Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3269 avis et 455 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Nikopol  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 07/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est un chef d’œuvre de la BD de science-fiction pour beaucoup de bédéphiles. J’ai pourtant apprécié très moyennement.

Je reconnais cependant que le dessin de Bilal est très novateur avec des planches franchement magnifiques. L’univers ainsi crée est original. C’est un genre un peu « pseudo » intellectuel dont les subtilités échappent au lecteur moyen.

Ce genre de BD ne m’attire pas vraiment car le message que veut faire passer l’auteur n’est pas évident car il se perd dans des méandres obscurs qu'il semble être le seul à comprendre.

A vrai dire, je ne comprends pas le succès de cette série au milieu de beaucoup d’autres plus intéressantes car cohérentes. Peut-être également que beaucoup de choses m’échappent pour que je puisse apprécier pleinement cet univers ultra-complexe voir décalé.

Cependant, je suis désormais persuadé que le problème vient plutôt du manque de lisibilité dans le scénario de l’auteur. J’avoue l’avoir acquise par réflexe de collectionneur autrement je m’en serai bien passé.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 2.5/5 – Note Globale : 3.25/5

Nom série  Le dernier Troyen  posté le 27/03/2007 (dernière MAJ le 07/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il n’y a rien à faire : décidément j’aime réellement l’univers crée par Valérie Mangin ! Certes, cette BD est un cran en dessous du "Fléau des Dieux" mais pas beaucoup si on y regarde de plus près. Nous restons de toute façon dans le même univers puisque le dernier Troyen raconte la genèse de l’empire romain intergalactique dans un lointain passé.

Le dessin, le trait, les cadrages sont plus que corrects même si le premier tome souffre un peu d’un défaut de jeunesse tout à fait pardonnable. Je crois que je suis véritablement emballé par l’originalité du concept de transposer la mythologie grecque de l’Antiquité à un futur véritablement spatial. C’est très beau et passionnant à la fois. La réalisation est d’ailleurs très intelligente. De belles trouvailles en perspective !

On pourra juste regretter le rôle un peu détestable tenu par Ulysse. Le lecteur n’a sans doute pas l’habitude de voir un tel héros littéraire aussi malmené. Bon, il faut dire également que ce personnage va évoluer positivement ce qui sauve la mise.

On observera également une petite baisse de régime dans les tomes 4 et 5. Finalement, les auteurs parviendront à se ressaisir in extrémis dans le dernier tome qui clôt convenablement cette saga intergalactique d'un nouveau genre.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale: 4/5

Nom série  Acriboréa  posté le 03/04/2007 (dernière MAJ le 07/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les auteurs signent ici un script tout à fait original. Cette BD impressionne tout d'abord par sa virtuosité esthétique. Les planches de dessins sont d'une rare finesse et beauté. La colorisation est également très réussie.

Cette BD nous plonge au coeur du genre et inscrit la science-fiction dans un cadre particulièrement oppressant et peu réjouissant sur le devenir de l'humanité. Les idées sont très bien exploitées et elles ne manquent pas de tension.

Après un bon premier tome introductif qui nous plonge au coeur de l'action, la seconde partie semble souffrir d'un déficit d'explications tant elle diffère. Cependant, celle-ci est très vite comblée par un troisième tome très efficace qui satisfait aux exigences des lecteurs que nous sommes. Les deux derniers tomes confirment la qualité de cette série qui ne tombe pas dans le piège de la multiplication des chapitres sans fin.

Je conseille au lecteur de lire les 5 tomes d’une traite pour une meilleure compréhension de l’ensemble et des différents enjeux. C'est une belle démonstration sans appel. Nirvana garanti si vous aimez une science-fiction intelligente.

Note Dessin: 4.25/5 - Note Scénario: 3.75/5 - Note Globale: 4/5

Nom série  Star Wars - Clone Wars  posté le 21/09/2007 (dernière MAJ le 07/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Star Wars est l'une des sagas cinématographiques parmi mes préférés. C'est donc avec bonheur que je me suis plongé pour la première fois dans une série Bd traitant de l'univers inspiré par Georges Lucas. Cela perpétue un peu mon plaisir de fan.

J'ai bien apprécié le fait qu'au-delà de toutes ces batailles intergalactiques dans différents mondes, on s'intéresse également au côté humain des divers protagonistes. Vont 'ils basculer ou pas dans le côté obscur de la Force? Terrible dilemme pour certains d'entre eux tant la République est bien corrompue.

On retrouve les personnages principaux de la seconde trilogie mais on découvre également de nouveaux personnages au demeurant fort intéressant comme Quinlan Vos.

A partir du tome 5, j'ai senti que l'histoire devenait de plus en plus intéressante avec un dessin de qualité et des couleurs magnifiques. Le rendu est tout à fait impeccable et nous plonge dans cet univers galactique.

Je n'ai pas tellement apprécié le fait qu'il n'y ait pas un ordre chronologique plus précis entre les différents tomes. Ainsi, le tome 3 relate d'évènements se situant après le tome 4 qui opère un retour en arrière. Trop de découpage, série également trop longue. Il faut s'accrocher. Des noms à rallonge, un scénario confus par moment.

Au final, j'ai le sentiment qu'il n'y a pas de grandes révélations de ce que nous savons déjà. Bien sûr, il faut bien connaître l'univers Star Wars pour apprécier. Cependant dans l'ensemble, cette série est plutôt bien réussie.

Nom série  Ourachima le Brave  posté le 17/03/2008 (dernière MAJ le 06/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Merveilleux conte enfantin sur la "bravitude" dans le Japon de l'ère médiévale. Le dessin aux couleurs pastel m'a fait penser à des tableaux de Monet tant c'est magnifique !

Et là, je n'ai pas à me plaindre sur la parfaite lisibilité du message quelque peu moralisateur de l'auteur Nathalie Baudin venue du monde de l'illustration pour petits. J'applaudis à deux mains son excellent travail graphique ainsi que pour la simplicité de l'histoire, loin d'être naïve.

L'idée sous-entendue peut également nous concerner nous les adultes dans la vie de tous les jours sur par exemple les véritables amis, le fait de dire "non", les drogues, le fait d'affronter ses peurs etc...

J'ai littéralement adoré cette réplique de ce jeune garçon Ourachima qui rêve de devenir samouraï mais qui refuse de braver tous les dangers pour s'intégrer dans une bande : « Des amis qui te demandent de risquer ta vie ne sont pas de vrais amis ! ». Placée dans son contexte, cette réplique qui vous paraît anodine prend tout son éclat mais je ne souhaite pas ici tout dévoiler.

A vous de découvrir ce conte et de le partager avec vos enfants !

Nom série  Pilules bleues  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 06/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pilules bleues est un one shot en ‘noir et blanc’ relatant l’histoire d’un homme simple intégrant une famille composée d’une mère et de son jeune garçon tous deux séropositifs.

Nous avons là un véritable roman autobiographique d’une rare sensibilité sans tomber dans la mièvrerie et l’excès. Personnellement, outre le sujet traité réellement bien maîtrisé, je n’ai pas accrocher au premier abord sur le genre de cette BD. C'est peut-être lié au dessin qui est très éloigné des cases couleurs que j’affectionne. Je ne trouve pas également que ce format de poche qui fait un peu «manga» soit très approprié. Par ailleurs, je dois également dire que la dernière partie de ce récit notamment l’apparition du rhinocéros m’a paru totalement incongrue.

Cependant, au final, ce récit est bouleversant par sa justesse et la pudeur dans son appréhension de la maladie. Je trouve qu'il faut encourager les auteurs qui traitent dans la bd de sujet aussi délicat.

Note Dessin : 3.25/5 – Note Scénario : 4.25/5 – Note Globale : 3.75/5

Nom série  Voies off  posté le 02/07/2007 (dernière MAJ le 06/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela a le goût d'un polar, la couleur d'un polar... Cependant, il manque un peu le rythme et l'inspiration.

Ces dix petites histoires qui essayent de méditer en toute élégance sur les crimes tombent à chaque fois à plat dans une désuétude profonde. Il y a une bonne idée de départ qui est cependant "massacré" à chaque fois sans vouloir faire de méchants jeux de mots. Visiblement, une fois qu'on a compris le procédé, cela en devient un peu répétitif.

Je dois admettre qu'il y a bien une ou deux histoires qui sortent un peu du lot. Néanmoins, ce n'est pas assez pour susciter une quelconque admiration.

On a droit à une couverture toute droit sorti du jeu vidéo "GTA Vice City". Une déception palpable en perspective. Mais bon, c'est tout de même un exercice de style. J'ai effectué une relecture qui est mieux passé. Je vais me montrer indulgent dans ma notation car ce n'est quand même pas mauvais.

Nom série  La théorie du chaos  posté le 02/07/2007 (dernière MAJ le 06/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà un one shot qui est censé nous expliquer la théorie du chaos ou l'effet papillon : tout un programme !
C'est plutôt parfaitement raté et bâclé. Peut-être est-ce tout simplement lié à la difficulté d'un tel sujet pour une traduction graphique. J'essaye quand même de trouver des excuses à l'auteur qui a quand même eu une bonne idée de départ.

Non seulement l'enchaînement des situations est très peu crédible et se limite à des bagarres d'animaux sauvages mais l'idée de faire porter le chapeau à l'homme paraît alors tout à fait hors de propos. D'ailleurs, la dernière partie sur la "loi de Murphy" est une monumentale supercherie.

Cela se lit très rapidement et cela est vite oubliable.

Nom série  Vortex  posté le 06/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Vortex est une série qui aurait pu être vraiment passionnante et qui rate complètement son coche en étant simplement divertissante. Récemment, la série Voyageur qui traite du même sujet se révèle être d’un autre gabarit.

D’un point de vue graphique, c’est un style très proche du comic. On est un peu étonné de le voir sur un tel support classique des Editions Delcourt. C’est tout de même colorié, frais et vivant. J’ai bien aimé également la juxtaposition des 4 premières couvertures.

En ce qui concerne le scénario, on peut pas affirmer que cela soit bien agencé. Je m’explique. J’ai commencé à lire le tome 1 de « Campbell voyageur du temps » avant d’enchaîner sur le tome 2. Je me suis rendu compte qu’il y avait d’énormes trous au niveau de l’histoire. Puis, j’ai enchaîné par le premier tome de « Tess Wood prisonnière du futur » qui redémarre chronologiquement avant l’action du premier de Campbell. Certes, les trous vont se reboucher peu à peu mais cela ne s’est pas passé avec grâce et subtilité. Le concept était sans doute révolutionnaire pour l’époque mais que c’est vraiment maladroit !

Pourtant, je serais réellement indulgent dans la note que j’attribue à cette série suite à ma lecture. C’est naïf, prévisible ô que possible et rempli de clichés. Pourtant, je ne me suis pas ennuyé du tout. Cela s’enchaîne sans déplaisir. Il faut simplement accepter de se laisser emporter dans ce vortex...

Nom série  Mickey à travers les siècles  posté le 26/12/2007 (dernière MAJ le 02/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne regrette qu'une seule chose: je possédais la plupart des albums de cette collection quand j'étais jeune grâce à ma grand-mère et je les ai perdu au fur et à mesure de tous les déménagements. Je dois dire que cela me manque aujourd'hui. Sans doute, la nostalgie...

C'est dommage qu'il n'y a pas de réédition de cette série. Les jeunes générations en profiteraient également. J'ai l'impression que la bande dessinée cartonnée n'est pas le genre de prédilection de la maison Disney. Les comics sous forme de magazine (Mickey parade ou encore Picsou Magazine), c'est bien. Cependant, des véritables bd, cela serait mieux !

Mickey à travers les siècles, c'était une façon amusante de découvrir l'histoire revisitée par Walt Disney. Toujours cette fabuleuse magie !

Nom série  Lloyd Singer (Makabi)  posté le 05/07/2007 (dernière MAJ le 02/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette histoire de gentil comptable qui comprend les femmes n'est absolument pas crédible. Certes, ce héros semble profondément humain mais ultra-lisse. Que dire également de cette transformation en justicier masqué maîtrisant les arts martiaux ?

J'aime bien généralement les scénarios de Brunschwig car la psychologie des différents personnages est de mise.

Le dessin réaliste est ultra-classique. Il manque ce petit quelque chose qui ferait la différence. Cependant, cela ne se prête peut-être pas à ce genre de récit. C'est quand même dommage !

Maintenant, c'est plutôt une lecture plaisante et non prise de tête. Dans le genre, il y a mieux mais il y a également beaucoup moins bien. Je donne cette note par comparaison à d'autres séries du genre. Vous aurez de toute façon compris que ce n'est pas un coup de coeur.

Nom série  Arctica  posté le 30/05/2008 (dernière MAJ le 02/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est vrai qu'on retrouve l'ambiance de Golden City et on aurait pu espérer que l'auteur puisse se renouveler un peu à l'occasion du démarrage d'une nouvelle série. Je suis assez fan de l'univers de Golden City et il est vrai que j'apprécie beaucoup de type de dessin et de colorisation. Les moyens de locomotion de cette époque future (avion, train, tracteur) sont une pure merveille.

Cependant, là où je dis stop c'est que vraiment l'auteur aurait pu faire un effort pour appeler son héros autrement que le même patronyme de Golden Cup à savoir Dakota ! A ce que je sache, ce n'est pas un prénom très ordinaire. J'ai même d'abord crû à une espèce de lien entre les deux séries. Ce qui diffère, c'est que l'un est pilote de course et l'autre d'avion. Zéro pointé pour l'originalité !

Après ce coup de hurlante, j'en remets encore une couche sur le fait que l'action est vraiment très lente. Il ne se passe pas grand chose en 48 pages mise à part une découverte qui va susciter le mystère. Même les flashbacks dans le passé du héros sont dignes d'une guimauverie sans pareille.

Et pourtant, je serai indulgent dans ma notation car je dois bien avouer avoir passé un bon moment de lecture. Après tout, c'est ce qui compte. Et puis, j'ai bien aimé la morale écologique car elle nous fait réfléchir sur les problèmes que nous devrons automatiquement affronter dans le futur comme la fonte des glaces ou la retombée de satellites radioactifs.

Nom série  Le Légataire  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 28/04/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avais peur que cette série suite au Décalogue ne démystifie la série originale. Il n’en est rien ou presque. Par ailleurs, très souvent, les suites n’ont qu’une logique purement commerciale. Le Décalogue a bouleversé la bande dessinée contemporaine en devenant une œuvre culte. Le légataire demeure plus qu’une extension. C’est une volonté de son scénariste de creuser encore plus sur un sujet passionnant.

Bien entendu, on ne peut aborder le Légataire sans avoir lu le Décalogue pour en percevoir une mécanique d’intrigue complexe. La lecture demeure intéressante car cela apporte réellement des éléments de réponse par rapport aux deux premiers tomes de la série mère.

Par ailleurs, le Légataire apparaît comme une quête plus fondamentale que celle de la possession de «Nahik» : celle de l’authenticité. Et enfin, ce n’est pas la moindre des qualités : cette lecture sera plus abordable car l’intrigue est traité de manière linéaire dans le bon sens chronologique cette fois.

On retrouve les personnages principaux, l’ambiance générale et l’époque des deux premiers tomes de la série-mère. Qui est le légataire ? C’est Merwan Kaddher, un jeune islamiste repenti qui va enquêter sur les origines du décalogue musulman qui a bouleversé sa vie, Nahik. J’aime particulièrement ce personnage qui après avoir tué accidentellement l’écrivain Halid Riza suite à une fatwa lancée contre lui, va comprendre son erreur et faire en sorte de tout réparer à la mémoire du défunt. Le Décalogue nous avait laissé sur notre faim quant au devenir de ce personnage. C’est donc avec un grand plaisir que je peux suivre son enquête avec ses multiples rebondissements.

Le second tome est particulièrement dynamique et apporte de vrais éléments de réponse et de réflexions expliquant l’origine du Décalogue. Les éléments du scénario s’imbriquent de manière parfaitement cohérente. C’est une suite passionnante qui nous plonge au cœur des religions.

J'ai également apprécié tout particulièrement le 4ème tome qui nous entraîne dans les coulisses du Vatican. Il y a beaucoup d'humanité dans la relation que Kaddher entretient avec le Cardinal. J'ai l'impression que plus cela avance, plus cela devient meilleur. Le Légataire est une véritable réussite dont on ne peut que se réjouir.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

Nom série  Janet Jones  posté le 31/12/2007 (dernière MAJ le 28/04/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Janet Jones s'inscrit dans la tradition de l'Ouest sauvage. Le premier tome conte les difficultés qu'on eu les premiers colons dans leur quête d'une vie meilleure toujours plus à l'Ouest. Le second se penche sur la ruée vers l'or et les villes champignons. Le troisième opus se concentre sur le banditisme et la chasse à l'homme pour une vulgaire histoire de vengeance.

Nous avons là tous les mythes de l'Ouest à travers les yeux d'une femme photographe...ou plutôt d'une femme qui devient un homme pour affronter la rudesse de l'Ouest. Cependant, le cliché ne fait pas long feu. Janet Jones manque singulièrement d'un petit quelque chose pour l'élever au rang de nos héroïnes préférées. Honnêtement, je n'ai ressenti aucune compassion.

Le dessin dans la continuité de celui rencontré dans la série du même auteur à savoir Les Lutins ne semble pas s'améliorer: c'est un peu dommage. Le style demeure classique et manque de maturité. En réalité, ce dessin ne semble pas très convaincant par rapport au sujet traité.

Nous avons droit à un petit clin d'oeil à Lucky Luke qui apparaît vers la fin du troisième et dernier tome. Un dernier tome qui d'ailleurs déçoit par la simplicité de l'intrigue. L'utilisation abusive de hors texte donne aux albums un côté histoire illustrée.

Pour résumé, cela se laisse lire agréablement sans aucune prétention.

Nom série  Le Local  posté le 28/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voici la seconde bd de cet auteur italien (qui s’exporte d’ailleurs très bien à l’international) que je viens de découvrir. Notes pour une histoire de guerre - Prix du meilleur album à Angoulême 2006 - ne m’avait guère convaincu. Avec le Local, j’ai eu l’impression de lire une bd se situant dans le même univers un peu glauque. C’est certainement lié à un graphisme très reconnaissable que signe la patte de l’auteur.

Et justement, je trouve ce trait graphique assez repoussant. Les visages de ces quatre grands adolescents sont volontairement horribles : oui, c’est le fameux créneau « la beauté du laid » ! On a l’impression d’évoluer au milieu d’une bande de loubards ou de skin head néo-nazis.

J’ai pourtant essayé de faire abstraction de mon dégoût pour me plonger dans l’histoire de ce local. Le récit est tout ce qu’il y a de plus banal : un local provisoire où cette bande d’amis s’entraînent collectivement à jouer de la musique rock.

J’ai alors voulu savoir ce qui fait que cette bd est tant appréciée par ses lecteurs. Ce n’est certainement pas les dialogues qui sonnent creux et ni la profondeur psychologique des personnages. Je cherche encore et je ne trouve pas...

Essai ou témoignage pour démontrer qu’unis dans la musique, c’est bien ? C’est tout ce que cela évoque pour moi. Pas fameux…

Nom série  Opération Vent Printanier  posté le 27/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Opération vent printanier" est un doux nom qui fleure bon la nature et le bonheur de vivre. Cependant, c'est également le nom de code donné par le funeste Gouvernement de Vichy à la rafle du Vel' d'Hiv organisé de son propre chef le 16 et 17 Juillet 1942.

A Paris, 9000 policiers et gendarmes français vont arrêter près de 13000 personnes dont 4000 enfants tout simplement parce qu'ils sont juifs. Ce drame est terriblement inhumain quand on sait que toutes ces personnes vont finir leur jour dans les camps de concentration et partir en fumée. Oui, je reviens au titre : "Opération vent printanier". Quel cynisme tout de même de la part de ce gouvernement corrompu !

L'auteur d'Amours fragiles semblent aller plus loin dans ce récit qui conte le destin de différentes personnes dans la période précédent la date fatidique comme pour raconter la montée en puissance de cette hystérie antijuive dans un climat d'affairisme favorisé par le rationnement et les restrictions. Les personnages sont d'ailleurs loin des stéréotypes classiques. Il y a tout une forme d'intelligence à nous montrer en graduation les choix opérés par chacun dans cette époque tourmentée. La chronique de ce Paris de l'Occupation est l'une des meilleurs que j'ai pû découvrir même si elle fait une part belle à la romance.

Cette bd gagnerait sans doute à être découverte et à figurer dans les indispensables de toute collection qui se respecte pour peu qu'on s'intéresse un tant soi peu à l'Histoire de notre pays sans se voiler la face.

Nom série  Les Gens honnêtes  posté le 27/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne rechigne jamais à lire une bd signée par le grand Gibrat. Il est associé ici à Durieux dont la série Avel ne m'avait pourtant pas laissé un souvenir mémorable.

On a droit à une tranche de vie d'un homme fêtant ses 53 ans et se faisant illico presto licencié par l'Agence (d'ailleurs laquelle?). Suivra alors une descente aux enfers assez classique dans le repli sur soi et l'alcoolisme. La famille va assister impuissant à ce naufrage non programmé.

C'est là que j'aurais envie de hurler à cet homme qu'il a une famille réellement formidable et un meilleur ami qu'on rêverait d'avoir et qu'il n'y a aucune raison valable à ce qu'il se laisse autant aller.

Par ailleurs, ce boulot ne lui plaisait absolument pas, que regretter alors? C'est plutôt le genre revanchard vis à vis de son huissier (qui ne fait que son travail soit-dit en passant). C'est également le genre à aller à l'hôpital pour un simple point de côté n'hésitant pas à râler devant un homme ayant tronçonné sa main: tu me piques ma place ! C'est également le genre à ne jamais payer l'addition au restaurant, bref à manquer de fierté (et d'argent).

Bien sûr, la bd s'appelle les gens honnêtes. On avait envie d'y croire. Et on se rend compte que la réussite doit passer par la combine et la malhonnêteté. C'est franchement puant. J'espère que la seconde partie rétablira un peu de moralité et de justice.

On veut nous présenter ce gars là comme sympathique et victime de la mondialisation. A l'inverse le fils à papa qui gobe devant la TV de son restaurant le discours de Sarkosy nous est présenté comme un con fini. Il y a sans doute du vrai mais c'est si schématique. Mes deux meilleurs amis sont également sarkosistes. Dois-je en tirer une conclusion aussi hâtive? On voit bien sûr où l'auteur veut en venir. L'homme perd son travail et son toit mais cette plongée au coeur de lui-même est censée le faire revivre. Je n'éprouve pour lui aucune sympathie même si je comprends parfaitement ce qu'est le malheur de perdre son emploi du jour au lendemain.

Pour autant, je n'approuve pas sa manière d'être et de réagir. C'est peut-être à l'opposé de ce que je suis et c'est peut-être pour cela que je réagis aussi vivement. Bon, cette lecture aura eu le mérite de me faire sortir de mes gongs. Je me demande même si l'auteur n'a pas fait exprès de brosser un tel portrait. Une bd qui ne laissera pas indifférent même si l'aventure semble classique.

Nom série  Edward John Trelawnay  posté le 26/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai pas mal apprécié cette série malgré ses quelques défauts. Nous avons la retranscription d'un monde maritime dans une nouvelle dimension où la compagnie des Indes est aussi puissante qu'un Empire. Une rébellion de différentes peuplades se forme contre elle. Nous suivons l'aventure d'un jeune marin qui choisira son camp dans celui des opprimés. Les navires de guerre sont des dirigeables flottants donnant lieu à d'impressionnantes scènes de batailles. Les villes portent étrangement les noms des fameux comptoirs qui ont existé sur notre monde (Goa, Bombaye, Adagascar...).

On pourra bien sûr regretter que les personnages et certaines situations soient réellement stéréotypées. Il y a bien un début de profondeur psychologique quand on se plonge dans un flash-back pour évoquer le passé tumultueux du jeune Edward John Trelawnay. Ce n'est guère suffisant pour faire pencher la balance du côté de la série exceptionnelle. Les idées sont là et ma foi, on ne s'ennuie pas une seconde. Les aventures sont menées tambour battant. Les couvertures, par contre, sont assez repoussantes: il ne faut pas vous y fier.
Par ailleurs, la fin réserve bien des surprises et ne sera pas du goût de tout le monde.

Les tomes sont cependant assez inégaux entre eux malgré l'excellent dessin de Herenguel que j'apprécie nettement.
Tome 1:
Tome 2:
Tome 3:
D'où ma moyenne à

Nom série  Extrême Orient  posté le 07/06/2008 (dernière MAJ le 26/04/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis actuellement fasciné par l'Asie. Dès que je peux, je me mets à lire des bds traitant de l'histoire de la Chine. Le parti communisme ne s'est pas imposé aussi rapidement que chez le grand frère russe. Il a mis près d'une vingtaine d'années après un long combat meurtrier pour s'imposer. Nous avons là un pan de l'Histoire qui est rarement traité ce qui en fait d'ailleurs tout son intérêt.

Le style adopté dans "Extrême-Orient" est réellement exquis sous des aspects un peu brouillons. On pose d'abord un étrange regard avant de l'adopter. Ce n'est pas une approche commerciale et facile. Il est clair que si je n'aime pas l'absurde, j'aime l'originalité dans une oeuvre. Or, ce ne sont pas forcément les plus grands scénaristes de la planète bd qui savent en faire preuve. Je ne connais pas l'auteur Franck Bourgeron. Il doit certainement s'agir de sa première création. En tout cas, il signe là quelque chose d'unique en son genre.

Certains sites internet de bdphiles n'hésitent pas à classer cette bd dans le trio des meilleures séries de tous les temps. C'est peut-être un peu exagéré...

Nom série  Calvin et Hobbes  posté le 26/12/2007 (dernière MAJ le 26/04/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Que c'est mignon, tout plein! Beaucoup de tendresse et une lame d'humour. On retrouve véritablement un pan de notre enfance aujourd'hui disparu. Calvin a des préoccupations d'enfant et son monde imaginaire bien à lui.

Il est vrai que cette bande dessinée apporte beaucoup de fraîcheur. C'est radicalement différent de Cédric, Titeuf ou autres Kid Paddle qui sévissent actuellement. Bref, une autre forme de comédie liée à l'enfance. Un trop grand nombre de tomes cependant qui rendent les gags répétitifs. Il faut quelquefois savoir s'arrêter.

Visiblement, l'auteur a fait des émules même en France où certains auteurs n'hésitent pas à revendiquer une inspiration à Calvin et Hobbes. Une série phare du comic d'humour. Pour ma part, je ne suis pas plus fan que cela.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 164 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque