Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 968 avis et 330 séries (Note moyenne: 3.38)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Black Project  posté le 17/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Gareth Brookes est avant tout un artiste, dans le sens large du terme, qui a choisi dans ce cas précis de s’exprimer au travers d'un album BD. Le processus créatif s’éloigne donc des codes habituels de la bande dessinée, et les techniques employées sont originales et inattendues : broderie, linogravure… l’auteur explique même s’être inspiré de vitraux d’églises pour son découpage, et ça se ressent sur certaines pages. Le résultat est excellent, les planches sont belles, l’agencement des cases et des textes est astucieux, et la narration fonctionne parfaitement (même si certains textes un peu tordus nécessitent la rotation de l’album).

Et que dire de la thématique centrale : l’adolescence et la découverte du désir, mais traité de façon assez glauque, avec ce jeune garçon qui se construit des copines / poupées sexuelles en utilisant toutes sorte d’objets ramassés çà et là (polystyrène, ballons, pompe d’aquarium, papier mâché, fruits). Il leur donne des noms, leur parle, se couche sur elles, et oui, s’introduit dans les parties intimes, qu’il passe d’ailleurs un certain temps à peaufiner, en se documentant dans des livres et magazines. Bref, vous voyez le genre.

L’auteur explique dans une mini-interview en postface que l’histoire n’est que partiellement autobiographique, et que non, il ne se construisait pas de copine étant ado… par contre, il en dessinait beaucoup.

Un OVNI, tout simplement : drôle, grotesque, lugubre, et original graphiquement. Moi, j’ai été fasciné, et j’ai passé un excellent moment de lecture.

Nom série  Le Pays des Purs  posté le 16/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Le Pays des Purs » propose un témoignage vraiment intéressant sur une période trouble du Pakistan: l’assassinat en 2007 de Benazir Bhutto, et les émeutes qui ont suivi.

Sarah Caron, photographe française, se retrouve prise dans la tourmente, et tente tant bien que mal de faire son travail. Elle ne se pose pas du tout en héroïne et défenseuse des opprimés. Non, elle a un boulot à faire, des « deadlines » à respecter, et elle balance, parfois cyniquement, le ratio risque/valeur des photos prises. Son histoire est à ce titre assez personnelle, et plutôt un « carnet de voyage » qu’un reportage complet et informatif.

Hubert Maury, qui signe ici sa première BD, retranscrit parfaitement son témoignage en BD. Le style graphique est adapté au genre, et la narration est parfaitement maitrisée.

A noter que l’album débute avec une sélection de photos vraiment magnifiques… Quel dommage de ne pas les avoir utilisées dans la BD même, façon Le Photographe. Je réalise bien que c’est un choix artistique des auteurs, mais quand même.

Un chouette album en tout cas !

Nom série  Le Petit Mozart  posté le 04/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je reste mitigé après ma lecture.

Certes, l’humour est très fin, très habile, et les gags sont la plupart du temps bien pensés. L’auteur fait preuve d’une créativité et d’une imagination débordante. Mais voilà, pour un album humoristique, je n’ai tout simplement pas trouvé très drôle. C’est rigolo, mignon, ça m’a fait sourire deux ou trois fois, mais sans plus. Ou alors il faut voir ça comme un album purement jeunesse ? L’éditeur la liste pourtant en « tout public ».

C’est d’autant plus dommage que la mise en image est élégante. Le trait est précis et détaillé, et les couleurs sont très belles.

Mais un gros « bof » en ce qui me concerne.

Nom série  Le Monde à tes pieds  posté le 25/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album regroupe 3 histoires sur un thème similaire : le monde du travail, les choix difficiles que les jeunes doivent faire de nos jours, les attentes et les déceptions.

Sans être nommé, le thème du « déclassement » est central, cad selon la postface « le décalage défavorable entre le niveau de formation et la position sur le marché du travail. » Les différents protagonistes sont diplômés, remplis de rêves et d’espoirs, mais se retrouvent confrontés à la dure réalité du monde du travail… Se mêlent à tout ça des problèmes plus personnels, la famille, les relations amoureuses etc… Bref, le ton est donc très humain, et très juste, même si certains personnages sont un peu horripilants par moments.

La mise en image est réussie, j’aime beaucoup les couleurs un peu flashy et le format à l’italienne, cela donne un certain charme à l’album.

Deuxième album du jeune espagnol Nadar après Papier froissé chez Futuro, et deuxième réussite… à recommander aux amateurs de romans graphiques !

Nom série  Le Chemin des égarés  posté le 05/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ma rencontre avec cet album débuta avec un coup de cœur pour la couverture, que je trouve magnifique, et avec ce contraste entre terre et ciel, et ce contrejour sur les personnages.

César et Layne se réveillent de leur stupeur et découvrent un monde ravagé par l’ouragan Katrina… leurs préoccupations ne changent cependant pas : trouver leur prochaine dose. Débute alors un long périple aux tons de road movie post-apocalyptique. Les protagonistes sont des junkies, instables et parfois violents… pourtant il y a aussi de l’amitié et des rencontres. Le ton est très humain, on sent que l’auteur s’intéresse aux marginaux (il est impliqué dans une association dédiée à l’aide aux SDF selon le site de l’éditeur). La narration est parfaitement maitrisée – enchainements fluides, passages contemplatifs… Quelle maitrise pour un premier album complet.

Les paysages dévastés sont superbement mis en image, le trait est précis et détaillé, et les couleurs grisâtres parfaitement adaptées.

Un excellent moment de lecture !

Nom série  Momotaro  posté le 27/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les contes de Toppi nous font voyager et découvrir le monde : Amérique du Sud dans Chapungo, Amérique du Nord dans Colt Frontier, Afrique dans Le dossier Kokombo, Russie dans Ogoniok

Momotaro se déroule dans le Japon médiéval (époque déjà abordée dans Tanka), et on y retrouve les thèmes chers à l’auteur : aventure, magie, grands espaces, et une morale très traditionnelle. L’album de 64 pages ne contient qu’une histoire, l’auteur a donc le temps de développer son scenario un peu plus que dans ses habituelles histoires courtes.

Le dessin est bien entendu époustouflant, au niveau des paysages grandioses, mais aussi des personnages hyper-détaillés.

Un album indispensable pour les fans de l’auteur, mais aussi pour les lecteurs moins aguerris, qui ont ici un album idéal pour découvrir cet auteur emblématique.

Nom série  Udama chez ces gens-là  posté le 01/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire qui commence de façon très classique (un jeune couple recrute une nounou pour s’occuper de leur bébé), avec les thématiques habituelles : femme devant choisir entre carrière et bébé, fragilité du couple avec l’arrivée d’un bébé… et puis les choses prennent une tournure inattendue et pour le moins cocasse : Udama décide de profiter de la situation et entame un numéro d’équilibriste pour le moins risqué. L’intrigue est bien menée et haletante, et je dois avouer m’être laissé prendre au jeu.

En plus la mise en image est des plus réussies, avec notamment des couleurs très réussies.

Un album prenant et recommandable.

Nom série  John Bost, un précurseur  posté le 21/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album permet de découvrir toute une période de l’Histoire française, et en particulier la fondation des asiles de Laforce. « Pionnier de l’action sociale, John Bost créa au XIXe siècle l’un des premiers centres d’accueil des défavorisés de tous âges, qu’ils soient orphelins, simples d’esprits, épileptiques… » On découvre au travers de cette biographie détaillée la vie du personnage, la création des asiles, mais aussi le contexte politico-religieux compliqué de l’époque. Le contenu est vraiment intéressant, l’auteur s’est clairement documenté.

La mise en image de Bruno Loth, auteur de plusieurs ouvrages chez le même éditeur, est parfaitement adaptée au récit, et la narration reste fluide malgré un propos un peu académique et des textes assez présents.

Un album à réserver aux amateurs d’Histoire française, qui m’a beaucoup intéressé.

Nom série  Adriatica  posté le 14/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album m’a passionné.

Il s’agit d’une enquête policière sur fond d’Histoire avec un grand H. Un cadavre découvert à Londres ne devrait pas être là… pourquoi ? De qui s’agit-il ? On revisite le passé de l’inspecteur pour trouver un début de réponse, et notamment sa participation à une mission en Yougoslavie lors de la seconde guerre mondiale. On découvre ainsi le contexte historique et politique de l’époque, mais aussi une galerie de personnages intéressants, et une mission prenante. Puis retour au présent, et à la résolution du mystère. J’ai trouvé le dénouement bien amené et satisfaisant.

Le dessin en noir et blanc de Lele Vianello (assistant de Hugo Pratt) est magistral, comme d’habitude. Le trait est précis et détaillé, et l’utilisation de contrastes noir/blanc sur certains paysages est vraiment superbe.

Un album passionnant, bien raconté, et superbement mis en image… mon préféré de cet auteur, suivi de près par Argentina.

Nom série  Big Bang Saigon  posté le 06/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Malgré un titre insinuant voyage et dépaysement, « Big Bang Saigon » est avant tout une histoire d’amour à l’eau de rose. Toute la partie « recherche de l’oncle disparu » laisse rapidement place à une rencontre amoureuse assez classique, et, il faut le dire, un poil nombriliste. Alors certes, j’ai passé un bon moment de lecture, et certains passages sont assez touchants… mais ayant déjà lu bon nombre d’histoires du même genre, je deviens sans doute plus difficile (ou blasé).

La mise en image claire et aérée est vraiment réussie, le trait est maitrisé et précis, et les planches apportent une certaine poésie à l’histoire. A noter aussi certaines scènes assez chaudes (et je ne parle pas du climat !)

Un album qui a du charme… mais qui ne m’a pas spécialement marqué. A réserver aux amateurs du genre selon moi.

Nom série  Le Théorème de Karinthy  posté le 06/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je découvre cette série avec la parution du tome 2, qui est une nouvelle histoire indépendante, tout en reprenant certains éléments et personnages du premier tome.

Le contexte historique est vraiment passionnant : années de plomb, lutte armée et guerre froide dans une ville divisée au sens propre comme figuré : Berlin. On retrouve de nombreuses factions, des révolutionnaires, la police, les services secrets, bref, un terrain propice aux histoires policières. Les intrigues sont assez complexes et difficiles à suivre (surtout dans le tome 2), mais je n’ai jamais complètement décroché. Il est vrai que la fin du tome 1 peut surprendre, mais je la trouve justement très réaliste.

Le dessin est superbe, et les vues de Berlin sont nombreuses et détaillées… je ne connais personnellement pas cette ville (contrairement aux sympathiques auteurs, Jörg et Jörg – ça ne s’invente pas !), mais j’ai vraiment l’impression de l’avoir visitée en BD.

A recommander aux amateurs de polars politico-historiques.

Nom série  Varto  posté le 06/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La partie BD de cet album n’explique pas vraiment le génocide, ses causes complexes, ses aboutissements etc… l’histoire se contente de nous montrer le drame d’un point de vue humain, en suivant les déboires d’un groupe d’enfants fuyards. Ces derniers font face à des scènes d’horreur bien difficile à appréhender à cet âge innocent… l’auteur s’intéresse aussi à ce silence qui entoura les victimes après les faits, ce négationnisme toujours d’actualité en Turquie.

La mise en image est réussie, même si je me dois de noter des petits soucis de clarté narrative par endroits, la faute à un dessin pas toujours très détaillé, et à des enchainements manquant parfois de fluidité. A noter aussi que le dessinateur, qui réalise pourtant en festival des dédicaces époustouflantes à l’encre, s’est vu « forcé » de travailler uniquement à l’informatique, la faute à des délais serrés. Dommage, même si les planches restent jolies.

Le bouquin se termine par un long article encyclopédique expliquant le contexte historique, les vraies causes du génocide, les conséquences, les acteurs du drame… Cette documentation est passionnante tout en restant accessible, et complète parfaitement la partie BD.

Voilà, un album pas exempt de défauts, mais dont le contenu m’a passionné… recommandable !

Nom série  Le Trésor de Chartreuse  posté le 06/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD jeunesse dont l’histoire se déroule dans le massif de la Chartreuse, à côté duquel j’ai grandi, il n’en fallait pas plus pour piquer mon intérêt. Je vois que les auteurs habitent d’ailleurs dans la région (à Chambéry et Aix-les-Bains).

L’intrigue est parfaite pour le public visé : de l’aventure, du mystère, un trésor, un vilain et son assistant un peu idiot… le tout dans un cadre magnifique et verdoyant, superbement mis en image par Nicolas Julo. On retrouve une ambiance très « club des 5 », mais plus moderne (nos enquêteurs en herbe se servent de tablettes, GPS etc.)

L’album se termine sur un cahier de jeux pédagogique, créé en partenariat avec le Parc de Chartreuse. Rigolo et instructif.

Un chouette album !

Nom série  Mémoires de Viet kieu (Quitter Saïgon)  posté le 25/02/2007 (dernière MAJ le 01/02/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me permets d’écrire un avis par tome, ces derniers étant relativement indépendants.

Tome 1 - Quitter Saïgon

Un de mes bons amis ici en Angleterre est un immigré vietnamien. Lui et sa famille ont fui leur pays natal pour l’Angleterre, la France, les USA… J’ai essayé d’aborder le sujet plusieurs fois, mais sans succès, de toute évidence ça n’a pas du être joyeux comme expérience.

Et justement dans ce bouquin, j’ai retrouvé des témoignages de gens dans la même situation délicate : être forcé de quitter son pays natal, sa culture, ses amis, en espérant trouver une vie meilleure ailleurs. Le sujet m’intéresse, et il est bien traité par Clément Baloup. C’est touchant, bien raconté, avec assez de détails mais sans trop en faire…
En plus le dessin est superbe.

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture…



Tome 2 - Little Saïgon

Ce deuxième tome est magistral… et je pèse mes mots : 250 pages grand format de témoignages plus touchants les uns que les autres. L’auteur a cette fois-ci eu la place pour s'étendre, que ce soit graphiquement ou narrativement, et nous parle non seulement des difficultés qu’ont eues les protagonistes à fuir le Vietnam, mais aussi de leur intégration douloureuse dans leur terre d’accueil, du fonctionnement de ces quartiers presque autarciques que l’on nomme « Little Saïgon»… Le ton est très humain, très juste, et la narration est fluide et parfaitement maitrisée. J’irai jusqu’à dire que ce recueil de témoignages n’a rien à envier aux meilleurs reportages de Joe Sacco, selon moi le pape du genre.

Un album remarquable, qui m’a beaucoup intéressé et touché, et que je recommande à tous les amateurs du genre.



Tome 3 - Les Mariées de Taiwan

Dans ce 3eme tome, l’auteur s’intéresse aux jeunes Vietnamiennes victimes d’un phénomène qui commença à la fin des années 90, lorsque plusieurs agences matrimoniales virent le jour au Vietnam pour organiser des rencontres avec des hommes taiwanais. Le sujet est un peu lugubre, avec ces femmes issues de familles pauvres (souvent paysannes) parachutées dans un pays inconnu et mariées à des hommes pas toujours très recommandables. Ceci dit, le ton est très juste et évite de tomber dans les clichés : certaines femmes souffrent de ce trafic, alors que d’autres refont leur vie à Taiwan, sont heureuses et épanouies, et permettent à leur famille de mieux vivre.

Un album un peu dérangeant, mais fascinant, et une nouvelle fois superbement mis en image !

Nom série  Dieu n'aime pas papa  posté le 01/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un album découvert en dédicace à Angoulême 2017, et qui m’a beaucoup plu.

Les thèmes très actuels de la religion et de l’homosexualité sont montrés au travers les yeux d’un enfant de 8 ans un peu dépassé par les événements qui sont venu chambouler sa vie. Suivre ses doutes et raisonnements enfantins est vraiment touchant voire poignant. J’ai trouvé le propos intéressant, le ton juste, et la narration parfaitement maîtrisée (l’album s’avale d’une traite !)

Le dessin « à 4 mains » de Camille et Davy est parfaitement adapté. Camille s’occupe des pages de la trame principale, et Davy des pages dessinées par l’enfant.

Un album prenant et touchant.

Nom série  Dans la forêt sombre et mystérieuse  posté le 28/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je découvre l'auteur avec cet album jeunesse, qui semble s'éloigner de ce qu'il fait habituellement... et j'ai beaucoup aimé.

L'histoire est remplie de surprises aussi loufoques les unes que les autres... quelle créativité ! J'ai pris énormément de plaisir à découvrir les diverses péripéties et monstres semblant s'acharner sur notre pauvre héros enfantin. Je vous laisse découvrir si l'auteur a conclu son histoire avec un happy end de mise dans le genre conte.

Le dessin un peu trash peut surprendre pour une BD jeunesse, mais il faut avouer que les planches sont belles, grace notamment à de superbes couleurs et quelques trouvailles graphiques ingénieuses.

Une chouette aventure.

Nom série  Au bout du fleuve  posté le 27/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais découvert Jean-Denis Pendanx avec Tsunami, que j'avais adoré. "Au bout du fleuve" est son premier album "complet" où il s'occupe également du scénario, et j'ai une nouvelle fois été enchanté.

L'histoire est comme je les aime : au travers une quête très personnelle et humaine (Kémi par à la recherche de son frère disparu), l'auteur nous fait découvrir toute une région de l'Afrique, ses coutumes, ses croyances, et surtout ses problèmes socio-politiques terribles, sa pauvreté, avec ces gens qui survivent en faisant du traffic d'essence illégal.

Le dessin et les couleurs lumineuses transcendent l'histoire et garantissent le dépaysement, avec notamment des vues de paysages magnifiques.

Un album dépaysant, rempli d'aventure, et très humain. Une réussite !

Nom série  Les Intrus  posté le 17/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avais découvert cet auteur avec Blonde platine, que j’avais apprécié sans plus.

« Les Intrus » est un recueil qui n’innove pas vraiment, et propose des histoires de quotidien ordinaire, mais j’ai beaucoup apprécié le ton, la justesse du propos, et ces personnages tellement humains et misérables. Certaines situations sont cocasses voire comiques, et j’ai beaucoup aimé les chutes des différentes histoires, souvent soudaines et bien vues.

Le dessin est sobre mais élégant, et assez typique des comics indépendants américains (à la Chris Ware).

Vraiment une chouette découverte, une lecture marquante et agréable, et un ouvrage que je recommande aux amateurs du genre.

Nom série  Chronosquad  posté le 16/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comme le disent les autres posteurs, cette série est prenante, et les 240 et 220 pages des deux premiers volumes se dévorent sans effort.

Le concept des vacances temporelles est rigolo et original, et surtout permet de développer des intrigues intéressantes et variées. Il est parfois un peu difficile de suivre tous les détails du scenario, de s’y retrouver avec tous les personnages, mais les réponses commencent vraiment à arriver dans le tome 2.

Le dessin de Grégory Panaccione est joli, même si je le trouve plus adapté à des œuvres un peu plus intimistes. Ce n’est qu’un avis personnel, et j’ai fini par m’y habituer.

Vivement la suite !

Nom série  Les Noceurs  posté le 14/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai beaucoup aimé cette histoire, onirique en apparence, mais abordant finalement une thématique très humaine : la société dans laquelle nous vivons.

Au travers d'une narration volontairement décousue, parsemée de passages oniriques sans rapport évident avec la trame principale, l’auteur capture parfaitement l’angoisse sociale de nos vies modernes, les difficultés à s’intégrer à un groupe d’amis, les relations amoureuses etc. La première histoire est à ce titre assez cocasse, avec une soirée à l’ambiance très forcée et artificielle qui fait grincer les dents.

J’adore le style graphique de l’auteur, et je trouve qu’il se marie particulièrement au ton de cet album. Les pleines planches sont vraiment magnifiques.

Une lecture vraiment prenante en ce qui me concerne, même si je comprends tout à fait que ce genre de personnages un peu pathétiques ne sera pas la tasse de thé de tout le monde (voir avis de Ro).

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 49 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque