Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1469 avis et 322 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Un peu de bois et d'acier  posté le 16/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Beau pavé.

Il n’est pas aisé de disserter sur l’histoire d’un banc public durant plus de 300 pages et sans paroles en plus ! On a l’impression d’être un spectateur privilégié enfermé dans une bulle. On suit les allées et venues d’anonymes et, petit à petit, c’est leur vie qu’on devine. Chabouté fait encore une fois montre de sa maîtrise du noir et blanc. L’absence de parole oblige d’avoir un dessin des plus expressifs pour laisser le soin au lecteur d’imaginer ce qui se dit. De plus, les angles de vue doivent être diversifiés, histoire de ne pas lasser le lecteur avec un plan fixe identique. Tous ces détails n’ont pas été négligés par l’auteur qui propose un récit bien construit et agréable à suivre. Enfin, le final permet de boucler la boucle de belle manière.

Nom série  Le pied  posté le 05/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comment réagir face à un pied trouvé fortuitement à partir duquel va pousser une plantureuse femme ?

Le duo d’auteurs messins partent de ce postulat totalement loufoque pour proposer un récit décalé et intriguant. L’originalité est de mise avec une narration fluide et un dessin avenant. On a un peu l’impression de se trouver face au mythe du golem mis au goût du jour. C’est court mais c’est le pied ! Seule la fin me semble précipitée. J’aurais aimé en connaître davantage sur cette femme . . .

Une belle découverte en somme.

Nom série  Va mourir  posté le 05/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mon petit séjour dans la cité messine m’a amené à pousser la porte du « carré des bulles » de manière totalement fortuite (merci au passage à Thierry T et Jetjet pour leurs conseils avisés).

J’y ai trouvé un bon accueil mais aussi et surtout deux bonnes trouvailles signées Jean Chauvelot, un auteur du cru. Son trait oscille entre du Nicolas Poupon (pour la silhouette) et du Xavier Fourquemin (pour le regard des personnages). Ce récit court (26 pages) scénarisé par Fred Baron explore une idée largement répandue : celle de maitriser les événements par la parole ou la pensée. Il s’intéresse surtout aux conséquences d’un tel pouvoir et à mieux cerner la psychologie de celui qui le possède.

Bref, un récit intéressant et intelligemment construit qui se termine trop rapidement.

Nom série  Texas Cowboys  posté le 05/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici un genre qui me botte et ce western contient tous les ingrédients pour faire un bon spaghetti.

Bonhomme et Trondheim nous régale en usant les poncifs du genre sans émousser notre enthousiasme. Il s’agit quelque part d’un hommage réussi. Pourtant c’était pas gagné d’avance. Chaque chapitre a fait l’objet d’une prépublication dans le mag Spirou (supplément pour les abonnés seulement). Et je dois dire que lire un chapitre par semaine fut fastidieux malgré le graphisme de qualité que propose Bonhomme comme à son habitude. Mais sous forme d’album, l’enchainement des chapitres fut un régal. On a droit à un récit non linéaire charpenté autour d’un chassé-croisé de différents protagonistes caractéristiques de l’époque. Ca nécessite une relecture mais c’est fichtrement bien foutu !

Recommandable et d’ailleurs recommandé !

Nom série  Sang et encre  posté le 05/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici une bd de piraterie honnête que je conseillerais sans réserve à la lecture.

Le cheminement au fil des tomes suit un ordre logique : de corsaire (tome 1) on devient pirate (tome 2) puis on cherche la tranquillité (tome 3). Mais comme souvent, rien ne se passe vraiment comme prévu. Et cette liberté si difficilement acquise est bien difficile à garder. Si l’œuvre vaut la peine d’être lue, elle n’est pas marquante pour autant. La faute essentiellement à un dessin trop policé pour le genre. On peut également regretter des décors peu détaillés que la mise en couleur essaie tant bien que mal de combler.

Une bd à louer en bibliothèque.

Nom série  Le moustiquaire de Berlin  posté le 05/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Oula … Je me demande ce qui m’a pris d’acheter cette bd. Ce devait être en période creuse et mon addiction à la bd m’a fait prendre n’importe quoi.

Pourtant, l’idée de départ est plutôt prometteuse avec ces moustiques qui éprouvent de grandes difficultés à s’approvisionner en sang frais et sain. En effet, la crise est passée par là et la populace se fait du « mauvais sang » pour son avenir. La narration patauge bien vite dans des futilités avec le fil de l’histoire qui se perd dans des circonvolutions plutôt vaines. Bref, pour une bd sur les moustiques, elle manque singulièrement de piquant ! Quelques bonnes idées donc mais mal agencées avec un dessin élémentaire (presque amateur).

Rien de bon à se mettre sous la dent.

Nom série  L'Enfant maudit  posté le 05/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le graphisme est séduisant et la narration fluide et prenante.

Mais bien vite trop de facilités narratives viennent gâcher le plaisir de lecture. Les retournements de situations deviennent légion à en friser l’indigestion. Trop de choses ont voulu être dites dans le second opus de sorte que tout s’accélère sans aucune crédibilité. Bref, on se trouve devant un récit artificiel. A aucun moment on y croit.

Dommage, car l’idée comme le graphisme ont de quoi séduire.

Nom série  Miss Endicott  posté le 24/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ma cote est sans doute un peu sévère mais elle est à la hauteur de ma déception.

Le premier opus essaye vainement de distiller une ambiance mystérieuse sans parvenir à me convaincre totalement. Le second plonge dans la facilité et le superficiel. L’idée de départ est pourtant bonne mais tout part rapidement en sucette. Cette série accumule certains poncifs sous des décors alléchants (l’Angleterre du XIXe siècle). L’habillage se révèle donc soigné mais le contenu des plus banal. Bref, à aucun moment je n’ai pu rentrer dans l’histoire. Du coup, je n’y ai pris aucun plaisir. Fourquemin m’a émerveillé avec son petit moinillon et son cochon. Ses outlaws étaient également des plus délectables graphiquement parlant. Ici, son trait devient plus consensuel, presque sans âme. Certes on y reconnait son coup de patte mais l’énergie transmise n’y est plus.

Un bon point quand même : le rapport pagination/prix qui est des plus abordables. Si seulement le scénario avait fait preuve de plus d’audace et d’originalité . . .

Nom série  Le Singe de Hartlepool  posté le 13/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Franchement, je ne vois rien à reprocher à ce one shot qui allie graphisme personnel de grande qualité et scénario sans fausse note.

Cet album est l’occasion de découvrir une histoire de fou qu’on a peine à croire qu’elle eu réellement existé. Mais comme on dit, il n’y a pas de fumée sans feu et la bêtise humaine est sans bornes. Alors pourquoi pas ? Finalement peu importe la part de fiction que comporte ce récit. Il met en lumières l’ignorance humaine et ses conséquences brutales qu’elle peut occasionner. Tout le monde en prend pour son grade, français comme anglais. Wilfrid Lupano a l’intelligence de ne pas asséner de morale, elle s’impose d’elle même. De plus, une révélation en toute fin d’album apporte une toute autre dimension à ce récit qui aurait pu se cantonner à un fait divers local. Félicitations aussi à Jérémie Moreau . . . Je ne m’étendrai pas sur la qualité de ses planches, un petit tour dans la galerie est plus parlant. Un auteur à suivre de près !

Culte pour moi car sans défauts.

Nom série  Paolo Pinocchio  posté le 13/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’avis enthousiaste de Jetjet m’a amené à me pencher sur cette bd.

C’est donc confiant que j’ai entamé sa lecture en espérant me délecter d’un album décalé et bousculant la bienséance. Au final, mon impression reste mitigée. Le côté underground du dessin est plaisant et la représentation de l’enfer intéressante. L’idée générale a de quoi séduire mais les historiettes de ce pantin sont trop répétitives et m'indiffèrent totalement. Un prétexte l’envoi en enfer puis il use des mêmes stratagèmes pour en réchapper. Lassant . . . Heureusement, l’auteur a su conclure son album en usant d’une pirouette sympathique en forme de clin d'oeil. Sans doute aurais-je mieux apprécié ma lecture si je l’avais entamée vierge de tout aprioris ?

Alors, un conseil, ne lisez pas mon avis et faites vous votre propre opinion. Ah bon, c’est trop tard ? Zut alors …

Nom série  La Cité des Orphelins  posté le 10/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le genre survival a le vent en poupe pour le moment. Après Seuls, voici un one shot qui reprend le même concept en imaginant une société composée uniquement d’enfants.

Cette bd est l'adaptation d'un roman de O.T. Nelson paru en 1975. Le pitch est classique mais pas inintéressant : Les adultes ont été décimés sur Terre par un virus mortel. A Chicago, Lisa Nelson, 10 ans, décide de prendre les choses en main pour protéger son petit frère Todd et les enfants du quartier des gangs qui pillent la ville. Le récit met bien en avant les tensions qui peuvent survenir dans un groupe qui vit en vase clos. L’ambiance oppressante est palpable tout au long de cette histoire qui verra le caractère de Lisa s’affirmer pour contrer les tensions internes comme les violences externes. Du bon cru en somme, qui plus est sous forme d’histoire complète ! A noter un graphisme avenant et des couleurs qui vont de pair. Le prix en plus est relativement correct (vu la conjoncture actuelle).

Pour les amateurs du genre mais pas seulement . . .

Nom série  Birdy's  posté le 07/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici une jolie curiosité. Pas forcément à acheter (le prix est joli lui aussi) mais à lire sans l’ombre d’un doute.

Difficile de passer à côté sans le voir. Tout est fait pour attirer le regard : grand format, couverture capitonnée, graphisme alléchant. Tout comme Miranda, je n’ai pu résister à en faire l’acquisition. Finalement, la lecture s’est révélée juste sympathique. L’histoire est un peu molle par moment mais l’ensemble reste honorable. Cette quête ultime de la plume à s’enfoncer dans le fion sert de prétexte à faire jaillir des comportements la plupart du temps refoulés (heureusement d’ailleurs). Le bestiaire aviaire présente une belle diversité de tailles et de formes avec des caractères qui vont de pair. Le dessin est original mais il aurait pu gagner en souplesse. Par contre, rien à redire côté couleurs.

A lire …

Nom série  Edward John Trelawnay  posté le 03/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici une série très classique sur le fond mais qui se démarque sur la forme.

Classique mais pas soporifique, car l’histoire est bien menée de bout en bout avec une bonne dose d’aventures. Le récit de Edward John Trelawnay, ce sujet de la très omnipotente compagnie de l’Indius devenu corsaire, ne présente rien de bien original. Pourtant, la sauce prend, grâce notamment au savoir faire de Dieter. Côté dessin, Herenguel propose un trait réaliste qui va bien vite se délier pour donner davantage de mouvement au récit. Du bon travail en somme. A noter que le final peut surprendre. De mon point de vue, il clôt la série de belle manière.

Une lecture recommandée.

Nom série  Le Soleil des loups  posté le 13/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Avec cette série, je n’ai pas saisi où les auteurs ont voulu nous emmener. Les dessins de Qwak sont à l’origine de son achat . . . mais elle ne restera pas dans ma bibliothèque, vu l’absence de cohérence du récit.

Car le nœud du problème, c’est bien l’histoire. Le premier opus laissait entrevoir une suite prometteuse avec la coexistence de deux mondes, cette fameuse passation de pouvoirs magiques et le trio de sorcières revanchardes. L’action du second tome semble antérieure au premier. Mais le fil conducteur est coupé. Malheureusement, le troisième album brouille les pistes au lieu de les unifier. On part dans une nouvelle direction. Bref, j’ai l’impression que chaque opus est traité séparément. L’absence de cohésion et surtout d’explications réduisent l’intérêt qu’on peut porter à cette série.

Lecture en prêt éventuellement pour la qualité graphique de Qwak.

Nom série  Louis Ferdinand Quincampoix (Une aventure de)  posté le 17/05/2005 (dernière MAJ le 13/08/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Arf ! Parfois il est de ces coïncidences : je viens à peine de dénicher le tome 1 de cette série en occaz que l’ami Ro est déjà aux "avant-postes" !!

Découvert complètement par hasard en furetant dans une bouquinerie, mon regard est resté scotché sur la couverture de "Dedans le Bayou". Un rapide coup d’oeil sur les planches et il ne m’en fallait pas plus pour la prendre.

Hé bien, je dois dire que j’ai passé un chouette moment à lire cet album ! Bon c’est vrai qu’il vaut plus le détour pour son humour et la présence de personnages hauts en couleurs que par le fil conducteur de l’histoire, ténu et pas bien original. Mais les planches sont sympathiques avec un dessin assez caricatural dans le style gros pif, associé à une mise en couleurs directes plutôt inhabituelle pour le style graphique. En outre, le fait que le récit soit centré sur le "Bayou" n’est pas pour me déplaire . . .

Lecture conseillée pour découvrir l'ambiance de ce récit haut en couleurs! :<)

MAJ du 13/08/2012
Après lecture des tomes 2 et 3, la note baisse d'une étoile. Le premier opus est clairement le meilleur. L’histoire des deux autres opus se résume à peau de chagrin. Il y a juste un prétexte qui sert de moteur à des péripéties faiblardes. A noter des dessins irréguliers et des phylactères souvent difficiles à déchiffrer.

Nom série  Saga Valta  posté le 31/07/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bonne entrée en la matière pour cette série qui ne comptera que deux opus !

Aouamri, dont le talent est resté longtemps sous-exploité, a enfin un scénario digne de son pinceau (après un passage remarqué dans "Avant la quête"). Côté originalité, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Qu’à cela ne tienne, la force du récit tient dans l’histoire bien ficelée concoctée par Jean Dufaux. Le récit, riche en péripéties et bien rythmé, est très prenant.

J’attends avec impatience la fin du récit, en espérant qu’elle soit du même tonneau !

Nom série  Tortuga  posté le 07/10/2010 (dernière MAJ le 03/07/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La sortie du tome 2 met un terme à ce récit voué à la résurrection de la flibusterie dans les eaux de l’île de la Tortue. C’est aussi l’occasion de se replonger dans cet univers avec une relecture salutaire du premier opus.

Première chose qui interpelle : le graphisme qui lorgne (sans trop se cacher) du côté d’un Mignola. La référence est flatteuse mais le rendu est presque à la hauteur avec, en prime, des couleurs chaudes utilisées à bon escient. Bref, le visuel emporte mon adhésion même si l’usage des aplats noirs est parfois excessif (tous les protagonistes portent un loup).
Deuxième chose qui interpelle : la narration très cinématographique. Lors de la lecture, on ne peut s’empêcher de penser à un "Pirate des Caraïbes" : même tempo, même action, même humour. Alors, qu’importe si des écarts historiques sont faits pour autant qu’ils soient assumés.
Après lecture des deux tomes dans la foulée, ma note est revue légèrement à la baisse. L’enthousiasme suscité par le premier opus ne s’est pas prolongé avec la même intensité dans le second volet. Au final, je retiendrais un récit de flibusterie honnête avec un soupçon de fantastique (rites vaudous) de bon aloi. Mais l’ensemble souffre d’un manque de consistance par moment. Ca reste un bon cru mais on aurait pu espérer davantage.

Un bon divertissement en somme.

Nom série  Lola Cordova  posté le 29/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd est un véritable ovni, au sens propre comme figuré. Je comprends mieux maintenant le buzz qu’elle avait suscité alors sur BDT.

Ce one-shoot (pour paraphraser certains) est délirant, mais pas seulement en raison de son côté psychédélique assumé. Ainsi, l’avenir de l’humanité, mise en péril par une invasion extraterrestre, repose entre les mains de Lola qui présente une addiction poussée au sexe comme à la drogue. Le fond ne fait sans doute pas preuve d’originalité mais la forme convainc. Ce foutoir est canalisé de manière fort habile jusqu’à la fin. Bref, du grand n’importe quoi mais pas fait n’importe comment. Côté mise en page, Arthur Qwak s’éclate. Le découpage explose littéralement pour être en parfait adéquation avec les propos tenus. Il a été question d’une suite. Personnellement, je trouve que cet album est suffisant.

Sans doute pas une bd à mettre entre toutes les mains. Mais c’est bien plus qu’une bd de cul interstellaire. On y prend son pied et c’est le principal.

Nom série  Grumf  posté le 29/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Lire une bd d’Enfin libre, c’est l’assurance de se plonger dans un récit qui casse le vernis rigide dans lequel la bd s’est trop longtemps encroûtée.

Chaque nouvel album est un chaudron expérimental, tant graphique que narratif. Comme mes prédécesseurs, j’ai trouvé l’idée excellente. Comme certains, j’ai été nettement moins porté par le contenu trop ancré dans un quotidien sans grand relief. Partant du constat simple que le fonctionnement de notre société actuelle va droit dans le mur, l’entité bicéphale d’Enfin Libre a imaginé renverser la vapeur en faisant régresser notre société jusqu’à ses retranchements les plus primitifs. J’ai bien apprécié la régression concomitante des dessins et couleurs qui évoluent, eux aussi, vers davantage de primitivité. Le Fluink reste mon album préféré de ce duo. Toutefois, chacune de leurs nouvelles publications a le mérite de dépoussiérer les préceptes de la bd avec une audace de bon aloi.

J’ai beaucoup apprécié le fond. La forme, elle, m’a plus ennuyé. D’où mon conseil de lecture et non d’achat.

Nom série  Hana Attori  posté le 04/08/2008 (dernière MAJ le 28/06/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Assurément une bonne surprise !

Sous une couverture pas spécialement accrocheuse se cache un récit rythmé avec une touche d’humour bienvenue. Le trait de Tony Valente est très japonisé (dans le bon sens du terme). Son découpage est dynamique avec des cadrages variés agrémentés d’effets de mouvements tout en évitant les excès. Un soin particulier est réservé à la mise en couleur qui joue sur des tonalités vives et douces à la fois. Ainsi, les planches sont très colorées mais pas chargées ou saturées. Autre bon point : le récit. Il n’est pas uniquement destiné à des ados pré-pubères mais bien à un lectorat plus large. A noter que le manque d’originalité est largement compensé par le rythme insufflé au récit. Ca bouge !

Bref, rythme, aventures et humour au rendez-vous ! A ne pas bouder !

L'auteur, sur son blog, déclare cette série en "pause indéterminée", (qu'on peut aisément traduire par un abandon plus que probable) ... le non-achat est donc conseillé.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 74 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque