Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3833 avis et 1727 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le der des ders  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a des Tardi que j'ai aimés, et d'autres non.
Celui-ci restera parmi ceux que j'ai modérément appréciés.
Certes, il contient -encore une fois- de belles images du Paris d'autrefois, avec ses petits bolides, ses décors très expressifs. Tardi s'amuse en outre à croquer, dès qu'il le peut, des "gueules" inénarrables, bien que là ce soit moins affirmé que dans certaines autres de ses productions.

Par contre, je n'ai pas beaucoup aimé l'histoire. Adaptée d'un roman de Daeninckx, elle s'avère très vite assez nébuleuse, avec des portes qui claquent, des personnages qui tombent à pic. C'est plutôt incroyable comme scénario, et du coup on décroche rapidement.
Restent les ambiances...

Nom série  Jésus et les copains  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"C'est naze, poussif, raté, répétitif et tout ce que vous voudrez et que ça ne vaut pas un bon vieux roman graphique ou une manga sensible et adulte."
Enfin, c'est à mille lieues, quoi.

"Jésus et les copains" ressemble à ces films des années 1970-1980 avec Claude Brasseur, Victor Lanoux, Jean Rochefort... Vous savez, des costumes tous pourris, des dialogues cuculs la praline et des situations grotesques. Eh bien "Jésus et ses copains" c'est un peu ça, mais en l'assumant complètement. Il se veut une relecture de certains passages de la Bible, en les modernisant et les tournant en ridicule. Par contre, ça reste en-deça du blasphème, et du coup les ligues catholiques ne se plaindront pas trop.

Pour ma part j'adhère assez peu à ce style d'humour, qui dénote tout de même une grosse recherche, mais aussi un énorme boulot niveau montage/graphisme. Je ne connais pas la technique employée par Dimitri Planchon, mais je dois dire que c'est assez efficace, constant et inventif.

Nom série  3, Rue des mystères et autres histoires  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bizarre, vraiment bizarre, ce recueil.

Il comporte sept histoires dans lesquelles Shigeru Mizuki, l'auteur de NonNonBâ explore et exploite une part de l'imaginaire nippon, en particulier les yokai, ces êtres bienveillants ou maléfiques. Mais Mizuki y rajoute sa sauce, avec des éléments parfois à la limite du malsain (comme dans "l'ambroisie féline", où la semence des chats est recueillie pour confectionner un élixir de longévité).

Histoires de fantômes, légendes urbaines, mondes parallèles, légendes millénaires, pas mal d'éléments sont passés en revue par l'auteur. L'ensemble, s'il ne constitue pas un catalogue exhaustif du bestiaire fantastique du pays du Soleil levant, n'en est toutefois pas moins intéressant, Mizuki proposant parfois sa vision ou son interprétation de telle ou telle légende.

Il est dommage que son dessin soit plutôt moche. Mais cela ne gêne pas vraiment la lecture, qui s'avère assez distrayante, voire instructive par moments.

Nom série  Moussa et David  posté le 12/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oh la belle surprise !
Déjà alerté par une amie, j'avais gardé dans un coin de ma tête les références de cette BD.
Je pensais que ce serait très bien. Et bien c'est encore mieux !
Maurice Rajsfus a pris le parti de raconter le conflit israëlo-palestinien, ou plutôt l'histoire d'Israël et de la Palestine de façon pédagogique. Il n'avait jamais fait de BD. Eh bien il devrait recommencer ! Le résultat est... proche de l'exceptionnel.
Avec des mots simples, mais sans faire de raccourci, il arrive à faire passer énormément de notions pas toujours évidentes pour nous, qui voyons le problème sous le prisme déformant des media.
Il est grandement aidé par le dessin de Jacques Demiguel, dont c'est la première BD... Avec un style très particulier, à la fois naïf et imagé, chaque case est un modèle de symbolisme, accessible à tous, y compris aux jeunes, cependant. L'objectif est peut-être de toucher les jeunes générations avec cette histoire de deux enfants qui se croisent alors que leurs peuples sont antagonistes. Mais les plus grands ne pourront manquer d'être touchés en plein coeur par cette histoire universelle, actuelle, et si proche, finalement. Pour en savoir plus, je vous recommande l'interview de Jacques Demiguel par Marie Moinard, sur le présent site !

Deux petits regrets cependant. La maquette de Tartamudo n'est pas des plus réussies, même s'il faut passer par-dessus ces premières impressions pour trouver des petits trésors.
D'autre part, il est dommage que cet album ne bénéficie pas d'un gros tirage, qui aurait permis une plus large diffusion. L'album risque de ne pas être très visible en librairie. Si vous le trouvez, achetez-le, "Moussa et David" est un petit trésor !!

Nom série  Sorcières (Igarashi)  posté le 11/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Chacun des deux recueils comporte trois récits, de longueurs et de qualités très variables.

Le but est de prouver que les sorcières ont des pouvoirs bien réels, hérités de la nature. Igarashi nous fait voyager d'un bout du globe à l'autre, avec cette idée en point de mire.
Cependant son but n'est pas vraiment atteint, car on s'ennuie très vite à la lecture de ces histoires. Il y a bien quelques éclairs, où la terreur reprend ses droits, où l'auteur montre qu'il sait installer une ambiance oppressante, au travers des dessins parfois inquiétants.

Mais cela reste des éclairs, car le reste du temps c'est vraiment médiocre. Visages déformés, perspectives approximatives, c'est quand même assez léger.
Je n'irai pas au-delà des deux premiers tomes, si tant est qu'il y ait quelque chose au-delà.

Nom série  Les coeurs boudinés  posté le 10/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il est toujours difficile de faire un album intelligent sur les petits ou gros défauts de ses contemporains. Ici c'est une BD sur les filles avec des rondeurs.

"Dans des coeurs étriqués battent des coeurs boudinés", dit le poète. C'est souvent vrai, mais ce serait bien de leur rendre un peu plus justice. Car Krassinsky, même si son intention de départ est louable, rate quand même son objectif, et d'assez loin.
Ses "Les coeurs boudinés" sont certes plus intelligents, moins naïfs qu'on aurait pu le croire, mais ces filles manquent quand même vraiment de caractère. Enfin, je veux dire par là qu'elles ne vont pas forcément très loin dans leur démarche de vengeance. Seules les deux dernières histoires qu'en compte le premier tome trouvent réellement grâce à mes yeux. Les trois autres n'ont soulevé aucun coin de ma bouche, rien qu'une question : pourquoi faire des histoires aussi plates sur des filles qui ne le sont pas ? Le tome 2 n'est pas fameux non plus...

Reste le graphisme de Krassinsky, qui ne se démarque pas vraiment de la production franco-belge actuelle, mais qui n'est tout de même pas désagréable à l'oeil, bien qu'un peu anguleux à mon goût.

Nom série  Monsieur Jean  posté le 08/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis rejoindra peu ou prou celui de L'Ymagier.
C'est une BD sympathique, qui nous conte les aventures d'un trentenaire qui aimerait encore être un adolescent insouciant. Mais le temps des responsabilités, des factures et des enfants est venu, avec son cortège de désagréments, mais aussi ses petites joies.

Dupuy et Berberian nous livrent une chronique psycho-sociologique gentillette de ces petites choses qui font le sel de la vie. Les enfants inattendus, les retrouvailles inespérées, le jardin secret que l'on cultive avec ses potes... Tout ça, bon nombre d'entre nous l'ont vécu. Peu sauraient le décrire avec l'humour et la délicatesse des deux auteurs. Rendons-leur hommage, mais sans crier au génie, car malgré leur talent, la série s'essouffle nettement à partir du tome 6. En effet, à partir de ce moment, le recours aux rêves et fantasmes de Jean, qui était une pause rigolote auparavant, devient trop systématique pour masquer un manque d'inspiration. Heureusement que le dessin, typiquement ligne claire, rend la lecture agréable de bout en bout.

Nom série  Princess Princess  posté le 07/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon alors attention, il faut vraiment prendre cette série au 2564ème degré.

Vous déposez votre cerveau au vestiaire avant de passer aux toilettes, vous vous installez confortablement, et vous vous mettez à lire "Princess Princess". Si vous ne connaissez pas le synopsis, vous ouvrez de grands yeux dès la troisième page : le nouveau dans ce lycée est déjà l'objet de tous les regards. Et ça ne fait que se répéter/s'amplifier au fil des pages.

Des mangas farfelus avec des mascottes velues, on en a eu.
Des mangas foutraques avec des héros patraques, il y en a plein qui sont passés à l'attaque.
Mais des mangas farfelus foutraques, on n'en avait pas encore eu, mais ils passent à l'attaque !

Ici on suit donc le parcours de trois "princesses", qui ont des personnalités différentes. Entre l'ancien qui maîtrise parfaitement son sujet et en abuse, l'ancien qui trouve ça débile et se plante souvent, et le nouveau qui se prend au jeu et se permet même de dépasser ses initiateurs, on a droit à pas mal de situations incongrues. Incongrues, parfois à la limite de l'ambigu, mais rien n'empêche de suivre avec un petit, très petit intérêt le parcours de ces grues.

Enfin bref, si mon avis a l'air désordonné, c'est que le manga lui-même ne permet pas d'être bien clair. Il a le cul entre deux chaises, et malgré un dessin assez net et lisible, il est peu inventif, et l'on se permettra de bâiller à s'en décrocher la mâchoire relativement vite.

Nom série  Pest  posté le 02/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ah mais, des BD comme ça, j'en redemande !
Quelle inventivité, quel charme, quels dessins !

Bon, on connaissait le talent de Corbeyran pour créer des univers un peu décalés, mais aussi pour "soulever" des jeunes talents. Même si pour le coup, ils avaient déjà fait ensemble Le phalanstère du bout du monde (pas encore lu).

Bref, le dessin d'Amaury Bouillez a été un vrai choc pour moi, une heureuse découverte, tant il est à la fois maîtrisé et non dénué de fantaisie. Pour ma part j'ai pensé à Alfred, lorsqu'il débutait, pour le talent intrinsèque et les promesses. Beaucoup de génie, une belle précision, de designs inventifs. Et une histoire passionnante, quoiqu'un peu classique, et dont on aimerait bien lire la suite (le tome 1 a presque 3 ans)...

Nom série  Gintama  posté le 29/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etrange série. "Gintama" oscille entre plusieurs genres : anticipation, planet fantasy, récit de samouraïs... Et bien sûr l'époque est indéterminée : futur, avec des morceaux médiévaux dedans. Et puis les titres des chapitres sont... inhabituels : "Quelqu'un qui a les cheveux naturellement ondulés ne peut pas être mauvais !" ; "le magazine Jump paraît parfois le samedi ; soyons donc attentifs", ou encore "Même quand tu seras devenu un papy, fais-toi des amis tels que vous puissiez vous appeler par vos surnoms".
Ca a l'air déjanté comme ça, mais ça l'est vraiment ! Le manga oscille donc entre plusieurs genres, on ne sait pas encore qui sera réellement le héros du manga, même si Gin tient la corde.
C'est un truc assez inracontable, mais qui tient quand même plus ou moins la route, grâce au talent graphique de Sorachi, qui même s'il n'est pas un foudre de guerre, se débrouille pas trop mal.
A lire, ne serait-ce que par curiosité.

Nom série  L'Europe en flammes  posté le 22/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Bon je pense que je suis passé à côté de ce one shot du tandem argentin.
Il s'agit apparemment d'une parabole de l'Europe de 1992, avec des représentants de toutes les nations (enfin, juste quelques-unes) embarqués dans une chasse à l'or en poudre blanche, de façon parallèle, à la fois complices et secrètement très tentés de se trahir les uns les autres.

Je n'ai pas aimé du tout cet album. C'est viscéral. le trait de Jose Muñoz ne me plaît pas du tout. Il est tordu, irrégulier, trop caricatural. Le scénario de Sampayo ne m'a pas non plus convaincu. Il est bordélique, inconsistant, trop ubuesque. Finalement ils se sont bien trouvés ces deux-là.

Bref, une lecture difficile, qui ne me laisse aucun bon souvenir. Ca doit être pour quelqu'un d'autre.

Nom série  Tante Lydie et moi  posté le 22/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album aurait pu s'appeler "Ces petites choses qui nous cassent les couilles au quotidien, mais qui font le sel de la vie". C'est un peu comme ça qu'on pourrait le résumer.

Barranger nous emmène sur les chemins de la vie, sur celle des petites et grosses contrariétés, sur les aléas de la vie, mais aussi sur les traces d'un vieil homme qui aime bien faire des farces au crépuscule de sa vie. Le destin de Clémence est tellement émouvant qu'on ne peut, même malgré ce qu'elle fait à ses parents, réellement lui en vouloir.

C'est frais, c'est surprenant, c'est vraiment bon. Et le dessin de l'auteur est très agréable, malgré une orientation semi réaliste qui peut surprendre de prime abord. Attention aux personnages qui s'entrecroisent, ça peut dérouter pendant quelques minutes, mais franchement c'est un excellent one shot, qui vaut le détour, et l'achat.

Nom série  Les Hydres d'Arès  posté le 22/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nouvelle venue dans l'univers des Stryges, "les Hydres d'Arès" détonne par un environnement à la fois exotique et futuriste.
Le dessin a été confié au "débutant" Alexis Sentenac, qui a pris la relève de Marc Moreno, auteur du "Régulateur", alors pris par d'autres projets. Ce premier tome a mis près de trois ans à voir le jour, la faute à un changement de dessinateur, une direction éditoriale quasiment absente, et des soucis avec le coloriste, Svart. Bref, c'est un projet qui a mis du temps, mais a quand même réussi à voir le jour grâce à l'opiniâtreté de ses auteurs.

Au final le "pitch" de la série n'est pas inintéressant, même s'il n'est pas original. Sur une autre planète, des gens se font attaquer dans le désert par des créatures inconnues. Ne voulant pas alerter les autorités risquant de mettre en péril la colonisation, on confie le bébé à un semi-marginal, ancien militaire. L'occasion pour Corbeyran de faire de l'Alien avec du conflit israëlo-palestinien dedans sans en avoir l'air.
Ca se lit assez bien, même si certaines répliques me semblent un peu faiblardes, et si le dessin alors un peu irrégulier de Sentenac est quelque peu écrasé par les couleurs, un peu trop pétantes à mon goût. Ce qui n'empêche pas le dessinateur, grand amateur de SF et de comics, de glisser pas mal de clins d'oeil sympas dans son album.
Je lirai la suite avec intérêt.

Nom série  Les Petits Riens  posté le 22/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La collection Shampooing, qui récupère pas mal de contenu de blogs BD connus et moins connus, a un porte-drapeau, une tête de pont, et c'est "Les petits riens" de Lewis Trondheim.

C'est quand même un numéro, celui-là. Parano, couillon, pleutre, mais souvent vraiment rigolo, c'est un bonheur de lire ses chroniques quotidiennes. Ainsi Lewis nous montre un peu de sa vie de famille, un peu de ses tribulations d'auteur... J'ai par exemple beaucoup apprécié l'épisode sur la Réunion et la paranoïa liée au Chikungunya. Et puis Trondheim a l'art et la manière de nous conter de façon vraiment drôle des petites choses qui font le sel de la vie.

Allez, un petit 3,5/5, parce que même si j'ai beaucoup apprécié ma lecture, elle n'est pas indispensable à mes yeux.

Nom série  Antarès  posté le 21/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Leo est revenu à ce qui a fait la qualité et le succès d'Aldébaran : le départ vers une destination inconnue, un climat d'angoisse savamment dosé, des personnages redevenus plus épais...

Antarès est donc une nouvelle planète susceptible d'être colonisée. Mais elle recèle bien des secrets, et surtout des dangers. Et c'est Kim, devenue une sorte de phénomène médiatique après ses exploits sur Bételgeuse, qui redevient le centre de l'attraction. Kim, qui n'a rien perdu de son caractère très fort, malgré une certaine lassitude par rapport à toute cette vie aventureuse.

Léo récupère bien des éléments ayant composé ses 10 albums précédents pour permettre à l'action de se développer lentement, mais sûrement. Son dessin est toujours aussi bon, avec une mention spéciale aux créatures d'Antarès.

Un très bon départ pour ce troisième cycle.

Nom série  Honey and clover  posté le 20/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Bon, attention, ma note ne reflète que mon plaisir de lecture, et pas du tout la qualité intrinsèque de ce manga. D'autres que moi auront peut-être un sentiment réellement opposé à celui que je vais exprimer.

Car mon plaisir de lecture a été proche du néant sur ces deux premiers tomes. A tel point que j'ai eu du mal à finir le premier tome, et que j'ai abandonné la lecture du second en cours de route.
Pourtant ça commençait pas trop mal, avec cette histoire d'étudiants vivant dans des tout petits apparts, qui s'invitent les uns les autres. Il y avait un climat potache bienvenu... qui a duré 10 pages.
Très vite, les défauts caractéristiques du shojo ont fait leur apparition : personnages très expansifs sans réelle raison, expressions faciales exagérées (oui enfin, ils pleurent ou ouvrent bien grand leur bouche, quoi) et histoire à la fois confuse et trop simpliste. Confuse parce qu'on se retrouve en cours de route dans un chassé-croisé soi-disant amoureux sans écriture préalable. Simpliste parce qu'une fille apparaît, et hop, tous les mecs sauf un en tombent vaguement amoureux.

J'avoue que la couverture très laide du tome 1 m'avait fait craindre le pire, et que mes craintes se sont révélées fondées.
C'est mou, ce n'est pas intéressant, ça manque d'épaisseur, et en plus le dessin est vraiment quelconque. La suite se fera donc sans moi.
Ah si, il y a UN élément qui m'a fait sourire : le fait que l'un des protagonistes assimile la petite Hagumi à un Koropokkuru, un petit personnage légendaire comparable à un schtroumpf.

Nom série  A Scene - B Scene  posté le 20/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, y'a pas à dire, les romans graphiques japonais, ça me laisse relativement froid.
Ici, malgré le parrainage de Jean David Morvan ("La vraie vie... mais en mieux !"), je n'ai pas réussi à vraiment rentrer là-dedans.

Pourtant Taketomi est un auteur reconnu au Japon, ce diptyque sorti en 2003 a connu un vrai succès. Son graphisme est plutôt agréable la plupart du temps, il essaie de varier ses angles, ses points de vue, et même d'apporter un peu d'âme à ses histoires, relativement diverses. Car ce sont presque toujours des histoires d'amour, de ruptures, avec des (petits) morceaux de sexe dedans...

Rien d'affriolant, rien de véritablement intéressant à mon sens, et même son dessin n'est pas suffisamment particulier pour réellement sortir du lot...

Nom série  Passages  posté le 20/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Petite BD sympa, "Passages" est un objet rare puisque le tirage initial fut de 200 exemplaires.

Le scénario de Loïc Dauvillier est simple, mais efficace : croquer les passages devant ce vieil arbre et cet arrêt de bus. Je ne sais pas si cela a été fait sur la longueur d'une BD auparavant (celle-ci fait 32 pages), mais c'est frais.

Ce scénario basique permet de mettre en avant le talent d'un jeune auteur, Thibault Poursin, dont c'est la première réalisation à ma connaissance, et qui révèle un joli trait, à la fois aérien, millimétré mais pas minimaliste, que l'on pourrait d'ailleurs qualifier de mignon, sans connotation péjorative.

Cela donne un petit album sympa, certes vite lu, mais vers lequel on peut revenir pour passer un instant bien sympathique.

Nom série  Le Quartier de la lumière  posté le 20/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la deuxième oeuvre d'Asano que je lis, après Un monde formidable. J'ai nettement préféré "Le Quartier de la lumière".

Grâce à un storytelling plus dynamique, mieux géré, à une concentration sur moins de "nouvelles" cette fois-ci. Le point commun entre les personnages est en effet ce "Quartier de la lumière", ainsi appelé parce qu'il a été construit à flanc de colline, pour un ensoleillement optimal. Cette lumière a enfin éclairé l'oeuvre d'Asano, qui livre une nouvelle fois un thriller tortueux, surprenant, mais moins optimiste que son oeuvre antérieure.

Son dessin, tout en gardant son style spécifique, s'est tout de même affirmé. Les traits de ses personnages sont plus nets, plus matures, même s'il s'agit en partie d'adolescents. Ses designs de véhicules et d'appareils sont eux impeccables.

Globalement, j'ai bien aimé l'histoire, même si elle mérite une seconde lecture pour bien l'apprécier. A noter une fin un peu étrange, qui tire sur le poétique plus que le tordu.

Nom série  Tour de force  posté le 17/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans son ambition, dans son contenu, cet album me rappelle un vieux bouquin contant en nouvelles très nerveuses les premiers temps glorieux de la Grande Boucle.

Je n'ai jamais été réellement un fanatique de l'épreuve, ni même du cyclisme en général, à part en le pratiquant moi-même, mais à ma façon, à mon rythme. Il n'empêche que nombre de coureurs, célèbres ou anonymes du peloton, méritent tout de même un coup de chapeau, et un hommage à travers ce recueil. Car ce sont des petites histoires fantaisistes sans grande prétention, mis à part de présenter le cyclisme sous son meilleur jour, bûcheur, hâbleur, truqueur un peu parfois, mais toujours sympathique, au fond.

C'est sympathique, c'est frais, et le graphisme de Frédéric Kinder est tout à fait adapté à ce type d'histoire, même si je lui reprocherai une trop grande ressemblance des visages des personnages.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 192 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque