Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4851 avis et 1879 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  1602  posté le 16/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai lu que l'histoire complète de Neil Gaiman, correspondant à l'intégrale Marvel Deluxe ou aux deux premiers tomes de la collection 100% Marvel, les tomes suivants étant des histoires qui viennent se greffer avant et après ce premier cycle fondateur.

Le graphisme m'a fait une drôle d'impression au début, une impression de condensé et de bavard. La mise en page est stricte et ordonnée, avec des cases relativement petites. Les couleurs sont sombres et relativement sobres. Et tout travaille d'emblée pour donner un aspect légèrement "antique" à l'aspect visuel, avec des hachures façon gravures anciennes, même si le tout parait tout de même un peu artificiel.
Le trait est cependant bon et esthétique. On s'y fait donc très vite. Et au final, c'est assez joli et cela donne une bonne ambiance au récit.

Le récit, quant à lui, me laisse sur une impression mi-figue mi-raisin. Globalement, je l'ai bien aimé, je l'ai même lu sans interruption du début à la fin en étant assez captivé.
Au début, on s'amuse à reconnaître les personnages, voire à qui ils correspondent dans l'univers Marvel moderne : Nick Fury, Docteur Strange, Daredevil, Spider-Man, les X-Men, etc... Tous sont inclus dans ce décor d'Angleterre Elisabethaine d'une manière relativement crédible tout en étant pleine de clins d'oeil et de références pour les habitués de Marvel.
Puis passé la découverte se forme une vraie intrigue relativement prenante quoique très classique du genre Marvel : le multivers tout entier va disparaître si les gentils super-héros ne sauvent pas la planète !! Cependant, au final, tout se tient et est bien monté. La lecture se révèle donc très plaisante sans être pour autant exceptionnelle.

Un bon comics, construit sur une idée de base originale et intelligemment menée, mais peut-être pas un indispensable, même avec Gaiman au scénario.

Nom série  Star Wars - Les Ombres de l’Empire  posté le 15/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après le Trilogie de Thrawn, les Ombres de l'Empire fait partie des meilleurs romans écrits dans la continuité de Star Wars. A cela, deux raisons. La première est sa situation, entre l'Empire contre-attaque et le Retour du Jedi, avec tout ce que cela implique pour la situation de la galaxie et des héros de l'ancienne trilogie. La seconde est que Vader en est un personnage vraiment important et qu'il y fait preuve d'une prestance vraiment jubilatoire pour qui est fasciné par lui. Rah, le voir utiliser l'Executor à sa juste (dé)mesure d'un simple "Exécutez mes ordres, commandant".

Cependant, tout comme l'adaptation en BD de Star Wars - Le Cycle de Thrawn n'est franchement pas terrible, l'adaptation des Ombres de l'Empire n'est pas à la mesure du roman. Le récit est bien là mais, comme il se doit, il est tronqué et condensé. Certaines scènes mériteraient vraiment davantage d'explications et d'autres sont traitées à la va-vite. La toute dernière scène concernant Dash Rengar tombe notamment vraiment comme un inutile cheveu sur la soupe tant elle est expédiée.
Quant au dessin, il est assez médiocre. Correct pour les vaisseaux (mais pas pour l'Etoile Noire), il est mauvais pour les personnages qui n'ont que l'avantage d'être reconnaissables, et encore. Seul Bobba Fett s'en sort pas mal graphiquement parlant, les autres sont moches. Et les couleurs non plus ne sont vraiment pas terribles.

Tout autant de raisons qui font que je déconseille l'achat de cette BD. Cependant son scénario étant le même que le très bon roman, sa lecture est tout de même intéressante et plaisante, alors ne vous en privez pas si vous avez l'occasion et n'avez pas lu le livre.

Nom série  Kenro  posté le 15/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà un manga à la française qui vise les amateurs de cyberpunk et de surnaturel. Combats contre des loups-garous, vampires, spectres, magie noire et blanche, dans un décor futuriste avec méchas et gros flingues.

Le dessinateur Zerriouh a fait des progrès depuis le très mauvais Eloïms. Il a désormais davantage digéré ses influences manga pour produire un style plus personnel et plus réussi. Même s'il reste imparfait et sujets à quelques petites erreurs techniques, son trait est dynamique et plaisant.

La narration n'est cependant pas de la même qualité, tant sur le plan de la mise en page que sur le récit lui-même.
La mise en page, pour commencer, présente de nombreux défauts mineurs mais améliorables. Certaines cases qui auraient mieux fonctionné placées différemment, des défauts de continuité d'une case à la suivante, etc.
Mais la confusion vient aussi de la façon dont l'histoire est racontée. Outre les flash-backs souvent intrusifs et assez mal à-propos, beaucoup de scènes et dialogues, sans être particulièrement complexes, ne sont pas clairs et un peu pénibles à suivre. Etrangement, cela impacte plus les scènes tranquilles que les passages d'action, ces derniers étant au contraire assez réussis et efficaces.
Cependant, les choses s'améliorent de chapitre en chapitre, et la suite pourrait faire preuve d'une bonne maîtrise pour ne plus mériter de reproches.

Malgré ces menus défauts narratifs, le scénario est assez sympathique. L'intrigue se met en place de belle manière et donne envie d'en savoir plus. Entre les nombreuses scènes d'action, les auteurs essaient en outre d'insérer un peu d'humour pas toujours très efficace mais pas désagréable. Le récit pêche juste par un léger manque de maturité (mais s'agissant d'un shonen qui s'assume, peut-on lui en faire reproche ?) et un sentiment de déjà-vu avec d'autres histoires du même genre, à la Ledroit/Froideval, Shadowrun ou certains mangas. Mais, pour un jeune public, pourquoi pas ?

Nom série  Les Princes d'Arclan  posté le 14/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue que je ne m'attendais pas à ça. Avec un tel titre, j'imaginais une série heroic-fantasy de plus sous le Soleil, mais celle-ci est assez originale et finalement, l'aspect fantasy n'y est pas si prononcée.
En fait, elle s'entame sur une retranscription dans un monde imaginaire, entre fantasy et 19e siècle, de l'arrivée des immigrants dans une grande ville. De fait, on retrouve ensuite une ambiance à la Gangs of New-York avec les nouveaux venus qui se retrouvent confrontés à la dure réalité de l'immigration, chacun réussissant plus ou moins comme il le peut, tandis que des gangs de malfrats se déchirent et les entraînent dans leurs sillages. Dans un tel décor, le fait que l'héroïne ne soit pas humaine parait comme une simple retranscription d'une immigrante un peu exotique. Et finalement, seul le personnage de Sans-Nom apporte une vraie touche de fantasy dans un récit qui, pour le reste, aurait très bien pu se passer dans le monde réel au 19e siècle.

Le dessin me laisse une impression globalement positive mais un peu mitigée. Le trait, très fin, est bon. Les personnages, même s'ils sont un peu raides, sont réussis. Seul reproche, le fait que les visages soient parfois trop semblables, un peu difficiles à différencier. Et puis il y a parfois quelques soucis anatomiques (je pense notamment à une case dans le tome 2 où l'héroïne est nue, assise sur un lit, et on dirait qu'elle a pris 20 kilos). Heureusement, ces erreurs sont rares.
Mais malgré ses qualités, je ne suis pas totalement charmé par ce graphisme. Je trouve les décors un peu trop simplifiés, les couleurs belles mais trop lisses, et l'aspect d'ensemble me parait assez froid. Une question de goût car il n'y a quand même beaucoup de reproches à faire.

Le scénario, quant à lui, est assez original dans son idée de retranscrire une ambiance du 19e siècle et un récit sur base d'immigration dans un univers fantasy. L'intrigue est assez prenante, sans être complètement captivante. Les 4 personnages principaux sont attachants même si les auteurs choisissent un peu la simplicité en donnant à 3 d'entre eux des capacités très puissantes.
C'est une lecture sympathique. Une bonne BD.

Nom série  Afrika  posté le 13/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Déçu par les derniers one-shots dessinés par Hermann, je ne m'attendais pas à grand chose avec cette BD mais sa lecture s'est révélée quand même assez plaisante.

Côté dessin, rien à redire techniquement parlant. Si je découvrais aujourd'hui Hermann, je dirais bien haut que c'est beau et bien foutu. Cependant, après avoir lu quasiment tout ce qu'il a produit, même si je continue à bien aimer son dessin, je me lasse vraiment des visages de ses personnages et surtout de ses femmes qui se ressemblent toujours d'un album au suivant. Ici, une fois de plus, la journaliste est assez moche et masculine de visage.
Enfin, ce n'est pas très important et pour le reste, c'est bien dessiné et plaisant à lire comme à regarder.

Je craignais ne pas aimer l'histoire. Ayant vécu au Kenya, les histoires dans les réserves naturelles et les paysages parsemées d'exotiques bêtes sauvages ("Ah, l'Afrique, ses mystères !...") ne me passionnent vraiment pas. Je craignais d'avoir droit là juste à un prétexte à dessiner des décors de safaris sans plus de scénario. Mais il y a tout de même une vraie intrigue qui se forme et qui est intéressante sans être très originale. Suffisamment prenante pour que j'ai fini l'album sans me lasser une minute.

Une sympathique BD donc, assez jolie, avec une bonne intrigue d'aventure, pas très originale ni marquante mais bien faite.

Nom série  Les Légendaires  posté le 13/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'étais intrigué par cette série qui ne m'avait pas du tout attiré au moment de sa sortie mais dont pas mal de gens me donnaient depuis de bons échos sur le net. Au final, je ne suis pas tellement convaincu.

Comment aborder cette série ?
Par son dessin d'abord sans doute puisque c'est lui qui m'a marqué à ma première découverte. Très proche du style manga, avec des personnages enfantins et assez kawaïs, c'est un style sciemment choisi auquel je n'accroche pas trop mais sur ce point rien à redire. Le trait est simple et épuré, la mise en page dynamique et plaisante à lire.
Par contre, techniquement parlant, c'est quand même assez moyen, assez amateur même par moments. Les décors surtout sont plutôt médiocres ou trop simplifiés à mon goût. En outre, malgré leurs armures souvent inspirées de celles des Chevaliers du Zodiaque, je ne peux m'empêcher de comparer le physique des personnages à ceux du Donjon de Naheulbeuk que je ne trouve vraiment pas terribles. Et je n'aime pas trop la colorisation dont l'aspect informatique est souvent trop visible.
Bon, mais ça reste plaisant et pas prise de tête graphiquement parlant.

Tout comme le scénario qui lui non plus n'est pas prise de tête. Plusieurs fois, j'ai vérifié si la série était classée en Delcourt Jeunesse ou pas tant certains passages, textes narratifs et intrigues paraissent enfantins. Une fois de plus, c'est un choix délibéré de l'auteur, mais je n'accroche pas trop.
Par contre, j'ai assez bien aimé l'ambiance heroic-fantasy qui ne se prend pas au sérieux, avec un univers simple mais efficace et un groupe de personnages attachants. Tout ceci me rappelle assez l'ambiance de Yureka dans un style proche.
Les scénarios, ensuite, sont à nouveau relativement simples mais toujours aussi efficaces. C'est du divertissement et je l'ai pris comme tel. J'ai cependant lu ces différents tomes sans réelle passion ni désir de savoir la suite. De même, l'humour ne m'a quasiment jamais touché.

Bref, je crains de ne pas tellement accrocher à cette série même si je l'ai lue sans déplaisir. A lire, oui pourquoi pas, mais à acheter, pas en ce qui me concerne.

Nom série  De Gaulle à la plage  posté le 11/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis un véritable amateur de J-Y Ferri et ce depuis l'époque Fluide Glacial. La structure en forme de strips d'une demi-page ainsi que le type d'humour m'ont très vite fait penser au Retour à la terre. Je savais donc à quoi m'attendre avec cette BD et j'en étais ravi. Cela me convenait parfaitement.

Le dessin est dans le plus pur style de Ferri (au détail près qu'il n'a pas dessiné de poule ou de dinde dans cet album alors qu'il les réussit si bien ). Son trait a cependant gagné en épure et il en ressort encore plus efficace à mes yeux. Je note avec le sourire la colorisation réalisée à l'aide de trames qui m'ont un peu fait penser au Blog de Frantico.

L'humour est bon. C'est drôle, souvent vraiment drôle. Le personnage de De Gaulle est à la fois tourné en dérision et traité avec respect et affection. Certains gags paraissent simples mais ils sont racontés avec une telle maîtrise et une telle réussite qu'ils en ressortent hilarants. Il y a dans ces pages un mélange de non-sense et d'humour con, j'aime vraiment.
Je dois avouer que tout n'est pas aussi drôle et je dois dire que vers la fin j'étais moins éclaté de rire.
Quoiqu'il en soit, il s'agit là d'un excellent album d'humour !

Nom série  Le sommet des dieux  posté le 11/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais repoussé la lecture de cette série pour plusieurs raisons. D'une, la montagne et l'alpinisme ne m'attirent pas du tout. De deux, chaque album est très long et dense donc la lecture de la série ne se fait pas en une seule soirée loin de là. De trois, ces albums, bien que leur rapport quantité/prix soit respecté vue leur taille, sont quand même sacrément chers pour des mangas. Mais voilà, grâce à la BDtheque de mon CE, j'ai pu emprunter et lire l'intégrale.
Que dire ? Eh bien, tout simplement que c'est un bon manga.

Le dessin est excellent. Les planches sont toutes vraiment très travaillées, très détaillées et réalistes, c'est un sacré ouvrage.
On reconnait immédiatement dans les personnages la patte de Taniguchi. Bien travaillés, assez européens dans leur style, je leur reproche juste leurs expressions faciales récurrentes chez cet auteur, comme s'ils se lamentaient en permanence.
Quant aux décors, ils sont tellement précis et détaillés que je ne peux pas imaginer que Taniguchi ait fait cela seul, son studio a dû grandement aider. Les rues de Kathmandou sont tellement reconnaissables que j'y ai retrouvé véritablement les lieux que j'avais visités quand j'y étais, jusqu'à un restaurant à Patan où le héros mange quasiment à la même table que moi. Quant aux décors montagneux, ils sont impressionnants et, même s'ils sont parfois obligatoirement répétitifs, on sent vraiment souvent la beauté et la masse écrasante de ces titans de roche et de glace.

Quant au récit, c'est là l'adaptation d'un roman de longue haleine, retranscrit de manière toute aussi complète qu'il devait l'être originellement. De facto, la lecture est dense et longue, il n'y a pas de raccourcis. Du coup, le premier tome par exemple n'a pas suffi à me convaincre car il reste assez introductif malgré son très grand nombre de pages.
Mais peu à peu, ma répulsion de la montagne (chuis un gars d'la mer moi, mon p'tit) a faibli pour laisser la place à un véritable intérêt. Au cours du premier tome, je me faisais la réflexion que je ne comprenais vraiment pas ce qui poussait des gens à se faire du mal, à risquer volontairement de mourir ou de perdre des membres gelés, juste pour souffrir dans la neige et la glace et finalement arriver au sommet d'une montagne moins haute que pourrait les amener un avion ou un hélicoptère. Mais finalement, au fil des tomes, j'ai fini par comprendre ce besoin qu'ils avaient, sans encore pouvoir l'expliquer. L'émotion finit par passer avec un certain brio. Le passage de l'accident dans les Grandes Jorasses et des nuits d'attente des secours m'a assez marqué par sa force émotionnelle par exemple.
Et sans être totalement captivé, je me suis laissé prendre à ne plus lâcher les derniers tomes avant d'avoir terminé. J'ai été souvent transporté dans ces hauteurs froides et solitaires, où les hommes, aussi modernes soient-ils de nos jours, continuent à ne pas avoir leur place et où l'alpiniste peut se retrouver vraiment seul, face à l'Aventure avec un grand A. J'ai aussi ressenti l'aspect mystique ou psychologique de ces montées et de ce qu'elles impliquent dans l'esprit des alpinistes. Tant et si bien que j'ai fini par comprendre le titre, le sommet des Dieux, tant j'avais le sentiment à la fin que l'Everest était devenu un être vivant gigantesque, un titan à la hauteur duquel le personnage de Habu Jôji finit par se dresser tant il s'est élevé au-dessus des hommes.

Bref, un très bon récit, peut-être un peu trop long et dense à mon goût car je n'ai pas toujours été captivé, mais rendant un hommage de très grande qualité à la montagne et aux hommes qui en ont fait leur passion.

Nom série  Histoires vraies  posté le 10/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La préface de cet album résume toute son histoire de manière claire et assez complète. Lue ainsi, je me suis dit que cette BD allait probablement être intéressante. Cependant, j'ai déchanté assez rapidement quand je l'ai lue pour de bon. La narration est franchement confuse, les dialogues souvent incompréhensibles. Tout cela est raconté de telle manière que, sans le résumé de la préface, je n'y aurais sans doute pas compris grand chose. C'est assez pénible.

Le récit est structuré en histoires courtes qui se suivent plus ou moins. L'ambiance et la narration varient d'une histoire à la suivante. Le dessin est également changeant. Les premières histoires commencent avec un style proche du noir et blanc classique, sans fioritures. Puis Ted Benoit retrouvent le style ligne claire qu'il maîtrise le mieux, style qui rappelle beaucoup Hergé pour l'une des histoires. Et vers la fin, son style change encore pour devenir colorisé sur la dernière histoire.
Ce n'est pas moche mais c'est assez inégal. De l'ensemble, je préfère les planches en ligne claire.

Quant au scénario, je le trouve à la fois fantasque et inutilement alambiqué. Cela tient surtout aux dialogues : ils sont parfois franchement abscons. Et comme la narration cherche souvent à jouer l'originalité au détriment de son efficacité, cela n'aide pas non plus : on est vite complètement perdu.
Dommage car il y a quelques bonnes idées, comme ces questions que le contrôleur pose pour vérifier si les robots ont une conscience ou pas, ou encore comme tout ce questionnement sur l'humanité des hommes et celle des robots. Il y a un peu de P.K. Dick dans cette thématique et son traitement, d'ailleurs.
Mais le traitement est vraiment trop mauvais, trop pénible pour être apprécié.

Nom série  Brüssli  posté le 29/08/2006 (dernière MAJ le 08/12/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sympathique découverte que cette série qui, hormis par son dessin, ne payait pas vraiment de mine à mes yeux.

Le dessinateur est déjà auteur de la série Gargouilles. Ceux qui connaissent reconnaitront son dessin joliment informatisé, avec des décors colorés et très jolis et des personnages façon dessin animé moderne. C'est un dessin très plaisant à lire et à regarder. Et j'avoue être assez fan des décors montagnards de cette série.

Le scénario ensuite est plutôt original.
D'emblée, j'ai été charmé par ce décor de village des Alpes Suisses ou Allemandes. Les premières planches vous plongent très vite dans une ambiance rustique et fraiche.
Ces lieux vont servir de décor à une intrigue mêlant de nombreux styles.
Le héros, Brüssli, est un petit garçon dont le faciès et l'origine mystérieuse laissent croire qu'il puisse être un demi-dragon, même si je doute que nous le voyions jamais voler ou cracher du feu. Ce n'est qu'un sympathique petit garçon assez débrouillard et au caractère bien trempé. Pas d'heroic-fantasy dans ce récit là.
Il va être entrainé avec sa famille, son village et son chien idiot dans une intrigue complexe mettant en jeu une riche héritière sournoise, sa jeune soeur assez niaise, une meute de loups humanoides, un lapin rose qui parle et chante comme un charretier, une bêêêête effrayante, une... heu... Plein de choses qui se mélangent en un cocktail inhabituel et pas désagréable du tout.
Le récit est prenant et plein d'humour. La narration est très bonne.
Je ne sais pas où va mener véritablement l'histoire, d'autant plus que son tournant m'a assez surpris vers les deux tiers de l'album, mais je suis vraiment bien rentré dedans, j'ai souvent ri et j'ai grandement apprécié ma lecture.

Joli, original, amusant, plaisant : une bonne série qui s'entame.

Après lecture du tome 2, je confirme ma bonne impression. C’est frais, bien construit et amusant. Cette BD, ayant l’air d’un récit jeunesse, a vraiment aussi la couleur d’un récit très agréable à lire pour un adulte.
Dessins, personnages, décor, récit, tout a une sympathique touche d'originalité mêlant aventure et humour.
Je trouve vraiment dommage que cette série ne soit pas davantage mise en avant en cette époque de surproduction car, sans prétention, elle vaut vraiment le coup d'oeil.

Nom série  Le Pauvre Type (Peep Show)  posté le 07/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première bd de Joe Matt que je lis. Je découvre du coup le personnage et j'apprends ainsi qu'il a publié régulièrement en comics sa propre autobiographie mois après mois, racontant sa vie intime comme un journal ouvert à tous. Une partie de ces périodiques ont été regroupés en France dans deux albums différents : Strip-Tease et Peep Show, ce dernier comportant des passages plus récents de sa vie et de fait plus maîtrisés graphiquement parlant. Mais du coup, s'agissant de l'extrait d'une période parmi plusieurs, cela commence assez brutalement et se termine sans véritable conclusion.

L'ambiance est à l'underground, au récit assez cru. J'avoue ne pas trop accrocher. Cela tient beaucoup à la façon dont l'auteur se représente sans aucun fard comme un type assez dégueu, tiraillé entre ses frustrations et ses pulsions, égocentrique et irresponsable, un looser assez crade dans ses habitudes intimes. Je ne me sens vraiment pas proche du tout du personnage qui me dégoûte un peu ou m'énerve à bien des moments.

J'ai cependant lu cette BD sans déplaisir, pas vraiment captivé mais pas ennuyé pour autant. Comme le titre l'indique, c'est le phénomène du voyeur qui fonctionne ici : la curiosité pousse à savoir ce qu'il va se passer dans la vie de celui qu'on épie ainsi à son insu (ou pas puisqu'il sait à tout moment qu'il raconte sa vie à tout le monde), on veut savoir comment vont évoluer ses petites amours et ses nombreux malheurs.
Intéressant dans la forme et le ton, pas mal raconté, mais pas un indispensable.

Nom série  Les Malheurs de Marine  posté le 06/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
J'ai lu cet album par pure curiosité parce que j'en avais entendu parler (et pas en bien) sur le net et je voulais me faire une opinion. Autrement, je ne m'y serais clairement pas intéressé : la satire politique, même réussie, m'indiffère, et les albums de biographie de personnages célèbres, aussi satyriques soient-ils, m'emmerdent profondément. Alors quand en plus l'album aborde le sujet de la famille Le Pen dont moins j'en entends parler mieux je me porte, je ne partais vraiment pas conquis.
Mais c'est encore pire que je le craignais. Franchement, sans détour, j'ai trouvé cet album carrément nul.

Le dessin est déjà plus que médiocre à mon goût. Il semble chercher à s'apparenter vaguement au style de Charb ou Luz mais je le trouve vraiment moche et pénible à lire.

Mais c'est surtout le scénario que je trouve vraiment mauvais : le degré zéro de l'humour. La caricature est tellement appuyée que ce n'en est vraiment plus drôle du tout. L'humour tourne régulièrement autour des bas instincts et des fluides corporels : pipi, caca, bave, prout, baise, beurk ! C'est... affligeant ! Et tellement gratuit... J'ai eu une véritable peine à parcourir les pages de cette BD sans la refermer avec un mélange de dégoût, de colère et de pitié.

A se demander comment un tel truc peut être publié et surtout pourquoi ?
Cet album n'atteint aucun but : ni de faire rire, ni de nous informer, ni de se moquer de la famille Le Pen puisque ce sont plutôt les auteurs qui se ridiculisent en produisant un tel ouvrage.
C'est mauvais, tout simplement mauvais.

Nom série  Cliff & Co  posté le 06/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est à reculons que j'ai emprunté et que je me suis mis à lire cette série. Pour deux raisons : parce que je ne suis pas amateur du tout de thriller à l'américaine et parce que les couvertures ne m'attiraient vraiment pas. Même après lecture, je continue à trouver ces dernières particulièrement laides même si elles représentent relativement bien le contenu de l'oeuvre.
Mais malgré mes réticences, j'ai passé un moment de lecture assez agréable.

Le dessin est très moyen. Dans un style passe-partout qui colle bien pour une série policier/thriller grand public, il est correct et se lit sans problème, mais il manque de personnalité et ne casse franchement pas des briques. Enfin disons que ce n'est pas ma tasse de thé.

Quant au récit, j'ai eu un petit peu de mal à entrer dedans. La narration est en effet assez aérée dans le premier tome et j'avais l'impression qu'il ne se passait pas grand chose et que des planches entières étaient "gâchées" pour ne presque rien raconter. De même, les nombreux flash-backs m'étaient assez pénibles, d'autant plus que je me suis laissé avoir au moins une fois à ne pas voir qu'on avait changé d'époque et je m'y suis un peu perdu du coup.
Mais finalement les pièces d'un sympathique petit puzzle se mettent en place et j'ai pu davantage apprécier l'intérêt de ces passages que je croyais inutiles ou presque.
Le récit est bien mené et prenant. En fait, il se rapproche très fortement de certains films ou séries américaines sur le même thème du polar/thriller.
Le personnage de Cliff, véritable Agence Tous Risques à lui tout seul tant il possède de personnalités différentes, est assez amusant dans son concept et bien trouvé. Par contre, il ne faut vraiment pas chercher la crédibilité et le réalisme : sa schizophrénie n'a rien de plausible et ses personnalités, toutes dotées d'un nom, d'un physique, d'un passé et de dons extraordinaires et parfois surnaturels, ressemblent beaucoup plus à des facilités scénaristiques qu'à une histoire crédible. Mais quand on accepte ce postulat s'apparentant au style fantastique, le récit passe bien et est plaisant.

Ce n'est pas un chef d'oeuvre et je n'en conseille pas vraiment l'achat car le style policier/thriller n'est pas un genre que j'aime particulièrement, mais c'est une lecture plutôt sympathique et divertissante.

Nom série  Route des maisons rouges  posté le 06/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Si je ne mets pas la note minimale à cette BD, c'est uniquement parce que le graphisme n'est pas mauvais et je trouve la couverture réussie et attirante. Mais pour le reste, je n'ai vraiment pas aimé.

Le dessin est relativement bon dans une veine rappelant un peu les comics et certains dessins animés modernes. Il n'est pas exceptionnel mais assez maîtrisé. Evidemment, les allergiques aux clichés de la bombe bonnasse au corps de top model et aux seins bonnet E en seront pour leur frais car c'est du racolage à toutes les cases avec filles en tenue sexy et poses lascives partout. C'en est assez lourdingue même si, en tant que mâle, ça ne me dérange pas tant que ça. Et puis je ne trouve vraiment pas terrible le choix de coloriser l'encrage (au lieu de le faire toujours noir) : cela donne un aspect irréel à pas mal de personnages qui, du coup, ont l'air d'être extérieurs à la scène qui les entoure.

Bon, mais passé le dessin, le scénario est nul. Je suis direct en disant ça mais il n'y a pas d'autre mot. Sans parler du fait que l'intrigue soit bidon et sans intérêt, le récit est embrouillé, sans rythme, strictement pas prenant. Dans le peu de pages du premier tome, j'ai largement eu le temps de m'ennuyer et d'avoir envie de voir ailleurs. Et ce ne sont pas les multiples scènes lesbiennes et autres pseudo-érotiques qui allaient me faire changer d'avis.

Au final, il ne reste que le racolage et je déteste ça.

Nom série  Gus  posté le 05/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai un sentiment mi-figue mi-raisin après lecture de cette BD, je ne sais pas trop comment situer mon point de vue.

Graphiquement, même si ce n'est pas trop ma tasse de thé, je trouve le style intéressant et j'y ai assez bien accroché. Seules les couleurs parfois étranges ne m'ont pas toujours plu, mais dans l'ensemble je trouve ça joli, original et bien fait.

Concernant le scénario maintenant... drôle de récit. En gros, ce sont donc les aventures amoureuses d'une bande de cow-boys hors-la-loi qui alternent entre dragues féminines et hold-ups fructueux. Etonnant mais pourquoi pas ?
Le résultat est cependant mitigé à mes yeux. C'est parfois un peu lent, ennuyeux, on se demande où veut en venir l'auteur avec ce qu'il raconte. Et d'autres fois, c'est assez drôle et bien vu. Le rythme et le ton sont, du coup, bizarres, à même de charmer comme de laisser complètement indifférent voire de lasser.
Moi, je suis à mi-chemin entre les deux, ça m'a plutôt bien plu mais je n'en conseille pas pour autant l'achat.

Nom série  Star Wars - Dark Times  posté le 04/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'avènement de l'Empire, les débuts de Vador sous les ordres de Palpatine, les conséquences de l'anéantissement de l'ordre Jedi, tous ces ingrédients forment un menu des plus alléchants pour tout amateur de Star Wars. Il y avait cependant de quoi avoir peur : un ratage serait si vite arrivé et d'autant plus terrible s'il gâchait ces éléments si pleins de potentiels. Et c'est bien ce que je craignais en entament cette BD.
Mais non ! Pas de ratage !
Ce fut là une excellente surprise et une très bonne lecture.

Le dessin est très bon. Réaliste, sobrement et très joliment colorisé, il offre des planches soignées et détaillées. Du bon boulot.
Seul bémol, certains vaisseaux... En eux-mêmes, ils sont pour la plupart bien dessinés, voire très bien. Mais pour ne pas avoir à dessiner trop souvent les deux vaisseaux les plus récurrents, l'auteur a préféré les copier-coller de nombreuses fois (ce sont d'ailleurs ces mêmes images qu'on voit aussi collées sur la couverture du tome 1). Tant et si bien que c'est quasiment toujours la même image, avec le même angle de vue, qu'on voit pour ces vaisseaux, ce qui est assez ridicule. Et cela passe encore plus mal quand c'est toute une flotte de vaisseaux strictement identiques qui apparaissent dans certaines planches : ça rend vraiment mal visuellement parlant et ça brise le réalisme des planches, vraiment dommage.
Bon, mais c'est un détail car pour le reste, comme dit plus haut, il n'y a franchement rien à redire sur le graphisme.

Maintenant le récit.
J'ai trouvé trop rares les passages avec Vador, trop rares car ils sont vraiment bons. Vador qui n'est pas encore totalement rongé par le Côté Obscur, qui s'interroge sur son implication aux côtés de Palpatine, qui observe la montée en puissance de l'Empire et les manigances de l'Empereur... et Vador qui doute quand, lui-même ancien esclave et fils d'esclave, il réalise que l'Empire pratique ce contre quoi il a juré de se battre étant enfant. Pour ces quelques apparitions de Vador, j'ai vraiment envie de lire la suite pour voir son évolution et son entrée en action le moment venu.
Mais le récit n'est pas du tout centré sur lui, plutôt sur des anciens jedis qui ont survécu à l'Ordre 66 et s'en sortent comme ils peuvent, continuant la lutte contre cet Empire tout puissant qui se dresse ou cherchant simplement à éviter la mort. Dans ce premier tome, c'est Dass Jennir que nous suivons. Il va se joindre à un équipage de contrebandiers pour libérer la famille de son ami Nosaurien soumise en esclavage par l'Empire.
Le ton du récit est noir et froidement réaliste. L'Empire est dur, crédible et l'heure est à l'obscurité : les gentils ne gagnent pas à la fin et le pire est à craindre. La fin de ce premier tome, notamment, est assez cruelle.

Un récit divertissant, plausible, noir, très bien construit et intelligemment mené : c'est un très bon cru pour les amateurs de Star Wars.

Nom série  Le Petit Monde  posté le 03/12/2007 (dernière MAJ le 04/12/2007) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Eh ! Je ne pensais pas accrocher à cette BD et pourtant si ! Et si la suite sort vraiment un jour, je pourrais peut-être bien voir ma note à la hausse.

Je croyais ne pas y accrocher car je n'ai été convaincu par aucune collaboration franco-japonaise jusqu'à présent. Le "manga à la française" m'a toujours paru un mélange du pire de ce que les deux genres peuvent donner. Là, par exemple, pour ce que j'en avais feuilleté je craignais de voir les accumulations d'actions superficielles et de courses-poursuites dont Morvan commence à faire sa marque de fabrique associées à un dessin tout en compositions outrées et autres effets de mouvements lourdingues. Bon, c'est vrai qu'il y a un peu de cela dans cette BD mais ça passe bien car le scénario se révèle prenant et bien construit.

J'ai quand même eu du mal avec le dessin au départ. Les couleurs sont délavées et assez laides; visiblement ce n'est pas le fort d'un dessinateur issu du manga noir et blanc. Et je trouve les visages assez laids, en particulier les bouches en "bec de poulpe" des petites filles dont fait partie l'héroïne.
Cependant, le trait est efficace et façonné pour l'action et le récit rythmé de Morvan. Et globalement, ça marche bien.

De même pour le scénario qui, quand on y réfléchit, apporte peu de choses vraiment innovantes, mais le tout est combiné de manière à rendre l'intrigue captivante et intéressante. On veut vraiment en savoir plus et découvrir ce qu'il va se passer ensuite. L'univers un peu cyberpunk décrit ici est en outre assez bon et permet d'imaginer beaucoup de développements possibles.
Bref, j'attends de voir la suite mais c'est un bon début en tout cas.

PS : Et je viens de lire l'avis d'Arzak ci-dessous et j'admets qu'effectivement, la métaphore avec Peter Pan est vraiment là, discrète car je ne l'avais pas repérée mais bien foutue et tout concorde vraiment. Pas mal ! Bien vu !

Nom série  Nyx  posté le 04/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai bien l'impression d'être allergique au style "comics modernes pour adolescents" et cette série là en fait partie sans en avoir heureusement les pires défauts. Ce que je lui reproche par là, c'est une réminiscence d'un style qui veut que les personnages soient beaux, cools, mystérieux et torturés, que les scènes d'action n'hésitent pas à être violentes et que les facilités scénaristiques s'accumulent sans s'en soucier. Avec un petit côté midinette en plus : en heroic-fantasy, ça se retrouve dans des intrigues clichés où le personnage principal, jolie jeune fille ou beau garçon androgyne, a l'air tout fragile mais peut se déchainer quand le démon ou la malédiction qui le possède prend le dessus (quand ça arrange le scénariste). Mais ici, dans l'univers des super-héros, c'est le même genre de personnage (joli, cool, d'apparence fragile) qui est tout malheureux parce qu'il a des pouvoirs très puissants qu'il ne maîtrise pas et qui font qu'il a trop pas de chance dans la vie mais qui garde quand même son côté cool et indépendant même quand il erre dans la rue.
Bon, bref, je caricature...

Dans les faits, je n'ai pas aimé le dessin. Très lisse, beaucoup trop informatisé et trop proche d'une animation de moyenne qualité pour le premier tome, il devient franchement moche dans le second tome avec le changement de dessinateur. Je n'aime pas du tout ce style et cette colorisation 100% assistée par ordinateur mais pas maîtrisée.

Le récit, quant à lui, est correct dans l'ensemble mais la narration est médiocre. Certains passages sont difficiles à suivre; sans être compliqués ils sont juste mal racontés. Et puis viennent les facilités scénaristiques comme ce fantôme du père qui sort d'on ne sait où et qui, bien pratique, sait tout à l'avance et prévient les gentils de ce qu'il faut faire à tout moment. Même si ces facilités ne sont pas rédhibitoires, elles donnent une impression de superficialité et de récit prédigéré. Ah et puis il y a ces moments que je déteste dans les histoires de X-Men et de mutants, ceux qui mettent en avant la connerie de la masse bovine humaine qui, dès qu'ils voient un de leurs proches devenir mutant, se mettent à le pourchasser à mort en criant "mutos ! mutos !". Ca m'agace une ficelle scénaristique (ou devrais-je dire un câble ?) aussi grosse !

J'ai tout de même lu cette série d'une traite, elle est donc assez divertissante pour ne pas m'avoir lassé avant la fin, mais franchement ce n'est pas grandiose et j'attendais quelque chose d'un peu plus profond sur le sujet.

Nom série  Les Amours écologiques du Bolot Occidental  posté le 03/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Moi qui ne suis vraiment pas fan de Bretecher pour tout ce que j'ai lu d'elle, je croyais enfin trouver avec cette BD un album qui allait me plaire. En effet, les premières pages sont relativement efficaces, sans trop de texte et assez drôles.

Cependant, au fil des pages, je me suis vite lassé. Les gags deviennent répétitifs et les textes parfois trop bavards, comme trop souvent avec Bretecher. Quant à l'ambiance écolo-baba, elle parait assez désuète de nos jours.

Pourtant, même sur la fin, je continuais à trouver certains passages pas mauvais avec un humour sympathique, mais c'est trop inégal pour moi.

Nom série  Je ne t'ai jamais aimé  posté le 03/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai cru que je n'allais pas aimer cet album. J'ai eu du mal avec le dessin, avec ses personnages aux petits corps mais aux grosses têtes aux faciès parfois adultes, empêchant de situer l'âge des personnages. J'ai eu du mal aussi avec le personnage principal, ce Chester renfermé et passif, le genre de mec qui ennuie les autres rien qu'à le voir vivre. Et du coup, j'ai eu du mal avec le début du récit puisque c'est sa petite vie morne de jeune adolescent qu'on suit, entre la télé, les biscuits mâchonnés en silence et les passages à l'école ou en famille.

Mais peu à peu, le récit prend forme et les émotions commencent à s'installer. Et même si Chester, avec toute l'incommunicabilité dont il fait preuve et qu'il semble regretter d'ailleurs, est toujours aussi peu attachant, on commence à comprendre ses sentiments et ce qui le déchire. Et surtout, j'ai été vraiment désolé pour cette pauvre Carrie, si mignonne et si amoureuse. Tout cela a la triste saveur de la réalité adolescente, des amours ratées, ces souvenirs doux-amers dont la nostalgie peut vous prendre aux tripes mais dont on regrette qu'ils ne soient pas passés différemment, voire dont on préfèrerait qu'ils n'aient pas eu lieu. Malgré un début un peu fade, il y a pas mal d'émotions qui se dégagent de la fin du récit.

Pas mal donc mais j'en conseille davantage la simple lecture que l'achat car ce n'est pas une BD que je pense relire.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 243 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque