Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 120 avis et 14 séries (Note moyenne: 3.53)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Cet été-là  posté le 26/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avec mon copain pol, on s’était fait la réflexion que Rue de Sèvres nous préparait de bien jolies surprises éditoriales à venir. Et pour l’instant cet éditeur est loin de nous donner tort. Pour preuve la sortie de "Cet été-là".

Roman graphique de 300 pages, "Cet été-là" nous plonge dans les vacances estivales de deux jeunes adolescentes. Rose et Windy, 13 ans et 11 ans et demie, se retrouvent tous les étés au bord du lac Awago. Deux visions vont alors se côtoyer, une plus enfantine mais d’une grande maturité et une autre qui commence à basculer franchement vers l’adolescence sans vouloir renier ses plaisirs d’enfance. On suit donc avec une belle justesse de ton, qui ne sombre jamais dans la caricature, les journées de ces deux jeunes filles qui oscillent sur le fil mince de la frontière entre l’enfance et l’adolescence.

Pour quiconque a l’habitude d’avoir passé ses vacances d’été toujours au même endroit, on ne peut ignorer l’écho que fait résonner cette bd à sa lecture. On y retrouve la joie des lieux et des habitudes retrouvées, les jeux,…

Rose et Windy nous délivrent leurs histoires, leurs états d’âmes, leurs questionnements avec une grande finesse de narration et un rythme qui nous plonge habilement dans cette ambiance estivale dans laquelle elles évoluent. N’allez pas croire que je vous décris là 300 pages de torpeur, au contraire. Ce sont 300 pages de vie, de joie, de découverte et de tristesse parfois.

Graphiquement, le dessin n’est pas en reste. Il est tout en nuances de noir et blanc, allant de lignes presque claires à des "effets de matière". Avec un cadrage travaillé et un style qui a fait ses preuves avec Craig Thompson, il vient parfaitement appuyer l’histoire. Certaines cases, voire planches sont vraiment magnifiques et on peut facilement rester quelques minutes devant, comme devant une fenêtre ouverte sur un paysage dont on ne se lasse pas.

Loin des fioritures sans jamais tomber dans la simplicité, j’ai pris beaucoup de plaisir à passer un été avec Rose et Windy.

Nom série  Des canards trop bizarres  posté le 21/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà de la lecture jeunesse qui fait dans l’intelligent et la finesse (non pas que ce ne soit pas le cas en général, mais c’est particulièrement le cas ici). Pour un public au delà de 6 ans, les auteurs, Sara Varon et Cecil Castellucci, nous montrent ici que la perception de la différence de l’autre est très subjective.

Elles nous racontent l’histoire de Gwendoline, cane très casanière dont le petit monde est parfaitement ordonné et régi par ses habitudes (parfois bizarres…). Elle va faire la connaissance de son nouveau voisin, Elvis, qui est son exact opposé. Hurluberlu, artiste, fantasque,…

Ces deux personnages vont apprendre à se connaître malgré le fossé qui les sépare et surtout les préjugés. Ces préjugés, ils y seront aussi confrontés par le regard extérieur des autres canards, et la réaction de Elvis et Gwendoline sera riche d’enseignement pour nos deux amis.
Vous l’avez compris, voilà une bd jeunesse habile. Si le jugement des autres est important pour les enfants, cette bd traite intelligemment et avec humour du sujet de la différence et du regard des autres. Et de l’importance que l’on peut y donner.

Nom série  Zita la fille de l'espace  posté le 06/02/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une belle découverte du festival d’Angoulême 2014.
Présentée comme une bd jeunesse, ce qu’on ne peut pas lui retirer, j’ai trouvé qu’elle ne se résumait pas qu’à cela tant du haut de mon grand âge, j’ai pris du plaisir à suivre les aventures de Zita sur les 2 tomes parus à ce jour.

Ben Hatke nous narre les aventures de Zita, jeune fille d’une dizaine d’années, qui à la suite de la chute d’un astéroïde se retrouve catapultée dans un univers fait de mondes et de créatures tous plus étranges les uns que les autres et qui cherche son chemin pour rentrer chez elle.
Ben Hatke nous délivre un univers riche et attachant, plein d’ingéniosité et de malice où l’on prend beaucoup de plaisir à suivre les péripéties de Zita, mais aussi de bon nombre de personnages secondaires.

Si l’intrigue peut sembler simple, on devine à l’introduction au long de l’histoire de personnages secondaires que Ben Hatke ne nous livre pas tout d’un coup et que de nombreuses surprises attendent encore le lecteur.

Graphiquement, le trait est habile, dynamique et illustre parfaitement le dynamisme des aventures de Zita.

Laissez vous entrainer dans les pérégrinations de Zita la fille de l’espace. On en ressort plein d’optimisme, le sourire aux lèvres et avec impatience de découvrir la suite.

Nom série  L'Homme qui n'existait pas  posté le 18/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Acheté sous le coup d'une impulsion chez mon libraire: couverture sympathique, dessin plaisant, un ton qui semblait prometteur....

Au final, j'ai passé un bon moment, mais avec un sentiment de trop court, presque de superficialité, à la fermeture de la bd.
C'est agréable à lire graphiquement, les plans sont bien pensés et travaillés. Les couleurs dans les tons de marrons me rappellent étrangement quelque chose...

Côté scénario, l'idée est bonne, une vrai métaphore sur la transparence de l'être qui se marginalise en tachant de comprendre le but de sa présence. Mais ça aurait surement supporté un ouvrage un peu plus développé, avec cette idée de fond un peu plus creusée.
Là, ça va vite et bien à l'essentiel, mais le temps de se mettre dedans, ça s'arrête! Frustration... Surtout que je venais de finir Portugal de Pedrosa quand j'ai attaqué l'homme qui n'existait pas.

Nom série  Aura l'Orpheline  posté le 09/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Comment dire?
Tout est dans le titre : Aura est orpheline.... d'un scénario.

Il ne se passe pas grand chose dans cette bd. Aura a envie de faire pipi, elle se retrouve en relation avec un milieu porno déviant et elle finit avec une envie de faire caca.
C'est creux, juste prétexte à montrer des zizis (pas toujours sur des garçons) et des scènes de cul pas excitantes du tout.

Côté dessins, c'est assez propre et pas désagréable à lire, mais rien d'original et ça ne sauve rien.

Une bd à l'image de sa dernière case centrale.

Déconseillé.

Nom série  W.E.S.T  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On en est à 3 cycles de parus et le fait est que la série gagne parfaitement en maturité avec le temps.

Au scénario Dorison et Nury nous emmènent où ils veulent, mais il le font bien. Le mélange des genres s’il surprend un peu au début et donne une impression de confusion sur le premier cycle, laisse rapidement place à un récit plus structuré. Le récit est mené tambour battant et chaque personnage devient vite attachant.

On pourra peut-être regretter quelques raccourcis qui parfois laissent un peu dubitatif, mais rien de rédhibitoire loin de là et puis c’est l’histoire de la poutre et de la paille, tout ça…
De manière objective, rien de bien original dans l’ensemble, mais Dorison et Nury mélangent des recettes qui fonctionnent pour nous livrer une composition habile et un brin addictive.

Au dessin, Rossi m’a enchanté et il est vrai que, dans un style un peu moins dur certes, je me suis senti replongé par moment dans une ambiance à la « Blueberry ». Les dessins sont vraiment jolis et campent une ambiance bien propice à ce western S-F. La mise en couleur est elle aussi parfaitement réussie avec ses tons chauds.

Nom série  Walking Dead  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série laisse rêveur ou « cauchemareur », c’est suivant.
Le zombie est à la mode, on le voit traité sous toutes ses formes et le thème est loin d’être nouveau. Alors qu’est-ce qui fait que cette bd est si brillante et accroche tant le lecteur ? Sûrement le fait qu’elle ne s’intéresse pas aux zombies en tant que tels, ni aux causes de leur triste sort, mais à la survie des rescapés et surtout au delà de cette survie, de l’organisation de la vie dans de toutes nouvelles conditions des personnes saines.

Il est ici question de la coexistence de personnes qui ne se sont pas choisies et qui doivent vivre ensemble alors que plus aucune règle n’existe. Toutes les formes d’organisation (ou une grande part) sont passées en revue au fur et à mesure des pérégrinations de notre groupe de « héros » ordinaires. L’aspect sociologique et psychologique est bien traité, on évite les écueils des stéréotypes et on se surprend à se demander ce que l’on aurait fait dans telle ou telle situation.

Si les tomes se suivent (et se lisent !) à un rythme effréné, il faut convenir qu’il ne sont pas tous du même niveau, mais même les moins dynamiques sont de très bonne facture. On suit avec une vraie avidité les aventures de chacun, une forme de peur au ventre, car on découvre rapidement que les auteurs n’ont pas peur de faire mourir leurs personnages ! Et on se demande bien ou tout cela va nous amener…

A lire, même si vous n’êtes pas fan de zombies, car au final, on en voit peu…(mais un peu quand même !)

Nom série  Troubles fêtes  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Troubles fêtes ou la face cachée de Loisel ! C’est un ouvrage intéressant, qui flotte entre deux eaux, ou les textes se mêlent à la bd.

C’est intéressant, surtout si vous êtes fan de Loisel et de ses femmes callipyges. C’est un peu comme le Pinocchia de Gibrat. Les dessins sont ici à la pleine mesure de l’art du maître.
Ils servent avec brio les textes de Le Guirec qui sont fort brillants et habiles.

Après, on peu se poser la pertinence d’une telle association, mais c’est agréable à la lecture, c’est agréable à regarder, le plaisir est là, alors faisons comme la majorité des garçons : pensons au sexe et ne nous posons pas de questions !

Nom série  Les Aventures de Tom Sawyer  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une agréable adaptation du roman de Mark Twain. C’est bien ficelé, le rythme est bon, les personnages bien campés et le côté dynamique du personnage principal est habilement bien rendu par la narration et le style graphique.

Côté scénario donc, on colle de prés le roman original, donc on ne peut pas dire que l’on est surpris, mais c’est bien agréable de se replonger dans l’ambiance et du roman et du dessin animé de notre enfance. Un petit côté madeleine de Proust.

Niveau dessin, on est sur un trait résolument moderne, limite manga, avec l’apparition parfois de ces grands yeux et ces grandes bouches qui caractérisent ce style. Je ne suis pas fan, mais c’est distillé avec parcimonie et l’ensemble reste de très bonne facture. Graphiquement, on est loin du chef d’œuvre, mais ça fonctionne.

Nom série  Seuls  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
7 tomes de parus et force est de constater que le rythme ne faiblit pas et l’intrigue reste toujours aussi…intrigante !

Pendant longtemps on a voulu savoir ce qui arrivait à ces enfants et quand on a la réponse (bien amenée d’ailleurs), le scénario nous donne envie d’en savoir plus. C’est un peu le Lost de la bd cette série quand on y pense.

Vehlmann mène donc sa barque avec beaucoup de brio et le scénario nous tient en haleine sans nous lâcher une seconde. Ses personnages sont riches de caractère et ne peuvent pas laisser indifférents au regard des émotions qui les traversent et des actions qu’ils mènent.

Gazzotti au dessin s’en sort aussi admirablement bien. Son trait dont je suis particulièrement fan allie parfaitement le côté sombre, froid et oserais-je dire morbide de cette histoire avec l’espoir de compréhension et cette volonté des enfants à trouver une solution échappatoire dans un monde qu’ils ne comprennent pas.

A lire de 7 à 77 ans.

Nom série  Segments  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
A la base, ce n’est déjà pas mon genre de bd, mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. J’ai peur de rester bête encore un peu.

Je suis hermétique : on est en 2012 et j’ai l’impression de lire une bd à papa du début des années 80. Tout est daté dans cette bd. Le dessin, joli, mais à l’ancienne. Et puis surtout très inégal.

Et côté scénario, tout est dans le stéréotype : une héroïne à gros seins (ça c’est bien, mais on ne les voit pas !), un héros bête mais gentil, héros malgré lui en somme, un fond de SF complètement éculé, bref, tout les poncifs y passent.

A lire pour les nostalgiques.

Nom série  Saint Kilda  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Même si je connais Chandre et que son amour pour le kebab nous réunis (ainsi que quelques blagues graveleuses et une haleine fortement pétrolée), je vais tacher d’être objectif concernant ces deux albums : J’ai bien aimé.

J’ai bien aimé parce que le trait de Chandre est joli (objectif je vous dis), il a su mettre parfaitement en valeur par son ambiance parfois brumeuse, parfois éclairée d’un simple trait de soleil ou encore sous des nuages à la couleur du plomb cette histoire au large de l’Ecosse. Bref, j’ai trouvé sa mise en couleur habile et juste. Côté dessin, ce n’est pas toujours très régulier, mais l’ensemble est vraiment agréable à l’œil. Les traits assez doux de ces personnages contrastent avec ces décors d’une nature sauvage et beaucoup plus brute.

Niveau scénario, c’est mené tranquillement et sans surprise. On sait où on va mais le chemin n’est pas désagréable.

Une bonne découverte (tardive) de ce festival d’Angoulême 2013.

Nom série  Réglisse et Théo  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un dessin simple qui sait si bien coller aux strips qui illustrent le quotidien de Réglisse et Théo, chien et chat de leurs états et un peu scato sur les bords.

Les gags sont franchement inspirés de situation de la vie de tous les jours de nos compagnons à poils, et ne pourront laisser de marbre qui a eu un chien et/ou un chat. Certains gags font vraiment écho et nous posent une bonne banane sur le visage.

Evidemment, comme toute bd du genre, tous les strips ne sont pas égaux entre eux, mais on referme le bouquin avec un sourire en coin, ce qui est déjà gage que le boulot n’a pas été trop mal fait.

Nom série  Pyongyang  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Du Guy Delisle pur souche.
Niveau dessin, c’est sobre, mais efficace et surtout juste dans la représentation que ce soit architectural ou dans une ambiance. Je trouve pour ma part, son trait assez frais et plein d’une certaine forme d’humour qui vient parfaitement en contrepoint de situations qui peuvent être un peu compliquées ou lourdes.

Niveau scénario, Delisle déroule un peu comme à son habitude ses pérégrinations dans une Corée du Nord à l’ouverture toute relative. Je trouve la vision du monde vue par la lorgnette Nord coréenne offerte par Guy Delisle juste, objective et rare car peu nombreuses sont les occasions d’avoir une vision du quotidien des habitants de Pyongyang.

Un bouquin que j’ai trouvé bien intéressant, habile et instructif.

Nom série  Peter Pan  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Que dire de cette bd qui avec La Quête de l'Oiseau du Temps a rangé Loisel dans la catégorie des grands de la bd ?

C’est brillant tellement c’est sombre !

Voilà un Peter Pan qui dénote franchement du Pan de Walt Disney. La vie ne l’a pas épargnée, et quand Clochette l’emmène avec lui, ce n’est pas beaucoup plus joli. On a ici une adaptation de l’histoire bien ancrée dans son temps, avec des aventures qui se déroulent dans un monde sans concession ou la loi du plus fort et du plus malin prime. Et dans la fourberie, Clochette n’est pas en reste.

Mais le tout est d’une justesse imparable et Disney est vite oublié pour se plonger dans ce Londres glauque et sombre et suivre un Peter Pan tourmenté.

Au dessin, on retrouve la patte du maître, de la féminité callipyge, des visages aux couteaux. C’est beau…

A lire absolument.

Nom série  Northlanders  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le mythe du guerrier vêtu d’une peau de bête revisité.

Je ne peux m’empêcher de penser à Conan le Barbare en lisant cette bd, même si on est dans un style radicalement différent.
Mais ici, les poncifs du genre sont tous utilisés (à l’image de Conan). Le point positif, c’est qu’ils le sont habilement. On lit donc ces deux tomes sans surprises, on sait exactement ou l’on va, mais la balade est agréable.

Cela est certainement aussi dû au fait que le dessin est soigné, avec un style qui colle bien au récit et une mise en couleur sympathique.

A lire pour les amateurs du genre.

Nom série  Nathalie, la petite hôtesse  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Grand lecteur des éditions Dupuis dans ma jeunesse et donc de Natacha (qui a marqué le réveil de mes hormones), je vous laisse imaginer ma satisfaction à l’époque de découvrir Nathalie, la petite hôtesse !

Aujourd’hui, ma lecture est encore sous tendue par mes souvenirs de l’époque, mais force est de constater qu’on est loin du chef d’œuvre. Niveau scénario, c’est vrai qu’il aurait été beaucoup plus malin de coller à l’ambiance des histoires de la série des Natacha et surtout d’avoir un vrai fil conducteur. Décevant donc de ce côté là.

Au dessin, on s’approche de près du style de Walthéry, mais la finesse n’est pas là. Et le tout manque de profondeur (sans mauvais jeu de mots).

Bref, une parodie rigolote, mais qui a dû être faite ‘pour la déconne’, mais qui au final aurait certainement joui d’une aura bien plus grande si elle avait été un peu plus soignée.

Nom série  Malgré nous  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On est ici sur un sujet assez peu traité que ce soit dans les manuels d’histoire scolaire ou tout simplement dans les mémoires communes historique. Ou alors, ça reste presque très géographiquement très localisé.
Bref, Thierry Gloris nous livre ici un pan un peu occulté de la seconde guerre mondiale par les atrocités qui ont suivies. Et il le fait habilement en nous faisant suivre les pas de Louis, malgré nous malgré lui ( !). Le récit est dynamique, juste et on sent la documentation rigoureuse.

D’un point de vue dessin, Marie Terray affine son trait au fur et à mesure des tomes, ce dernier souligne à mon sens parfaitement le terme bande dessinée. J’entends par là qu’on est dans du trait réaliste, mais ce trait presque au crayon, ces couleurs nous laissent en permanence dans un univers graphique que certaine bd font parfois oublier tant le trait peut être froid.

C’est beau et c’est bien. A lire donc, car on a là une belle bd historique.

Nom série  Magasin général  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La bd québécoise où il ne se passe rien, mais où ça fait du bien.
C’est vrai quoi, quand on fait le compte, au final, c’est de la vie de village et c’est pas violent niveau péripéties.

Mais je prends un sain plaisir à lire, découvrir et suivre la vie de ce village d’un autre temps perdu au milieu des bois canadiens. Leurs tracas sont à l’échelle de leur microcosme, mais ce petit monde vit au rythme des saisons qui accompagnent le travail des hommes. Tout cela se centre plus ou moins autour de Marie, celle qui tient l’unique magasin de Notre-Dame. Leur histoire est paisible bien que parsemée de ces petits conflits, des drames humains et amoureux qui jonchent la vie des villages de ce types.

Je trouve que l’atmosphère est parfaitement rendue, aussi bien au niveau scénario que pour le dessin. Loisel et Tripp font un travail à quatre mains qui est vraiment agréable visuellement. Chaque case est travaillée avec soin et la régularité est de mise. C’est beau et joliment dessiné.

Je comprends que l’on puisse trouver cela un peu chiant, mais moi j’aime et j’adhère à chaque tome.

Nom série  Les Ignorants  posté le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’aime le vin et la bd : deux bonnes raisons de lire « les ignorants ».
Davodeau nous livre ici une expérience intéressante en se plongeant dans l’univers du vin et en plongeant son pendant vinicole dans l’univers de la BD.

Le récit est intéressant et riche en informations sur les vins, mais aussi sur la bd car on suit les protagonistes sur une année entière. Les rencontres évoquées sont riches et les points de vue abordés sont complets et bien documentés.

Le dessin tout dans les nuances de gris est agréable et souligne parfaitement le propos.

Le bémol que je mettrais sur cet ouvrage est son point de vue très orienté vers le vin bio et une façon de faire de la bd. On frôle pour moi une approche un peu élitiste des deux activités, même si les choix sont parfaitement justifiés par les protagonistes. On nous offre ici une vision du vin et une vision de la bd. On adhère ou pas…

1 2 3 4 5 6 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque