Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3468 avis et 507 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Alternative  posté le 29/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La mode actuelle est de faire des bds où le destin du personnage principal est différent selon qu'il choisisse une voie ou l'autre dans leur existence. Glénat n'inove pas vraiment avec ce dyptique tant cela ressemble déjà au concept de sa série phare Destins. Dans le même genre, il existe également la série Si seulement par un autre éditeur.

Là, il y a le contexte historique de la seconde guerre mondiale où le coeur du héros balance de la résistance au nazisme. L'histoire est plutôt conventionnelle et on aurait pu en attendre beaucoup mieux. A noter que le premier tome me semble mieux dessiné que le second. Cela s'explique par la différence de dessinateurs qui rompt encore une fois l'harmonie de l'ensemble.

Au final, on se demande également si le titre n'est pas trompeur. Y aura t-il vraiment une alternative ? Le destin nous joue parfois de sacré tours.

Nom série  Vacance  posté le 29/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une mère de famille plaque son mari et ses enfants sur un coup de tête pour vivre égoïstement une vie de luxure et de débauche. Voilà pour le succinct résumé. Là encore, ma première pensée ira pour les enfants qu'elle a sans doute accepté de faire et qui ont été abandonnés lâchement. Et je ne parlerai pas du pauvre mari désemparé. Je m'aperçois que le mot responsabilité semble avoir totalement disparu de certaines consciences dans une société ultra individualiste. Bref, ce ne sont pas mes valeurs !

Là encore, je ne suis pas obligé d'adhérer à ces vagabondages et parties de jambes en l'air. Qu'est ce que l'auteur voulait nous démontrer ? Une tentative de libération de la femme soumise ? C'est franchement maladroit. Je ne suis pas parvenu à accepter cette fuite et à entrer par conséquent dans le cheminement mental de cette femme.

Nom série  Tony Chu Détective Cannibale  posté le 28/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
En commençant la lecture de cette bd, j’ai eu véritablement envie de vomir. Cela ne m’était pratiquement jamais arrivé de ressentir un tel malaise. Je suis pourtant assez large d’esprit et tolérant mais pas assez visiblement pour approuver les méthodes policières de cannibalisme. Jusqu’où ira la dépravation humaine ? Jusqu’où ira cette surenchère dans le voyeurisme et le sensationnalisme ? Je crois qu’avec cette bd, on vient de franchir une limite à ce qui m’apparaît personnellement comme insupportable.

Après les séries TV Les experts, Médium et surtout Mentalist, on a eu droit à des justiciers qui avaient un certain talent ou un sixième sens à découvrir les criminels et à résoudre les affaires les plus sordides pour le bien de la communauté. Nous voilà que dans le même état d’esprit, les auteurs nous pondent un détective plutôt sympathique qui a le pouvoir d’élucider les crimes en mangeant tout simplement les victimes. Je suis désolé mais cette idée même m’est totalement insupportable et dégoutante dans son principe. Oui, j’ai éprouvé une réelle aversion car je refuse tout simplement d’accepter cette norme. Que des gothiques morbides ou des originaux l’acceptent, je n’en ai cure. Pour moi, c’est trop surtout qu’aucune miette ne nous sera épargnée.

Maintenant, la série est bien dessinée. Les actions et les rebondissements ne manquent pas. Cela aurait pu me plaire si j’avais pu passer le cap. Je me rappelle que le pire film dans ma vie a été Hannibal Lecter. Comment pourrais-je alors apprécié cette bd qui bafoue les valeurs humaines fondamentales et sacrées ? Je n’arrive pas car je considère que les humains ne sont pas des animaux qui se dégustent avec délectation. Et même s’il s’agit d’agir pour le bien de la société. Créer une brigade spéciale de gouteurs, mais on aura tout vu! Vous marchez réellement ?

Voilà, je sais que cet avis ne sera pas au « goût » de tout le monde mais je ne pouvais pas consciemment laisser passer cela. Il doit exister des limites pour ne pas choquer. C’est vrai que d’un individu à l’autre, les normes et les valeurs ne seront pas les mêmes. La liberté d’expression peut aller très loin. Cependant, en l’espèce, les auteurs n’ont fait que dans une espèce de surenchère que je juge inacceptable pour ma propre conscience. On pourrait me rétorquer que j’ai alors le choix de ne pas lire cette œuvre. Certes. Cependant, quand on est dans un jury pour un concours de la meilleure bd, on n’a pas vraiment le choix ! Et puis, je ne pouvais pas me douter de ce qui m’attendait. Fort heureusement, ce site me permet de prévenir les lecteurs dans quoi ils mettent les pieds. En tout cas, cela ne sera pas dans le plat du jour !

Nom série  Faire le mur  posté le 27/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Faire le mur est l’une des premières bd qui aborde la question palestinienne en me montrant leur point de vue. Il est vrai que jusqu’à une période récente, abreuvés par les médias occidentaux, je croyais naïvement que c’était des terroristes qui voulaient détruire l’état d’Israël. Je ne voyais qu’un monde bipolaire : les méchants contre les gentils. Durant la Seconde guerre mondiale, c’était même très facile de faire ce partage manichéen. De même pendant la guerre froide. Et puis et surtout, les juifs avaient bénéficié de la compassion mondiale liée à la découverte de l’holocauste. Tout le monde avait marché …

Cette lecture n’aura pas été inutile car elle ouvre véritablement les yeux sur ce conflit qui s’éternise depuis plus de 60 ans. Actuellement, la population palestinienne est brimée et parquée autour d’un mur honteux censé protéger des colons. Le mot est lâché : il s’agit bien d’un vaste programme de colonisation. Quel serait alors le prochain stade ? L’extermination de tout un peuple ? Il est vrai que depuis quelques temps, la position des gouvernements occidentaux s’est infléchie. Ce n’est manifestement pas assez pour éviter cet apartheid d’un nouveau genre.

Alors, oui, j’aimerais vivre sur une planète responsable qui éviterait toute forme de conflit. Cela serait le meilleur des mondes. Il faut bien admettre que cette utopie n’existe malheureusement pas. Faut-il alors bien choisir son camp pour ne pas se tromper ? Certainement. Une autre attitude consisterait à les renvoyer les uns comme les autres le dos au mur. Etant moins mâture, j’en avais marre d’entendre parler du Moyen-Orient à la TV ou à la radio. Cela m’harassait littéralement. Je me disais qu’en France, juifs et arabes arrivaient bien à vivre ensemble dans une apparente harmonie, pourquoi cela ne serait-il pas le cas là-bas ? Alors, peut-on mettre sur le même pied d’égalité oppresseur et opprimé ? Je ne le pense pas. Cela serait une manière d’éviter de voir le problème en face et de préférer la fuite en ne prenant pas position. Cependant, il faut toujours avoir en tête qu’un opprimé peut se révéler un jour un puissant agresseur. Rien n’est facile en ce bas monde.

Et puis, il ya ce mot qui cache bien des réalités différentes : terroriste. Depuis un certain 11 Septembre, il y a eu une croisade à travers le monde pour faire la chasse aux terroristes. Du coup, les Etats ont utilisé ce mot pour mâter toute rébellion qui était gênante pour la pérennité de leur régime. C’est encore le cas de nos jours avec toutes les dictatures à travers le monde. Un terroriste tue aveuglément des civils. C’est ce qu’on leur reproche essentiellement. Cette bd va nous apporter des éléments de réponse même si le postulat de base demeure le fait qu’on doit condamner toute forme de terrorisme. Encore une fois, on n’est pas dans le meilleur des mondes !

Je dois bien avouer que la démonstration a été plutôt convaincante. Je ne me transformerai pas en combattant de la liberté pour autant, rassurez-vous ! L’œuvre est plutôt mal dessinée mais ce n’est pas ce qui compte en l’espèce. Il y a une narration qui nous prend tout de suites par les tripes et qui nous emmène sur un terrain insoupçonné. J’ai essayé de croire que cela se voulait objectif. Cela ne sera pas le cas notamment pour certaines affirmations qui sont fausses après vérification.

Cependant, le témoignage de ce jeune palestinien est touchant car il ne fait pas dans la charité ou la compassion à deux balles. J’ai eu la vision qu’avec des gens de bonne volonté des deux côtés, il était possible de construire une paix durable dans un Etat qui les engloberait en respectant leur particularisme et leur culture. A mon sens, la fausse route a été de croire qu’une même terre pouvait regrouper deux Etats différents. On peut toujours avoir de l'espoir d'un monde meilleur ! Cette oeuvre y contribue en tout cas !

Nom série  L'invitation  posté le 26/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’invitation est la meilleure bd sur le thème de l’amitié que j’ai pu lire depuis Les Ensembles contraires de Kris. On se pose quelques fois la question sur quel ami on pourrait vraiment compter dans les moments les plus difficiles de notre existence. Chacun a sa vie avec son train-train quotidien. On n’aime pas généralement gérer les problèmes des autres dans notre société hyper individualiste. C’est le règne du chacun pour soi.

Aussi, ce thème et l’idée centrale de l’appel téléphonique pour le coup de la panne m’a bien séduit. La manière d’amener les choses est également très réussie car le lecteur sera surpris par l’évolution du scénario entre les deux personnages principaux. Il y a une réelle maîtrise de la part de l’auteur. Le dessinateur ne s’est pas trop mal débrouillé non plus.

A trop tirer sur la corde pour tester l’amitié, elle finit par casser. On peut en faire l’amère expérience. On peut être également très déçu par des personnes qu’on croyait être nos amis. Une amitié, cela s’entretient également. Il faut partager des moments avec eux même si on vit en couple. Bref, toutes les problématiques liées au thème sont présents pour une réflexion personnelle approfondie au-delà d’une agréable lecture.

Nom série  Mariko Parade  posté le 25/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je constate avec regret que les oeuvres de Frédéric Boilet ne sont pas très estimées sur ce site, de même que celles de son actuelle compagne Aurita Aurélia (Fraise et Chocolat). C'est dommage car ses oeuvres sont pourtant purement mâtures et franchement adultes. Ce n'est pas de la bd d'action mais d'impression. Sont-ils alors des auteurs incompris ? Je me pose sérieusement la question de ce qui peut déranger alors que le talent explose ...

En l'occurence, Mariko Parade raconte la fin d'une romance entre un mangaka français et sa petite amie japonaise qui est également sa muse. Une fleur n'est jamais aussi belle lorsqu'elle est sur le point de fâner. Chez les japonais, il y a plus fort que l'amour : le déclin de l'amour. C'est ce sentiment que nous livre l'auteur à travers son expérience personnelle.

Encore une fois, j'ai retrouvé une relation vraie, parfois osée mais toujours charnelle. C'est un traitement tout en délicatesse qui en fait son charme. Il y a une vraie profondeur d'esprit avec un style touchant.

Nom série  Luck  posté le 24/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après un début un peu hésitant, j'ai trouvé cette bd plutôt sympa dans l'ensemble. Nous avons un adolescent qui s'ennuie dans son école de graphisme et qui est en proie au doute, qui se cherche et qui va finir par se trouver.

Le thème central sera celui de la réalisation des graffitis, bref un art pas conventionnel où les policiers courent après les tagueurs qui détruisent soi-disant le bien public.
Il est question également d'idéalisation mais surtout de dépassement de soi.

Là, où je suis un peu circonspect, c'est d'avoir développé un scénario autour d'une caverne mystérieuse et d'un tournoi de légendes et puis, d'un coup, cela disparaît au profit d'une partie de basket ball. La fin arrive au bout de la 128ème page comme un cheveu sur la soupe avec un goût amer de ne pas être allé jusqu'au bout de l'idée. C'est pourtant bien un one shot. Dommage...

Nom série  Angry Mum  posté le 24/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n'ai ni marre de Bridget Jones, ni de Desperate Housewife qui est l'un des rares feuilletons que je regarde encore et que j'apprécie nettement. Cela ne sera pas le cas de cette bd avec cette quadra fâchée qui a le don de m'énerver avec ces allures purement bourgeoise parisienne.

Cette femme qui se sent vieillir voudrait revenir en arrière pour fréquenter les boîtes de nuit où elle se déhanchait sur le son de Billy Idol qu'elle adorait. Rien qu'à ce stade, je n'aurais aucune compassion ! Le pire, c'est qu'elle critique la jeunesse actuelle. Alors là, cela en est trop !

Ce titre viendra remplir les trop nombreuses bd du genre où l'originalité n'a aucune place tant le genre a été galvaudé. C'est d'une platitude absolue.



Nom série  Léa ne se souvient pas comment fonctionne l'aspirateur  posté le 23/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Waoh ! Enfin un roman graphique qui se distingue des autres par son originalité et sa maturité d'écriture. Et pourtant le titre ne m'avait guère inspiré. A y réfléchir de près, on se demande pourquoi Léa ne se souvient pas comment fonctionne l'aspirateur ? Elle vient de se marier et doit s'occuper aussi bien de l'intérieur que de son mari. C'est plutôt génant quand on se rend compte que c'est bien l'ensemble des appareils électro-ménagers qu'elle ne sait plus faire fonctionner. Cela commence par la cafetière électrique le matin et le grille-pain pour les biscottes. Tout ceci va conduire à un futur divorce programmé avec les reproches de son mari...

C'est alors qu'intervient un écrivain en mal d'inspiration. Il va se servir d'un journal intime foutu à la poubelle pour bâtir son idée de nouveau roman qui connaîtra un succès escompté.

Derrière ce titre naïf, se cache un véritable drame psychologique qui va nous tenir en haleine jusqu'au bout. Le dessin réaliste tout en crayonné crée une belle ambiance à travers le regard subjectif de cet écrivain à qui rien ne réussissait. Léa va changer sa vie et lui apporter la notoriété dont il rêvait. Cela va devenir au fil des années son obsession secrète.

Mais quelle est donc cette pathologie psychique ? Cette bd nous entraînera vers un drame intimiste poignant dont la conclusion sera magistrale. Je ne vais pas en dire plus. A vous de découvrir Léa et de percer le mystère de son blocage devant les appareils électro ménagers.

Nom série  Griffin Dark  posté le 23/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Oui, il valait mieux que Perdita Queen ne connaisse pas de suite. Cette bd est si différente de la précédente. Je m'y suis littéralement ennuyé malgré l'émergence d'un nouvel ennemi censé donner du piment à l'histoire de cette lutte fantastique.

Tout les clichés semblent réunis dans une seule et même bd qui fait très années 80. Les codes ont changé ce qui fait que cette bd a très mal vieilli. On peut passer allègrement à autre chose ...

Nom série  Troubles fêtes  posté le 23/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On a tellement glausé sur cet album érotique à cause du nom de son célèbre auteur. J'ai fini par la lire et le constat est de beaucoup de bruit pour rien. Oui, c'est sympa car on retrouve tout l'univers de Loisel mais avec ce côté un peu plus adulte. Ainsi, les centaures font aussi l'amour. Cependant, je n'ai rien trouvé de révolutionnaire en soi avec ce côté très illustratif à la limite du contemplatif.

J'aime ce dessin tout en rondeur qui donne du charme et de la sensualité à ces femmes. C'est coquin à souhait mais sans jamais tomber dans la vulgarité. Bref, il y a des qualités indéniables que les fans de l'auteur apprécieront. A quand une version plus libertine de Peter Pan ou de La Quête de l'Oiseau du Temps ?

Nom série  Les Perles de l'Amour  posté le 23/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Passion, volupté et aventures sous le ciel brûlant des Indes : voilà pour le constat de cette bd érotique. J'aime bien quand il y a un cadre et surtout une histoire intéressante. Voilà un homme dont le coeur balance entre deux femmes : une brune et une blonde. Qui va gagner ?

Le dessin en noir et blanc est de toute beauté. J'ai été plutôt impressionné par l'âge de cette bd qui a plus de 25 ans et qui aurait pu paraître aujourd'hui.

L'ambiance coloniale des Indes alors sous le joug de l'empire britanique est très bien retranscrite. On passe un agréable moment même si parfois il y a de grosses ficelles au niveau du scénario.

Nom série  Comédie sentimentale pornographique  posté le 23/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est la seconde oeuvre de Jimmy Beaulieu que je poste sur le site après le fameux -22°C. C'est un auteur canadien qui a le don de bien dessiner ses personnages féminins. J'aime bien son trait.

Pour autant, au niveau du scénario, rien de vraiment emballant ! Nous suivons la vie sentimentale d'un artiste, auteur de bande dessinée trentenaire dans le genre dépressif c'est à dire en proie au doute. Le tout est joyeux et léger mais sans véritable saveur malgré quelques scènes érotiques. Le titre est franchement trompeur car l'oeuvre ne s'inscrit pas du tout dans une vague porno. Cela fait plus penser à la série également canadienne des "Paul" !

J'ai du mal à me faire à l'univers de cet auteur malgré d'indéniables qualités graphiques.

Nom série  Lydie  posté le 20/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai ressenti beaucoup de tristesse et de compassion à la lecture de cette bd. Elle a été écrite dans un contexte assez particulier pour l'un des auteurs dont les mots de remerciement en page de garde sont assez poignants. La mort d'un des proches est toujours un événement douloureux à vivre pour ceux qui restent. Lorsqu'il s'agit d'un enfant et qui plus est d'un bébé, c'est réellement terrible. On ne peut qu'avoir de la peine.

J'ai été tout d'abord accablé par le fait que les villageois ont joué le jeu de cette mère qui n'a pas accepté son chagrin. Est-ce que c'était lui rendre service ? Ma réponse sera négative. Les auteurs en ont décidé autrement d'où l'intérêt de ce récit. La fin n'est guère crédible car on passe du psychologique au fantastique sans crier gare. Un beau message mais trop beau pour être vrai ...

Nom série  L'Assassinat du Père Noël  posté le 19/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ils ont osé le faire c'est à dire l'assassinat du père Noël !!! C'est aussi odieux que de commettre un attentat sur le pape ! Qui ira distribuer les cadeaux aux enfants la nuit de Noël ? Qui a pu commettre un crime de lèse-majesté aussi atroce ? Le pire c'est que cela se passe dans un village lorrain dans les années 30, plus précisément à Mortefond dans la campagne vosgienne. Il se passe vraiment des choses louches dans ce coin...

C'est un vulgaire touriste, avocat de profession, qui jouera le détective privé pour résoudre l'énigme. On apprendra qu'un gros diamant qu'abrite le clocher du village est à l'origine de ce meurtre. Tout est vieillot et si horriblement tiré par les cheveux ! L'avocat découvrira l'assassin pour mieux le défendre à l'occasion d'un procès équitable. Fort heureusement, la morale sera sauve.

C'est une drôle d'idée que de vouloir adapter ce vieux roman poussiéreux. La bd ne sera guère dynamique dans son imagerie figée. Au final, on a quelque chose de désuet et de franchement ridicule.

Nom série  Joyeuses nouvelles pour petits adultes et grands enfants  posté le 18/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après La Vieille Dame qui n'avait jamais joué au tennis, les auteurs persistent et signent dans des récits de la même veine c'est à dire nous apporter un peu de bonheur et de douceur dans un monde de brutes.

Quelques nouvelles se dégagent du lot. J'ai bien aimé celle du clown à l'hôpital qui m'a rappelé curieusement de mauvais souvenirs mais dont l'action associative auprès des enfants malades est tout à fait salutaire. Ou bien celle du Père Noël qui est très prévenant avec son épouse.

Un album également qu'il faut lire au moment de Noël pour être dans l'ambiance!

Nom série  Le Monstre  posté le 18/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le monstre est un regard sans concession sur un homme qui a perdu son visage suite à de graves brûlures lièes à un accident de voiture. On souffre avec lui dans une solitude où il s'enferme pour éviter le regard des autres. Toute cette frustration va le mener aux confins de la folie. C'est un drame psychologique à découvrir mais dont la lecture ne sera pas forcément marrante. Il faut en avoir envie.

On découvre également, grâce à cette maison d'édition qu'est Manolosanctis, de nouveaux talents avec des jeunes auteurs émergents qui ne font pas dans le grand public. C'est poignant car traité avec subtilité dans une ambiance étoufante et presque claustrophobique.

Nom série  Le Café des Colonies  posté le 18/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas cette nouvelle de la littérature classique. Aussi, cette adaptation de Maupassant m'a permis de la découvrir alors que je ne l'aurais plus lue du tout à moins de retourner à l'école. Le support bd a le mérite d'élargir le public.

Nous avons ici une approche originale du thème du racisme à la fin du XIXème siècle. C'est fou que les choses ont changé en l'espace d'un siècle. Qui, de nos jours, irait demander à ses parents de bien vouloir l'autoriser à épouser la femme de sa vie qui serait de couleur ? Je déplore le manque d'audace de notre héros qui ne connaîtra plus le frisson du grand amour. C'est triste d'en arriver là. Le pire, c'est que l'actualité est là pour nous rappeler tous les jours que le racisme existe encore. Ce n'est malheureusement pas un anachronisme !

Une lecture en tout cas agréable pour une bonne fluidité de l'ensemble ce qui n'était pas évident au premier abord s'agissant de littérature classique. Une bonne adaptation en tout cas !

Nom série  Elle(s)  posté le 17/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est vrai que quelque part, ces histoires de midinettes pourront faire fuir les lecteurs les plus mâtures. Cela ne paraît pas très intéressant dans le principe. Pour autant, je suis toujours curieux de voir les relations entre les êtres. Il y a dans cette oeuvre quelque chose de rafraîchissant et de profond dans la construction des bases d'une relation. En tout cas, je ne me suis pas ennuyé à la lecture !

C'est l'une des toutes premières oeuvres de Bastien Vivès qui n'a alors que 22 ans. C'était il y a à peine 4 ans ! Le trait est encore imprécis mais son talent se dévoile déjà. Depuis que j'ai découvert Polina, je n'ai eu qu'une envie : découvrir comment il en était arrivé là. C'est l'un des auteurs en devenir le plus talentueux de sa génération. J'en suis désormais persuadé !

Nom série  Dans mes yeux  posté le 17/04/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans cette oeuvre, Bastien Vivès décide de ne pas montrer l'un des protagonistes d'une rencontre amoureuse. Le thème reste le même mais la méthode change puisque nous découvrons l'action dans les yeux de son héros, un jeune garçon. C'est intéressant comme approche car on est bien dans un point de vue subjectif pour une analyse de lecteur qui sera objective.

Ce crayonné donne un aspect de beauté aux planches. Mais là encore, la fin nous laisse perplexe. On dirait que l'auteur ne sait pas comment terminer ces histoires ou du moins, cela se termine en queue de poisson ce qui laisse toujours un goût amer un peu comme dans celui du chlore. Je pense qu'il a prit en compte ces remarques car la suite de son oeuvre sera un cran au-dessus.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 174 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque