Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3745 avis et 560 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Rêver Eve  posté le 02/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La traversée onirique d'Azur Daffodil m'a paru bien étrange. Cette étrangeté résulte du fait que le lecteur semble baladé dans un monde où le rêve et la réalité s'entremêlent. A la fin, il y a une véritable confusion et on ne sait plus très bien où l'on est. D'ailleurs, cette bd commence par ces quelques mots: "... et dans le rêve de la femme qui rêvait, le rêvé s'éveilla." Que c'est profond !

Le thème serait intéressant mais s'il avait été traité différemment. Même le dessin ne colle pas à ce type d'histoire. C'est un mauvais choix. On ne rentre pas dans cette atmosphère onirique. On passera alors son chemin.

Nom série  Hemingway  posté le 01/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Enfin une bande dessinée du fameux Jason que j'apprécie. J'aime bien les têtes de ces personnages animaliers. Cela ne manque pas d'expressivité rien que dans le regard. C'est déjà en soi une belle réussite dans le fait de transmettre une émotion aux lecteurs. L'image est pourtant simple.

La première partie de l'album m'a bien plu. Ensuite, il y a une espèce d'expérimentation des séquences via le point de vue des différents protagonistes qui a un peu tout gâché. On n'arrive pas vraiment à suivre le fil de l'histoire. Cela s'embrouille.

L'univers de cet auteur est effectivement particulier. Il nous livre une version forte amusante de la vie du célèbre écrivain Hemingway dans le Paris des années folles. C'est drôle et à la fois caustique.

Nom série  Violent Cases  posté le 01/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'arrive pas à intégrer le style de Neil Gaiman. J'entrevois de belles possibilités mais je n'accroche pas. Pourtant la narration est très fluide et j'aime bien le découpage de ces cases toujours astucieux et presque révolutionnaire. Les couleurs un peu bleutées ont également mon adhésion. C'est beau visuellement.

Je crois que c'est l'histoire de ce petit garçon en visite chez l'ostéopathe d'Al Capone après que son père lui ait foulé le bras. Bref, je n'ai pas trop compris où l'auteur voulait en venir. C'est totalement flou dans mon esprit. C'est dommage car j'aurais voulu comprendre cette intrigue un peu étrange.

Nom série  Les Chansons de Zazie en BD  posté le 01/10/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai mis du temps à aimer les chansons de Zazie. Le coup de coeur n'a pas été instinctif. Récemment, j'ai acheté son dernier album qui est un best of de sa carrière commencé au milieu des années 90. Il est vrai qu'elle est l'interprète féminine française la plus douée de sa génération souvent récompensé aux Victoires de la Musique.

J'aime surtout les textes de ces chansons car cela traite de sujets quelquefois délicats et on retient bien les paroles (j'achète un château en Espagne, j'achète un monde où tout le monde gagne...). Je voulais savoir ce que cela pouvait donner en bd et le résultat n'est pas trop mauvais.

De jeunes dessinateurs et scénaristes de BD apportent une nouvelle dimension aux chansons de Zazie. Leurs BD sont accompagnées de textes biographiques.

Les chansons adaptées sont les suivantes:
- Rue de la paix par Oliv’ et Emilie Decrock
- La Zizanie par Amandine Puntos
- Adam et Yves par LuK et Eugénie Varone
- Excuse-moi par Marie Deceval
- Rodéo par Olivier Devaux
- Je suis un homme par Julien Akita

C'est dommage qu'il n'y ait que 6 chansons adaptées. Cela se lit un peu trop vite. J'ai eu une nette préférence pour "Rue de la paix" ainsi que "La Zizanie".

Nom série  Rashômon  posté le 29/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rashomon est composé de deux histoires écrites par un célèbre auteur japonais né en 1892 et mort par suicide en 1927 à 35 ans seulement. Un film avait été réalisé en 1951 et avait obtenu un Oscar à Hollywood et un Lion d'or à Venise.

J'ai trouvé le train du dessin assez agréable malgré quelques hachures. J'ai pu constater que l'auteur jouait beaucoup sur la nuance entre le noir et le blanc.

Au niveau de l'histoire, je ne suis pas parvenu à apprécier à sa juste valeur le conte en question. Les thèmes m'ont paru très embrouillés entre l'illusion de la réalité ou le mensonge et la vérité.
Je ne sais pas si c'est la construction elle-même du récit qui fait que je ne me suis pas trop intéressé. J'étais très vite lassé par cet onirisme qui semble explorer l'âme humaine empêtrée dans ses paradoxes et ses contradictions.

Nom série  Encore un exemple où la vie est comme ça  posté le 29/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le titre m'avait attiré car je voulais voir l'exemple choisi par l'auteur. Nous avons une succession d'images totalement muettes. On dirait presque des esquisses de dessin où la couleur est totalement absente. Bref, c'est dénudé de presque tout.

L'absurde gagne vite le pas dans ce flot d'image. C'est presque comme une sorte d'expérimentation artistique où on doit ressentir une émotion. On est à la limite entre l'exposition de croquis et la bande dessinée.

Le lecteur sera-t-il emporté dans une rêverie fragile dont le charme opère avec évidence ? Je ne sais pas... à moins qu'on apprécie le poisson qui sort délicieusement de la bouche d'une femme. Je ne sais pas : cela doit être une parabole sur la relation homme-femme qu'un psychanalyste pourrait à la rigueur expliquer. Moi je capitule devant tant de douceur !

Nom série  Noces de chien  posté le 28/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai trouvé cette histoire bien fade bien qu'elle s'inscrive dans un univers post-apocalyptique intéressant. On se croirait au début dans un western un peu glauque. Puis, cela évolue vers la science-fiction façon Mad Max. Ce passage est assez déroutant pour le lecteur.

C'est dommage car le thème du train isolé sur des rails a déjà été exploité par bien des bds. Je pense au Rails ou encore Le Transperceneige que j'ai lu récemment. Aussi, j'ai un sentiment de déjà vu. En comparaison de ces lectures ferroviaires, c'est bien en-dessous.

Je n'ai pas trop aimé également la fin de l'histoire car on ne connaîtra jamais la réponse au mystère principal soulevé dans la dernière partie. Ce n'est pas du jeu !

Nom série  Shiba Inu  posté le 27/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin un manga qui semble sortir du lot ... Ces derniers temps, mes lectures n'étaient pas très fameuses. Il me fallait bien cela pour continuer mon expérience dans le manga.

L'auteur nous livre un recueil de six nouvelles dont Shiba Inu sera la plus longue et la meilleure incontestablement. J'ai été touché par l'émotion qui se dégageait de cette histoire ayant pour thème les spectacles de comédie au cours duquel deux humoristes dialoguent à la façon d'Eric et Ramzy en France.

Les autres nouvelles se valent plus ou moins mais n'ont pas la même intensité. J'ai lu dans la postface que c'était la première fois que l'auteur avait fait un recueil de récits courts. On apprend que ce qui le passionne vraiment, c'est d'écrire des récits fleuve entre 2000 et 3000 pages !!! Bref, tout le contraire de ce que j'apprécie.

La qualité du trait est réellement exceptionnelle. J'ai tout de suite accroché au premier regard. Il reste à espérer que ce mangaka puisse reproduire de pareilles oeuvres... en one shot.

Nom série  Zeste  posté le 27/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette histoire d'amour qui finit mal comme un zeste de citron ne m'a pas trop séduit. Je pense que la qualité narrative est au rendez-vous. Cependant, j'ai eu l'impression de lire un long monologue s'apparentant à une oeuvre littéraire plutôt que de ressentir cela en image et donc sur le support de la bande dessinée.

Par ailleurs, les histoires de drogue et de déchéance humaine ne m'intéressent pas des masses. C'est un milieu trop glauque pour susciter mon intérêt. C'est comme ça. Je fais un blocage...

Le monologue qui va durer tout de même 64 pages semble totalement déconnecté des images où on a droit à une expérimentation graphique digne des visions lorsque l'on est shooté. J'ai entrevu vaguement que le couple s'était refugié dans un hôtel où il casse la tuyauterie du lavabo. Les pompiers interviennent ainsi que le directeur de l'hôtel qui apparait comme un vampire. On ne se remet jamais en question. C'est toujours la faute des autres.

Non, j'ai pas été touché par ce récit au point de ne pas savoir aujourd'hui où il voulait en venir. J'ai compris qu'il y avait comme une déformation de la réalité. Cependant, cette torture morale ne fait pas de bien même pour le lecteur qui réussirait à déchiffrer le message voulu par l'auteur.

Nom série  River's Edge  posté le 27/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les por­traits de jeu­nesse de plu­sieurs ly­céens nip­pons se trouvent ainsi dé­voi­lés dans River's Edge. Sept per­son­nages, tous dif­fé­rents, qui tombent dans des excès, des dé­pen­dances ou des sys­tèmes dans les­quels ils de­viennent des pri­son­niers et dans le­quel les adultes ap­pa­raissent bien ab­sents... Bref, on a droit à une autopsie d'une jeunesse décadente.

Le point de départ de ce qui va rapprocher trois lycéens ayant chacun leur problème est la découverte d'un squelette sur les berges d'un fleuve. L'endroit désolé devient alors le théâtre d'amours, de confidence et de désillusions.

Cette ballade mélancolique ne m'a pas trop emballé, non pas que les sentiments d'adolescents à la dérive ne me passionnent pas. Non, c'est parfois trop cru, à la limite de la décence. Un regard bien sombre et glauque sur une jeunesse en détresse ou plutôt en mal de repères.

Nom série  Himiko-Den  posté le 27/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je me rends compte qu'il y a deux sortes de mangas. L'un est imaginatif et passionnant. L'autre est franchement médiocre. Ce titre fera plutôt nettement partie de la seconde catégorie. Je dis cela sans aucune hésitation.

En gros, des gentils se battent contre des méchants. Le réveil des forces des ténèbres dans le passé menace de détruire le futur. Pour sauver le monde, Kutani et Himiko, deux lycéens qui sont les réincarnations des héros du passé, entreprennent un voyage dangereux à travers le temps jusqu'au coeur du Japon féodal. Cela vous intéresse ? Vous voulez savoir la suite de cette adaptation d'un jeu vidéo débile ? Alors, on poursuit.

Allez, pour rigoler, juste un extrait d'anthologie des dialogues que vous pourrez lire : "Vous connaissez l'attaque des cent explosions du super cuirassé organique démoniaque de classe gregori ?". Avez-vous réellement envie de connaître la réponse ?

J'arrête mes moqueries... C'est franchement un one-shot pathétique entre enfer et damnation ou encore entre petite culotte et baston. Il faut dire que l'auteur était à ses débuts ce qui explique toute cette médiocrité ambiante.

Nom série  Vague à l'âme  posté le 27/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ce recueil se compose de quatre petites histoires, toutes sur le thème des relations adolescentes homme/femme: « Les vacances de l'été 1996 », « Conte allégorique de la salle de bains », « Conte de fées estival » ainsi que « Pierrot ou le tonnerre d'applaudissements ».

Le dessin et le traitement des sujets sont voulus délicats et poétiques par l'auteur, ce qui n’enlève rien à la tristesse qui les imprègne ce qui explique également le titre "vague à l'âme". Pour ma part, j'ai trouvé le graphisme un peu trop dénudé de détails.

La première histoire m'a totalement achevé sur place. C'est d'une niaiserie à faire pâlir une relation amoureuse. L'auteur ira plus loin dans l'une de ces nouvelles en faisant apparaître une jeune fille venant de nulle part. Le thème des mondes décalés n'est pas très loin. La réalité semble bien éloignée de toutes ces préoccupations. Je ne suis pas sûr que cela pour effet de crédibiliser ces histoires.

Bref, le drame amoureux teinté de fantastique avec des histoires qui n'existent pas et qui sont autant de réflexions et de souvenirs vaguement personnels. J'ai conscience que je ne suis pas le public visé ce qui explique peut-être ma critique.

Nom série  Les Nuits Assassines  posté le 27/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les nuits assassines est l'une des pires histoires d'angoisse que j'ai pu lire au cours de mes nombreuses lectures ces dernières années. Il se passe vraiment des choses affreuses en Autriche ...

Le scénario est passionnant avec une tension qui monte au fur et à mesure qu'on tourne les pages. La mise en page est très réussie avec un trait soigné et expressif. L'objet est publié sur un papier glacé de qualité. La couverture traduit toute l'horreur de ces nuits assassines. On est véritablement plongé dans l'atmosphère suffocante d'une communauté recluse et rongée par l'amertume. L'ambiance autrichienne des années 70 est parfaitement reproduite.

Les nuits assassines est aussi une première : il concrétise en effet une collaboration inédite entre un dessinateur coréen, Byun Ki-hyun, et un scénariste français, J.M. Goum. Pendant plus d’un an, à plus de 10.000 kilomètres de distance, ils ont mobilisé chacun les ressources et les racines propres à leur culture, pour en offrir cette synthèse décidément peu commune. J'ai été particulièrement bluffé car on aurait pu croire que c'est un auteur allemand qui avait composé cet ouvrage tant il colle avec la réalité locale des Alpes autrichiennes que je connais bien.

Je ne saurais vous conseiller la lecture de ce terrible drame qui oscille entre malédiction et polar. Encore une fois, je préviens le lecteur que cela fait véritablement froid dans le dos. Ne pas lire avant de s'endormir sous peine de faire une nuit de cauchemar à défaut d'être assassine !

Nom série  La Bible (Delcourt)  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avais envie de découvrir la Bible en bande dessinée puis de la faire découvrir à mes enfants afin de leur transmettre une éducation religieuse dans le respect des règles morales régissant le monde chrétien. Non, je rigole. Je peux cependant comprendre une telle motivation.

En voyant les avis négatifs déjà postés, je me disais dans mon for intérieur qu'ils devaient être certainement inspirés par une quelconque critique de la religion elle-même. Je ne suis pas non plus exempt de défaut à ce niveau là pour avoir déjà apprécié des oeuvres subversives qui dénonçaient les crimes de l'Eglise.

J'ai tellement baigné durant mon enfance dans ces fadaises qu'il m'a fallu longtemps pour réaliser que les premiers hommes sur terre n’étaient pas Adam et Eve. En grandissant, mon esprit est devenu plus cartésien, plus scientifique. Qui peut croire qu'un homme à savoir Abraham peut vivre 175 ans soit 53 ans de plus que Jeanne Calment (122 ans) détentrice du record de longévité à une époque où la durée de vie moyenne ne dépassait pas 30 ans ? Oui, des fadaises à moins d'avoir la foi et d'y croire vraiment. La bible n'est-elle pas un livre sacré qu'il ne faut surtout pas remettre en cause ?

Pour en revenir à la bd, je n'aimerais pas que mes enfants la lisent car plus on tourne les pages, plus on se rend compte que le Dieu qui est décrit n'est qu'un être suprême assoiffé de punitions et autres châtiments. Je comprends mieux maintenant la parole des prêcheurs annonçant la fin du monde et autres cataclysmes planétaires. Mais où sont passés l'amour et la tolérance dans tout cela ? Si c'est cela la Bible, je ne me reconnais plus. J'ai perdu la foi et ce n'est pas cette bd qui me la fera retrouver un jour.

Nom série  Légendes de Troy - Tykko des Sables  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est franchement la série de trop sur le monde de Troy que j'ai pourtant tant aimé au point d'acquérir l'encyclopédie ainsi que le lexique. Arleston devrait se renouveler et passer à autre chose.

Le dessin m'a littéralement rebuté. C'est surtout la calligraphie utilisée dans le texte des bulles qui est épouvantable à déchiffrer.

Au niveau du scénario, j'ai cru assister à une course de pod repompé de Star Wars : la menace fantôme. Trop, c'est trop ! Je ne pensais pas qu'on pouvait tomber aussi bas dans l'exploitation commerciale. Je suis un peu dégoûté...

C'était pourtant réservé aux inconditionnels du monde de Troy. En fais-je encore partie pour avoir une telle réaction ?



Nom série  Jules Verne - Voyages extraordinaires  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série inspirée des voyages extraordinaires de Jules Verne va comprendre 12 volumes qui seront très vite disponibles sur le marché jusqu'en 2010 tout au plus. Encore une réalisation bien ambitieuse puisqu'elle reprendra au minimum cinq histoires de l'oeuvre du grand écrivain :
- Hector Servadac (4 tomes)
- Aventures de 3 russes et 3 anglais dans l'Afrique Australe (2 tomes)
- La maison à vapeur (3 tomes)
- L'école des Robinsons (1 tome)
- le testament d'un excentrique (2 tomes)

On commence donc par le Capitaine Servadac qui semble être envoyé dans une dimension inconnue suite à une simple tornade alors qu'il se trouvait en Algérie. le monde tel qu'il le connaissait semble avoir totalement disparu. La géographie laisse place à une grande étendue maritime.

J'ai lu bon nombre d'oeuvres de Jules Verne mais j'avoue que je ne connaissais pas celle-ci dont le mystère m'a tout de suite attiré. Juste un bémol pour le dessin qui me semble relever de l'amateurisme : il y aurait encore des efforts à réaliser à ce niveau.
Pour le reste, je trouve que l'idée de l'éditeur est plutôt positive. Ces voyages sont réellement extraordinaires !

Nom série  La Rue des autres  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première bande dessinée pour cette illustratrice française établie à Strasbourg. J'aime bien découvrir de temps à autre des bd réalisées par des inconnus du public qui deviendront peut-être célèbre un beau jour. On est loin de la bd typiquement commerciale qu'il ne faut pas non plus rejeter.

Le sujet porte sur les gens que l’on croise dans la rue ou le métro sans porter attention, isolés que nous sommes sur notre propre monde. Un livre qui nous porte à croire que derrière chaque personne se cache un jardin secret.

Une jeune libraire Sacha va croiser la route d'un vieux clochard qui semble avoir vécu des aventures un peu trop extraordinaires pour être vraies. De plus, il semble connaître bien des secrets sur la vie des gens alors que la plupart passe devant lui sans s'y intéresser.

Pourtant, Sacha qui vit isolément devra bien découvrir par elle-même la vie du jeune homme qu'elle croise souvent ... Et que cache comme secret ce vieux clochard en fauteuil roulant ?

J'ai bien aimé cette histoire tendre qui nous livre une morale intéressante à la fin. Par ailleurs, il y a une utilisation graphique de la bichromie avec une tendance générale au bleu-vert. Le résultat est visuellement original. Cela introduit beaucoup de douceur loin de la guimauverie habituelle.

Une bd à découvrir si vous arrivez à mettre la main dessus.

Nom série  Colères  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les auteurs livrent en l'espèce leur première bande dessinée. Je respecte le travail qu'ils ont accompli. Pour ma part, je n'ai pas trop aimé ce polar à la française qui est dans la lignée des vieux films des années 60 avec Lino Ventura. Cela sera plutôt réservé aux nostalgiques de cette époque.

Je trouve le dessin beaucoup trop approximatif. Ce visuel n'invite pas le lecteur à rentrer dans cette histoire de course-poursuite. C'est plutôt un lourd handicap pour commencer. On est loin du réalisme graphique qui m'est cher.

L'action se déroule en 1965. Il est question d'un cheminot mélancolique et ancien résistant qui va aider un truand en cavale à échapper à des poursuivants. L'affaire va se révéler complexe sur fond politico-criminel. J'ai vite décroché par manque d'intérêt. Cela ne devait pourtant pas être aussi médiocre que cela. Il y a des bd comme cela où on passe au travers.

Nom série  Banana Fish  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est bizarre de lire un petit manga sur des feuilles jaunies. Cela donne un air tout à fait poussiéreux à la bd. Bref, je crois que ce n'était pas une bonne idée. Pourtant, le jaune est ma couleur favorite (sic) ...

Le fond n'est malheureusement guère mieux. Il faut aimer les guerres de gangs. Bien sûr, des sujets délicats sont abordés mais à peine effleurés. Les personnages sont malheureusement ultra caricaturaux. On pourra également s'attacher au héros le jeune Ash à la gueule d'ange mais au flingue bien trempé.

En ce qui me concerne, je n'aime pas les bad boy même au coeur tendre. Il est en effet à 15 ans à la tête d'une bande mafieuse : il faut vraiment s'accrocher pour croire à pareille ineptie !Quelquefois, les auteurs ne reculent devant rien. Pour moi, il y a des limites et il faut savoir rendre une histoire crédible.

Nom série  Zone d'ombre  posté le 26/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La lecture de ce zone d'ombre n'a pas été désagréable. On suit les aventures un peu particulières d'un flic un peu ripoux et infidèle dans le milieu de la mafia new-yorkaise. Cela prendra un caractère fantastique le jour où il passera de l'autre côté ...

Zone d'ombre insiste sur le fait que les gens ne sont ni tout noir, ni tout blanc et qu'il y a toujours une part d'humanité à sauver en chacun de nous à quelques exceptions près. Bref, il y a toujours une chance et une carte à jouer pour se racheter. Le thème de la rédemption est habilement exploité.

Par ailleurs, le graphisme de ce comics m'est apparu comme très agréable. Les personnages sont savamment bien dessinés. Il y a manifestement une beauté du trait qui séduit.

C'est clair que l'histoire sent le déjà vu mais la mise en scène est plutôt efficace pour passer un bon moment de lecture. C'est l'essentiel !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 188 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque