Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4763 avis et 918 séries (Note moyenne: 2.82)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Impertinence d'un été  posté le 16/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà encore une bd d'atmosphère qui ne m'a guère séduit. Le contexte aurait pu être intéressant dans un Mexique qui échappe à la Seconde Guerre Mondiale mais pas au règlement de compte d'un certain Staline puisque son rival Trotski sera assassiné à Mexico. Il est question d'une effervescence à la fois politique et artistique puisqu'il y aura un retour sur les années 20.

On s'attardera sur la relation de deux photographes qui ont marqué leur art. Trop de personnages ressemblants sèment la confusion. Par ailleurs, il y a un mélage entre ceux qui ont réellement existé et ceux qui ont été introduit pour les besoins de la mise en scène. Au final, l'originalité du scénario semble faire défaut. On ne retiendra pas grand chose.

J'avais pourtant bien aimé des mêmes auteurs Le Tour de Valse et Un peu de fumée bleue.... Or cette histoire d'amour m'a paru bien fade à côté. Il manque quelque chose de primordial pour susciter réellement l'intérêt ou la passion.

Nom série  Le Fils de son Père  posté le 16/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'idée de cette bd au graphisme et à la mise en page assez soignée était d'évoquer les blessures de son enfance liées aux mensonges et au non-dits. Du coup, on s'attendait à quelque chose de terrible.

Au final, à l'image du remplacement de la mère par une maîtresse, on se dit que ce cela ne valait pas le coup. Il y a bien une variation sur l'image du père mais celle-ci est trop alambiquée.

La lecture a été certes agréable. Cependant, cela n'apporte pas grand chose à part une atmosphère empreinte de douceur et de nostalgie.

Nom série  Le Prétexte  posté le 14/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne me rappelle plus vraiment de ce personnage de Marc dans l'oeuvre précédente qu'était Effleurés. Je dois bien reconnaître que ce personnage complexe était intéressant à suivre dans son voyage extérieur et intérieur. Pour autant, je n'aime pas les histoires d'amour qui se terminent mal. On dirait que c'est le point commun à ces oeuvres !

Je pense sincèrement que c'est un pari fort réussi que de nous faire nous interresser à un être aussi méprisable. On découvre petit à petit les facettes de sa personnalité. L'auto-analyse ne fera pas dans la complaisance et j'aime ça !

Dans les remerciements des auteurs, j'ai été quand même un peu surpris de ne rien voir en direction de bdthèque qui a pourtant fortement soutenu la démarche lors de la parution de la première bd. Bon, on peut remercier qui on veut et même Shakespeare ou James Spader ! Mais quand même, cela n'aurait pas mangé de pain ...

Au final, c'est une bd à découvrir non pas pour son histoire pas très originale mais pour son aspect purement psychologique. J'avoue cependant avoir une préférence pour Effleurés qui m'avait sans doute plus touché. Pour autant, celle-ci ne manque pas d'atout à commencer par une maturité assez rare en ce domaine. Je serai partant pour un 3ème voyage !

Nom série  Noir Métal  posté le 13/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Noir métal, c'est l'histoire sous forme d'un documentaire social de la fermeture sauvage de l'usine Métaleurop en 2003 qui fut l'objet d'une forte médiatisation. C'est près de 830 salariés qui ont été licenciés sans ménagement du jour au lendemain pour satisfaire un groupe d'actionnaires suisses composé de riches retraités pratiquant le golf. Glencore a en effet son siège en pays helvétique ce qui est fort pratique pour assurer le secret bancaire et abriter ainsi de mystérieuses compagnies avec des oligarques russes qui ne font pas dans la dentelle.

Il n'y a pas eu de continuation de l'activité ni de reprise par une société tiers. Il faut dire que depuis les années 80, la sidérurgie était en crise dans toute l'Europe. Et si on ajoute le problème de pollution et les nombreux cas de saturnisme autour de l'usine, c'était quasiment inévitable.

Nous avons certes le point de vue des ouvriers qui ont sacrifié leur vie et celui des syndicalistes qui les défendent. C'est un parti pris par les deux auteurs qui y mettent toute leur bonne volonté. En face, ils ont déjà tous les pouvoirs : l'argent, le contrôle des médias et des officines chargées de contrôler la pollution et la santé. Leur accorder la parole ne ferait que grossir le lot de leurs mensonges éhontés. Pour l'argent, certains sont manifestement prêts à tout.

Je suis particulièrement satisfait de voir qu'il y a une espèce de solidarité pour ne pas les oublier car la plupart galèrent encore à trouver un emploi, en tout cas pour ceux qui ne se sont pas suicidés. Les politiques n'ont absolument rien fait. Cela me fait penser à cette scène dans ce film récent où un candidat à une élection d'importance nationale va dans une usine pour soi-disant soutenir les ouvriers. Ce n'est que pour son image. Il est évident qu'il ne changera jamais sa situation contre la leur ! N'oublions pas que nous sommes dans un pays où l'égalité est une valeur fondamentale de la République.

Ce qui me désole, c'est qu'il y en a encore qui soutiennent les forts et les puissants alors qu'eux-mêmes ne sont pas au même niveau (ou peut-être qu'ils n'ont jamais eux-mêmes connu la misère). Qu'espèrent-ils sous cette apparence d'ouverture à un soi disant dialogue contradictoire ? Avoir peut-être un bout de pouvoir ? C'est pathétique !

Métal noir, c'est une véritable tragédie en plomb majeur. C'est le symbole d'un capitalisme sauvage et implacable qui s'attaque à l'humain en réduisant une région à néant. C'est clair que pour certains, il vaut mieux être du côté du plus fort. Il y a, à mon sens, un devoir de mémoire pour comprendre la mort, la rage et la révolte de cette communauté victime. Après cela, il faut penser à la reconversion du site et à l'avenir. Or, les auteurs n'évoquent que le passé douloureux comme s'il n'y avait plus aucun espoir. Cela reste une belle bd qui apporte des témoignages bouleversants avec un petit côté Germinal. Une bd que je recommande chaudement pour essayer de comprendre...

Nom série  Mon ami Grompf  posté le 28/10/2008 (dernière MAJ le 12/07/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mon ami Grompf est une série sympa mais sans plus. L'histoire se présente sous forme de séquences qui nous racontent l'arrivée d'un animal de compagnie pas comme les autres dans une famille dont l'enfant timide a du mal à s'intégrer en société dans une grande ville dans laquelle il vient d'emménager avec ses parents.

Il y a certes des situations marrantes mais qui sont tout à fait prévisibles. Ce petit animal de compagnie acheté chez un Chinois va très vite grandir et devenir un yéti de compagnie. Il sera bien utile pour faire connaissance avec une petite amie ou bien faire fuir les mauvais garçons. On en a quand même vite fait le tour. L'animal prend de la place dans la famille qui vit au rythme des gaffes du gros poilu et du petit maître...

Cependant, on évite dans cette série la scatologie et la vulgarité propre à la collection Tchô. Un yéti qui enchaîne des gags : pourquoi pas ? Déjà 10 volumes pour cela, c'est un peu trop.

Mais bon, rien n'arrête la machine quand elle est lancée. Voilà déjà l'adaptation d'un dessin animée qui sera diffusée sur France 3 pour nos chères têtes blondes !

Nom série  Parfum de lilas  posté le 12/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne dira pas que je n'aime pas les auteurs canadiens et notamment québequois. J'ai découvert qu'il y avait parmi les jeunes également des talents.

Ceci est d'ailleurs la première oeuvre de Samuel Leblanc. C'est un très bon coup d'essai. Nous avons là une oeuvre d'une rare maturité qui explore des thèmes sans tabou. Bon, on admettra qu'il y a quelques erreurs sur la forme notamment un affreux lettrage qui perturbe un peu la lecture.

Ceci dit, j'ai beaucoup aimé le trait léger tout en finesse. On sent que cet auteur a d'énormes potentialités. J'espère pouvoir le retrouver à l'occasion d'une seconde oeuvre par exemple.

Nom série  Jean-Polpol  posté le 12/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ces histoires sont d'une absurdité sans pareille. Je ne suis pas entré dans les délires de l'auteur sur fond d'imagerie de couleur à la Warhol. Dès lors, cela perd tout son sens et même le plaisir de la lecture avec. Cela fait partie de ces nombreux titres qui sous couvert d'originalité vont faire du n'importe quoi. Je ne suis pas d'humeur ce soir vraissemblablement pour trouver un aspect positif. C'était pour moi une pure perte de temps car il faut s'obliger à lire jusqu'à la fin.

Les albums difficiles à cerner traduisent pour moi une difficulté de l'auteur à faire passer un message aussi complexe soit 'il. Cela me fait d'ailleurs penser à une espèce de clivage culturel artificiel où une pseudo élite (les gens qui savent) dit qu'il y a un cahier de charge de choses à aimer et à détester si on veut être les meilleurs intellectuellement parlant. On va dire qu'il en faut pour tous les goûts...

Nom série  Premières fois  posté le 11/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Premières fois est un recueil de 10 récits érotiques où l'on retrouve des auteurs non habitués au genre comme Alfred, Pedrosa ou encore Vatine. C'est toujours intéressant de voir ce qu'il propose.

J'ai bien aimé le fait que cela va au-delà de la simple pornographie et de l'acte sexuel bestial. C'est tout d'abord un rapport que l'on a avec le plaisir lorsque l'on sait ranger sa pudeur et ses angoisses.

D'ailleurs, certaines chutes de scène sont particulièrement réussies. J'ai bien apprécié par exemple la première histoire qui fait l'ouverture de ce festival charnel et sensuel. Mention spéciale également pour "Club" dessiné par Vatine.

Bref, une fois n'est pas coutume dans le genre, il y a de la grâce et même de la tendresse. Un pari réussi pour Sibylline qui a orchestré le tout.

Nom série  Le Joueur  posté le 11/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après La Douce chez l'éditeur Carabas, voici la seconde oeuvre tirée d'un roman de Dostoïevski que je découvre, cette fois-ci chez l'éditeur Noctambule. C'est toujours aussi difficile d'accès avec cette fois-ci un flot de dialogues continus et ennuyeux. On découvre l'univers des joueurs de roulette russe dans les différents casinos européens vers la fin du XIXème siècle.

Construire sa vie sur les gains de jeu forcément lié au hasard n'est absolument pas ma ligne de conduite. Aussi, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre les motivations et la psychologie des différents personnages même avec beaucoup d'efforts de concentration. Il y a bel et bien une histoire d'amour mais qui est franchement pathétique car cela relève de la manipulation d'esprit.

Je n'ai pas succombé à cette oeuvre qui reconstruit certainement à merveille l'ambiance de l'époque. La faute à une histoire qui manque d'intérêt et de cohérence à mon humble avis. Rien ne va plus !

Nom série  La Douce  posté le 11/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avoue ne pas être un fan des oeuvres de Dostoïevski dont cette bd est tirée. J'ai bien compris qu'il s'agit d'une passion destructrice entre un homme de 41 ans et une jeune femme pauvre de 16 ans.

J'avoue également ne pas avoir saisi le sens de la fin de ce récit qui semble tragique. J'aurais aimé une approche un peu plus facile d'accès. Ce n'est manifestement pas le cas. Les intellectuels apprécieront sans doute plus que moi.

Noirceur et tristesse seront au rendez-vous. Comme dirait Mylène, pourvu qu'elles soient douces !

Nom série  L'Autre Monde - Cycle 2  posté le 11/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je fais partie de ceux qui pensent que L'Autre Monde n'aurait pas dû connaître de suite. On pense tout de suite à de l'exploitation commerciale d'un succès certes mérité. Bien sûr, c'est toujours aussi bien dessiné ce qui en fait un enchantement pour les yeux.

Cependant, nous avons droit à une trame plutôt classique. Il n'y aura rien de vraiment surprenant à l'image du premier cycle. Il y a des oeuvres si parfaite qu'il vaut mieux ne pas y toucher au risque de décevoir le public. L'autre monde en fait partie.

Le récit vire même dans une espèce de fantastique d'épouvante à l'image des vampires et autres démons que nous croiseront sur la route de nos protagonistes. C'est totalement un changement de décor et d'ambiance par rapport à un premier cycle qui était enchanteur.

Une petite erreur également : alors que tous les chats sont censés avoir disparu, on reconnaîtra sur un toit l'ombre d'un chat à la dernière case de la page 13.

Moins de surprise et de magie caractériseront ce cycle 2 qui intervient d'ailleurs près de 20 ans après le premier. On retiendra cependant un travail au dessin toujours aussi magnifique qui emportera notre adhésion pour les plus fans.

Nom série  Un long destin de sang  posté le 11/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le titre un long destin de sang semble être le croisement entre Le fabuleux destin d'Amélie Poulain et Un long dimanche de fiancailles toujours avec Audrey Tautou. Le lecteur reconnaîtra quelques similitudes. Cependant, il s'agit bien d'une aventure indépendante se situant pendant la Première Guerre Mondiale.

J'ai appris ainsi que Paris avait été effectivement bombardé par un canon géant allemand situé à plus de 160 km de là. Un fameux vendredi Saint, il y avait eu près de 90 morts dans une église au cours d'une messe. J'ai vérifié les faits qui se sont avérés tout à fait exacts.

Ce récit avait pourtant tout pour me plaire avec une intrigue intéressante. Néanmoins, il est très mal construit dans son rythme. Nous avons parfois l'enchaînement de 3 cases qui décrivent des situations totalement différentes avec d'autres personnages. On saute du coq à l'âne et on doit tout se remémorer et reconstruire le puzzle de l'histoire. Ce n'était pas une lecture très agréable avec une lisibilité claire et cohérente.

Par ailleurs, le dessin anguleux laisse un peu à désirer dans son imprécision. La révélation finale se veut explosive alors que je l'avais plus ou moins devinée dès le premier tome. Ce thriller historique n'est pas mauvais en soi mais souffre de quelques défauts qui auraient pu être évités.

Nom série  Jour de grâce  posté le 10/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une chose m'a échappée à cette lecture de ce one-shot : pourquoi un vieux mafieux russe en veut à un pauvre bougre totalement fauché au point de vouloir le tuer en lui laissant cependant un délai de 24 heures ? Juste pour avoir fauché un portefeuille le soir de Noël dans un hypermarché bondé ? Cela ne paraît guère crédible même avec une ambiance au parrain de Francis Ford Coppola.

La suite ne sera d'ailleurs qu'une course poursuite dont l'intérêt paraît limité. Ce ne sont pas les dialogues plutôt obscurs et hors de propos qui feront remonter la côte de ce jour de grâce.

Ce thriller fera même partie de la sélection officielle hors compétition du festival d'Angoulême 2010. Rien que cela. Cela laisse songeur et pantois... Ce ne sont pourtant pas les bonnes histoires qui manquent sur le marché abondant de ces dernières années !

Nom série  Les Nuits écorchées  posté le 10/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série est assez inégale dans son ensemble dans une évolution partant d'un thriller d'anticipation à une intrigue plus intime et gothique. J'ai d'ailleurs trouvé la conclusion pas du tout satisfaisante avec un retournement de situation aussi inattendu que peu plausible.

Les Editions Maghen sont passés maîtres dans l'art de nous montrer très souvent un beau graphisme. Il est dommage que cela soit pour servir un thriller un peu insipide aux personnages caricaturaux. Cela manque singulièrement de spontanéité. Le dessin très froid et ses décors baroques non appropriés auront vite fait de nous lasser.

Le scénario perd de sa profondeur à mesure que l'on avance dans l'histoire. Le troisième tome est d'ailleurs assez indépendant des deux premiers volumes qui formaient un dyptique. Le 3ème tome a pour thème principal celui de l'enfance abusée et de la maternité avec l'inspectrice Mia qui fera le lien.

Au final, c'est une série qui ne se démarque pas vraiment. C'est dommage car il y avait de bonnes idées et un graphisme intéressant.

Nom série  Les Chemins de Vadstena  posté le 10/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd reste divertissante sur le thème du fantôme de l'auto-stoppeur mais n'apporte pas de réelles réponses à toutes nos interrogations. Nous avons en effet une quête du fantôme qui va virer à l'obsession. Pour autant, à la place de notre "victime", on aurait sans doute voulu tourner la page de ce mystère inexpliqué.

Le scénariste Sylvain Runberg a manifestement du talent. La mise en histoire ne souffre d'aucun reproches. On espérait simplement en savoir un peu plus. Or, on laisse au lecteur le soin d'imaginer la suite et de combler les trous.

Certes, cela reste une trame plutôt très classique. Le petit plus sera sans doute constitué par des personnages dont la psychologie sera plus vrai que nature. On ressent réellement les émotions du personnage principal notamment lorsqu'il est confronté à l'incrédulité de ses proches ou des Autorités à ce qu'il vient de vivre comme expérience.

Pour autant, le public a plutôt réagit négativement à cette bd. Ce n'est sans doute pas mérité. A vous de vous faire une idée sans prise de tête en vous plongeant dans une histoire fantastique qui laissera quelques petits frissons au dos.

Nom série  Le Futuriste  posté le 10/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé ce one shot qui traite de la peinture et notamment d'un mouvement que je connaissais peu à savoir le futurisme. Il y a également le cadre d'un Paris en 1912 qui est très intéressant puisqu'il se situe juste avant la Première Guerre Mondiale. Il y a une véritable analyse sociale dans un milieu artistique en pleine effervescence.

J'avoue ne pas avoir trop compris la véritable identité du mécène. Ou bien si c'est celui qu'on pense, on flirte véritablement avec le fantastique alors que rien ne l'y prédestinait réellement. J'admets cependant que l'ensemble très bien construit et est parfaitement cohérent.

Par ailleurs, je ne comprends non plus ce mépris de la femme tel qu'il est affiché par ce mouvement. Notre héros artiste ne semble pas d'ailleurs mépriser les femmes... Pour la petite histoire, ce mouvement se compromettra par la suite avec le fascisme sous Mussolini.

Au-delà de toutes ces considérations, nous avons une oeuvre qui semble unique en son genre. J'ai apprécié aussi bien l'histoire très originale que son graphisme qui colle à merveille avec le côté rétro de l'époque évoquée. Et puis, au fond, il y a une véritable problématique sur le détournement de l'art à des fins politiques. Voilà un album d'une intelligence rare en ce domaine !

Nom série  Ted Bundy  posté le 09/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est pour l'instant le moins bon de la collection des sérial killers. Pourtant, il y avait matière à bien traiter le sujet puisque nous avions le portrait du plus connu des tueurs en série. Une personnalité intéressante que ce Ted Bundy car c'était un gentil républicain bien sous tous rapports qui s'adonnait aux pires crimes que l'on puisse commettre. Bref, le gendre idéal !

Malheureusement, ce sont les gens les mieux intégrés dans la société et les plus intelligents dont il faudrait surtout se méfier le cas échéant. Leur intelligence leur permet souvent de se sentir supérieur aux autres et d'exercer ainsi une forme de domination qui peut prendre dans certains cas des sentiers morbides. Il n'y a pas bien sûr de généralités à appliquer...

On reprochera à ce one shot une manière d'établir un portrait trop didactique sous forme de cours et pas assez ingénieux pour retenir l'attention. On apprendra certes des choses dont on aimerait oublier les détails tant la barbarie n'est pas ma tasse de thé. On éprouve un réel malaise tant le mode opératoire est choquant. Les auteurs n'ont malheureusement rien fait pour proposer autre chose qu'une succession froide d'évènnements meurtriers sans même une introspection du personnage. Le voyeurisme n'est d'ailleurs pas loin. Un raté de la collection. Dommage !

Nom série  Gangs de Pékin  posté le 09/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En Chine, l'oeuvre a été publié en deux tomes. En France, le second tome se fait attendre d'autant que la commercialisation du premier a cessé. Ce n'est guère bon signe.

Ce manhua est publié sur de très belles couleurs qui ont attiré tout de suite mon attention. Il raconte avec réalisme les situations de bastons opposant la jeunesse chinoise du moins celle qui traîne dans les rues. La violence existe bel et bien sur tous les continents. La ville de la cité interdite ne sera guère épargnée.

Cela se veut une fresque moderne sur la vie des gangs de Pékin. Cela ne m'a pas plus inspiré que cela ...

Nom série  9/11  posté le 03/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une bonne bande dessinée qui nous relate les évènnements qui ont conduit à ce que l'innimaginable se produise le 11 Septembre 2001. Cela va faire presque 10 ans et c'est toujours dans les esprits. Récemment encore, le cerveau de ces ignobles attentats a été exécuté après une longue traque.

On a l'impression qu'il s'agit de la réalité car on croise des personnages bien connus comme Condoleezza Rice avant l'élection de George Bush ou encore Dick Cheney. Or, la bd ne nous est pas présentée sous l'angle du documentaire. Il s'agit bien d'une fiction se basant sur une certaine réalité. Cela pourra troubler le lecteur d'autant que l'on suit une piste politico-financière. Cependant, je dois reconnaître que cette approche est très intéressante d'autant que c'est assez agréable à la lecture grâce à de bons enchaînements.

J'aurais allègremment mis un 4 étoiles malgré la faiblesse du dessin. Cependant, je reste assez sceptique sur la suite. Il est prévu 6 tomes mais le 6 ème porte le nom de second acte. On pourrait penser qu'il y aura encore une suite à la manière des saisons. C'est d'ores et déjà trop long. Je verrais bien en espérant que cela ne s'étire pas en longueur.

Nom série  Zombies (Soleil)  posté le 02/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me rends compte que j'aime réellement les histoires de zombies. Et dire que je n'ai pas encore découvert également la fameuse série Walking Dead ! Il faut bien se laisser tenter de temps en temps. Je n'ai pas compris le sens du titre à savoir la divine comédie. C'est plutôt un spectacle assez triste du devenir de l'espèce humaine.

On regrettera de n'avoir aucune explication sur l'apparition de ce phénomène. Juste un ou deux mots pour préciser qu'on cherche l'antidote à ce virus qui transforme l'homme en zombie après morsure.

Ce premier tome est malgré tout très bien réalisé avec un dessin précis et détaillé. On rentre tout de suite dans l'histoire avec une introduction en trompe l'oeil. La fin est également surprenante. Il faut dire qu'Olivier Peru au scénario se débrouille très bien. Un rythme d'enfer et on ne s'ennuie pas une seule seconde!

J'ai ressenti beaucoup de désespérance dans cet enfer. Or, l'espoir fait vivre. Espérons d'ailleurs que la suite soit de la même intensité ! Pourquoi pas ?

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 239 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque