Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1478 avis et 62 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Hasard ou Destinée  posté le 13/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mouais, tout juste pas mal pour ce petit recueil de trois histoires fantastiques qui ne brillent pas par une grande originalité. Au final tout cela est bien gentil, il manque une force véritable qui ferait plonger ces récits dans une vrai noirceur.

L'esprit de la chose est vaguement inspiré par une ambiance nordique, un ton gothique victorien mais c'est vraiment superficiel.

Bien que classé dans la catégorie des comics, le dessin ici n'a que peu de chose à voir avec l'habituel. C'est finalement policé, la narration n'est pas toujours bien maitrisée. Disons que c'est original mais pas suffisant pour valoir un achat, tout au plus une lecture en emprunt.

Nom série  Les Tourbières noires  posté le 13/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Serait ce l'album qui va me réconcilier avec Christophe Bec ? Pas totalement mais nous prenons le bon chemin. Depuis quelques années C. Bec est un auteur foisonnant, trop sans doute ce qui nuit parfois à la qualité de ses œuvres. Je ne prendrais pour exemple que sa série Prométhée, série à rallonge s'il en est qui pioche allègrement dans tous les pseudo mythes, légendes urbaines et autres théories du complot qui envahissent la toile et les écrans.

Il est bien possible qu'ici l'auteur dont il s'inspire, à savoir Maupassant ne soit pas étranger au fait que C. Bec ne fait pas de digressions intempestives, il va droit à l'essentiel et arrive, ce qui n'est pas une mince affaire, à a bien retranscrire l'atmosphère pesante, oppressante de la nouvelle. D'autres que lui se sont parfois attaqué à la mise en images de nouvelles ou romans "d'atmosphère" sans parvenir le moins du monde à insuffler ne serait ce que la plus petite étincelle qui soit. H.P. Lovecraft, maitre en la matière n'a malheureusement jamais été bien servit par ceux qui ont voulu le mettre en scène.

Je veux donc ici tirer mon chapeau à C. Bec pour la qualité de son travail y ajoutant même un satisfecit concernant son dessin beaucoup moins raide que par le passé et l'enjoint à persévérer dans cette direction.

Pas follement original mais divertissant et de bonne facture, l'achat est envisageable.

Nom série  Les Voyages d'Ulysse  posté le 13/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ben mes aïeux, pour du bel ouvrage c'est du bel ouvrage. Je ne reviendrais pas sur le trait amplement maitrisé d'E. Lepage qui nous offre des planches de toutes beautés, le bougre est excellent dans ses dessins de bateaux et de ports méditerranéens en une fin de dix-neuvième siècle début vingtième. Certains peintres officiels de la marine pourraient en prendre de la graine car ici les personnages ont des visages plutôt bien fait et se reconnaissent facilement.

L'histoire s'appuie sur "L"Odyssée" d'Homère en en reprenant quelques épisodes étudiés il y a bien longtemps au lycée. Pour moi j'ai mis très vite ces références de côté pour m'attacher au récit, à la quête de ce mystérieux peintre disparu.

L'ensemble n'évite pas quelques clichés mais au final c'est une histoire riche et complexe mêlant quête de l'autre et de soi. Au risque d'en fâcher certains j'avoue n'avoir que peu goûter les toiles, dessins du sieur R. Follet qui pour moi évoquent plus un style dit pompier qu'autre chose. Des goûts et des couleurs. Pour autant je ne boude pas mon plaisir et incite à la lecture et sans doute à l'achat.

Nom série  Les Heures Noires  posté le 11/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et bien dites moi, voilà un album qui mérite franchement le détour.

L'Afrique! Pour certains j'ai cru comprendre que c'était un continent envoûtant qui une fois que vous y aviez mis les pieds ne vous lâchait plus. Pourquoi pas encore faut-il avoir envie d'y mettre les pieds sus dits. Personnellement cela n'a jamais été mon truc, je ne suis pas attiré par l'endroit. Cela ne veut pas dire que je suis un ignare complet et que je ne m'intéresse pas à ce qui s'y passe ceci par le biais de livres, de films, de documentaires et j'en passe (à ce sujet Le monde diplomatique est une mine !). Pour autant le trip du lion superbe et généreux n'est pas le mien.

Pour en revenir à ce récit je trouve que par certains côtés il mériterait d'être lu dans les écoles. C'est en effet une bien belle démonstration d'une situation qui prêterai à sourire si elle n'était pas aussi dramatique.

Au fil du temps sous couvert "d’œuvre" civilisatrice les pays occidentaux, au temps du colonialisme, ont mis en coupe réglée ce continent. Aujourd'hui, les mêmes, dans une moindre mesure s'y ébattent joyeusement, aidés en cela par de nouveaux venus qui exploitent à bon compte qui les richesses qui les populations.

Attention nous n'avons pas affaire ici à un pamphlet alter mondialiste ou de je ne sais quelle obédience, mais par petites touches, par quelques propos anodins les auteurs nous montrent toute la complexité des choses. De ce fait ils n'évitent pas totalement la caricature mais le trait est suffisamment léger, subtil pour que les choses soient dites intelligemment et avec percussion.

Le trait presque hachuré est du meilleur effet mais la palme revient à une colorisation toute en teintes pastels. Au final cette découverte d'Angoulême 2016 est amplement conseillée et malgré son ancienneté j'en fais mon coup de cœur de ce début d'année.

Nom série  Apocalypse Mania  posté le 11/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quelle curieuse expérience de lecture que cette "Apocalypse Mania : Le cycle des Lumières"!

Les deux premiers tomes m'ont vraiment accroché et j'avais hâte de lire la suite, et puis peu à peu j'ai trouvé que ça se traînait et les défauts se faisaient de plus en plus criants. Dans l'ordre non exhaustif : les personnages commençaient à me gaver et notamment le principal à qui je trouve autant de charisme qu'une huître, les passages de plus en plus nombreux complètement capillotractés et enfin le dessin. Est-ce moi ? Mais au fur et à mesure des tomes, je le trouve de plus en plus raide (quelqu'un a parlé de Léo ?)

Je sais bien que parfois il faut se laisser embarquer par les auteurs, que le bon sens ne règne pas en maître et que trop de rigueur n'est pas obligée. Mais là je ne me suis pas fait choper, à part au début, je suis d'autant plus déçu que ça partait pas mal d’où ma déception finale. Donc pas d'achat et un emprunt plus que dispensable.

Nom série  Coeur de Glace (Dargaud)  posté le 11/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
S'il n'y avait que le dessin à noter ma note serait supérieure, hélas, mille fois hélas c'est le scénario qui ne tient pas la route. Ce n'est d'ailleurs pas une route mais plusieurs que les auteurs nous font emprunter et sans GPS il est parfois dur de s'y retrouver. Construit en divers chapitres bien distincts ceux ci essaient autant que faire se peut de s'harmoniser mais le lecteur est balloté d'un univers à l'autre et seul le dessin nous rappelle que c'est à priori la même histoire que nous sommes en train de lire.

A ce propos je voudrais revenir sur certains aspects que note mes prédécesseurs en perlant de choses sadiques morbides et glauques, voir malsaines. Soit, c'est braves gens, le propre des contes de fées avant que le bon Walt ne nous ait édulcoré tout ça. Quand à la fin de l'histoire elle est manifestement bâclée.

Seul le dessin sauve donc cet album dans un style mêlant l'ancien et le moderne, ce n'est hélas pas suffisant pour sauver l'ensemble, je considère donc cette BD comme une curiosité sans doute empruntable mais en aucun cas à acheter.

Nom série  Ma Vie de zombie  posté le 04/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je commencerai par la fin pour dire que personnellement je n’achèterai pas cette BD. Dit comme ça vous pensez sans doute que je n'ai point apprécié la chose, ben raté en fait j'aime plutôt bien l'atmosphère qui se dégage de l'ensemble. Certes ce n'est pas le récit de zombies qui va révolutionner le genre mais ça se laisse lire sympathiquement sans prise de tête contrairement à notre héros, enfin je me comprends...

Le dessin est mine de rien assez chiadé sous des dehors de simplicité, avec une bonne colorisation dans des tons finalement assez chauds que je trouve fort réussie.

Quant à l'histoire, elle est assez basique dans le genre et nous ramène sur un terrain connu ; les morts se réveillent, le gars est mordu à son tour et, que croyez-vous, il devient lui aussi un mort vivant avec la classique phase de déni. Pour autant cela reste une lecture divertissante même si le thème n'est pas des plus gais, je ne conseille cependant pas l'achat il vaut mieux se contenter d'un emprunt en bibliothèque.

Nom série  Celle qui réchauffe l'hiver  posté le 04/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Étrange et particulière que cette histoire qui oscille entre le conte et l'allégorie. Il est à ma connaissance assez rare que la culture Inuit soit utilisée tant dans la production littéraire, cinématographique que graphique pour l'affaire qui nous occupe.

Le dessin lui aussi mérite les adjectifs cités plus haut tant il semble hésiter entre un style pictural réaliste et un trait naïf, surtout en ce qui concerne le bestiaire de cet album. Il s'agit sans doute d'un parti pris qui m'échappe mais qui laisse une curieuse impression et met du temps à s'imposer. Pour le reste le trait est harmonieux et donne une impression de fluidité, d'un mouvement presque aérien. La colorisation que d'aucuns pourraient qualifier de terne rend bien hommage à l'histoire et finalement s'accorde parfaitement au récit.

Pour ce qui est du conte en lui même et bien c'est un conte qui s'inspire des croyances, du folklore Inuit, je n'ai pu m'empêcher de penser à cet auteur Jorn Riel qui a situé outre ses racontars du Groenland nombre de ses aventures dans cette culture au demeurant fort riche et méconnue.

Cette BD demande un double effort, le premier concerne le dessin ou le bestiaire employé est réduit à sa plus simple expression, le second demande au lecteur de faire l'effort de s'immerger dans un monde étrange et différent loin de nos codes occidentaux.

Ce double effort en vaut pourtant la peine, la lecture est donc plus que conseillée.

Nom série  Les Contes du 7ème Souffle  posté le 04/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal mais je reprendrais à mon compte la phrase de l'un de mes camarades précédents : cela manque cruellement de souffle. Pas qu'on s'ennuie mais c'est pas loin, c'est parfois confus, les personnages se débattent dans des situations bizarres. il y a bien quelques combats mais le dessin à mon sens ne les met pas franchement en valeur par la faute d'un trait épais que je trouve un peu grossier.


Pas amoureux mais assez fan d'un Japon médiéval idéalisé, je n'ai pas ici trouvé mon bonheur comme avec Okko par exemple.

Disons que ça ce laisse lire mais j'ai bien peur que cette série de tomes pouvant se lire indépendamment les uns des autres ne restera pas longtemps dans ma mémoire. En emprunt...

Nom série  Moby Dick (Chabouté)  posté le 04/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Premier point positif, le dessin de Chabouté que je trouve plutôt réussi. C'est agréable, efficace et ma foi certaines planches méritent le détour. Après, ben c'est Moby Dick quoi, c'est vrai que tout le monde connait peu ou prou l'histoire de cette obsession d'un capitaine qui n'hésite pas à sacrifier son équipage pour assouvir sa vengeance.

La narration est fluide, elle sait par moment ménager des moments de calme. C'est finalement une bonne adaptation, fidèle mais point trop académique, qui ne peut que permettre à un public différent de celui du roman de connaître cette histoire. Avec un peu d'imagination il est possible d'entendre claquer les haubans et entendre siffler le vent dans le grand cacatois.

A lire et à faire partager.

Nom série  Death Sentence  posté le 04/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais, je ne suis pas franchement emballé en fait par l'idée de base qui avait pourtant un potentiel original. La transmission par le sexe de super pouvoirs qui ne durent que six mois à la suite de quoi c'est la mort. Ces pouvoirs permettant à chacun d'assouvir ses fantasmes, nous suivons un guitariste de rock plus junkie que guitariste, une jeune fille névrosée dont le talent de peintre peine à se révéler et un comique accro au sexe qui rêve de voir le monde sombrer dans le lucre et le stupre. Quelques idées sont plutôt originales mais l'ensemble finit vite par tourner à vide et franchement j'ai eu du mal à comprendre le message profond, s'il y en a un, qui sous tend l'ensemble.

Le dessin est du comic typique sans grande valeur ajoutée, ça se laisse lire mais ça s'oublie vite.

Nom série  Sangre  posté le 26/12/2016 (dernière MAJ le 27/12/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est indéniable que C. Arleston avec sa série "Lanfeust" et ses nombreux dérivés a redonné au genre de la fantasy française un lectorat nombreux. Pour autant je n'ai jamais personnellement complètement adhéré à son style. Ce n'est pas la narration, la construction des récits qui est ici en cause mais plutôt l'humour qui se dégageait de l'ensemble. Autant Lanfeust était une aventure effectivement à la Jack Vance, auteur que je porte au pinacle, autant mon plaisir était souvent gâché par des jeux de mots un brin foireux. Mais bon vu les ventes il devait y avoir des aficionados.

Dire si j'y suis allé avec des pincettes en découvrant "Sangre" est peu de le dire. Et là, joie et bonheur! comme il est dit dans la présentation: " série non- humoristique", point de ces jeux de mots faciles, pas de plaisanteries sur les noms des personnages et surtout une héroïne que l'on voit grandir et se mettre au même niveau que les bourreaux de sa famille, j'en veux pour preuve la longue séquence de torture à laquelle elle se livre en fin d'album, le public ado qui en a vu d'autres appréciera!!

Pour autant voilà donc une histoire de vengeance qui va s'étaler sur huit albums, si l'on se réfère à ce premier tome, nul doute que la suite promet son lot de choses bien sanguinolentes. Le dessin parfaitement maîtrisé et colorisé amène une touche de douceur dans un récit qui finalement n'en comporte que peu.

Je suis finalement ravi de pouvoir dire, qui l’eut cru, que j'irais voir la suite avec plaisir et si elle est dans la même veine que ce premier opus, nul doute que ma note évoluera.

Nom série  Tanatos  posté le 26/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le retour de Fantomas, oups de Tanatos, ben oui il y a du Fantomas chez ce grand méchant, quoique. A vrai dire je suis un peu embête pour mettre ma note. Jean Yves Delitte est un très grand dessinateur lorsqu'il s'attaque aux bateaux, constructions, costumes, par contre c'est carrément la catastrophe lorsqu'il s'agit de dessiner des êtres humains, proportions guignolesques, les visages sont tous identiques et ne se différencient pas les uns des autres, une moustache par ci un chapeau par là sont les seuls signes pour repérer qui est qui, j'oubliais juste les femmes qui ne sont que des caricatures.

Bon passons, avec un peu d'effort on peut toutefois savoir qui est qui et suivre ces aventures rocambolesques. Le premier diptyque est plutôt correct mais comme l'on noté certains de mes petits camarades précedents le méchant Tanatos en devient presque comique de suffisance: "Je suis un génie du mal , mes plans sont les meilleurs" tout ça en étant poursuivi par la police.

En fait j'imagine que tout ça est un hommage aux feuilletons d'antan, Rouletabille, Rocambole, Fantomas et Arsène Lupin, quoi qu'il arrive le méchant retors à souhait gagne toujours à la fin.

Si donc le premier diptyque tient la route cahincaha que dire du deuxième qui nous embarque dans un truc de ouf comme on dit et qui fait se côtoyer à distance Einstein et un autre savant génial, le naufrage du Lusitania, un coup de Tanatos forcément.

J'ai l'esprit large et ouvert mais parfois trop c'est trop et si je n'ai pas éprouvé de déplaisir franc à ma lecture, les différents points que j'ai cité plus haut font que je ne peux recommander l'achat même si un emprunt en bibliothèque reste possible.

Nom série  Valérian  posté le 26/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ben oui, celle là je l'avais bêtement zappé et pourtant les dieux savent si je l'ai lu et relu cette série. Mon avis sera donc celui d'un lecteur des origines et donc forcément partial. La lecture de cette série s'inscrit chez moi en parallèle de la découverte de la science fiction en romans avec les grands auteurs J. Vance, R. Silverberg, I. Asimov, F. Herbert j'en passe et non des moindres. Joie et bonheur donc de voir à cette époque que des auteurs pouvaient mettre en images ce que je lisais par ailleurs. En BD il y avait P. Druillet plus torturé, Caza, très mystique et ce duo Christin et Mézière qui proposait des images dans un autre style, fort réjouissantes. Voir New York sous les eaux! je dois avouer que cette image m'a profondément marqué.

Tout a été dit sur le couple Valérian Laureline et sans avoir été amoureux de la belle je regrettais toutefois qu'il manque un peu de sel dans leur relation.

Série divertissante, bien foutue, des univers riches et foisonnants qui comme toute longue série reste inégale et a tendance à s'essouffler, elle reste un must de la BD, c'est peu de dire que j'attends son adaptation cinématographique avec impatience.

Nom série  Ce que le vent apporte  posté le 21/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Presque du franchement bien pour cette histoire qui certes ne brille pas par son originalité mais se place dans un contexte suffisamment dépaysant pour que j'ai été accroché. Ce jeune médecin muté au fin fond de l'Oural arrive dans un village du film "Délivrance" mais à la sauce moujik. La comparaison s'arrête là mais j'ai bien aimé.

Après les ficelles ne sont pas énormes et l'on suit avec plaisir l'intrigue qui se déroule gentiment jusqu'au dénouement qui ma foi... se laisse lire.

Seul petit regret : le dessin qui ne suit pas. Je fais ici allusion à la couverture qui laisse entrevoir de belles promesses hélas non tenues. C'est bien mais je m'attendais à mieux.

Au final une histoire sympa plutôt bien traitée qui ne révolutionnera pas le genre. Peut-être pas de conseil d'achat mais en emprunt pas de souci pour passer finalement un bon moment de lecture.

Nom série  Demain, demain  posté le 21/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un one shot réellement instructif qui nous rappelle que pendant les Trente Glorieuses, la gloire n'était pas donnée à tout le monde. Et oui nos belles démocraties se sont construites ou relevées de la seconde guerre mondiale grâce à une main d’œuvre peu chère et qu'il était assez facile de "ghetthoisée".

Un des aspects plaisants de cette BD est qu'elle ne sombre jamais dans le pathos, c'est un document qui expose les faits bruts, le fait de ne pas replacer plus les choses dans le contexte de l'époque est un peu dommage.

Un dessin sans esbroufe mais cela n’a pas lieu d'être ici ; c'est efficace comme la démonstration, je dirais que cela en fait une œuvre salutaire qui ressuscite un pan de mémoire nationale dont peu se glorifient. A lire mais peut-être pas à acheter.

Nom série  Orange  posté le 21/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Manifestement je ne fais pas partie de la cible de ce genre de récit. Pour autant il possède des qualités indéniables et notamment graphiques. Je serais tenté de dire que c'est joli, en fait bien dans l'air du temps et ne m'étonne pas d'apprendre que l'auteur a travaillé dans l'univers du clip musical.

Pour autant un trait sympathique ne suffit pas et comme je le disais plus haut j'ai bien l'impression que cette histoire qui exprime le mal-être d'une certaine jeunesse ne me parle pas. C'est finalement assez convenu, un posteur a évoqué Baudelaire pour décrire le côté déprimant et poétique de l’œuvre. Mon avis est que l'auteur de Spleen et Idéal en avait un poil de plus sous la semelle. Restent de belles images.

Nom série  Ceux qui t'aiment  posté le 21/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Avant de lire cette BD je suis allé voir les autres avis mais c'est sans trop d'a priori que je me suis attaqué à ma lecture. Hélas, force est de constater que tout cela ne vole pas bien haut. Des personnages improbables et une intrigue fort peu palpitante. Comme le note Mac Arthur dans son avis, la partie la plus intéressante concerne les supporters français obligés de négocier avec les Italiens pour le voyage en car, et encore.

Pour le reste le dessin est du Davodeau classique , l'histoire est bien menée mais le fond qui si j'ai bien compris se veut une dénonciation du foot business, rate sa cible. Match nul ???

Pas d'achat donc et lecture tout à fait dispensable.

Nom série  Big Man Plans  posté le 11/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Permettez moi, un fois n'est pas coutume de débuter cet avis par une petite histoire.

Dans un classe la maitresse demande aux élèves un mot qui commence par la lettre M. Tous de lever la main et de s'écrier en chœur "Maman". La maitresse demande alors un mot qui commence par la lettre P. Tout le monde veut répondre et s’écrie Papa. Plus dur dit la maitresse, un mot qui commence par le lettre N. Silence sauf le cancre que la maitresse n'ose jamais interroger, à chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est pour dire des horreurs. Voyant que malgré tout personne ne semble trouver le réponse elle finit par donner la parole au cancre qui fort gentiment dit un "Nain". La maitresse se tourne vers le tableau pou y ecrire la réponse et l'on entend alors le cancre ajouter: un nain mais avec une paire de couilles!!

Voila à la lecture de cette histoire ce à quoi j'ai immédiatement pensé. Quelle histoire mes aïeux, mais quelle histoire! pour rendre hommage à qui vous savez j'ai envie de m'écrier : Rhaa Lovely!!! Quel pied!!. Ah que c'est bon de lire de la bonne grosse BD qui sort l'artillerie lourde sans craindre de froisser les ligues de moralité, car ici de moralité il n'est point question . Notre petit bonhomme n'est pas en mousse et il le fait savoir arrivant à un âge ou certains penserait plutôt à s'acheter Le camping car de leur rêve, lui préfère investir dans un marteau outil oh combien utile lorsque l'on veut se venger d'années de rebuffades et autres humiliations.

Bourrin me direz vous ? Ben oui mais pas que, habilement le scénariste ne nous laisse pas en plan et revient sur le genèse de cette colère qui saisit un jour notre héros. Bref c'est rudement bien fait un peu dans l'esprit "Doggy Bags" dont les qualités ne sont plus à vanter. Je recommande fortement, une bouffée d'adrénaline "sang pour sang" efficace faite tourner. Je ne verrais jamais plus les gentils compagnons de Blanche Neige de le même manière.

Nom série  Bob Morane Renaissance  posté le 02/12/2015 (dernière MAJ le 11/12/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ça pour un lifting, c'est un lifting ! Et du coriace même.
Bon avouons-le de prime abord j'ai été plus que surpris. Il faut dire que je suis un vieux lecteur de Bob Morane, les romans, qui ont bercé mon adolescence. Plus tard j'ai relu ces romans et je dois bien avouer que j'ai pris une claque m'étonnant de m'être autant enthousiasmé pour ces lectures. De loin en loin j'avais jeté un œil sur les adaptations en BD avec un petit faible pour celles dessinées par William Vance mais si elles ont parfois un petit côté kitsch.

2015, le retour, c'est dire si j'étais curieux, surtout au vu du battage et des nouveaux auteurs qui s'emparaient du sujet. Globalement c'est pas mal, c'est bien dans l'air du temps, pas de temps mort, ça avance très vite et l'on ne s'ennuie pas une seconde. Le scénario foisonne d'idées et de thèmes abordés, d'ailleurs sans doute un peu trop. En effet l'on passe des nouvelles technologies à la misère en Afrique, un président se fait assassiner et puis dés ce premier tome l'apparition de Miss Ylang Ylang et de ce qui paraît être la fameuse Ombre jaune et l’effrayant Mr Ming sans oublier des jihadistes sanguinaires.

Tout va à cent à l'heure, alors soyons clairs cela ne me déplaît pas et les auteurs semblent savoir où ils vont. Même si le Bob Morane des romans avait un aspect suranné, je trouve qu'il possédait quand même un certain charme, oserais-je un charisme que je n'ai pas retrouvé ici. Mais bon attendons un peu, le personnage va sans doute s'affiner.

Un mot du dessin qui dans un style très différent de ces prédécesseurs s'en sort plus qu'honorablement. Cette nouvelle série fonctionnant par diptyque, une bonne chose, j'irai certainement voir la suite.

Majoration après la sortie du tome 2

Ben voila, je pense dire adieu à Bob Morane car c'est peu de dire si je suis déçu par le deuxième tome de ce diptyque. Les appréhensions qui s'étaient faites jour lors de la lecture du tome 1 ce sont vérifiées. Notre héros principal ne dégage aucun charisme. Il me souvient que lorsque je lisais Bob Morane dans mon adolescence j'étais embarqué comme on peut l'être à cet âge par des lieux, des noms qui sentaient bon l'exotisme : L'ombre jaune, Miss Ylang Ylang... Certes je vous parle d'un temps où internet n'existait pas et où le cinéma d'aventure proposait des héros bien falots comparés à Jason Bourne. Mais bon cela me convenait et me faisait rêver. Les choses étaient sans doute plus manichéennes mais au moins un méchant était méchant.

Mais là c'est quoi ce Mr Ming et cette Tania Orlof. S'il n'y avait qu'eux les choses iraient encore mais l'histoire me semble partir dans tous les sens, nous avons même en fin d'album des "mécas" tout droit sortis de l'univers Star Wars.

Un mot sur le dessin propre, j'ai envie de dire aseptisé, dans la norme et ne prenant pas de risque, bien dans l'ère du temps et j'en viens à regretter le talent de W. Vance. Bref une série que je vais arrêter là sans regret.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 74 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque