauque. Elle prend pour décor la Grande Crise aux USA, avec l'exode rural des agriculteurs sans le sou à la manière des Raisins de la Colère. Et là dessus se greffe des haines entre personnages frustres et brutaux, et l'utilisation d'un jeune déficient mental comme instrument involontaire de vengeance. C'est bien raconté, réaliste et relativement prenant. Mais je dois dire que je reste sur ma faim à la fin de ce premier tome et je n'ai pas plus envie que ça de lire rapidement la suite.

Nom série  Strapontin  posté le 25/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Deux auteurs de BD célèbres qui se réunissaient sur une oeuvre d'aventure et d'humour, voilà qui attisait ma curiosité pour cette série que j'ignorais complètement. Mais je dois dire que cela a mal vieilli.
Déjà, au niveau du dessin, ce sont les débuts de Berck dans la bande dessinée. Strapontin est apparu 10 ans avant sa série phare, Sammy, et le dessin y est quelconque, complètement dans le style franco-belge gros-nez mais sans maîtrise, sans originalité... Ca se laisse lire mais on ne peut dire que c'est vraiment joli.
Quant aux scénarios, Goscinny y favorise un peu plus l'aventure que l'humour, ce qui est bien dommage. Ce sont des intrigues variées mais ultra-classiques dans le domaine de la BD franco-belge : voyages exotiques avec royaume à sauver d'un méchant complot, méchants malfaiteurs à combattre, personnes ou lieux à protéger, etc. C'est vrai que Strapontin se retrouve souvent dans des aventures qui sont bien loin de ce qu'on imagine de la vie d'un chauffeur de taxi mais pour autant aucune intrigue n'est vraiment palpitante à mes yeux. Quant à l'humour, il attire par-ci par-là quelques sourires mais parait également assez laborieux voire artificiel à certains moments. On est loin d'un bon Astérix.

Nom série  Monsieur Khol  posté le 25/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Monsieur Khol est un petit conte sur la nature humaine assez sympathique. Bénéficiant d'un graphisme à base de peinture et de beaucoup de lumière, il offre des planches carrées simples mais bien agréables à lire et à regarder. Il raconte l'histoire d'un homme au tempérament tellement effacé depuis sa naissance que les gens l'en oublient en permanence et qu'il n'a tout simplement pas de visage, ce que personne ne remarque évidemment. Souffrant de cela, il tombera malade et, pour se requinquer, quittera enfin la ville pour découvrir la campagne, la vraie vie, l'amour et enfin une identité.
Rien de particulièrement original dans ce récit assez vite résumé, si ce n'est l'absence de visage du héros, mais un conte qui se lit bien, agréablement et qui est plaisant à l'oeil.

Nom série  Le Trombone Illustré  posté le 25/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Soyons clair, si vous en avez la possibilité un jour, achetez cette intégrale ! Sur le plan de l'histoire de la BD, c'est vraiment culte !
En ce qui me concerne, je viens seulement de le lire ce soir même même si j'en connaissais déjà une grosse partie du contenu.
Et c'est vrai que là-dedans, il y a des tranches d'anthologie de la BD, du véritable culte ! Ce sont les Idées Noires de Franquin, les "il ne faut pas confondre" illustrés par Gotlib, les grands titres "Le Trombone Illustré" de Franquin également,...
A côté de cela, au fil des numéros, on trouve nombre de choses franchement bien, "le 6e jour" de Roba, ce cadavre exquis en strips de 3 cases réalisés par ni plus ni moins que Mézières, Tardi, Bilal, Moebius et Serge Clerc (que par contre je ne connaissais pas),...
Puis d'autres planches pas mal comme Germain et nous, les histoires de Penterghast par Sirius, des planches de F'murr, de Jijé, etc...
Mais il y a aussi beaucoup de BDs et planches que je trouve très passables, voire franchement bof. Ce sont, en ce qui me concerne, Zunie de Hausman, les BDs de Julos, de Bretecher, de Peter de Smet, de Comes, de Didgé, et même les planches d'un Rosinski encore débutant qui sont intéressantes sur le plan de la curiosité mais très moyennes sur le plan du scénario et même du dessin.
Bref, à cause de cette bonne moitié des BDs que je n'apprécie pas, l'ensemble du Trombone Illustré ne forme pas l'exquis moment de lecture que j'aurais espéré.
Mais cela ne retire en rien la formidable moment de BD qu'a représenté cet encart "indépendant" dans Spirou et le bonheur de voir tous ces très grands auteurs réunis ensemble sur une même oeuvre bon enfant. Un objet culte même si son plaisir de lecture est tout de même assez inégal.

Nom série  Vertige à l'Arsenal  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

Cette BD, parue en 1990, est issue d'une édition intimiste, sans doute à but touristique autour d'un lieu de la ville de Metz : l'Arsenal et l'église Saint-Pierre-aux-Nonnais. Cette édition a laissé sa chance à un jeune infographiste et auteur de Bande-Dessinée encore amateur, Martin Fennec, pour mettre en scène ces lieux grâce à un scnéario de science-fiction où le voyage dans le temps et une enquête policière permettent de découvrir l'endroit à plusieurs époques, de l'Antiquité jusqu'au 20e siècle.
Le dessin a une petite touche du style de Moebius. Malgré des défauts manifestes (perspectives ratées, décors amateurs, visages presque en permanence de 3/4,...), il m'a relativement séduit. Le dessin des personnages, hormis quelques expressions de visages affreuses, n'est pas mauvais. Et surtout, les couleurs sont très sympathiques, donnant une belle ambiance au récit.
Quant au scénario, même s'il n'est guère original et se termine sur une note relativement médiocre, il est raconté de manière plaisante, avec des dialogues de bon niveau.
Bref, c'est une BD de SF qui sent encore un peu trop l'amateurisme mais qui aurait présagé de quelque chose de bon pour le futur de l'auteur s'il avait poursuivi dans la BD.

Nom série  Wimbledon Green  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Wimbledon Green est un petit mais très bel album. Superbe couverture, papier épais et beau, 120 pages d'une réelle densité permettant une lecture très longue (2 heures pour tout l'album en ce qui me concerne). Cet album vaut donc largement son prix et même moi qui, après lecture, ne trouve le contenu que "pas mal", je ne suis pas mécontent de l'avoir acheté.
J'étais vraiment curieux de découvrir cette BD qui gardait sa part de mystère par son originalité et son traitement particulier. Il s'agit donc d'un album traitant, par le biais d'histoires courtes, d'interviews en quelques cases ou d'anecdotes en quelques pages, d'un grand collectionneur fictif de comics : Wimbledon Green. C'est donc une vue d'ensemble à la fois affectueuse et sarcastique du monde des collectionneurs compulsifs voire tout simplement professionnels.
Le dessin est à la manière de certains anciens comic strips américains : tout rond, tout simple mais efficace. Il n'y a pas de quoi crier à la splendeur mais ça colle bien avec l'ambiance, même le héros Green avec son physique de gros pacman sur pattes. Et puis les cases de chaque page sont tellement petites qu'on n'a pas de quoi s'attarder trop sur le dessin.
J'ai passé un moment de lecture pas désagréable mais je dois dire que je n'ai guère été captivé par cette description du monde des collectionneurs. N'en étant pas un, je n'ai pas su m'attacher à quelque personnage que ce soit, ni ressentir ce que l'album tente de faire passer sur les merveilles des comics de l'âge d'or. J'ai juste apprécié la fluidité de la narration, l'originalité de la construction et du thème. Un album sympathique et de très belle qualité mais pas un indispensable.

Nom série  Le Café de la plage  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En début de lecture de cette intégrale de 4 tomes, j'ai été légèrement charmé par le dessin, par l'ambiance, par l'atmosphère langoureuse qui se dégageait de ce café perdu au bout d'une plage déserte, une atmosphère très cinématographique. Je n'appréciais pas plus que cela les dialogues et les histoires de coeur et d'espoirs déçus que se racontaient les personnages mais je les ai lus en me laissant plus ou moins porté par la vague de l'ambiance particulière. Le dessin, sans être exceptionnel, me plaisait bien aussi par ses compositions épurées et esthétiques.
Mais avant la fin du premier tome, j'ai commencé à franchement me lasser. Les états d'âme des personnages m'ennuyaient, les péripéties hollywoodiennes de Rita m'ont lassé dès le début, les dialogues emplissant l'ensemble des planches m'ont parus rebutants et l'envie de zapper des pages et de feuilleter de plus en plus vite m'a prise. En outre, le dessin se faisait de moins en moins esthétique au fil des pages pour finir dans un style très moyen.
Je reconnais donc un certain charme et une certaine originalité à cette BD, à ses personnages bavards et à leurs dialogues et pensées, mais ce n'est clairement pas le genre de BD qui me passionne plus que quelques pages... Et là, des pages et de l'ennui, il y en a beaucoup trop pour moi.

Nom série  Tim et Anthime  posté le 24/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Paru dans les années 60 en magazine, cette BD se rapproche des archétypes de la BD d'aventure jeunesse de l'époque.
Godard y fait preuve d'un dessin pas mauvais, au trait à mi-chemin entre les styles Franquin et Greg tout en étant plus raide et moins maîtrisé. Les couleurs sont également typiques de l'époque. Bref, en lisant cette BD, on a l'impression de lire des pages du journal Tintin ou l'Intrépide.
Le scénario des deux histoires que contient cet album ("la Secte de l'Hippocampe" suivi de "Poison à foison", "Chauve qui peut" n'ayant jamais été édité en album) est très basique. Nos deux héros, le grand beau fort et courageux et son compagnon plus rigolo, se retrouvent à chaque fois embarqués par hasard dans une intrigue légèrement criminelle sans jamais représenter vraiment de danger. C'est de l'aventure campagnarde, avec une secte villageoise de "sorciers" ou un gangster en cavale. Rien d'autre que du divertissement, avec un humour un peu trop diffus qui n'attire que quelques sourires par-ci par-là.
Bref, c'est une série qui ne marquera pas son lecteur ni par son originalité ni par sa réussite, mais qui reste très correcte.
A lire par curiosité, pour voir le type de récits d'aventures que pouvait imaginer Godard avant de devenir le génial scénariste de Le Vagabond des Limbes.

Nom série  Ulice le lapin  posté le 20/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Soyons clair, cette série BD est vraiment destinée aux enfants.
Cela se voit dès le début à ses couleurs explosives ! Feu d'artifice de jaune, orange, bleu ciel, vert pomme et autres couleurs du soleil, ça en ferait presque mal aux yeux même si c'est plutôt réjouissant au final. Le dessin, lui, est tout rond, tout mignon, comme dans des illustrations pour enfants.

Les histoires sont muettes et assez vite lues. Il faut avouer que les cases de chaque planche sont plutôt énormes, avec souvent une ou deux cases par page uniquement malgré la taille de la BD qui est celle d'une BD 48cc habituelle, ce qui rend la narration très délayée.

Les scénarios sont tout simples, enfantins puisque c'est le public cible. Le gentil lapin Ulice va rencontrer tels ou tels personnages amusants dans son voyage ou sa quête de la bague perdue et ce sera toujours des rencontres "rigolotes". Cela n'impressionnera pas un lecteur adulte même si ça se lit sans déplaisir et avec le sourire, mais ça plaira sûrement à un lectorat enfantin sans pour autant qu'il en fasse une passion à mon avis.

Seul reproche, le prix quand même élevé de ce qui reste une BD lue en deux minutes que ce soit par un adulte ou par un enfant.

Nom série  Peine perdue  posté le 20/06/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Note approximative : 2.5/5

Je n'ai pas trop accroché à cette BD que je trouve assez creuse par rapport à ce qu'elle laisse présager.

Dès le départ, j'ai eu un peu de mal avec le graphisme et la narration muette. Les décors sont relativement sympas mais par contre, je n'aime pas les personnages, trop simples et ronds, au physique du genre Fido Dido pas très maîtrisé, et surtout très peu expressifs.
L'auteur s'attache à raconter l'histoire sans paroles, hormis des lettres et documents officiels, et sa narration ne passe pas toujours pour moi, certains passages n'étant pas évidents à comprendre lors d'une lecture qu'on voudrait fluide.

Concernant l'histoire, il s'agit d'une autobiographie plus ou moins romancée où l'auteur raconte la quête de sa mère biologique. Ce sont des recherches silencieuses en bibliothèque et en offices municipaux, quelques déductions logiques, quelques contacts, et... voilà. Toute cette quête se fait sans réellement me captiver et la BD se termine ensuite assez abruptement. Je trouve cette lecture un peu rapide, l'histoire un peu creuse et courte comparée au prix de cet album. Je n'ai guère ressenti d'émotions, juste la chance de ne pas m'être trop ennuyé à la lecture.

Sujet original et traitement narratif assez original, mais le résultat ne m'a pas convaincu.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 248 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque