Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3846 avis et 1734 séries (Note moyenne: 2.87)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Mon Amie la Poof  posté le 09/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En effet, je pense que cette BD peut provoquer des réactions contradictoires.
Faire une BD sur une actrice porno et un de ses collègues homosexuel, il fallait y penser. Après, décider d'en faire une bluette ultra-branchée, c'est un choix artistique qui se discute, mais peut se comprendre. Et pour finir, exploser le récit, exploser les cadrages, chambouler toute règle, eh bien c'est un beau bordel.

Je dis beau parce que j'apprécie le trait d'Efix, mais je trouve qu'en se lâchant comme il le fait là cela n'arrange pas grand chose à l'affaire. Je le préfère sur Lieutenant Kate, sympathique petite série dont je désespère de lire un jour la suite.

Pour le coup, j'ai quasiment détesté "Mon amie la Poof", que je ne recommande qu'aux amateurs de récits éclatés, et aux fans hardcore de l'auteur.

Nom série  La Petite Famille  posté le 09/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Eh bien moi j'ai adoré cette série.
En peu de planches (il n'y a que 32 pages dans chaque tome), Loïc Dauvillier et Marc Lizano ont prouvé qu'ils étaient de grands auteurs. Parce que leur histoire est universelle, qu'elle parlera à tout le monde. Elle réveille la nostalgie (réelle ou fantasmée) de ces moments magiques passés à la campagne, de ces promenades, de la découverte de la nature, mais aussi la découverte de la vie ancienne de nos grands-parents...

Le premier tome posait de façon classique les bases d'un récit jeunesse. Le second prend une tournure un peu inattendue, et le troisième se conclut dans l'émotion. Bien sûr, il y a une forme d'autobiographie dans tout ça, et c'est pour ça que ça sonne aussi vrai. Mais les deux auteurs n'en rajoutent pas, se contentant, si j'ose dire, d'insuffler de l'authenticité et de la sincérité dans leur si jolie série.

C'est une série que je recommande aux parents, aux enfants, et à tous ceux qui se trouvent entre les deux.

Nom série  Le Journal d'un remplaçant  posté le 08/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ma note est proche du 3,5/5.

Je ne suis pas enseignant, je n'étais pas un élève à problèmes, du coup les soucis décrits par Martin Vidberg dans cet opus sont un peu "nouveaux" pour moi. Ceci dit, cela ne m'a pas empêché de comprendre et d'apprécier ce sympathique one shot. Parce qu'il fait montre d'une sincérité et d'une authenticité me semble-t-il sans tache, ou presque. Vidberg est devenu enseignant parce qu'il aimait l'école. Et malgré la classe difficile dont il hérite durant une grande partie de cette année scolaire, il ne perd pas ses convictions, sa foi. C'est admirable. La profession d'enseignant est très difficile, il faut vraiment être solide pour tenir, et Vidberg illustre bien cet esprit.

Son dessin presque enfantin et ses personnages patatoïdes nous rendent ce récit instantanément sympathique. Un album à lire, sans aucun doute.

Nom série  Les 4x4  posté le 08/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est fou comme certains auteurs de talent peuvent gaspiller ledit talent.

Prenez Pierre Christin, prof de Sciences-Po, écrivain, journaliste, et scénariste de Valérian ou partenaire de longue date de Bilal. Fasciné par les relations internationales, porte-drapeau d'une coopération internationale dans certaines de ses séries, il nous livre avec cette série une déclinaison assez pitoyable de ses préoccupations habituelles.
Il s'est adjoint les services graphiques de Philippe Aymond, un rude artisan, un rougeaud élevé à la patate et à la betterave. Bon, ça n'a rien à voir, mais c'est pour dire que celui-ci a un trait très agréable, vaguement inspiré par Moebius/Giraud, et que lui aussi a un peu perdu son temps dans cette série un peu faiblarde.
Certes, Christin y distille des moments d'humour, mais celui-ci tombe plutôt à plat, d'autant plus que le concept est carrément farfelu...

Fans des deux auteurs, fuyez !

Nom série  Loin du mythe  posté le 05/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand j'ai feuilleté pour la première fois cet album, j'ai pensé "beurk, c'est quoi ce dessin ?"
Et puis je me suis mis à le lire, attiré par l'argumentaire de Carabas. Bien m'en a pris, puisqu'au final, c'est un album pas mal. Oh bien sûr, il faut être un fan de Charlélie, de ses poèmes de rue, pour bien apprécier le dynamisme de ses rimes, la fluidité de son texte. Un texte qui d'ailleurs est soi typographié, soit calligraphié, presque tagué.
Il s'est adjoint les services de Vincent Gravé, l'un de ces jeunes auteurs au talent graphique fou, qui réalise ici quelques belles aquarelles. La structure narrative et graphique est ici éclatée, chamboulée, puisque outre cette originalité textuelle, on a des dessins pleines pages (souvent très beaux), des croquis "jetés", mais aussi des gaufriers avec de toutes petites cases... Un carnet de croquis (relatant des concerts de Charlélie pour l'essentiel) est en bonus de l'album.

C'est un OVNI, mais qui malgré quelques spécificités et originalités, peut plaire au plus grand nombre, car l'histoire qu'il conte est universelle, quoiqu'un peu naïve...

Nom série  Anna  posté le 04/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Photo-réalisme et sado-masochisme. Deux éléments que je n'apprécie guère en bande dessinée.
Ces deux éléments sont réunis dans ce tome un peu OVNI réalisé par Betbeder et Bec.

Tous deux ont pris des risques en se lançant dans ce projet. Le résultat ? Probablement un objet très intéressant pour les amateurs du genre, mais pour ma part je suis passé complètement (ou presque) à côté.
En effet j'ai vraiment du mal avec les histoires mettant en scène des artistes intellectualisant leur art -ou autre chose-, c'est la même chose dans la vraie vie en fait. Ca me gonfle prodigieusement. Il n'y a certes pas trop de ces passages dans "Anna", mais je trouve quand même ce tome singulièrement bavard. Et comme je ne suis pas vraiment un amateur des relations sado-masochistes, une grande partie de son discours me passe à 30 000 pieds au-dessus de la tête.
Tout n'est pas négatif dans ce tome. Le passage sur le fameux Hervé, artiste puceau pervers, m'a bien fait marrer. Et la partie non dessinée était bien écrite.

Pour le reste... ce n'est pas pour moi. Hop, passe à ton voisin !

Nom série  Le Cycle d'Ostruce  posté le 04/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un premier tome lancé à grands renforts de publicité, puisque ce fut l'un des premiers de la collection "Portail", des éditions Le Lombard.

J'étais méfiant envers la couverture assez tape-à-l'oeil, mais finalement l'intérieur n'est pas désagréable, visuellement parlant. Certes, le dessin n'a pas encore acquis son propre caractère, il manque encore de maturité sur certaines scènes (comme des contre-plongées qui inspirent plus le mal de mer qu'un sentiment d'admiration). Le dessinateur se permet ainsi quelques audaces en termes de cadrage, alors qu'il est un peu "tendre" pour ça.
Sur le plan narratif, on a un peu de mal au début avec l'installation des différents niveaux de lecture. D'autant plus que dès le courant du premier tome, l'histoire change de direction. Un peu rude, même si la fin du premier tome est plutôt bonne.

Ce n'est probablement pas un futur chef-d'oeuvre, mais je lirai tout de même la suite avec intérêt.

Nom série  Hanashippanashi  posté le 03/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais lu Sorcières, du même auteur, un ensemble de nouvelles qui appartiennent à la même sphère, le fantastique.

Peu convaincu par ces nouvelles, j'ai quand même tenté "Hanashippanashi".
Il s'agit encore une fois d'historiettes sur lesquelles souffle un léger vent de fantastique, des petits décalages du quotidien, des situations étranges.

Rien d'exceptionnel là-dedans, mais l'inventivité des éléments fantastiques, la sympathie des histoires (parce qu'elles sont plus courtes ?), les dessins assez agréables (mais parfois seulement esquissés) font de ces deux premiers tomes un agréable moment de lecture, sans prétention.

Nom série  Dernier exil  posté le 02/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ah ça c'est du vrai fantastique ma bonne dame !
Du solide, de l'approfondi, comme on en faisait dans le temps, du fantastique lentement mûri, façonné par des mains d'artisan rougies par le travail, avec des bouts d'angoisse, de mystère et de suspense dedans.
Adapté d'un classique oublié de Jacques Spitz, ce diptyque s'annonce comme très intéressant. Jean-Michel Ponzio a récemment été remarqué pour une autre série prometteuse, Le Complexe du chimpanzé, pour une histoire où le temps prend une place prépondérante. C'est le cas également ici, puis que le personnage principal peut, à la suite d'une injection non désirée, voir ce que vont devenir les denrées et les êtres périssables à court terme, puis à terme tout court, c'est à dire à leur disparition. Un sujet fort, très bien traité dans l'ouvrage de Spitz, et bien adapté par Ponzio, dans une version "moderne".
Curieusement, j'ai pensé à un manga lorsque j'ai lu cet album ; il s'agit de Homunculus, où un SDF peut, à la suite d'une opération chirurgicale, voir les gens d'une autre façon, plus métaphorique.

Au départ je ne suis pas fan du style graphique de Ponzio. Ce réalisme photographique, légèrement retouché, qui s'intègre dans une bande dessinée, me gêne quelque peu. C'est d'ailleurs pour cela que je n'ai pu lire Zéro Absolu, Christophe Bec ayant un style assez proche. Mais je dois avouer que pour un récit de ce calibre, et surtout pour servir une histoire parlant de la distorsion de la réalité -et des sensations visuelles en particulier-, ce décalage en devient presque indispensable, et du coup entièrement légitime.
On s'embarque très vite sur les pas de ce pauvre Jean Poldensky, qui perd peu à peu pied avec la réalité...
Si vous aimez le fantastique, les univers légèrement décalés, je pense que vous ne serez pas déçu(e)(s).

Nom série  Ce qu'il en reste  posté le 02/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jolie découverte.
Loïc Dauvillier va se faire un nom dans le roman graphique...
En effet ce nouvel album, sorti en début d'année chez un petit éditeur qui promet, est un petit bijou de sensibilité, tout en évitant les écueils du genre, ce qui est en soi une énorme performance.

"Ce qu'il en reste" nous emmène dans les souvenirs d'une jeune fille, et surtout les souvenirs de sa relation avec Théo, un écrivain pantouflard et bordélique. Loin de sublimer les instants magiques, loin d'exagérer les passages romantiques, c'est simplement la vie, et ses petits tracas, ses petits travers, qui nous est présentée à travers cet album. Dauvillier a trouvé en Jérôme d'Aviau (connu comme bloggeur sous le pseudo de poipoipanda) l'illustrateur idéal, car c'est un dessinateur rapide, nerveux, mais qui sait tout de même capter les expressions et les émotions pour les retranscrire de manière juste.

A voir comment sera la seconde partie du diptyque, mais ce premier tome est très bon.

Nom série  Le Mont du Sud  posté le 29/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas Pocket Chocolate, mais je trouve cet album plutôt agréable.
Enfin, plutôt agréable à l'oeil dans un premier temps, et agréable à la lecture par la suite.
Comme l'ont dit mes camarades, c'est une histoire très fleur-bleue, emplie de bons sentiments, qui ravira tous ceux qui ont un coeur d'artichaut. D'autres, mais relativement peu je pense, la trouveront mièvre, à la limite du gnangnan.
Quoi qu'il en soit, ça se lit très bien, plutôt vite, même si l'on s'arrête sur les belles cases de Pocket Chocolate. Il a un style très proche du manga classique et ce sont ses couleurs qui l'en démarquent. Mais pour le reste, ce n'est hélas pas vraiment original, et ça se lit en 10 minutes maximum.
A réserver aux fans.

Nom série  Un homme est mort  posté le 20/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Décidément les Editions Futuropolis nouvelle génération sont à suivre.
Engagés, soignés, recherchés, leurs projets d’édition sont presque tous de qualité.
Un Homme est mort vient renforcer cette opinion.

On connaissait déjà le goût d’Etienne Davodeau pour les petites histoires, les petites gens, les faits oubliés. Sa rencontre avec Kris, scénariste encore peu connu, fait mouche avec cette BD. Au besoin presque obsessionnel de l’un de ranimer cette histoire répond la recherche de l’autre en matière d’histoire à la marge. Mis à part dans les rangs (de plus en plus clairsemés) du PCF et de la CGT, rares sont les gens qui se souviennent de cette histoire. Et surtout le prisme des media et la patine du temps a forcément modifié, gauchi la réalité. Kris et Davodeau, soucieux d’aller le plus loin possible dans la reconstitution des faits, ont donc décidé de faire des recherches, de multiplier les entretiens avec les acteurs de l’époque… Un travail de fourmi, mais qui résulte en un album incroyable, aussi intéressant par la BD elle-même que par le dossier qui la complète, qui permet d’apporter un éclairage très intéressant sur les évènements et leur contexte. En tous points le travail des deux auteurs est remarquable.

La cotation de « culte » est ici impropre, puisqu’il n’y a pas, a priori, moins clérical qu’un syndicaliste et que cet ouvrage est un panégyrique –pas trop poussé cependant- de la solidarité des travailleurs. Je le qualifierai donc de monument, de testament à transmettre aux générations futures, pour ne pas oublier les petites histoires de notre Histoire.
Un seul petit regret, que le dossier ne comporte pas des pages d’Oxo, le dessinateur qui avait commencé à travailler sur l’album, avant d’être trop submergé par d’autres projets.

Nom série  Ici même  posté le 17/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etourdissant. C'est le terme qui me vient en premier à l'évocation de cet ouvrage.
Car Forest et Tardi ont concocté un tourbillon absolument ébouriffant, avec "Ici même".

Un Forest qui a écrit une histoire surprenante, truffée d'humour absurde. Le personnage d'Arthur Même est vraiment étrange, avec sa situation très particulière. Et Julie, quelle femme ! Mais redevenons sérieux, et ne boudons pas le plaisir procuré par cet album. Un plaisir fort, mais pas extrême, dans la mesure où j'aurais bien aimé que Forest aille plus loin dans l'absurde.
Un Tardi en grande forme, qui a su illustrer de façon inventive les délires de son compère. Un dessin pour une fois assez exempt de certains "tics" du dessinateur (personnages à la bouche toujours fermée, cris placés un peu à tort et à travers). Un Tardi obligé de faire très peu d'architecture, pour changer.
La rencontre de deux géants de la bande dessinée a accouché d'un bon album, pas un chef d'oeuvre cependant.
Un bon 3,5/5.

Nom série  Le der des ders  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a des Tardi que j'ai aimés, et d'autres non.
Celui-ci restera parmi ceux que j'ai modérément appréciés.
Certes, il contient -encore une fois- de belles images du Paris d'autrefois, avec ses petits bolides, ses décors très expressifs. Tardi s'amuse en outre à croquer, dès qu'il le peut, des "gueules" inénarrables, bien que là ce soit moins affirmé que dans certaines autres de ses productions.

Par contre, je n'ai pas beaucoup aimé l'histoire. Adaptée d'un roman de Daeninckx, elle s'avère très vite assez nébuleuse, avec des portes qui claquent, des personnages qui tombent à pic. C'est plutôt incroyable comme scénario, et du coup on décroche rapidement.
Restent les ambiances...

Nom série  Jésus et les copains  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"C'est naze, poussif, raté, répétitif et tout ce que vous voudrez et que ça ne vaut pas un bon vieux roman graphique ou une manga sensible et adulte."
Enfin, c'est à mille lieues, quoi.

"Jésus et les copains" ressemble à ces films des années 1970-1980 avec Claude Brasseur, Victor Lanoux, Jean Rochefort... Vous savez, des costumes tous pourris, des dialogues cuculs la praline et des situations grotesques. Eh bien "Jésus et ses copains" c'est un peu ça, mais en l'assumant complètement. Il se veut une relecture de certains passages de la Bible, en les modernisant et les tournant en ridicule. Par contre, ça reste en-deça du blasphème, et du coup les ligues catholiques ne se plaindront pas trop.

Pour ma part j'adhère assez peu à ce style d'humour, qui dénote tout de même une grosse recherche, mais aussi un énorme boulot niveau montage/graphisme. Je ne connais pas la technique employée par Dimitri Planchon, mais je dois dire que c'est assez efficace, constant et inventif.

Nom série  3, Rue des mystères et autres histoires  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bizarre, vraiment bizarre, ce recueil.

Il comporte sept histoires dans lesquelles Shigeru Mizuki, l'auteur de NonNonBâ explore et exploite une part de l'imaginaire nippon, en particulier les yokai, ces êtres bienveillants ou maléfiques. Mais Mizuki y rajoute sa sauce, avec des éléments parfois à la limite du malsain (comme dans "l'ambroisie féline", où la semence des chats est recueillie pour confectionner un élixir de longévité).

Histoires de fantômes, légendes urbaines, mondes parallèles, légendes millénaires, pas mal d'éléments sont passés en revue par l'auteur. L'ensemble, s'il ne constitue pas un catalogue exhaustif du bestiaire fantastique du pays du Soleil levant, n'en est toutefois pas moins intéressant, Mizuki proposant parfois sa vision ou son interprétation de telle ou telle légende.

Il est dommage que son dessin soit plutôt moche. Mais cela ne gêne pas vraiment la lecture, qui s'avère assez distrayante, voire instructive par moments.

Nom série  Moussa et David  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oh la belle surprise !
Déjà alerté par une amie, j'avais gardé dans un coin de ma tête les références de cette BD.
Je pensais que ce serait très bien. Et bien c'est encore mieux !
Maurice Rajsfus a pris le parti de raconter le conflit israëlo-palestinien, ou plutôt l'histoire d'Israël et de la Palestine de façon pédagogique. Il n'avait jamais fait de BD. Eh bien il devrait recommencer ! Le résultat est... proche de l'exceptionnel.
Avec des mots simples, mais sans faire de raccourci, il arrive à faire passer énormément de notions pas toujours évidentes pour nous, qui voyons le problème sous le prisme déformant des media.
Il est grandement aidé par le dessin de Jacques Demiguel, dont c'est la première BD... Avec un style très particulier, à la fois naïf et imagé, chaque case est un modèle de symbolisme, accessible à tous, y compris aux jeunes, cependant. L'objectif est peut-être de toucher les jeunes générations avec cette histoire de deux enfants qui se croisent alors que leurs peuples sont antagonistes. Mais les plus grands ne pourront manquer d'être touchés en plein coeur par cette histoire universelle, actuelle, et si proche, finalement. Pour en savoir plus, je vous recommande l'interview de Jacques Demiguel par Marie Moinard, sur le présent site !

Deux petits regrets cependant. La maquette de Tartamudo n'est pas des plus réussies, même s'il faut passer par-dessus ces premières impressions pour trouver des petits trésors.
D'autre part, il est dommage que cet album ne bénéficie pas d'un gros tirage, qui aurait permis une plus large diffusion. L'album risque de ne pas être très visible en librairie. Si vous le trouvez, achetez-le, "Moussa et David" est un petit trésor !!

Nom série  Sorcières (Igarashi)  posté le 11/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Chacun des deux recueils comporte trois récits, de longueurs et de qualités très variables.

Le but est de prouver que les sorcières ont des pouvoirs bien réels, hérités de la nature. Igarashi nous fait voyager d'un bout du globe à l'autre, avec cette idée en point de mire.
Cependant son but n'est pas vraiment atteint, car on s'ennuie très vite à la lecture de ces histoires. Il y a bien quelques éclairs, où la terreur reprend ses droits, où l'auteur montre qu'il sait installer une ambiance oppressante, au travers des dessins parfois inquiétants.

Mais cela reste des éclairs, car le reste du temps c'est vraiment médiocre. Visages déformés, perspectives approximatives, c'est quand même assez léger.
Je n'irai pas au-delà des deux premiers tomes, si tant est qu'il y ait quelque chose au-delà.

Nom série  Les coeurs boudinés  posté le 10/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il est toujours difficile de faire un album intelligent sur les petits ou gros défauts de ses contemporains. Ici c'est une BD sur les filles avec des rondeurs.

"Dans des coeurs étriqués battent des coeurs boudinés", dit le poète. C'est souvent vrai, mais ce serait bien de leur rendre un peu plus justice. Car Krassinsky, même si son intention de départ est louable, rate quand même son objectif, et d'assez loin.
Ses "Les coeurs boudinés" sont certes plus intelligents, moins naïfs qu'on aurait pu le croire, mais ces filles manquent quand même vraiment de caractère. Enfin, je veux dire par là qu'elles ne vont pas forcément très loin dans leur démarche de vengeance. Seules les deux dernières histoires qu'en compte le premier tome trouvent réellement grâce à mes yeux. Les trois autres n'ont soulevé aucun coin de ma bouche, rien qu'une question : pourquoi faire des histoires aussi plates sur des filles qui ne le sont pas ? Le tome 2 n'est pas fameux non plus...

Reste le graphisme de Krassinsky, qui ne se démarque pas vraiment de la production franco-belge actuelle, mais qui n'est tout de même pas désagréable à l'oeil, bien qu'un peu anguleux à mon goût.

Nom série  Monsieur Jean  posté le 08/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis rejoindra peu ou prou celui de L'Ymagier.
C'est une BD sympathique, qui nous conte les aventures d'un trentenaire qui aimerait encore être un adolescent insouciant. Mais le temps des responsabilités, des factures et des enfants est venu, avec son cortège de désagréments, mais aussi ses petites joies.

Dupuy et Berberian nous livrent une chronique psycho-sociologique gentillette de ces petites choses qui font le sel de la vie. Les enfants inattendus, les retrouvailles inespérées, le jardin secret que l'on cultive avec ses potes... Tout ça, bon nombre d'entre nous l'ont vécu. Peu sauraient le décrire avec l'humour et la délicatesse des deux auteurs. Rendons-leur hommage, mais sans crier au génie, car malgré leur talent, la série s'essouffle nettement à partir du tome 6. En effet, à partir de ce moment, le recours aux rêves et fantasmes de Jean, qui était une pause rigolote auparavant, devient trop systématique pour masquer un manque d'inspiration. Heureusement que le dessin, typiquement ligne claire, rend la lecture agréable de bout en bout.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 193 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque