Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4890 avis et 952 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Syndrome du petit pois  posté le 24/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est vrai que c’est une histoire assez touchante pour peu que l’on soit un peu sensible aux malheurs des autres. Il est toujours difficile de voir des êtres chers qui sont malades et qui périssent peu à peu. Ce n’est pas la première bd sur ce genre de maladie qui s’apparente à Alzheimer et où le patient perd peu à peu la mémoire. Une mère qui ne reconnait plus son fils, c’est vraiment triste. Ce n’est pas de sa faute mais celle de cette terrible maladie à savoir le syndrôme de Benson. Il y a des moments où je me dis qu’il vaut mieux ne jamais terminer son existence comme cela.

Les réactions de cet auteur de bd qui produit cette autobiographie sont tout à fait humaines. J’arrive à les comprendre assez aisément. On pourra lui reprocher une petite forme de brutalité mais au vu du contexte, on pardonne. Il est vrai que chaque être humain réagit différemment face à l’adversité d’une terrible maladie ou même du deuil d’un être proche comme lorsqu’il s’agit de nos parents. Ce n’est jamais de sa faute et il faut bien continuer la page pour continuer à vivre. Pas seulement pour les autres mais également pour soi-même. C’est certainement le message que cette œuvre exutoire tend à faire passer.

Ce genre d’œuvre pleine d’humanité et de tendresse passe un peu inaperçue et pourtant, ce sujet peut nous toucher. C’est un peu dommage. Sur la forme, c’est plutôt un gros pavé mais que l’on absorbera assez facilement grâce à la dynamique des cases. Pour le graphisme et le dessin, je n’ai rien à redire car j’apprécie plutôt. Simplicité et lucidité dans les traits. Humanité, sensibilité et émotion dans l’œuvre.

Nom série  L'Extravagante croisière de Lady Rozenbilt  posté le 23/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est vrai que c’est un récit très extravagant mais le scénario est tout de même assez maîtrisé. Au niveau du graphisme dans le style ligne claire, c’est assez bien réalisé avec de belles couleurs.

Des personnages humains viennent croiser des personnages aux têtes animalières dans un contexte rappelant la croisière s'amuse avec ses invités iconoclastes. On peut également y croiser un dangereux psychopathe. C’est un bien étrange univers mais on fait comme si c’était normal.

J’avoue avoir eu du mal au début de ma lecture avec ce saut temporel de 28 années que j’avais du mal à comprendre. Par la suite, cela s’est progressivement arrangé. La trame est assez classique. C’est juste le contexte assez foisonnant qui est assez original. C’est de la pure lecture divertissement.

Nom série  Le Borgne Gauchet  posté le 23/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ne peux plus supporter ce genre de lecture. Après tout, on a le choix de nos jours. Il est vrai qu’on peut parfois se laisser attirer par un grand nom de la bd et se retrouver avec une espèce d’esquisse de récits mis bout à bout pour former une anthologie à la gloire d’un borgne gauchet, gascon de surcroît.

Il est également vrai que ce verbiage m’a totalement achevé dès le départ. Le dessin aux contours indéfinis a eu raison de moi. Je n’aspire plus à lire de tel montage qui part dans tous les sens. C’est beaucoup trop brouillon et je ne m’y retrouve pas. Est-ce pour autant si mauvais ? Je laisserai la postérité en décider.

Je tiens à préciser que je suis plutôt fan de l’auteur mais pas du borgne gauchet. C’est ainsi.

Nom série  Le Marathon de New York à la petite semelle  posté le 22/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai bien aimé cette petite aventure autour d’un homme ordinaire qui décide de se mettre à la course à pied et de faire le marathon de New-York sur un coup de tête autour de son épouse et d’un couple d’amis assez sportif. Certes, il a mis plus de 5 heures pour réaliser ces 42 km mais quand même. De manière générale, j’aime ces petits actes qui constituent des dépassements de soi. Il est vrai qu’il faut faire des efforts. Effort, un mot qui est souvent absent du vocabulaire de nos jours.

Pour le reste, j’avais déjà découvert cet auteur sur le Journal d'une bipolaire. J’aime bien son dessin qui fait assez réaliste. Je trouve qu’il a bien dessiné les falaises de sa Normandie où il s’entrainait toutes les semaines avant l’événement. Il y a également les monuments de New-York où il nous entraine dans une véritable découverte de la ville même si cela fait très touristique. Bref, le trait est déjà très avenant.

J’avais pratiqué un peu de footing lorsque j’étais un peu plus jeune. Cet ouvrage m’a appris bien des choses sur ce sport reconnu comme une véritable discipline olympique avec ses coureurs kenyans célèbres. Au final, nous avons là une œuvre assez sympathique sur un sujet peu exploité où l’on peut toujours apprendre de l’expérience des autres.

Nom série  Les chiens de Pripyat  posté le 21/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le sujet avait l’air très intéressant à savoir les conséquences de l’explosion nucléaire de Tchernobyl sur les animaux et notamment les chiens. Je ne savais pas qu’on les avait chassés et exterminés peu après la catastrophe. Il y aura des passages franchement cruels. Les amis des animaux pourront être réellement choqués.

Sur l’explosion en elle-même, le passage est certainement trop rapide ce qui est dommage. Il est vrai que cela se concentre sur une équipe de chasseurs dont certains personnages auront un caractère bien trempé dans la vodka. Il est question d’un Saint-Christophe à la tête de chien comme l’incarnation d’un fantôme. Le contexte de cette ville radioactive est assez angoissant. Cependant, l’intrigue tarde véritablement à décoller. Il ne se passe pas grand-chose. Cela pose quand même un problème.

Il y aura un second tome qui viendra clore ce récit assez étrange dont on ne voit pas encore les contours. C’est encore plein de mystères. Il reste un beau travail au niveau des planches, du dessin assez réaliste, des décors assez soignés et des couleurs. Une lecture qui reste cependant très agréable dans un milieu inquiétant.

Nom série  Desperados Housewife  posté le 21/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mis à part le jeu de mots concernant une série américaine que j’aimais beaucoup en son temps, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Ces trois femmes sont mexicaines et vivent dans une période où il régnait encore la loi du plus fort sur fond de révolution.

Certes, le soleil d’Acapulco et de Mexico n’est pas très loin avec un verre de pina colada ou de mojitos à la main. Les burritos et les tacos ne seront pas servis à volonté.

C’est un western qui se veut pétillant et plein d’humour et qui avance tout doucement comme pour tisser une toile qui tienne la route. Comme dit, il vaut mieux boire un verre de téquila avant de commencer cette bd beaucoup trop légère et sans réelle consistance.

Nom série  7 Milliards d'aiguilles  posté le 20/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
7 milliards d’aiguilles est un manga qui débite des conneries inimaginables et cela nous piquent vraiment. C’est une lecture non prise de tête mais qui la remplit de choses peu intelligentes. Est-ce une lecture à réserver à un public adolescent ? Il semblerait que cela soit bien le cas sans vouloir être péjoratif ou dédaigneux envers cet aimable et vénérable lectorat.

Nous avons toujours et encore la belle lycéenne nipponne qui va sauver le monde car elle est soudainement habitée par une entité extraterrestre qui va la guider dans sa mission. Tous les clichés seront réunis sans exception. Alors, c’est certes assez efficace dans la mise en scène mais c’est surtout assez peu original et finalement très stérile.

Pour ma part, je conseille de passer à autre chose pour ne pas perdre son temps. Il y a tant d’autres choses à découvrir.

Nom série  Le contrepied de Foé  posté le 20/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd dénonce le système des enfants footballeurs que des agents peu scrupuleux viennent recruter en Afrique. Ils font payer leur famille assez désœuvrée qui voit en leur enfant un investissement pour l’avenir. Puis, une fois en France, ces agents véreux abandonnent les gosses dans les rues à la merci des forces de police. On apprend que les sans-papiers peuvent avoir été cherchés alors qu’ils avaient des projets dans leur pays en l’occurrence le Cameroun.

Cette bd prend un parti pris. Il est clair que cette dénonciation nous apporte une autre facette de la réalité. Certes, on pourra rétorquer que cette arnaque est assez marginale puisqu’il s’agit de quelques centaines d’enfants en rêve de gloire autour du ballon rond. C'est tout de même une forme d'esclavage moderne. Plus dure sera la chute pour ces jeunes avec des rêves qui sont brisés !

La bd est également scénarisée par Laurent Galandon (auteur de L'Appel). Il a le chic de prendre des sujets assez originaux et cependant d’actualité. Le graphisme est un peu faible mais cela passe aisément. La lecture sera assez agréable grâce à un excellent découpage. Pour le reste, c’est une belle chronique sociale habilement mise en œuvre.

Nom série  L'Appel  posté le 20/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
L’appel constitue mon gros coup de cœur du moment. Cela m’a beaucoup touché car il est vrai que cela reprend un thème d’actualité qui fait froid dans le dos. On sait que nos jeunes veulent combattre les valeurs de notre société contre un tyran sanguinaire en Syrie que nous soutenons indirectement par notre inaction. Cela s’appelle faire le djihad.

Dans la plupart des cas, les parents tombent de haut lorsqu’ils apprennent que leurs chérubins ont rejoint le rang de l’Etat islamique. C’est souvent trop tard pour faire marche arrière. Ils partent en indiquant qu’ils vont faire du tourisme en Turquie et puis ils sont sur le théâtre des opérations avec une kalachnikov à la main si ce n’est pas un sabre pour couper les têtes des pauvres otages.

Cela fait peur car les parents ne voient rien venir. L’appel est tout l’histoire d’une mère célibataire qui essaie de comprendre le parcours de son fils et de le faire renoncer à distance. Il y a tout d’abord les fréquentations mais également les accidents de vie comme l’absence d’un père ou les bavures policières liées à la brutalité de ce corps plutôt raciste. J’apprécie tout particulièrement cette exploration pour aller au fond des choses et comprendre pourquoi on se détourne de la société actuelle et de ses valeurs. Il y a bien des exploiteurs de faille qui arrivent à laver le cerveau à des êtres fragiles en devenir. Cette maman qui va perdre son fils est totalement impuissante et anéantie. C’est une immersion assez terrible.

Le ras-le-bol sociétal ne doit jamais conduire à soutenir des gens qui nous détestent et qui détestent ce qu’on possède à savoir notre société de consommation ainsi que la démocratie. Au fond, ils envient nos libertés. Cette lecture peut permettre une déracalisation assez louable dans son principe afin de trouver une autre solution à la violence. Nul ne devrait donner sa vie pour une religion quel qu’elle soit.

Nom série  Orignal  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est un titre qui ne paie pas de mine mais je suis ressortie plutôt conquis par cette lecture. Il est vrai que j'ai découvert assez récemment cet auteur Max de Radiguès par des oeuvres comme Hobo Mom ou encore Weegee, deux séries que j'ai posté sur le présent site.

Le thème est celui des brimades et autres harcèlements que peuvent subir des élèves plus faibles en apparence. Certains peuvent utiliser des armes dans des lycées par vengeance, d'autres peuvent laisser crever leur camarade dans un trou au milieu de la neige. Il faut dire que l'orignal a bien aidé dans le présent cas.

J'avoue que la moralité de ce récit m'a un peu rebuté sur la fin. Certes, on peut se dire que le méchant gamin harceleur n'a que ce qu'il mérite. Cependant, à mon humble avis, il ne faut pas basculer dans la haine et une espèce d'inhumanité. En même temps, il y a matière à réflexion entre des élèves et des professeurs qui laissent faire cette situation et des parents qui ne devinent rien à ce calvaire.

Une oeuvre qui mine de rien est très forte et qui pose de véritables questions dont on peut avoir peur des réponses.

Nom série  Chronosquad  posté le 05/03/2017 (dernière MAJ le 18/03/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Waouh ! Je suis assez scotché par cette lecture. Voilà ce que je recherche désespérément. Il y a tout dans Chronosquad: de l'inventivité, de l'humour, de l'action, du mystère.

Plus encore, c'est surtout l'auteur Gregory Panaccione qui me surprend. Je l'avais découvert il y a à peine deux ans dans Match. Puis avait suivi Un océan d'amour avec Wilfrid Lupano. Je constate qu'il reprend son drôle de personnage à la tête d'un Gérard Depardieu que nous avions déjà vu dans Âme perdue et puis dans Toby mon Ami et surtout dans le fameux Match. Or, le mystère réside dans le fait que ce personnage prend un chaque fois un nom différent (Marcel Coste,Toby, Blotch). Il faut dire également que ces oeuvres sont totalement différentes.

En effet, ici, on passe véritablement à la vitesse supérieure. On change de registre de l'humour à la science-fiction même si cela demeure drôle par moment en raison de ce personnage si caractéristique. En même temps, j'ai apprécié qu'il ne faisait pas dans le délire ou le n'importe quoi car cet album gagne en profondeur avec l'avancée de l'histoire. C'est totalement maîtrisé. Je suis fan, c'est clair.

Nom série  Âme perdue  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ame perdue fut l'une des premières oeuvres de Gregory Panaccione. On suit les aventures d'un petit être dans un monde où la nature est très hostile. On a froid et on a peur pour ce petit personnage mignon tout plein. On ne sait pas à quelle époque on peut situer ce récit. J'avais opté par le Paléolithique supérieur mais je me suis visiblement lourdement trompé.

Là encore, on croit qu'il s'agit d'une bd totalement muette mais cela ne sera pas le cas. Il est vrai qu'il y a une bonne centaine de pages qui défilent sans le moindre dialogue dans ce monde froid et terrifiant. J'ai bien aimé la mise en image, le graphisme, les couleurs ainsi que la tournure que prend les événements.

Là encore, on sentait que l'auteur a un formidable potentiel et qu'il n'a pas déçu dans ses oeuvres postérieures. C'est plus qu'un brillant exercice de style. C'est une découverte et presque une consécration.

Nom série  Les Trois Fantômes de Tesla  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est typiquement le genre d'aventure fantastique que j'aime bien lire. Le cadre est celui d'une uchronie située au coeur de la Seconde Guerre Mondiale entre un complot autour d'armes secrètes pouvant faire basculer le conflit.

On connait le combat acharné que mena Tesla contre Edison. Dans l'histoire, c'est le second qui est ressortit vainqueur. Et pourtant, Nikola Tesla a été un des plus grands inventeurs dans le domaine de l'électricité et de l'électro-magnétisme (dépôt de 300 brevets dont 125 inventions). Beaucoup de ses inventions seront attribués à tort à Thomas Edison. Il est bon de voir qu'il y a une forme de réhabilitation à travers une bd qui lui rend hommage. le méchant dans ce récit, c'est bien Edison. En effet, la bd en avait fait jusqu'à présent une sorte de savant fou.

J'ai bien aimé également le graphisme réaliste qui restitue à merveille le New-York des années 40 avec une touche assez rétro. Le cadrage ainsi que la mise en case sont bien réalisés. Il y a également une bonne gestion de la couleur. Que dire également de cette couverture très intrigante ? Techniquement, c'est plutôt maîtrisé.

Bref, une histoire prenante avec un dessin magnifique, que demander de plus ? On attend tout simplement la suite avec impatience.

Nom série  Totem (Ross/Wouters)  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Lorsqu'on est encore un petit garçon de 12 ans, la perte d'un être cher peut paraître encore plus terrible. Il faut exorciser une peine qui ne part pas et il faut vivre avec. En l'occurrence, Louis va se réfugier dans le scoutisme. Est-ce cependant une si bonne idée ? Il devra subir les brimades de ses camarades. Il se forgera un caractère afin d'évoluer vers la maturité.

J'ai bien aimé le début et la fin de ce récit dont le thème principal est l'exploration de l'adolescence. Par contre, c'est beaucoup trop long avec un dessin parfois un peu brouillon. Pour autant, le graphisme laisse parfois échapper l'émotion dans son expressivité. Il y a également une bonne maîtrise des couleurs car on se sent véritablement oppressé à la lisière de cette forêt à la fois terrifiant mais hypnotisant.

Totem est une bd initiatique sur la dureté de l'enfance. Malgré son côté âpre, il en ressort quelque chose de positif comme une espèce de renaissance salutaire.

Nom série  Pavillon Noir  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pavillon noir représente pour moi la bonne bd d'aventure divertissante. Corbeyran maîtrise encore une fois le scénario.

Certes, certains personnages sont assez stéréotypées mais on retrouve l'essence même de la piraterie. Il y a même le fantastique qui s'en mêle. Ceux qui aiment la série Pirates des Caraïbes aimeront à tous les coups.

Pour autant, dans le genre, j'ai préféré nettement Long John Silver qui a réussit à placer la barre très haut. Dessin et couleurs sont pourtant tout à fait corrects. On peut également reprocher des dialogues qui font certainement trop modernes et qui peuvent apparaître en totale décalage.

Au final, une série piraterie qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Nom série  Qu'ils y restent  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le genre de conte à raconter aux enfants afin de dissiper toutes leurs peurs par rapport aux monstruosités. Il est vrai que le monde en sera rempli plus tard. Même dans un lycée, le monstre peut roder. Plus personne ne semble être à l'abri. Moralité: qu'ils y restent !

J'adhère sans doute totalement à ce message de la part des auteurs qui nous ont fait un magistrale découpage en 5 actes en utilisant 4 figures méchantes de nos contes d'enfance à savoir le grand-méchant loup, l'ogre amérindien, le vampire des Carpates et le sorcier africain.

On peut reprocher une certaine simplicité ainsi qu'une répétitivité. Cependant, cette asymétrie est réalisée avec un certain style que j'ai beaucoup apprécié. La moralité peut apparaître comme assez simplette mais elle me parle. Certes, un bel écrin pour quelque chose finalement d'assez rachitique. Si cela peut contribuer à tuer nos peurs enfantines, alors je dis oui.

Nom série  Qui ne dit mot  posté le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il a fallu 4 ans à Grégory Panaccione pour s'imposer magistralement dans le monde de la bd. Un océan d'amour réalisé avec Wilfrid Lupano a rencontré un énorme succès public et critique. Le créneau est toujours celui d'une forme de bd humoristique mais qui cache toujours une belle histoire sentimentale. A noter également un clin d'oeil à on personnage fétiche en fin de volume.

Pour cet album, il est accompagné au scénario de Stéphane de Groodt dont c'est la première incursion dans la bd. C'est plutôt un acteur belge qui fait du cinéma et du théâtre. A ses heures perdues, il fut aussi un célèbre chroniqueur dans le grand journal de Canal +. Il faut dire que cette bd est une ballade au pays des mots comme une espèce de jeux télévisés digne de la téléréalité.

On éprouve un certain malaise pendant la durée de cette bd car on ne sait pas où les auteurs veulent véritablement en venir. cela semble partir dans tous les sens. On perd presque les pédales avec notre héros tant les repères se désagrègent. Pour autant, le final nous montre qu'il y a une parfaite maîtrise de cette oeuvre. Le ressort final est en effet à entrer dans les annales du genre. Je ne révélerais rien pour en laisser la totale surprise. Et cela veut le coup. Je n'entends rien ? Qui ne dit mot...

Nom série  Hommes à la mer  posté le 16/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’auteur vient de terminer sa trilogie consacrée à la mer en adaptant des classiques. On saura désormais que c’est un grand spécialiste et amoureux des récits marins. Il est vrai que le titre A bord de l'Etoile Matutine n’avait rien de vraiment extraordinaire pour moi. Il a mieux réalisé à mon goût Le Loup des Mers. Puis vient ce troisième opus qui est un peu passé inaperçu malgré ses deux précédents succès.

Là encore, on peut trouver ennuyeux que tout semble raconté par la voix narrative. Par ailleurs, tous les chapitres ne se valent pas en termes de chute finale du scénario. Le plus souvent, c’est très sombre car tout le monde meurt et la mer sort toujours gagnante. Cela fait quand même très cliché dans le glauque.

Par contre et c’est sans doute le gros point fort de l’auteur, graphiquement, c’est époustouflant de beauté et de réalisme. On est littéralement immergé et c’est bien le cas de le dire. Il n’y a pas son pareil pour mettre en avant les ambiances maritimes.

Nom série  Au centre du Nowhere  posté le 16/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est vrai que la lecture du premier tome avait bien commencé jusqu’à ce que l’âne se mette brusquement à parler. Il aurait mieux fait de se taire, cet âne à la Shrek. Il est vrai qu’on change alors de registre pour tomber dans une espèce de burlesque. Fort heureusement, le style ainsi que la mise en scène font que l’ensemble même un peu décalé tienne la route.

Les personnages sont plutôt sympathiques. On arrive à se passionner pour leurs petites aventures au centre du nowhere qui constitue à chaque fois une époque mythique de la construction des Etats-Unis, le pays phare de notre civilisation occidentale. J’ai bien aimé également le style de dessin ainsi que la colorisation. Une bonne idée également que d‘étaler plusieurs tomes sur les différentes générations de cette famille des Edison. On balaye ainsi le far West jusqu’à la guerre du Viet-Nam en passant par la prohibition.

C’est une série plutôt jubilatoire et atypique. Il fallait le faire et le tout dans la bonne humeur. C’est certes déjanté mais pour une fois, cela passe. Une bonne distraction en tous les cas.

Chose rare pour le souligner: je serai sans doute le seul lecteur à en conseiller l'achat car cette série en 4 tomes le mérite.

Nom série  Mirai Nikki - Le journal du futur  posté le 15/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mirai Nikki pourrait apparaitre comme original au premier abord. Cependant, on sent l’influence des mangas portant sur des règles et des jeux mortels. On pense à King's Game à cause du portable ou encore à Death Note à cause du dieu maléfique. Bref, les références ne manquent pas. On a l’impression d’avoir à faire à une compilation de ces nombreux titres.

Pour autant, cela commence par un lycée solitaire qui se réfugie dans un monde imaginaire qui va prendre le dessus et lui imposer une certaine réalité. Son téléphone portable magique a le don de lui annoncer le futur. Cependant, il n’est pas le seul candidat de ce jeu un peu étrange. Il va s’en suivre une compétition mortelle.

C’est efficace si on aime ce genre ce qui est bien mon cas. Pour autant, on peut être lassé par des moments d’exaspération surtout quand les règles se compliquent singulièrement. Par ailleurs, plus stéréotypée, tu meurs. On a du mal également à suivre les enjeux.

Cela demeure une œuvre assez conventionnel dans un environnement fort concurrentiel en ce domaine. Certes, cela part d’un postulat assez intéressant. Cela se laisse suivre grâce notamment à la dualité du couple vedette.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 245 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque