Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 2252 avis et 520 séries (Note moyenne: 2.96)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Julien Boisvert  posté le 04/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Julien Boisvert, jeune homme sans ambition éteint par une mère égocentrique et couvé par trois petits vieux surprotecteurs, découvre le monde et se découvre lui-même au fil des tomes. Premier épisode en Afrique, deuxième sur une île britannique, troisième au Mexique et les USA pour conclure.

Au cours de ses pérégrinations, Julien perdra sa naïveté et apprendra à assumer ses responsabilités. Le héros est très attachant, simple et humain. Les seconds rôles sont à son image : rares sont les réels méchants et bien souvent un acte violent s’explique par la détresse de son auteur. C’est un peu simpliste mais un nuage de bonté dans un monde de brutes, ça fait quand même du bien. On oscille constamment entre comédie et drame, mais le positif finit toujours par l’emporter.

Une série très agréable à lire servie par un dessin tout en rondeur très réussi. Simple et sympathique.

Nom série  Lulu Femme Nue  posté le 04/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Fantastique diptyque que ce Lulu femme nue !

Comme souvent avec Etienne Davodeau, tout démarre d’une réaction décalée face à une situation quotidienne. Ici, Lulu, personnage central du récit, décide de tout plaquer après un échec lors d’un entretien d’embauche. Adieu mari, enfants, confort et sécurité, bonjour l’aventure.

Cette errance nous sera contée par son entourage, réuni pour une raison qui ne s’éclairera qu’au fil du récit. Cette narration est, tour à tour, simple, humaine, intrigante, émouvante, drôle, touchante. Davodeau joue constamment sur le fil du rasoir, son récit peut à tout instant verser dans le grotesque, dans le caricatural et, pourtant, jamais ce n’est le cas. Non, simplement, je suis touché par ses personnages aussi improbables que proches de moi, aussi décalés qu’anodins. Cette écriture très fine, tant dans l’art de dresser des portraits que dans celui de distiller un suspense, est l’atout principal du récit.

Pour une fois, le dessin n’est pas en reste ! D’habitude, l’artiste se contente d’illustrer ses récits, mais, depuis Chute de Vélo, Davodeau a réussi à imposer son style dépouillé et à lui insuffler un charme réel qui tient dans l’adéquation entre la simplicité du trait et l’humanité des histoires. La colorisation pastel enrobe l’objet d’une nouvelle couche de douceur.

Finalement, mon seul problème est de savoir si je vais accorder un 4 ou un 5 à cette œuvre. Franchement bien, cette bande dessinée l’est, assurément. A-t-elle le potentiel pour devenir culte ? Marquera t’elle l’histoire de la bande dessinée ? Je suis en tous les cas convaincu qu’elle marquera une étape importante dans la carrière d’Etienne Davodeau … et comme je considère Davodeau comme l’une des personnalités les plus intéressantes de la bande dessinée actuelle, je tranche définitivement pour le « culte ».

Nom série  Fanchon  posté le 04/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A la mort de la mère de Fanchon, Séverin revient dans le village de son enfance, espérant bien retrouver cette dernière. Mais Fanchon a disparu depuis longtemps sans laisser de trace. Alors, qui a dessiné ce sigle sur le faire-part de Séverin ?

Classique ? Oui, bien sûr, comme tout ce que fait Servais, à commencer par son dessin. En effet, il est difficile de faire plus académique mais ce dessin, je l’adore. De plus, Jean-Claude Servais partage le même environnement que moi et je me retrouve dans les lieux qu’il dessine. La Gaume, l’Ardenne, la nature n’ont pas de secrets pour lui, cela se sent et se ressent. C’est authentique.

Les histoires de Servais, par contre sont très inégales. Ici, nous avons heureusement droit au meilleur : l’intrigue, pourtant cousue de fil blanc, est bien menée et tient en haleine jusqu’au bout. Mais ce sont surtout ces détails qui fleurent bon la campagne qui m’accrochent et me tiennent jusqu’au bout de l’ouvrage. Avec Servais, nous entrons réellement dans un village. Chaque maison, chaque place, chaque arbre existe (du moins c’est l’impression qu’ils me donnent).

Académique et sans réelle surprise mais de qualité ! (et quelle qualité !!!)

Nom série  Le Bar du vieux Français  posté le 04/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avant toute chose, je n’accroche absolument pas au dessin de Stassen. Le trait est gros, les couleurs semblent plaquées à la truelle, l’influence de l’art africain est évidente et je n’y suis pas sensible. Je dois toutefois reconnaître que dans le cas présent, il s’adapte totalement au récit de Denis Lapière.

Ce dernier est le point fort de cette bd. L’idée de ces courses croisées entre un enfant d’Afrique rêvant de l’Europe et une jeune Magrébine désireuse de retrouver ses racines est brillante. Les personnages sont bien développés et touchants de véracité. L’intrigue avance bien et l’album se clôture sur un point d’interrogation. Une belle histoire d'amour, un narrateur mystérieux et amusant, de l'exotisme, de la tendresse. Que demander de plus ? Certes, il y a bien quelques clichés (inévitables dans ce type de récit parce qu’ils correspondent à une réalité) mais la qualité d’ensemble est indéniable.

Du bel ouvrage.

Nom série  Charly  posté le 04/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série se compose d'un premier cycle qui se termine avec ''Le Piège'', d'un deuxième qui débute avec "Cauchemars" et se termine avec "l'Innocence", et après ce dernier, d'histoires en un volume pour, enfin, recommencer un cycle avec "Assassin !". Je pense que chaque époque mérite une chronique séparée. Dont acte :

- La première époque tourne autour d'un jouet que Charly a reçu de son père. Cet engin spatial se révèle très vite "habité". L'idée n'est pas la plus originale qui soit mais la façon dont elle est traitée est intéressante. En effet, rien n'est épargnée au héros, pas même la perte d'un être cher. Ce qui, dans une série grand public comme celle-ci, est assez rare. De plus, Charly ne présente pas que des bons cotés, il peut se révéler caractériel ou cruel, comme tout enfant de cet âge. Le dessin de Magda, réaliste et très doux, est une vraie bénédiction. Le scénario, quant à lui, multiplie les pistes au risque de parfois s'égarer. L'ensemble reste cependant cohérent, rythmé et surprenant. Un très bon premier cycle.

- La deuxième époque voit Charly essayer de se défaire de ses démons. L'enfant évolue et devient adolescent. C'est très intéressant car peu de séries font réellement vieillir leur héros (sans parler d’un Michel Vaillant). Ce cycle est cependant, à mon avis, une façon pour ses auteurs de tirer la page et ne me convainc pas totalement. Il fallait sans doute en passer par là pour voir Charly devenir adolescent et pour refermer définitivement certaines portes ouvertes dans le premier cycle mais j'ai failli décrocher après l’Innocence. Le dessin reste cependant très bon et le scénario n'est pas vraiment mauvais. Il déçoit surtout parce qu’il est inférieur au premier cycle. Une période transitionnelle donc, comme l’adolescence de Charly.

- La suite voit Charly grandir et entretenir ce "don" dont il se serait bien passé. Il essaye d'en faire bon usage et de rester en accord avec ses sentiments et son éducation. Les intrigues sont toujours teintées de fantastique mais le héros, plutôt que de subir les événements, comme dans le premier cycle, ou d’en souffrir, comme dans le deuxième, devient de plus en plus actif. Il ne se transforme pas en super héros pour la cause et demeure profondément humain. Je ne peux m’empêcher de penser à un film comme « le 6ème sens » à l’occasion de l’un ou l’autre titre. Les histoires gagnent en diversité sans s’écarter du canevas initial. Le dessin reste égal à lui-même, c’est-à-dire excellent de réalisme et de lisibilité.

- Quatrième époque et nouveau cycle : Charly s’interroge de plus en plus sur ce don et ce qu’il peut en faire. Assisterions-nous à la naissance d’un super-héros à l’européenne ? Voilà qui serait audacieux.

Voici donc une série qui voit au fil des albums son héros évoluer tant mentalement que physiquement. Un parti pris courageux qui aura posé quelques difficultés scénaristiques mais qui, au final, aura enrichi Charly d’une part de vérité, d’humanité qui offre un contrepoids à une série avant tout dédiée au fantastique. C’est, à mes yeux, la plus grande réussite de cette série. Les périodes sont inégales et, personnellement, je préfère le premier cycle et les histoires en un volume, mais l’ensemble est de qualité. Un bon 3,5/5.

Nom série  Holmes  posté le 02/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un plaisir de revoir Cecil au dessin. J'avais déjà fortement apprécié son coup de pinceau dans Le Réseau Bombyce et je le retrouve avec grand plaisir ici. Le fait que le choix des couleurs se résume au noir et blanc ou au sépia (et exceptionnellement un peu de couleur) ne me dérange absolument pas car il donne un côté sombre à l'intrigue.

Au niveau de celle-ci, malheureusement, je ne partage pas l'enthousiasme général. Utiliser un personnage aussi connu que Sherlock Holmes, et encore plus son décès, est très culotté, mais le scénario me semble léger et j'espère que Brunschwig me surprendra dans le troisième tome car, au vu de tous les éléments déjà reçus jusqu'ici, je ne m'attends plus à de grandes révélations. L'intrigue avance effectivement beaucoup trop vite à mon goût.

Le volume du deuxième tome est un second objet d'insatisfaction. Il y a vraiment peu de matière, au propre comme au figuré. Un seul volume reprenant les première et deuxième parties m'aurait paru plus logique, mais ma logique n'est pas celle d'un commerçant.

Ces deux éléments m'incitent à ne mettre qu'un "pas mal", en espérant que je réviserai mon jugement pour la suite.

Nom série  Un après-midi un peu couvert  posté le 02/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand Pierre rejoint son amie sur l'île où elle travaille, il espère passer l'après-midi avec elle. Mais un rendez-vous professionnel bouleverse ce programme et oblige Pierre à meubler cet après-midi en se promenant sur l'île.

Au fil des rencontres, Pierre va découvrir le climat tendu qui règne sur cette île et, au travers des problèmes rencontrés par les habitants, s'interroger sur ses propres faiblesses.

Si j'apprécie la progression narrative de cette bd, je regrette la facilité avec laquelle le héros parvient à entrer en contact avec les îliens. En effet, que de rencontres en une seule après-midi !

Hormis cet aspect, un autre détail m'a déçu. Le dessin, réaliste mais très simple est parfois réellement trop sommaire et certain visages en arrière plan ne sont carrément pas détaillés. Manque de temps ? Volonté de centrer la lecture sur le héros ? Fainéantise ? Je ne sais pas mais ce manque de finition nuit à la qualité d'ensemble. Et c'est d'autant plus regrettable que Philippe Squarzoni a un joli coup de plume.

Passons au positif (et il y en a !).

La psychologie du héros est bien présentée et la progression du récit est très intéressante, pour arriver à une conclusion que rien ne laisse présager dans les premières pages. On se laisse réellement emporter par ce récit en se demandant où l'auteur veut nous mener.

Le climat, très bien rendu par les couleurs sépia, correspond tout à fait au titre du livre et cette ambiance douce amère m'a plu.

La mentalité qu'il peut régner sur une île est très bien résumée en peu de mots et en beaucoup de non-dits. Les seconds rôles semblent avoir réellement de la matière, ils ne sont pas superficiels et apportent une vraie profondeur au récit.

En résumé, ce bon récit, servit par un bon dessin et desservi par quelques facilités, tant narratives que graphiques, plaira sans doute au jeune adulte mélancolique qui sommeille en nous.

Nom série  Que du bonheur !  posté le 02/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Retrouvant ses personnages de Germain et nous 20 ans plus tard, Frédéric Jannin nous ressert la même recette mais les ados sont maintenant devenus parents, comme les lecteurs sans doute. C'était une bonne idée et le regard de Jannin est toujours pertinent, son trait toujours aussi vif mais les bons gags se font quand même plus rares et le niveau chute dès le troisième tome. Je regrette également ces couleurs informatisées trop artificielles pour un trait qui fleure si bon l'artisanat. En effet, à mon avis, une couleur synthétique ne peut convenir à ce trait vif, nerveux, comme jeté sur le papier.

Mais, en fait, le gros problème est que, si, à l'époque, je m'identifiais totalement aux jeunes de Germain et nous, je ne me reconnais plus qu'occasionnellement dans les parents de "Que du bonheur". Je n'ai donc plus aussi souvent le plaisir de me moquer de moi-même et de mes petits travers, et cela me manque.

Nom série  Les Amis de Saltiel  posté le 28/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Première oeuvre (si je ne me trompe) d'un Etienne Davodeau encore balbutiant (nous sommes au début des années '90), les Amis de Saltiel posent déjà les balises de son oeuvre : l'étude, l'analyse de personnages dans ce qu'ils ont d'humain et de fragile. Le dessin est encore hésitant mais progressera très vite (quelle différence entre le premier et le troisième tome !!), les intrigues sont encore un peu maladroite mais les protagonistes sont déjà furieusement sympathiques et attachants. Au fil des albums, les intrigues tendront d'ailleurs à se simplifier et Etienne Davodeau se consacrera de plus en plus à la psychologie des personnages et aux petits faits de la vie quotidienne, domaines dans lesquels il excelle. J'avoue un faible pour "Les Naufrageurs", dans lequel l'auteur exploite déjà l'idée de vacances entre vieux amis, idée qu'il reprendra pour Quelques jours avec un menteur.

Grand fan d'Etienne Davodeau, ce ne sont cependant pas les albums que je conseillerai à un nouveau lecteur mais si vous désirez compléter votre collection, ces albums ne font pas tache dans l'oeuvre de l'auteur, à condition de les considérer comme des oeuvres de jeunesse.

Nom série  Le cahier bleu  posté le 28/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le Cahier bleu raconte de manière peu banale une histoire d'amour finalement très classique. Une jeune femme, belle et intelligente quoiqu'un peu bornée, charme deux amis par sa simple apparition (mais quelle apparition !) au travers d'une fenêtre. Les deux amis ont des caractères opposés : l'un est extraverti et volubile, l'autre introverti et profond. Devinez qui finira par séduire la belle. Rien de bien original en somme ? A voir, car le découpage (on vit trois fois la même histoire au travers des yeux de chacun des protagonistes), le ton employé (mélancolique, voire amer), le dessin de Juillard (les regards) et la "trouvaille" du cahier (journal intime de Victor) rendent cette histoire très réussie. J'aurais mis un quatre sans hésiter si...

Après la pluie est la "suite" du Cahier bleu. Du moins en théorie car Louise et Victor ne font qu'introduire l'histoire d'Abel en fournissant à celui-ci la photo, point de départ d'une enquête qui le mènera à son vieil ami, Tristan. Une enquête malheureusement linéaire et empruntant des raccourcis trop faciles pour m'intéresser. La façon dont Abel découvrira le lieu de villégiature de Tristan en est un bel exemple, le double rôle de Eve en est un autre. André Juillard dessine toujours aussi bien mais ce n'est pas suffisant. En matière de bd, j'ai coutume de dire que c'est le dessin qui accroche mais c'est l'histoire qui captive. Et, ici, l'histoire est tout sauf captivante. Les personnages de Tristan et de Clara sont trop peu développés pour que je me sente concerné par leur sort, le héros est sympathique, sans plus et le scénario bancal. Une grosse déception et un volume que je coterais d'un "deux" dans mes bons jours.

Une cote de trois pour l'ensemble mais un achat conseillé pour le premier tome, vraiment bien fait selon moi. Le second est, par contre, à oublier.

Nom série  Harry Dickson (Soleil)  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Harry Dickson, génial et cultivé détective, mais oh ! combien prétentieux, affronte au fil de ces enquêtes les forces du mal sous toutes leurs formes. On retrouve ici l'esprit qui animait une série comme Mycroft Inquisitor, à savoir une certaine ironie vis-à-vis de ces héros infaillibles. Et c'est ce que j'aime !

Le dessin, dans un style réaliste, vaut particulièrement par son découpage, ce qui n'en facilite pas toujours la lecture, malheureusement. Le même décor sert en effet souvent pour plusieurs cases et la lecture des bulles apparait alors parfois dans un ordre illogique. Les scenarii sont souvent bien construits, ce qui rend l'histoire plaisante. Les personnages (le détective, son assistant, la journaliste, le policier, que du grand classique en quelque sorte pour ce type de bd) sont caricaturaux, mais c'est tout à fait assumé de part l'esprit de (légère) dérision qui plane sur cette série.

La série, si elle reprend le personnage cher à Jean Ray, ne propose pas d'adaptations de textes existants. Il s'agit donc d'histoires originales qui respectent le côté fantastique des nouvelles mais offrent bien plus de second degré.

Si les aventures à la Carland Cross vous attirent et que vous n'avez rien contre le second degrés anglais (donc léger comme un nuage de lait dans une tasse de thé), alors cette série pourrait vous plaire. Attention toutefois que les scenarii ont au fil des volumes un goût de déjà-vu de plus en plus prononcé.

Nom série  Clifton  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au départ, le colonel Clifton était un enfant de Macherot. On peut d'ailleurs retrouver ces albums dans une intégrale parue récemment. Les scénarios y étaient naïfs et souvent décousus (ils souffraient en fait du même mal que beaucoup de séries avant tout créées pour remplir un magazine et imaginées au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire), mais la galerie de personnages y était déjà des plus réussies. Turk et De Groot ont donc hérité d'un héros qu'ils n'ont pas créé. Il leur faudra quelques tomes pour se débarrasser des éléments un peu trop encombrants de l'héritage (le côté fantastique, par exemple, n'est plus présent que dans le premier tome, le parapluie truffé de gadget ne sera plus employé systématiquement, pour finalement disparaître, comme l'imperméable pare-balles), ce que leur reprocheront les fans de l'original, ... dont je ne fait pas partie. En effet, dans son style, avec son caractère bougon, son flegme britannique tout relatif et ses enquêtes comico-policières, Clifton est pour moi une réelle réussite. Et les scénarios du duo sont bien mieux construits que ceux du créateur du personnage.

Le dessin (du pur franco-belge à gros nez et en ligne claire) est de qualité, les intrigues, variées, combinent joliment humour et suspense, le héros est très attachant, les seconds rôles sympathiques. Les références à la culture anglaise sont traitées sur le mode humoristique (un toast servi à 43° au lieu des 42,6° est considéré comme une grande offense). Tout pour plaire, en somme. Même si j'avoue préférer les épisodes les plus anciens (jusqu'au tome 8.), je pense que c'est avant tout dû à la nostalgie d'une époque qu'à une réelle perte de qualité.

Bedu signera lui aussi quelques albums de qualité (dont le clan Mc Gregor). Je suis par contre moins convaincu par la reprise du personnage par Rodrigue mais, comme je le disais, mon propre vieillissement (qui a dit décrépitude ?) y est sans doute pour quelque chose.

Une chouette bd pour les jeunes adolescents.

Nom série  Vauriens  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un postulat de départ intéressant, un dessin bien dans la lignée de l'Heroic-Fantasy européenne actuelle (en moins humoristique) et qui évolue bien au fil des albums, un scénario dense et bien construit. Les divers éléments de l'intrigue prennent du temps à se mettre en place (sans qu'il faille relire trois fois chaque épisode pour en comprendre le sens) pour un final comme je les aime : logique et non conventionnel.

Une bien belle histoire d'amour et d'aventure, finalement. Mention spéciale pour la couverture du troisième tome, que je trouve très (très (très)) réussie.

Nom série  Boulouloum et Guiliguili (Les Jungles Perdues)  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me permets de donner mon avis suite aux précédents commentaires. Cette série au nom ridicule mais amusant pour un jeune enfant (dites "Boulouloum et Guiliguili" à un enfant de 7 ans et s'il est semblable au mien, il ne pourra s'empêcher de sourire, tout en vous disant que "c'est ringard") a bercé mon enfance.

Oui, il s'agit d'un petit Tarzan et de son ami le gorille. Oui, les histoires sont enfantines (mais les scénarii ne sont pas inférieurs à ceux du Marsupilami). Oui, les méchants sont plus bêtes que méchants, et les gentils ... très gentils. Oui, la série s'est vite essoufflée. Oui, c'était ridicule de vouloir la renommer d'une manière plus adulte (alors qu'elle s'adresse aux 6-8 ans). Mais ... je surprends régulièrement mon fils à lire ces aventures (précieusement rangées dans le fonds de ma bibliothèque) et, franchement, je préfère le voir devant ces bd's que devant les Dragon Ball et autres "Pokémon".

Par conséquent, je ne peux que penser que cette série, aux aventures simples, au dessin agréable et à la morale bien pensante n'était finalement pas si mal que ça.

Nom série  Louison Cresson  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les Aventures de Louison Cresson ont essayé d'apporter une autre sorte d'humour à une époque où Raoul Cauvin (excellent scénariste au demeurant) trustait les pages du magazine "Spirou".

Le dessin est bien dans la ligne de l'éditeur mais plus proche d'un Fournier que d'un Laudec.

L'époque choisie (les années 50) est traitée avec nostalgie et tendresse. Les personnages sont attachants, les intrigues rigolotes, les seconds rôles irrésistibles (mention spéciale aux moines). Alors, pourquoi cette série n'a pas eu de succès ? Sans doute parce qu'elle s'adresse à des adultes ayant gardé leur âme d'enfant (et une bonne dose de naïveté), et non à de jeunes lecteurs, logiquement insensibles à la nostalgie des années 50.

Nom série  Le Grand fleuve  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette petite série traitait d'un sujet peu banal : le fleuve comme moyen de transport à une époque où la machine à vapeur ne faisait qu'apparaître. C'est là l'atout majeur du "Grand Fleuve". Le dessin ne sort pas du lot mais le soin apporté à la reconstitution historique est à souligner. De plus les personnages sont bien typés (trop peut-être), les intrigues bien ficelées (mais pas vraiment originales) et le rythme soutenu.

Un achat conseillé à condition de les trouver à bas prix, ce qui fut mon cas.

Nom série  Plus jamais ça  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un western original peuplé de personnages étonnants. Le scénario aurait pu convenir à un dessin réaliste mais c'est l'option "comique" (proche d'une série comme Les Innommables) qui a été adoptée, et, le premier moment de surprise passé, cela ne choque pas (avis personnel). Finalement, une petite oeuvre bien sympathique au final surprenant.

Un troisième tome est sorti. Je n'ai fait que le feuilleter car cela ressemble trop à une suite opportuniste. De plus le dessin y est plus brouillon.

Nom série  Mémoires d'un incapable  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Dès la première planche, on est happé par cet incapable, trop faible pour lutter contre quoi que ce soit, pas même contre sa propre folie. La structure en flash-back nous permet de comprendre comment ce minable petit personnage en est arrivé là, son combat contre sa conscience, ses lâchetés. Pourtant le portrait ne manque pas d'humour (noir, bien sûr) et l'histoire est moins "prise de tête" qu'elle pourrait le paraître.

A essayer, vraiment !!!

Nom série  Le Lièvre de Mars  posté le 21/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Commençons par le positif : une idée de départ intéressante et un rythme soutenu, du moins durant deux tomes. Pour le reste... un dessin auquel je n'ai jamais accroché (et les couvertures ne font pas exception), une absence totale de progression dans le scénario, des incohérences énormes, des miracles bateaux (un héros aux capacités pulmonaires inhumaines, une aveugle qui retrouve la vue, et bien d'autres...), une fin de série tellement ridicule que l'on se demande si c'est bien la fin (heureusement, oui !). A se demander si Patrick Cothias avait autre chose que son idée de base lorsqu'il a lancé cette série.

A éviter même si le premier tome est prenant, car il n'y a vraiment plus rien derrière.

Nom série  Eden (Paquet)  posté le 20/01/2009 (dernière MAJ le 21/01/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une oeuvre originale dans le style La Nef des fous en moins riche. Le dessin est très agréable, les personnages loufoques. L'univers dans lequel se déroule l'intrigue est riche et bien défini. Chaque volume semble devoir se dérouler dans un élément différent, le premier en terre, le deuxième dans les airs et le troisième dans l'eau (vu la fin du deuxième). Il ne manque pas grand chose pour faire de cette série une réelle réussite.

Malheureusement, après 2 tomes, il semblerait que les éditions Paquet aient abandonné la série. A vérifier avant de se lancer dans l'achat d'une saga qui se terminerait en eau de boudin. Seule raison pour laquelle je ne conseille pas l'achat de cette série.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 112 113 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque