Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1549 avis et 333 séries (Note moyenne: 2.97)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Baudelaire ou le roman rêvé d'E.A. Poe  posté le 25/11/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof, sans plus.

La couverture n’est pas des plus attirantes, seul le titre interpelle. L’histoire imaginée par Tarek est plutôt surréaliste avec un Baudelaire qui fait toutefois figure de protagoniste plausible. Le début est intriguant mais, bien vite, l’histoire perd en intérêt et crédibilité. Ce n’est qu’à la toute fin qu’on devine les motivations du périple de Baudelaire en Angleterre et qui donne au titre de l’album tout son sens. Mais j’aurais envie de dire "tout ça pour ça". Bref pas marquant pour le coup. Et que dire du dessin ? Morinière a du talent mais cela ne transparaît pas vraiment des planches plutôt ternes. Certes, c’est pour l’ambiance mais, visuellement, ça ne m’a pas emballé non plus.

Deux étoiles pour l’originalité.

Nom série  Petites éclipses  posté le 18/10/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le titre est bien trouvé car il joue sur les mots (et les maux des protagonistes).

Le dessin à plusieurs mains est très sympa et bien complémentaire, le trait de Fane étant sans doute un peu plus brut de décoffrage (à l’image d’un Tunny Head).
Côté histoire, ça sent un peu la caricature avec cette bande de potes qui se retrouve à l’occasion d’un prétexte (ça aurait aussi pu être le titre de la bd). On a un panel assez complet de gens ayant des vies sentimentales décomplexées mais pas toujours faciles à vivre. Je ne m’y suis pas reconnu mais ce n’est pas la raison de mon avis mitigé. C’est surtout ces longues discussions en mode gueulard "ON" qui plombent l’ambiance et rendent l’ensemble indigeste. Bref, c’est long, c’est lourd, c’est vain, c’est bof.

J’aurais mieux fait de m’éclipser de la librairie avant d’acheter cet album. Comme quoi, y a pas que cette bande de copains qui fait des erreurs …

Nom série  Mal de mère  posté le 29/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
'Faut croire que dévoiler un passé douloureux est une manière d’exorciser de vieux démons … une sorte de thérapie.

C’est en tous les cas un témoignage qui met en lumière le ressenti ambigu d’un jeune enfant face à une mère alcoolique : envie de l’aider et rejet de cette dernière. On aurait pu craindre que ça verse dans le mélo mais il n’en est rien. C’est sobre, sincère. Côté dessin, il sert bien le récit en évitant d’en faire trop.

Une lecture à recommander si ce genre d’histoire vous tente.

Nom série  Les Corruptibles  posté le 29/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Bof.

J’ai pas trop mal accroché au premier opus qui fleure bon les magouilles avec cet humour en dilettante. Mais, à partir du second, la narration se complexifie au point de me faire perdre pied dans cette succession d’événements alambiqués à l’africaine. J’ai pas non plus essayé de m’accrocher aux wagons, je l’avoue. Reste une atmosphère unique particulièrement bien rendue avec ces tons ocre.

Bref une lecture fastidieuse. Une expérience que je ne renouvellerai pas.

Nom série  La Malbête  posté le 05/06/2015 (dernière MAJ le 05/09/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici un premier opus qui met l’accent sur la personnalité des protagonistes, leur rang social et leurs interactions. La bête est peu présente. Du coup, l’intensité dramatique est imperceptible.

Le récit est donc posé et avance à pas de loup. Il suit, pour le moment, une des hypothèses que l’histoire a retenue sur l’origine de la bête du Gévaudan. Cela se devine à la toute fin. Reste à voir quelle direction va être donnée au récit … va-t-il rester dans un des sillons tracé par l’Histoire ou bien va-t-il s’affranchir des hypothèses avancées jusqu’alors pour proposer une vision inédite ? La suite (et fin) dans le second opus. Côté dessin, Hamo adopte un style proche de Special Branch qui me rappelle aussi par moment celui d’Alary. Le trait, agréable à l’œil, est rehaussé par un travail des couleurs poussé. Notons toutefois que Hamo a un peu de mal à dessiner correctement les chevaux, à la fois dans leurs proportions et dans leur manière de se mouvoir (heureusement que le dessin est figé car plus d’un cheval se casserait la pipe sinon). De même, un cavalier (surtout à cette époque) monte à cheval par la gauche (et non par la droite) pour laisser pendre le sabre ou l’épée. Bref, quelques petits points qui passeront inaperçu pour la plupart mais qui me gênent un peu.

La bête se fait donc discrète (pour le moment), gageons que le second tome la voie se réveiller …

MAJ suite à la lecture du second opus
Avec ce tome 2 se conclut le récit sur la fameuse bête du Gévaudan. Finalement, c'est la théorie la plus communément admise qui est développée sans chercher à s'en distancier quelque peu. A noter que cette théorie repose sur un faisceau de présomptions mais qu'aucun élément avéré ne vient corroborer. Le récit se laisse suivre mais je n'ai pas été emporté, espérant y trouver en vain une position plus originale des auteurs sur ce sujet. Côté dessin, c'est bien dans la continuité du tome 1, l'auteur ayant toujours autant de mal à dessiner un cheval qui tient sur ses quatre pattes.

Nom série  L'Abominable Charles Christopher  posté le 25/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’achat a été motivé par l’objet inhabituel tant par son format que par son découpage. Le graphisme de Karl Kerschl a achevé de me convaincre.

Côté récit, on suit l’errance d’un yeti qui fait des rencontres fortuites sur son chemin. En parallèle sont développées des histoires d’autres animaux sans lien apparent pour l’instant. Il émane des pages une atmosphère aux accents ambivalents (à la fois paisibles et intriguants). Finalement, on ne sait absolument rien du yeti et de son périple. En l’état, le premier opus est une grosse introduction qui immerge le lecteur dans l’univers très particulier de cet auteur canadien. Difficile donc de savoir où tout cela va nous mener. Cependant, cette bd présente bien des aspérités qui sont autant de points d’accroches qui donnent envie d’en savoir plus. J’en conseille donc l’achat. Je n’ose en effet pas imaginer que cette intrigue ne soit que de l’esbroufe (mais je peux me tromper).

Je suppose que le second opus ne tardera pas à venir vu qu’il est déjà publié en français outre atlantique.

Nom série  Santiago  posté le 23/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mes prédécesseurs ont bien résumé l’atmosphère qui se dégage de cette bd qui nous sert du western spaghetti à la sauce B-gnet : c’est de l’humour con mais pas forcément absurde. La couverture à elle seule résume parfaitement le contenu du livre.

Tout de go, je dirais que je n’ai pas accroché aux premières planches et je me suis dit alors que c’était mal parti. On sentait bien la connerie sous-jacente mais il n’y avait pas vraiment matière à la supporter. C’était léger et trop bref. Puis le récit décolle et prend de la consistance avec la rencontre de Santiago et de Chico. L'histoire qui me paraissait décousue et un peu vaine prend enfin forme avec toujours la même connerie au rendez-vous. Mention spéciale pour le mexicain qui, à l’insu de son plein gré, est bien souvent à l’origine des déboires de la bande. Le dessin convient bien à l’histoire. Il faut un petit temps d’adaptation mais on s’y fait. Le final ponctue le récit de manière un peu inattendue mais cela reste bien dans l’esprit de la bd.

Bref, c’est très con … et très bon.

Nom série  Le Petit Prince - Hommages  posté le 20/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le ptich de l’éditeur a l’air alléchant. Mais si la lecture n’est pas désagréable, elle n’est pas marquante non plus.

On retrouve effectivement de grands noms de la bd dans ce recueil hommage au Petit Prince. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le personnage phare de St-Ex fait l’objet d’une telle publication. Les récits - Les petits rêveurs fait à ce titre office de pionnier dans la bd. L’illustration de couverture de Loisel est à ce propos reprise de ce premier hommage. La diversité de style est une évidence. On y retrouve le Petit Prince, le renard, la rose … et des planètes étranges. Pas de mouton toutefois. La lecture est aisée mais les récits manquent de reliefs dans l’ensemble. Je garde un meilleur souvenir de ma lecture de Les récits - Les petits rêveurs. Sans doute parce que les auteurs avaient davantage osés en sortant le Petit Prince de son moule habituel.

Bref, une lecture qui ne décevra pas les amateurs du Petit Prince.

Nom série  Deux Bandits  posté le 20/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En général, la couverture accroche le regard du chaland bdvore et souvent le contenu est en deçà. Ici, c’est tout le contraire. La couverture est quelconque, voire limite repoussante. Et pourtant … les planches sont d’une qualité rare.

Ce western spaghetti à la sauce brésilienne est un bon divertissement pour tout qui cherche un récit décalé et un peu barré à la Sergio Léone. La narration est fluide et pas prise de tête. Tout est bien agencé et bien pensé jusqu’à un final qui ne fait pas dans la demi-mesure. Bref, du tout bon !

Lecture estivale chaudement recommandée.

Nom série  Gros dégueulasse  posté le 30/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Jusqu’à cette lecture assumée (mais j’ai des circonstances atténuantes), je n’avais jamais rien lu de Reiser.

Et je comprends pourquoi. Le trait est esquissé et crade dans un style dessin de presse bâclé. Ça a au moins le mérite d’avoir un style propre (façon de parler) mais auquel je n’accroche pas. Côté récits, on se retrouve (surtout les femmes) face à un homme-slip-kangourou célibataire (le contraire serait surprenant) qui reporte ses frustrations sur les passants qu’il croise (au passage). J’avoue avoir ri à l’une ou l’autre occasion, tellement la connerie de ce personnage nous amène dans des situations ubuesques. Rien de fondamentalement choquant pour autant. C’est irrévérencieux et prétexte à prendre le contre pieds de la bienséance. En cela, cet album fait du bien. Maintenant, il y a bien des longueurs, des fins en eau de boudin et un personnage qui m’inspire davantage l’indifférence que le dégoût.

Pour me justifier de cet écart de lecture, je plaiderai un moment d’égarement facilité par une mise à disposition inopinée de l’objet du délit reçu à titre gratuit avec un lot de livres. Mea culpa.

Nom série  L'Adoption  posté le 23/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En entamant ma lecture, je n’avais pas remarqué que cet album appelait une suite. Du coup, je fus surpris par le final un peu rude … qui sert finalement de tremplin pour le tome suivant. Ouf !

Zidrou reste fidèle à lui-même en axant son propos sur la complexité des relations humaines (familiales en particulier). Il choisit cette fois ci comme décors l’adoption (sujet délicat s’il en est). Je pense qu’il ne s’en tire pas trop mal en évitant l’écueil de trop en faire tout en parsemant son récit de dialogues savoureux. L’originalité du propos, au-delà du sujet traité, réside dans la relation entre Qinaya et son papy d’adoption. Cette petite fille va casser la carapace de cet homme rustre et bougon d’apparence. C’est bien amené et assez prenant. Côté dessin, le trait laissé au stade de crayonné donne un aspect feutré et doux, accentué par la mise en couleurs.

A recommander.

Nom série  Les Poilus  posté le 23/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C’est du Bouzard pur jus qui apporte sa (petite) pierre à la montagne de bds traitant de 14-18. Mais c’est aussi un coup dans l’eau, tant sa contribution reste anodine et dispensable.

Bouzard use davantage du comique de situation (quand il le peut) plutôt que d'un humour débridé. Il reste donc fidèle à lui-même. Ce ton est judicieux pour dénoncer les absurdités de la guerre mais cela manque cruellement de tenant et aboutissant. Bref, l’album est peu consistant. Reste une atmosphère aux accents surréalistes bien palpables mais c’est peu pour en conseiller l’achat.

Anecdotique.

Nom série  Morgane  posté le 10/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un album d’exception, tout simplement. Et pas seulement pour les amateurs (éclairés) de la légende arthurienne.

Graphiquement d’abord, je vous invite à voir la galerie, ça se passe de commentaires. C’est pictural avec un jeu d’esquisses où les couleurs finissent par envoûter le lecteur.
Narrativement ensuite (et surtout), la légende arthurienne est complètement revisitée, voire chamboulée, malmenée, maltraitée. La femme qui était jusqu’alors reléguée au second plan et qui servait de potiche (pardon, de faire-valoir) est au centre du récit en la personne de Morgane. Merlin est un vil manipulateur (avec les traits du diable) et Arthur un sombre imbécile. Et … la sauce prend. Très bien même. Tout se tient. C’est bluffant. J’en suis pantois.

Chaudement recommandé !

Nom série  Qu'ils y restent  posté le 10/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est un peu un livre-objet. L’édition est de qualité avec du Riff Reb’s inside. Qui plus est, le prix est contenu.

Cette revisite des contes aux quatre coins du monde pour un final commun a de quoi séduire. Le dessin est à l’avenant (même si Riff adapte son trait, il s’en explique). Pourtant, la brièveté et la répétitivité du propos associés à un final manquant de relief me laisse sur un goût de trop peu. Reste l’objet, grand, beau, bien fini. Mais cela ne suffit pas.

Une curiosité …

Nom série  Space boulettes  posté le 10/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette BD porte bien son titre, c’est space et je pense avoir commis une boulette en l’achetant.

En fait, c’est terriblement creux et prévisible, sans retournement de situation. Le synopsis peut tenir sur une feuille de papier à cigarette et, une fois cette dernière allumée, son contenu éthéré part aussitôt en fumée. Il y a manifestement bon nombre de références mais qui marchent uniquement avec la version US (c’est en partie expliqué en toute fin). Ce n’est donc pas formaté pour le lecteur européen vu que la traduction enlève apparemment tout le sel de l’album. Bref, tout ça m’est passé par-dessus la tête. Côté dessin, c’est sympa. J’aime bien le trait de Craig Thompson et les couleurs flashouilles donnent un certain cachet à l’ensemble. Mais le récit est … boring. Pas sûr que cette BD se serait vendue si elle avait été faite par un auteur moins connu et apprécié.

Pour les amateurs, il y a une version de luxe. A bon entendeur …

Nom série  Inoxydable  posté le 04/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal mais pas marquant.

Cet album pêche par un fond conventionnel mais se rattrape sur la forme. Le récit est mené tambour battant et les enchaînements se succèdent sans fausses notes malgré le sentiment de déjà-vu. C’est donc typiquement de la bd pop-corn qui mise beaucoup sur l’ambiance et qui a pour seul but de divertir. Et c’est déjà pas mal !

L’originalité n’est donc pas de mise bien qu’un léger soubresaut vienne ponctuer le récit pour la note finale. Côté dessin, c’est anguleux mais terriblement efficace. Une question cependant : pourquoi dessiner des mains à 4 doigts ?

Album sympa mais avec un prix quand même costaud, raison de ma réserve quant à son acquisition.

Nom série  Bots  posté le 04/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est pas révolutionnaire, ça sent même un peu le déjà vu mais c’est terriblement prenant.

La raison ? Une narration pas prise de tête, bien chapitrée, très dynamique et légère malgré qu’elle soit tissée sur une matrice en mode conflit mondial entre bots et sur fond de dernier homme à protéger. Ca fight un peu mais, finalement, c’est le côté humain de la quête des bots qui prend le dessus. Le dessin n’est pas en reste avec une inspiration puisée dans les comics, le format et la pagination de l’album renforçant ce sentiment. C’est très coloré aussi, ce qui rend les planches plus gaies et qui, du coup, dédramatise la situation.

Une petite pépite de chez Ankama à prix tout doux.

Nom série  L'Homme qui tua Lucky Luke  posté le 18/04/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici un hommage très réussi de la part de Matthieu Bonhomme.

Pourtant l’exercice était périlleux : reprendre un héros culte de la bd et l’emmener dans son propre univers sans décevoir les (nombreux) fans. Ce n’est donc pas une reprise à la "Morris" mais bien une vision personnelle qu’à un auteur à propos d’un personnage de bd. Mon attente est comblée car Matthieu Bonhomme propose un Lucky Luke plus réaliste sans dénaturer pour autant le personnage. Les clins d’œil son présents, tant en ce qui concerne l’œuvre de Morris que le Western cinématographique. La narration est aux petits oignons avec un titre qui fait froid dans le dos. Quant au dessin, il est sobre et précis, dans la veine des autres réalisations de l’auteur.

J’espère que, à l’image d’ Une aventure de Spirou et Fantasio par..., cet album en appellera d’autres.

Merci à Matthieu Bonhomme d’avoir su emmener notre héros solitaire ailleurs.

Nom série  Ambre blanc  posté le 07/04/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une série très intéressante et instructive pour tout passionné du moyen-âge qui a malheureusement été abandonnée.

Elle retrace les événements conflictuels opposant le peuple flamand au roi de France qui trouvera son point d’orgue en la bataille dites des éperons d’or qui a toujours un impact aujourd’hui. En effet, le 11 juillet, jour anniversaire de la bataille, a été choisi comme date de la fête annuelle de la communauté flamande de Belgique … Cette bataille entretien aussi des amalgames pour en faire des relents de scission du pays côté flamand (suprématie de la Flandre sur la Wallonie francophone). Bref, laissons de côté nos problèmes communautaires pour se focaliser sur le récit. La narration est riche d’informations historiques et est un témoin de la vie de tous les jours à l’époque. La rigueur des faits historiques semble donc de mise. Le chapitrage de la série en assignant une saison à chaque opus est à la fois originale et cohérente sur le plan narratif. Chaque tome commence donc par la même planche déclinée au fil des saisons (voir la galerie). Dommage que l’été n’ait pas pointé le bout de son nez pour apporter une conclusion à ce récit passionnant. Côté dessin, Christian Verhaeghe propose un dessin précis et esthétique dans une veine purement réaliste. C’est du bel ouvrage malheureusement sanctionné par un abandon de la série.

Cette série aurait mérité être reprise par un autre éditeur.

Nom série  Le Retour de la Bondrée  posté le 05/04/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec ce premier album (un roman graphique sivouplé !) la jeune auteure néerlandaise fait une entrée remarquée dans le microcosme de la BD.

Son récit, assez sombre, tient bien la route et accroche le lecteur. Elle met en scène Simon, libraire au bord de la banqueroute, qui assiste inopinément et impuissant à un suicide. Cette épreuve va réveiller en lui de vieux démons… Je suppose que le choix de la profession n’est pas anodin, à l’image de celui du titre de l’album. Son dessin n’est pas en reste. Au risque de me faire fustiger de sexiste, je trouve le trait d’Aimée de Jongh plus proche d’auteurs masculins (Chabouté par exemple) que féminins. Elle fait montre d’une grande maîtrise graphique malgré son jeune âge. Certes tout n’est pas parfait. Au niveau narratif, certaines séquences sont téléphonées et le final me laisse sur un petit sentiment de frustration. Au niveau graphique, certaines postures de personnages sont raides et manquent de fluidité. Mais l’ensemble reste suffisamment convainquant que pour en conseiller la lecture comme l’achat.

Une auteure à suivre de près !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 78 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque