Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5025 avis et 998 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Des Fourmis dans les jambes  posté le 24/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les bd traitant de la maladie bénéficient toujours d’un effet compassion de ma part. Pourtant, je me dois de juger objectivement une œuvre sans tomber dans le piège facile de l’émotion. Cette œuvre nous fait découvrir une maladie que je ne connaissais pas bien à savoir la sclérose en plaques.

L’auteur prendra également le soin d’éviter tous les clichés du genre. J’ai bien aimé la différence de traitement que subit notre héros de sa vie parisienne à sa nouvelle vie à Nantes. Est-ce des clichés ? Je ne le pense pas car cela sent beaucoup trop le vécu. Les parisiens n’apprécieront sans doute pas.

L’approche qui a été suivie est celle du réalisme et de rester optimiste à la manière du succès de cinéma Intouchable. Pour autant, même si la lecture a été plaisante, je n’ai pas autant apprécié que d’autres œuvres que j’ai lues par rapport à la maladie et autres souffrances. Par exemple, La Parenthèse m’avait littéralement scotché. Je ne peux pas dire que celle-ci m’a fait le même effet. Bref, je reste objectif dans mon jugement. Pas facile dans une époque de tous corrompus.

Nom série  Sept pistoleros  posté le 20/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Et on continue dans les séries concept avec la fin de la saison deux des Sept. Verdict ? Sept Pistoleros est une histoire finalement assez décousue. Les présentations se sont arrêtées au quatrième pistoleros. Les autres compteront pour du beurre. De toute façon, aucun ne va véritablement sortir du lot. On a droit à un véritable western à la sauce spaghetti.

La morale de l'histoire est que l'on peut vaincre ses ennemis par la ruse et une bonne stratégie. Nul n'a besoin d'une arme à feu. Il est vrai que cela va flinguer de tous les côtés. C'est même un peu trop bourrin. Pour autant, l'introduction tout comme le final seront réussis. Certes, il y a les références aux grands western de cinéma. Cependant, il n'y a rien de vraiment original. Les légendes de l'Ouest n'ont toujours pas fini de faire couler beaucoup de sang.

Nom série  L'Or de France  posté le 20/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le sujet est intéressant: pendant toute la durée de la guerre, mises à l'abri hors de l'Hexagone, les réserves d'or détenues par la Banque de France échappent à l'Allemagne et aux Alliés.

Les 254 tonnes de lingots et de pièces entreposées au siège, le deuxième plus gros stock mondial, constituent alors un patrimoine très convoité. Dès leur entrée dans Paris, les officiers du Reich tentent de s'en emparer. Une course contre la montre s'engage alors pour faire sortir le trésor de la métropole.

En l'espace d'un mois, 300 camions prennent la route. La marine prend le relais. A la fin de la guerre, seulement 395 kilos d'or manqueront à l'appel. Retour sur cette incroyable épopée avec ce diptyque qui retrace les faits de manière romancée mais tirée d'une histoire vraie mais peu connue.

Le défaut majeur de Pecau (le scénariste de L'Histoire Secrète) semble être le manque de fluidité de la narration avec des dialogues pompeux. Par ailleurs, les personnages se ressemblent presque tous ce qui n'aide pas à la compréhension de ce récit. C'est un dessin assez figé par moment qui reste en tout point très classique. Au final, on suivra tout de même l'intrigue car le sujet demeure intéressant.

Nom série  La Grande évasion - Le Labyrinthe  posté le 20/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Delcourt exploite avec vigueur le filon des séries thématiques. Après Biribi, voici le labyrinthe pour un concept basé sur l'évasion. Je crois qu'il y a unanimité pour dire que c'était une belle idée mais assez mal exploitée.

Une prison peut être également un labyrinthe mental dont il faut s'échapper. Ce n'est pas tant la complexité qui m'a rendu perplexe mais le traitement très chaotique. On ressort de cette lecture absolument pas convaincu du tout.

J'avoue avoir décroché vers la moitié de ma lecture même si je me suis forcé jusqu'à la fin pour croire à un miracle. Il est clair que Mathieu Gabella nous avait habitué à beaucoup mieux.

Nom série  Le Malvoulant  posté le 20/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire mâtinée de fantastique qui se révèle être seulement dans la moyenne des productions du genre. Le cadre est celui de la Vendée et de ses mystères. Or, le principal mystère sera à rechercher du côté de Sumatra ce qui va enlever un peu de charme à la série. J'avais bien aimé le début et un peu moins la suite. Trop d'invraisemblances et des pouvoirs de télékinésie qui seront assez peu employés.

Le second tome est graphiquement un peu différent du premier. Pourtant, le dessinateur et le coloriste sont les mêmes. Il y a eu des choix opérés qui ont changé la donne. Le premier tome était assez sombre au niveau des couleurs. Il y avait une ambiance un peu particulière qui s'est évaporé avec le second puis le troisième et dernier chapitre. Cela manque parfois de mouvement.

Au final, même si c'est classique, cela n'en demeure pas moins plaisant à lire grâce à une intrigue à rebondissement. Efficace mais peu surprenant...

Nom série  L'Hiver du dessinateur  posté le 16/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je suis un féru d’histoire et j’ai aimé jusqu’à présent les œuvres de cet auteur espagnol. Pour autant, je dois bien avouer que celle-ci ne passe pas. L’ennui s’est glissé dès les premières pages pour en devenir par la suite totalement insupportable.

Il manque tout simplement un scénario ou du moins un peu de piment qui nous ferait nous intéresser à ces cinq auteurs espagnols de bande dessinée voulant défier une maison d’édition estampillée d’état sous le régime dictatorial de Franco. Le format étant petit avec de petites cases, cela n’a pas aidé à la digestion.

Ma note sera sans aucun doute assez sévère pour une telle œuvre mais elle traduit le fait que je n’ai pas vraiment aimé car je n’ai pas accroché. Vraiment désolé.



Nom série  L'Evangile selon Satan  posté le 16/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Combien de thèses ésotériques remettant en cause les fondements même du christianisme ai-je pu lire ces dernières années ? Une vraie flopée ! Celle-ci ne fait pas exception à la règle suggérant qu’en réalité le Christ avait renié Dieu pour son rival Satan.

Tous les ingrédients du genre semblent être réunis dans cette bd. On utilise des flash-back dans le passé pour souligner que c’est un vieux combat qui va se prolonger dans notre présent. On utilise également les conflits de personnes entre le pape et les cardinaux rêvant d’accéder à cette fonction suprême. On utilise également une jeune fille en proie à des visions un peu étranges. Le tout ne donnera pas quelque chose de vraiment original. C’est archi vu. Il n’y a aucune touche. C’est presque un repompage de ce qui existe.

Par ailleurs, le dessin n’est pas réellement soigné. Bref, cela ne m’étonne pas que cette série soit considérée comme à l’abandon. Il n’y a plus rien à ajouter.

Nom série  La Française  posté le 14/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je partais sans a priori pour ce récit se déroulant à Buenos Aires et traitant du proxénétisme. Cependant, le scénario à force de patiner m'a fait lâcher prise. Bref, on s'ennuie mortellement malgré une trame non conventionnelle.

Le sujet paraissait intéressant avec ces françaises prostituées qui sont envoyées en Argentine pour leur qualité. L'assassinat d'un juge va être le prétexte à une enquête glauque dans le milieu mené par un journaliste. Il y aura une multiplication des points de vue et des intrigues.

J'ai eu beaucoup de patience sachant que Carlos Trillo, auteur argentin décédé il y a peu, signe cette bd. Néanmoins, rien n'y a fait.

Le dessin m'est apparu trop expressif avec des trognes peu avenantes. On se perd dans les déambulations des différents personnages. Dommage car la chronique sociale paraissait assez intéressante.

Nom série  La Ballade de Magdalena  posté le 14/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'introduction de cette aventure maritime est plutôt réussie. On a un bourgeois qui abandonne sa famille pour vivre des aventures exotiques en faisant le tour du monde. Ma première pensée est "mais quel peut-être l'homme qui fait cela à sa famille au nom de sa liberté individuelle". Cependant, comme on ne doit pas juger les gens, je m'abstiendrai par conséquent de dire ce que je pense. C'est le point de départ à une aventure qui nous entraîne dans les mers de Papouasie au commencement de la Première Guerre Mondiale.

La série est financée par My Major Company qui se lance dans la bd après la chanson (le fameux chanteur Grégoire). L'auteur avait déjà fait ses premières armes en tant que dessinateur avec la série Le Cycle d'Ostruce qui m'avait marqué par son originalité. J'avais apprécié le dessin ce qui est encore le cas dans un registre plus réaliste avec des décors maritimes somptueux. Par ailleurs, il ne se débrouille pas trop mal en sa qualité nouvelle de scénariste.

En effet, j'ai bien aimé certains personnages dont celui de l'abominable Lukian Bruckner. On remarquera que le titre de la série porte le nom de sa nièce qui pourtant apparaît comme assez effacée. On ne s'ennuiera pas une seconde car l'action semble omniprésente. Bref, cette ballade risque de durer un peu plus longtemps que prévu. On suivra cela avec intérêt.

Nom série  La Gröcha  posté le 14/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La gröcha est une bd désespérément noire quant à l'avenir de l'humanité. Sa couverture un peu rose bonbon n'est pas le meilleur choix pour refléter un contenu plutôt grave. Nous avons une famille qui a perdu leur petite fille victime d'une épidémie qui touche notre pays. C'est dans ce contexte un peu schizophrène que va évoluer notre couple en déshérence après la perte de cet être cher.

Je n'ai pas ressenti l'intensité de la dramaturgie de ce récit sans doute lié au fait qu'on n'arrive pas à s'attacher à ce couple qui se déchire violemment. La fin de cette histoire est sans appel et d'une noirceur qui peut terrifier. Le cadre était sans doute intéressant et à développer un peu plus or on va se concentrer sur l'intimité des personnages. Du coup, on perd de vue la portée universelle du rapport entre l'homme et la nature. Une oeuvre pas totalement aboutie mais qui demeure tout de même intéressante.

Nom série  Fatale  posté le 14/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai été attiré par un stickers sur la couverture indiquant la mention "Angoulême sélection 2013". Je m'aperçois une fois de plus que le jury a choisi une oeuvre qui ne méritait pas un tel honneur.

Je suis assez perplexe quant au choix de leur sélection. Il existe des milliers de bd qui paraissent chaque année. Je pense que malheureusement, le jury de sélection ne se contente que de lire un petit nombre d'oeuvres sans avoir une réelle connaissance du marché par manque de temps de lecture.

On entre dans une ambiance à la polar noir avec tous les stéréotypes du genre pour verser à la fin dans le fantastique gore. J'avoue ne pas avoir ni apprécié le scénario, ni apprécié le dessin trop étriqué dans de petites cases. Sans doute suis-je trop difficile. Ou peut-être que par ma diversité de lecture, j'arrive désormais à séparer le grain de l'ivraie.

Nom série  Batchalo  posté le 14/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je vais réparer une véritable injustice en postant cette série. Il faut dire que les roms ne sont pas très appréciés en Europe. On ne se soucie que très peu de leur sort. Ils sont les victimes d'une peur irrationnelle. Ils font l'objet de fantasme et de stéréotypes.

Constitués d'une multitude de groupes et de famille, les populations tziganes trouveraient leur origine dans le nord de l'Inde, région du Penjab, qu'ils auraient quitté au Xème siècle pour une raison inconnue. Depuis, ils ont sillonné le Proche-Orient puis plus tardivement l'Europe avec leurs roulottes.

Il faut savoir qu'ils ont également été les victimes des camps de concentration nazis durant la Seconde Guerre Mondiale. L'histoire de cette bd basée sur des faits réels commence en février 1939 en Bohême où des enfants sont enlevés. Un policier tchèque va joindre ses efforts pour les retrouver avec une communautés de roms. Malheureusement, ils vont être confrontés à l'horreur perpétuée par les nazis aidés de scientifiques acquis à leur maudite théorie sur les races.

Ce récit est non seulement très bien dessiné mais également bien scénarisé. Il y a un dosage parfait entre les faits historiques et l'intensité dramatique. L'auteur a réalisé un gros travail de recherche notamment au centre de documentation de la Fédération nationales des associations solidaires d'action avec les Tziganes et les Gens du voyage à Paris.

C'est une première pour le dessinateur mais quelle claque. La couverture est magnifique et traduit le ton sépia des 74 pages. Il a su nous captiver d'emblée par un dessin soigné. J'applaudis des deux mains pour un travail de haute qualité sur une belle histoire d'amour familiale.

Je ne vais pas reparler du devoir de mémoire qui semble gaver une partie des lecteurs. Cependant, cette bd permet de découvrir une partie moins connue, mais tout aussi macabre, des abominables actions nazies. Une bd sur un sujet difficile mais néanmoins nécessaire pour comprendre ce que ce peuple a subi. Et peut-être qu'après lecture se développera un sentiment nouveau : celui de les regarder sous un autre angle.

Nom série  Les Amazones  posté le 07/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas très bien le contexte de la guerre de Crimée qui a eu lieu de 1853 à 1856. Cette bd nous entraîne dans le camp des anglais où l'on va se concentrer sur un vieux général et un lieutenant en mission. On va découvrir que leurs adversaires sont des mercenaires à la solde des russes. Leur caractéristique: ce sont des femmes guerrières qui ne feront pas dans la dentelle.

Quand on pense aux amazones, on ne pense pas forcément aux Koumanes. Il aurait été sans doute souhaitable de trouver un autre titre pour ce diptyque. Il est clair que la fierté des hommes sera mise à rude épreuve. Est-ce une leçon d'humilité qui laisse à réfléchir ? Sans doute pour les tenants d'une pensée rétrograde dont je ne fais pas partie.

J'ai bien aimé le second tome bien qu'il soit encore plus sanglant avec pour thème la lutte de pouvoir. Le final du plus bel effet sera directement à relier avec la dernière case du premier tome. En conclusion, il s'agit là d'une oeuvre intéressante surtout sur le fond avec une exploration de l'âme humaine tout en finesse. Sur la forme, on appréciera l'intelligence de la construction. A découvrir pour les amateurs d'Histoire de guerre.

Nom série  Saria (Les Enfers)  posté le 07/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Deux grands noms: Dufaux au scénario et Serpieri au dessin. Le lecteur avait tout pour être heureux. Et pourtant, il manque quelque chose qui ferait véritablement décoller cette histoire. Le manichéisme sera de mise. Bref, peu d'originalité dans le scénario. On était habitué à mieux.

Au second tome, on change le nom de la série et on remplace également le dessinateur de la sérié érotique des Druuna. Le successeur se débrouillera fort bien avec des planches de bonne qualité. C'est un bel univers que cette Venise futuriste où le Doge s'accroche à son pouvoir.

En conclusion, c'est beau mais sans véritable saveur particulière.

Nom série  Juarez  posté le 07/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai entendu parler de cette ville au Mexique où les disparitions des femmes avoisinent des chiffres si impressionnants que l'on a de la peine à y croire. Et pourtant, il s'agit bien de la ville la plus dangereuse au monde surtout pour les femmes. La corruption a gangrené tous les niveaux de l'administration et de l'appareil d'état offrant une véritable impunité au crime. Une véritable guerre fait rage. C'est dans ce contexte qu'intervient cette histoire inspirée de faits réels.

Cette bd nous fait prendre conscience de comment cela se passe au Mexique. La libération récente de Florence Cassez nous a rappelé à cette réalité. Les enlèvements sont fréquents et les meurtres également. L'originalité sera dans la chute finale de ce one-shot. Il est vrai que je me suis posé une question au tout début qui aurait pu me mettre sur la piste. A lire malgré de grosses ficelles.

Nom série  Wunderwaffen  posté le 06/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette uchronie se déroule en 1946. L'Allemagne nazie n'a pas encore perdu la guerre grâce à des avions de combats en avance technologique sur les alliés. On pourrait y croire car on sait que les Allemands ont développé à la fin de la Seconde Guerre Mondiale des fusées qui préfiguraient des missiles balistiques. Avec un peu plus de temps, ils auraient peut-être inversé le cours des choses. Bref, cette uchronie repose sur des éléments crédibles.

Pour autant, il y a des choses difficiles à croire. Je passe sur le fait que le Führer voit dans notre héros un juif là où physiquement tout ressemble à un arien aux yeux bleus. Maintenant que les Américains possèdent la bombe atomique et qu'ils hésitent à rayer Berlin de la carte là où ils n'ont pas hésité à l'employer à Hiroshima, j'émets de sérieux doutes. L'arme atomique a été employée pour mettre fin à la guerre malgré toutes les atroces souffrances qu'elle a fait subir.

On verra ce titre comme une uchronie de plus qui conserve un peu son originalité. Il est dommage que l'histoire de ce pilote soit si niaise. Il ne suffit pas d'instaurer un contexte historique. Il faut donner vie à des personnages avec une psychologie plus poussée que l'aversion. Et puis, quand on déteste à ce point un régime, on le quitte. On ne va pas voir l'état major pour améliorer la qualité des armes de destruction!

Nom série  La Chenue  posté le 05/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La lecture de ce récit sur les secrets de famille dans la campagne profonde a été fort divertissante avec un dessin que j’ai fort apprécié. L’originalité vient du fait que cela va se jouer sur deux plans : la génération passée et la génération future dans un même présent. Les flash-back ne seront pas très nombreux. J’avoue avoir quand même eu du mal à comprendre tous les rouages de cette histoire, là où Giraud réussit parfaitement dans la collection Secrets chez Dupuis.

Comme dit, il y a tous les ingrédients d’un bon polar à commencer par des lettres anonymes qui menacent la jeune génération. On se rendra compte que c’est plutôt les vieux qui nous pourrissent encore la vie. Dans un village clos, cela ne pardonne pas. Les terres agricoles ont souvent donné lieu à des passions dévastatrices. On n’échappera pas à la règle une fois encore. Rancœur, quand tu nous tiens…

Au final, on quitte ce roman avec un léger pincement au cœur car on aurait aimé que cela se termine autrement. Cependant, jusqu’à preuve du contraire, c’est toujours l’auteur qui est aux commandes. En l’occurrence, il s’agit d’une veille nouvelle que Didier Convart avait laissée dans sa cave et que Jean-Blaise Djian va adapter.

J’aime de toute façon les histoires qui cachent de terribles secrets de famille entre les silences profonds et malsains et les sous-entendus mystérieux. Le cadre est certes bucolique pour des vacances estivales mais cela fleure bon le purin. Bref, une saga campagnarde d’une violence morale à toute épreuve.

Nom série  Grands anciens  posté le 03/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une nouvelle lecture de Moby-Dick qui nous est présentée de manière assez originale en faisant intervenir l'auteur même de l'oeuvre originale à savoir Melville. Il y a également un croisement avec le monstre mythologique du Kraken en instillant une ambiance inquiétante à la H.P. Lovecraft.

Si le dessin est fluide et détaillé et le scénario plutôt intelligent, il y a tout de même de sacrés défauts. On pourra tout d'abord s'interroger sur la motivation des marins à suivre un capitaine complètement obsédé par une folie destructrice. Je veux bien que cela passe une fois mais il remet une couche une deuxième et troisième fois et cela ne paraît plus très crédible...

L'action aura du mal à décoller. Le second tome apportera comme une sorte de délivrance. L'originalité proviendra des mélanges d'ambiance entre les différentes oeuvres traitant des monstres marins. Il y aura même un clin d'oeil au fameux Nautilus imaginé par Jules Verne et même à l'île au trésor de Stevenson. On replonge dans les romans d'aventures de la fin du XIXème siècle.

Nom série  Zigeuner  posté le 01/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd est une vraie réussite qui mérite la plus grande attention de la part des lecteurs. On va suivre l'ascension d'un jeune boxeur d'origine tzigane qui va devenir un vrai champion mais on va lui enlever très rapidement son titre.

En effet, le pays où il vit est l'Allemagne qui devient nazie en 1933 lorsque Hitler accède à la chancellerie. Que de destins ont été tragiquement mis à mal par le racisme d'une idéologie malsaine et criminelle ! Un champion non d'origine aryenne n'était pas acceptable pour eux. Et s'il faut tricher pour y arriver, cela sera fait sans scrupule...

Je ne connaissais pas cette histoire qui mêle le sport à la politique. C'est une bonne idée que de l'avoir adaptée en bande dessinée afin d'illustrer le fait que les nazis se sont emparés de tous les aspects de la vie pour changer leur société. Bref, le sport n'a pas échappé à cette violence aveugle.

Par ailleurs, j'ai bien aimé le trait du dessin avec une belle mise en couleurs. Les planches sont magnifiques et les combats sont réellement bien retranscrits. Il y a également tout le charme qui se dégage de notre héros à travers sa liaison avec la belle Olga.

Zigeuner signifie tzigane en allemand. Ils ont été massacrés comme les juifs dans les camps de concentration. Juste en raison de la race. On attend par conséquent le second acte avec impatience. On sait que tout cela va mal finir comme une tragédie grecque. En tout cas, c'est un bel hommage qui est rendu à un homme très courageux qui porte ses racines sans se renier.

Nom série  Le Mangeur d'âmes (La Bête du lac)  posté le 01/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une bd québécoise bien surprenante à plus d'un titre. C'est un véritable récit fantastique comme je les aime. On va se faire mener en bateau par une belle sirène vivant dans un lac dans une partie froide et isolée du Québec au début du XXème siècle.

La fin de ce premier tome donne envie d'en savoir un peu plus sur la fameuse porte que garde la bête du lac. Il y a beaucoup d'originalité dans la mise en scène. Et pourtant, cela ne sautait pas tout de suite aux yeux. J'avoue avoir été bluffé. Voilà un conte qui mérite toute notre attention avec des dessins et des dialogues de qualité. Cela emprunte à la fois aux légendes celtiques et à celles des amérindiens.

On espère voir la suite car ce tome ne possède pas de numérotation. Et surtout, on espère que la suite sera du même niveau sinon plus... Il apparaît que la série a changé de nom suite à des ventes décevantes et que le vocabulaire a été adapté au public français avec des expressions moins québecoises.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 252 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque