Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 5014 avis et 1936 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les GnanGnan  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série de gags qui se lisent bien et de manière assez plaisante. Je dois dire que sur le début de l'album pas mal de gags m'ont bien plu. Je les trouvais bien amenés et assez originaux pour un sujet pourtant tellement traité en BD que celui des enfants. A la longue cependant, les gags suivants ne m'ont plus tellement fait rire, à peine décroché quelques sourires. L'humour se tassait ou l'effet de surprise était rapidement passé. Et comme je n'aime pas trop le dessin de Bretécher, je n'ai pas tellement accroché au final. Sympa, sans plus.

Nom série  46XY  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD est un témoignage sur un moment particulièrement dur et éprouvant pour un couple. Le récit est celui d'une grossesse qui se passe mal, de ce que cela implique et de la décision très douloureuse que les possibles futurs parents doivent prendre.
J'ai été d'autant plus touché par ma lecture que ma femme et moi sommes passés par les mêmes affres, l'annonce de la mauvaise nouvelle, les recherches pour savoir ce que cela veut dire précisément, la quête pour savoir quelles sont les chances scientifiques et médicales que l'on a que cela aille vraiment mal ou que le bébé s'en sorte sans dommage, le dilemme quand il faut choisir de laisser sa chance au hasard ou pas. Là où je diffère de l'auteur c'est que ma femme et moi avons fait le choix inverse du leur, persuadés d'être du bon côté des probabilités et aussi parce que les conséquences auraient été moins radicales que dans leur cas en cas de malheur, malheur complètement oublié pour nous de nos jours car nous avions heureusement raison d'être optimistes.

Quoiqu'il en soit, comme toujours quand un récit aborde le sujet des enfants et de la paternité, je suis très facilement sensible et les larmes viennent facilement à mes yeux. Il y a des moments forts dans cette BD.
Pourtant je dois avouer que ma sensibilité envers cet album s'est un peu étiolée au fil de ma lecture car l'intérêt a baissé à mes yeux. Après la mise en place introductive et les moments de choix difficiles, le reste m'est davantage apparu comme un témoignage de comment se passe un avortement dans les faits et dans l'esprit des parents. Certes, c'est instructif, mais je n'ai guère été passionné ni davantage touché pour autant.
L'album ne se présente en outre pas totalement comme une BD, alternant illustrations accompagnées de textes, planches de bandes dessinées et quelques pages de texte uniquement comme un livre classique. Je n'aime pas trop le dessin et j'ai trouvé qu'il n'apportait pas grand chose de plus que le simple texte narratif qui, lui, était celui qui m'a surtout intéressé.

En définitif, c'est un témoignage qui a su un peu me toucher, puis aussi un peu m'instruire mais pas vraiment me captiver ni me marquer ni dans sa forme ni dans son contenu.

Nom série  Béret et casquette  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est vrai que ces strips à l'humour philosophique et sociologique font penser à la série de Geluck, Le Chat. Pour ma part, je trouve cette dernière régulièrement assez drôle, avec des idées bien trouvées et des phrases percutantes. Mais ce n'est pas le cas à mon goût de Béret et casquette.

J'ai lu ces strips sans déplaisir. J'étais souvent curieux de voir les idées qu'avait pu imaginer leur auteur, à l'aguet d'une pensée de talent ou particulièrement amusante. Mais globalement je n'ai guère été charmé. Ce n'est pas vraiment drôle, souvent assez plat ou artificiel. Un peu décevant sans être mauvais, hélas.

Nom série  Les Dieux en Folie  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il n'y a aucune méchanceté dans ma note, c'est simplement que je n'ai vraiment pas aimé cette BD.
L'idée de départ aurait pu être amusante. Des conflits entre panthéons divins pour recueillir le maximum de fidèles, voilà qui avait du potentiel, surtout si les auteurs étaient assez érudits pour glisser une bonne dose d'informations intéressantes sur lesdites mythologies (à la manière d'une BD comme Valhalla par exemple, très intéressante par-delà sa légèreté).
Mais là, l'idée de base est complètement gâchée par un récit d'humour tarte à la crème sans intérêt aucun.

Les gags sont complètement insipides et qui plus parfois lourdement répétitifs. Les personnages n'ont aucun charisme. Aucun moment ne m'a arraché le moindre sourire.

Quant au dessin, il est trop simpliste à mon goût. Il collerait peut-être dans un strip d'humour rapidement expédié dans un quotidien d'information mais pour une BD, je m'attends à davantage de technique et de personnalité.

Bref, je ne déclare pas haut et fort que c'est une mauvaise BD mais en tout cas elle ne m'a vraiment pas plu.

Nom série  Home  posté le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le graphisme de cette BD est impressionnant. Il s'apparente aux grands décors et illustrations de pros de l'animation, dans un style réaliste et assisté par ordinateur. Sacré travail pour un résultat de grande qualité. Certes, ce style très moderne et cette colorisation informatique ne plairont pas à tous, mais il serait difficile de ne pas reconnaître la somme de talent et d'effort nécessaires pour un tel rendu.
C'est le genre d'album que certains pourraient probablement acheter pour son simple aspect graphique, comme un art-book dense et varié.

Mais il y a aussi une histoire et un scénario qui ne manque pas d'intérêt. Nous nous trouvons en présence d'un crash sur une planète mystérieuse, d'une exploration dans un paysage dantesque, de créatures surprenantes et d'énigmes qui s'accumulent. A cela vient s'ajouter le passé sentimental complexe du personnage principal que de nombreux flash-backs viennent expliquer au lecteur.
Cet environnement et ce genre de récit ne dépayseront pas vraiment les amateurs de SF. Cette planète étrange me rappelle un peu l'Anneau-Monde, ou encore des constructions spatiales titanesques telles que celles issues de l'imagination de Simmons ou Banks. Son exploration, les mystères qui l'entourent, font penser à un cocktail d'autres lectures et visions. Mais l'ensemble tient la route.

Le véritable regret que j'ai eu à la lecture tient à sa confusion, à sa complexité mal gérée. Bien des passages sont obscurs et ardus à comprendre, de même que les flash-backs qui n'éclairent pas tellement l'ensemble. Les mystères sont grands et si nombreux qu'on en frise rapidement l'indigestion sans ressentir l'attraction puissante de ces bons "mystères" qui vous donnent vraiment envie de savoir la suite, de tout comprendre. Ici, tout est trop flou, trop irréel pour que je me sois senti suffisamment impliqué.
Mais c'est beau et c'est de la SF comme je l'aime bien, alors je ne me plains pas trop.

Nom série  Thomas Silane  posté le 13/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Peu amateur de polar, j'ai été plutôt agréablement surpris par cette lecture. Si elle n'est pas particulièrement marquante ou innovante, elle n'en est pas moins divertissante et assez prenante.

Elle prend pour base une idée devenue assez classique dans les récits policiers à l'américaine, celle du pouvoir ou du gadget fantastique qui permet au héros de savoir l'avenir ou d'obtenir des indices surnaturels pour résoudre ses enquêtes. Il s'agit ici d'un appareil photo qui, quand on prend le cliché d'un cadavre, montre l'image de sa mort et donc son éventuel meurtrier.
Cela permet du coup grandement d'aider l'enquêteur. C'est le principal reproche que je ferais à cette série : la résolution de ses intrigues fait parfois preuve d'un peu de facilité, des indices qui tombent trop aisément dans les mains du héros (que ce soit par le biais de son appareil photo magique ou pas, d'ailleurs), des coïncidences bien pratiques, etc. Mais d'une part, cela passe facilement très bien quand on n'y réfléchit pas trop. Et d'autre part, ça a l'avantage de permettre des récits complets en un ou deux tomes, avec introduction, développement et conclusion.

La principale qualité de cette BD, à mes yeux, est sa narration qui est très fluide et bien rythmée. On est rapidement pris dans le récit comme dans un bon film ou une bonne série télé et on est emmené du début à la fin comme dans un bon divertissement.

Le dessin est classique mais bon. Je trouve cependant la mise en page un peu trop aérée. J'ai noté certaines planches avec juste 3 grosses cases par page, ça fait un peu léger et vite lu pour un album cartonné à 12€50.

En définitive, pour qui aime les polars façon série américaine, celui-ci en est un qui ne sort pas vraiment du lot mais qui est rythmé et divertissant. Sa lecture fait donc passer un bon moment.

Nom série  Gong  posté le 12/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD m'a beaucoup fait penser à celles de Miller : Sin City pour l'ambiance violente de sueur et de gangster, mais aussi un peu 300 pour quelques planches aux décors d'antiquité grecque. Mais c'est avant tout le dessin qui m'y a fait penser, évidemment. Ce noir et blanc puissant et contrasté, cette mise en page travaillée, ces décors de l'Amérique de l'âge d'or. C'est très réussi et très esthétique même si m'être un peu perdu dans la narration par moments.

Le scénario est moins marquant. C'est le récit cliché d'un boxeur qu'un gangster a payé pour qu'il se couche dans un match clé et ce dernier n'a pas l'intention de se laisser dicter la loi aussi facilement. C'est une histoire comme il en a déjà été raconté beaucoup (je pense à Pulp Fiction, par exemple).

Alors certes, dessin et scénario s'agencent de manière excellente mais ce n'est pas pour autant que j'ai été captivé. D'autant que la BD se termine clairement en queue de poisson à mon goût.

Nom série  François Jullien  posté le 12/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis amateur de BD historique et François Jullien en est une bonne, joliment documentée. Qui plus est, elle aborde avec précision une période de l'Histoire qui m'attire et dont la complexité empêche d'en connaitre tous les détails : la fin de l'ère Napoléonienne, depuis la retraite de Russie jusqu'à la victoire des "alliés" et le rétablissement de Louis XVIII.

Le héros, éponyme de la série, est un jeune homme un peu prétentieux, sûr de lui et de son charme, qui ne craint ni l'Aventure ni les aventures amoureuses nombreuses. C'est suite à une histoire de femmes qu'il se retrouve à devoir fuir la Belgique Napoléonienne puis à s'engager aux côtés des armées alliées contre l'Empire. En définitive, la série se compose d'un cocktail de péripéties historico-militaires et de conquêtes de charme. Tout cela est relativement réaliste même si le héros m'est régulièrement paru assez antipathique du fait de sa suffisance agaçante.

Tout cela serait bel et bien sans quelques défauts qui m'ont déplu.
Le premier apparait dans les pages des premiers tomes : le dessin fait preuve de manquements visibles. Le trait est fin et détaillé, les décors travaillés et le paysage d'époque bien reproduit. Mais les personnages ne sont vraiment pas parfaits. Ils m'ont donné à chaque page l'impression d'être des pantins articulés aux faciès figés et aux mouvements étranges.
Ceci étant dit, en quelques années de parution, le dessinateur va faire des progrès incontestables. Le dessin des derniers tomes est méconnaissable de celui du premier, nettement plus vivant et maîtrisé. Il devient du coup de très bon niveau dans le domaine réaliste.
Le second défaut est dans les intrigues de chaque tome. Elles sont à chaque fois crédibles et bien construites, mais elles ne sont pas passionnantes. Elles ressemblent souvent à une suite de péripéties au fil rouge narratif ténu. Les personnages y sont nombreux et on peut facilement s'y perdre. Les choses deviennent d'autant plus compliquées dans les derniers tomes, quand la situation politco-militaire est telle qu'on ne sait plus qui est l'ennemi de qui et quelles sont les motivations de chacun. Tout cela donne une certaine impression de confusion pas très agréable à la lecture.

En définitive, c'est une BD qui redonne vie de manière intéressante à une époque napoléonienne complexe, mais sa lecture n'en est pas toujours des plus captivantes.

Nom série  Les Ch'tis (Soleil)  posté le 11/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Quel gâchis de dessin.
Je dis cela parce que j'apprécie le trait de Turalo et que les couleurs de cet album, quoiqu'informatisées, sont de belle qualité. Les personnages sont dynamiques et l'ensemble est fluide et plaisant à la lecture. Je regrette par contre la flemme ayant entrainé l'absence récurrente de décor ou le copier-coller d'autres décors comme ce paysage de rue qu'on revoit à l'identique 4 ou 5 fois au cours des 36 pages de cet album.

Mais il faut dire que le scénario ne méritait pas que le dessinateur se casse vraiment plus la tête. Cette BD joue évidemment sur la mode, déjà dépassée, des Ch'tis, dans un but purement commercial. Du coup, ce sont des gags qui paraissent inventés à la va-vite sur un thème imposé, thème qui ne fut, semble-t-il, clairement pas une grande source d'inspiration pour le scénariste. Ce sont des poncifs clichés et surtout sans aucun humour à mes yeux. En 36 gags, ils trouvent même le moyen d'être répétitifs.
J'ai simplement trouvé ça nul.

Nom série  Tequila  posté le 10/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tequila est ma première approche de l'univers de Lucha Libre qui pourtant attise ma curiosité depuis un moment. Plongé directement dans le récit, il m'a manqué quelques petites références pour bien tout saisir, notamment de savoir que le personnage Tequila faisait anciennement partie des Luchadores five mais aussi qui étaient plus précisément ces fameux Luchadores. Néanmoins, même sans connaître ce background, la lecture de cette BD est suffisamment simple et auto-référencée pour être compréhensible.

J'ai d'emblée apprécié le grand dynamisme du dessin et de la mise en page. Gobi est, à mes yeux, un vrai touche-à-tout graphique, mélangeant tous les styles allant du manga au comics en passant par l'animation et bien sûr le franco-belge. J'aurais aimé un encrage plus clair et plus contrasté, mais les planches suintent d'une vraie pêche visuelle qui est aussi rafraichissante que plaisante à la lecture.

Le récit, lui, peut rebuter par sa grande simplicité. Il ne faut pas y chercher de complexité. On a un gros héros costaud, un peu bêta mais attachant, qui s'est fait, on ne sait pas trop pourquoi c'est ce qui fait le mystère du scénario, pas mal d'ennemis et doit éviter les ennuis. Du coup, l'intrigue se résume facilement à une suite de combats et de scènes d'action piquetées de légèreté et d'humour. C'est un peu bourrin, pas très fin, mais sincère et bonne ambiance.
Cela amène plus le sourire que le rire et la lecture est plus divertissante que vraiment marquante. Sympathique mais je ne suis pas sûr d'en conseiller davantage que la simple lecture.

Nom série  Ill Valley  posté le 08/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est par le biais du site Coconino-World que j'ai eu l'occasion de lire cette BD. Je l'ai abordée sans savoir absolument à quoi m'attendre et, après lecture et une maigre recherche sur le net, j'avoue ne pas savoir vraiment l'origine des auteurs et des éditions Chroma.

A mes yeux, il s'agit avant tout d'expériences graphiques et narratives d'auteurs manifestement issus d'écoles d'arts. L'ensemble rappelle certains recueils d'éditeurs indépendants, viviers de talents potentiels.
Et graphiquement, je trouve ça vraiment pas mal. A commencer par la couverture, dépliante, qui est de toute beauté. Les styles sont très variés, avec des techniques parfois radicalement différentes. Le résultat n'est pas toujours à mon goût, mais je reconnais toujours une vraie originalité et une vraie recherche tant graphique que de mise en page. Et certains styles m'ont sincèrement plu, notamment le récit Deballare squali, de Thomas Perrodin, pour ne citer que lui.

Par contre, au niveau des scénarios, c'est un peu trop souvent sans queue ni tête. Les auteurs sont graphistes, certes, mais pas vraiment scénaristes à mon goût. Certaines histoires sont difficiles à comprendre, ou alors tout simplement vaines et gratuites. Je ne peux pas dire que j'ai accroché à ces lectures, même si j'ai souri de quelques idées originales ou étonnantes.

C'est donc un joli recueil qui laisse espérer un bel avenir à la majorité des auteurs qui le composent, mais ce ne sont pas pour moi des histoires qui se suffisent à elles-mêmes au niveau du scénario.

Nom série  Civil War  posté le 08/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca faisait un moment que j'entendais parler de cet évènement médiatique dans l'univers Marvel qu'était la saga Civil War, déclinée dans toutes les séries de l'éditeur. Cet album Marvel Deluxe me permet enfin de découvrir la trame principale de ce récit, de son début à sa fin.

Le contexte : une explosion causée par l'action de super-héros mineurs a entrainé des centaines de morts innocentes. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase de l'opinion publique et celle-ci ainsi que le gouvernement US exigent de tous les super-héros qu'ils dévoilent leurs identités secrètes et travaillent désormais dans un strict cadre gouvernemental. Certains comme Tony Stark/Iron Man et Red Richards des Fantastic Four sont en accord avec cette idée et collaborent activement à sa mise en place. D'autres, avec à leur tête Captain America, choisiront de défendre à tout prix la liberté d'agir des super-héros et leur droit à l'incognito pour leur propre sécurité.
C'est le début d'une guerre civile qui mettra aux prises les amis de naguère et modifiera radicalement le statut de super-héros dans l'univers Marvel.

J'ai été satisfait par ce récit car il m'a permis de découvrir dans les grandes largeurs mais sans omission l'ensemble de l'évènement Civil War. Certains points sont un peu survolés, racontés rapidement ou pas toujours bien expliqués (qu'est-ce qui a bien pu motiver spiderman à dévoiler son identité ?), mais on en voit le début, le déroulement et la fin. Ma curiosité est donc satisfaite.
Le scénario n'est pas très compliqué ni très original. Les quelques rebondissements savamment orchestrés ne sont pas très marquants ni innovants. Mais l'ensemble est bien foutu, assez prenant et plutôt crédible, chose rare à mes yeux dans les grandes sagas Marvel. Je suis plutôt bien rentré dans le récit et la fin, assez ouverte, m'a donné envie de savoir la suite.
Le dessin de Steve McNiven est en outre de très bon niveau. Un peu formaté certes mais très plaisant et travaillé.

A noter que le récit principal, scénarisé par Mark Millar, ne remplit que les deux tiers de l'album. Le reste est constitué d'histoires courtes d'auteurs différents. J'aurais aimé qu'ils racontent la suite mais ils reviennent plutôt plus en détail sur des passages des évènements Civil War et ce qu'ils ont impliqué pour certains personnages dont un certain nombre que je connaissais à peine ou pas du tout. Intéressant mais pas indispensable à mes yeux.

Je ne suis donc pas mécontent de mon achat, c'est une bonne lecture de divertissement et qui m'en a appris un peu plus sur l'univers Marvel et ses récents évènements.

A noter que les tomes suivants prévus dans cette série Marvel Deluxe devraient revenir à nouveau sur des évènements évoqués dans le présent album par le biais de récits parallèles et d'autres personnages. Ce ne sera donc pas véritablement la suite.

Nom série  Capitaine  posté le 07/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La collection Puceron de chez Dupuis a fait des émules. Voici la collection Petit Bonum, elle aussi destinée aux enfants à partir de 4 ans, avec des bandes dessinées muettes et pouvant être lues aussi bien par les petits que par les parents qui leur font la lecture.

Capitaine m'a séduit par son originalité.

Le dessin a un style bien à lui. Il mélange des personnages et objets franco-belges classiques avec des décors parfois presque géométriques ou abstraits. L'ensemble est étonnant et assez sympathique.

L'album est scindé en histoires courtes, presque des gags en une page par moments. Le ton est un peu spécial, parfois gentiment enfantin, d'autres fois plutôt orienté vers l'humour absurde ou le jeu sur l'image.

Je ne suis pas persuadé que les enfants, surtout les plus jeunes, tomberont très facilement sous le charme, mais en tant que lecteur adulte je l'ai bien apprécié et je salue l'originalité pour une publication jeunesse.

Nom série  Tatoo  posté le 07/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La collection Puceron de chez Dupuis a fait des émules. Voici la collection Petit Bonum, elle aussi destinée aux enfants à partir de 4 ans, avec des bandes dessinées muettes et pouvant être lues aussi bien par les petits que par les parents qui leur font la lecture.

Tatoo est un petit chat noir et de bonne humeur. Chassant une souris, il va se retrouver plongé au milieu d'un zoo et sera baladé de cages en cages, côtoyant girafes, singes, crocodiles, serpents et autres lions.
L'histoire est très orientée petite jeunesse, compréhensible et amusante pour un lectorat de 4 ans, voire moins. Ca se lit bien, avec le sourire.

On reconnait les couleurs chaudes et éclatantes d'Olivier Supiot (Le Dérisoire, Marie Frisson,...) mais le dessin, plus simplifié, m'a moins séduit que dans d'autres de ses albums. Les couleurs elles-mêmes manquent un peu d'harmonie mais elles sont telles qu'elles plairont sans aucun doute aux jeunes enfants.

En définitive, c'est une BD qui convient bien aux tous jeunes lecteurs mais je trouve, à titre personnel, qu'elle manque un peu d'originalité et de quelque chose qui la démarque de banales lectures jeunesse.

Nom série  L'Assassin Royal  posté le 06/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ca m'a fait plaisir de redécouvrir le récit de l'Assassin Royal. Je n'avais pas relu les romans depuis quelques ans et l'adaptation est plutôt réussie ici.

La couverture est assez impressionnante, quoiqu'un peu pompeuse. Le graphisme n'est pas en reste à l'intérieur de l'album et chaque planche a un bel aspect. Les couleurs sont également très réussies.
J'ai apprécié de mettre une image sur les visages des personnages et les paysages que j'imaginais à la lecture. Je suis juste surpris du faciès du Fou que je n'imaginais pas ainsi (mais il semble que j'avais mal lu le roman) et un peu déçu par le visage d'Umbre dont l'aspect grêlé n'est pas des plus réussis. Pour le reste, je suis satisfait.
Tout n'est pas visuellement parfait à mes yeux cependant. Tout d'abord, les décors me semblent un peu arides : trop de lignes droites, d'espaces vides. C'est austère et d'un niveau inférieur aux avant-plans et personnages. En outre, je trouve que les visages de nombre de personnages se ressemblent un peu trop. Entre autres, Fitz, la jeune Molly et le Fou semblent avoir exactement la même structure faciale.

Quant au scénario, c'est l'adaptation directe du roman. Mais comme dans la majorité des adaptations, l'ensemble parait très condensé, un peu trop condensé à mon goût. Certains passages sont racontés tellement vite qu'on n'a pas le temps de les savourer et de les bien comprendre. A plusieurs moments, j'ai eu l'impression que si je n'avais pas lu le livre, je n'aurais pas compris ce qu'il se passait.
Le Fou, par exemple, n'est quasiment pas présenté, et il faut le savoir pour le reconnaitre quand il vient faire sa prémonition à Fitz, prémonition qui d'ailleurs semble complètement inutile puisque les auteurs ne font pas du tout le rapprochement entre elle et les évènements ultérieurs avec le chien.
C'est un exemple parmi d'autres.

Globalement, je suis convaincu que quelqu'un qui n'a pas lu le livre manquerait une très grosse portion des explications et de la saveur du récit. Autrement dit, cette BD ne se suffit pas à elle-même, du moins pas pour approcher la valeur du roman original. Ca n'en reste pas moins une mise en image sympathique et plaisante pour qui veut relire ce qu'il a déjà lu.

Nom série  Emmanuelle  posté le 05/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je me souviens de l'effet émoustillant du film Emmanuelle quand je l'avais vu en secret, étant préadolescent. Et c'est vrai que quand j'y repense, c'est l'un des rares scénarios érotiques que je trouve vraiment intéressant et excitant, la plupart de ce que j'ai vu ou lu depuis étant souvent assez pitoyable.
Mais cette adaptation en BD ne m'a pas convaincu.

Tout d'abord, je ne suis clairement pas amateur du style de Guido Crepax. Il est vrai qu'il a un graphisme très esthétisant mais il est nettement trop marqué par la mode des années 70 à mon goût. Les cadrages sont trop serrés et les postures des personnages souvent ridicules tant ils posent. Et globalement je n'aime ni son encrage trop fin, ni son abondance de traits, ni le résultat d'ensemble de ce graphisme.

Quant à l'histoire, elle se base bien évidemment sur l'intrigue du film. Mais les enchainements passent mal, les situations semblent tomber comme des cheveux sur la soupe, les situations sont peu vraisemblables. Après les deux premiers chapitres, j'ai eu l'impression que le récit devenait une suite de scènes sexuelles sans lien entre elles, sans cohérence avec les dialogues du départ.

Bref, ce n'est pas une adaptation qui m'a plu.

Nom série  Shutter Island  posté le 05/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
N'étant pas très amateur de polar/thriller, c'est bien du fait des avis dithyrambiques ci-dessous que j'ai acheté cette BD. Je l'avais déjà feuilletée auparavant mais ça n'avait pas suffi à me convaincre. Mais du coup, c'est aussi le fait d'avoir lu les avis ci-dessous qui m'a un petit peu gâché mon plaisir car mes sens de la déduction étaient aux aguets et j'avoue ne pas avoir été tellement surpris par la fin que je devinais depuis un petit moment. Je m'attendais à quelque chose de plus innovant, quelque chose du niveau d'un film comme Sixième Sens ou d'une BD d'Andreas qui vous retourne le lecteur comme une crêpe.
Mais ne nous y trompons, c'est clairement une bonne BD, au-dessus de la moyenne.

Le dessin est d'un très bon niveau technique. Son réalisme et sa colorisation donnent une ambiance qui colle excellemment avec le récit. J'avoue avoir eu un peu de mal au départ car je trouvais que les personnages se ressemblaient trop. Mais on s'y fait et cela ne gâche pas la lecture.

Quant au scénario, c'est vraiment le point fort de cette BD.
On pourrait le séparer en deux parties. Une première qui est un pur thriller, avec une atmosphère lourde, du réalisme et une enquête mystérieuse. Cette partie va glisser tout doucement vers quelque chose de... différent, plus ambigu... mais je ne veux pas en dire plus.
A la fin de ma première lecture, j'avoue avoir été circonspect. Différents passages ne me semblaient vraiment pas clairs, et je trouvais l'explication finale assez incohérente, trop artificielle.
Mais j'ai ressenti le besoin de relire aussitôt l'album et plus particulièrement ses moments clés. Et après ce réexamen consciencieux, j'ai eu la confirmation que le scénario était vraiment cohérent de bout en bout. Et le final du récit n'en devient que plus fort et plus réussi.

Bref, oui, c'est une très bonne BD, un très bon scénario et un dessin qui y colle très bien. Mais n'étant pas grand amateur de polar/thriller, j'ai été moins charmé par cet album que d'autres ont pu l'être avant moi.

Nom série  Le Maître de Jeu  posté le 04/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après lecture des deux cycles de cette série, je n'ai pas accroché. Mais il faut dire aussi que je ne suis fan ni des scénarios de Corbeyran d'ordinaire, ni de l'univers des Stryges.

Premier mauvais point, le dessin ne m'a pas plu d'emblée.
Sur les premiers tomes, je trouvais que le trait de Charlet n'était globalement pas mauvais mais je lui reprochais différentes choses. D'abord, son inégalité et la résurgence de tics graphiques proches du fanzinat manga. Ces derniers contrastaient trop avec la recherche de réalisme du reste des planches et avec l'ambiance, et ça ne me plaisait pas du tout. Je trouve également les cadrages trop rapprochés, trop étouffants, comme si l'auteur cherchait la facilité en s'évitant des vues d'ensemble et trop de décors.
Paradoxalement, j'ai davantage accroché à partir du tome 4 quand Charlet se décomplexe et présente un style véritablement plus proche du manga et moins réaliste.
Je n'aimais pas non plus la colorisation du premier cycle. J'ai trouvé qu'elle gâchait régulièrement l'aspect d'ensemble des planches, leur donnant souvent un aspect amateur. Mais une fois de plus, cela s'est arrangé pour moi à partir du tome 4.
C'est précisément après ce tome 4 que le dessinateur change et laisse la place à Horne, dont le style est plus proche du comics, et dont le réalisme s'accorde plus aisément avec l'ambiance du scénario. Mais à nouveau, ce n'est pas vraiment mon genre graphique.

De toute façon, je n'ai pas non plus accroché au scénario.
Le premier cycle ressemble ni plus ni moins à un très banal film d'horreur avec la trame cliché d'un groupe de personnes coincé sur une île coupée du monde, un monstre qui les tue les uns après les autres et un grand secret qui se révèle fort décevant à mon goût. Le tout est saupoudré d'un peu de mythologie des stryges, mais rien de convaincant ni intéressant. La seule chose qui ait attisé ma curiosité dans ce cycle, c'était la promesse d'une partie de jeu de rôles intrigante mais dont on ne verra finalement pas le début du commencement. Et à ce propos, j'ai eu bien du mal à comprendre cette idée de "meilleur joueur de jeu de rôles du circuit", comme si les rôlistes s'opposaient les uns aux autres sur des "plateaux" (?) de compétition.
Le second cycle m'a davantage accroché au départ car les personnages m'étaient désormais connus et agencés les uns avec les autres. Mais l'intrigue globale n'a pas su me captiver. Les stryges ou plutôt leurs hybrides n'y sont que des grosses bêtes dangereuses mais rien de vraiment mystérieux ou envoutant. Et la structure du récit n'est pas assez prenante ni originale à mon goût.
Bref, j'ai lu ce récit sans passion et il m'est déjà à moitié sorti de l'esprit.

Nom série  Comment ne rien faire  posté le 04/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Parce que j'aimais bien Shenzhen et autres Pyongyang, mais aussi parce qu'on m'indiquait sur le forum que cet album était difficilement trouvable, je l'ai acheté quand il m'est tombé sous la main. Mais j'en suis déçu.

Cette BD annonce bien la couleur : il s'agit d'un recueil d'histoires courtes de l'auteur, publiées de manière dispersée dans divers magazines québécois ou français depuis une dizaine d'années. Et dans ces cas-là, soit nous avons un recueil de perles trop malheureusement oubliées, soit il s'agit simplement de bandes dessinées trop quelconques pour avoir mérité leur propre publication en album auparavant.
C'est hélas le dernier cas, ici.

Certes, j'ai retrouvé avec un léger plaisir le personnage et le style de Guy Delisle qui avait su me séduire dans ses plus gros albums. Son style est toujours frais et fluide, avec une sympathique touche d'humour.
Mais l'ensemble, ici, ne casse vraiment pas trois pattes à un canard. Ca fait trop fourre-tout. Le style graphique est différent d'une histoire à la suivante et il ne me plait pas toujours. Les histoires se rapprochent toutes par un certain sens de l'absurde mais aucune n'est vraiment marquante ou particulièrement drôle. Beaucoup m'ont laissé sur un sentiment de futilité, d'inutile et de vain. Je n'ai pas été surpris, pas été vraiment amusé, pas été charmé.
Je sors donc déçu de mon achat.

Nom série  Jeannette Pointu  posté le 30/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je viens seulement d'avoir l'occasion de lire cette série dans un style franco-belge bien classique. Mais ça n'a pas collé pour moi. Je suis d'autant plus déçu que, sur la base de mes bons souvenirs de Docteur Poche, j'étais persuadé que j'allais apprécier cette autre série du même auteur.

Je n'ai pas de reproche à faire au dessin. J'aime bien le style de Wasterlain et il me rappelle de bons souvenirs de lecture de jeunesse.

Je n'ai pas de réels reproches à faire non plus à la base des intrigues de chaque tome. C'est le genre de récits d'aventure et d'exotisme aux quatre coins du monde comme je les apprécie d'ordinaire.

Mais c'est l'ensemble qui ne m'a pas charmé.
L'héroïne n'est pas charismatique à mon goût. Déjà, je n'aime pas trop sa bien-pensance parfois moralisatrice. Ensuite, faire d'elle une super femme capable de toutes les prouesses, escalade, deltaplane, pilotage, voile, etc... c'est classique dans le genre mais ça la rend assez agaçante. Tout comme le fait qu'elle se balade n'importe où avec ses articles de presse d'où elle tire les bonnes infos au bon moment.
Le fait de placer les récits dans l'actualité tend aussi à détruire l'intemporalité des classiques franco-belges comme je les aime, et cela donne un aspect engagé et du coup parfois un peu naïf aux intrigues.
Mais l'essentiel de mes reproches vont surtout à la structure des récits. Le rythme me semble médiocre. Les scénarios se composent trop souvent d'une suite de petites péripéties, sans grand suivi, sans réelle cohérence. Ce qui fait que je n'ai que très rarement accroché aux histoires et que j'en garde un souvenir de constructions artificielles et sans saveur.
C'est dommage...

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 251 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque