Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5093 avis et 1028 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Travailleur de la nuit  posté le 24/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Dire que j’ai aimé cette bd serait un doux euphémisme. J’ai littéralement adoré car j’ai été fasciné par ce récit inspiré d’une vie authentique de ce lui qui a inspiré des auteurs pour le célèbre Arsène Lupin, gentleman cambrioleur qui laissait des mots doux à ses victimes.

Il est vrai qu’en qualité de juriste, on ne pourrait normalement que s’horrifier de ce vol abject de la propriété d’autrui. Cependant, l’auteur arrive par je ne sais quel magie de faire en sorte qu’on comprenne la psychologie de ce personnage et que l’on soit finalement indulgent vis-à-vis de lui. Après tout, Alexandre Jacob ne volait que les parasites de la société : les magistrats, les curés, les rentiers...

Certes, il ne faut pas franchir le pas de l’anarchisme comme le dit si bien l’auteur Matz dans sa postface mais on peut essayer de comprendre certaines réflexions qui ne seraient pas fausses aujourd’hui encore. Cependant, rien ne justifie de poser des bombes et de tuer aveuglément. Fort heureusement, notre homme va éviter cet écueil. Il choisira une autre voix plus soft pour mener son combat à sa façon.

Cependant, on comprend que la société dans ses mécanismes ne lui laisse pas vraiment le choix. On peut se poser la question de pourquoi travailler pour si misérable salaire. Par la suite, on se rend compte que la société n’aide pas avec ses contrôles fiscaux pour essayer de coincer une personne qui s’est réadaptée.

Le dessin est totalement maitrisé et il faut partie de ce que j’aime bien grâce à cette élégance du trait. Le graphisme est agréable et c’est également un véritable plaisir pour les yeux de tourner les pages. Il y a un dynamisme que j’apprécie. Les couleurs sont assez bien choisies pour décrire les différentes ambiances que cela soit en mer, au tribunal ou au terrible bagne de Guyane.

Le cheminement de cet homme a été exceptionnel. On suit son parcours de ses 11 ans jusqu’à sa mort programmée dans les moindres détails. J’ai éprouvé beaucoup de respect vis-à-vis de cet homme fidèle à ses principes. Cela a été une grande lecture et un véritable coup de cœur. L’une des meilleurs bd depuis longtemps.

Nom série  Au pied de la falaise  posté le 24/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand on est au pied de la falaise, il convient sans doute de faire attention. Un gros rocher pourrait nous tomber dessus. Pour autant, cette falaise constitue un symbole pour ce village africain reculé qui semble vivre totalement en autarcie mais dans une harmonie assez envieuse.

Nous avons droit à une série de petites histoires dont les premières chutes seront humoristiques avant de prendre une dimension plus philosophique et poétique. J’ai trouvé cela par moment trop léger même si je conviens que cela crée une certaine atmosphère de la vie africaine ponctuée par ces petits moments de joie sous un soleil brulant.

Au niveau du dessin, je serai un petit peu plus élogieux car l’auteur assure incontestablement bien que certains personnages sont assez caractéristiques dans les proportions : soit trop maigre, trop gros et trop grand et fort. Mais bon, tout est une question de goût. J’ai beaucoup aimé les décors notamment cette falaise qui donne une certaine majesté à ce pays.

A noter également que c’est la première œuvre de cet auteur complet qui marque un grand coup. Sagesse et drôlerie seront les maitres mots de cette bd.

Nom série  Tokyo Home  posté le 21/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est toujours un peu bizarre de lire un manga à la française et plus précisément un shojo réservé normalement à un public féminin. Maintenant, j’aime bien sortir des sentiers battus pour découvrir une autre manière de réaliser de la bande dessinée. De ce côté-là, l’auteur a réussi son pari de nous faire découvrir le Japon sous une autre facette à travers les yeux de cette fille qui débarque à Tokyo chez son père gay. Comme dit, il faut de tout pour faire un monde.

On passe un agréable moment de lecture ponctué par de belles pointes d’humour. Il est dommage d’un point de vue scénaristique de multiplier les prétendants car à la fin, on ne sait plus avec qui va sortir l’héroïne tant il y en a. Cela peut la faire passer pour une fille trop légère. Le dessin se rapproche du manga ainsi que le format de l’édition. En conclusion, j’ai apprécié ce grand bol d’air frais malgré sa touche naïve. La bonne humeur sera au rendez-vous.

Nom série  Une collision accidentelle sur le chemin de l'école peut-elle donner lieu ...  posté le 19/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le titre est si long que je n'ai pu l'entrer entièrement dans la base de donnée de la création de cette fiche à cause d'une limitation de caractères. En effet, le titre complet de ce manga s'intitule par conséquent : une collision sur le chemin de l'école peut-elle donner lieu à un baiser ? C'est une véritable question existentielle posée par ce mangaka qui fera dans l'humour noir.

L'auteur Shintaro Kago semble déployer son art graphique au profit d'une narration sans temps mort. Les idées les plus folles sont déclinées dans des histoires menées par une logique assez perverse qui pourra s'avérer savoureuse pour certains lecteurs sensibles à ce type d'humour très caustique. Les cases seront parfois déformées. Les cadres seront explosés ou à l'envers, une manière pour le mangaka de se jouer des codes de bande dessinée !

A noter que l'auteur a été récompensé par un prix lors du festival de manga de Barcelone en 2013. Pour moi et dans l'ensemble, les récits ont été assez inégaux mais certains valent le coup.

Nom série  Liar-Game  posté le 19/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore un manga qui se base sur un jeu surprenant où l'on est obligé d'entrer dans la partie sous peine d'avoir encore plus de problèmes. Le concept n'est pas nouveau mais cette série était parmi les premières du genre. Le scénario est plutôt efficace car on tombe vite dedans. On suit une gentille héroïne assez naïve qui se fait avoir par son ancien prof. On sait tous qu'il faut se méfier des professeurs mais visiblement pas elle !

Il est dommage que le concept du jeu soit de mentir pour arriver à ses fins. On apprendra d'ailleurs quelques techniques véridiques de vente par exemple. Les commerciaux pourront sans doute être intéressés bien qu'ils soient déjà au courant de la façon d'arnaquer le client. Le Liar Game est un piège qui se referme tout doucement sur notre héroïne qui sera aidée par un escroc au grand coeur. Il faudra s'accrocher au fur et à mesure de l'avancée car les épreuves entre les protagonistes se complexifient. Cependant, c'est une série qui se bonifie au fil des tomes en devenant assez palpitante.

Nom série  Collaboration horizontale  posté le 18/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai franchement bien aimé cette histoire se passant dans le Paris de l'Occupation. Dans un contexte de guerre, je trouve que c'est bien de montrer que l'amour entre deux êtres n'a pas forcément de frontière.

Certes, les mauvaises langues pourront objecter qu'aimer un officier nazi peut parfois poser problème mais nous savons tous que tous les soldats allemands n'étaient pas forcément des membres de la Gestapo recherchant activement tous les juifs de France. Il y avait des nuances que les auteurs ont déployé en dépassant tous les clichés et en évitant le manichéisme. Cette idée m'a fortement séduite.

J'ai alors eu un regard plutôt attendrissant sur cette oeuvre au demeurant fort bien dessinée et avec une certaine grâce. Certaines femmes tondues devraient obtenir réparation morale car elles ont permit quelque fois d'éviter le pire à leur entourage grâce à la collaboration horizontale. Cependant, comme montrer dans la bd à travers une scène assez poignante, c'est vite oublié dans l'euphorie de la victoire. La gratitude n'est parfois pas une qualité chez les humains.

Nom série  Les Chevaliers d'Héliopolis  posté le 18/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les chevaliers d'Héliopolis commencent avec une scène d'introduction plutôt réussie car emprunte de mystère et un parfum d'ésotérisme et une pointe d'alchimie. Par la suite, cela deviendra un peu incroyable avec un fils de Louis XVI hermaphrodite qui échappe de peu à la mort en captivité dans la prison du temple. On sait malheureusement la réalité historique de la fin tragique de Louis XVII mais c'est toujours intéressant de voir une autre variation sur le mode du complot politique.

J'ai bien aimé le trait de ce dessinateur qui fait les choses dans la nuance. Jodorowski assure toujours au scénario tout en essayant de rester convaincant malgré la direction prise dans le fantastique et dans l'extravagance qui le caractérise assez souvent. Finalement, ce duo d'auteur arrivent à temporiser pour une bd qui s'avère efficace.

Nom série  Michel Ange  posté le 18/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un thriller dans un genre rappelant pas seulement Da Vinci Code mais également et surtout Le Nom de la rose dans le genre thriller ésotérique sur fond de société religieuse secrète défendant corps et âme un secret. Je regrette que l'intrigue soit si alambiquée.

Ma petite déception vient surtout du fait que le peintre %Michel Ange est peu présent et sert surtout de prétexte à ce récit. Pour le reste, on est plongé au coeur de la Renaissance italienne. Le dessin très épuré ne sera point somptueux mais il reste tout à fait correct et surtout lisible.

Nom série  999, à l'aube de rien du tout  posté le 12/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une adaptation d'un roman dont l'action se situe à l'ère médiévale à une époque où l'Eglise avait droit de vie ou de mort sur tous les sujets. Les enfants n'étaient pas épargnés par la folie des hommes d'église.

A noter une préface qui nous indique que tout lecteur mâle normalement constitué doit devenir passionnément amoureux de Séréta qui est l'héroïne de cette histoire. J'ai été assez intrigué par cette préface et je ne demandais qu'à voir. Par la suite, je me suis aperçu que je n'étais nullement amoureux alors que je suis un mâle normalement constitué. Où le bat blesse ? Séréta n'est qu'une gamine de 12 ans si ce n'est moins !!! Là encore, à la place des éditeurs, j'essayerais sans aucun doute (en être censé) de ne pas pousser le lectorat à la pédophilie, mais ce n'est qu'une légitime remarque.

Ceci dit, la narration est très pesante. L'action n'est constituée qu'une d'une fuite de trois enfants dans la campagne pour échapper aux sbires de l'évêque qui cherche à protéger un secret lié à une vieille relique découverte par les enfants. A noter également un chat télépathe qui verse dans l'allégorie.

Je n'ai pas trop été emballé par cette première partie de ce qui doit constituer un diptyque. Il n'en demeure pas moins un dessin de très grande qualité.

Nom série  Sept athlètes  posté le 12/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ceci est l'avant-dernier tome de la fameuse collection sept. Il faut dire qu'il y a eu de nombreux titres et une sacré exploitation de ce filon. Pour autant, je n'en n'est pas loupé un seul. C'est une collection qui a été plutôt constante avec peu de haut et peu de bas. Ma lecture a été encore une fois satisfaisante sans friser l'extase ou la déception.

Le scénario est signé par Kris qui est très à l'aise dans les récits historiques. Nous avons sept athlètes qui vont participer aux jeux de Barcelone qui doit faire concurrence aux jeux olympiques organisés en 1936 à Berlin. Or, ces sportifs vont se commuer en de farouches combattants allant faire face aux nationalistes baptisés dans cette bd les fascistes dans le contexte de la guerre d'Espagne.

Il faudra accepter de nombreuses facilités. J'ai bien aimé le dessin dans un style réaliste ainsi que les couleurs qui concourent à la dynamique de l'ensemble. L'angle d'approche peut paraître original mais comme dit, c'est du surfait dans cette collection. Pour une simple question de moralité, c'est un peu dommage d'associer le sport à la guerre alors que ce n'est pas dans l'esprit d'olympiades entre différentes nations. Mais bon.

Nom série  The Goddamned  posté le 11/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est le mythe de la Genèse qui est revisité par les auteurs à la sauce Conan le Barbare avec une flopée de vulgarité à chaque page. Sur le mode bourrin, il n'y aura pas mieux ! Certes, les fans de la série Scalped pourront s'y délecter mais les autres seront forcément déçus et même horrifiés devant ce désastre apocalyptique où l'enfer est condamné au déluge.

Ainsi Caïn qui a tué son propre frère est condamné à l'immortalité et il rencontre alors le fameux Noé. Ces contes bibliques sont mêlés à différents genres qui oscillent entre la fantasy, parfois le western et également le fantastique. J'avoue ne guère goûter à la brutalité et à la vulgarité des propos. Certes, cette oeuvre volontairement provocatrice (voir le titre un peu offensant) peut plaire et il faut accepter ce triste constat.

Nom série  Pereira prétend  posté le 11/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé ce récit d'un journaliste portugais qui pendant la dictature de Salazar a commencé progressivement à ouvrir les yeux courageusement pour dénoncer des choses pas très démocratiques. Il y a bien sûr tout le contexte de la surveillance policière qui se fait via des informateurs comme la concierge de l'immeuble par exemple. On dit qu'il n'y a rien de pire qu'une vieille concierge acariâtre et dénonciatrice. Pereira prétend beaucoup de choses mais certaines vont paraître assez justes.

La vie de cet homme solitaire, obèse et veuf était plutôt triste. Elle va progressivement commencer à prendre un tout autre sens. J'aime bien les transformations des individus en quelque chose de meilleur même si le prix a payer peut-être assez lourd.

C'est un roman graphique d'une grande maturité qui nous prévient ce qu'a été la vie sous une dictature pour un petit pays qui a rejoint depuis l'Europe.

Nom série  Salud !  posté le 10/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne l'ai découvert qu'à la fin sur le dos de l'album: c'est tirée d'une histoire vraie à partir de la rencontre de l'auteur et d'un homme de 71 ans qui fut SDF pendant un temps. Au milieu des années 1970, il s'embarque avec sa fiancée légèrement plus âgée pour l'Espagne franquiste où il va tenir un bar restaurant qui va marcher du tonnerre avant une dégringolade liée à son penchant pour l'alcool qui le rend violent.

Je retrouve au dessin mon auteur espagnol préféré du moment à savoir Nadar (Papier froissé, Le Monde à tes pieds). Il n'y a rien à redire: j'aime son style et son dessin avec une belle reconstitution des années 70. Au scénario, on ne présente plus Philippe Thirault qui maîtrise à merveille ce roman graphique sans concession.

On découvre sur fond de dictature franquiste un amour qui se décompose à cause de la boisson. C'est une histoire véritablement authentique avec des personnages qui sont loin d'être sympathiques. Un drame en Galice à la fois social et moral.

Nom série  William Adams, samouraï  posté le 10/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette aventure nous plonge dans le pays du soleil levant aux alentours des années 1600 alors que ce pays n'est connu que des missionnaires catholiques portugais ou espagnol. Voilà qu'un anglais sur un navire commercial battant pavillon hollandais vient s'échouer après avoir traversé le Pacifique.

C'est le temps où le Shogun règne en maître sur le Japon alors que l'empereur est cantonné à un rôle purement honorifique. Mais voilà, le shogun n'a que 7 ans et le pays est divisé par un conseil qui se décline en deux clans. L'intelligent général Tokugawa souhaite unifier le pays et le faire entrer dans une ère de modernité. Sa devise: vaut mieux un tyran qui veut le bien de tous qu'un soldat juste mais égoïste.

Le décor est planté et notre héros va jouer sa diva pour finir par rallier l'un des camps en pleine préparation de guerre civile. Il est vrai que la mise en place des situations n'est pas banale. Pour le reste, le Japon de cette époque peu connue est réellement bien mise en valeur avec un décor fort exotique. On se rend compte de la magnificence de cette civilisation qui ne connaissait pas les navires et la poudre à canon.

Le fond et la forme semblent être bien alliés pour une suite à la hauteur de nos espérances. A noter qu'il s'agit tout de même d'une histoire vraie à savoir le premier anglais à avoir foulé le sol du Japon pour aider une famille à prendre le contrôle du Japon durant les trois prochains siècles jusqu'à l'ère Meiji.

Nom série  Phonogram  posté le 09/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une série assez psychédélique qui peut trouver son public plutôt grunge dans l'univers de la musique britannique. Les mélomanes pourront y trouver leur compte.

Il faut dire qu'après Harry Potter, nous avons droit à un sorcier du son qui devra faire face à une déesse. A noter que notre héros David Kohl a un look qui rappelle vraiment le célèbre Harry Potter.

Pour le reste, il faut aimer. Pour moi, le récit est bien trop confus dans sa construction. C'est trop strange.

Nom série  La Fabrique des corps  posté le 08/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est un récit assez étonnant qui mêle médecine et histoire dans une fiction fantastique assez sublime. C'est bien réfléchi car cela mêle une histoire tragique assez intime à savoir la perte d'un bras par amputation à la suite d'un accident sur un deux roues. En même temps, grâce au personnage fantasmé d'Ambroise Paré, le père de la chirurgie moderne, on va parcourir l'histoire de l'amputation chez les hommes de la préhistoire au futur qui n'a pas encore eu lieu.

En effet, cette partie futuriste située à la fin de l'ouvrage est assez bien conçue car elle pose des questions sur l'homme augmenté à travers la théorie du transhumanisme qui fait peur à beaucoup de monde. j'avoue aisément avoir été séduit par cette idée qui prône à améliorer l'épanouissement et les libertés individuelles.

Une idée parmi d'autres : plus on vieillit, plus on accumule du savoir et cela peut avoir un impact sur la responsabilité sociétale et environnementale. Si par exemple Donald Trump savait qu'il pouvait effectivement vivre 200 ans grâce aux nouvelles technologies médicinales pour profiter de la vie, il se soucierait sans doute plus des conséquences de ses actes en matière d'environnement. Bref, il y a des réflexions de ce genre qui sont tout à fait pertinentes.

A noter que la première partie est entièrement consacrée à la réparation des corps et c'est assez original comme idée. Je n'avais jamais rien lu de tel et c'est assez ludique.

Nom série  Amber Blake  posté le 08/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n'ai pas trop aimé ce récit ultra-conventionnel sur le mode de la petite orpheline qui devient une espionne de choc. Les dialogues frisent parfois le pathétique avec une accumulation de clichés comme ce n'est pas permis.

Le déroulé de cette histoire est pour le moins invraisemblable dans les réactions des personnages face aux différents événements. Il y a certes du rythme mais il manque l'essentiel : l'envie de continuer l'aventure avec Amber Blake. Un James Bond au féminin qu'on oubliera assez vite.

Parfois, à la place des éditeurs qui publient, je me pose des questions sur leur lucidité. Il y a tant d'autres oeuvres qui méritent l'attention et qui sont véritablement pertinentes. Cette remarque bien entendu n'engage que moi.

Nom série  Edouard VIII - L'Espion anglais d'Hitler  posté le 07/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd a totalement cassé la belle histoire d'amour romantique du roi Edouard VIII qui abdiqua par amour pour sa belle divorcée américaine Wallis Simpson. Le portrait qui nous est donné de ce couple mythique par les auteurs est inspiré d'un rapport récent déclassifié du FBI qui révéla le plus gros scandale de la monarchie britannique. Autant dire que cela se base sur des faits et non des sentiments. Cela fait plutôt très froid dans le dos !

Ainsi grâce à Edouard VIII qui fut tout de même roi durant l'année 1936, il fournit à Hitler les plans de la défense française ce qui expliqua en partie la défaite de Juin 1940. Il espérait que le dictateur allemand le remette sur le trône britannique. Heureusement que tous les anglais n'étaient pas comme lui durant cette période cruciale de l'histoire du monde. Winston Churchill a d'ailleurs oeuvré pour l'écarter du pouvoir. Par la suite, il a fallu effacer les traces de sa haute trahison et ses relations pour le moins troubles avec Hitler en personne !

Déjà dans le film oscarisé Le discours d'un Roi, on a pu voir un aperçu de la vie de débauche de cet Edouard. Pour le bien du royaume, son frère Albert bien qu'ayant un handicap verbal a pu s'en tirer avec tous les honneurs. A noter un dossier à la fin de l'album qui explique pourquoi le salut nazi de la future reine Elisabeth alors âgée de 6 ans ou bien le déguisement du prince Harry en officier nazi avait pu choquer toute l'Angleterre.

C'est parfois bon de restituer la vérité même si cela doit parfois casser de belles images.

Nom série  Le Fulgur  posté le 07/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime bien cette aventure à l'ancienne qui rappelle beaucoup Voyage au centre de la Terre de Jules Verne. Christophe Bec nous avait habitué à un peu plus de modernisme mais bon. Le plaisir de lecture reste toujours aussi intacte.

Les péripéties s'enchaînent et on peut deviner aisément celles-ci. Il n'y a pas véritablement de mystère, ni de véritable héros à cette grande aventure en milieu aquatique. Il y a un côté steampunk avec ce vaisseau sous-marin capable de descendre très bas dans les abîmes dans les années 1910.

Pour autant, on ne s'ennuie pas car le scénario est bien construit. A noter qu'il s'agit d'une reprise d'un petit récit de Paul De Semant paru en épisode dans la revue Le Globe Trotter en 1907. L'auteur lui rend un remerciement dans la préface. Je crois que cela permet également de réhabiliter cet ancien auteur peu connu.

Je n'ai pas aimé une partie de la calligraphie qui fait la narration qui par ailleurs est trop bavarde parfois. Mais bon, ce n'est qu'un petit détail. On va poursuivre l'aventure avec le Fulgur.

Nom série  Born to be on air!  posté le 07/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'auteur est connu pour d'autres séries dans d'autres styles (par exemple L'Habitant de l'infini). Il s'essaye en l'occurrence à un genre plus contemporain. Cela oscille entre divers genre partant du roman graphique à l'humour sur le thème de la radio. Le résultat ne m'a pas du tout séduit malgré un dessin plutôt réussi.

La faute sans doute à une héroïne un peu trop portée sur l'alcool et la vulgarité. Moi qui apprécie la grâce féminine, je n'ai pas été servie ! Loin de là ! Mais bon, c'est la mode des filles aux grandes gueules. Bon, c'est parfois pratique pour jouer l'animatrice radio. Le premier tome est bavard et on s'ennuiera assez vite surtout que les coulisses du monde des radios n'est que légèrement abordée. Il faudra sans doute trouver la bonne onde.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 255 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque