Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5733 avis et 2193 séries (Note moyenne: 2.87)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Au Temps de Botchan  posté le 20/07/2005 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne remplissais pas les critères majeurs préalables à la lecture de ce manga : je ne connaissais absolument pas ce livre qui s'appelle "Botchan" (c'est quoi comme bouquin ? C'est bien un bouquin d'ailleurs ?), je n'avais jamais entendu le nom de Natsume Sôseki et ce que je connaissais de l'ère Meiji, je le connaissais en partie grâce au film le Dernier Samourai : autant dire donc que je partais avec des bases bien vides pour lire un manga aussi précis et documenté que Au Temps de Botchan.
Car ce manga est véritablement une thèse historique, ou du moins une biographie réelle, précise et très bien documentée d'un écrivain précis, à une époque donnée et dans un entourage réel et issu en partie de livres d'histoires.
Et pourtant, autant je n'ai pas accroché à Kaze No Sho du même Taniguchi car j'ai été perdu dans la complexité et les références historiques nombreuses de ce manga-là, autant j'ai assez apprécié ma lecture de Au Temps de Botchan.
Taniguchi a un dessin vraiment excellent et que je trouve très occidental en fait, autant dans son style que dans sa mise en page. J'ai donc d'autant plus de facilité et de plaisir à lire ce manga.
Et Sekikawa et lui ont réussi à me faire pénétrer dans une époque dont je connaissais rien, avec une flopée de personnages historiques dont je ne connaissais rien et des anecdotes réelles et bien précises qui auraient eu tout lieu de me sembler rébarbatives si elles n'avaient pas été racontées avec talent.

Ce manga est un manga historique, bourré de références et de personnages célèbres (célèbres du moins pour ceux qui s'intéresse de près à la littérature et la politique du début du 20e siècle au Japon) : il est donc très très loin d'une histoire d'aventure qui pourrait captiver le lecteur lambda. C'est un manga sérieux, très travaillé au niveau de la documentation, à même de passionner l'amateur d'histoire littéraire du Japon (d'où le conseil d'achat) mais qui pourrait sans aucun doute ennuyer lourdement quelqu'un à la recherche d'un simple manga de divertissement.

Nom série  Aria  posté le 21/11/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série qui m'a toujours semblé curieuse.
Le dessin y fait vieillot, le style des années 70 du journal Tintin, je dirais.
Les scénarios sont parfois bons, parfois un peu simplistes.
Les personnages sont souvent peu fouillés et ont des réactions bien souvent niaises. Et concernant l'héroïne elle-même, elle est dans la grande majorité des albums le symbole de l'héroïne "loyale bonne", toujours gentille, toujours compréhensive, cherchant à aider tout le monde et à tout arranger... C'en est parfois agaçant de naïveté.

Néanmoins, les histoires se lisent bien et toute la série est agréable.
C'est une série que j'emprunte facilement en bibliothèque par exemple, mais dont je déconseille l'achat non seulement parce qu'il y a trop de tomes, mais aussi parce que je ne peux pas dire qu'un unique tome vaille la peine en lui-même d'être acheté.

Nom série  Basara  posté le 07/10/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
"Une série qu'on aime ou qu'on rejette en bloc" ? "Une série pour laquelle il est difficile de passer au delà du premier tome et demi" ?
Je confirme ! Je n'en supporte plus la lecture avant même la fin du tome 1 !

Déjà je trouve le dessin tout simplement moche. Les personnages sont réduits à 2-3 traits dans un style manga "visage long - nez ultra-fin" qui rendent les persos presque méconnaissables auxquels s'ajoutent des yeux tellement gigantesques et rendus réalistes que c'en est presque effrayant tant c'est moche. Quant aux décors, ils sont tout simplement vides ou bien réduits à des superbes paysages de... désert vide et moche. De même, la mise en page et la narration sont confuses et parfois difficiles à comprendre.

Et ensuite l'histoire... Un scénario qu'un enfant aurait pu aussi bien imaginer. Une jolie fille prend la place de son frère jumeau pour devenir l'Elu qui va sauver un Japon Post-Cataclysimique du joug de méchants tyrans, mais attention elle va tomber amoureuse de son pire ennemi, un des méchants rois, mais ni l'un ni l'autre ne sauront dès le départ de qui ils sont vraiment tombés amoureux. On sent poindre le cruel dilemme, ah !
La confusion du récit, les facilités scénaristiques à la pelle et surtout cette impression de déjà-vu complet et total qui me faisait deviner l'histoire de tout le tome 1 dès les 10 premières pages lues, ça m'a complètement gavé. J'ai eu un mal fou à lire les dernières pages tant j'ai décroché complètement.
Seul point positif, est-ce la traduction qui est ratée ou bien les dialogues qui sont faits exprès, quoiqu'il en soit j'en ai trouvé certains hilarants tant ils étaient risibles !
Quelques exemples :

- "Est-ce une femme qui aime les concombres ?"

- Dit façon "On m'appelle le chevalier blanc" sauf que là c'est dit avec sérieux : "Je suis... le fier seigneur bleu du désert !"

- Dialogue entre deux hommes qui se connaissent à peine :
"J'aurais aimé que tu sois une femme."
"Ah ? Désolé."


En parlant du grand méchant roi qui vient tout juste d'essuyer une défaite désagréable : "Il est gentil avec son cheval..."

Bref, j'ai trouvé ça vraiment mauvais. Pas méchamment mauvais, pas détestable, mais mauvais... Nul même... Et je n'ai pas envie du tout de continuer cette série.

Nom série  Au fond du rêve  posté le 16/09/2006 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

La BD chinoise ne cesse de me surprendre. Parfois directement inspirée du manga pour des albums comme La Quête de l'Esprit Céleste, parfois très proche du franco-belge pour des albums comme L'Envol, parfois dans un style totalement à part comme My street, Au fond du rêve est pour sa part très proche du style comics fantastique dans son graphisme et son scénario.

Le dessin de Zhang Xiao Yu est bon. Comme dit plus haut, les planches de cet album rappellent certains comics modernes, avec des décors relativement épurés et des personnages travaillés et dynamiques. Zhang Xiao Yu se permet en outre quelques essais de mise en page et de dessin et offre ainsi certaines planches très réussies. Seules les couleurs ne sont pas toujours à la hauteur mais ce n'est guère gênant.

L'histoire, quant à elle, mélange science-fiction et fantasy dans un scénario qui, s'il ne marque pas par son originalité, est bien construit et prenant.
C'est l'histoire d'un homme qui entre dans le rêve d'un autre, rêve composé de guerriers et de créatures d'heroic-fantasy, et qui va user de toute son imagination pour manipuler les éléments du rêve et y apporter une petite touche de folie et d'amusement, faisant apparaître par exemple des hélicoptères de combats pour combattre des dragons. Le scénario ne se complique pas la tâche dans ce monde où tout est possible, mais ça n'en reste pas moins prenant et amusant à la lecture. L'auteur n'hésite en effet pas à jouer à la fois la touche de l'aventure mais aussi de l'humour, notamment sur le final. Quelques moments d'action assez bourrins sont ainsi contre-balancés par le fait que l'auteur ne prend pas son histoire au sérieux et use d'un personnage principal qui voit la vie avec le sourire.

En outre, cette BD a le gros avantage de tenir en un unique one-shot d'une soixantaine de pages. Dans ce nombre de pages limité, le scénario est suffisamment dense et bénéficie en outre d'une introduction et d'une bonne conclusion. Un récit très bien structuré, rythmé et prenant juste comme il faut pour passer un bon moment de lecture.

Un beau cocktail de genres sous la forme d'une BD cartonnée au format franco-belge pour un contenu sous forme de comics à la chinoise, qui plaira cependant peut-être plus au lectorat masculin que féminin.

Nom série  Astérix  posté le 17/10/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oui, évidemment, "Astérix" est LA référence BD francophone d'humour et d'aventures (avec De Cape et de Crocs, désormais).
Autant les tous premiers albums ont plutôt mal vieilli ("Astérix le Gaulois", "La Serpe d'Or"...) et les derniers baissent franchement de qualité, autant la plupart des autres se lisent et se relisent avec délectation et bonne humeur, et ce à tout âge. Il y a tellement de bons mots, de références devenus cultes, d'humour potache et sans âge... Ces dizaines d'albums là trouvent leur place dans n'importe quelle bédéthèque !
Et puis viennent les tous derniers albums, et là, ça tombe de ce piédestal géant sur lequel Astérix était monté. Quel dommage d'entâcher une série qui avait tout pour être parfaite... Le tome 33 a été pour beaucoup et pour moi le symbôle de la déchéance de la série. Sincèrement, je préfère occulter cet album de la série quand je pense à Astérix.
Ce sont ces tous premiers albums ainsi que les tous derniers qui me font éviter la note maximale sur cette série, mais de nos jours, qui ne sait pas qu'Astérix est un monument de la BD ?

Nom série  Aquablue  posté le 14/03/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je vais faire plaisir à Bens et je vais baser ma note sur le premier cycle uniquement.
En effet, ce cycle, quand il est sorti, était frais, dynamique et très accrocheur. Encore maintenant, quoique le thème et le style d'aventure aient été largement réutilisés chez Soleil par exemple, il reste très bon et très sympa. Je me souviens que j'avais lu le tome 4 étant adolescent et j'avais adoré les exo-tanks de la Légion. Et l'idée du Megophias (qu'on retrouve un peu dans le Céta-cyborg des Métabarons) était aussi très bonne.
Bref, une vraie série d'aventure science-fiction pleine de bonnes idées et très sympathique, malgré un dernier tome beaucoup plus faible à mes yeux.

Quant au cycle "Etoile Blanche", je le trouve bien plus moyen, mais pas désagréable.

Par contre, je déconseille purement simplement la lecture des cycles suivants. Le dernier cycle en date (tomes 10 et 11), outre le fait que ce soit une suite commerciale sans intérêt, est véritablement pitoyable au niveau du scénario, à mon goût.

Nom série  Arlequin  posté le 22/04/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je connais Arlequin par ses tomes faits par Dany et Van Hamme.
Côté dessin, c'est du Dany réaliste, à la manière de Histoire sans héros. Je n'aime pas trop mais bon... Ca a un style années 70 assez rétro qui se laisse regarder.
Côté scénario, ben c'est du Largo Winch avant l'heure. Il y a du business, de l'espionnage, de l'action, beaucoup d'action. Ah, il n'y a pas trop de filles mignonnes par contre : c'était pas la mode dans les années 70, faut croire. Il y a aussi de l'humour (par exemple, le héros est un Gascon qui pratique le gascong-fu ), en tous cas plus que dans Largo Winch, même si ce n'est pas toujours drôle.
Mais bon... Ca fait assez kitsch tout ça. Les intrigues sont gentilles mais on a deviné la fin assez rapidement.
C'est potable, quoi.

Nom série  Après la guerre  posté le 10/06/2006 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne peux pas encore trop me prononcer sur cette BD au bout d'un seul premier tome mais le pitch est vraiment prenant pour le moment. Cela commence avec l'annonce de l'approche de 3 gigantesques vaisseaux extra-terrestres menaçants et une gigantesque conscription pour protéger la Terre d'une éventuelle invasion. Puis on alterne entre la période de cette circonscription et une période "après la guerre" sans qu'on sache encore ce qu'il s'est passé entre les deux. Beaucoup de mystères, un peu de confusion, mais un scénario très intéressant.
Par contre, j'ai du mal avec le dessin. Je n'aime pas du tout ce type d'encrage où tout parait noir et sombre. C'est le même type de dessin réaliste à mes yeux que celui de Christophe Bec (Sanctuaire) : il en résulte des cases techniquement réussies et quelques jolis décors, mais cela donne aussi beaucoup de mal à reconnaitre les personnages et à comprendre certaines situations. En outre, l'encrage très épais ajouté à une colorisation sombre, grise et kaki, donne un aspect très peu engageant aux planches à mon goût.
J'attends la suite pour voir si le récit est vraiment aussi prenant et réussi qu'il le promet pour le moment.

Nom série  Angèle et René  posté le 26/04/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tout d'abord, il faut comprendre que cette BD est strictement réservée aux enfants. Car ça a beau être mignon et tout, pour un adulte, lire ça, c'est franchement ennuyeux à mon goût.
Alors sur les premiers gags, j'avoue avoir souri franchement sur quelques planches, mais quelques planches parmi beaucoup d'autres. Puis sur les tomes suivants, en même temps que le dessin semblait s'affirmer pour devenir plus moderne dans le style, l'humour tombait complètement par terre. Ce sont soit des gags un peu bêbêtes destinés aux enfants, soit d'innombrables et répétitifs jeux sur les mots de "cochons" (films cochons, photos cochonnes, etc...), soit d'aussi répétitifs gags sur le fait que l'héroïne fait tout avec son cochon (pâle copie de Boule et Bill dans l'idée) et que le mot de la fin est bien souvent "Groin" !
Bref, malgré un côté assez frais et un dessin sympa, voilà une série que j'ai trouvée bof, tant au niveau de la quantité industrielle et répétitive des gags, qu'au niveau de l'humour qui n'est pas franchement drôle.

Nom série  Angel Heart  posté le 09/05/2007 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis quelqu'un qui a apprécié la lecture de City Hunter sans en faire une passion : j'y appréciais surtout sa part d'humour qui me faisait vraiment éclater de rire à bien des moments.
C'est donc sur un bon à-priori que j'ai découvert "Angel heart", et je suis moins convaincu.

L'idée de départ est intéressante. Bon, d'accord, pour bien l'apprécier, il faut vraiment mieux avoir lu City Hunter, dans son intégralité si possible. Mais imaginer Ryô confronté à une femme qui soit la plus grande tueuse d'élite d'une maffia, froide et efficace, c'est déjà un bon départ. Et imaginer qu'en plus cette tueuse possède le coeur transplanté de Kaori, l'amour disparu de Ryô, et qu'elle partage une part de sa mémoire et de ses sentiments pour le City Hunter, voilà qui ajoute vraiment du piment.
Malgré tout, je reste sur ma faim.

Rien à dire au niveau du dessin, c'est du Tsukasa Hojo à son top niveau.
Rien à dire sur la narration, c'est très très pro.
Quant au récit, il est bien mené, pas de soucis de ce côté là.
Mais je dois dire ne pas avoir été complètement convaincu.
Tout d'abord parce qu'il manque la portion d'humour de City Hunter. Il y a bien quelques passages de "Mokkori" (il faut connaître City Hunter pour savoir de quoi je parle) et quelques exubérances amusantes dans les capacités militaires et les armes de Ryô et de ses proches, et j'ai pouffé de rire à plusieurs reprises au fil des tomes, mais cet humour est très nettement plus dilué que dans la série précédente.
Et l'humour fait la part belle à une intrigue action-thriller qui se prend plus au sérieux que dans City Hunter, jouant même la carte du tragique à plusieurs moments. Et moi, je dois dire que je n'apprécie que très peu ce genre de récit. Beaucoup trop de maffieux divers, de fusillades, de morts, de combattants plus puissants et surtout plus dangereux les uns que les autres. Il y avait déjà ça avant mais ici j'ai senti l'ambiance différente, nettement plus sombre, se prenant davantage au sérieux. J'apprécie peu.
En outre, je n'arrive vraiment pas à trouver Glass Heart attachante. Je suis donc son histoire sans le plaisir manifeste que j'avais à suivre celle de Ryô et Kaori dans City Hunter.

A tel point que je me suis en fait légèrement ennuyé par moment, même si c'est avec intérêt et un plaisir (un peu moindre qu'avant) que je suis les aventures de Ryô et de sa nouvelle compagne/fille qui partage le coeur de Kaori.

Nom série  America  posté le 20/01/2007 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une fois de plus, la collection Made In propose un bel objet avec ce one-shot manga à la couverture inspirée d'un tableau de Hopper et de toute beauté.

Pourtant, cet album pêche par une première moitié peu engageante car assez confuse. L'introduction de ce récit n'est pas désagréable mais on est assez vite perdu par la succession de scènes, de dialogues et de personnages auxquels il est difficile d'accrocher en première lecture. De même, même si le dessin est bon et fluide, il pêche au niveau des personnages. En effet, pris indépendamment ils sont réussis mais ils partagent hélas tous les mêmes traits de visages ou presque, ce qui ne permet de les reconnaître quasiment qu'à leur coiffure. Cela n'arrange pas la clarté de la narration.
Il en ressort donc une première partie au scénario qui parait assez vain car on suit les protagonistes sans trop pénétrer leur histoire et sans savoir si le récit va nous mener au-delà d'une simple petite chronique de leur quotidien.

Mais passé la moitié de l'album, les choses s'arrangent vraiment.
La thématique du récit prend véritablement forme. Il met en scène un groupe d'amis post-adolescents qui partagent la même passion pour le rock et, pour différentes raisons, le même rêve de l'Amérique et de sa liberté. Ceux-ci sont au moment de leur vie où ils doivent décider de leur futur et de leur carrière, savoir s'ils sauront suivre leurs rêves ou non. Et on les voit ainsi tous choisir ou se voir proposé un destin différent. Du groupe d'amis du départ, qui restera finalement quand tous seront partis au quatre coin du pays ou du monde faire carrière ?
A cela s'ajoute un final où l'action et le drame prennent le dessus permettant de pimenter le récit avec autre chose du simple quotidien.

Au final, malgré quelques longueurs en début de récit, America présente plusieurs moments vraiment touchants, et on en vient en fin d'histoire à vraiment partager ce Rêve Américain de ces jeunes Japonais trop contraints dans leur pays d'origine. Les dernières pages sont pour moi celles qui sont le plus empreintes d'émotion, avec la vision ensoleillée de cette Californie idéalisée.

Nom série  Alix  posté le 25/03/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'interêt premier d'Alix est au niveau de l'Histoire : cette série est particulièrement instructive sur bien des aspects de l'antiquité romaine, grecque, gauloise et beaucoup d'autres. Bref, le monde antique dans son ensemble.
Mais maintenant, justement, il faut aimer le réalisme et l'historique pour vraiment apprécier. Et il faut aussi aimer le style de dessin ligne claire et réaliste à la fois de Jacques Martin, un dessin qui a énormément vieilli et rend à mes yeux la lecture un peu pénible, notamment par l'abondance de textes narratifs redondants avec l'image, un peu à la façon de Blake et Mortimer.
Les histoires aussi font très vieillotes dans leur construction et leur narration. Le personnage d'Alix est totalement froid et sans saveur, sans parler d'Enak qui est un faire-valoir qui ne fait que rappeler les moeurs particulières des hommes avec les jeunes adolescents à l'époque.
Bref, les histoires sont difficilement captivantes.
La seule chose donc que j'apprécie dans cette BD, c'est l'authenticité de ses décors, le sérieux de la retranscription historique et le souci du détail dans certains dessins, même si le résultat paraît froid et sans vie. Une série historique où l'historique laisse une large place à l'histoire et au scénario en lui-même.

Nom série  Alpha  posté le 28/06/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A savoir pour commencer que je n'aime pas franchement les histoires d'espionnage-thriller donc il aurait fallu quelque chose de vraiment exceptionel pour m'intéresser. Et Alpha n'a rien d'exceptionnel.

Côté dessin, c'est du réaliste pur et dur. Je trouve le dessin pas mauvais, notamment au niveau des expressions sur les visages des personnages que je trouve réussies. Mais globalement, je n'aime pas non plus le style réaliste en BD alors je ne m'extasierai pas devant celui-là.

Puis vient le scénario.
Les 3 premiers tomes forment un cycle complet. Ce que j'ai trouvé original dans cette histoire, c'est que le héros n'a rien d'un Largo Winch : ok, il est beau, fort, intelligent, mais il ne maitrise pas du tout la situation, n'est au courant quasiment de rien et finalement il est baladé presque de bout en bout dans cette longue histoire. Ceci dit, en définitive, on se demande presque pourquoi c'est lui le héros car il a un rôle franchement passif la plupart du temps. Et pour le reste de l'histoire, c'est franchement complexe. La confusion dans le scénario est telle par moment que je me suis cru à lire la version réaliste de Imbroglio de Trondheim avec une foule de retournements de situation presque rocambolesque : deux camps s'affrontent, mais un 3e les manipulent, mais un 4e intervient, mais les amis d'un premier entrent dans la danse, mais en fait une 5e partie trahit les 3e, et finalement un 6e groupe élimine les seconds, et... heu... Alors dans les faits, ça passe assez bien car le tout est raconté de manière très logique et très réaliste, mais franchement que c'est confus et complexe à suivre.
Et voilà, la première histoire en 3 tomes se termine sur un énième retournement de situation (à la fin, je n'étais même plus sûr du tout de qui avait gagné et qui avait perdu) et en définitive, le tout ne m'avait pas vraiment captivé. Ca se lit bien mais sans être réellement prenant.
Pour les tomes suivants, l'intrigue est nettement plus claire et les histoires sont terminées en un album seulement. Néanmoins, la série ne gagne pas à mes yeux en interêt. Ce sont des thrillers action/espionnage avec pour base un décor post guerre-froide et pour héros un Alpha qui gagne en assurance pour devenir un peu plus James Bond-esque au cours des albums.

Pas mal foutu, mais il faut aimer le genre.

Nom série  Andy & Gina  posté le 18/04/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Des personnages décalés (les héros sont deux gamins qui n'en sont pas vraiment car ils ont des pensées très proches des adultes, notamment la fille qui fume des cigarettes et joue les blasées de la vie), un univers un peu déroutant, et des histoires emplies d'humour noir, d'absurdité et d'humour noir encore une fois (ça ressemble pas mal à du Foerster, je trouve, même si je préfère Foerster).
L'ennui pour moi, c'est que malgré cette originalité et cette recherche d'humour noir, l'humour justement ne prend pas vraiment pour moi. Je lis ces histoires courtes sans grand interêt et surtout ne rigole pas vraiment quand je devrais. Certaines chutes de gags m'ont même carrément laissé froid avec une impression de déjà-vu.
Dommage, donc car l'originalité et le décalage des personnages auraient pu donner quelque chose de très bon.

Nom série  Algernon Woodcock  posté le 02/05/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une BD que j'ai dû relire en totalité pour vraiment l'apprécier.
Côté dessin, Sorel a fait un boulot superbe : pour ceux qui ont aimé le graphisme de L'Île des Morts, il nous offre dans cette nouvelle série quelque chose d'encore plus abouti et beau à mon goût. Il n'est pas sûr que tout le monde apprécie ce style parfois un peu dur à déchiffrer, mais moi je trouve que les tomes d'Algernon Woodcock sont de très beaux objets.
Et c'est donc côté scénario qu'il m'a été nécessaire de relire pour vraiment apprécier. En effet, le tome 1 est sympa mais assez rapidement lu et on a le sentiment qu'il ne s'y est pas passé grand chose en première lecture. Puis vient le tome 2 qui lui, presque à l'inverse, se passe à toute vitesse, sans qu'on comprenne bien tous les tenants et aboutissants de l'histoire et finit sur une note de mystère. Lus séparément (pour chacun au moment où ils venaient d'être publiés et achetés par moi), j'étais resté sur ma fin pour le tome 1 et avait été décontenancé et un peu déçu par le tome 2.
Mais c'est en les relisant plus tard l'un après l'autre, en ayant connaissance de certaines choses (comme du pouvoir de l'Oeil Fé) que j'ai pu observer tous les détails importants du tome 1, puis comprendre le tome 2. Tout n'est pas dit, il faut un peu réfléchir pour comprendre les paroles et actions d'un Algernon Woodcock assez avare en explications pour son pauvre ami docteur. Mais après reflexion, tout est compréhensible si ce n'est, pour moi, une légère part de mystère sur la nature des lièvres et des pies.
Cela donne donc une histoire belle, mystérieuse, intelligente, pour laquelle il faut réfléchir pour comprendre le tout mais qui garde une part de mystérieux qui finalement est indispensable si l'on veut conserver la magie d'un mythe.
Une très belle BD.


Avis concernant le tome 3 qui vient de sortir :

Ceux qui connaissent déjà les 2 premiers tomes de cette série peuvent se rassurer sur le graphisme de ce tome-ci, il est tout aussi beau, proche de peintures de très bonne qualité pour certaines planches. L'ambiance est ainsi toujours exactement la même que dans le premier dyptique.
Concernant l'histoire, elle part sur un thème un peu moins mystérieux que le premier dyptique, mais tout aussi marqué par le fantastique.
En refermant cet album, j'ai eu la même impression qu'en refermant le tout premier tome de cette série après la première lecture : on reste un peu sur sa fin, on a l'impression qu'il ne s'est pas passé grand chose, on attend le tome suivant pour apprécier vraiment la BD. Mais justement, c'est à mes yeux une caractéristique d'Algernon Woodcock : chaque tome prend toute sa saveur une fois qu'il est associé à sa paire et ce n'est qu'en les lisant tous les deux d'un bloc qu'on apprécie dans toute sa beauté et son charme ces scénarios fins, bien faits et intelligents. Algernon Woodcock, c'est toute une ambiance, des histoires tranquilles mais pleine d'intelligence, de fantastique et de mystère.
Je ne suis donc en rien déçu de ce 3e tome et c'est avec impatience que j'attends le 4e.

Après lecture des 4e et 5e tomes, j'avoue n'avoir que moyennement accroché au second diptyque (tomes 3 et 4). Je dois dire que je l'ai lu en étant crevé le soir et je pense que je devrais le relire pour mieux l'apprécier. Mais actuellement, il n'a pas su vraiment me "transporter" par son ambiance.
J'ai été ensuite surpris de voir que le 5e tome formait une histoire complète et ne fonctionnait pas en diptyque. C'est une histoire simple et assez proche de la fantasy d'action, une fois n'est pas coutume. Ce scénario ne m'a que moyennement convaincu. Mais à nouveau, le dessin est tellement superbe que je n'ai pu qu'être fasciné.

Dans l'ensemble, je ne suis pas totalement accro à cette série car les scénarios ne me charment pas toujours, mais je continue à l'acheter pour son superbe dessin.

Nom série  Akira anime comics  posté le 15/07/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Possédant et appréciant le manga Akira original (la série BD mais aussi le film), c'est par curiosité que j'ai lu cette nouvelle version issue de l'anime.

Les bons points, c'est que l'anime étant beau, cette BD est belle également et joliment colorisée, d'autant qu'elle est imprimée sur un papier qui m'a semblé de qualité.

Par contre, il y a pas mal de mauvais points.
Déjà côté scénario, c'est le scénario du film, largement raccourci par rapport à la série manga, et personnellement je l'aime beaucoup moins. C'est un goût personnel. Certains pourraient justement y voir un avantage : l'histoire étant moins longue, ça fera moins de tomes et donc une série complète moins chère à acheter. Mais à mes yeux, il manque les meilleures portions telles que toute la partie Neo-Tokyo ravagé et le culte de Tetsuo. Et surtout la fin du manga, dans cette version, est à mon sens trop abrupte et incompréhensible.
Puis, au niveau du dessin, malgré une mise en page assez originale, l'aspect "dessin animé figé" se fait fortement ressentir. Quand les personnages parlent par exemple, on les voit parfois ouvrir la bouche comme des poissons rouges sans expression : ça passe quand l'image est animée, mais là, ça donne vraiment un aspect bizarre. De même pour les scènes d'action, même si l'effet bizarre est moins visible.

Bref, ayant personnellement moins aimé la version animée de Akira que le manga lui-même, je vois plutôt cette adaptation comme étant une nouvelle façon de se faire de l'argent sur une série qui marche bien.

Nom série  Agatha Christie  posté le 19/10/2005 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note approximative : 2.5/5

J'aime bien Agatha Christie et j'étais heureux de voir adaptés en BD des romans très réussis tels que les Dix Petits Nègres, le Crime de l'Orient-Express et Mort sur le Nil, ainsi que d'autres moins connus.

Visuellement, je ne suis pas vraiment déçu. Les dessinateurs sont différents suivant les albums mais tous ont un dessin au minimum correct. Certains, comme Solidor pour Mort sur le Nil, ont même un dessin franchement pas mal. D'autres, comme Frank Leclerq, sont par contre nettement plus doués pour les personnages que pour les décors, décors que je trouve vides, tracés à la règle et presque laids parfois.
Mais globalement, c'est une série visuellement très correcte.

Concernant le scénario maintenant, l'adaptation des romans d'Agatha Christie en BD n'est pas évident semble-t-il. A part pour Mort sur le Nil par exemple, les romans sont assez peu visuels et comptent surtout sur les dialogues. Donc adapter une oeuvre en BD pour simplement représenter les gens qui parlent, s'interrogent, se questionnent, je vois assez peu l'interêt, autant lire le livre. D'autant plus que l'ambiance des romans a parfois vraiment du mal à passer. Dans le cas des Dix Petits Nègres par exemple, je trouve que les meurtres sont très mal rendus et trop vite traités, et je n'ai absolument pas ressenti l'ambiance angoissante du roman.

Seul interêt, découvrir dans le temps d'une lecture de BD un roman qui aurait pris quelques heures de lecture autrement mais cette découverte se fait nettement au détriment de l'ambiance et de la force des romans eux-mêmes.

Nom série  Achille Talon  posté le 13/12/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime beaucoup Achille Talon, j'aime beaucoup la densité de ses nombreuses paroles, le caractère de tous les personnages, la façon dont ces citadins à la fois bourgeois, érudits et beaufs envisagent l'humour et l'aventure. En outre, je suis très sensilbe à l'humour de Greg.
Bref, j'aime beaucoup Achille Talon.

Nom série  Accros d'MSN  posté le 24/08/2006 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le genre de BD qu'on feuillète vaguement au rayon BD d'un centre commercial, mais qu'on se garde bien d'acheter. Dans la lignée des BDs à thème commercial créées spécifiquement pour un "segment de marché" et "pour offrir". Le segment de marché, ici, ce sont les jeunes utilisateurs de MSN, la génération "kikoo lol mdr".

Le dessin est très passable. Il est moins mauvais que ses couleurs, mais franchement, ça n'est pas le genre de BD qu'on achètera pour la beauté ou l'originalité de ses planches.

La narration n'est pas terrible. L'utilisation de texto rend les dialogues pénibles à lire pour le non-habitués. Les dialogues simultanés façon MSN où chaque pseudo/avatar parle sur le même sujet en même temps ne sont pas trop mal rendu ceci dit.

Quant au scénario... Un topic sur un forum internet vient de me faire réaliser pourquoi j'avais l'impression de lire du déjà-vu : c'est effectivement entièrement pompé sur les anecdotes de sites comme BashFr. Autrement dit, il n'y a pas de scénariste, juste un gars qui a récupéré les récits qu'il a trouvé sur le Net. Alors ça donne quelques planches qui amènent le sourire (pour peu qu'on ne connaisse pas déjà l'anecdote concernée) mais ça donne aussi beaucoup de gags lourds et mauvais.

Ca plaira sans doute assez aux habitués de MSN mais aussi avant cela d'IRC et autres logiciels chats qui le feuilleteront peut-être avec le sourire mais sans l'acheter. Par contre, au niveau de la BD elle-même c'est médiocre. Et surtout, le coup du pompage de BashFr fait franchement de la peine...

Nom série  Aberzen  posté le 23/09/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert cette série récemment grâce à l'opération de promotion des Editions Soleil avec leurs tome 1 à 3€. Et j'ai été vraiment agréablement surpris.
D'une, j'aime bien le dessin et la colorisation.
Mais surtout le scénario me plait beaucoup. Il y a une énorme part de mystère (moi qui ai du mal à sortir de ma période Andréas, ça m'arrange bien) et l'histoire se complexifie de tome en tome, ajoutant plus de profondeur et d'interêt à mes yeux. A la fin du tome 3, beaucoup de choses se sont expliquées depuis le début, mais il reste encore une énorme part de mystère toujours grandissante.

Si j'avais quelques reproches à faire, ils viendraient :
- du dessin qui n'est pas toujours parfait (notamment le corps de l'unique femme humaine de l'histoire).
- de la confusion que certains dessins et "choix de races" entrainent : il semble exister une planète des ours bruns et une des ours bleus (n'ayant pas vu de différence physique flagrante entre les deux races à part la couleur, je me suis cru dans le tome 2 sur la même planète que sur le tome 1). Je me demande également encore si les monstres de la mine du tome 1 sont de la même race que les "colonisateurs" dont on parle ensuite...

Le tome 3, tout comme le tome 2, nous permet dès le départ de découvrir de nouveaux personnages et approfondit encore les fondations du scénario de cette histoire. Au mystère déjà compliqué des morts et réincarnations, des colonisations de planètes mutliples et autres mutations en monstres insectoïdes, s'ajoute une histoire de paradoxe temporel qui ne fait encore qu'aggrandir la part d'inconnu et attiser la curiosité de lecteurs tels que moi.

En résumé, voilà une série dont j'attends la suite avec impatience.

Après lecture du 4e et dernier tome, je continue à avoir beaucoup d'affection pour cette série. La fin pourrait cependant paraitre un peu décevante, embrouillée par trop de personnages et un peu paradoxale si on y réfléchit (la conséquence ayant entrainé la cause).
J'aime cependant bien et je conseille toujours la lecture de cette série aux amateurs de SF, de fantasy et d'intrigues complexes et innovantes.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 270 280 287 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque