Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 477 avis et 30 séries (Note moyenne: 3.44)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les petites distances  posté le 13/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Voici une BD que j'ai eu envie de lire juste par sa couverture, et je ne me suis pas planté dans mes choix. Les auteurs n'en sont plus à leurs coups d'essais, la scénariste a déjà réalisé l'excellente Betty Boob qui avait attiré toutes les éloges lors de sa sortie. Et cette BD confirme totalement le talent des deux conjugués !

La première chose que j'ai vraiment apprécié, c'est le dessin. Très beau, détaillé et attractif, il m'a fait rentrer dans l'histoire en moins de temps que je n'aurais cru. J'étais parti pour feuilleter deux pages, j'ai lu tout l'album d'une traite. Et j'en remangerais volontiers, tant j'ai été captivé par cette BD.

L'histoire avait tout pour me plaire : une romance teinté de fantastique, c'est toujours un plaisir à lire. Et quand c'est bien manié comme ici, c'est un régal. Les auteurs jouent des codes qu'on pourrait pensé éculés (l'idée peut sembler être reprise de Ghost, le film avec Demi Moore), mais qui sont reprises d'une façon originale. Et qui d'ailleurs m'a surpris par sa fin, puisque je m'étais fourvoyé dans mon interprétation. C'est toujours un plaisir de découvrir que les auteurs peuvent surprendre.

En partant d'une idée bien exploitée, le duo d'auteures parvient à nous pondre une BD traitant de bien des sujets, l'amour et le couple, la norme, les angoisses, la solitude et la maladie mentale. J'ai eu l'impression de plusieurs niveaux de lectures dans cette relation entre un fantôme et une solitaire. C'est beau et tendre, c'est très réussi sur tout les plans. J'ai fermé la BD avec une agréable sensation de merveilleux et le sourire aux lèvres pour la journée. Je crois que c'est largement suffisant pour justifier un conseil d'achat.

Et puis, c'est quand même une belle histoire d'amour, quoi ! Je ne pouvais pas rester insensible !

Nom série  Le Cycle de Cyann  posté le 05/03/2018 (dernière MAJ le 06/03/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ca y est, je l'ai fini. Un mois après la découverte de l'exceptionnel Les Passagers du vent, je me suis enfin attelé à la lourde tâche de lire la dernière série de Bourgeon que je n'avais pas lue. Et quand je dis s'atteler, il faut vraiment s'y atteler. C'est pas le genre de lecture qu'on fait tranquillement.

Ce qui est certain, c'est que la BD est à mon avis la moins bonne des séries de Bourgeon. Et qu'elle est vraiment très très bien (le bonhomme est vraiment très bon, ça n'est plus à prouver). Mais, j'ai été un peu moins enthousiaste que pour les autres séries du genre.
J'ai eu la chance de la lire très tardivement, lorsque tous les tomes étaient sortis. Je n'ai donc pas eu la découverte progressive de la série et les petites déceptions qui peuvent accompagner certains tomes, même si j'ai senti également un passage différent dans les tomes 4 et 5. Mais de tout lire d'un coup m'a laissé à la fois dans la série et dans le sens que les auteurs voulaient lui donner. Du coup, le final est effectivement très cohérent avec le reste de la série et conclut d'une façon très satisfaisante. Mais je reconnais qu'il m'a semblé également qu'il y avait plus de force dans les deux premiers tomes que dans les suivants.

Cela dit, j'ai adoré la série : l'ambiance, l'univers, les décors, les personnages, l'héroïne, l'histoire et les critiques émises (car il y a de nombreuses critiques émises à travers ces découvertes de monde, et plus d'une m'a semblé pertinente). C'est innovant, bien mené et complexe (presque un peu trop d'ailleurs, on peut se perdre dans les premiers tomes ou au fil des tomes). Mais dépaysant, ça c'est certain !

En prime, il y a le dessin de Bourgeon, particulier et nécessitant un petit temps d'adaptation (notamment dans le fait qu'il a une certaine rigidité dans les scènes d'actions ou dans la continuité des cases) mais qui a un coup de crayon indéniable. On est plongé dedans avec délice et l'inventivité de la faune ou de la flore ajoute un charme à la série.

La série est vraiment excellente, possédant beaucoup de qualités et bien que ce soit dur d'accès, je recommande cette lecture. L'auteur est décidément excellent, je suis sous le charme.

Nom série  Chanbara  posté le 04/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Etonné par la qualité des dédicaces de Accardi, je m'étais attardé sur le stand, finissant par prendre les deux volumes que j'ai fait dédicacer et dont je suis encore très content aujourd'hui. Maintenant, acheter une BD les yeux fermés, c'est prendre le risque d'être déçu.

Et ce ne fut pas le cas ! Bien que le scénario ne soit pas d'une originalité folle, on sent toute l'influence des grands films de samouraï, mélange entre combats de sabres et vieux maîtres légendaires, mais aussi royaumes en crises et conflits paysans. C'est un ensemble classique et mainte fois ressassé, mais qui est plaisant à lire. Le dessin très dynamique apporte beaucoup à l'ensemble, surtout dans les combats et les actions. La colorisation est un peu fade par contre.

Mais ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est que les auteurs développent autre chose de bien différent dans le tome 2, passant à l'univers des courtisanes et de la vengeance. On retrouve des thématiques communes, mais avec une histoire différente. Ce qui m'a surpris, c'est le ton progressivement plus sombre et la fin. Je ne m'attendais pas à ce que ça finisse de cette manière, mais j'ai bien apprécié cette touche de noirceur, rehaussé par le dessin qui joue sur un aspect plus contemplatif.

En réalité, la note devrait être de 3.5, mais j'arrondis au supérieur parce qu'il se dégage quelque chose de plutôt positif de l'ensemble. C'est une bonne série, qui n'a rien d'exceptionnel dans son propos mais qui le développe très bien. Ca fait plaisir à lire, et j'en suis ressorti charmé. Honnêtement, je la recommande.

Nom série  Freaks' Squeele - Rouge  posté le 10/01/2013 (dernière MAJ le 04/03/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après lecture des trois volumes, je pense que je peux refaire mon avis et le dire : c'est mieux que ce que le début laissait présager. Le gros point fort de Freak's Squeele (et de tout ce qui gravite autour), c'est le dessin. Florent Maudoux à une patte extraordinaire, et j'adore passer des heures à regarder son dessin.
Du coup, un changement de dessinateur n'augurait rien de bon à mon sens, et j'ai eu du mal avec le premier volume. En fin de compte, le niveau remonte plutôt bien sur les trois volumes et donne quelque chose de plus maitrisé et correct que je n'aurais pensé. L'intégral reprend des planches du premier volume d'ailleurs, et ça vaut plus le coup d'oeil.

Pour l'histoire, c'est à mi-chemin entre Masiko et Freak's Squeele, autour de la relation compliquée qui unit les deux protagonistes que sont Masiko et Xiang Mao. C'est bien amené, et on a quelques passages plutôt bien sentis. Les scènes d'actions deviennent beaucoup plus dynamiques et lisibles, ajoutant du charme à l'ensemble. Pour le coup, je trouve presque dommage que l'histoire soit si simple, j'aurais personnellement apprécié un développement de certains personnages ou de certaines relations (notamment du côté des méchantes). Mais c'est conclu vite, avec une histoire sympathique et plusieurs liens entre toutes les histoires.

En gros, c'est plaisant à lire et si vous aimez la série-mère, ça vaut la peine de s'y attarder. Maintenant si vous n'êtes pas fan de Freak's Squeele, que vous ne connaissez pas ou que la série de base vous suffisait, je ne pourrais pas vous dire que c'est immanquable. Il y a d'autres BD vers lesquelles se tourner.

Nom série  Groenland Manhattan  posté le 04/03/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moui, un petit pas mal pour cette BD, parce que j'ai l'impression d'avoir lu une histoire que je connaissais déjà. La faute en incombe peut-être au scénario, qui est certes tiré d'une histoire vraie, mais qui n'est pas original pour autant.

C'est aussi que ce genre d'histoire (la vision qu'avait la société occidentale des peuples qu'elle découvrait) me semble très souvent ressassé en ce moment. Et c'est souvent un même genre de déroulé, certes tragique, mais déjà très vu. En gros, je n'ai pas eu beaucoup de nouveauté en découvrant cette histoire. Elle reste très bien, cependant.

Le dessin est pas mal, retranscrivant bien les paysages et les têtes. C'est clair et lisible, et la colorisation est pas mal.

En soi, la BD n'est pas mauvaise, mais c'est pour ma part une grosse impression de déjà vu. Dommage !

Nom série  Alors que j'essayais d'être quelqu'un de bien  posté le 20/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD que j'avais bien envie de lire, puisqu'elle est la suite du fameux Trop n'est pas assez, que j'avais découvert il y a de cela pas mal de temps. L'auteur poursuivait ici son autobiographie, et bien que je ne considérais pas qu'une suite soit indispensable (sa précédente BD se suffisait à elle seule), j'ai été ravi de découvrir comment la jeune punk écervelée devenait progressivement auteure de BD.

Disons le tout de suite, Ulli Lust n'a pas peur de se mettre à nu. Et dans une autobiographie, c'est plutôt bienvenu. Elle va ici développer le moment charnière, entre l'affirmation de sa volonté de faire de l'art et le commencement de sa vie d'adulte. Entre relations libres et complexes, vie pas facile et enfant venu très tôt, ce n'est pas gagné !
Et quelle lecture ! L'auteure s'est nettement améliorée, donnant quelque chose d'encore plus lisible que le précédent opus, et très entrainant. On ne se rend pas compte du nombre de pages (pourtant conséquent) et tout s'enchaine sans temps mort.
L'auteure nous dévoile tout, de sa libido à sa vie de couple, de son travail à ses doutes, on découvre petit à petit comment elle reste à la fois libre et émancipée (avec une sacrée volonté, il faut bien le dire), tout en traversant la vie pas facile que sont ses vingt-trois ans.

J'aime beaucoup ce que l'auteure fait comme dessin, à la fois très vivant et expressif, avec plusieurs utilisations d'allégories. Les nuances de roses qui parsèment l’œuvre rajoutent à toute cette intimité dévoilée, et rendent les scènes de violence encore plus rudes.

Une bien belle BD, qui aborde sans tabous la vie de l'auteure, et qui sait nous captiver tout du long. Mine de rien, Ulli Lust aura connu des drôles de choses dans sa vie, et c'est toujours aussi intéressant à lire. Lecture recommandée !

Nom série  Chico & Rita  posté le 20/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Mouais, pas très brillant comme BD. C'est une histoire d'amour dans Cuba des années quarante et le tourbillon musical de l'après-guerre. Une histoire qui passera bien sûr par New-York et qui connaitra des revers permanents.
Alors c'est une bonne idée, mais mal réalisée. Le dessin est correct mais j'ai eu du mal avec. Il sent trop le côté dessin animé pour être vraiment efficace.

Niveau histoire, malheureusement, on n'échappera pas aux clichés et c'est dommage. Les thèmes abordés ne sont pas très développés (notamment le racisme, l'exclusion, la révolution cubaine ou l'industrie de la musique). On suit les personnages sur près de deux cent pages et pourtant je n'ai pas réussi à m'y attacher.

En soi il y aurait pu avoir quelque chose, mais c'est trop convenu, trop cliché. Au final je n'ai pas été transporté et je n'ai pas de grande envie de le relire. C'est pas vraiment le genre de BD que je peux recommander.

Nom série  Freak's Squeele - Masiko  posté le 18/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oui, bon, peut-être que c'est un peu exagéré de mettre 4 ... Mais soyons honnête, les deux premières histoires (bien qu'ayant déjà été visibles dans Doggybags) sont tout de même très sympathiques à relire et collent bien à l'ensemble de l'univers de Freak's Squeele. On y retrouve avec plaisir Masiko et ses lames de choc pour des combats dantesques. C'est divertissant et toujours plaisant à lire. Et bien dessiné en plus.

Mais c'est surtout pour la troisième partie que cette BD vaut le coup : un dessin sans pareil qui évolue progressivement, dans une mise en scène très inspirée. L'auteur nous présente Masiko du point de vue du père de Petit Panda, et c'est tout bonnement enchanteur. On sent toute la volonté de Florent Maudoux de retransmettre la beauté et le charme de cette tueuse. C'est époustouflant !

Une BD qui reste dans l'idée de la série Freak's Squeele et qui n'a sans doute pas un intérêt immense si vous ne la connaissez pas. Mais sinon, franchement, ça vaut le coup d'oeil. Surtout le coup d'oeil.

Nom série  Une Aventure de Jeanne Picquigny  posté le 15/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ces aventures de Jeanne Picquigny sont un peu un plaisir coupable que j'ai fait récemment, investissant dans les tomes (sauf le trois que je n'ai pas trouvé) et les lisant dans la foulée. Et je dois dire que je suis très satisfait de ce petit plaisir !

Les aventures de Jeanne Picquigny sont vraiment dans l'esprit de ces romans d'aventure du début du siècle, où l'on explore tous les continents à la recherche de trésors disparus et de secrets bien gardés. C'est tout l'esprit aventuresque ... Mais en mieux !
Là où Fred Bernard en rajoute une touche, c'est dans les personnages : adieu les aventuriers bellâtres, bienvenue aux aventurières hautes en couleur et fonceuses, aux aventuriers alcooliques et aux amours sans censure. Ici, quand on s'aime on couche ensemble (et on le dit). On part à l'aventure derrière madame qui ne se laisse pas faire et se défend jusqu'au bout. Et monsieur sirote son alcool quasiment chaque page (vive la bien-pensance !) en fumant comme un pompier. Et ça fait du bien.

Je ne dirais pas que ces aventures sont les meilleures que j'ai lues de ma vie, mais elles ont un côté rafraichissant, une belle envolée romanesque et on est pris dans leurs aventures mystiques, teintées de fantastique et d'histoire. Les personnages sont vraiment attachants, à commencer par Jeanne, mais toute la tribu qui l'entoure n'est pas en reste. J'ai vraiment apprécié ces petits moments de détente en compagnie de personnages hauts en couleur.

Le dessin est surprenant : je ne m'attendais pas à ce qu'il soit aussi bon ! C'est expressif au possible, et bien que l'auteur ne détaille pas les visages, il arrive à transmettre ce qu'il faut d'informations. Les cases sont très lisibles et retranscrivent bien les atmosphères (de la jungle moite aux neiges éternelles). C'est un point que je redoutais un peu, mais force est de constater le travail de Fred Bernard. Qui s'améliore nettement au fur et à mesure des tomes d'ailleurs !

Une bien belle BD, qui fait vraiment plaisir à lire. Je m'attendais à aimer, je n'ai pas du tout été déçu. Si vous aimez les séries d'aventures aux personnages bien écrits, je vous recommande chaudement cette lecture. Ce n'est ni la meilleure ni la plus prenante, mais elle tire largement son épingle du jeu.

Nom série  Kobane Calling  posté le 12/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je suis conquis par cette BD, et je lui discerne un coup de cœur sans la moindre hésitation. Et dire que je me tâtais à lire cette BD, refroidis par cette couverture annonçant un énieme carnet de voyage de la part d'un auteur type "jeune paumé" en route vers un endroit qu'il ne connait pas.

Quelle image faussé n'avais-je alors pas ! Si la couverture ne laisse rien présager de l'ensemble, nous avons le droit à un récit documentaire de qualité et servi avec un certain brio !
Autant le dire, il faut s'accrocher un peu pour rentrer dans cette histoire et arriver à suivre l'auteur, qui a une petite tendance à l'épanchement verbeux, mais également avec le dessin et la construction des pages. Mais une fois passé quelques pages, on rentre dans le style et l'histoire. Attention cependant, ça reste une BD qu'il faut prendre le temps de lire. Prévoyez de la disponibilité cérébrale, il y a de quoi faire !

Ce qui m'a captivé, c'est à la fois le ton de l'auteur, à mi-chemin entre l'humour de son personnage et le documentaire précis de ce qu'il a vu. C'est particulièrement prenant car on se sent transporté avec lui dans ces péripéties en territoire kurde. Le dessin aide particulièrement, avec un dynamisme et une lisibilité parfaite. Tout est très reconnaissable, avec plusieurs petites touches d'humour dans les personnages.
Mais ce ton rendu léger reste très grave. Là-bas, c'est la guerre, et c'est pas rigolo. Zerocalcare arrive à nous faire passer tout la gravité de ce qui se trame dans cette région du monde. Il y a plusieurs moments poignants voir même émouvants, bien que l'auteur ne se prenne jamais toute l'horreur d'une guerre en face. Cependant il fait comprendre ce qui se joue, ce qui se passe et également ce qu'il ressent.

Là où l'auteur m'a réellement convaincu, c'est que souvent ce genre de documentaire se limite à ce que le dessinateur à vécu dans le pays, ou alors tente maladroitement de faire un petit topo sur la situation. Ici, Zerocalcare arrive à faire à la fois un carnet de voyage, mais également un état des lieux bien complet. Les interviews sont très diverses et rendent assez bien compte de toute la complexité des choses, idées renforcée par ce que dit l'auteur (notamment les fois où il précise que ce qu'il a vu n'est pas la réalité objective de tout ce qui existe). Plusieurs fois il prend le temps d'expliquer les points de détails ou de rajouter des précisions importantes. Le nombre de pages et l'abondance de textes permettent de bien développer les différents points. Et de nous sortir des phrases bien senties.

J'ai bien senti à travers la BD la charge que l'auteur a contre la Turquie d'Erdogan (et comme il le souligne à la fin, les Turques ne sont pas leur gouvernement), tout autant que toute la réserve qu'il a envers les Kurdes malgré l'accumulation de points en leur faveur. On pourrait y voir un développement très (trop) favorables à ces derniers, mais je dois reconnaitre que dans toute la complexité de cette situation géopolitique, ils représentent une bonne partie des valeurs morales qu'on voudrait défendre.

Cette BD est vraiment le genre de documentaire que j'aime lire. Déjà parce qu'elle est extrêmement instructive, mais également parce qu'elle met en lumière beaucoup de ce qui se passe dans notre monde actuel. Et qu'elle ne nous épargne pas, nous autres européens qui regardons le moyen-orient de loin. Il y a des cases (voir des pages) qui prennent à la gorge lorsqu'on se rend compte de ce qu'il se passe. Et se rappeler que c'est la guerre, et ce que c'est que la guerre, c'est parfois une bonne chose. On rigole un peu en lisant cette BD, et pour une fois je trouve ça salutaire. Parce que cette BD est très dure, mais très bien faite. Un gros coup de cœur pour cette découverte qui a vraiment toutes les qualités.

Nom série  Quatre jours de descente  posté le 08/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis un peu partagé sur cette BD, mais je laisserai finalement le conseil d'achat, même si c'est plutôt un conseil de lecture.

Parce que si cette BD contient des bonnes idées et une histoire intéressante, je ne pourrais pas dire que je suis particulièrement fan. En vrai, j'étais bien dans l'histoire jusqu'à la conclusion, qui est sans doute une des plus surprenantes pour une BD du genre. Le souci, c'est que l'histoire contient quelques petits détails qui me font un peu tiquer, et globalement je n'ai pas été particulièrement marqué par tout ceci. Peut-être parce que les thèmes abordés ne sont pas très développés (notamment sur la culpabilité ou le racisme), ce qui limite un peu la portée de l'histoire.

Cela dit, je reconnais que c'est une histoire très originale et un traitement bien différent de ce à quoi nous pourrions nous attendre pour une BD du genre. Le dessin est très bon, avec son ambiance de polar noir et le trait assez gras. C'est du beau travail.

En vrai, je suis un peu coincé avec cette Bd, qui a de belles qualités mais que je n'ai pas l'impression d'apprécier à sa juste valeur. Peut-être simplement qu'il manque un petit quelque chose pour que je la considère comme vraiment bonne ? Je vous laisse vous faire votre propre avis.

Nom série  Puta Madre  posté le 08/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est sur les conseils d'un ami que je me suis lancé dans cette lecture, et je ne regrette rien du tout !
Malgré mes lacunes dans l'univers de Mutafukz (je n'ai toujours pas lu la série mère), j'ai été très pris par ce one-shoot. On entre de plein fouet dans cet univers très américain, dans l'univers des gangs, des prisons et des mafias. C'est bourrin, parfois tendre, souvent violent. Mais surtout, les auteurs ont rajoutés des petits détails qui font mouche : les textes informatifs sur les inspirations de ce que vit le personnages, plusieurs répliques faisant mouches au-delà de la BD, et des idées vraiment fortes autour de l'accomplissement personnel ou du destin de l'humain. C'est bien fichu, d'un bout à l'autre, avec de la tension et de l'action. Une Bd vraiment pêchue et bien réalisée !

Niveau dessin, je n'en attendais pas moins de Neyef, qui réalise quelque chose de précis et coloré, avec un dessin détaillé qui retranscrit à merveille les ambiances chaudes et sèches de ces régions arides. On est dans l'ambiance tout au long des six chapitres, et c'est plaisant à lire. Et le personnage de Jesus est excellent, un vrai personnage héroïque pour le coup.

Cette BD m'a vraiment donné envie de me pencher sur l'univers de Mutafukaz, et c'est déjà un bon début. Mais en plus, il faut reconnaitre que cette BD est vraiment excellente. J'ai pris un plaisir fou à la lire et je suis motivé à retrouver les deux auteurs. Largement suffisante à elle-même, je vous la recommande tout à fait !

Nom série  Les Passagers du vent  posté le 03/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je ne savais pas à quoi m’attendre en lisant cette série, mais sans doute pas à la finir à trois heures du matin, sans avoir pu décrocher un seul instant, et des larmes pleins les yeux. Et la claque que ça met !

Je comprends maintenant pourquoi cette BD fait partie des immanquables, et je me sens bête de ne pas avoir tenté de le lire plus tôt. Vraiment, cette série est … exceptionnelle. Rien que le dessin qui est celui de Bourgeon, précis et travaillé, documenté. Je lui reprocherais des cases parfois un peu trop chargée et de petites tailles, ou des planches très remplies (surtout en texte), mais une fois dans le bain, on lit l’ensemble sans jamais lâcher. C’est saisissant de remarquer qu’on a dévoré les tomes les un après les autres sans jamais le remarquer.

Et que dire de ce scénario … Une maîtrise de l’aventure, le souffle romanesque et l’épopée maritime, digne des plus grands auteurs du genre. On est pris dans la tourmente des navires et des esclaves, dans cette période complexe de la fin du XVIII ème siècle, entre commerce triangulaire, révolutions et considération raciales. Dans cette tourmente, les personnages sont tout le pivot sur lequel l’histoire va s’articuler. Des personnages hauts en couleur, à commencer par le femmes (et je note que Bourgeon est un auteur qui sait s’y prendre pour représenter des femmes fortes) et surtout Isa. Si Mary et Hoel ne sont pas en reste, c’est bel et bien Isa qui porte toute cette histoire et qui marque. Sa fougue, son impétuosité, sa hargne et sa verve en font un de ces personnages qu’on aimerai rencontrer en vrai. Ne serait-ce que pour parler quelques minutes, tant elle semble réel à travers les pages que Bourgeon nous dévoile. Et je dois être le seul à penser ça, mais en lisant la série d’une traite, je n’ai pas été particulièrement choqué par la coupure entre les premiers volumes et le tome 6. On bascule d’un univers maritime au bayou et le dessin a évolué, mais j’ai trouvé une continuité de narration et de récit qui m’ont ravi. J’étais tout autant transporté dans ces marais de Louisiane que dans ces bateaux bravant les océans.

Et il y aurait encore tant à dire : sur la place des femmes dans un monde d’homme, sur les considérations racistes, sur la violence ou sur la paix, sur le regard des blancs sur les noirs, des noirs sur les noirs, du faible sur le fort … Cette BD, c’est plein de sujets qui sont traités avec un regard rapide, une petite observation dans une grande et belle histoire. C’est magnifique, c’est superbe. J’ai déjà hâte de pouvoir le relire.

Cette série, c’est une claque dans la gueule en même temps qu’une plongée dans une histoire. J’en suis ressorti hagard et émerveillé, les larmes aux yeux d’avoir vécu une telle aventure. Et la compagnie de Isa va me manquer dans les prochains jours. C’est vraiment là une belle BD, une BD à lire et que je ne peux que vous conseiller chaudement. Bon dieu, j’en lis des trucs bien en ce moment, mais quand ça sort du lot comme ça, il faut vraiment le signaler. Si vous avez le moindre doute, ruez-vous dessus.

Nom série  Petit traité d'écologie sauvage  posté le 02/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je grossis un peu la note, mais quand une BD humoristique me fait rire, et j'entends par là vraiment rire à voix haute, je dois la considérer comme très bonne !

L'auteur s'est lâché dans cette BD, et ça se sent : il part de son idée générale, l'adoption par le monde entier de la conception de vie Jivaro, et la subsistance dans quelques régions seulement de la culture occidentale. Dans cette version alternative du monde, toutes les valeurs sont inversées et les gags fusent. Que ce soit sur la politique (j'ai adoré le gag sur Poutine), ou dans la vie de tout les jours, on se fend la pipe à regarder les choses sous un oeil foncièrement différent du notre.

Ce que j'ai bien aimé, en plus de ces gags très bon, c'est que l'auteur passe quelques travers humains au vitriol, notamment la conception de l'anthropologie (ah, ces braves sauvages et leurs société "primitives" qu'on essaye de comprendre ...) ou sur la politique en général. Mais quel plaisir de voir tout ces politiciens dans une telle mouise ! Ça fait un bien fou.

Le dessin est très bon, quoique parfois la répétition des cases est un peu trop facile. Mais les couleurs sont très jolies et les caricatures réussies. On sent également un amour de l'auteur pour la nature, et ça fait du bien à voir.

En résumé, c'est une BD d'humour qui fait plaisir, avec des gags qui font mouche et des petites piques bien senties sur notre société, et surtout sur la conception que nous en avons. Une bien belle découverte donc !

Nom série  Comment naissent les araignées  posté le 02/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voila une BD qui m'a semblé passer inaperçue, et qui a pourtant d'indéniables qualités forçant le respect ! Au point que j'aurais envie de partager cette BD au plus grand nombre, ne serait-ce que pour découvrir le travail de l'auteure.

Cette BD est une histoire faite autour des femmes, et plus exactement de trois d'entre elles. C'est une histoire sur les rapports complexes entre les mères et les filles, mais vu sous toutes les coutures. On aura le droit à différent aspects de cette relation, entre la difficulté à supporter ses parents, mais aussi de la difficulté à l'être. Et c'est ce que j'aime dans cette BD : elle ne tombe pas dans le manichéisme et se contente de montrer que ce n'est jamais simple une relation familiale. En fait, une relation sociale tout court (quand on voit que d'autres relations sont aussi très compliquées ...).

La BD est servie par un dessin qui fait mouche, à la fois épurée dans le trait, colorée mais avec une identité de couleur forte, et une expression graphique qui rajoute à toute l'atmosphère de la BD. On est dans ces relations conflictuelles, ces relations fortes et douloureuses que vivent ces jeunes filles. Le découpage en chapitre permet de vraiment se prendre d'intérêt pour chacune d'entre elle avant que toutes ne soient réunies dans ce petit road-movie initiatique. Et la conclusion n'est pas en reste : rien de facile ou d'heureux, juste une réalité parfois très dure. La vie n'est toujours pas simple.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette BD, qui a des belles réflexions et un message vraiment fort. C'est le genre de BD qu'on peut relire plusieurs fois pour retrouver autre chose à en tirer, et vu l'effet qu'elle a fait à des amies à qui j'ai prêté la BD, c'est une BD qui parle aux gens. Si vous n'avez pas encore découvert, je vous la recommande !

Nom série  L'Homme gribouillé  posté le 02/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est souvent une bonne idée de se laisser guider par des avis élogieux sur une BD. On se retrouve ainsi avec des petits chef-d’œuvre dans ce genre sur sa liste de lecture, et ça fait beaucoup de bien !

Le duo d'auteur à réussi un tour de force en faisant cette BD, qui mélange les inspirations mystiques et folkloriques avec des personnalités bien campées. Les femmes de ce récit (qui en sont les personnages principaux) sont excellemment bien traités, avec un réalisme et une sensibilité perceptible. J'ai adoré les suivre tout au long de cette enquête/aventure, qui connait bon nombre de rebondissements.
D'ailleurs toutes ces découvertes successives nous entrainent bien vite dans le cœur de la BD. On est happé par le récit qui ne nous relâche que lorsqu'on a fini le livre, avec une fin qui tient de tout le reste et conclut d'une belle façon son propos.

Le dessin n'est pas en reste, l'auteur n'étant plus à son coup d'essai, mais il faut lui reconnaitre un sacré travail sur les nuances et les gris. C'est très beau, et particulièrement prenant comme atmosphère. Il faut ajouter que la tension est parfaitement bien retranscrite dans les cases ou apparait Max, qui devient une menace presque palpable.

Bref, un duo qui a vraiment tout cassé avec cette BD, sans doute un incontournable de ce début d'année. Si je devais être un tantinet chatouilleux, je dirais que la fin aurait presque méritée quelques pages supplémentaires, mais c'est être un poil râleur. Dans l'ensemble, cette BD a tout d'un futur immanquable !

Nom série  Légendes - Les enchantés  posté le 02/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai du mal avec les reprises des contes de notre enfance qu'on fait à la pelle en ce moment, et qui souvent vont à l'encontre de l'idée du conte. De plus, je ne suis pas fan de ce genre de dessin, en lui reconnaissant tout son côté travaillé et fouillis. Mais ce n'est pas ma tasse de thé.

Et pourtant, cette BD a de beaux atouts pour elle, à commencer par un scénario pas mal du tout. Bien que je sois toujours réticent aux détournements de contes, j'ai trouvé l'utilisation qui est faite ici plutôt bonne, et l'histoire a l'avantage de se développer vite, de se conclure de façon satisfaisante, et de ne pas s'éterniser outre mesure.

Je ne pense pas que j'irais rechercher d'autres BD dans ce genre là, mais je ne suis pas mécontent d'avoir lu celle-ci. C'est assez loin de mes lectures habituelles et ça me fait découvrir de nouveaux styles.

Nom série  Aller simple  posté le 02/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Étonnante BD qui traite d'un sujet assez peu connu : l'armée italienne au cours de la défaite en 1943.
C'est le genre de BD que j'aime bien au sujet de la guerre, car elle traite du commun des mortels, de ceux qui n'ont pas fait date et qui n'ont pas participé au-delà de leur quotidien. Ceux qui étaient en majorité aussi.

La BD nous détaille toute la défaite, depuis le débarquement de Sicile jusqu'au moment où l'armistice est signée entre l'Italie et les Alliés. J'ai bien aimé cette retranscription au jour le jour, entre ligne de front où les bombardements sont incessants, et les lignes arrières, plus calme, la fuite perpétuelle et la perte de foi en tout ce qui faisait le fascisme italien. Une belle image de ce que fut la guerre pour ces simples soldats.

Il y a des limites à cette BD, notamment dans la réflexion sur la guerre ou la position par rapport au idéaux au sein de l'armée. De plus, le dessin est un peu raide parfois, notamment dans les visages. Il y aurait pu avoir quelques pistes supplémentaires sur la réflexion générale de la guerre.

Ce n'est pas une BD qui transcende le genre, mais sur la guerre (et son évidente absurdité) ainsi que sur l'Italie en 43, c'est pas mal. Il y a quelques petits détails qui font tout l'intérêt (comme les films présentés dans les cinémas à cette période). Bref, une BD intéressante si on met la main dessus !

Nom série  Le Voyage des Pères  posté le 01/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mouais, non, je suis mitigé mais pas convaincu. D'un côté, je reconnais les qualités de l’œuvre, son côté humoristique, sa représentation de la Galilée au siècle de Rome. Le dessin est bon, très dynamique et en même temps coloré, c'est plaisant à regarder.
On a droit à quelques personnages sympathiques, avec au premier rang le vieux Jonas, bougon, râleur, raciste et j'en passe. Il apporte quasiment tout l'humour, toute la verve du récit.

Malheureusement, je n'ai pas trop aimé le message. Faire une BD sur Jesus et son passage, c'est intéressant, certes, mais là j'ai trouvé toute la mystique chrétienne trop forte, et la représentation un peu trop tirée vers le religieux. J'aurais beaucoup apprécié une approche plus philosophique, spirituelle. Quelque chose qui ne rentre pas dans le jeu de "c'est le fils de Dieu" (et quand on dit ça on ne sous-entend que le Dieu judéo-chrétien, bien sur), mais qui soit dans l'approche plus posée sur son message.

Bref, je vais faire l'anti-clérical pour le coup, mais même si la BD a des bons aspects, elle reste trop pro-chrétienne pour moi. J'ai un peu trop de difficulté avec les messages religieux de ce genre, dommage.

Nom série  Une histoire du sexe (Sex story)  posté le 01/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ca, mesdames et messieurs, c'est ce que j'appelle une imposture intellectuelle. Comprenez par là qu'on va vous vendre quelque chose sans que vous n'ayez forcément les armes pour vous prémunir contre ce qu'il y a à l'intérieur. Et ce qu'il y a, c'est des erreurs historiques.

Je ne vais pas détailler énormément, mais cette BD part d'une intension louable (et que je trouvais intéressante), à savoir de retracer l'histoire de la sexualité. Exercice des plus délicats s'il en est, puisqu'il s'agit ici de retracer ce qui relève de l'ordre du privé et de l'intime, donc le plus compliqué à retranscrire en BD. Et il s'avère que cet exercice fut trop difficile pour eux.

Pour passer rapidement dessus, le dessin est très bon, même s'il est un support pour le texte. Je dirais presque qu'il s'agit d'un livre illustré, mais ce serait être tatillon.

Non, le gros souci, c'est qu'en trois chapitres j'ai relevé bon nombre d'erreurs historiques assez énormes. Je n'ai que fait une licence d'histoire, donc pour que je les relève, il faut qu'elles soient très grosses. Mais quand même les auteurs se contredisent d'une page à l'autre, c'est quand même très gros. Et le problème dans le cadre d'un documentaire, c'est que lorsqu'on commence à repérer une erreur, on remet en cause toute la crédibilité de la BD.

N'ayant ni le temps ni l'envie de prendre au cas par cas toutes les affirmations de la BD, je m'en tiendrais simplement éloigné et la déconseille fortement. Un documentaire de cette ampleur nécessite un travail énorme, alors peut-être aurait-il mieux valu s'en tenir à des périodes plus courtes et plus facilement exploitables en termes de documentation et de conjectures ? Reste que nous avons ici une BD dont j'aurais envie de remettre en cause chaque chapitre par une vérification approfondie des dires. Même en tant que ressource pour se faire une idée générale, on se retrouve face à quelque chose de trop imparfait. Les erreurs minuscules en Histoire finissent par faire des écarts énormes (surtout quand on touche au privé). Il faut noter aussi que c'est parfois un peu tiré par les cheveux pour l'explication (notamment lorsque la BD parle des mythes grecques : c'est pas tant le mythe que la façon que les contemporains avaient de le voir qui est primordiale)
D'autre part je n'aime pas cette projection du futur. Un historien sait que l'Histoire fiction est la pire des déviances : elle conduit à une mauvaise interprétation de tout ce qui fait la complexité de l'Histoire.

En résumé, je déconseille cette BD qui est un piège tentant : de l'Histoire trop rapidement balayée et des bonnes intentions qui ne suivent pas l'ampleur de la tâche.
Et quand on se retrouve à grossir les traits, arranger l'histoire et détourner les faits, c'est une imposture intellectuelle. Et cela remet en cause tout ce que cette BD contient. Passez votre chemin donc !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 24 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque