Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4953 avis et 1915 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Winx Club  posté le 05/07/2005 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
J'aurais pu être un tout petit peu indulgent avec cette série car elle est destinée à un public de jeunes filles donc je ne suis pas la bonne cible et il est normal que je n'ai vraiment pas aimé. Mais oser vendre une telle camelotte en BD, je trouve ça presque honteux, et une insulte pour les auteurs de BD de qualité.

Pour commencer, cette série est un resucé complet de Witch : même origine italienne, même groupe de cinq filles mignonnes (une blonde, une rousse, une brune, une auburn, une... violette), même monde parallèle de magie, même histoires de royaumes enchantés et de princesses, même style de dessin, même design, même... Tout est quasiment identique à quelques détails près.
Sauf que là où Witch avait un dessin très sympa et une intrigue assez correcte, ici, c'est vraiment de la copie de série B voire pire. Le dessin est complètement nul : réalisé par un studio, on dirait qu'aucun de ses membres ne sait vraiment dessiner. Ce sont régulièrement de mauvaises incrustations d'images du dessin animé, des encrages très laids, des dessins sans aucune âme, des personnages qu'on dirait posés sur un décor à moitié vide, n'interagissant pas entre eux... A cela s'ajoute des intrigues le plus souvent pitoyables et surtout les personnages mêmes des Winx sont assez détestables dans le genre "jeunes consuméristes adeptes de mode, de musique et de frivolité".

Une série purement commerciale qui se pose sur un segment de marché ouvert par Witch et bien sûr avant cela par Harry Potter et autres Sailor Moon. Franchement, totalement dispensable !

Nom série  Yakari  posté le 21/01/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est étrange : même quand j'étais gamin, je trouvais déjà que Yakari c'était pour les gamins moins âgés que moi. J'en ai lu certains avec assez de plaisir, mais j'avais toujours le sentiment d'avoir quelque chose de trop vide entre les mains. Les histoires, toutes gentillettes, se terminaient trop rapidement et étaient trop naïves. Et puis le personnage même de Yakari ne me plaisait pas trop, allez savoir pourquoi.
Cependant, je dois avouer garder quelques bons souvenirs de mes lectures de jeunesse des 5 premiers albums de la série. Disons que c'est une série sympathique mais à réserver à un public enfantin.

Nom série  Yureka  posté le 14/03/2007 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Premier cycle (tomes 1 à 15): 3.5/5

Plein de préjugés sur les manwhas pour le peu que j'en avais lus, je ne pensais pas accrocher à cette histoire au scénario très classique et à l'ambiance shonen-baston appuyée. Et pourtant, "accroché" est le mot en ce qui me concerne, car même si je ne trouve pas que c'est un chef-d'oeuvre, c'est une série qui, à la fin de chaque tome, me donne vraiment envie de savoir la suite.

Quoique ce ne soit pas un manga, ce manwha est un shonen pur et dur.
Le dessin rappellera moultes séries du genre, allant de Dragon Quest (Fly) à Kenshin le Vagabond. Il est tout à fait correct quoique complètement classique et pas toujours très recherché.

Quant au scénario, il est à la fois original et d'un banal affligeant.
Banal car nous avons pour héros une petite équipe de combattants, qui combattent des monstres, puis des personnages plus puissants, puis une armée avec de puissants et mystérieux généraux, etc. Sans oublier l'indispensable passage par un tournoi de combats comme pour tout shonen qui se respecte.

Mais il est également original pour différentes raisons.
D'abord pour son contexte évidemment, puisque les combats en question ont lieu dans un univers virtuel de jeu vidéo : l'ambiance est donc différente, puisque finalement y vaincre ou mourir n'est qu'une question de role-play et de points d'expérience.
En outre, même si la très grande majorité du récit se passe dans le jeu, les interactions avec la réalité, la vie des jeunes joueurs, la conception elle-même du jeu et les conflits entre sociétés qui développent ces jeux apportent une touche d'intérêt en plus au récit, lui donnant une certaine profondeur qui manque à beaucoup de shonen trop bêta.
Et puis par rapport au grand nombre de shonen où les héros commencent bas et évoluent ensuite jusqu'en haut de l'échelle, celui-ci a la particularité de voir ses héros être déjà les plus puissants ou presque du jeu, mais être quand même confrontés à l'inconnu et à l'adversité. Ca change un peu.

Soyons sérieux, ce manwha reste très léger. Il plaira aux ados ou aux adultes qui sont restés "jeunes d'esprit" et qui apprécient l'univers des jeux vidéos. Son premier tome, ne faisant finalement que présenter le jeu et les personnages, ne suffira en outre pas à convaincre le nouveau lecteur.
Mais il devient très vite très prenant, usant parfaitement des recettes éculées mais efficaces des shonen. Curiosité, envie de voir si le héros va gagner, à quoi il va être confronté, va-t-il devenir plus fort, etc..., tout pousse à dévorer les pages. En outre, une bonne dose d'humour, pas très fin mais sympa, est disséminée tout au long du récit.

Bref, c'est un shonen manwha qui m'a bien plu, vraiment prenant pour qui aime les shonen-baston classiques, mais je doute avoir un jour l'envie de le relire car il reste un peu trop léger, trop adolescent, pour permettre une re-lecture.


Second cycle (tomes 16 à 24): 2.5/5

Le second cycle de Yureka est nettement moins sympathique à mes yeux que le premier. L'ambiance change un peu d'une part parce que le récit se prend un peu plus au sérieux, d'autre part parce que l'auteur a voulu changer les personnages et que les nouveaux sont loin d'être aussi attachants que les anciens. Mais finalement, de tomes en tomes, on se replace peu à peu dans une optique assez similaire à celle du premier cycle.
Par contre, ce cycle montre de manière un peu trop visible à quel point les auteurs improvisent le scénario : ils semblent parfois partir sur une idée, puis l'abandonner, en émettre une autre, l'abandonner, etc. Ca manque vraiment de construction.
Et puis le fait d'ajouter des personnages de hackers aussi dangereux dans le jeu que dans la vraie vie ajoutent une part à la fois trop sérieuse et trop peu crédible au récit, qui le gâche un peu.
Ca reste une lecture de divertissement mais bien moins drôle que le premier cycle.

Nom série  Zatchbell !  posté le 16/12/2006 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Zatchbell est un archétype de shonen, tout pour plaire aux garçons adolescents ou pré-adolescents. De bonne qualité, il se lit plaisamment même s'il n'apporte pas grand chose de neuf au genre.

Le dessin est de bonne qualité. Fin et travaillé, il offre des pages fluides et jolies. Seules certaines scènes d'action aux "effets spéciaux" un peu trop démesurés ne sont pas toujours faciles à déchiffrer. Et il y a aussi les visages des démons...
Car ces démons sont surprenants en première lecture. Ils ont des physiques étranges, physiques de marionnettes, de poupées ou de peluches pour certains. Je pense par exemple à certains personnages comme Hanchome (à l'énorme bec d'oiseau ouvert en un sourire un peu idiot), Ponygon (sorte de petit poney en peluche qui parle en onomatopées "meru meru meeeh") ou Zatch lui-même, dont les yeux écarquillés et le large sourire de marionnette lui donnent des airs vraiment... bizarres. Ces drôles de petits démons donnent une touche un peu enfantine au récit.
Mais passé la surprise, je trouve que cela donne une certaine ambiance au récit, quelque chose d'original qui contrebalance l'aspect trop sérieux de certains shonens de combat.

Quant au récit, il me fait immanquablement penser au Pokemon avec cette façon de travailler en équipe des petits démons et des humains qui détiennent leur "livre". Ils vont en effet évoluer, apprendre des sorts, et les utiliser en combats contre d'autres couples humains/démons dans des tournois et des combats "gentils contre méchants", les termes de gentils et de méchants étant véritablement utilisés sans complexe dans le récit puisque Zatch a pour objectif de devenir un "gentil roi des démons". Et puis viendra un super méchant qui manipulera les ennemis contre Zatch et tous ses amis. Seule petite part de mystère, le fait que Zatch ne se souvienne pas de son ancienne vie dans le royaume des démons ce qui laisse présager quelques retournements de situations ou intrigues à venir.
Pas de vraie surprise dans l'ensemble donc : combats, évolutions, méchants "méchants", "gentils" qui gagnent à la fin parce que les méchants sont vraiment trop vilains, etc. Mais cela se lit bien. Les relations entre les démons et leurs compagnons humains sont sympathiques et pas aussi basiques que celles entre un gamin et ses Pokemon.

Une lecture fluide, qui ne se prend pas au sérieux, sans surprise mais qu'on lit sans déplaisir même si elle plaira manifestement plus à un lectorat jeune qu'adulte.

Nom série  Corentin  posté le 25/09/2005 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un peu en me forçant que j'ai lu cette série car d'aspect et de narration, elle a énormément vieilli.

Paul Cuvelier est au dessin, et ce monsieur était avant tout un artiste peintre réaliste avant d'être dessinateur de BD. Cela donne des planches au réalisme et à la maîtrise technique sans reproche. Mais par contre, cela a incroyablement vieilli. C'est un style proche des BDs américaines des années 20-30, tels Tarzan ou autres récits d'aventure pure et dure. Les dessins sont figés, trop réalistes pour être plaisants à lire. Et malgré leur maîtrise technique, la mise en page et l'ensemble ne sont pas suffisamment esthétiques à mes yeux pour que le dessin se suffise à lui-même.

Au niveau du récit et de la narration, c'est également très proches de BDs américaines précurseurs. Ce sont des dialogues très naïfs accompagnés d'une narration off qui commente ce que l'on voit sur les images. Les personnages sont stéréotypés de même que le récit en lui-même. Ce sont des récits d'aventure où ce qui prime c'est l'exotisme : le petit Corentin se retrouvera successivement en Inde, en Chine, en Arabie, au milieu des peaux-rouges, etc... Il rencontrera maharadjas, sultans, empereur d'egypte, princes arabes, tribus sauvages, indigènes cannibales, etc... Le réalisme de l'histoire est annexe puisque nous retrouverons toutes ces composantes qui faisait l'imaginaire colonial et exotique de l'époque. Le tout est mélangé sans vrai respect de l'histoire, de la géographie ou de quoi que ce soit qui empêche un anthropophage de se battre avec un indien charmeur de serpents dans un sultanat mystérieux.

La narration dépassée, les histoires trop naïves et sans originalité ni réel charme, le dessin trop réaliste et pas toujours à mon goût, tout ça fait que je m'ennuie sérieusement à la lecture de cette BD qui a largement trop vieilli à mes yeux.
A réserver aux lecteurs amateurs de très vieilles séries et autres nostalgiques.

Nom série  Clifton  posté le 20/09/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai lu cette série avec des yeux d'adulte, je ne peux donc parler ni de nostalgie ni de point de vue de lecteur jeune par rapport à Clifton.
Ce que j'en ai vu, c'est que cette série a largement évolué au cours de tous ses albums.
Les premiers tomes ont complètement la touche Turk/De Groot : le dessin tout comme les histoires et les personnages rappellent franchement le style de Léonard et autres Robin Dubois. Personnellement, je n'aime guère ce style. L'humour de De Groot ne m'a jamais fait rire (même étant jeune) et je n'ai jamais réussi à entrer vraiment dans ses histoires. De même ici, ces enquêtes policières ne m'intéressent pas dès le départ et au fur et à mesure qu'elles se complexifient et plongent dans une suite de rebondissements divers et assez banals en définitive, je décroche de plus en plus.
Le changement a eu lieu avec l'arrivée de Bedu. Les tous premiers albums qu'il a repris ressemblent encore au style de Turk, puis ensuite quand il se retrouve seul à la fois au dessin et au scénario, les histoires et les personnages se modifient pour devenir bien plus sérieux. Pourtant, ce n'est pas pour autant que j'accroche plus aux scénarios. Ils me rappellent vaguement des épisodes de Tif et Tondu mais sans ce qui faisait l'interêt, l'originalité et la qualité des enquêtes de ces deux autres héros.
Pourtant j'aime assez le personnage même de Clifton, avec son flegme britannique, mais il ne suffit pas à me faire apprécier ses histoires.

Nom série  Cosmik Roger  posté le 17/06/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'aime bien le dessin de Ju/Cdm, je le trouve moderne, dynamique, net. Bon, je le trouve également un peu froid aussi sans pouvoir expliquer pourquoi.
Quant à l'idée de base de cette BD, elle aurait pu me plaire : un décor SF, un baroudeur spatial et en principe de l'humour, que demande le peuple ?
Oui mais voilà, le personnage même de Cosmik Roger à la base m'est plutôt antipathique. Grande gueule, arnaqueur, menteur, un peu bêbête mais fier de lui, il ne me plaît pas. Et puis au-delà de ça, l'humour de cette série ne m'atteint pas non plus. Ce n'est pas vraiment drôle à mon goût : aucune surprise, aucune chute décapante, aucune situation vraiment surprenante ou hilarante... Je lis ces planhces sans peine grâce au dessin sympathique mais je ne rigole pas et je passe d'une histoire à l'autre sans même remarquer les chutes tellement je les trouve peu amusantes...

Nom série  Coq de combat  posté le 11/05/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pfiou : ce manga ne rigole pas.
Il nous montre non pas de la violence gratuite mais de la violence crue, pure, nécessaire à la survie. Ce ne sont pas des combats esthétiques où les personnages prennent des poses théatrales et nomment leur technique de combat de noms d'oiseaux ou autres : ce sont des combats pour la vie, où tous les coups sont permis. Et c'est une vie de violence que le jeune Ryô est obligé d'endurer, violence sexuelle, violence brutale, violence bestiale. Et Ryô deviendra fou de cette violence qu'il a enduré puisqu'il dispensera lui-même ensuite.
Y a pas à dire, c'est une série forte au niveau des émotions, dure à appréhender pour le lecteur qui se retrouve confronté à un univers noir en tous points, jusqu'à l'esprit même du personnage principal.
Ceci étant dit, je ne considère que les 3 ou 4 premiers tomes comme valables. Ensuite, l'intrigue s'allonge sans réel interêt. Cela devient une série de combats quand le début est une série sur la violence et la survie animale de l'homme confronté au pire.

Nom série  Chick Bill  posté le 28/10/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Même gamin, je trouvais les histoires de "Chick Bill" trop simplettes et les personnages aussi intelligents que des personnages de cartoon. Les blagues sans finesse me faisaient rarement rire.
Alors oui, il y a de la bonne humeur dans cette bédé, c'est pas (mais vraiment pas) prise de tête, mais les scénarios sont tellement simplets que ça ne donne pas envie de lire ou de terminer un album.

Nom série  Buck Danny  posté le 25/03/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai sur cette série un avis mitigé et sans passion. Buck Danny plaisait à beaucoup de monde quand les pilotes de chasse étaient encore des héros dans le coeur des jeunes, que les avions à réaction ressemblaient à une terre d'aventure, quand l'Amérique vainqueur de la 2e guerre mondiale était l'exemple à suivre, l'idole des petits Français.
Mais maintenant, lire une série où les héros sont des militaires américains pur sang et suivre leurs aventures dans leurs avions de chasse, ça me... fait un peu bizarre.
Mais d'un autre côté, les personnages sont sympas. Charlier sait lier dans ses scénarios le sérieux et l'aventure, avec une touche d'humour plaisante (notamment grâce à un habituel clown de service, ici représenté par Sonny). Alors ça donne quelques albums sympas et agréables à lire, où le côté militaire passe au second plan et ne dérange pas.
Ceci étant dit, je suis loin de faire de Buck Danny une passion et si j'ai chez moi quelques albums de cette série, ce sont des cadeaux plus que des achats personnels.

Nom série  Bob l'éponge  posté le 12/05/2006 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bob l'éponge, le dessin animé à la télé, j'aime bien (à petite dose quand même) : c'est délirant, complètement con, et souvent très drôle. Cette adaptation en BD n'est pas mauvaise. On y retrouve le même humour, qui passe finalement assez bien de l'animation à la mise en page BD. Certains gags sont un peu amoindris par la différence de narration. Mais globalement j'ai souri la majorité du temps et souvent ri à la lecture de ces histoires courtes typiques des petites aventures déjantées de Bob, son ami Patrick l'étoile de mer, leur patron le Capitaine et tout le petit monde fou de Bikini Bottom.
Au niveau du dessin, les auteurs faisant partie d'un studio, le dessin est variable suivant le dessinateur. La plupart du temps, il est assez similaire à celui du dessin animé, c'est-à-dire que ce n'est pas un beau dessin mais il reste de qualité correcte. Parfois, par contre, il est "encore plus moche" que dans le dessin animé, avec un encrage bizarre, et le résultat n'est pas terrible du tout. Mais ça reste lisible et l'humour passe bien malgré tout.
Le gros défaut, c'est que ces albums BDs cachent leur faible nombre de pages par un papier épais mais il n'en reste pas moins que la trentaine de pages de chaque BD est bien vite lue. Ca fait un peu cher pour ce que c'est.
A lire en quelques minutes si ça vous tombe sous la main et que vous voulez vous détendre, mais pas à acheter en ce qui me concerne.

Nom série  Blake et Mortimer  posté le 04/02/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un expert de "Blake et Mortimer". Je dois avoir tout lu (sauf le dernier), mais certains albums je n'ai fait que les feuilleter en réalité. A vrai dire, le style figé des dessins et la tonne de texte à lire m'a autant refroidi que la redondance entre les textes descriptifs et les images. C'est pourquoi il y a certains albums dont le sujet de base ne m'intéressait pas suffisamment pour me faire passer la barre de cette difficulté à apprécier la BD, et que je ne peux pas considérer avoir lu sérieusement.
Par contre, d'autres albums m'ont bien plu ("Le mystère de la pyramide", "Le secret de l'espadon", "Le piège diabolique"...). Et dans ceux-là j'apprécie le travail apporté par l'auteur et la qualité de la BD que j'ai entre les mains. Il s'agit là de monuments de la BD, et, même si à mes yeux les sujets, les personnages et le type de narration ont tous trois largement vieilli, ça reste assez sympathique à lire.
Mais personnellement, voilà le genre de bd que je n'achéterai pas, car je doute avoir envie de les relire, tout au plus de les refeuilleter.

Nom série  Blacksad  posté le 01/10/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un dessin superbe, c'est certain. La maîtrise du détail, du mouvement, de la lumière et de la perspective par Guarnido est excellente. Cela nous donne là une série de BD qui s'admirent autant qu'elles se lisent.
Néanmoins, le scénario, quoique pas mauvais, est franchement trop simple et convenu. Cela me laisse constamment sur un sentiment de déception à chaque fin de lecture ou de relecture des tomes, et surtout, je les oublie aussi vite. C'est un peu particulier, en effet : quand on me demande de dire quelles bds j'ai lues récemment ou lesquelles je possède, il faut toujours qu'on me rappelle "Blacksad" car le scénario ne m'a pas suffisamment marqué pour que je m'en souvienne automatiquement.
Néanmoins, ne serait-ce que pour le dessin, je conseille l'achat de ces BD.

Mise à jour le 22/11/05 :
J'avais trouvé le tome 1 de Blacksad excellemment beau mais doté d'un scénario hélas trop léger et trop vite lu.
J'avais trouvé le tome 2 toujours aussi beau et avec un scénario un peu mieux.
Je viens de lire le tome 3 et ce dernier est toujours aussi beau (même si l'harmonie des couleurs y est moins respecté que dans les 2 premiers au fil des planches) mais surtout doté d'un vrai scénario assez original, prenant et dense.
Bref, je remonte ma note de 3/5 à 4/5 car d'une très belle série au scénario un peu vide, Blacksad devient une très belle série avec en plus de bons scénarios !

Nom série  Bételgeuse  posté le 25/03/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Autant j'avais apprécié Aldébaran, autant je reste circonspect sur Bételgeuse. On y retrouve exactement la même ambiance, cette originalité dans la flore et la faune, ce réalisme particulier du dessin, ce goût du mystère concernant la situation sociale de la planète et surtout la Mantrisse (ou son équivalent de Bételgeuse).
Mais par contre, je trouve que les défauts d'Aldébaran sont accentués ici. A lire les derniers tomes sortis, j'ai l'impression de lire une histoire à la Hélène et les Garçons (untel sort avec untel, s'engueule, se rabiboche, etc...), les femmes se retrouvent torse nu à la première occasion, etc etc... Bref, l'interêt de l'aventure et de l'exploration laisse trop la place à une suite d'histoires façon roman-photo dont franchement je me fous totalement.
Je suis donc déçu pour le moment mais j'attends encore de voir la suite pour juger pour de bon la série.

Après avoir achevé la série :
Maintenant que j'ai lu le dernier tome, je confirme : je suis déçu. Gavé des histoires de petites culottes de Kim et ses copines, lassé du dessin même s'il reste plaisant à lire, j'ai surtout trouvé très moyenne la rencontre du dernier tome. A nouveau, il en ressort un aspect gnan-gnan ou "SF facile et grand public" que je n'apprécie pas.

Nom série  Berserk  posté le 26/12/2005 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Si on lit les avis de ceux qui ont aimé cette série ci-dessous, Berserk devient bien à partir du tome 4. Formidable... Je suis content d'avoir lu uniquement les premiers tomes alors... Mais en tout cas, je m'arrêterais quand même là : s'il faut se payer des tranches d'histoires complètement nulles pour enfin trouver quelque chose de potable, je préfère ne pas acheter voire ne pas lire du tout plus avant cette série.

Soyons honnête, j'ai entamé la lecture de Berserk en étant persuadé que je détesterai.
Déjà, j'ai trouvé le dessin franchement mauvais dès les premières planches. Encrage baveux, poses figées, dessin simpliste. Il parait que ça s'améliore au fil de la série mais je vais me répêter : je ne vois pas l'interêt de se taper des pages et des pages de mauvais dessins en espérant que ça finisse par s'améliorer 20 tomes plus tard.

Ensuite, l'histoire... Violence, ultra-violence, personnage "brutal, à la fois héroïque et noir, insensible mais mystérieux car il cache un grand secret" (follement original : un personnage sur deux est comme ça parmi les joueurs de jeux de rôles Heroic-Fantasy que je connais), grands méchants super ignobles (vas-y que je te bouffe des enfants et que j'empale les jeunes vierges) de plus en plus puissants, et bastons. OK, au fil des tomes, le récit et les personnages gagnent en profondeur mais... je ne vois pas l'interêt de se taper des pages et des pages de mauvaise histoire en espérant que ça finisse par s'améliorer 20 tomes plus tard.
Seul point positif qui m'a fait finalement parcourir ces quelques tomes que j'ai lus sans lâcher en cours de lecture, la narration n'est pas si mauvaise et le personnage de Puck permet d'ajouter la touche d'humour et de contre-poids au personnage de Guts pour que je ne considère pas Berserk comme aussi con que Ken le survivant même si c'est largement aussi bourrin.

Nom série  Au Temps de Botchan  posté le 20/07/2005 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne remplissais pas les critères majeurs préalables à la lecture de ce manga : je ne connaissais absolument pas ce livre qui s'appelle "Botchan" (c'est quoi comme bouquin ? C'est bien un bouquin d'ailleurs ?), je n'avais jamais entendu le nom de Natsume Sôseki et ce que je connaissais de l'ère Meiji, je le connaissais en partie grâce au film le Dernier Samourai : autant dire donc que je partais avec des bases bien vides pour lire un manga aussi précis et documenté que Au Temps de Botchan.
Car ce manga est véritablement une thèse historique, ou du moins une biographie réelle, précise et très bien documentée d'un écrivain précis, à une époque donnée et dans un entourage réel et issu en partie de livres d'histoires.
Et pourtant, autant je n'ai pas accroché à Kaze No Sho du même Taniguchi car j'ai été perdu dans la complexité et les références historiques nombreuses de ce manga-là, autant j'ai assez apprécié ma lecture de Au Temps de Botchan.
Taniguchi a un dessin vraiment excellent et que je trouve très occidental en fait, autant dans son style que dans sa mise en page. J'ai donc d'autant plus de facilité et de plaisir à lire ce manga.
Et Sekikawa et lui ont réussi à me faire pénétrer dans une époque dont je connaissais rien, avec une flopée de personnages historiques dont je ne connaissais rien et des anecdotes réelles et bien précises qui auraient eu tout lieu de me sembler rébarbatives si elles n'avaient pas été racontées avec talent.

Ce manga est un manga historique, bourré de références et de personnages célèbres (célèbres du moins pour ceux qui s'intéresse de près à la littérature et la politique du début du 20e siècle au Japon) : il est donc très très loin d'une histoire d'aventure qui pourrait captiver le lecteur lambda. C'est un manga sérieux, très travaillé au niveau de la documentation, à même de passionner l'amateur d'histoire littéraire du Japon (d'où le conseil d'achat) mais qui pourrait sans aucun doute ennuyer lourdement quelqu'un à la recherche d'un simple manga de divertissement.

Nom série  Aria  posté le 21/11/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série qui m'a toujours semblé curieuse.
Le dessin y fait vieillot, le style des années 70 du journal Tintin, je dirais.
Les scénarios sont parfois bons, parfois un peu simplistes.
Les personnages sont souvent peu fouillés et ont des réactions bien souvent niaises. Et concernant l'héroïne elle-même, elle est dans la grande majorité des albums le symbole de l'héroïne "loyale bonne", toujours gentille, toujours compréhensive, cherchant à aider tout le monde et à tout arranger... C'en est parfois agaçant de naïveté.

Néanmoins, les histoires se lisent bien et toute la série est agréable.
C'est une série que j'emprunte facilement en bibliothèque par exemple, mais dont je déconseille l'achat non seulement parce qu'il y a trop de tomes, mais aussi parce que je ne peux pas dire qu'un unique tome vaille la peine en lui-même d'être acheté.

Nom série  Basara  posté le 07/10/2004 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
"Une série qu'on aime ou qu'on rejette en bloc" ? "Une série pour laquelle il est difficile de passer au delà du premier tome et demi" ?
Je confirme ! Je n'en supporte plus la lecture avant même la fin du tome 1 !

Déjà je trouve le dessin tout simplement moche. Les personnages sont réduits à 2-3 traits dans un style manga "visage long - nez ultra-fin" qui rendent les persos presque méconnaissables auxquels s'ajoutent des yeux tellement gigantesques et rendus réalistes que c'en est presque effrayant tant c'est moche. Quant aux décors, ils sont tout simplement vides ou bien réduits à des superbes paysages de... désert vide et moche. De même, la mise en page et la narration sont confuses et parfois difficiles à comprendre.

Et ensuite l'histoire... Un scénario qu'un enfant aurait pu aussi bien imaginer. Une jolie fille prend la place de son frère jumeau pour devenir l'Elu qui va sauver un Japon Post-Cataclysimique du joug de méchants tyrans, mais attention elle va tomber amoureuse de son pire ennemi, un des méchants rois, mais ni l'un ni l'autre ne sauront dès le départ de qui ils sont vraiment tombés amoureux. On sent poindre le cruel dilemme, ah !
La confusion du récit, les facilités scénaristiques à la pelle et surtout cette impression de déjà-vu complet et total qui me faisait deviner l'histoire de tout le tome 1 dès les 10 premières pages lues, ça m'a complètement gavé. J'ai eu un mal fou à lire les dernières pages tant j'ai décroché complètement.
Seul point positif, est-ce la traduction qui est ratée ou bien les dialogues qui sont faits exprès, quoiqu'il en soit j'en ai trouvé certains hilarants tant ils étaient risibles !
Quelques exemples :

- "Est-ce une femme qui aime les concombres ?"

- Dit façon "On m'appelle le chevalier blanc" sauf que là c'est dit avec sérieux : "Je suis... le fier seigneur bleu du désert !"

- Dialogue entre deux hommes qui se connaissent à peine :
"J'aurais aimé que tu sois une femme."
"Ah ? Désolé."


En parlant du grand méchant roi qui vient tout juste d'essuyer une défaite désagréable : "Il est gentil avec son cheval..."

Bref, j'ai trouvé ça vraiment mauvais. Pas méchamment mauvais, pas détestable, mais mauvais... Nul même... Et je n'ai pas envie du tout de continuer cette série.

Nom série  Au fond du rêve  posté le 16/09/2006 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note approximative : 3.5/5

La BD chinoise ne cesse de me surprendre. Parfois directement inspirée du manga pour des albums comme La Quête de l'Esprit Céleste, parfois très proche du franco-belge pour des albums comme L'Envol, parfois dans un style totalement à part comme My street, Au fond du rêve est pour sa part très proche du style comics fantastique dans son graphisme et son scénario.

Le dessin de Zhang Xiao Yu est bon. Comme dit plus haut, les planches de cet album rappellent certains comics modernes, avec des décors relativement épurés et des personnages travaillés et dynamiques. Zhang Xiao Yu se permet en outre quelques essais de mise en page et de dessin et offre ainsi certaines planches très réussies. Seules les couleurs ne sont pas toujours à la hauteur mais ce n'est guère gênant.

L'histoire, quant à elle, mélange science-fiction et fantasy dans un scénario qui, s'il ne marque pas par son originalité, est bien construit et prenant.
C'est l'histoire d'un homme qui entre dans le rêve d'un autre, rêve composé de guerriers et de créatures d'heroic-fantasy, et qui va user de toute son imagination pour manipuler les éléments du rêve et y apporter une petite touche de folie et d'amusement, faisant apparaître par exemple des hélicoptères de combats pour combattre des dragons. Le scénario ne se complique pas la tâche dans ce monde où tout est possible, mais ça n'en reste pas moins prenant et amusant à la lecture. L'auteur n'hésite en effet pas à jouer à la fois la touche de l'aventure mais aussi de l'humour, notamment sur le final. Quelques moments d'action assez bourrins sont ainsi contre-balancés par le fait que l'auteur ne prend pas son histoire au sérieux et use d'un personnage principal qui voit la vie avec le sourire.

En outre, cette BD a le gros avantage de tenir en un unique one-shot d'une soixantaine de pages. Dans ce nombre de pages limité, le scénario est suffisamment dense et bénéficie en outre d'une introduction et d'une bonne conclusion. Un récit très bien structuré, rythmé et prenant juste comme il faut pour passer un bon moment de lecture.

Un beau cocktail de genres sous la forme d'une BD cartonnée au format franco-belge pour un contenu sous forme de comics à la chinoise, qui plaira cependant peut-être plus au lectorat masculin que féminin.

Nom série  Astérix  posté le 17/10/2003 (dernière MAJ le 28/10/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oui, évidemment, "Astérix" est LA référence BD francophone d'humour et d'aventures (avec De Cape et de Crocs, désormais).
Autant les tous premiers albums ont plutôt mal vieilli ("Astérix le Gaulois", "La Serpe d'Or"...) et les derniers baissent franchement de qualité, autant la plupart des autres se lisent et se relisent avec délectation et bonne humeur, et ce à tout âge. Il y a tellement de bons mots, de références devenus cultes, d'humour potache et sans âge... Ces dizaines d'albums là trouvent leur place dans n'importe quelle bédéthèque !
Et puis viennent les tous derniers albums, et là, ça tombe de ce piédestal géant sur lequel Astérix était monté. Quel dommage d'entâcher une série qui avait tout pour être parfaite... Le tome 33 a été pour beaucoup et pour moi le symbôle de la déchéance de la série. Sincèrement, je préfère occulter cet album de la série quand je pense à Astérix.
Ce sont ces tous premiers albums ainsi que les tous derniers qui me font éviter la note maximale sur cette série, mais de nos jours, qui ne sait pas qu'Astérix est un monument de la BD ?

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 248 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque