Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 5028 avis et 1946 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Calcutta  posté le 26/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Prenez un jeune occidental qui se rend à Calcutta à la recherche d'un livre rare, ajoutez-y une foule d'anecdotes détaillées sur le passé de cette ville et de ses habitants, saupoudrez le tout d'une intrigue autour de l'immortel Juif Errant ou encore du Comte de St Germain et vous aurez un imbroglio quasiment incompréhensible nommé Calcutta.

Pourtant sur la base de ces 3 thématiques, j'imaginais quelque chose d'intéressant et d'original. Au lieu de ça, l'auteur a rendu le tout totalement indigeste. La narration est tellement décousue que même une lecture studieuse et assidue ne permet pas de s'y retrouver parfois d'une case à la suivante. L'ensemble n'est même plus bavard, ça ressemble plus à un ramassis d'érudition fourré page après page, sans suivi ni vulgarisation. Assemblage de noms compliqués qu'on oublie à peine lus, de potins certes édifiants ou surprenants mais qu'on peine à dater et à mettre en perspective que ce soit avec l'Histoire ou avec l'intrigue de la BD.
La lecture est tout simplement pénible quand elle n'est pas ennuyeuse car à peine intelligible.

Quant au dessin, j'ai apprécié les quelques mélanges de photos et de dessins. Par contre, quand le dessin est seul présent, il fait trop vite preuve de son inconsistance et de son manque de maîtrise technique.

Je me suis donc forcé à lire cet album, espérant qu'il se révèlerait sous un jour nouveau au fil de la lecture, mais ce ne fut pas le cas. Pénible.

Nom série  Exauce-nous  posté le 24/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai été déçu par ma lecture. Non pas parce que c'est une mauvaise BD en soi mais, bien évidemment, parce qu'avec les avis ci-dessous j'en attendais trop, une fois de plus.

Pour l'anecdote, dès le départ, j'ai eu l'impression d'avoir entre les mains une BD de Luc Brunschwig, auteur que j'apprécie mais dont je n'accroche pas toujours aux récits que j'estime trop "sociaux". Le simple d'esprit, le décor urbain et le dessin m'ont fait penser au Sourire du clown. Les discussions dans le bar et la bande de vieux amis de quartier m'ont rappelé La Mémoire dans les poches. Mais arrêtons là pour les ressemblances.

Le dessin, très réaliste, n'est pas trop ma tasse de thé. Pourtant, force m'est d'admettre qu'il est de très belle qualité et que je m'y suis très rapidement fait. J'aime la façon dont il met en scène la vraie ville du Mans, décor rare si ce n'est inédit en BD.

L'intrigue m'a bien plu mais sans plus. J'ai apprécié sa sensibilité, la délicatesse avec laquelle est narré ce récit mêlant problèmes sociaux et magie. Il y a un peu de poésie dans tout cela. C'est une jolie histoire.

Malheureusement, différents points ont un peu gâché mon plaisir de lecture.
D'abord je n'ai pas trop aimé toute la partie sur les méchants criminels qui harcèlent l'un des personnages. Je trouve que le récit aurait pu se passer de cette composante.
Ensuite et surtout, je trouve le final un peu trop flou. Trop de points ne tiennent pas debout ou manquent de clarté à mes yeux. Pourquoi le héros court-il à la recherche de Léo à la fin ? Quel est le lien entre la vieille et le curé et son possible fils ? D'où lui vient cette connaissance du "pouvoir des mots" ? Quel rapport avec l'Egypte ? En fait, toute cette explication m'a paru un peu bidon, j'aurais préféré que l'ensemble reste davantage sur le ton de la poésie ou de la magie sans tentative d'explication, aussi floue soit-elle, car ici elle ne tient pas debout pour moi et me donne une impression d'inachevé.

Voilà, c'est donc une belle BD, une gentille histoire, mais je n'ai pas été charmé et la fin m'a laissé circonspect, même après relecture.

Nom série  L'Association en Inde  posté le 23/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec L'Association en Egypte et L'Association au Mexique, c'est le 3e album de ce type publié par cet éditeur, à chaque fois un recueil collectif d'histoires courtes narrant le résumé ou certaines anecdotes du voyage d'auteurs de BD dans le pays concerné.

Cet album s'entame très bien.
J'ai beaucoup aimé le premier récit, celui de Peeters, racontant un accident de bus dont il a été l'une des victimes sur les routes indiennes. Le dessin et la narration de Peeters sont toujours aussi bons. L'histoire est intéressante, pleine d'émotion et très représentative de l'état d'esprit si particulier qui prévaut en Inde.
J'ai aussi bien aimé le récit suivant, celui de Thiriet, qui raconte du début à la fin le séjour que Guy Delisle, lui et quelques autres auteurs bd ont passé en Inde, y ayant prévu de donner des cours de bande dessinée et des expositions leur étant consacrées. Dessin, humour et anecdotes m'y ont bien plu.

Par contre, j'ai été déçu par la suite.
J'ai été surpris de ne pas trouver terrible le récit de Guy Delisle, ce dernier étant pourtant très habitué du genre "récit de voyage" ou "récit de séjour en pays exotique". Il a fait le choix d'une histoire muette ou presque, au dessin pas très soigné. Il raconte la même chose, sous un autre point de vue, que Thiriet avec qui il a partagé le voyage. Mais je n'ai trouvé son récit ni drôle ni intéressant. Il faut dire qu'il a été malade pendant une partie du séjour, le reste étant consacré à l'ennui et à regarder la télé, semble-t-il. Authentique peut-être, mais pas très captivant à la lecture.

Les deux derniers auteurs sont d'origine scandinave.
Le dessin de la première ne m'a pas trop plu. Elle raconte son voyage (et celui de sa petite famille) comme une suite de catastrophes et de désagréments. Pas très drôle et pas très intéressant puisqu'il se concentre plus sur ces soucis personnels que sur le pays qu'elle visite.
Le dernier auteur se démarque par un dessin très spécial, très illustration publicitaire ou je ne sais quoi. Graphiquement intéressant mais pas très lisible, d'autant qu'il s'amuse à tourner les textes à 90° ou les mettre à l'envers ce qui est pénible à lire. Quant à son récit, il est trop abstrait. Il faut le savoir pour réaliser qu'il parle d'un séjour en Inde car il parle de tout sauf de ça. Et rien de ce dont il parle n'a su me toucher ou m'intéresser. Bof, donc.

Trop inégal, avec un très bon début et une fin décevante à mes yeux.

Nom série  American Elf  posté le 22/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Formellement, dans l'idée et son application, American Elf est assez impressionnant. Pendant plus de 5 ans, de 1998 à 2003, James Kochalka va réaliser quotidiennement un strip de 4 cases sur sa propre vie, avec à chaque fois une anecdote de sa journée qu'il a envie de raconter. Quotidiennement, tous les jours, sans interruption, qu'il pleuve, qu'il vente, que les tours du World Trade Center s'effondrent ou non.
Bien sûr, le tout regroupé dans un unique album, c'est une somme telle qu'on ne peut pas la lire en une fois : il y en a trop. Ce serait plutôt le genre de bande dessinée qu'on picore petit à petit, découvrant au fur et à mesure davantage de la vie privée, de la vie intime ou du mode de pensée de son auteur.

Mais j'ai bien eu du mal à avoir envie d'y picorer quoi que ce soit après y avoir goûté la première fois. Chaque strip est le plus souvent tellement anecdotique qu'ils en sont particulièrement inintéressants. Il n'y a pas d'histoire, pas de progression, juste des faits ou des petits moments de la vie racontés d'une manière que j'ai rarement trouvée percutante.
Alors certes, à force, on finit par découvrir plus en profondeur la vie de Kochalka, sa compagne et ses proches. Certes parfois, on voit leur réaction vis-à-vis de l'actualité comme pour la période du 11 Septembre.
Mais je me suis profondément ennuyé. J'ai essayé d'y revenir plusieurs fois mais sans envie.

La quantité est là mais ça ne fait pas une bonne BD pour moi.

Nom série  Mon Dragon et moi  posté le 20/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Elle est sympa cette BD. Pas très originale mais sympa.

Pas grand chose à dire sur le dessin qui est moderne et dynamique. Suffisamment travaillé et bien rendu, je le trouve de bon niveau et plaisant à la lecture.

L'histoire est toute classique, un gamin qui vient d'emménager dans une nouvelle maison et y trouve une créature magique qui devient son ami ou animal de compagnie. Mais bien sûr il y a un gros vilain magique qui veut s'emparer du gentil dragounet pour reprendre consistance dans le monde réel et récupérer ses puissants pouvoirs, un méchant à la Voldemort, quoi. Heureusement, le gentil garçon et son gentil dragounet seront plus forts que les méchants.
Basique mais efficacement raconté. Et surtout il y a une petite dose d'humour qui m'a bien plu et m'a régulièrement fait rire ou sourire.

C'est un bon divertissement pour ados ou pré-ados que j'ai lu sans déplaisir alors que sincèrement je n'en attendais pas grand chose.

Nom série  RG  posté le 20/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin j'ai pu lire cette BD qui m'attirait depuis un moment, et je n'en suis pas déçu. Elle combine deux qualités : celle d'être un polar réaliste tout à fait prenant d'une part, et celle d'être extrêmement instructive d'autre part.

Elle m'a en effet permis de découvrir une partie de ce que sont (ou étaient) réellement les RG, leur rôle, leur fonctionnement et les hommes qui les composent. J'y ai appris beaucoup de choses, d'autant qu'elles sont présentées de manière claire et intéressante.

A côté de cela, le récit est très plaisant à lire. Le dessin, la mise en page et la narration graphique sont excellents. Les scénarios sont bons et captivants malgré leur solide réalisme.

Presque un polar documentaire, l'aspect rébarbatif en moins. J'ai beaucoup aimé.

Nom série  Le Fils du pirate/Le Père du pirate  posté le 20/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Deux petits albums parus à 6 ans d'intervalle mais dont les histoires, présentant les mêmes personnages, se suivent plus ou moins. Il s'agit de lectures destinées en priorité à la petite jeunesse, qu'ils sachent lire ou que leurs parents veuillent bien le leur lire.
Le dessin est tout simple, avec des formes pleines et des couleurs contrastées.

Le premier tome met en scène un pirate fier de l'être et son fils qui n'a pas tellement envie de devenir flibustier quand il sera grand. Il fera alors en sorte de faire comprendre cela à son père. La morale : les parents ne doivent pas imposer leurs désirs à leurs enfants.
Le second tome met en scène de nouveau le même pirate qui, cette fois, rencontre son propre père. Ensemble, ils partent à la recherche d’un trésor de "l'Eternité". Mais c'est surtout une occasion pour le grand-père de rapprocher le pirate de son fils. La morale : nul besoin de courir les mers pour trouver son bonheur, ce dernier est simple comme une vie heureuse en famille... mais finalement si tu veux courir les mers sans t'en soucier, libre à toi.

Chaque tome se lit bien, quoiqu'un peu rapidement même pour un album jeunesse. Ceci dit, j'ai trouvé leurs morales un peu trop adultes pour les enfants à qui ces histoires sont en principe destinées. Quand je lui ai lu les deux albums, ma fille est restée assez circonspecte sur la fin, ne sachant trop si l'histoire était finie ou pas. Je l'ai sentie un peu sur sa faim.
La philosophie qui se dégage de ces deux récits est intelligente mais, à mes yeux, elle est plus susceptible de parler aux parents qu'aux enfants. Du coup, l'objectif de ces BD en principe jeunesse ne me semble pas tout à fait atteint car elles ne sont pas vraiment adaptées à leur public.

Nom série  Un Enterrement de vie de jeune fille  posté le 19/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
"Une ambiance trop zarbi". Je cite là l'un des personnages de la BD mais c'est ce que j'ai ressenti à sa lecture et c'est en partie ce qui m'y a déplu.

L'album s'entame comme l'un des nombreux ersatz de Monsieur Jean. Des trentenaires célibataires modernes, un week-end entre amis, avec petits soucis et drames qui se mêlent. Il existe déjà une bonne quantité de BD récentes sur ce thème. Et la plupart de ces week-ends là ont tendance à mal finir.

Mais l'atmosphère de cet Enterrement de vie de jeune fille est difficile à cerner. Les réactions des personnages paraissent étranges, incohérentes, comme une fuite en avant. Ils semblent décidés à faire la fête alors qu'ils sont tous accaparés par des soucis autrement plus importants, ils tiennent à rester ensemble alors que la plupart ont l'air de se faire la gueule, ils rigolent quand ça va mal et à l'inverse ronchonnent quand ils devraient se sentir heureux. Bref, cette virée entre amis tourne mal dès les premiers instants et j'en suis régulièrement venu à me demander ce qu'ils faisaient ensemble et pourquoi ils ne se plaquaient pas, ou au moins tentaient pour de bon de communiquer, ce qu'ils ont l'air d'être incapables de faire.
Rapidement, on comprend qu'aux soucis du quotidien doit s'ajouter un vrai drame, drame qui finalement n'en était pas un mais en entraine un autre. Et malgré ça, les comportements de ces personnages restent comme insouciants, comme décalés.
J'ai trouvé cela assez pénible, assez agaçant et trop souvent artificiel.
Je n'ai pas accroché.

Nom série  Les Chevaux du vent  posté le 19/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce n'est pas Lax qui a dessiné cette BD bien que son décor se rapproche de ses thèmes graphiques de prédilection d'ordinaire. Il se contente d'être ici le scénariste et laisse le pinceau à Fournier. Ce dernier nous revient pour un album très éloigné de ses premières oeuvres, Spirou et Fantasio et Bizu, et à mille lieues de son autre série, Les Crannibales.
Il est étonnant de découvrir le trait reconnaissable de Fournier dans une ambiance aussi réaliste. Son trait rond, un peu épuré, surprend dans ce contexte historique et ces paysages peints à l'aquarelle. Mais il conserve toute son efficacité et on s'y fait très vite, emporté par le scénario.

Nous sommes au milieu du 19e siècle, au Nord de l'Inde, dans les contreforts de l'Himalaya. Comme leur cadet sourd-muet est rejeté et maltraité par les enfants de son village du fait de son handicap, Calay et sa femme se voient contraints, à leur coeur défendant, de l'envoyer en exil dans un temple bouddhiste très loin de chez eux, au Mustang, où il sera recueilli par son oncle et élevé comme moine. Mais la situation politique, avec la présence pesante des colons britanniques, est telle que les frontières du Népal et du royaume du Mustang se ferment bientôt, empêchant les parents de revoir leur fils durant des années.
L'âme tiraillée et triste, Calay prend finalement la décision de tout faire pour revoir son fils. Pour ce faire, il est obligé de s'enrôler auprès des anglais qu'il méprise mais qui, seuls, pourront lui apprendre, en tant qu'espion pundit, à traverser les frontières fermées. Et c'est le début d'un long périple à travers les montages himalayennes, simple fêtu de paille humain balloté par les vents de la vie et commandé par un seul but, revoir son fils à tout prix.

Ce récit est beau et prenant. J'ai véritablement été transporté dans les montagnes indiennes et népalaises. La situation géopolitique complexe de l'époque nous est présentée avec simplicité et intelligence. On a l'impression d'un voyage dans le temps, à la fois exotique, grandiose et instructif.
Et surtout, les émotions m'ont été transmises de belle manière. J'ai véritablement été avec Calay sur les routes enneigées, dans les cols arides et froids, je l'encourageais mentalement à aller de l'avant, je priais avec lui pour qu'il retrouve son fils, qu'il n'en soit surtout pas empêché par les caprices du destin ou la folie des hommes qui s'opposent et brisent les vies de ceux qui se trouvent sur leur chemin.
En cela, le premier tome de ce dyptique se termine sur un suspens haletant qui me fait craindre et espérer pour la réussite de cet homme à qui j'ai su m'identifier, comme un proche, comme le père que je suis également.

Une belle bande dessinée qui fait voyager et ressentir. L'union de deux auteurs, Lax et Fournier, qui ont su se trouver de bien belle manière.

Nom série  Titoss & Ilda  posté le 19/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD muette, en mesure d'être lue par des enfants dès 3 ou 4 ans, sur le thème revenu en vogue depuis quelques ans des pirates : voilà qui a de quoi attirer les jeunes lecteurs et leurs parents.

Son dessin est moderne et dynamique. Des couleurs pleines et un trait rond et bien net donnent à l'ensemble un aspect engageant et fluide à la lecture. On regrettera juste quelques décors un peu simplifiés mais cela rend la narration plus facile.

Titoss est un enfant squelette dont le père est gardien d'un grand trésor. Du coup, seul enfant sur une île déserte, il s'occupe comme il peut en faisant quelques bêtises à même de faire rire les jeunes lecteurs. Jusqu'au jour où un équipage de pirate aborde les parages de l'île dans le but de s'en prendre au trésor.
Là est la principale originalité du scénario : Ilda, seconde héroïne en titre de la BD, commence le récit du côté des "méchants". Voilà qui a de quoi dérouter ceux habitués à voir leurs héros habituels vivant comme bons amis dès le départ de leurs aventures.
Mais bien sûr tout se règle très vite après quelques péripéties, sourires et passages mouvementés qui, s'ils paraitront un peu simples pour un adulte, plairont aux enfants.

Une lecture simple, ensoleillée et énergique qui amène le sourire sur le visage des jeunes lecteurs.

Nom série  Cyrill et les ombres du bois cendré  posté le 18/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le dessin de cette série jeunesse est très bien. Dynamique, coloré, détaillé et parfois impressionnant de travail, il est beau. C'est un vrai plaisir pour les yeux. Seules les expressions en permanence exorbitées des personnages sont un peu agaçantes.

Par contre, le scénario ne m'a pas vraiment plu. En tant qu'adulte, je n'ai pas aimé ma lecture. Me plaçant dans l'état d'esprit d'un écolier, ceci dit, j'aurais peut-être davantage apprécié.
Le récit est très basique, celui d'un enfant surdoué qui construit un drôle de véhicule et se retrouve projeté dans un royaume médiéval fantasy où il est l'élu qui va sauver les gentils des méchants. Le genre de scénario que s'imagine un enfant qui se raconte une histoire ou qui joue avec ses jouets. Sauf que la façon dont il est raconté ici ne m'a vraiment pas charmé. Les personnages sont pénibles, sans aucun charisme, à commencer surtout par le jeune héros. Leurs comportements sont exubérants. La narration est sans rythme. L'intrigue sans aucune crédibilité ni rien qui donne envie de savoir la suite.

En définitive, malgré un beau dessin, je me suis ennuyé à la lecture et je doute qu'on voit un jour paraitre la suite des aventures de Cyrill.

Nom série  Quintett  posté le 18/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un grand fan de scénarios de Giroud à qui je reproche d'ajouter trop d'aspects de romans graphiques dans ses récits historiques aux décors pourtant toujours originaux. Quintett fait néanmoins partie des bandes dessinées de cet auteur que j'ai lues avec le plus d'intérêt.

Pour commencer, le décor géographique de cette série m'a permis de découvrir un pan de la première guerre mondiale que je ne connaissais pas, loin des habituelles tranchées sanglantes dont on parle le plus souvent.
Ensuite, la structure en 4 albums offrant chacun un nouveau point de vue radicalement différent sur les mêmes évènements permet d'approfondir l'intérêt de chacune des 4 intrigues qu'autrement j'aurais trouvées individuellement assez classiques et sans grande surprise.
Qui plus est, chaque tome est suffisamment gros et dense pour qu'on ait bien le sentiment d'en avoir "pour son argent".
Le graphisme de chacun des dessinateurs associés à Giroud dans ces ouvrages ne m'a pas charmé plus que ça mais il est toujours de bon niveau et offre un rendu appréciable.

Vient enfin le 5e tome que j'attendais avec grande curiosité puisqu'il était sensé réunir les 4 intrigues précédentes et offrir une grande révélation sur l'ensemble, capable à ce que je croyais de retourner le lecteur comme une crêpe.
Effectivement, après lecture, tout se tient plutôt bien, même si certains aspects me semblent un peu artificiellement obtenus. Néanmoins, j'en avais trop entendu parler au préalable pour être véritablement satisfait : je m'attendais à quelque chose de plus crédible d'une part, mais surtout de moins excentrique, plus... stratégique.
La révélation finale n'est effectivement pas mal mais elle n'a pas suffi à sublimer à mes yeux le reste de la série ni à me marquer autant que je l'aurais souhaité.
Il n'en reste pour moi qu'une intéressante lecture historique mâtinée d'histoires d'amour et de trahisons diverses, mais rien d'indispensable à mon goût.

Nom série  Captain Biceps  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je pense ne pas être le bon public pour cette BD. Pourtant j'aime souvent l'humour de Zep et pourtant je connais bien les super-héros et une BD parodique sur leur sujet ne me déplait d'ordinaire pas, mais là, l'humour est trop régulièrement... gamin. Roh, c'est rigolo, il a pété, il a fait caca, il a roté, il a envoyé sa morve sur untel, on voit son slip, roh, c'est trop rigolo. Ben non, évidemment, pas pour un adulte. Et ce n'est pas non plus le genre de BD que je voudrais que mes enfants lisent.

Les gags avec Captain Biceps lui-même ne m'ont vraiment quasiment jamais fait rire au long de cet album. J'ai davantage apprécié les planches sur les divers autres "suer-héros méconnus" et autres "super-pouvoirs et super-désagréments". Je préfère l'imagination et l'humour de ces passages là.

Mais le côté scato et puéril du reste m'a franchement déplu.

Nom série  Les Superhéros Injustement Méconnus  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà qui me rappelle l'époque où je lisais Fluide Glacial tous les mois, quand j'y découvrais Larcenet et son humour qui m'y plaisait tellement. J'y avais déjà lu certains des récits de cet album mais je les ai relus avec plaisir en parcourant l'album.

C'est du Larcenet comme je le préfère, déconneur, léger, original, décalé et percutant. C'est un vrai petit plaisir de lecture et le dessin colle parfaitement à l'humour à tel point que j'ai l'impression que, mine de rien, son style de dessin humoristique de l'époque a influencé pas mal d'autres auteurs plus récents dans les mimiques de personnages et autres.

Ceci étant dit, j'ai moins ri que dans d'autres de ses albums d'humour. J'ai souri, souvent pouffé de rire mais jamais éclaté de rire comme cela a pu déjà m'arriver sur certaines lectures issues de Fluide Glacial. En outre, l'album en lui-même se lit un peu trop vite : j'aurais aimé qu'il contienne davantage d'histoires, quitte à ce qu'elles soient plus courtes.

Nom série  Les GnanGnan  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série de gags qui se lisent bien et de manière assez plaisante. Je dois dire que sur le début de l'album pas mal de gags m'ont bien plu. Je les trouvais bien amenés et assez originaux pour un sujet pourtant tellement traité en BD que celui des enfants. A la longue cependant, les gags suivants ne m'ont plus tellement fait rire, à peine décroché quelques sourires. L'humour se tassait ou l'effet de surprise était rapidement passé. Et comme je n'aime pas trop le dessin de Bretécher, je n'ai pas tellement accroché au final. Sympa, sans plus.

Nom série  46XY  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD est un témoignage sur un moment particulièrement dur et éprouvant pour un couple. Le récit est celui d'une grossesse qui se passe mal, de ce que cela implique et de la décision très douloureuse que les possibles futurs parents doivent prendre.
J'ai été d'autant plus touché par ma lecture que ma femme et moi sommes passés par les mêmes affres, l'annonce de la mauvaise nouvelle, les recherches pour savoir ce que cela veut dire précisément, la quête pour savoir quelles sont les chances scientifiques et médicales que l'on a que cela aille vraiment mal ou que le bébé s'en sorte sans dommage, le dilemme quand il faut choisir de laisser sa chance au hasard ou pas. Là où je diffère de l'auteur c'est que ma femme et moi avons fait le choix inverse du leur, persuadés d'être du bon côté des probabilités et aussi parce que les conséquences auraient été moins radicales que dans leur cas en cas de malheur, malheur complètement oublié pour nous de nos jours car nous avions heureusement raison d'être optimistes.

Quoiqu'il en soit, comme toujours quand un récit aborde le sujet des enfants et de la paternité, je suis très facilement sensible et les larmes viennent facilement à mes yeux. Il y a des moments forts dans cette BD.
Pourtant je dois avouer que ma sensibilité envers cet album s'est un peu étiolée au fil de ma lecture car l'intérêt a baissé à mes yeux. Après la mise en place introductive et les moments de choix difficiles, le reste m'est davantage apparu comme un témoignage de comment se passe un avortement dans les faits et dans l'esprit des parents. Certes, c'est instructif, mais je n'ai guère été passionné ni davantage touché pour autant.
L'album ne se présente en outre pas totalement comme une BD, alternant illustrations accompagnées de textes, planches de bandes dessinées et quelques pages de texte uniquement comme un livre classique. Je n'aime pas trop le dessin et j'ai trouvé qu'il n'apportait pas grand chose de plus que le simple texte narratif qui, lui, était celui qui m'a surtout intéressé.

En définitif, c'est un témoignage qui a su un peu me toucher, puis aussi un peu m'instruire mais pas vraiment me captiver ni me marquer ni dans sa forme ni dans son contenu.

Nom série  Béret et casquette  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est vrai que ces strips à l'humour philosophique et sociologique font penser à la série de Geluck, Le Chat. Pour ma part, je trouve cette dernière régulièrement assez drôle, avec des idées bien trouvées et des phrases percutantes. Mais ce n'est pas le cas à mon goût de Béret et casquette.

J'ai lu ces strips sans déplaisir. J'étais souvent curieux de voir les idées qu'avait pu imaginer leur auteur, à l'aguet d'une pensée de talent ou particulièrement amusante. Mais globalement je n'ai guère été charmé. Ce n'est pas vraiment drôle, souvent assez plat ou artificiel. Un peu décevant sans être mauvais, hélas.

Nom série  Les Dieux en Folie  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il n'y a aucune méchanceté dans ma note, c'est simplement que je n'ai vraiment pas aimé cette BD.
L'idée de départ aurait pu être amusante. Des conflits entre panthéons divins pour recueillir le maximum de fidèles, voilà qui avait du potentiel, surtout si les auteurs étaient assez érudits pour glisser une bonne dose d'informations intéressantes sur lesdites mythologies (à la manière d'une BD comme Valhalla par exemple, très intéressante par-delà sa légèreté).
Mais là, l'idée de base est complètement gâchée par un récit d'humour tarte à la crème sans intérêt aucun.

Les gags sont complètement insipides et qui plus parfois lourdement répétitifs. Les personnages n'ont aucun charisme. Aucun moment ne m'a arraché le moindre sourire.

Quant au dessin, il est trop simpliste à mon goût. Il collerait peut-être dans un strip d'humour rapidement expédié dans un quotidien d'information mais pour une BD, je m'attends à davantage de technique et de personnalité.

Bref, je ne déclare pas haut et fort que c'est une mauvaise BD mais en tout cas elle ne m'a vraiment pas plu.

Nom série  Home  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le graphisme de cette BD est impressionnant. Il s'apparente aux grands décors et illustrations de pros de l'animation, dans un style réaliste et assisté par ordinateur. Sacré travail pour un résultat de grande qualité. Certes, ce style très moderne et cette colorisation informatique ne plairont pas à tous, mais il serait difficile de ne pas reconnaître la somme de talent et d'effort nécessaires pour un tel rendu.
C'est le genre d'album que certains pourraient probablement acheter pour son simple aspect graphique, comme un art-book dense et varié.

Mais il y a aussi une histoire et un scénario qui ne manque pas d'intérêt. Nous nous trouvons en présence d'un crash sur une planète mystérieuse, d'une exploration dans un paysage dantesque, de créatures surprenantes et d'énigmes qui s'accumulent. A cela vient s'ajouter le passé sentimental complexe du personnage principal que de nombreux flash-backs viennent expliquer au lecteur.
Cet environnement et ce genre de récit ne dépayseront pas vraiment les amateurs de SF. Cette planète étrange me rappelle un peu l'Anneau-Monde, ou encore des constructions spatiales titanesques telles que celles issues de l'imagination de Simmons ou Banks. Son exploration, les mystères qui l'entourent, font penser à un cocktail d'autres lectures et visions. Mais l'ensemble tient la route.

Le véritable regret que j'ai eu à la lecture tient à sa confusion, à sa complexité mal gérée. Bien des passages sont obscurs et ardus à comprendre, de même que les flash-backs qui n'éclairent pas tellement l'ensemble. Les mystères sont grands et si nombreux qu'on en frise rapidement l'indigestion sans ressentir l'attraction puissante de ces bons "mystères" qui vous donnent vraiment envie de savoir la suite, de tout comprendre. Ici, tout est trop flou, trop irréel pour que je me sois senti suffisamment impliqué.
Mais c'est beau et c'est de la SF comme je l'aime bien, alors je ne me plains pas trop.

Nom série  Thomas Silane  posté le 13/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Peu amateur de polar, j'ai été plutôt agréablement surpris par cette lecture. Si elle n'est pas particulièrement marquante ou innovante, elle n'en est pas moins divertissante et assez prenante.

Elle prend pour base une idée devenue assez classique dans les récits policiers à l'américaine, celle du pouvoir ou du gadget fantastique qui permet au héros de savoir l'avenir ou d'obtenir des indices surnaturels pour résoudre ses enquêtes. Il s'agit ici d'un appareil photo qui, quand on prend le cliché d'un cadavre, montre l'image de sa mort et donc son éventuel meurtrier.
Cela permet du coup grandement d'aider l'enquêteur. C'est le principal reproche que je ferais à cette série : la résolution de ses intrigues fait parfois preuve d'un peu de facilité, des indices qui tombent trop aisément dans les mains du héros (que ce soit par le biais de son appareil photo magique ou pas, d'ailleurs), des coïncidences bien pratiques, etc. Mais d'une part, cela passe facilement très bien quand on n'y réfléchit pas trop. Et d'autre part, ça a l'avantage de permettre des récits complets en un ou deux tomes, avec introduction, développement et conclusion.

La principale qualité de cette BD, à mes yeux, est sa narration qui est très fluide et bien rythmée. On est rapidement pris dans le récit comme dans un bon film ou une bonne série télé et on est emmené du début à la fin comme dans un bon divertissement.

Le dessin est classique mais bon. Je trouve cependant la mise en page un peu trop aérée. J'ai noté certaines planches avec juste 3 grosses cases par page, ça fait un peu léger et vite lu pour un album cartonné à 12€50.

En définitive, pour qui aime les polars façon série américaine, celui-ci en est un qui ne sort pas vraiment du lot mais qui est rythmé et divertissant. Sa lecture fait donc passer un bon moment.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 252 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque