Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3504 avis et 512 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Des souris et des hommes  posté le 28/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
De John Steinbeck, j'avais retenu Les raisins de la colère qui se situe dans l'Amérique des années 30 qui suivent la fameuse grande dépression. Mon a-priori était plutôt positif lorsque j'ai commencé ma lecture.

Je me suis malheureusement très vite ennuyé car je n'ai pas accroché aux dialogues de ces deux hommes un peu étranges dont l'un tue manifestement des souris pour le plaisir. Il faut dire que c'est un attardé mental. Tout m'a paru totalement si anodin. Je n'ai pas eu envie de m'intéresser davantage d'autant que les dessins sont d'une grande imprécision avec un espèce de flouté sur les visages.

Une adaptation qui ne me semble pas réussie à moins que l'oeuvre originale soit tout aussi ennuyeuse. La collection Mirages m'avait habitué à mieux.

Nom série  Batman - Minuit à Gotham  posté le 22/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous allons avoir droit à une longue enquête que mène Batman afin de découvrir qui est son nouvel ennemi qui se nomme Minuit. Ce dernier a réussi à soumettre l'ensemble des adversaires de Batman tout en menant une guerre sans merci dans la cité de Gotham.

Quel est l'objectif qu'il poursuit ? Qui est-il réellement ? L'enquête va s'avérer passionnante avec quelques fausses pistes au programme. On ne se doutera pas une seule seconde de l'identité de ce nouveau fou furieux qui sévit à Gotham City en faisant justice soi-même.

Il faudra de longues heures pour dévorer ce comics assez dense. On retrouve Steve Niles au scénario qui joue plutôt habituellement dans les récits horrifiques. Il immagine un polar noir et fantastique qui sort complètement le personnage de Batman de son contexte habituel. Les fans se réjouiront certainement de retrouver un peu de macabre dans une atmosphère digne d'un film d'horreur. Un titre à découvrir !

Nom série  La Nuit des Chats bottés  posté le 22/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est l'histoire de deux personnes qui font tout sauter sur leur passage pour assouvir une vengeance contre la société. Ils étaient pourtant issus de l'armée, garant des institutions contre les menaces extérieures. Là où on pourrait y voir une sorte d'appel à la liberté contre un dégoût de l'idéologie dominante, je n'y vois que du terrorisme hautement condamnable.

On greffe une petite histoire d'amour et une rivalité avec un commissaire blasé pour jouer au jeu du chat et de la souris. Franchement pathétique cette succession d'explosion de nos plus beaux monuments nationaux ! Pour ceux qui rêvent du grand soir ! Une oeuvre anti-patriotique assurément ! On peut avoir la haine du système mais la manifester de différentes manières. La destruction, ce n'est pas mon truc. Je ne cautionne pas cette oeuvre, voilà tout !

Nom série  Steamboy  posté le 22/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'auteur de Akira est au commande de cet anime comics dans un genre totalement steampunk c'est à dure une espèce d'uchronie où la machine à vapeur aurait été l'élément essentiel du développement technologique.

J'avais bien aimé ce film d'animation qui me rappelait un peu les oeuvres du grand Hayao Miyazaki mais avec la poésie en moins. J'ai rien à dire vraiment sur cet adaptation qui est fidèle puisqu'il s'agit d'une anime comics c'est à dire que les images sont directement tirées du film.

On se situe dans l'Angleterre victorienne où un gamin surdoué réussit à maîtriser une nouvelle invention ultra puissante et dévastatrice. Il va l'utiliser contre les forces du mal. On regrettera le manichéisme de cette histoire classique et ses pêrsonnages caricaturaux. Cependant, on saluera des décors grandioses et pittoresques bourrés de détails et de réalisme. Le scénario semble partir dans tous les sens pour un final finalement un peu bâclé.

Au final, une jolie aventure surréaliste qu'il vaut mieux voir au cinéma en 3 D car c'est un spectacle d'animation sidérant. La bd ne rend pas cela !

Nom série  Rex Mundi  posté le 22/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai été agréablement surpris par cette oeuvre totalement uchronique. Les auteurs ont réussi à rendre cette uchronie réaliste avec le joug de l'Eglise catholique sur l'Europe de 1933. Actuellement, il y a beaucoup de bd qui sortent et qui exploitent ce filon inépuisable mais avec beaucoup de maladresse. Je pense notamment au Jour J. Or, Rex Mundi arrive là où les autres ont échoué. C'est très intéressant comme approche notamment les pages de journaux qui ponctuent les fins de chapitre et qui nous en révèle un peu plus sur la carte de ce monde.

L'oeuvre va même beaucoup plus loin car il s'agit d'une espèce de Da Vinci Code qui aurait d'ailleurs publié avant la sortie de ce roman best-seller. On suit avec grand plaisir l'enquête de ce docteur Saunière nommé par le haut conseil de la Guilde. Il y a également comme un parfum de roman noir.

Bref, tout me plairait dans le meilleur des mondes s'il n'y avait pas cet affreux dessin qui gâche un peu le plaisir du lecteur. On pardonnera facilement au vu de la qualité de l'ensemble.

Nom série  Birthday  posté le 22/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Encore une fois, j'avais bien aimé le film "The ring" notamment dans sa version initiale japonaise qui nous glaçait littéralement d'effroi. L'exploitation commerciale qui en a été faite par la suite n'a pas été de mon goût. Lors de sa sortie en 1999, le magnétoscope allait être supplanté totalement par le lecteur DVD: cela faisait déjà comme un anachronisme d'une époque révolue.

Voilà désormais que l'auteur initial passe le flambeau à un inconnu qui fait un genre de livre anniversaire qui n'apportera au final pas grand chose. L'originalité se situe dans le fait qu'on ne regarde plus la cassette mais on l'entends et cela suffit pour que la malédiction s'abatte irrémédiablement. Trop léger pour surprendre !

Nom série  Heartbroken Chocolatier  posté le 21/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après le vin, le café, voilà le chocolat traité dans un manga. Il est vrai que je me passionne également pour le chocolat depuis que j'ai intégré une équipe férue de cette denrée. Les maîtres chocolatiers n'ont rien à envier aux autres spécialités de la gastronomie. C'est un art à part entière. Cependant, à consommer avec modération !

L'originalité de ce shojo est d'intégrer une véritable histoire d'amour. Je dirai qu'il s'agit d'un amour contrarié. Cela part sur de mauvaises bases. Pourtant, notre héros fera tout pour se racrocher à un rêve qui part d'une femme. C'est dommage d'avoir choisi cette approche. Pour autant, on se laisse aller. On sent qu'il y aura une évolution...

Je regrette également une grosse part de fantasme c'est à dire de scènes imaginées et qui n'auront pas lieu. L'auteur aurait pu véritablement se concentrer sur le chocolat et sa fabrication afin de nous en apprendre plus. Non, il choisit le chocolat comme un vecteur de passion aux arômes intenses. Notre apprenti sera pétri de désir comme tous les hommes avec une ambition perverse qui le saisira dans son être afin de fourrer ce chocolat dans sa bouche. Ah, la saveur douce-amer du chocolat noir ! Oui, c'est comme l'amour !

Nom série  Mezek  posté le 21/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas été tout de suite attiré par les premières pages où le héros blond suédois est en fait un homme. On aurait pu sérieusement en douter. Il est surtout un mercenaire qui se bat pour défendre la jeune nation israélienne en proie aux attaques de ses voisins. Peu de bd évoque la naissance de cet état qui va tant faire parler de lui. C'est plutôt passionnant et instructif pour ceux qui aiment l'Histoire et l'aviation.

Cette bd sera loin d'être parfaite car il demeure quelques zones d'ombre mais elle apportera son lot d'aventures et de rebondissements. La lecture a plutôt été assez agréable dans l'ensemble. Ce sont des auteurs que j'aime bien. Cette association a plutôt été fructueuse.

Nom série  Plus jamais ça  posté le 21/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un titre pareil fait référence à un grave traumatisme. C'est pourtant bien un drame qui est arrivé au héros de cette histoire dans son enfance. Cependant, le récit se concentre sur une femme d'origine mongole et sur un vieux pervers dont on aura droit à une dense biographie. Au final, ce premier tome paraît assez mal construit car trop déséquilibré.

Le dessin est plutôt naïf et ne colle pas à l'ambiance voulue par le scénariste. Le second tome clôt néanmoins de manière surprenante le récit. Le troisième tome sera le dernier d'une série mort-née qui n'a pas rencontré son public.

Pour autant, je dois dire que j'ai plutôt apprécié cette lecture qui fouille les personnages en leur donnant une véritable dimension psychologique. C'est un bon western plutôt original dans son approche..

Nom série  Far Away  posté le 19/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Far away est déjà en soi un titre puissament évocateur... celui d'un long voyage à travers le Canada et les Etats-Unis. Il a suffit qu'un camion se coince dans la neige au détour d'un virage abrupt sur une route forestière canadienne pour que naisse la plus belle et émouvante des histoires d'amour. C'est magistral et magnifique à la fois !

Graphiquement, j'ai apprécié le style tout en douceur ainsi que les couleurs en aquarelle qui rendent les paysages plus beaux que jamais. La lisibilité est d'une telle clarté qu'elle procure tout de suite une sensation de bien-être. Cette lecture n'a qu'une seule dimension mais une fois la dernière page fermée, on rêve encore.

Pureté et simplicité: cette oeuvre romantique regorge de bien des atouts. Les auteurs nous livrent une aventure mélancolique douce et enivrante. Outre un road movie, c'est franchement la plus belle des love stories ! Une lecture à savourer ! Une tranche de vie que l'on n'oubliera pas ! Epoustouflant ! Un vrai coup de coeur !

Nom série  Sälem la noire  posté le 19/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série se passe dans une ville imaginaire inspirée par les faits qui se sont produits à Salem aux Etats-Unis où de pauvres jeunes femmes furent accusées injustement de sorcellerie. C’est un monde d’obscurantisme où il y a également une inquisition de la part de la religion officielle contre de puissants mages qui pratiquent la sorcellerie noire. Le cadre choisi sera en l’occurrence celui d’un Moyen-âge composé de marchands et de voleurs.

La première page donne le ton en se moquant ouvertement d’un certain Harry Potter alors que franchement, il n’y a pas de quoi ! Cette histoire a véritablement du mal à démarrer à l’image toujours de cette première page qui se concentre sur un père et son fils avant de nous balader avec deux voleurs à la tire plutôt maladroits et peu sympathiques.

Le scénario n’est guère accrocheur. J’ai eu franchement du mal à me passionner pour ce récit d’aventure. C’est trop long et détaillé pour exprimer des idées pourtant simples. Il aurait sans doute fallu faire un découpage plus moderne et efficace surtout pour ce genre d’histoire mêlée d’aventure et de magie.

Au final, cette série ne casse pas des briques. Cela reste lent et sans envergure. Pour autant, mon fils a bien aimé l’histoire ainsi que le dessin. Par conséquent, cette série peut très bien trouver son public.

Nom série  La Vie exagérée de l'Homme Nylon  posté le 19/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Quand j’ai lu les deux premières pages, j’ai eu le sentiment que cette bd n’allait pas du tout me plaire. Quelquefois, à ce stade là, ce n’est qu’une mauvaise impression et il faut poursuivre pour essayer de trouver ce qui peut sauver l’œuvre en espérant un miracle. C’est toujours possible pourvu qu’on ait la foi.

Or, arrivé au quart, je n’en pouvais plus tel un supplice douloureux. C’est comme une impression qu’on n’a plus la force de continuer car l’envie n’existe plus. Cela devient pire qu’un chemin de croix car il faut se forcer à lire et à lire dans ce flot d’informations totalement stériles pour ne pas dire débiles. D’abnégation en crucifixion : tel est le chemin parcouru dans cette bd trop hermétique et loufoque à mon goût.

Après, ce n’est plus la raison qui prend le dessus. J’ai le sentiment d’avoir perdu mon temps car l’œuvre n’a pas su me captiver ou retenir la moindre de mes attentions. Cela m’arrive rarement car j’essaye toujours de positiver. En l’occurrence, je vais sans aucun doute passer à autre chose.

Nom série  Oklahoma Boy  posté le 18/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’auteur est jeune et n’a pas choisi la voie la plus facile pour se faire connaître du grand public. Son récit n’est pas très original mais plutôt bien écrit. C’est le récit d’un jeune garçon qui a été baigné par un père prêcheur dans une espèce d’idéologie théocratique fanatique. On sait bien que ces gens là qui prêchent les bonnes valeurs sont les moins vertueux d’entre nous. On ne sera pas surpris par l’évolution de cette histoire. Pour autant, j’ai bien aimé ce premier tome car la lisibilité est plutôt agréable.

Le second tome est radicalement différent car il se passe au moment de la Première Guerre Mondiale dans les tranchées lorsque les américains ont sauvé les français d’une débâcle prévisible. Ce qui m’étonne, c’est que le premier tome se passe durant une période de western proche des années 1880. Le gamin a juste environ 10 ans de plus et on se retrouve en 1917. Je pense que l’auteur n’a pas acquis vraisemblablement de simples notions d’histoire. Je n’ai pas compris cette incohérence.

Par ailleurs, ce second tome n’avait plus la même fraîcheur que le premier qui aurait pu être un one shot. J’ai même trouvé le dessin moins abouti outre le scénario qui fait défaut.

Je laisse néanmoins un 3 étoiles d'encouragement. Ma véritable note serait 2.5 étoiles.

Nom série  La Demeure des Gomez  posté le 18/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai bien aimé cette chronique sociale de Prado qui concerne notamment le marché de l’immobilier. En l’occurrence, nous avons une petite famille qui a fait le mauvais choix lors d’une affaire successorale et qui se retrouve avec un petit terrain de 2000m2 avec une petite bâtisse en pleine campagne. On se rend compte que ces petits gens ont les pires difficultés à faire quelque chose de leur terrain afin de le rentabiliser. Ils ne peuvent pas construire, par exemple, un petit abri de jardin de 2m2 sans voir la police du bâtiment débarquer et leur infliger une amende pour défaut de permis de construire.

Cela pourrait être marrant si de telles situations ne trouvaient pas une certaine résonance dans la réalité. Ainsi, on m’a demandé moi-même en tant que propriétaire d’une petite maison de présenter des plans d’architecte pour une pergola dépassant une surface de 20m2 au sol (il s’agissait de 6 poteaux en bois à planter dans le sol). Il fallait également l’accoler obligatoirement à la propriété du voisin.

Bref, on se rend compte que les règlements municipaux sont complexes et relèvent d’une logique presque stalinienne. J’ai laissé tomber pour ma part devant le zèle d’un fonctionnaire. On vous rétorquera qu’on ne peut pas construire n’importe quoi même chez soi. Pour autant, le maire laissera des constructions laides et hideuses de promoteurs véreux envahir le beau paysage. Et c’est exactement ce qui va se passer dans cette bd. On embête les petits gens avec des tracas administratifs en gardant bien les yeux fermés pour les gros.

L’auteur traitera également des objets archéologiques que l’on trouve parfois sur le terrain et qui appartiennent à l’Etat avec tous les ennuis que cela procure. Il y aura également une critique du tourisme de masse qui s’agglutine sur des plages bondées avec un littoral rempli de gros immeubles. C’est introduit par petite touche très subtilement dans l’histoire.

Au final, je pensais que la morale serait sauve et que les méchants seraient punis. Cependant, là encore, la réalité est beaucoup plus mesquine. C’est une bd à lire car peu évoquent le problème de l’immobilier. C’est toujours intéressant. En l’espèce, Prado a bien traité le sujet à mon sens. Dernier détail : je n'aurais jamais rangé cette oeuvre dans la catégorie "humour". La demeure des Gomez est plus une chronique sociale qu'autre chose. Et cela n'a rien de vraiment marrant.

Nom série  Ma Voie de Père  posté le 17/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’avais plutôt bien aimé les précédentes œuvres de l’auteur qui nous faisait plonger dans le Japon médiéval quand il y avait un code de l’honneur chez les samouraïs. On s’apercevait que l’auteur avait de bons principes et s’y tenait dans une certaine forme de rigidité morale qui force le respect.

En l’espèce, j’ai beaucoup moins apprécié malgré le fait que j’ai trouvé la démarche plutôt courageuse à savoir de faire une autobiographie moderne et donc de rompre avec son style habituel. L’auteur se décrit dans la vie de tous les jours. Il se montre sous un côté plutôt sympathique qui rompt totalement avec l’image qu’on se faisait de lui en instaurant une relation de proximité avec le lecteur. C’est presque trop familier à mon goût avec les commentaires de ce que pense mémère.

Et puis, il y a ce côté beaucoup trop moralisateur que je n’ai pas vraiment apprécié. Et surtout, cette rouste qu’il donne à son fils pour lui faire comprendre certaines choses censées. Je ne suis pas adepte de cette méthode dure qu’il nous propose de suivre dans la voie du père. Je me fais sans doute une autre idée de ce que doit être la paternité…

Pour toutes ces raisons idéologiques et philosophiques, je n’accorderais pas plus de 2 étoiles à cette œuvre.

Nom série  Le Mystère de la chair  posté le 15/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans ce recueil de nouvelles totalement indépendantes les unes des autres, l'auteur Junji Ito nous offre une nouvelle plongée dans l'angoisse et l'horreur. Cependant, c'est à se demander si cette surenchère dans la terreur produit un résultat de qualité. Cela ne semble pas tout à fait le cas. En effet, j'ai de nette préférence pour d'autres auteurs beaucoup plus subtils.

Néanmoins, il faut reconnaître tout de même un certain talent pour une mise en scène efficace.
Je suis certainement troublé également par un certain manque de constance dans les oeuvres de cet auteur. Cela tourne souvent au grotesque avec cette montée en puisance du malsain et de l'immonde.

Or, en l'occurence, ces récits constituent les premiers écrits de l'auteur. C'est trouble comme à chaque fois mais certaines nouvelles sortent un peu du lot comme l'accord ou les éphémères.

Nom série  Le Journal de Soïchi  posté le 15/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Junti Ijo est le maître du manga d'épouvante ou en tout cas, il essaye de l'être ! On a droit à une histoire de gamin maléfique, un peu dans le genre du film Damien: la malédiction.

La première histoire commence à nous donner un peu la chair de poule, histoire de rentrer dans l'ambiance.

Cependant, plus on avance dans les chapitres, plus la crédibilité en prend un sacré coup pour devenir totalement grotesque à la fin. Une ambiance gore pour des histoires abracadabrantes.

Il est clair que l'auteur nous a habitué à beaucoup mieux. Cependant, l'éditeur semble râcler les fonds de tirroir et voilà le résultat...

Nom série  La Petite Amie du Prince  posté le 15/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a près de 2 milliards de télespectateurs qui ont suivi récemment le mariage du Prince William et de la belle Kate Midleton. Cette nouvelle est pourtant sortie en 2006 au Japon et tombe désormais sous le feu de l'actualité d'autant que les toutes premières pages évoquait justement le cas du Prince William comme un coeur à prendre en profitant de son passage dans une école. Bref, si vous voulez épouser un beau prince charmant, il faut s'inscrire dans l'école qu'il va fréquenter et ne plus le lâcher car la concurrence est rude. Votre avenir sera alors assuré pour le meilleur ou pour le pire ...

En l'occurence, il s'agit de beaux princes arabes qui sont en visite au Japon. La particularité est que l'aîné des princes héritiers, c'est à dire le futur roi, est plutôt de type occidental car le père fut un peu volage dans le passé. On n'y croit pas une seule seconde. Qu'importe ! Le propos n'est pas là mais dans la relation entre une jeune fille qui rêve de se marier avec un prince. Depuis le mariage du siècle, je crois qu'une telle chose est possible même pour une roturière.

Un shojo bien romantique et certainement trop classique mais qui fait écho aux rêves de toutes les petites filles. Dommage que la fin soit si abrupte...

Nom série  Psychometrer Eiji  posté le 14/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est certes une histoire à la Monster cependant sans égaler ce chef d'oeuvre du manga polar. Pour le reste, il faut bien avouer que la lecture de ce récit de thriller psychologique a été plutôt haletante et plaisante.

Néanmoins, il faudra tout de même fermer les yeux sur toutes les invraissemblances à commencer par l'idée de départ de l'alliance entre un lycéen et une enquêtrice de la brigade criminelle. La très jolie inspectrice parvient à voir le don dont il est question chez ce jeune et beau garçon pour l'aider à retrouver un dangereux psychopathe qui s'en prend à de jeunes filles innocentes.

Bref, une fois qu'on aura accepté tout ceci, on ne pourra que se laisser entraîner par un scénario passionnant avec cette enquête minutieuse avec ses raisonnements plutôt surprenants. Un peu d'humour, un peu d'action et un peu de réflexion : le tout forme un bon cocktail savamment dosé. Dommage que cela s'éternise ...

Nom série  Hot Gimmick  posté le 14/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La couverture n'est pas vraiment attirante et ne reflète en rien la qualité de ce shojo. Il faudra passer ce premier obstacle pour découvrir une série qui ma foi est intéressante avec du rythme et des rétournements de situations imprévisibles. Narita est le personnage central de cette histoire, une fille qui est toujours prête à aider les autres et à commencer par sa soeur qui se fourre sans le savoir dans des ennuis.

Ce manga est vraiment plaisant à lire. Cependant, il ne sera pas aussi hot que cela. On découvre plutôt l'univers des shataku, ce genre de résidence fermée genre HLM construit par une compagnie à l'usage de ses employés. Cela peut vite devenir un enfer en ayant pour voisin tous les collègues et surtout les supérieurs hiérarchiques de ses parents. La moindre gaffe et le père de notre héroïne pourrait se retrouver muté perdu à l'autre bout du pays. Il y a toute une dimension sociale plutôt instructive à découvrir.

L'auteur nous offre une histoire d'amour et de haine, où les méchants et les gentils ne sont pas toujours ceux que l'on croît et où l'on mesure le poids de la hiérarchie japonaise.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 176 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque