Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3426 avis et 496 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Guerre des Sambre - Maxime et Constance  posté le 22/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La guerre des Sambre est un projet ambitieux qui semble tenir la route et qui se bonifie avec les années. L’auteur a changé son fusil d’épaule pour nous proposer un récit à chaque fois original et qui a le don de surprendre. Il faut dire que le cycle sur Werner et Charlotte avait mis la barre tellement haut qu’il pouvait être que difficile de faire mieux. Et pourtant, ce nouveau cycle qui porte sur une autre génération mérite notre atttention. Cela sera d’ailleurs le troisième et dernier cycle.

Le choix du dessinateur est judicieux puisqu’il s’agit de Marc-Antoine Boidin qui a déjà fait ses preuves. C’est franchement d’une beauté graphique absolue. Que dire ? On reste sans voix. Reste la vue.

On a hâte de savoir ce qui est à l’origine du mystère qui entoure la saga depuis ses débuts. Ce premier tome est très prometteur car on est déjà dans la passion. Vivement la suite !

Nom série  La Vie sans mode d'emploi - Putain d'années 80 !  posté le 22/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La vie est parfois dure sans mode d’emploi. En faut-il obligatoirement un ? Ne vit-on pas de ses expériences sans avoir besoin d’un support ? Bref, c’est un retour vers les années 80 plus précisément la période s’étalant de 1981 à 1986 inclus. On va explorer la vie de l’auteur qui ne s’était pas encore mis en couple avec son actuel compagnon qui signe également cette BD notamment au dessin.

J’ai beaucoup aimé les années 80 pour sa musique et une certaine ambiance particulière qui a baigné une bonne partie de mon enfance et adolescence. J’étais un peu le public visé. L’auteur arrive surtout à nous mettre sous la dent les faits politiques malheurs de l’époque ainsi que les petites anecdotes. Cela sent notre vécu mais l’on apprend également des choses que l’on ignorait. On ne peut pas tout savoir même si on a vécu ces fameuses années. Il faut dire que la tournure des événements est fortement marquée par une prise de position assez courageuse en ces temps-ci. Les auteurs assument et c’est tant mieux.

Pour les déboires de la vie sentimentale, il ne se passera pas grand-chose finalement mis à part la coexistence avec un homme un peu gougeât. J’ai beaucoup plus apprécié le regard sur la vie politique et sociale. Beaucoup de réflexions sonnent justes. Les auteurs qui avaient fait fort avec l’œuvre Dans l'ombre de Charonne semblent récidiver pour le plus grand plaisir d’un certain lectorat. Une couverture ratée mais pas le reste...

Nom série  The Cape  posté le 21/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ernest Hemingway disait que c'est toujours dans l'innocence que le mal véritable prend sa source. Cette affirmation fait très peur. En l'occurrence, on l'observera comme tel alors que rien ne prédisposait Eric à devenir un monstre. Certes, il y a eu l'élément déclencheur à savoir un tragique accident qui a bouleversé sa vie durant son enfance. Cependant, il faudra s'accrocher pour croire à ce terrible basculement qui va le retourner contre les gens qui l'aimaient. Bref, c'est la descente aux enfers d'un loser.

Le mythe du super héros prend un sacré coup car c'est la version bad du jeune qui découvre qu'il a des pouvoirs. Le récit demeure captivant jusqu'à la fin. C'est un one-shot qui se lit très bien.
Je terminerai par cette citation qui est mon credo : La loose attitude, c’est la poule, qui déplumée, attend sagement qu’on la tue pour la mettre au four. La win attitude, c’est la même poule qui continue de courir, même après qu’on lui a coupé la tête…

Nom série  Survivants  posté le 10/02/2011 (dernière MAJ le 19/09/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est franchement un très bon premier album qui nous plonge tout de suite au coeur de cette intrigue. Pour un début en la matière, c'est parfaitement réussi avec une présentation du groupe efficace. On sait que Léo a rarement déçu ses lecteurs. Je pense que la suite sera une grande montée en puissance. Cela m'a d'ailleurs rappelé la série Lost par bien des aspects. J'ai pris réellement du plaisir à lire cette nouvelle aventure que je conseille vivement à ceux qui ont aimé les mondes d'Aldébaran.

J'aurais cependant quatre bémols à formuler en ma qualité de fan mais disposant d'un avis éclairé :

Il y a peu de flores et de faunes vraiment extraordinaires alors que nous sommes sur une planète étrangère. Pour l'instant, cela ressemble trop à la terre de l'époque des dinosaures. C'est pourtant la marque de fabrique de notre auteur de science-fiction préféré. Où sont donc passé ces animaux étranges et inquiétants?

Par ailleurs, on sait qu'on va mettre l'accent sur une héroïne sachant bien manier les armes à savoir la belle Manon. C'est un peu le pendant de Kim mais version blonde platine tout de même ! Cependant, je trouve que l'accent est plutôt mis sur Max et Alex qui est également le narrateur. Cela me rappelle que Marc tenait également le haut de l'affiche dans Aldébaran avant d'être détrôné par l'agaçante et pulpeuse Kim.

Je suis également surpris par la tournure de certains évènements. Quand on rencontre des extraterrestres aussi charmants, je ne comprends pas que ces derniers ne font pas de l'accompagnement jusqu'au bout pour mener à une destination car visiblement, ils en avaient les moyens techniques ! Il n'y a aucune explication donnée par l'auteur alors que cela saute pourtant aux yeux. Pour ma part, je n'irais jamais me balader dans une jungle hostile au risque de ne plus être un survivant mais un mourant en sursis. Mais bon, dans l'ensemble, le récit est plutôt bien construit.

Enfin, l'auteur ne se creuse plus les méninges pour nous donner un sous-titre par album de depuis sa série Antarès. C'est dommage d'intituler avec sobriété "épisode 1".

En conclusion, une très bonne série à découvrir grâce au talent de conteur de l'auteur qui nous surprendra toujours!

Après lecture de l'épisode 2 :
Ce tome est surprenant à plus d'un titre. On assiste enfin à l'émergence de Manon comme la meneuse du groupe de rescapés. Il y aura également une réelle surprise de taille qui va changer toutes les données du récit. C'est plutôt audacieux car complètement inattendu au détour d'une case. On aura également droit à des réponses à certains des mystères laissées en suspend dans le premier tome. Cette nouvelle série sur les mondes d'Aldébaran mérite franchement le détour.

Après lecture de l'épisode 3 :
C'est un tome de transition où l'action a pratiquement disparu sauf dans les dernières pages pour relancer l'intrigue sur les mystères d'anomalies quantiques. On termine sur un gros cliffhanger qui nous donne envie de connaître la suite du style combien d'années ont encore passé ? Je me suis cru dans un soap movie pour jeune ado du genre Hélène et les garçons. Cela frise parfois l'indigestion ou le pathétisme. Je ne comprends pas cette orientation prise alors que c'est justement ce que les lecteurs reprochent à l'auteur. Le groupe se retrouve et c'est le moment des règlements de comptes amoureux. Cependant, la fin fait directement le lien avec les mondes d'Aldébaran. Cela gagne sans aucun doute en profondeur. Bref, en dépit de tout, cela reste passionnant à suivre.

Note Dessin: 4/5 - Note scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

Nom série  L'Homme de l'Année - 1431  posté le 16/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Qui a donc trahi Jeanne d’Arc, cette figure mythique de l’Histoire de France ? L’entourage du roi de France qui l’a laissé tomber et condamné au supplice par les Anglais souhaite se dédouaner de sa responsabilité en trouvant un coupable plus direct afin de ménager le bon peuple. Les sondages devaient être au plus bas parmi la population. Bref, il fallait réagir.

L’enquête sera confiée à deux hommes autrefois proches de la pucelle qui vont mener leur enquête. Le résultat sera assez surprenant et pas assez crédible au vu de la position de ce protagoniste sans vouloir en révéler davantage.

Je n’ai clairement pas aimé le dessin beaucoup trop sombre. Fort heureusement, la lecture de ce récit a été assez fluide. On arrive bien à cerner les péripéties et les rebondissements de cette enquête. L’idée est plutôt originale. Dommage que la forme n’y soit pas.

Nom série  L'Homme qui assassinait sa vie  posté le 15/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
L’homme qui assassinait sa vie est une sorte de malade mental qui tire sur tout ce qui bouge ou plutôt sur tous les êtres qu’il côtoie dans sa vie. Le récit est trop noir et trop glauque pour une petite âme comme la mienne. J’ai littéralement détesté ce récit qui constitue une sorte de road-movie descente aux enfers concernant deux paumés. On n’oubliera pas la vulgarité dans le dialogue afin de conférer une certaine atmosphère grivoise à ce récit pour mâle dominant. Bref, un concentré de tout ce que je déteste. Un polar jubilatoire pour les uns, un désastre absolu pour les autres.

Nom série  Retour au Congo  posté le 15/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La couverture est affligeante, le récit l’est également ! Je me pose la question comment en 2014 peut-on produire ce genre de récit qui passe totalement à côté de la modernité et qui utilise des ficelles aussi grosses. Bref, un vrai foutage de gueule ! Mais bon, l’auteur est une pointure qui a ses adeptes. Vous aurez compris qu’il ne trouve pas grâce à mes yeux car il ne fait aucun effort d’originalité reposant sur ses acquis.

Même les péripéties de cette histoire ne sont pas crédibles. Il y a une naïveté aussi déconcertante que le Tintin au Congo. C’est une lourdeur à toute épreuve. Mon avis est sans appel : à jeter car sans intérêt ! Mais respect pour l’œuvre, l’auteur etc…

Maintenant, je vais faire un effort pour accorder gracieusement 2 étoiles car c'est tout de même lisible. En effet, il existe des oeuvres totalement hermétiques à une lecture plaisante. Ce n'est quand même pas le cas en l'espèce malgré tous les défauts.

Nom série  Narcisse  posté le 15/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Narcisse est l’histoire d’un moussaillon qui est sous l’emprise de l’appel de l’Océan. Oui, en effet, certains hommes sont attirés comme des aimants par un appel. Cela peut être celui de la montagne, des profondeurs, des femmes ou de la mer.

En l’occurrence, vous avez un gamin de 14-15 ans qui dit à son papa et à sa maman qu’il veut partir sur un navire pour découvrir le monde et c’est chose faite. Vous me direz que les parents voulaient se débarrasser de lui et ben non, même pas ! Question authenticité des sentiments, il faudra repasser.

Pour le reste, le récit demeure classique. Il passe de navire en navire avant d’être abandonnée sur une île déserte. Là encore, il s’agira de survie en milieu hostile. Il n’y pas de surprise notoire dans le scénario assez linéaire. Les auteurs auraient dû sans doute insister un peu plus sur la psychologie du personnage mais là encore, il y a des choses plus importantes à mettre en avant.

Le résultat : un récit de plus manquant d’originalité mais qui est assez consistant pour assurer au minimum. Pas mal, satisfaisant. On aurait aimé plus d’audace.

Nom série  L'Hérétique  posté le 14/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'hérétique n'est pas une histoire de religion, le titre est trompeur. Non, il s'agit du nom de la petite embarcation du Dr Alain Bombard qui a mené une expérience en Méditerranée puis dans l'océan Atlantique qui aurait pu lui couter la vie. Il s'agissait de devenir un naufragé volontaire et d'étudier les conditions de survie d'un homme en mer.

Il faut dire que ce genre de récit me plaît. A l'époque, Alain Bombard avait prouvé qu'il est possible de survivre pendant 65 jours. Au début de cette année 2014 soit 64 ans après cette aventure, on a appris qu'un naufragé avait dérivé pendant 13 mois dans l'océan Pacifique parcourant plus de 12.500 km entre le Mexique et les îles Marshall. Là encore, les spécialistes avaient crié à la supercherie. Et pourtant, le récit de cette odyssée a été corroboré par les experts.

Pour en revenir au témoignage du Dr Bombard, il est complet et ne cache rien de la vérité. J'ai trouvé une justesse de ton qui accrédite l'authenticité du récit. Bravo à ce jeune auteur qui a réussi pour sa première oeuvre à nous faire partager l'expérience de cet homme épris d'aventures et d'océan !

Nom série  Le Printemps des quais  posté le 14/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est l'histoire d'un film qui a été censuré pendant plus de 30 ans en France car il montrait les conditions de vie des dockers, les manifestations et les grèves ainsi que les CRS qui voulaient mettre fin à ce conflit. Bref, cela a été jugé contraire à l'ordre public.

On suit le parcours de ce réalisateur qui était d'abord un instituteur. C'est clairement militant mais cela montre également les désillusions de certains communistes. N'oublions pas que certains étaient entrés dans la résistance au moment de l'Occupation nazie.

La lecture sera parfois difficile car les auteurs n'ont pas su rendre une fluidité d'ensemble. Trop de faits et de détails certes intéressants avec malheureusement une narration parfois maladroite. Une rigueur qu'il aurait fallu respecter.

Au niveau du dessin, c'est une pure merveille. Marseille n'a jamais été aussi bien dessinée notamment son vieux port. On apprend également la disparition de l'un des plus vieux quartiers de Marseille qui fut dynamité par les allemands en 1943. Il s'agissait du quartier Saint-Jean. Bref, à travers cette chronique, on a l'impression de revivre l'histoire de cette ville. Avant le printemps arabe, il y a eu le printemps des quais dans notre pays.

Nom série  La Cellule  posté le 14/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avoue ne pas avoir compris cette oeuvre. Je m'attendais à du fantastique mais nous sombrons plutôt du côté d'une maladie psychologique suite à une séparation de couple. C'est tout simplement un récit dramatique que j'aurais allègrement ranger dans le roman graphique au risque d'induire en erreur le lecteur.

Pour le reste, ce n'est pas le dessin qui m'a dérangé mais plutôt le manque de clarté au niveau de l'intrigue notamment vers la fin. J'avoue ne pas avoir fais le lien entre les expériences sur les souris et le cobaye humain. Une réussite pour les uns, une déception pour les autres. A comprendre !

Nom série  Homeland Directive  posté le 11/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Homeland Directive n’a rien à voir avec la série du même nom. Pourtant, il y a quelques éléments du décor comme la maison Blanche, la CIA, la menace terroriste. Il s’agit surtout de contrer la menace d’un virus qui commence à tuer les habitants des Etats-Unis par transmission sur le billet du dollar. Ils vont tous mourir car ils manipulent le dollar ! Bref, c’est un thriller basé sur une épidémie.

Le graphisme peut changer totalement d’une page à l’autre pour montrer différentes facettes. J’avoue avoir nettement préféré la partie colorisée.

Au niveau du scénario, cela se laisse lire mais je n’ai jamais trépigné. Il manque une certaine saveur, une certaine consistance qui nous fait nous intéresser au sort des différents personnages. Le thème est intéressant comme il s'agit de la sécurité publique dans un contexte post-11 Septembre.

Reste que j’ai bien aimé la citation du président Benjamin Franklin sur le fait que lorsqu’on sacrifie une liberté fondamentale sur l’autel de la sécurité, on ne mérite ni la liberté, ni la sécurité. Une citation qui est toujours d’actualité. A noter que ce personnage célèbre est sur les billets de 100 dollars. Cela tombe bien ! Une lecture qu'on pourra également conseiller le 11 septembre.

Nom série  Big Crunch  posté le 11/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n’ai pas du tout accroché au récit, ni au graphisme de cette œuvre entre le manga et le comics. Je conçois que des auteurs ont certainement beaucoup travaillé à son élaboration.

Cela passe ou cela casse en ce qui me concerne. Quand c’est bon, je le sens. Le contraire est également vrai. Je n’arrive pas à trouver de la grâce dans le dessin. Je n’arrive pas à m’intéresser à cette histoire de super héros tournant autour d’une bande de jeunes parisiens.

Je suis hermétique en étant pourtant de nature très ouverte. Bref, cela ne le fait pas. Je lis sans doute beaucoup trop d’œuvres mais cela me donne de l’expérience. Quand on a le choix, on passe aisément à autre chose.

Nom série  Le Tirailleur  posté le 08/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le tirailleur serait la bande dessinée idéale pour ceux qui sont un peu racistes au point de penser que les aides sociales partent à leur dépend pour certaines catégories de population stigmatisées. Ils ont oublié que certaines personnes ont été enrôlées de force pour sauver la mère patrie. Lorsqu’on voit ce qu’ils ont eu en retour, j’éprouve de la honte pour mon pays.

Par ailleurs, c’est une histoire vraie et il y a lieu de penser qu’elle concerne des milliers d’individus provenant des anciennes colonies et qui ont connu le même sort. Bref, cette bd apporte un éclairage différent par rapport à un problème bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Par rapport à la bd, le ton sonne juste. Il y a de la retenue. Bref, l’humanisme transparaît. Il n’y a pas de fausses notes. Cela donne une certaine crédibilité au récit. Le difficile exercice est réussi.

Nom série  Gipsy  posté le 08/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Gipsy est une bande dessinée conçue pour divertir en prenant un personnage charismatique qu’on va apprendre à découvrir. Il est vrai que la première scène démontre un sombre crétin mais au grand cœur. La suite sera un peu plus complexe.

J’ai bien aimé la vision de ce monde futuriste où les avions vont disparaitre à cause du trou dans la couche d’ozone laissant la place à une immense autoroute parcourant le monde. Cela fait penser un peu au transperceneige. Les idées de cette société d’anticipation sont parfois excellentes.

Mon dessinateur favori est aux commandes. Le dessin est franchement très bon. Les décors tout comme les personnages sont maîtrisés. Point de difformité hideuse ! C’est ce qui fait sans doute toute la différence. Certains dessinateurs devraient sans doute en prendre de la graine.

Pour le reste, tout en place pour passer un bon moment de détente même si parfois cela ne vole pas très haut. C’est classique dans l’approche mais cela reste divertissant. C’est pour cela que l’on va aimer ce Gipsy.

Nom série  Succombe qui doit  posté le 08/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n’ai pas aimé ce récit fort décousu qui ne m’a procuré aucune joie de lecture avec ses ingrédients fort classiques. Ce polar âpre fait dans la violence et un langage peu châtié. Le déferlement de violence entre abrutis et mafioso n’a jamais été ma tasse de thé. Le dessin déforme volontairement le visage des personnages pour souligner un peu plus leur douleur ou leur colère. Certains lecteurs seront sans doute charmés et il en faut pour tous les goûts. Cependant, cela se fera sans moi et c’est sans regret.

Nom série  Servitude  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 03/09/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On a là une excellente bd médiéval-fantasy à la fois au niveau du dessin que du scénario. Ce premier tome pose les bases complexes d’un monde imaginaire passionnant (mise en place de personnages charismatiques et des lieux avec un grand souci de réalisme et de crédibilité) avec une carte des royaumes, une mythologie, une chanson de geste qui ouvre l'album...

L’intrigue est d'emblée structurée et complexe. C’est l’élaboration d’un tel univers un peu au détriment de l’action qui m’a littéralement envoûté. Cette grande saga héroïque est prévue en 5 tomes. Il est question d'un univers où des Dieux, les fameuses Puissances, ont existé réellement et ont interagi avec l'homme tant pour son bien que pour leur propres aspirations.

L'époque charnière mise en scène dans "Servitude" est celle où l'humanité devenue adulte est sur le point de se séparer définitivement de cette tutelle divine. Un nouvel âge s'annonce : est-ce la fin ou le début de la servitude ? Bref, Servitude est une excellente surprise car somptueux et passionnant.

Que dire du dessin également ? Une qualité du graphisme extraordinaire réalisée par des couleurs directes monochromiques. On observera une parfaite sobriété des effets, une mise en couleur sépia inventive ainsi qu'une recherche esthétique permanente. Au final, nous avons une réussite esthétique des planches et de magnifiques couvertures également. La grande classe !

Le second tome va encore plus loin que le premier dans une approche totalement différente car le lecteur est véritablement infiltré dans le camp des ennemis à savoir celui des Drekkars. C'est un véritable coup de génie car on va au-delà de l'aspect bien contre le mal. On se rend compte que la réalité est bien plus complexe qu'il n'y paraît ...

Le troisième tome va revenir sur l'intrigue laissée en suspend à la fin du premier tome. Le roi Garantiel doit mener une bataille décisive aux portes d'une cité affranchie. Le coup de génie est de voir les différents protagonistes rencontrés dans les deux précédents tomes qui vont s'affronter. On devine également qu'un mystérieux ennemi tire les ficelles de toutes ces intrigues. On commence enfin à percevoir les tenants.

Je suis complètement abasourdi par tant de virtuosité au niveau du scénario et dans la complexité de l'univers ainsi crée. La qualité est réellement au rendez-vous même sur un plan graphique. On se met à se passionner par cette véritable mythologie digne des plus grandes légendes féodales. C'est tout simplement somptueux car intelligemment rythmé et impeccablement maîtrisé.

La lecture du 4ème tome m'a fait légèrement changer d'avis (passage de 5 à 4 étoiles). Déjà, l'attente a été bien longue. On n'arrive plus à s'y retrouver tant l'univers de cette série semble complexe mais très riche. Je sais qu'il faut s'accrocher pour bien saisir tous les enjeux. Cependant, cela devrait se faire sans effort. Or, en l'occurrence, il faut en faire ce qui témoigne d'une lecture plutôt difficile. Le facteur plaisir en prend un coup. Cependant, cela reste une série d'une excellente qualité. La note culte est réservée à l'excellence absolue qui comprend certains critères. La fluidité du récit et l'harmonie en font partie.

Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Sixteen Kennedy Express  posté le 03/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sixteen Kennedy Express est une chronique de l’Amérique des années 60 au travers un adolescent qui découvre son premier amour. Le sénateur Robert Kennedy vient d’être lâchement assassiné comme son illustre frère. Le train transportant son cercueil va passer par la petite ville où vit notre garçon qui souhaite lui rendre hommage. Il ne se passera pas grand-chose de vraiment intéressant.

A peine, certains thèmes comme le racisme seront évoqués. Il n’y a pas d’approfondissement psychologique. A la fin, la lecture apparaît comme un peu stérile. Il manque du rythme, de l’énergie et un gramme d’intérêt. Bref, l'émtion ne passe pas vraiement. Reste un graphisme brouillon un peu spécial qui donne un certain cachet.

On glosse encore sur les désillusions du rêve américain, la première puissance économique depuis plus d'un siècle. Et si nous parlions du rêve français ? Ou celui des russes ou des nords-coréens ? J'en ai un peu marre de lire la même rengaine sur les USA...

Nom série  Lâcher prise  posté le 02/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avais déjà lu de la même auteure "Seules contre toutes" dont le titre induisait une espèce de victimisation. C’était fort excusable au vu du passé tragique et du vécu autobiographique à travers la fuite des juifs face au régime nazi. Désormais, Miriam Katin doit se faire à l’idée que son fils puisse vivre à Berlin en obtenant également la nationalité hongroise. Berlin, le siège de la solution finale…

Ce n’est pas facile pour elle d’accepter cela au nom du passé car elle le vit comme une trahison. Or, Berlin a beaucoup changé et il ne faut pas rester sur ses préjugés. Ce one-shot raconte tout ce parcours difficile pour pardonner au peuple allemand. Lâcher prise est un peu dans la continuité de sa précédente œuvre. Point de haine et un ton bon enfant.

Le dessin crayonné naïf et vif est toujours aussi agréable. Le propos va se concentrer sur l’époque contemporaine tout en distillant des informations plutôt intéressantes sur le passé. On regrettera cependant le manque de cohérence de certaines scènes comme si on assemblait des choses qui n’ont rien à voir. Bref, un peu de fantaisie…

Au final, un récit intime qui se tient et qui constitue un témoignage sur un aspect méconnu du traumatisme subi par ce peuple. C’est une sorte d’expiation et de réflexion introspective où l’on ne retiendra que du positif.

Nom série  Le Captivé  posté le 01/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est le récit d’un cas psychiatrique assez intéressant et plutôt méconnu. C’est une histoire vraie ce qui donne un caractère authentique à ce récit mettant en scène un patient et son docteur. Il est vrai que je ne connaissais pas ce type de pathologie qu’on surnomme « le captivé ». Le cerveau et son dysfonctionnement peuvent jouer de mauvais tours...

Le dessin en noir et blanc est correct car il joue sur les nuances. Par ailleurs, la lecture a plutôt été agréable. Par contre, au niveau de l’action, cela ne sera guère captivant et c’est le moins qu’on puisse dire ! Bref, c’est un peu plat.

Les fans des maladies mentales pourront bien entendu y trouver leur compte. Les autres observeront avec un certain détachement. Cela reste malgré tout une histoire à découvrir.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 172 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque