Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3679 avis et 548 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  3D Matérial  posté le 18/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est le genre de manga typiquement féminin de l'étudiante amoureuse dans un monde contemporain où mes valeurs traditionnelles s'estompent face au consumérisme et au capitalisme. On sombre dans une espèce d'intimisme ayant pour cadre la mésestime de soi des adolescentes en souffrance.

Nous avons droit au portrait de trois jeunes nipponnes en quête d'identité. Il n'est pas certain que cela intéresse nécessairement les filles européennes qui réagiront d'une autre manière aux situations présentées. Si la première histoire se laisse lire, les deux autres récits sont un peu insipides.

On est tout de même très proche de la légèreté des shojos même si celui-ci se donne un genre particulier. On évite tout de même l'underground ou la facilité des titres et images racoleuses. J'aimerais tout de même voir une oeuvre plus mâture car les dialogues m'ont littéralement assommé. Tiens, tu me passes ton rouge à lèvre ?

Nom série  Ronces  posté le 12/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m'attendais à beaucoup mieux à la lecture de ces deux tomes car le début était prometteur. Pour l'instant, mon avis est un peu mitigé. On voit qu'il y a un véritable tournant dans l'histoire à la fin du premier tome. Le second nous entraîne dans une sorte de mythologie un peu forestière dans le genre des Ents du Seigneur des anneaux.

Du coup, on se perd un peu par rapport à ce polar dans un monde futuriste qui est visuellement assez réussi. On sent à plein nez la morale écologiste qu'on va nous assainer. Espérons que le dernier tome sortira des sentiers battus. Le comble pour un arbre !

Nom série  Le Village qui s'amenuise  posté le 12/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Non, je ne suis décidément pas adepte de ce genre de satire sociale qui utilise une idée relevant de l'absurde pour justifier je ne sais quelle théorie fumeuse. Le ton est résolument celui de la farce ou de la critique moqueuse sur un sujet typiquement campagnard.

Pour autant, la lecture a été plutôt très agréable. On suit assez facilement les péripéties de chacun des personnages qui s'entrecroisent dans un balai infernal. Je crois que c'est le manque de visibilité par rapport à l'idée exprimée qui pêche dans cette oeuvre sans prétention.

Nom série  Bjorn le Morphir  posté le 11/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le premier tome nous plonge dans l'ambiance des légendes nordiques et notamment vikings. La première partie est celle d'un groupe coincé dans une maison ensevelie par la neige. Ils vont se sortir de cette situation de façon un peu miraculeuse. On ne sait pas grand chose de l'ensemble des protagonistes. Il y aura pourtant ce petit garçon qui va apprendre à manier l'épée dans un rêve et qui va enfin se révéler comme un guerrier d'exception. Bref, tout ceci est un peu étrange et concourt à une atmosphère bien singulière.

Il y a des scènes assez crûes mais, pour autant, c'est un style assez enfantin. Il y a comme une espèce d'ambivalence qui joue sur plusieurs tableaux à la fois. Le second tome n'a que très peu de liens avec la fin du premier. On va vivre une véritable épopée sous forme de mission un peu suicide. Cela sera l'occasion de vivre pleinement une grande aventure dans un univers typiquement d'héroic fantasy. On ne s'ennuie pas une seule seconde mais cela reste assez classique dans l'ensemble. Par ailleurs, le dessin ne sera pas le grand point fort. Qu'importe car l'amusement sera au rendez-vous surtout pour les plus jeunes !

Nom série  Bakuman  posté le 11/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il a fallu 2 ans aux auteurs pour digérer le phénoménal succès mérité de Death Note. Ils nous reviennent avec une série qui ne fait pas dans le même crédo. C'est forcément bien d'avoir une démarche totalement différente. On reconnaîtra tout de même la patte des auteurs !

C'est également intéressant de voir l'évolution d'un mangaka et d'être dans les coulisses de la création d'un manga sous tout ses aspects. Visiblement, on les cherche même jusqu'au collège. Plus on est jeune, plus on a de chance de réussir. Je n'ai pas trop aimé la mentalité du héros qui lie son histoire d'amour à sa réussite professionnelle.

C'est présenté comme un aspect romantique et je dois dire que je m'interroge sérieusement sur une telle moralité basée sur l'obsession. Bon, il y a également de bonnes valeurs comme l'amitié qui est un gage de dépassement de soi pour vaincre les difficultés dans ce milieu hautement concurrentiel.

Pour le reste, le talent y est avec un dessin de qualité loin des fameuses caricatures du genre. C'est dommage que le public visé soit ceux des adolescents et des jeunes adultes bien que les attardés peuvent également y trouver leur compte. A découvrir pour ceux qui s'interressent au concept de création d'un manga.

Nom série  Elinor Jones  posté le 08/05/2010 (dernière MAJ le 11/09/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai été un peu fâché avec Algérisas sur le fait qu'elle ne termine pas son excellente série Candélabres malgré le fait qu'elle clame depuis deux ans sur son blog que c'est pratiquement prêt. On se demande même si elle n'aurait pas des démêlés avec Delcourt son éditeur qui empêcheront la parution de ce dernier opus. Du coup, je voulais savoir si c'était cette nouvelle série qui lui prenait également toute son énergie. Est-ce que cela valait le coup ?

La réponse à cette question existentielle sera positive. J'ai bien aimé Elinor Jones qui nous fait entrer de plein pied dans une famille prestigieuse de grands couturiers à savoir les Tiffany à l'époque de l'Angleterre de la Reine Victoria.
Pour autant, je sais que cette série s'adresse en particulier aux filles qui rêvent de robes et qui ont vu déjà la trilogie des Sissi une centaine de fois. C'est le monde des grands bals avec des vêtements de rêve. Je ne suis pas un lecteur catégoriel. Je ne me dis pas "ouais, c'est une bd de gonzesse ou de mec". Je crois qu'il faut aller au-delà de ces a priori pour apprécier véritablement l'essence et l'âme de cette série.

Les dessins de type manga m'ont fait penser à la toute première série de mon enfance à savoir Candy. C'est clair qu'il y a de la nostalgie par rapport à cela. Je n'y peux rien mais cela me plaît. J'ai véritablement envie de connaître la suite de cette saga au rythme des bals des 4 saisons.

Le premier tome ne se termine pas vraiment en apothéose mais il répond clairement à certaines questions. Le second se poursuit mais n'arrive pas à monter en intensité malgré un drame légèrement bâclé. On sait que cela sera une trilogie mais il manquera toujours une saison pour terminer le bal...

Au final, on ne peut que succomber par autant de grâce et de charme ! C'est certes typiquement féminin mais heureusement d'ailleurs !

Nom série  Candélabres  posté le 21/02/2007 (dernière MAJ le 11/09/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai découvert cette série bien tardivement car elle figurait notamment dans les immanquables de ce site. Verdict ? Une réussite incomparable au niveau d’un scénario original qui nous tient vraiment en haleine (bien que cela m'a un peu rappelé l'excellent film "entretien avec un vampire"). J’ai dévoré les 4 tomes d’un coup dans la foulée tant c'était prenant.

Chacun des personnages est doté d’une psychologie qui lui est propre. On suit véritablement leurs évolutions, leurs doutes et leurs songes notamment celui de Paul, jeune handicapé qui ne peut plus marcher à cause de sa moelle épinière, et qui va connaître un miracle en approchant un "candélabre". Mais, au fait, qu'est ce qu'un "candélabre"?

Un candélabre est une créature fantastique ayant l'apparence humaine, sorte d'esprit issu du feu et le maîtrisant. Ces candélabres interfèrent dans le quotidien des principaux personnages du récit notamment celui de Paul qui va se rendre compte qu'il a deux vies bien séparées : l'une liée à ses créatures fantastiques et l'autre à sa vie quotidienne. J'ai également apprécié ces scènes assez proches du huis-clos pendant un certain nombre de pages.

Progressivement, on va assister au "coming-out" de Paul notamment dans le 4ème tome. Le thème de l'homosexualité est traité sans esprit manichéen. Il y a quelque chose de véritablement audacieux dans cette oeuvre mais le message pourra être incompris par certains lecteurs ayant du mal avec certains schémas. Il faut faire preuve d'une véritable ouverture d'esprit sans tomber pour autant dans le politiquement correct à tout va. Ce n'est pas une bd commerciale "grand public".

J'ai vraiment aimé cette série. La véritable faiblesse de cette série viendrait plutôt du côté du dessin (notamment les traits et couleurs) qui reste cependant très correct et qui va en s’améliorant au fil des tomes. Je renonce cependant à lui donner la note culte tant que le dernier chapitre ne nous sera pas révélé. J'ai désormais de sérieux doute sur l'achèvement de l'oeuvre.

En effet, Algésiras n’a toujours pas terminé ce dernier tome. Elle a avoué qu’il n’est pas certain que Delcourt le publie. Diantre mais pourquoi ? Elle refuse d’en donner la raison en arguant que cela ne regarde personne. Même pas le lecteur qui a acquis les 4 premiers tomes ? Oui, il semblerait !

Note Dessin : 3.5/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4/5

Nom série  Gaza 1956, en marge de l'histoire  posté le 10/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout conflit armé quelqu'il soit est à proscrire. Il faudrait toujours trouver des solutions pacifistes pour le bien commun des peuples. Au-delà de ce constat bienveillant et presque utopiste, je dois bien admettre que les médias nous ont toujours donné que le seul point de vue des israéliens dont le peuple avait subi les pires exactions pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il y a toujours eu une espèce de sympathie liée à la compassion ce qui nous faisait fermer les yeux. Pour autant, ce conflit est l'un des plus compliqué et des plus insolubles qui puissent exister puisque la même terre est revendiquée par deux peuples que tout oppose. L'Occident avait clairement choisi son camp et ce, depuis le début.

C'est vrai que depuis la seconde Intifada, je m'étais posé de légitimes questions en voyant les destructions de maisons mené par un gouvernement belliqueux et irresponsable. Et s'ils avaient tort ? Bref, le doute s'est installé. On appelait toujours dans les médias les palestiniens de vulgaires terroristes qui se faisaient sauter par désespoir de cause dans les rues de Tel-Aviv. En lisant cette oeuvre, nous avons un autre point de vue qui m'a d'ailleurs convaincu personnellement. On n'a pas assez parler des exactions israéliennes comme celle de novembre 1956. Il est vrai que l'auteur fait un parallèle intéressant entre le passé et le présent sur la situation qui n'a finalement guère évolué dans la bande de Gaza.

Comme beaucoup d'entre nous, j'ignorais ce qui s'était passé. Ces exécutions sommaires de centaines de civils est consternante. Il n'y a aucune justification pour ces meurtres commis de sang froid devant des familles apeurées. C'est vrai qu'Israel, sous prétexte de défendre sa souveraineté nationale, applique la loi du talion. C'est franchement indigne d'une démocratie responsable. En tout cas, je ne partage pas ces valeurs. J'espère qu'un beau jour, il y aura un gouvernant assez visionnaire pour démanteler les colonies et laisser vivre tranquillement un peuple totalement opprimé. J'espère que viendra également le temps de la vérité et du pardon et qu'on pourra tourner la page de ce conflit qui n'a que trop duré.

On a reproché à l'auteur son manque de partialité. Cela me fait bien rire quand je vois que les médias ont clairement été d'un côté pendant des années et qu'ils se contentent désormais d'une simple neutralité. C'était extrêmement courageux de la part de Joe Sacco. Par ailleurs, il a mené un travail d'enquête journalistique basé sur une multitude de témoignages qu'il a trié sans compter les archives historiques sur lesquels il s'appuie. C'est l'une des oeuvres les plus marquantes et les plus instructives dans la démarche que j'ai pu lire. Ce n'est pas une réécriture de l'Histoire mais il rétablit de simples vérités au-delà de tout manichéisme.

Nom série  Asterios Polyp  posté le 08/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Rien que le titre me faisait peur. C’est une bd que je n’avais franchement pas envie d’aborder car elle me paraissait un peu inaccessible car hautement intellectuel. Il y a un florilège d’avis très positifs qui ont accentué le phénomène. Cependant, il existe des œuvres qui sont indispensables à la lecture comme en témoigne le grand prix obtenu à Angoulême cette année. C’est une bd phénomène qui apporte quelque chose de nouveau dans le paysage. Bref, un passage obligé.

Mes craintes n’étaient pas justifiées car la lecture s’est révélée facile et assez fluide. J’ai réussi à comprendre la portée philosophique tout en admirant une mise en page très imaginative et qui joue avec les formes et l’espace. On se rend compte que de petits détails et des sujets de conversations assez anodines peuvent prendre toute leur importance et notamment à la fin de ce récit. Bref, c’est du réfléchi.

C’est vrai qu’à force de magnifier les choses, on peut s’attendre à de l’exceptionnel. Or, cela ne sera pas le cas avec ce titre. Même l’émotion aura du mal à passer avec un personnage aussi froid et hautain que notre héros. On ne joue pas dans ce domaine mais dans une sorte d’étape supérieure ce qui repousse les limites. Bref, cela reste un excellent roman graphique à découvrir.

Nom série  Kochka  posté le 05/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C’est une drôle de BD que voilà ! A la fin de la lecture de ce diptyque, j’ai éprouvé un certain malaise car rien ne prédisposait à ce qui va se passer. Il est difficile de passer du comique au tragique sans crier gare. Là, ce n’est presque tout simplement pas croyable. Or ce manque de crédibilité ajoutera au malaise éprouvé qu’accentuent encore des couleurs chaudes face à la froideur des actes.

Même la présence du chat qui donne son nom au titre ne se justifie pas. Il n’y a pas de véritable ligne conductrice dans ce scénario. On suit une bande de joyeux lurons dans un Sud dévasté pendant la Guerre de Sécession. On en profitera pour admirer les marécages du bayou en Louisiane et rencontrer ainsi quelques beaux spécimens d’alligators.

L’ensemble n’est guère convaincant même si cela se laisse lire.

Nom série  Julia von Kleist  posté le 04/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela ne sera pas la première bd du genre qui nous raconte la montée du nazisme en Allemagne. J'apprécie par exemple la serie Amours fragiles dans la même veine.

J'ai eu beaucoup de mal à suivre le destin de l'industriel Ulrich Von Kleist tant il ressemble à Göring, son compagnon de la première guerre. Il y aura également l'émergence d'une troisième famille, celle d'un ouvrier d'usine qui est l'amant de la femme de l'industriel qui n'est autre également que son patron. Bref, voilà un peu le genre de grosses ficelles faciles à tirer pour les auteurs. Il se construit petit à petit une véritable saga dont on perçoit déjà les futurs drames.

On se rabattra sur la toile de fond historique qui nous montre l'émergence du nazisme dans une Allemagne en proie à la crise économique. Un scénario classique avec un dessin également classique. C'est un peu froid par moment.

Pour autant, ce récit peut avoir une valeur éducative voire pédagogique pour comprendre ce qui a pu bien se passer... et ce qui se passera peut-être un jour autre part grâce à l'incrédulité des masses. La démocratie peut accoucher du pire des maux.

Nom série  Le Perroquet des Batignolles  posté le 04/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ce n'est pas avec une immense joie que j'avise cette nouvelle série qui s'inspire directement des aventures de Tintin. Notre héros ici présent ne sera pas reporter mais preneur de son à Radio France. D'ailleurs, il ressemble à s'y méprendre au héros crée par Hergé et bientôt repris au cinéma par Spielberg. Autant surfer sur la vague !

Même le dessin respire la bonne école de la ligne claire. On rajoutera des dialogues avec des bulles tout aussi assommantes que dans les Blake et Mortimer et on sera servi ! Bref, le genre de chose qui me donne mal à la tête dès la première page. C'est vrai que cela gâche tout. Je ne vais pas m'éterniser : je n'aime absolument pas cela même si cela fait partie de la culture populaire. Je suis plutôt adepte d'une autre forme de lecture de BD beaucoup plus moderne dans son approche.

C'est inspiré à la base d'un feuilleton radiophonique diffusé en 1997 et 1998. Tardi a co-écrit cette histoire avec Michel Boujut. Le dessin est signé Stanislas avec ses couleurs ternes. J'ai franchement eu du mal avec cette association d'auteurs. La lisibilité était très réduite avec un plaisir de lecture au minimum ce qui explique ma sévère notation. Je ne serai pas étonné si d'autres lecteurs crient au chef d'oeuvre...

Nom série  Univerne  posté le 04/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Encore une déception liée à une enième uchronie censeé nous plonger dans un univers en avance sur son temps ! Pourtant, c'est très beau visuellement avec de magnifiques planches. Cela ne suffit pas à nous sauver de l'accuité d'un scénario essentiellement basé sur le génie de Jules Verne.

Il y a déjà une erreur de datation à la première page En effet, si l'histoire commence le 11 décembre 1851 et que Louis-Napoléon Bonaparte vient tout juste d'enterrer la Seconde République, il ne peut avoir été élu le 10 décembre 1948 ! Cherchez l'erreur... Le pire est que cela va se reproduire puisque la révolte des communards est située d'après nos auteurs en 1971 au lieu de 1871. C'est franchement pathétique de se planter aussi lamentablement d'autant que cette uchronie joue avec des évènements historiques. Encore une fois, c'est une réalisation bâclée qui a misé sur un effet de style steampunk. On peut se poser légitimement la question d'une relecture des planches avant impression. Bref, c'est truffé d'erreurs et je ne viens que de citer deux exemples précis.

Et puis, cela lorgne beaucoup trop sur le concept de la fameuse série Hauteville House. On ne va pas crier au plagiat mais l'effet de surprise est totalement dépassé. Le décors prend tellement le pas sur le reste que les héros sont inexistants. Du coup, suivre leur histoire paraît bien secondaire. On ne cerne absolument pas les enjeux. Oui, c'est encore une déception car nous avons là une BD mal construite mais bien emballée. Il ne faudra pas être dupe.

Nom série  Erma Jaguar  posté le 01/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je qualifierai cette bd de réellement pathétique. Mais qu'est-ce que c'est au juste ?
- C'est à mille lieux de ce que j'aime dans l'érotisme. On en a le souffle coupé !
- C'est d'une lourdeur absolue avec un dessin simpliste et grossier.
- C'est disgracieux avec une femme qui ressemble à un homme.
- C'est assez vieillot avec un côté absolument désuet.
- C'est parfois des situations complètement ridicules qui se prennent au sérieux.
- C'est également que de l'esbrouffe pour des effets qui tombent souvent à plat.
- C'est ennuyeux car on se lasse très vite du récit qui essaye de sauvegarder un ton littéraire.
- C'est l'anti-charme incarné.
Bref, c'est mauvais !

Nom série  Chroniques de l'ère xénozoïque  posté le 01/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ces chroniques partaient d’une bonne idée à savoir décrire le quotidien d’une société d’un futur post-apocalyptique. La catastrophe en question a eu lieu il y a déjà 400 ans ce qui aurait permit aux dinosaures de faire leur retour. C’est tout de même peu crédible et assez kitch dans l’ensemble.

Cependant, on verra des efforts de la part de l’auteur pour expliquer ce qui a conduit à tous ces dérèglements mais rien curieusement quant à la réapparition des dinosaures. Les petites histoires s’enchaînent assez bien et vont mener au rapprochement des deux héros aventuriers.

Comme dit, c’est toujours intéressant comme approche car dépaysant. Qui n'a pas rêver un jour de rencontrer un tyrannosaure au détour d'une ballade bucolique ? Pour autant, ces histoires me sont apparues bien fades par moment. Le temps a fait son œuvre en inventant de nouveau code scénaristique bien plus passionnant. Le dessin en noir et blanc dans le registre du comics quant à lui est tout à fait correct. Une bd à l’ancienne pour les amateurs du genre !

Nom série  Vell'a  posté le 31/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Vell'a est une bonne bande dessinée qui capte tout de suite l’attention. Il est question d’une belle héroïne au caractère bien trempé qui subit l’esclavage ainsi que la violence des hommes. Bref, il y a un message assez féministe à l’encontre d’une société barbare digne de Conan. Il est dommage que les péripéties soient assez répétitives, dans le genre elle est capturée puis elle s’échappe puis elle est à nouveau prise et soumise etc.

Par ailleurs, je trouve que l’histoire est assez mal introduite car on ne comprend pas réellement les enjeux. Par la suite, il y a plein de petites choses qui manquent de crédibilité. Pour autant, j’avoue avoir passé un excellent moment de lecture. J’aime assez de façon générale les séries qui mettent à l’honneur les femmes car elles sont plutôt rares. Et puis, cela change d’une héroïc fantasy conventionnel qui introduit un magicien et un groupe de combattants. On est dans un domaine plus sérieux.

Au final, c’est une série qui mérite d’être une fois lue mais qui ne restera pas dans les annales. Maintenant, elle se défend plutôt bien par rapport au genre car elle apporte autre chose. Elle aurait pu faire mieux, c’est certain également. Cependant, il ne faut pas bouder son plaisir.

Nom série  Les Fléaux d'Enharma  posté le 30/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je dois vraisemblablement être atteint du fameux syndrome du lecteur blasé. Il faut dire qu’après avoir tant lu de bd et de séries différentes, cela ne pouvait qu’être inévitable. Je deviens très exigeant avec le temps. En effet, cette série d’héroïc fantasy ressemble à toutes celles que j’ai lues et qui se rapproche de Lanfeust ou de la quête de l’oiseau du temps.

Nous avons là encore un magicien grand et élancé avec son chapeau ainsi qu’une troupe de joyeux combattants qui doivent accomplir une mission pour sauver un royaume en perdition. Il n’y a rien qui marque par son originalité. Les enchaînements ne sont pas réellement bien réalisés car on ne fait pas forcément le lien. Je dois également dire que les personnages ne sont pas réellement très charismatiques.

Pour autant, je dois admettre que la lecture a été plutôt agréable grâce à un humour assez présent. Cependant, le sentiment qui demeure est celui d’une énième quête qui n’apportera pas grand-chose au final. Objectivement, cela demeure satisfaisant.

Nom série  Mamma Mia  posté le 30/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce titre évoque pour moi la célèbre comédie musicale qui triomphe partout dans le monde depuis une dizaine d’années et qui reprend tous les succès du fameux groupe ABBA . N’empêche qu’après les Beatles, c’est le groupe qui a le plus vendu d’albums avec une bagatelle de 360 millions. Non, j’ai plutôt été déçu : ce n’était pas en relation avec cette musique kitch et entraînante.

On a plutôt droit à une chronique glorifiant encore les mafieux italiens exilés aux Etats-Unis durant la période de la prohibition. J’ai beaucoup aimé le graphisme mais beaucoup moins l’histoire. On est tout de suite assommé par des dialogues assez futiles qui n’ont pour but que de nous mettre dans l’ambiance des quartiers italiens. Je ne suis pas preneur car j’estime avoir été déjà assez abreuvé par ce genre de récits. Il me faudrait alors quelque chose de réellement original qui capte tout de suite mon attention. Cela n’a pas été le cas malgré un dessin qui avait tout pour plaire. De toute façon, la série a été abandonnée...

Bref, on préfèrera nettement la comédie musicale ou écouter les singles du groupe.

Nom série  Hamlet 1977  posté le 28/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet Hamlet 1977 constitue en effet une très bonne surprise pour moi. La couverture ne paye pas de mine et l'univers graphique n'est pas celui que j'apprécie le plus. Et pourtant, la qualité du dialogue de cette adaptation de l'oeuvre maîtresse de William Shakespeare va nous sauter à la figure. Décidément, cette collection KSTR de Casterman est pleine de ressources !

Il y a surtout une bonne idée à la base que celle de s'introduire dans le milieu des parrains de la mafia américaine où la vengeance fait toujours recette. Ce drame est l'un des plus beaux qui soit. Le trait en noir et blanc va à merveille dans cette ambiance rétro. L'exercice de style est réussi et ce n'était sans doute pas facile avec l'écueil de dénaturer le mythe.

On ne s'ennuiera pas une seconde en regardant une pièce de théâtre d'un nouveau genre car associée à la bd. C'est captivant à souhait. A découvrir !

Nom série  Manioka  posté le 28/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas aimé cette bd underground qui traite du pouvoir peu commun d'un dealer de drogues dans un monde futuriste où il y a d'un côté les villes protégées et de l'autre les ghettos environnants. L'action est censée se passer dans le futur mais le présent n'est guère éloigné de cette triste réalité.

Le dessin a certes des influences hip hop : encore faut-il apprécier les sonorités de ce genre musical. Bref, il y a un amalgame de tout ce que je n'aime pas d'ordinaire. On va même jusqu'à glorifier un héros philosophe mais cela reste une crapule de dealer. Je pourrais surmonter aisément tout ces obstacles s'il y avait un temps soit peu un scénario crédible. Or, ce n'est malheureusement pas le cas. Par ailleurs, les fautes d'orthographe s'accumulent. Je sais que j'en fais également mais je ne suis pas pro.

Les idées reprennent le fameux mythe de Dr Jekyll et Mister Hyde : rien de neuf sous l'équateur ! Pour autant, la reconstitution de ce décors urbain futuriste est visuellement intéressante grâce à des détails qui ne m'ont pas échappé. Associé à un bon scénariste, cet auteur pourrait sans doute décoller.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 184 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque