Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 4893 avis et 1895 sries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  Spider-Man - Un jour de plus  post le 30/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note : 3.5/5

Ce rcit de Spider-Man se situe juste aprs les vnements de Civil War dans l'univers Marvel. Ayant dvoil publiquement son identit secrte, Peter Parker doit en subir les consquences fatales quand le tir d'un sniper qui lui tait destin blesse mortellement sa tante May.

Cet album contient deux mini-sries qui se suivent.
Tout d'abord, il y a Back in Black, dessin par Ron Garney o un Spider-man rendu fou de haine par ce qui est arriv sa tante va chercher vengeance en ne prenant mme plus le soin de cacher son visage. C'est ainsi qu'il remontera jusqu'au Cad qui a engag le tireur.
Puis dans la seconde partie, One more day, dessine par Joe Quesada, il va chercher de l'aide de tous cts pour sauver sa tante d'une mort inluctable. C'est ainsi que Peter Parker sera amen faire un choix terrible qui va bouleverser la continuit de l'univers de Spider-Man.

L'ensemble forme un tout qui tient bien la route.
Il y a deux grosses originalits dans ce rcit de Spider-Man.
D'abord le fait que Peter Parker n'ayant presque plus rien perdre se lche pour de bon et ne cherche plus du tout se cacher. On sent qu'il est pass brusquement l'ge adulte avec les vnements de Civil War et ce qui est arriv sa tante.
Ensuite il y a ce bouleversement final dans sa vie apparaissant en fin d'album, bouleversement qui est logique au point de vue ditorial mais qui est quand mme assez percutant. Et surtout la faon dont il est amen est plutt bien vue et le choix final se rvle dchirant.

A ct de cela, ce n'est pas un rcit particulirement exceptionnel. Il sort plutt du lot mais je n'ai pas pris un norme plaisir le lire. Le graphisme est correct mais sans plus. L'histoire bien mene mais pas tout fait dans le style qui me passionne.
Mais c'est un bien bon rcit de Spider-man quand mme, pas juste une goutte de plus dans l'ocan des aventures de super-hros.

Nom srie  Une nuit de pleine lune  post le 29/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On dirait le scnario d'un feuilleton tlvis de srie B, convenu et sans crdibilit.

L'histoire commence de manire correcte mais peu enthousiasmante, avec ce groupe htroclite (on se demande franchement ce qu'ils foutent ensemble pour une telle opration) qui s'introduit dans une maison pour la cambrioler et se retrouve oblig de complexifier les choses.
Et puis d'un coup, a se barre en couille avec l'un des gaillards qui, sans crier gare et sans aucune raison plausible mes yeux, fait tout tourner au drame. Et a empire ensuite avec une histoire de psychopathe et de course-poursuite faon film d'horreur strotyp deux balles.

Je n'y ai vraiment pas cru. Beaucoup trop artificiel, facile et clich. Quant au dessin, Hermann a fait beaucoup mieux par ailleurs, au point mme d'en louper certains dessins, comme les mains d'un personnage qui paraissent minuscules un moment donn.
Lecture trs dispensable.

Nom srie  The Lapins crtins  post le 29/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lapins Crtins, petit phnomne de mode qui plait aux enfants et fait un peu rire les parents mais qu'on aura oubli d'ici quelques ans. En attendant, ce serait dommage de ne pas profiter du filon commercial et parmi les produits drivs, pourquoi pas une srie BD ?
Car on est purement dans la production commerciale ici, mais les Lapins Crtins tant adapts des gags simples faon strips, le format pouvait convenir.

Alors on a une charte graphique lumineuse et colore, avec des jaunes ptants et autres rose fluo. On a un graphisme cartoon tout en rondeur assez agrable au final.
Et on a des recueils de gags en strips, en une planche ou en une image. Certains sont tellement crtins qu'ils surprennent et font un peu rire. D'autres, beaucoup hlas, et de plus en plus au fil des tomes, sont simplement mdiocres. Crtins certes, mais bof, et parfois mme rptitifs malgr la diversit des sujets qui peuvent tre traits avec ces Lapins dlirants et capables de tout.
A noter quelques jeux sur le format BD lui-mme, o les Lapins jouent avec le bord des cases, tombent quand on retourne la BD ou encore font exploser les pages. Mais rien qui n'ait dj t faits auparavant.

Par contre, il y a quelque chose d'assez fort dans cette srie, c'est un sorte de concours du meilleur remplissage de page. C'en est un point tel que je ne peux pas croire que les auteurs ne s'amusent vraiment pas avec a, l'objectif tant de faire en sorte d'en dessiner le moins possible tout en produisant un maximum de planches possibles en temps rduit. Les trucs sont vraiment varis et nombreux : pages noires quand la lumire est teinte, blanche quand les cases sont "sales" et doivent tre nettoyes, explosions, normes dessins ultra zooms pour remplir une page ou deux d'un coup, gribouillis recouvrant les pages et masquant tout le dessin... c'est un vrai florilge et presque un jeu pour le lecteur de reprer toutes ces astuces pour en dessiner le moins possible.
Mais ce petit jeu ne suffit pas compenser leur consquence : ces albums se lisent toute vitesse et il est bien difficile d'estimer qu'on en a eu pour son argent.

Nom srie  Dark Avengers  post le 29/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un peu ce comics mais aussi beaucoup son dition au format Marvel Deluxe chez Panini que je critique avec cette note assez ngative. Car d'une part le comics ne tient pas ses promesses et d'autre part il manque une part essentielle du rcit dans ces albums Panini.

Il y a pourtant beaucoup d'ides intressantes dans le concept des Dark Avengers.
L'action se situe aprs les pisodes Secret invasion durant lesquels des Skrulls infiltrs parmi les super-hros avaient dstabilis le monde. Nick Fury et Tony Stark ayant perdu toute crdibilit lors de ces vnements, Norman Osborn (ex-Bouffon Vert, ennemi jur de Spider-man) se fera passer par la ruse pour le sauveur de l'humanit et prendra la tte du HAMMER, sens remplacer le SHIELD. Ainsi devenu chef suprme de la scurit du Monde civilis (comprenez des USA), il va crer de toute pice une nouvelle quipe d'Avengers secrtement compose de super-vilains dguiss en hros clbres mais aussi de deux anciens Avengers abuss par la roublardise d'Osborn. En parallle, il tentera aussi de crer une nouvelle quipe de X-Men sa solde mais ce projet tombera rapidement l'eau. Et tandis qu'il grera son quipe de Dark Avengers pour des projets qui l'arrangent bien, comme venir en aide Fatalis ou liminer des menaces contre lui-mme et ses projets de domination, il va devoir aussi grer le pouvoir beaucoup trop gigantesque et difficile matriser de Sentry, super-hros schizophrne qu'il a intgr dans son quipe. Comme si le fait de matriser sa propre schizophrnie de Bouffon Vert ne lui suffisait pas.

Bref, il y a l les ingrdients de quelque chose de trs intressant.
Mais la ralisation n'est malheureusement pas la hauteur.
D'abord il y a un graphisme sans saveur, mme s'il diffre d'un dessinateur l'autre, d'un chapitre l'autre. Le plus souvent, c'est un style format "comics de super-hros des annes 2000" avec son lot de filles sexy aux corps parfaits et interchangeables et de hros aux muscles saillants et aux tenues moulantes.
Il pche galement au niveau de la mise en page, avec un changement alatoire de faon de lire les double pages, parfois de gauche droite en sautant d'une planche la suivante pour lire une bande avant de descendre la bande du dessous et de recommencer, et parfois de manire classique avec une page lire en entier avant de passer la suivante. Les deux mthodes peuvent fonctionner, mais pas en changeant sans arrt de l'une l'autre, ce qui oblige le lecteur tester les deux sens de lecture chaque nouvelle double page pour savoir comment lire le rcit.

Ensuite il y a une narration embrouille, abusant de flash-back.
De manire rcurrente, le rcit est structur sous la forme d'une prsentation de la situation "actuelle" entrecoupe de mises en scne de ce qu'il s'est pass 3 jours plus tt, 3 semaines plus tt, 3 ans plus tt, 3 heures plus tt, et ainsi de suite. C'est une mthode narrative assez pnible la longue.
Et puis il y a un rythme un peu trop rapide, avec des vnements et des actions qui s'enchanent sans permettre au lecteur de s'en imprgner pour de bon. On sent aussi qu'il manque certains rcits parallles sans doute publis dans d'autres magazines et on croise beaucoup de personnages externes et de sous-intrigues dont on ne capte que la surface.
C'est un peu un reproche que je ferais l'ensemble du rcit des Dark Avengers : une sorte de superficialit qui fait qu'on reste trop souvent extrieur au rcit et que l'ambiance peine s'installer et les personnages se rendre attachants.

Enfin il y a le contenu lui-mme insr par Panini Comics dans les deux albums Marvel Deluxe qu'ils ont publis.
On a certes droit l'intgrale des 16 pisodes de Dark Avengers et des pisodes des X-Men en lien avec eux.
On a aussi droit de petits pisodes de "Dark Reign : Made Men", des histoires courtes thoriquement lies Dark Avengers mais n'ont quasiment aucun lien avec l'intrigue de base et qui n'apportent rien d'autre que de la confusion mes yeux.
Mais surtout il manque un trs gros pav qui permettrait de comprendre les 4 derniers pisodes des Dark Avengers : ce n'est qu'aprs coup que j'ai pu lire leur conflit avec Asgard, dcouvrir avec surprise que les vritables Vengeurs taient intervenus un moment donn et avaient tu des membres cls de l'quipe et pourquoi soudainement, d'un chapitre au suivant, les Dark Avengers sont annihils et Norman Osborn emprisonn. Et toutes ces explications, tous ces moments cruciaux sont totalement absents des albums Panini Marvel Deluxe, ce qui fait qu'on n'y comprend quasiment rien et qu'on ne peut que deviner vaguement ce qu'il s'est pass.
Je n'aime vraiment pas les rcits incomplets et, l, il lui manque vraiment un morceau essentiel donc je me sens trs frustr et du.

Nom srie  Camargue rouge  post le 26/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Camargue rouge est une trs belle histoire, une histoire que j'aurais aime tre vraie. Car, sauf erreur, il semble qu'effectivement le Marquis de Baroncelli ait bien rencontr Buffalo Bill et se soit vraiment li d'amiti avec une tribu indienne, mais ceux-ci n'ont priori hlas jamais t en Camargue. Mais s'ils y avaient t, a aurait pu tre une rencontre entre deux peuples, Gitans de Camargue et Sioux Lakotas, aussi belle que celle qui nous est conte ici.

Car il est vrai que, prsentes ainsi, les similitudes entre ces deux peuples sont nombreuses et s'accordent de belle manire. D'autant plus que le conte nous prsente une tribu Sioux compltement dsespre par ce qu'est devenue leur vie dans les rserves du Sud Dakota. Les voir retrouver la joie en chevauchant auprs des gardians camarguais et de leurs troupeaux de taureaux est une vraie bouffe d'air pur. Et l'histoire d'amour entre la jolie Shania et le gentil Mario ne gche rien l'affaire.
C'est une histoire pleine d'optimisme et de beaut tout en restant suffisamment raliste pour ne pas sombrer dans le rcit l'eau de rose. La crdibilit de la fin du rcit m'a soulag car je craignais que l'ensemble tourne un peu la guimauve, ou l'inverse au drame dcevant.
Et le tout est servi par le graphisme matris et raliste de Michel Faure, agrment d'lgantes couleurs.
Bref, une trs bonne lecture.

Nom srie  Supercondriaque  post le 26/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note : 2.5/5

Aprs Bienvenue chez les Ch'tis et Rien dclarer, Supercondriaque est le troisime film de Dany Boon adapt en bande dessine. Je n'ai pas vu le film et lire la BD, j'ai le sentiment que ce n'est pas une grande perte pour moi car a a l'air d'tre de l'humour bien lourdingue. Mais paradoxalement, quand on ne connait pas le scnario l'avance et que l'adaptation est faite dans un style de BD humoristique franco-belge gros nez, ce type d'humour et de rcit passe relativement bien.
Le graphisme est plutt bon et la narration graphique tout fait correcte.
L'histoire n'est pas trs drle, humour trop lourd et trop rptitif, mais l'histoire reste divertissante et je me demandais un peu o le scnario allait m'emmener.
C'est assez couillon, assez prvisible par moments, un peu bas de plafond d'autres moments, mais je n'ai pas pass un moment de lecture trop dsagrable.

Nom srie  Le Cycle de Cyann  post le 25/09/2003 (dernire MAJ le 25/09/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
a y est, la srie du Cycle de Cyann est termine, je peux enfin me forger un avis sur sa totalit.

C'tait il y a 20 ans que j'tais compltement tomb sous le charme de la plante Olh et de sa civilisation fouille et dtaille prsente dans le premier tome de la srie, la SOurce et la SOnde. Un graphisme incroyable, un monde on ne peut plus fouill et dtaill, un scnario l'chelle humaine, bien construit et agrable, des dessins grandioses, des personnages attachants et une fin poignante. J'attendais la suite avec impatience.

3 ans plus tard, l'essai tait transform avec le second tome, Six Saisons sur IlO, avec la dcouverte d'une nouvelle plante et une intensification du rcit ainsi la rvlation du Grand Orbe qui allait tre au cur de l'intrigue du reste de la srie, le tout approfondi par le hors-srie encyclopdique qu'tait la Cl des Confins.
Sur ces deux albums, le graphisme tait superbe, totalement abouti techniquement et prsentant un soin et un travail de recherche assez normes.

Il a fallu ensuite attendre 8 ans ensuite pour voir sortir Aieia d'Aldaal et pour me voir commencer douter un peu. J'y apprciais la dcouverte d'une nouvelle plante, trs originale et intressante cette fois encore, le graphisme tait toujours aussi beau, mais le rcit plus linaire et sa fin un peu embrouille lui donnaient moins de charme qu'aux tomes prcdents. Il laissait le got d'un album de transition.

2 ans plus tard, la couverture du tome les Couleurs de Marcade m'a largement refroidi. Elle a t modifie depuis la premire dition mais je la trouve toujours aussi dcevante en comparaison de celles des tomes prcdents. Le graphisme des planches lui aussi m'a soudainement du en comparaison. J'y dcouvrais en effet un tic graphique que Franois Bourgeon allait utiliser galement dans ses tomes suivants, savoir ce qui me semble tre une utilisation de l'informatique pour placer les lments de son dessin, personnages ou dcors, avec quelques copier-coller et des effets de zoom desquels rsulte un encrage parfois trs diffrent d'une case la suivante, voire dans la mme case : parfois trs gros, comme trop rapprochs ou grossiers, parfois trs fin. Je trouve que cette ingalit de trait trs inesthtique, surtout quand on fait la comparaison avec la beaut des premiers tomes.
Quant au scnario, il devenait soudain beaucoup plus confus, plus complexe, et je commenais m'y perdre.

5 ans plus tard, les Couloirs de l'Entretemps me faisait quasiment le mme effet. Encore une fois assez du mme si je suivais toujours les aventures de Cyann avec intrt et curiosit et si j'tais heureux de la voir revenir sur des lments et dans des lieux rencontrs dans le premier tome qui m'avait tant sduit. Mais je commenais tre srieusement perdu dans le scnario.

Et voil aujourd'hui qu'est sorti le 6e et dernier tome de cette saga. Ma premire lecture fut apprciable. J'y retrouvais les petits dfauts du nouveau style graphique de Bourgeon mais la visite de la fameuse Aldalarann m'a bien plu sur le plan visuel. Au niveau du scnario, aprs une entame dans la continuit des deux tomes prcdents avec retour sur la plante Marcade, on assiste une longue et belle mise en place de la conclusion de la saga. Et cette conclusion m'a totalement satisfait sur le coup.

J'ai alors pris le temps et le plaisir de relire la srie dans son ensemble et d'enfin constater que tous les lments qui me paraissaient confus et obscurs dans les 4e et 5e tomes s'assemblaient parfaitement avec le reste pour former quelque chose de cohrent et captivant malgr une relle complexit (ce qui est chose assez courante dans les rcits mettant en scne des voyages dans le temps). Bref, le scnario tient vraiment la route et balaie mes dceptions et doutes le concernant.

Je salue avec cette srie la beaut et l'aspect fouill de son univers intensment travaill et imagin par ses auteurs, ses plantes que l'on visite et qui sont si diffrentes et si intressantes, la grande beaut de son graphisme, surtout sur les deux premiers tomes et malgr les dfauts des tomes 4 et 5 mes yeux, et enfin la faon dont le scnario s'agence et fait preuve d'originalit et de complexit.

Une grande oeuvre et un univers merveilleusement fignol auxquels Bourgeon et Lacroix auront su donner vie et forme de bout en bout. Chapeau !

Nom srie  Les Chevaucheurs  post le 25/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai commenc cette srie en tant rebut par son graphisme.
C'est un pur franga (ou manfra), savoir une bande dessine europenne au dessin de style 100% manga. Et mes yeux, nous sommes ici dans un style la limite de l'amateurisme, comme quelqu'un ayant appris dessiner en lisant les quelques bouquins grand public "Apprendre dessiner faon Manga" et en changeant quelques dessins avec les copains du lyce. Dans un album au format franco-belge, donc plus grand qu'un format manga classique, la faiblesse de ce trait se voit d'autant plus. Et il n'est en outre vraiment pas mis en valeur par une colorisation trs informatique et peu harmonieuse.
Le character-design, puisque c'est le terme utilis dans ce genre de production, n'est pas terrible et manque surtout profondment d'originalit. Les dcors et costumes ont des airs de dj-vu maintes et maintes fois dans les shonen et jeux vidos japonais. Les armontures sont une ide un petit peu plus innovante mais eux aussi ne sortent pas franchement du lot. Et les versions volantes ont l'air de gros poulets un peu ridicules.
Nanmoins, je reconnais que la narration n'est pas mauvaise et que du coup l'histoire se laisse lire.

Celle-ci, justement, est sans surprise mais finalement pas dsagrable. S'il s'agissait d'une srie destine aux adultes, je dirai de laisser tomber directement car l'intrigue est strotype et prvisible. Mais pour un rcit jeunesse, un rcit pour les 9-13 ans qui surferait par exemple sur le succs des Lgendaires, le rsultat n'est pas si mauvais. Les personnages sont clichs mais assez sympathiques. Le rythme est plutt bon.
Bref, c'est un divertissement sans grande originalit mais qui fera passer le temps un jeune lecteur.

Nom srie  La Restauration  post le 25/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aim !)
Une srie humoristique sur le thme de la restauration et des serveurs, pourquoi pas ? Joker pour diteur, vraiment pas un gage de qualit mais bon sait-on jamais ?
Eh bien, non, pas du tout ! J'ai trouv cette srie vritablement nulle.

Cela ne tient pas au graphisme qui est correct dans le style humour gros-nez franco-belge, quoique la colorisation soit franchement sans charme.

Mais par contre, on dirait des gags niveau cole primaire, blagues de Toto ou blagues de blondes, et encore les blagues de blondes sont plus originales. L'humour est franchement pitoyable mes yeux. J'en tais carquiller les yeux et me demander comment on pouvait publier une bande dessine d'un tel niveau, et je me demande bien ce qui a pu motiver la publication d'un second tome qui plus est. Le premier tome s'est vraiment vendu ?
Bon, a ressemble une charge violente et un peu gratuite contre cette oeuvre, son auteur et son diteur mais j'avoue ne pas savoir comment argumenter mon avis hormis de dire que pour une BD humoristique, celle-ci est tout sauf drle. Disons que je ne suis pas le public cible mais que je me demande aussi qui peut bien tre ce fameux public cible.

Nom srie  The Brave and the Bold  post le 23/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
The Brave and the Bold est une srie d'histoires compltes datant de 2007 qui est en fait la rsurrection d'une collection du mme nom publie entre 1955 et 1999. La particularit de la plupart de ces mini-sries tait de mettre en scne des duos de hros fameux de l'univers DC.

Sur ce principe, Mark Waid a ainsi crit des histoires compltes de 6 chapitres chacune, mettant en scne une succession de duos de super-hros ou groupes de super-hros DC.
Par exemple, la premire histoire, les Matres de la Chance, se base au dpart sur une enqute mene conjointement par Green Lantern et Batman, puis ces deux-l s'associent sparment Blue Beetle, la Lgion des Super-Hros et Supergirl, et cette dernire s'associe galement avec Lobo. Chaque chapitre ou presque met donc en scne un duo diffrent.

Au dessin, c'est George Perez qui opre pour la majorit des planches, et Jerry Ordway sur les deux derniers chapitres du second tome. Leur style graphique est de bonne qualit et soign quoi que dot de peu de personnalit puisqu'il s'agit d'un type classique de dessin de comics de super-hros. Il met cependant bien en scne le ct un peu fouillis et chevel des scnarios, avec des planches colores et souvent agrablement encombres.

Les scnarios, justement, ne se prennent pas tout fait au srieux. Il s'y passe beaucoup de choses, dans des intrigues effrnes, touchant parfois presque au dlire lger et humoristique. Les personnages sont tourns un peu en drision, entre une Supergirl un peu purile et aguicheuse, un Green Lantern qui se retient difficilement de succomber son charme, un Lobo rustique et violent ou encore un Blue Beetle en plein complexe adolescent.
La narration est un peu fouillis avec tout ce qu'il s'y passe et il est parfois difficile de tout suivre tant a part dans tous les sens. Elle permet cependant de rencontrer et dcouvrir, mme si le plus souvent superficiellement, une galerie de personnages de l'univers DC qu'on ne croise pas souvent et de les faire interagir avec dautres super-hros plus clbres.

Bref, ce n'est pas un chef d'oeuvre et je n'en conseille pas forcment l'achat, mais c'est un divertissement sympathique et pas prise de tte.

Nom srie  Le Rve du papillon  post le 30/01/2011 (dernire MAJ le 23/09/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le Rve du papillon est une sorte de conte onirique trs inspir par Miyazaki. Je trouve son dessin trs beau, son rcit assez envotant, son ambiance charmante et son intrigue mystrieuse mme s'il ne rvle que peu de surprises au final.

J'ai t un peu dstabilis au dpart par ce que je n'arrivais pas juger comme tant de multiples hommages aux uvres de Miyazaki ou alors une forte influence non avoue ou inconsciente.
J'ai rgulirement eu l'impression d'assister un pot-pourri de rfrences ses films : Chihiro est le plus vident mes yeux, mais j'y ai vu aussi des clins d'oeil Nausicaa (l'aile volante), Kiki (la chambre sous les toits et le chat), au Chateau Ambulant et mme Mononoke Hime avec un petit personnage de Kodama dans une rue.
J'aime profondment les oeuvres de Miyazaki donc il m'tait difficile de ne pas apprcier celle-ci qui s'en rapproche aussi bien par le graphisme que par l'atmosphre qui s'en dgage, mais j'ai eu du mal y discerner la personnalit des auteurs eux-mmes. Au final, disons que j'y vois un sympathique hommage et un cocktail plutt bien digr.

Quant l'histoire, elle est mignonne et agrable suivre, comme un beau rve promettant aventure et dpaysement. Les personnages sont simples mais sympathiques. Mention spciale aux espions lapins qui sont ce que j'ai prfr dans le rcit. Mention aussi au graphisme qui est trs joli.
L'intrigue est parfois lgrement confuse, avec une logique que je qualifierai juste titre de... onirique. Cela se ressent dans la faon dont tout tourne autour de l'hrone et dont les vnements en son sens ou son encontre senchanent parfois artificiellement. Certains passages sont aussi un peu frustrants, comme quand l'hrone dclare soudain en un moment de rvlation avoir tout compris (sans nous expliquer quoi) et que durant presque un album entier ensuite, elle agit comme si tout tait encore mystrieux pour elle.
Ce ct conte onirique trouve cependant son explication, peu surprenante mais cohrente, en fin d'album, pour apporter une conclusion touchante et charmante.
Une bonne lecture pour tous publics.

Nom srie  HistoireS de France (Lornt Deutsch)  post le 22/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Lornt Deutsch est un personnage un peu trop mdiatis mon got mais j'apprcie gnralement ses anecdotes historiques souvent originales. Il suit cette voie dans cette srie en bande dessine car ce sont des personnages importants et pourtant relativement mconnus de l'Histoire de France qu'il nous y prsente. Pour le premier tome, ce sera Charles III de Bourbon, conntable de France et ancien ami du roi Franois Ier avant de se retourner contre lui. Et pour le second tome, ce sera Nicolas Fouquet, le trop riche surintendant des finances de Louis XIV qui sera finalement fait jeter en prison par ce dernier (et Lornt Deutsch connait d'autant plus ce personnage qu'il a lui-mme jou son rle dans un tlfilm franais).
Pour raliser l'adaptation en bande dessin de ces rcits, il s'est associ au scnariste Sylvain Runberg (Orbital, Millenium...) qui vient apporter son exprience et au dessinateur espagnol Eduardo Ocaa (Messiah Complex, Les Carnets de Darwin avec le mme Runberg).

Concernant ce dernier, malheureusement, je dois dire que je n'ai vraiment pas t enthousiasm par le graphisme d'HistoireS de France. Il manque de soin et de matrise technique. Le trait manque notamment franchement d'aisance sur les personnages que je sens raides, parfois dforms et inconstants. Il est galement difficile de les diffrencier. Quant aux dcors, ils sont trop souvent rduits au strict minimum. L'expression "brouillard de guerre" s'applique bien en particulier aux scnes de bataille o, au-del d'un premier plan peu convaincant, l'arrire-plan est tout juste esquiss voire souvent inexistant. A cela s'ajoutent des couleurs galement assez ternes et sans charme.

Les scnarios, quant eux, sont instructifs mais pas aussi passionnants que je l'aurais espr.
Je connais trs peu Franois Ier et donc encore moins ce fameux Conntable de France qui l'aurait trahi. Avec le premier tome de cette srie, j'ai pu dcouvrir de manire relativement bien mise en scne les tenants et aboutissants de la relation entre ces deux hommes et le pourquoi de la fameuse Trahison. Ses consquences, par contre, sont racontes trop rapidement mes yeux et la fin de l'album m'a paru un peu abrupte.
D'emble, le second tome m'attire moins car je connais nettement plus le cas de Nicolas Fouquet et donc je suis moins curieux d'en apprendre plus son sujet.

Il ressort de ma lecture une dception. Les sujets historiques abords sont intressants, originaux et bien documents. Mais la narration n'est pas exempte de dfauts, presque dsute sans sa forme, et le graphisme est dcevant. Ce n'est pas une si mauvaise srie car elle se lit assez bien et on y apprend des choses, mais je ne la conseillerais pas forcment.

Nom srie  Batman - La Nouvelle Aube  post le 19/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La Nouvelle Aube s'entame comme un rcit de Batman assez standard dans le style de ce qui est paru depuis la Renaissance DC de New 52, partir de 2011. C'est un style sombre, au dessin raliste, o Batman est souvent confront plus fort que lui et la difficult du terrain et de l'environnement de Gotham. Cette fois-ci, Bruce Wayne, reprenant depuis peu son costume de Batman aprs que Dick Grayson l'ait temporairement remplac, est obsd par l'ide de retrouver une jeune femme, Golden Dawn, qu'il a connu tant enfant et qui a mystrieusement disparu.

Mme si on ne sait rien de cette femme sortie d'on ne sait o et que a surprend de voir soudain Batman tellement intress par elle, la premire moiti de l'histoire n'est pas mal et plutt bien mene. Le dessin est soign et de belle qualit.
Puis a commence tourner un peu en eau de boudin quand des forces dmoniaques font leur apparition, avec l'implication notamment d'un vieux personnage de l'univers DC, le dmon Etrigan. Mais pour le moment, l'intrigue restait intressante mme si pas des plus captivantes.

Par contre, tout l'intrt du rcit est dtruit par une fin compltement bidon. En 4 pages, on passe d'une situation complexe et quasi inextricable pour Batman, une victoire compltement sortie du chapeau, o l'un des gros problmes est rgl par une ellipse sans mme qu'on sache comment exactement, et l'autre problme est rgl d'un claquement de doigt sans aucune crdibilit. C'est simple, c'est comme si le scnariste avait une assez bonne histoire mais aucune ide de comment la terminer, ou alors qu'on lui a dit "coco, on n'a plus de budget, tu vas me terminer ton histoire en 5 pages et on passe autre chose !".
a gche compltement cette lecture que, du coup, je dconseille.

Nom srie  Le Crochet Nuages  post le 19/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je connais trs bien l'Afrique et pourtant je ne connaissais les Dogons que de rputation et de nom. J'tais curieux de les dcouvrir par le biais de cette BD mais aussi un peu mfiant, craignant un rcit jeunesse naf, bien pensant et trop didactique. Aussi ai-je t trs agrablement surpris car ce fut l une chouette lecture.

C'est bien un rcit jeunesse, un rcit aux allures de conte initiatique o tout est bien qui finit bien mme s'il est ancr dans notre poque contemporaine et s'attache rester aussi raliste que possible. On y suit le jeune Amakala et son ami Imna qui dcident d'emprunter un objet sacr, le crochet nuages plac sur un petit temple de leur village Dogon, pour essayer de faire pleuvoir sur leur village.
Par le biais de ce rcit simple mais trs bien construit, on va vivre une sympathique histoire d'aventure tout en dcouvrant une part de la culture Dogon. Et prsente ainsi, j'ai trouv cette dernire fascinante. Ses traditions sont belles et emplies de sagesse, je comprends que ce soit un peuple dont le nom soit si connu.
Mais ce n'est pas un rcit ducatif, c'est bien un rcit d'aventure et celle-ci est trs agrable suivre. Les personnages sont sympathiques, le rythme bien men, le dessin simple mais efficace.
C'est une chouette lecture pour tous publics.

Nom srie  Des-Agrments d'un Voyage d'Agrment  post le 19/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Aprs Histoire pittoresque, dramatique et caricaturale de la Sainte Russie, c'est le deuxime ouvrage de Gustave Dor que je lis et je dois dire que j'ai davantage accroch celui-ci. Il faut dire qu'il se rapproche beaucoup plus d'une vraie bande dessine au sens moderne du terme, que sa narration est plus fluide et que son texte est moins fastidieux lire.

Gustave Dor fait partie des pionniers de la bande dessine du milieu du XIXe sicle, quelques annes aprs Tpffer. Avant d'tre un raconteur d'histoire, c'est surtout un grand illustrateur et dessinateur. Mme s'il tait tout jeune au moment de la parution de cette BD (il avait 19 ans), c'est la beaut de son trait qui ressort de ses planches. Il se rapproche des gravures caricaturales de Daumier qui lui tait contemporain. C'est vraiment trs beau.

L'ouvrage en lui-mme est une parodie de carnet de voyage. Il se prsente comme celui d'un personnage imaginaire, M. Plumet, petit bourgeois parisien qui, pris d'une lubie soudaine, dcide de partir avec sa femme en vacances dans les Alpes et peut-tre d'escalader le Mont Blanc. Dans ce carnet, M. Plumet raconte ce qu'il a fait et vcu, se mettant en scne le plus souvent en vritable narration squentielle de bande dessine et quelques fois aussi par des illustrations et croquis.

Gustave Dor joue sur le mdia de la bande dessine. Pour commencer, il y a une mise en abme puisqu'il apparat lui-mme en tant que personnage dans ce carnet fictif discutant avec M. Plumet et lui prcisant mme qu'un si joli carnet mriterait d'tre publi chez Aubert, son vritable diteur. Ensuite, il joue sur l'objet lui-mme. Une grosse empreinte de pas traverse une planche o M. Plumet raconte que quelqu'un a march sur son carnet. Une grosse langue de vache en traverse une autre quand M. Plumet raconte qu'une vache vient de lcher son prcieux ouvrage et de manger les fleurs qu'il y a colles.

Seul regret, la mise en page des cases (sans bordure soit dit en passant) n'est pas toujours claire, on hsite parfois sur l'ordre dans lequel les lire (gauche droite ou bien haut en bas ?). Certaines cases du dbut de l'album donnent l'impression d'tre dans le dsordre. Et je crois bien que les pages 2 et 3 ont t inverses dans l'dition 2024, mme si ce n'est pas vident. Bref, le dbut d'album est lgrement laborieux lire.

Mais par la suite, l'auteur (ou le lecteur ?) semble trouver ses marques et la lecture devient plus fluide. L'humour peut alors ressortir, et s'il n'est pas toujours hilarant, il est sympathique surtout quand on sait de quand date l'ouvrage (quoique Monsieur Jabot et autres histoires, pourtant paru presque 20 ans auparavant, m'avait paru plus drle encore). Il y a un passage, celui o Mme Plumet suit lascension de son mari la longue vue, que j'ai trouv excellent, tant dans la narration que dans l'humour. L'escalade o ils doivent s'aider de la tte tant ils sont tombs m'a franchement fait rire.

Bref, c'est un ouvrage de grande valeur sur le plan de l'Histoire de la BD, car c'en est une au sens moderne du terme et qu'elle date de 1851. Son graphisme trs classique est de toute beaut et son humour parfois trs bon. Sa rdition aux ditions 2024 est en outre de superbe qualit. Seule une narration un peu laborieuse et un style qui a parfois un peu mal vieilli m'empchent de la conseiller vivement.

Nom srie  Ara  post le 19/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ara est une belle BD d'action et d'heroic-fantasy mais elle ressemble un peu trop une jolie coquille vide, d'autant plus maintenant que son premier tome, qui reste assez introductif, n'aura pas de suite.

Nous sommes placs dans un univers de fantasy un peu mystrieux, qui ne nous est pas prsent et dont il faut deviner peu peu le fonctionnement. On comprend qu'une ligue de sorcires s'oppose des adversaires non identifis et que les sorcires en question grent leurs pions distance depuis leur repaire o elles ont une vue magique sur les vnements. Parmi les pions en question se trouve l'hrone du rcit, une super guerrire dont on ne sait pas exactement comment elle a acquis de tels pouvoirs de combat et de vitesse. Elle et deux autres serviteurs des sorcires sont envoys dans une sombre fort o les sorcires ont bien l'intention de les faire affronter quelque chose qui pourrait changer le destin de l'hrone. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? On ne peut que le deviner et ce n'est pas trs clair en fin d'album.

L'ouvrage vaut avant tout par sa beaut graphique. L'auteur a visiblement travaill dans l'animation et son dessin, tout informatis, est trs beau et trs dynamique tant dans le trait que dans ses couleurs. Le rcit tant orient vers l'action, il s'en donne cur joie pour mettre en scne les combats et les pripties mouvementes, en dcoupant l'action comme un manga plutt qu'en le condensant par le biais d'ellipses. C'est beau, c'est fluide, c'est de la belle ouvrage.

Malheureusement, le rcit, s'il se lit bien, ne reste qu'introductif et n'est pas des plus passionnant ni original. a ressemble une longue mise en place mais on attend qu'il se passe quelque chose d'un peu plus profond, un peu plus prenant. Et comme a n'arrivera pas, maintenant que la srie est abandonne, je n'en conseille pas l'achat.

Nom srie  Marcas, matre Franc-Maon  post le 18/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Francs-maons Vs. secte nonazie : Fight !
Le clich est tel que a pourrait tre drle, mais cette srie se prend malheureusement beaucoup trop au srieux.

Je ne l'ai dcouvert qu'en fin de premier tome, mais les scnaristes sont l'origine de nombreux romans suspense sur le thme de la franc-maonnerie et de complots type templiers. On peut donc en dduire qu'ils sont bien documents, et cela leur permet en effet d'viter certains strotypes sur les loges maonniques et aussi de m'apprendre quelques trucs moi qui n'y connais pas grand chose.

Mais ct de cela, le scnario du premier cycle de cette srie (y en aura-t-il un autre ?) est assez dplorable tant il aligne les clichs du thriller grand public et du rcit d'action sotrique deux sous.
Il commence mal avec une narration qui manque fortement de clart sur la premire moiti du premier tome. On passe d'un lieu l'autre et de personnages en personnages en captant pniblement ce qu'il se passe. La transition entre le passage l'ambassade puis l'enqute de la belle militaire notamment est franchement mal foutu mes yeux.
Ensuite les personnages sont mdiocres. Le hros est trop lisse et ses inintressantes difficults de couple tombent comme un cheveu sur la soupe pour essayer de le rendre plus humain. Sa partenaire est ridicule avec ses sarcasmes permanents envers les francs-maons. Et le pire, ce sont leurs adversaires, entre les matres de la socit de Thul qui se runissent en secret en haut d'une falaise avec trnes en pierre et flambeaux, leur grand matre compltement fou ou encore leur tueuse-jardinire qui est caricaturale au point d'en tre risible.
Les passages convenus et faciles s'accumulent aussi dans les pripties racontes, entre les mthodes idiotes utilises par les mchants pour liminer ou tenter d'liminer leurs ennemis, ce commando facho en uniforme qui fait un massacre l'arme de guerre en plein cur de Paris sans tre inquit le moins du monde, ou encore le final faon Da Vinci Code dans la vieille glise paume pour un rsultat dont on ralise qu'il n'a finalement aucun intrt...

Bref, on pourrait en rire au second ou troisime degr, mais en attendant c'est un rcit strotyp et trs mdiocre, qui permet juste de passer le temps si on n'a rien d'autre sous la main.

Nom srie  Aspic Dtectives de l'trange  post le 18/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Des enqutes policires et fantastiques dans le Paris sotrique et trange de la fin 19e sicle, avec pour protagonistes un duo improbable et assez amusant ainsi qu'un vieil enquteur bougon mais brillant, le fameux Auguste Dupin d'Edgar Poe.

J'apprcie ce genre de cadre et de scnario qui n'hsite pas jouer la fois la carte de l'humour, de l'enqute raliste et du fantastique dbrid. C'est un beau mlange, mme si j'ai mis du temps me faire au fait que a se passait Paris tant cela ressemble des histoires similaires se droulant dans le Londres de l'poque victorienne. Mais les auteurs en profitent justement pour mettre en scne des lieux et vnements typiquement parisiens de l'poque, ce qui est assez sympathique.

Les personnages sont originaux. Il y a donc le vieux Auguste Dupin et ses capacits de dduction et d'enqute, ainsi que le jeune et fougueux inspecteur de police qui lui demande rgulirement son aide. Mais ces deux-l sont secondaires car les deux vrais hros sont un certain Gavroche devenu immortel et une jeune et belle enqutrice dbutante, cousine d'un trs clbre dtective londonien et priori presque aussi doue que lui. Face eux des malandrins et des sorciers dont certains sont des personnages fictifs clbres. Car les clins dil et rfrences, humoristiques ou non, sont nombreux et plutt bien insrs dans le rcit.

Le graphisme, quant lui, est soign et dtaill. Il fourmille de petits dtails et contribue l'ambiance et la mise en valeur du Paris de l'poque. Je dois par contre dire que je ne suis pas trs amateur de la colorisation que je trouve trop informatique et froide. Trop de dgrads mon got. Et je ne suis pas non plus particulirement fan des visages un peu trop caricaturaux que prennent parfois les deux hros.

J'aurais pu trouver cette srie trs bien si le rythme tait mieux gr. Les intrigues sont denses mais aussi un peu confuses. Il se passe beaucoup de choses mais on les suit parfois sans totalement tre pris dans le rcit, les enquteurs passant rgulirement d'un lieu l'autre sans qu'on comprenne immdiatement ce qui les a amens l. Je dplore aussi un nombre un peu trop grand de concidences faciles et de protagonistes qui se retrouvent runis au bon endroit au bon moment.
Il y a dans tout cela quelque chose qui fait que je ne suis pas compltement tomb sous le charme de cette srie qui ne manque pourtant pas de qualits. Il en rsulte une srie divertissante mais pas captivante mes yeux.

Nom srie  1066  post le 17/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
1066 est une intressante lecture historique. Elle raconte la conqute de l'Angleterre par Guillaume le Conqurant d'une manire la fois trs stricte et originale. En effet, les auteurs de cette BD ont fait le choix de suivre prcisment le droulement du rcit tel qu'il est fait dans la fameuse tapisserie de Bayeux, en respectant autant que possible les faits historiques tels qu'agrs par la majorit des historiens.
Et sans avoir romancer quoi que ce soit, il faut avouer que l'histoire du vieux roi Edouard d'Angleterre, de son beau-frre le Comte Harold et de son neveu le Duc Guillaume de Normandie est complexe et prenante. Manipulations politiques, trahisons, manuvres militaires, il y a tous les ingrdients d'un rcit captivant, tout en respectant la ralit des faits.
J'apprcie au passage les extraits de la tapisserie de Bayeux elle-mme intgrs a et l au fil des pages et montrant comment y sont reprsents les faits qu'on vient de suivre en bande dessine.

Par contre, deux choses m'ont du.
Tout d'abord il y a le dessin. Il se prsente sous une forme que j'estime inaboutie, avec des traits de constructions et des crayonns volontairement laisss en place. Ce choix graphique donne parfois plus de vie et de force au dessin, mais il n'a aucun effet ici si ce n'est enlaidir les planches. Et le comble, c'est qu'au contraire, j'ai trouv les personnages particulirement raides et figs. Et j'ai surtout trouv leurs visages beaucoup trop ressemblant. Traits similaires, coiffures similaires, couleurs similaires, il est trs difficile de ne pas les confondre et de ne pas devoir sans arrt vrifier qui est sens tre reprsent devant nos yeux.
Ensuite, autant j'ai beaucoup aim le rythme narratif et la clart du rcit sur les deux premiers tiers de l'album. Autant je trouve que les choses s'acclrent trop et deviennent un peu confuses une fois le dbarquement lui-mme ralis et durant la bataille de Hastings. On y perd toute la saveur des manuvres stratgiques et on ne peut que constater l'issue du combat sans avoir pu apprcier son droulement et ses rebondissements.

Bref, il n'y aurait pas eu cette fin trop rapide et brouillonne mon got, j'aurais volontiers conseill cette BD tous les amateurs de rcits historiques srieux et bien mens, et ce malgr un dessin qui m'a plutt dplu.

Nom srie  Dlices - Ma vie en cuisine  post le 17/09/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai l'impression de lire beaucoup d'albums de ce type en ce moment, mlange de bande dessine et de recettes de cuisine. Le Viandier de Polpette, A boire et manger, La Cuisine de Mamette...

Celui-ci se distingue par deux aspects.
Tout d'abord l'auteur est amricaine donc les plats prsents ne sont pas nos classiques europens.
Ensuite, elle prsente le rapport la cuisine la manire d'une autobiographie. Car chaque plat, chaque got rveille ses souvenirs. C'est ainsi qu'on suit sa jeunesse New Yorkaise puis campagnarde puis Chicago ainsi que sa vie familiale avec une mre passionne de cuisine et un pre fin gourmet. On y dcouvre aussi par le biais de son rcit ce qu'elle dcrit comme tant une sorte de rvolution gastronomique amricaine entame dans les annes 80 alors que de plus en plus d'amateurs de vraie bonne cuisine apparaissaient aux USA, rejetant la malbouffe. Bon, ces gastronomes ont de fortes allures de bobos tels que prsents ici mais leur prsentation est quand mme intressante car il s'agit d'un mouvement (d'une mode ?) dont je n'avais pas entendu parler.

Au dbut, je pensais ne pas apprcier cette lecture car le dessin est trs quelconque, les couleurs un peu moches et les plats, ingrdients et rfrences taient trs amricaines donc ne parlaient que peu ma propre mmoire gustative et nostalgique.
Et puis finalement, non seulement mon apptit a t aiguis par certaines recettes et rcits culinaires allchants, mais j'ai t aussi intress par la dcouverte du milieu gastronomique amricain et la partie autobiographique qui, comme dit plus haut, est assez intressante sans tre follement captivante ou mouvante.

En dfinitive, j'ai pass un agrable moment de lecture et je retiens deux-trois recettes de cuisine ou plats trangers goter.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 245 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque