Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1457 avis et 317 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Belle Image  posté le 07/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà un récit à la fois surprenant et captivant.
Surprenant car on découvre que c’est tiré d’un roman qui date de 1941 !
Captivant car on se demande comment cette curieuse aventure va se terminer.

On suit les avatars de Raoul Cérusier qui, de manière fortuite, va se retrouver avec une nouvelle tête. L’auteur ne s’attarde pas sur l’origine de cette transformation faciale inopinée. Ce n’est d’ailleurs pas le propos. L’objet est d’imaginer les multiples conséquences d’un tel phénomène sur la vie de Raoul, que ce soit sur le plan familial, professionnel ou encore amical. Bref, cette réflexion sur l’avant et après Raoul est bien menée. Elle pose en outre la question suivante : faut-il être dans la peau de quelqu’un d’autre pour se rendre compte réellement qui on est ? Le trait de Cyril Bonin est dans la lignée de Chambre Obscure et préfigure celui qu’on retrouve dans L'Homme qui n'existait pas.
Je me demande dans quelle mesure l’auteur n’a pas été inspiré par ce roman de Marcel Aymé pour imaginer L'Homme qui n'existait pas. Il y est également question d’un homme qui s’efface de la vie réelle pour prendre conscience de ce qu’il est vraiment.

Cette belle image est un bien bel album, assurément !

Nom série  Silence  posté le 02/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En 2006, je ponctuais mon avis sur La Belette en soulignant qu’il me restait à découvrir "Silence", l’œuvre majeure de Comès. C’est maintenant chose faite.

Ce que je peux dire d’emblée est que sa réputation n’est pas galvaudée. Il s’agit bien d’un ouvrage présentant de grandes qualités, tant graphiques que narratives. Lire un Comès, c’est plonger dans une réalité mystérieuse ancrée ici dans la campagne ardennaise. Silence, c’est le simplet du village, le muet, le bon à tout faire, le bouc émissaire. Une femme va essayer de le sortir de cette basse condition en tentant d’éveiller son intelligence. La nature candide de Silence va aussi changer les desseins de cette femme appelée par les villageois "la sorcière". Ce one shot est un témoignage des croyances qui ont la vie dure dans les campagnes les plus reculées . . . croyances aussi terribles qu’elles mènent souvent à des actes irréversibles. Comès confronte la bêtise des gens aux gens bêtes (ou affublés comme tels). C’est finement joué même si certaines séquences se précipitent sur la fin. Comme souvent avec cet auteur, le final est sans concession, rude comme les gens qu’il dépeint. Chapitré pour paraître dans "à suivre", cet album présente une évolution marquée du trait qui, au fil des pages, va se délier et s’épurer pour davantage d’efficacité. A noter que les pages se déroulant sous la neige feront le bonheur des amateurs de N&B (mais pas seulement !).

Si vous ne deviez lire qu’un Comès, lisez celui-ci !

Nom série  Un Amour de Marmelade  posté le 27/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tout comme Miranda, je m’apprêtais à me régaler avec ce one shot.

Le charme des couleurs de Supiot a rapidement fait son effet. L’ancrage du récit dans un monde néo-rétro-post-apocalyptique et la présence d’un bonhomme chewing gum (entendez par là vert et élastique) a achevé de me convaincre à débourser les 20 euros nécessaires. Mais sous cette enveloppe des plus soignées, se cache en vérité une histoire convenue et relativement mollassonne (comme du chewing gum). La déception est donc au rendez-vous. Elle est d’autant plus forte que le fossé entre le contenu et le contenant est énorme. La narration manque de mordant, des longueurs se font jour et cet univers si particulier n’est pas exploité. Le final réserve une sacrée pirouette mais qui ne suffit malheureusement pas à faire passer la pilule.

Tout comme Miranda, une relecture ne me tente absolument pas.

Nom série  Joyeuses nouvelles pour petits adultes et grands enfants  posté le 25/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai l’impression que ce recueil n’aurait pas vu le jour si La Vieille Dame qui n'avait jamais joué au tennis n’avait pas connu le succès qu’on lui connaît.

On retrouve des histoires courtes scénarisées par notre conteur Zidrou qui se trouve épaulé par une belle brochette de dessinateurs connus ou moins connus. La majorité de ces histoires sont parues dans le journal de Spirou avec quelques unes inédites cependant. Zidrou surfe sur la même vague sentimentale que pour La Vieille Dame qui n'avait jamais joué au tennis. Du coup, une certaine lassitude s’installe. De plus, ce recueil m’a paru relativement artificiel dans sa conception en voulant rassembler des histoires sur Noël (la petite moitié) avec d’autres histoires très diverses. Bref, le charme n’a plus agit.

A lire mais achat dispensable.

Nom série  David Boring  posté le 24/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Oulala, c’est très "boring", en effet. Y a pas à dire, David porte bien son nom. En plus d’être ennuyeux, il est froid, indifférent et distant.

David Boring relate sa vie comme s’il était étranger aux événements vécus, un peu à la manière d’un journaliste rapportant un fait divers. Et ce qu’il vit est plutôt spécial. Il y est question d’amour, de mort et de fin du monde. Le dessin est propre et précis mais manque de souplesse. Non, ce qui m’a bloqué, outre la bizarrerie de l’histoire, c’est le ton monocorde du protagoniste principal qui accentue le détachement à ce qu’il vit. A souligner l’excellente qualité d’édition.

Si je viens de lire le meilleur de Daniel Clowes, je crois que je vais en rester là avec cet auteur.

Nom série  Le Spirit  posté le 18/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dennys Colt devient le Spirit après avoir été tué par le Dr Octopus. Le cimetière devient ensuite son domicile (logique pour un mort).

J’ai entamé les aventures de ce détective-justicier portant un loup sur son visage (une contrainte imposée par l’éditeur d’alors pour suivre la mouvance des super-héros) avec "Nuits d’encre" (Les Humanos). Ca tombe bien car on peut y suivre la genèse du Spirit ainsi que des histoires courtes de différentes époques. De quoi donner un bon aperçu de la série en somme. Si le dessin des débuts est plutôt brouillon (comme le souligne Gaston), Will Eisner acquiert bien vite le style qu’on lui connait. Côté histoire, comme les récits sont courts, le développement l’est également. Cela provient d’une contrainte éditoriale (une de plus !) qui demande à Eisner de fournir une publication périodique. Y a des trucs sympas, voire des situations amusantes mais l’ensemble est inégal. Je rejoins en ce sens Ems quand il parle de parodie de films policiers. A noter que ça n’a pas trop mal vieilli.

Pour les amateurs de l’auteur et les curieux.

Nom série  L'Autre Monde  posté le 17/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’avais été séduit par Mary la Noire mais ici, le charme n’a plus opéré.

Est-ce dû à une forme de lassitude ? Pourtant, ce monde onirique avait tout pour me transporter : des gens farfelus, une quête aussi burlesque que nécessaire (au risque de voir le ciel tomber sur leurs têtes !). Mais la sauce ne prend pas. Tout au long de ma lecture, je n’ai pu m’empêcher de relever les défauts, ce qui n’est pas bon signe . . . Graphiquement d’abord, on sent Florence Magnin pas tout à fait à l’aise avec ses crayons. Les postures raides de ses personnages en témoignent. Par contre, elle rattrape le coup avec une mise en couleur très réussie. Côté récit, si la quête est originale, les révélations le sont moins et les avatars pour y parvenir encore moins. Je partage en bien des points l’opinion de McClure : c’est mou du genou !

La déception est d’autant plus grande que je pensais me régaler . . .

Nom série  Les Aventures de la fin du monde  posté le 16/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici un petit album en format à l’italienne sans autre prétention que celle de nous faire passer un bon moment (ce qui n’est déjà pas si mal en soi).

La bd est construite sur base de strips en deux vignettes (soit une page à l’italienne) qui, mis bout à bout, forment un récit sur le thème revisité de la création. C’est drôle, frais, pas prise de tête. On ne rit pas aux éclats mais le sourire ne quitte pas les lèvres pour autant. Le dessin minimaliste sert bien l’histoire. Que dire de plus ? Croquez dans la pomme, dieu vous le rendra !

Sympathique et distrayant.

Nom série  La Chronique des Immortels  posté le 16/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je rejoins entièrement l’avis de Miranda. Cette série est une grosse arnaque.

Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer de la sorte sur une série mais il faut appeler un chat, un chat. Initialement prévue en 2 tomes assez denses, la série en comptera finalement 3. Le premier opus augurait pourtant du meilleur avec un nombre de pages conséquent, un dessin à l’avenant et un récit prenant. Puis il a fallu attendre 5 ans pour avoir la suite. Et quelle suite . . . un désastre ! Le nombre de planches a été divisé presque par 2 pour étaler le second album sur deux tomes. Le reste de la bd est remplie par des fan-art peu légitimes je trouve car ce n’est pas à l’éditeur de décider du succès d’une série mais bien son lectorat. De plus, le récit s’enlise et n’apporte rien de significatif par rapport au tome 1. La fin du tome 3 reste aussi ouverte que celle du premier opus. Bref, les tomes 2 et 3 ne sont qu’une parenthèse totalement dispensable. J’imagine que cette politique résulte d’un choix éditorial dont les auteurs sont étrangers. Mais le résultat est là et il est plutôt difficile à digérer. Côté dessin, le graphisme évolue entre les tomes 1 et 2. Le trait s’efface pour laisser la place à la couleur uniquement. On a l’impression de captures d’écran d’un dessin animé. C’est sans doute esthétique mais pas franchement ma tasse de thé. Enfin, annoncer cette série comme terminée alors qu’elle ne fait que commencer est de la poudre aux yeux.

Bref, l’édition connaît bien des lacunes. Je ne peux imaginer un éditeur aussi distrait, sauf si cela suit une volonté marketing.

NB : A noter que les avis enthousiastes ci-avant ne concernent que le tome 1 (c’est un constat, à chacun d’en tirer les conclusions).

Nom série  Horizon  posté le 16/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série en deux tomes, qu’on peut trouver plus ou moins facilement en occasion, m’a séduit par son approche visuelle.

Le dessin jouit d’une belle maitrise et la mise en couleur fait le reste. L’essence de cette histoire, qui se focalise sur l’errance d’une tribu fuyant un mal invisible, est aussi intéressante sur le fond. Sur la forme, je serai plus réservé et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, il n’est pas facile de se retrouver dans les liens filiaux de cette tribu et les nombreuses scènes de nuit ne facilitent pas le décryptage. Deuxièmement, le phrasé est particulier, ce qui est un "plus" pour ancrer ce récit dans une réalité tribale mais cela freine aussi la lecture en l’alourdissant. Cette bd requiert donc une attention de tous les instants pour éviter de décrocher. Je pense avoir décodé le message porté par le récit et je le trouve assez juste. La fin reste relativement ouverte mais, pour ce genre de récit, cela n’est nullement gênant. Une seconde lecture serait la bienvenue mais pas tout de suite.

Bref, une bd qui a du potentiel mais qui n’est pas d’accès facile.

Nom série  Troie  posté le 06/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
N’étant pas un spécialiste de l’Iliade, j’ai pataugé un peu au début, beaucoup même.

L’incursion d’une menace plus grande encore mettant en scène les dieux n’a fait que perdre les maigres repères que j’avais. Mais, une fois les enjeux digérés, la suite se lit avec intérêt. Un bon péplum donc, qui ne devrait pas décevoir les amateurs du genre. Côté dessin, le trait réaliste est plutôt bon même si j’y suis peu sensible.

Une affaire de goût, encore une fois . . .

Nom série  Ma vie d'adulte  posté le 06/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Malgré les qualités narratives et l’approche graphique plutôt séduisante, je n’ai pas trop accroché à ce récit. La faute sans doute à Elisa, protagoniste principale, qui a un caractère hautement immature et au tempérament impulsif. Anticonformiste dans l’âme, elle profite d’un système qu’elle n’hésite pas à dénigrer par ailleurs. Elle agit aussi à l’instinct, sans penser aux conséquences. Quant à ses principes d’honnêteté, c’est juste une façade pour se donner bonne conscience. Bref, ce personnage m’est tout simplement insupportable. Niveau dessin, le trait est moderne et plutôt sympa en somme. Je déplore juste le manque d’expressivité des personnages avec des billes blanches à la place des yeux. Ca leur donne un regard vitreux.

Nom série  A.D.A.  posté le 06/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
ADA est une série qui rend hommage aux grands classiques de la ligne claire.

L’histoire emprunte donc des codes narratifs aujourd’hui désuets. Cela dit, ce parti pris est pleinement assumé par les auteurs qui situent d’ailleurs leur histoire dans les années 50-60. Si vous n’êtes pas ouverts à ce style de bd, ne l’ouvrez pas, vous voilà prévenu ! Concernant ces récits, ils restent fidèles à une tradition purement aventureuse qui voit deux détectives spécialisés en œuvres d’art se confronter à des méchants (les nazis en étant l’archétype). Ca se lit sans déplaisir, avec même une petite pointe de nostalgie, mais il faut bien avouer que ça n’est pas inoubliable.

Pour les nostalgiques du genre avant tout !

Nom série  Tranquille courage  posté le 05/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un très bon diptyque que voici ! L’histoire vraie de ce paysan normand qui cache un pilote américain est toute simple mais terriblement prenante.

Comme cela a été mentionné ci-avant, le récit est centré sur les personnages, leurs peurs, leur courage et leur détermination. Du coup, le petit manque de rigueur dans les détails historiques relevé plus bas m’est totalement passé inaperçu. Cette bd n’a sans doute pas la rigueur d’un Airborne 44 mais son récit me parait nettement moins forcé et artificiel. Au contraire, il se révèle d’une grande fluidité narrative. Pourtant, il ne fait pas état de grands faits de résistance. Juste un paysan qui essaie de vivre le plus normalement possible avec un ricain sous son toit. Cette résistance passive reste néanmoins héroïque. A noter que l’histoire s’ouvre avec un cahier documentaire fort intéressant et se referme avec la rencontre de Weston Lennox 63 ans après. Côté dessin, j’apprécie énormément le trait de Tefenkgi, à la fois souple et moderne. A souligner également le gros travail fait sur les couleurs qui s’accordent bien avec le dessin.

Une bd chaudement conseillée . . .

Nom série  L'Homme qui n'existait pas  posté le 03/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce one shot est une parabole pas inintéressante qui tente d'apporter des éléments de réponse à la question existentielle suivante : quel sens donner à sa vie lorsqu’on se marginalise de la société?

"A force de s’effacer, on finit par disparaitre", c’est ce qui arrive à Léonid Miller qui prend conscience de sa situation un peu tardivement. L’ensemble se suit sans ennui et le final ferme la boucle de manière logique finalement. Je ne sais si on peut parler de morale mais, en tous les cas, ça y ressemble un peu. Côté dessin, le style de Cyril Bonin évolue et c’est en soi une bonne chose. Mais, personnellement, je préférais le style qu’il développait dans Fog. Le trait ici me semble moins précis. Une question de goût, donc forcément subjectif.

Un one shot certainement à découvrir mais sans doute pas à garder dans sa bibliothèque.

Nom série  Herobear and the kid  posté le 03/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tyler reçoit en souvenir de son papy décédé un ours en peluche et une montre cassée. La peluche, c’est Herobear, le super-ours à la cape rouge. La montre cassée, c’est . . . une montre cassée (voire un peu plus mais chuuuut). Ensemble ils vont combattre les méchants dont un affreux robot mal remonté. Voici donc un pitch qui aurait pu donner quelque chose de pas mal. A la lecture de cette série, on ne peut s’empêcher de penser à Calvin et Hobbes pour le côté enfant qui donne vie à sa peluche. Cependant, elle a aussi un petit quelque chose de batmanien avec ce super-héros et le majordome au courant de tout mais qui ne dit presque jamais rien. Les dessins sont franchement plaisants. On sent une belle aisance dans le trait. On pourrait regretter toutefois l’aspect "pas fini" qui en reste au stade du crayonné. Ca donne certes un cachet mais c’est surtout révélateur d’une faiblesse du dessinateur dans l’encrage. Côté scénario, si le premier opus est une bonne entrée en la matière, les tomes suivants ne confirment pas cette impression. Le combat avec le robot est en l’état totalement superflu. Les intentions de ce méchant robot ne seront pas connues (peut être dans un prochain cycle ?). La révélation finale ne m’a pas non plus convaincu. J’ai l’impression que l’auteur fait un mixte de tout ce qui plait à un enfant sans prendre la peine de les agencer avec un minimum de soin.

Herobear, c’est avant tout un bel emballage.

Nom série  Valérian, vu par...  posté le 19/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Uhuh… bien poilante cette parodie aux parfums d’hommage à une grande série S.-F. que je n’ai pas eu l’occasion de lire. Et pourtant, cela ne m’a pas empêché d’en apprécier tout le sel. Il faut dire qu’avec Larcenet aux commandes, c’était plutôt de bon augure.

L’idée de départ est originale et bien exploitée de bout en bout. On retrouve un Valérian chauve et bedonnant, habitué des comptoirs, qui va partir à la recherche du Jakolass pour retrouver son apparence originelle. Cet album fourmille d’idées originales et de rebondissements dans une atmosphère gentiment déjantée. Le final vaut son pesant de cacahuètes ! Côté dessin, c’est du Larcenet pur jus. L’album bénéficie d’une mise en couleur soignée, distillant des ambiances particulièrement réussies.

A lire !

Nom série  Les Brigades du Temps  posté le 19/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’enthousiasme de mes prédécesseurs ne m’a pas gagné. Pourtant, le sujet avait de quoi m’intéresser.

En fait, j’ai trouvé la trame trop convenue. On associe deux énergumènes que tout oppose (aussi bien au niveau du physique que du caractère) pour déminer une situation pour le moins inconfortable : la mort prématurée de Colomb et sa conséquence fâcheuse : la découverte des Amériques qui tombe à l'eau. Je trouve le duo caricatural avec des échanges télescopés. Le final réserve toutefois une surprise de taille qui pourrait susciter un regain d’intérêt. Côté dessin, Bruno Duhamel abat un travail colossal et de qualité. Pourtant, je trouve la composition de bon nombre de planches pas très accrocheuse (notamment celles se déroulant dans l'espace).

J’attends donc le second opus qui clôt le cycle pour me prononcer définitivement et en conseiller éventuellement son achat.

Nom série  Biotope  posté le 19/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Brüno a un coup de crayon unique que j’affectionne particulièrement. Son trait dépouillé résulte d’un mélange habile de représentations picturales empruntées au cubisme et d’idéogrammes.

Concernant le scénario, mon avis sera plus réservé. Il ne m’a pas déplu, même si la fin reste ouverte (chose que j’apprécie moyennement d’ordinaire). C’est plutôt la transition entre les deux tomes qui est à l’origine de ma légère amertume. Le premier est très prenant avec cette enquête sur des meurtres commis sur "biotope", une planète riche d’une faune et d’une flore encore préservées de toute spéculation. Le second dévie sur des propos écologistes primaires et sans grosses nuances. Ca vient comme un gros pavé dans la soupe : ça éclabousse beaucoup et après on n’a plus rien dans l’assiette. Bref, on reste un peu sur sa faim.

Une série qui se laisse lire mais dont l’achat ne me parait pas justifié.

Nom série  Le Manoir des Murmures  posté le 19/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un vampirophile acharné mais j’aime encore à m’essayer à des genres qui me sont étrangers, histoire de garder une certaine ouverture. Suite à l’engouement suscité par cette série à bon nombre d’entre vous, je m’y suis lancé corps et bien.

Mon sentiment reste partagé sur cette BD. Je lui reconnais une certaine originalité dans le propos qui rend la lutte contre les vampires nettement moins manichéenne (en même temps, je n’ai pas lu toutes les BDs traitant du sujet). Ainsi, Sarah sera tiraillée entre l’appel de sa nouvelle famille aux dents pointues et celui de ceux qui veulent la guérir du mal dont elle souffre. Chaque parti à de bons arguments à faire valoir, ce qui rend son choix d’autant plus cornélien. Tirso a un bon coup de patte pour croquer les personnages. Mais l’ensemble est relativement trop sombre pour moi, même si cela distille une ambiance propre au sujet abordé.

Voilà, je dirais que pour les amateurs du genre, cette BD ne les décevra pas et ne ferait pas tache dans leur bibliothèque. Pour les curieux, sa lecture est recommandée mais en bibliothèque.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 73 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque