Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 343 avis et 15 sries (Note moyenne: 3.26)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  Les Belles Histoires de l'Oncle Alix  post le 06/11/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voil la bande dessine la plus difficile noter de toute ma carrire BDThquienne...

Dune manire gnrale, je rejoins, entirement ou presque, lavis de Pasukare.

Je salue en premier lieu la formidable initiative lorigine de la bande dessine la plus atypique de tout le site. Que defforts, de temps, dorganisation et dinvestissement personnel toute cela a du reprsenter... Chapeau bas !

Lhommage est beau. Les bonus sont mme ma partie prfre, suivis de prt par les dessins de transition entre les histoires. Quant au mlange des styles (western, etc.) une fois encore, cest malin et bien exploit.

Tout cela vaudrait bien un 5/5 !

Seulement, objectivement, mme pour un membre de la communaut BDThque tel que moi, certaines rfrences me sont passes par-dessus la tte, seul le noyau dur du site pouvant les comprendre. Cela a pour consquence un lger sentiment dexclusion pour le lecteur lors de la lecture de certains passages et une moins bonne comprhension.

Le dessin est, limage du dessin dun album produit par un collectif : ingal. Je ne critique pas. Personnellement, je ne serais pas capable de raliser un dessin aussi bon que celui que je juge le moins russi. Mais objectivement, le tout est irrgulier. Les transitions mettant en scne loncle Alix sont trs russies, le trait ayant un vrai caractre.

Le bilan est donc mitig. Dun ct, le travail fourni et le cur qui y a t mis force le respect et ladmiration. De lautre, le scnario trop intimiste et le dessin ingal ternissent le tableau.

La note de 3/5 me semble donc idale ici. Elle rcompense le bel hommage que constitue cet album, tout en tenant compte de ses faiblesses.

Achat et lecture tout spcialement recommand tout membre de la communaut BDThque qui se respecte.

Vive Alix ! Vive BDThque !

Nom srie  Astro City - Hros Locaux  post le 10/04/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Et si pour une fois, un comics sur les hros ne parlait pas de hros... et si pour une fois, on sintressait plutt aux personnes comme vous et moi qui ne demande rien personne... juste vivre paisiblement dans une ville en proie aux super vilains. Cest le menu de Astro City - Hros Locaux .

Derrire une couverture splendide pleine de super hros originaux, on dcouvre une dizaine dhistoires courtes racontant des passages de la vie de certains citoyens dAstro City et leurs sentiments face des vnements impliquant des super hros ou des super vilains. Peur, curiosit ou encore reconnaissance sont quelques une des motions que le lecteur est amen rencontrer.

Si le format choisi permet daborder plus de sujets et de personnages diffrents, il a pour inconvnient un traitement malheureusement assez superficiel de chaque petite histoire. En effet, difficile de vraiment creuser en 20 ou 30 pages. On peine galement sattacher aux personnages finissant par lire cet album comme on regarde un documentaire : de lextrieur.

Le dessin est de bonne facture sans quil y ait quoique ce soit relever de particulier. De ce ct l, un comics classique.

Astro City - Hros Locaux est un album trop mconnu et qui gagnerait tre plus mis en avant. Cest peut tre le seul comics de super hros qui pourrait tre apprci par ceux qui dteste le genre... ce qui est saluer.

Note : 3.25/5 et achat recommand.

Nom srie  Survivants  post le 27/03/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
4me cycle des Mondes dAldbaran de Lo, Survivants dmarre sur un naufrage spatial. Un immense vaisseau en provenance de la Terre destination de la plante Aldbaran a t dtruit dans une catastrophe. Une petite navette transportant les survivants sest pose sur une plante inconnue, loin de toute civilisation humaine. Sans nourriture, sans eau, sans moyen de communication, il va falloir apprendre survivre dans un monde hostile et inconnu.

Le scnario est donc classique mais de bon acabit et sans vrai point faible... mais sans vrai point fort galement. Nous voil en prsence dun tome introductif typique, o les choses ne bougent pas trop, histoire de nous acclimater aux personnages et au contexte gnral.

Le bestiaire de cette plante est une fois encore une russite. Cest une habitude et une marque de fabrique de Lo. Pour le reste, le dessin de Lo est bon et bien color, sans effet de manche inutile.

Au rang des reproches, je regrette le profil psychologique trs typ des personnages et le dessin trs fig des visages (voir mes autres avis sur ses sries).

La lecture de cet album est nanmoins agrable, do ma recommandation dachat. Ma note de 3/5 vient rcompenser un bon album mais constitue surtout une note dattente. La suite nous renseignera certainement bien plus sur la qualit relle de la srie.

Nom srie  L o vont nos pres  post le 12/02/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L o vont nos pres est un album dordinaire adul par la critique et Bdthque. Au risque de me faire tirer dessus, jose le demander : Pourquoi donc ?

Le thme de ce one shot est universel : limmigration. Un pre de famille quitte sa famille et son pays pour rejoindre une grande ville trangre au-del de locan. Petits boulots, langue locale non matrise, logement exigu et culture diffrente, notre pre de famille rencontre toutes les difficults classiques de limmigr avant son intgration dans son nouvel environnement.

Le choix dune bande dessine muette renforce cette universalit la manire dun No comment sur Euronews. Chacun pourra retirer de cet album le message quil veut et linterprter sa faon.

Le dessin est trs russi et expressif, tantt chaleureux lors des scnes familiales, tantt froid et distant lorsque notre pre de famille part linconnu de cette grande ville o tout semble si diffrent.

Pourtant, quand on y rflchit, il ne se passe presque rien dans cet album. Trois phrases suffiraient en rsumer le scnario. Jai galement eu de la peine comprendre lintrt des animaux fantastiques dans lhistoire. Cette ode lintgration est finalement une coquille vide dont les quelques mtaphores (la meilleure tant cette du monstre menaant la ville dorigine du pre de famille), parfois bien trouves, ne me permettent pas de crier au chef duvre.

Au contraire, je me dois de vous avertir : L o vont nos pres est dot dune rputation que les plus terre terre dentre vous peinerons apprcier.

Nom srie  Death Note  post le 17/04/2007 (dernire MAJ le 12/02/2011) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La question de fond que pose Death Note est vraiment trs intressante : a-t-on le droit de tuer les criminels ? En tant que praticien du droit pnal, entre autres, cette question me concerne tout particulirement. En effet, depuis maintenant plusieurs dizaines d'annes, les spcialistes du droit pnal se demandent comment faire pour empcher la rcidive. Faut-il punir fortement et faire des exemples ou au contraire tre plus souple et ne plus couper les criminels de la socit ? Trs vaste question qui divise toutes les personnes qui on la pose.

Avec Death Note , vous pouvez choisir votre camp : celui de Light qui dcide de tuer systmatiquement tous les auteurs de crimes graves (viols, meurtres, etc.) o celui de L et de la police qui veulent l'empcher d'agir puisqu'en tuant les criminels, Light en devient un galement.
Dcider de la mort de son prochain est un pouvoir immense qui rapproche l'homme de Dieu. Light a-t-il raison de se prendre pour un Dieu ? Quels sont les risques de drives ?

Quand jai dcouvert Death Note avec les trois premiers tomes, cela a t une vraie claque.

Le dessin tout d'abord est vraiment trs bon et plus fin que dhabitude. Les personnages ont tous des caractristiques physiques bien distinctes et sont tous trs russis.

Le scnario est absolument gnial. Tout va une vitesse d'enfer avec des rebondissements imprvisibles et un trs gros suspense. Le bras de fer entre Light, propritaire du Death Note, et L le dtective de gnie est haletant.
Les auteurs font preuve d'une intelligence scnaristique incroyable : certaines situations se terminent de faon originale, ce qui donne une grande sensation de fracheur et de nouveaut par rapport aux mangas et aux thrillers habituels (cf. la scne du bus ou celle entre Light et la fiance de Raye Penber).

Les personnages principaux sont assez peu nombreux, ce qui permet de mieux s'y retrouver et d'avoir un dveloppement de leur psychologie beaucoup plus approfondi. Light et L sont extrmement bien penss. Chacun a sa part de lumire et d'ombre et une intelligence extrme. A mon avis l'un des meilleurs bras de fer de toute la bande dessine tant il est intense et bien pos.

Seulement voil... pass les quatre premiers tomes, Death Note sessouffle beaucoup, et encore davantage ds le second cycle qui dmarre au tome 8. Lhistoire commence tourner en rond et les rebondissements ne sont l que pour rallonger un scnario qui maurait conquis 100% sil avait t limit cinq tomes. Le scnariste nous embourbe dans des raisonnements sans fin denquteurs peu crdible, par leur jeune ge ainsi que par leur irrelle perspicacit.

Si le second cycle ne tourne pas la mascarade, cela ne passe pas loin. Cette partie de laventure est totalement inutile et napporte rien de neuf par rapport la thmatique aborde et traite exhaustivement (selon moi) dans les quelques premiers tomes.

Aprs les trois premiers tomes, javais sans hsit mis la note maximale... La suite na malheureusement pas su me convaincre autant. La lecture reste sympathique et lachat peu tre conseill, en tout cas jusquau tome sept, grce un nombre de tome restreint.

Si Death Note est une srie dcouvrir, elle ne se rvle malheureusement pas aussi incroyable que ce que son introduction avait laiss envisager.

Nom srie  Arzak  post le 10/02/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Arzak est pour moi une merveilleuse surprise. Je ne suis pourtant pas un fan de luvre fantastique de Moebius. Sil ne fallait lire quun album paru en 2010, il pourrait bien que ce soit celui-ci (en comptition avec Kraa , Quai dOrsay , Zombies (Soleil), Asterios Polyp et Le Petit Livre des Beatles ).

Il se dgage de cet album une vraie force. De par sa taille dj ce premier tome surprend et envote. Cest dailleurs sa couverture grandiose qui ma fait sauter le pas.

On se retrouve projet des annes lumires sur cette plante nomme Tassili, monde des Wergs, o lArpenteur Arzak chasse le mcrant. Le dpaysement est total et garanti.
A la fois de science-fiction et rcit apocalyptique la sauce western, le scnario nous lance dans ce monde si hostile, si vide et si spacieux.
Le charisme dArzak est frappant, tant par son apparence que par son caractre noble et valeureux. Certainement lun des personnages les plus intressants du neuvime art, de ce point de vue. On a la sensation quil contrle et anticipe son environnement, ce qui fait de lui un adversaire redoutable.

Le dessin, mme sil nentre pas dans mes standards habituels de beaut, est excellent et a su me convaincre, donnant cette impression despace et de quitude sans fin.

Arzak ma fait songer Aldbaran de Lo, Mad Max, au Livre dEli mais aussi aux westerns spaghetti du brave Clint... Les inspirations et rfrences sont nombreuses.

Je vous invite donc sans hsiter vous plonger dans cette nouvelle aventure. Quant moi, je nattends que deux choses : une suite et de la mme qualit que dans ce tome douverture.

Nom srie  Naruto  post le 14/04/2007 (dernire MAJ le 10/02/2011) Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Naruto est un shnen ordinaire mais pourquoi se plaindre quand c'est aussi bon ?

Le scnario est classique mais l'univers qu'il dcrit est vraiment bien pens : les villages ninja, les alliances, les socits secrtes, etc. Les combats sont trs rythms et vraiment intressants. On ne s'ennuie pas une minute.

Le dessin est beau avec des foules de dtails lors des plans larges des villages cachs. L'un des meilleurs dessin que j'ai vu dans un manga de ce type. Il est dynamique et prcis, retranscrivant merveille la puissance des attaques illustres.

Les personnages sont trs diffrents les uns des autres, mais tous sont charismatiques. Pour moi le personnage le plus hallucinant c'est Kakashi : mon personnage prfr tous mangas confondus. Il est drle, sans dfaut esthtique, fort et il dgage vraiment quelque chose. Alors oui, chaque personnage reprsente un trait de caractre exacerb, mais nest pas typique du manga shnen en gnral ?

Le bmol de la srie est sa longueur. L'auteur exploite le filon au maximum... donc parfois, les choses trainent un peu en longueur. Dautres manga de la mme veine porte galement ce dfaut trs japonais, certainement d au fait que leur publication est hebdomadaire : Hunter X Hunter, Dragon Ball, etc.

Adolescent je laurais trouv culte... aujourdhui, a reste une lecture agrable et qui me dtend. Lachat serait fortement conseill sans cette quantit astronomique de tomes... A dcouvrir en tous les cas. Vos enfants en seront dingues.

Nom srie  Servitude  post le 23/01/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Servitude nous transporte dans un monde extrmement diffrent de ce que Soleil a lhabitude de produire. Pas dhumour, pas de magie tout va, pas de bimbo idiote amoureuse dun grand niais hros malgr lui... ici le ton est plus sombre, plus adulte et fouill.

Le monde cr pour loccasion est fourni. Tout un historique dynastique ( la manire de Wena ) et les cultures des diffrentes branches rgnant sur les royaumes ont t dvelopps. Le rsultat final donne une impression de profondeur tout en restant simple, ce qui reprsente, selon moi, le tour de force de cette srie.

Si le premier tome se penche sur les luttes de pouvoir des royaumes de la surface, le second tome nous plonge dans le royaume enfoui, o un odieux complot semble se fomenter. Bien sr, les conflits de la surface sont lis ce qui se trame sous terre, mais les auteurs ont su maintenir une grande part de mystre, de sorte quil faudra bien attendre les tomes suivants (5 au total) pour comprendre rellement ce qui se passe et qui tire les ficelles dune guerre qui semble invitable.

Le dessin est magnifique et bourr de dtails. La colorisation spia dans les tons beiges et bruns renforce le ct adulte du scnario et sa crdibilit.

Jattends la suite avec impatience !

Nom srie  The Twelve  post le 23/01/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
The Twelve nous raconte lhistoire de 12 super hros amricains, capturs la fin de la Seconde Guerre Mondiale par les Nazis, qui se rveillent aprs 60 ans de sommeil cryognique. Le choc est norme : le monde a chang, la guerre est finie, leurs familles ont disparu ou pris un srieux coup de vieux, etc.

Certains hros prennent la chose plutt bien, dautres sombrent dans la dpression.

Le thme du super hros est donc trait de manire plus profonde et originale que dhabitude. Le scnario se focalise sur la psychologie des personnages la faon dun Watchmen ou dun Batman - Dark Knight . Le tout est servi par un beau dessin.

Pourtant, jai eu de la peine me laisser convaincre. Jai trouv lhistoire mole et jouant sur un faux rythme ce qui a endormi mon intrt. Pour tout vous dire, ma lecture ne ma laiss que peu de souvenir.

Je lirai le second et dernier tome en esprant quil rende lensemble plus cohrent et vivant. Pour linstant, je dois me rsoudre ne pas recommander lachat.

Nom srie  Les Nols de Franquin  post le 07/01/2011 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette lecture me tentait depuis longtemps. Profitant de la rdition de ce bel album, je me suis offert Les Nols de Franquin juste avant les ftes, histoire de le lire Nol, dans lambiance adquate.

A louverture de lalbum, jai t surpris par son contenu. Peu de vritable bandes dessines mais principalement une sorte de reportage / rtrospective des productions de Franquin autour du thme de Nol. Ne vous attendez donc pas une longue lecture, ce qui est dcevant vu le prix lev de louvrage...

La lecture nen est pas moins agrable, parfois potique et compltement dans lesprit des ftes de fin danne : des cadeaux, de la neige, de la joie, mais aussi une certaine nostalgie et de la solitude. Les anecdotes accompagnant les uvres de Franquin sont intressantes. Quand au dessin, rien dire, Franquin est un matre.

Bel objet, Les Nols de Franquin sadresse uniquement aux fans de ce dernier. Le prix de lalbum et son contenu devrait dissuader bon nombre de lecteurs potentiels. Pour cette raison, lachat nest pas recommand, mme si je ne regrette en rien mon achat.

Nom srie  Trois Christs  post le 14/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Des auteurs renomms, une belle couverture, un dessin en couleurs directes, un sujet intressant permettant de dcrire ou de rcrire lhistoire et un concept original... il y avait tout dans cet album pour crer quelque chose de vraiment bon et qui scarte des sentiers battus.

Comme indiqu plus haut, ainsi que dans les autres avis, le dessin est du bel ouvrage. Lapplication de la couleur directe et leffet impressionniste qui sen dgage donne un aspect lumineux au dessin. Quoi de mieux lorsque lon veut parler de Dieu et du Saint Suaire de Turin ?

Ct scnario, les auteurs reprennent lhistoire trouble du Saint Suaire de Turin pour prsenter trois variantes dune mme histoire mettant en scne les mmes personnages : Dieu existe , Dieu nexiste pas et Dieu est radioactif (no comment).

On voit bien o veulent en venir les auteurs, surtout aprs la lecture des petits intermdes en noir et blanc propos du Saint Suaire de Turin. Ce linge miraculeux est considr comme une cration de lhomme par certains, comme une toffe divine par dautres. Si lhistoire trouble et controverse de ce bout de tissu ne plaide pas en faveur de son authenticit, force est de constater quau final, personne nest capable de prouver quoi que ce soit son sujet. Le Saint Suaire de Turin est une nigme pour tout le monde, ayant autant de parcours diffrents, depuis sa cration jusqu aujourdhui, que de chrtiens.

Les deux premires variantes sont intressantes, dans la mesure o elles illustrent comment une mme histoire, avec des personnages en tous points identiques et mmes des cases et dialogues en majorit similaires peuvent accoucher de deux versions compltement diffrentes. Pourtant, de par leur brivet, je nai pas eu le temps de rentrer dans le rcit.

En revanche, la troisime variante frise le ridicule... je veux pour tmoin le titre lui ayant t donn : Dieu est radioactif ... ben voyons... Une suppression pure et simple de ce petit dlire scnaristique entre amis au profit dun dveloppement plus consquent des deux autres variantes aurait t plus judicieux mon got.

Lexercice tent par les auteurs tait audacieux. Au final, il tient plus de lexprience inacheve que dun one shot abouti. La lecture pourrait ventuellement savrer intressante faute de mieux, pas lachat.

Nom srie  Les Mondes de Thorgal - Kriss de Valnor  post le 14/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En prenant cette bande dessine, un sentiment dapprhension prdominait. Javais une peur viscrale davoir limpression de mtre fait traire, cette nouvelle srie tant un spin off de Thorgal ( ce jour 32 albums).

Une fois lalbum repos, il sest avr que mon apprhension tait totalement injustifie. Pire, jattends avec une relle impatience la suite et fin de ce dyptique sur Kriss de Valnor, la plus mchante des ennemis de Thorgal lenfant des toiles.

Le dessin, mme sil nest plus luvre de Rosinsky, reste de bonne facture. Le trait est plutt fin. La prsentation et lesprit de la srie mre sont respects pour mon plus grand soulagement.

Le scnario, la manire dun plaidoyer, justifie la mchancet et la cruaut de Kriss de Valnor, celles-ci trouvant leur source dans une enfance particulirement difficile et une vie parseme de violence. Bien que les actes de Kriss de Valnor, tels que dcrits dans la srie Thorgal , soient injustifiables, on se prend apprcier cette femme pourtant autrefois tellement dteste. Le ct manichen de cette dernire avait dj t brch dans la srie mre. Il disparat presque totalement ici. Kriss de Valnor en deviendrait presque attachante, cest vous dire !

Jai beau chercher, je narrive pas trouver de point ngatif cet album. Jattends la suite avec intrt, esprant que le second album saura conclure avec brio cette jolie russite.

Lachat nest vivement conseill qu ceux qui connaissent lunivers de Thorgal. Sans ce pr requis, la qualit objective de cette bande dessine pourrait bien vous passer sous le nez.

Nom srie  Bludzee  post le 12/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bludzee est la dernire cration djante de Lewis Trondheim. Tout dans cet album est original : son personnage principal, Bludzee, un petit chat noir aux yeux bleus, son format, trs petit mais trs pais, son univers djant faon Donjon, et des personnages touts plus idiots et absurdes les uns que les autres.

Tout commence pourtant de faon classique, peut tre mme trop : Bludzee est un chat vivant seul dans un appartement situ dans un gratte-ciel, quelque part dans une grande ville. Cette vie solitaire lui a t impose par la disparition de son matre. Chaque page contient six cases formant une petite histoire drle complte, se suffisant elle-mme mais qui, jointe aux autres pages, labore un scnario suivi.

Comme je le faisais remarquer un peu plus haut, si les premires pages font penser une bande dessine en strips banale mettant en scne un nime petit chat, il nen est rien ! Ds larrive de la police dans lappartement de Bludzee et le bris de la porte dentre, de nombreux personnages font leur entre, et ce qui devait tre une histoire humoristique dans un huis clos rassurant et bon enfant se transforme en une histoire rocambolesque o tueurs gage, machines modifier lADN, poissons qui parlent et autres Trondheimerie se mlent.

Bande dessine se voulant humoristique, Bludzee va plus loin en proposant une vraie aventure faisant se rencontrer linnocence de notre petit chat noir aux yeux bleus avec un monde violent... oui violent, et bien plus que ne le laisse entrevoir le dessin tout rond et agrable de Trondheim.

Sorte dOVNI dans le paysage du neuvime art, cette bande dessine mrite bien une lecture, voire mme un achat... mais qui sera pour linstant dconseill dans lattente dune suite, qui devrait logiquement voir le jour et qui permettra une avance plus substantielle dans ce nouveau monde de Trondheim.

Jattends dailleurs cette suite avec intrt et curiosit, mme si le prix de lalbum est plutt dissuasif.

Nom srie  La Maldiction des sept boules vertes  post le 12/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dhabitude bon public et en accord avec la majorit des autres citoyens de BDthque, jai t surpris dtre du par ma lecture. Il faut bien un mcontent de temps en temps.

La maldiction des 7 boules vertes ne ma que trop rarement intress au niveau du scnario. Les premiers albums sont trs, voire trop, inspirs par Tolkien et son Bilbon le Hobbit avec le magicien barbe banche vtu de bleu, Guilio (alias Frodon) le jeune homme innocent et curieux, la fort magique traverser, ltre tout habill de noir qui poursuit notre hros ( un Nazgl ?) et une boule verte (un anneau) au centre de toutes les convoitises. Lhistoire saffranchit de cette inspiration par la suite mais sans jamais vraiment dcoller, mayant laiss flotter dans un faux rythme des plus frustrants. Mon agacement vient principalement du fait que Guilio, notre hros, na aucun charisme et voit tous les dangers quil croise se rsoudre deux mme sans quil ait vritablement se dbattre pour sen sortir (sauf dans la prison). Les vnements senchanent sans vritable lien entre eux, tout le moins qui me satisfasse. Guilio subit laventure plus quil ne la vit.

Tout nest pas mauvais non plus. Au rang des points positifs, je soulignerai latmosphre particulire qui se dgage des albums et quelques bonnes ides bien originales (les auberges des deux derniers tomes).

Le dessin est dans la plus pure tradition de la ligne claire. Avis aux amateurs ou ses dtracteurs. Le fait est que si la qualit densemble est indniable, lexpressivit des visages est catastrophique. En caricaturant un peu, un visage dans La maldiction des 7 boules vertes , a donne peu prs ceci : ... nettement insuffisant, surtout quand on voit certain paysages dans les deux derniers tomes (absolument superbes) ou encore la cit du bout du monde et sa cascade sans fin.

Il me semble enfin que cette bande dessine est plus adapte un public jeune qui ne se posera pas autant de questions que moi.

Nom srie  Asterios Polyp  post le 05/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Asterios Polyp est un album qui ma attir au premier regard. Jai tent de rsister, mais jai vite su, avant mme de louvrir, que je succomberais la tentation.

Acclam par la critique outre Atlantique (Will Eisner Award 2010 pour le Best Graphic Album New), ce one shot de 344 pages commence se faire une place au soleil en France et dans le monde francophone. Il a dailleurs t rcemment le laurat du Grand Prix de la Critique ACBD.

A la lecture des avis dj posts sur notre beau site marron, je constate que si Asterios Polyp nest pas toujours apprci, il ne laisse jamais indiffrent.

Ce qui ne peut sous aucun prtexte tre remis en cause est la qualit matrielle de louvrage dj mise en exergue par roedlingen : une belle couverture en carton, une jaquette dans les tons mauves et un papier bien pais, trs agrable toucher.

Une fois lalbum ouvert, on dcouvre un dessin lencrage mauve, en lieu et place du traditionnel noir. Il en rsulte un graphisme plus doux et nuanc. David Mazzucchelli a cr Asterios Polyp, un personnage dont jamais le lecteur ne peut dceler les expressions ou sentiments. Mais cette carence est remplace par les couleurs choisies et le trait soigneusement slectionn. Jen veux pour preuve les scnes de mnage mettant en scne Asterios et sa femme : le conflit et lincomprhension sont reprsents par la reprsentation des personnages. Alors que son pouse est tout en courbes, Asterios est trs gomtrique et anguleux. Une excellente ide et du grand art que de remplacer lexpression faciale par la manire de dessiner la scne.

Lhistoire est galement russie. Asterios Polyp est un architecte de papier, dont aucune cration na jamais t ralise, mais qui a remport de nombreux prix. Professeur luniversit, il est un homme insupportable, ramenant toujours tout lui et pensant toujours comprendre mieux que quiconque le monde qui lentoure. Cest cette attitude dtestable qui le mne la solitude dans laquelle le lecteur le dcouvre au dbut de lhistoire. Un incendie le force quitter son appartement et le jette la rue. Sans un sou, le voil oblig de recommencer une nouvelle vie et de se remettre en question.

Au rang des dceptions, javoue avoir trouv certains passages un peu longs et peu propos... mais ce quil faut comprendre, cest que seule la lecture intgrale de lalbum permet de comprendre lutilit de chaque page, de chaque vnement de la vie dAsterios qui nous est rvl.

Asterios Polyp est une lecture intelligente, passionnante et riche qui, comme un bon vin se dguste et sapprcie avec le temps. Impossible dcrire un avis immdiatement. Il ma fallu trois jours de rflexion pour exprimer mes sensations, mais surtout pour raliser que sans cette uvre, ma bibliothque ne serait pas tout fait la mme.

Avec Asterios Polyp , David Mazzucchelli signe sans doute lune des meilleure sortie de 2010, voir de la dcennie et nous enseigne que mme 50 ans, mme quand on croit avoir toujours raison, il nest jamais trop tard pour se remettre en question.

Nom srie  20 000 Sicles sous les mers  post le 05/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
20'000 Sicles sous les mers est tel le chant dune sirne : magnifique entendre (voir). La question est de savoir ce qui se cache derrire cette apparence si belle.

Comme la soulign Miranda dans son avis, le hublot de la couverture invite le lecteur ouvrir lalbum pour dcouvrir les mystres qui sy cachent.

Il mest pour lheure difficile de dire si la sirne va membrasser ou me dvorer.

Le dessin est fin, prcis et coloris dune faon assez froide et mtallique ce qui colle parfaitement cette histoire se passant au beau milieu de locan, dans les grands fonds. De ce ct-ci, rien redire.

Le scnario dbute l o 20'000 lieues sous les mers de Jules Vernes sest termin. Le Capitaine Nmo est de retour. Pour les sceptiques, tout est expliqu, la sauce fantastique bien entendu.

Ma note, comme mon option dachat ngative, sexpliquent par le fait que ce tome introductif, sil est bon et bien construit, a un besoin vital du second et dernier album de la srie. Pour lheure, difficile de vritablement apprcier cette histoire, de nombreuses zones dombre restant claircir. Beaucoup de choses nous sont prsentes et il faudra bien une suite pour dcanter tout cela.

Mon conseil est donc dattendre la suite avant de succomber au chant des sirnes.

Nom srie  Le Casse - L'Hritage du Kaiser  post le 05/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voil... a y est... Je tiens entre mes mains les derniers one shot de la collection Le Casse .

6me album, 6me duo dauteurs, 6me casse et 6me poque. Cette fois-ci, nous voil plong dans lAllemagne davant guerre, en 1936.

La loi de Nuremberg est entre en force. Les Juifs, homosexuels, tziganes, handicaps et autres dviants , selon les critres du Fhrer, commencent tre perscuts. Cest dans ce contexte de violence que le lecteur fait la connaissance du major, un officier camlon de la Wehrmacht.

Le major est un soldat ultra entran, hros de la Grande Guerre, espion confirm et tueur froid et sans piti : le profil du parfait petit SS son Fhrer... seulement voil, encore faut-il adhrer aux inepties nazies et accepter la tyrannie qui renforce lAllemagne dfaite en 14-18, pour mieux la perdre en 1945. Le major aspire la libert. Cette vie meilleure passe par un ultime coup dclat, contre sa patrie cette fois-ci : le vol dune fortune ayant appartenu au Kaiser Guillaume II.

Ce sixime one shot de la srie Le Casse est le plus violent des six, par son histoire, le contexte historique choisi, son personnage principal et son dessin, brut et corch. Certaines planches, de toute beaut dailleurs, semble avoir t travaille la baillonette. Ce tome est lun des meilleurs mon got de par sa fin spectaculaire et son personnage principal vritablement marquant.

Certains pourront regretter labsence de dtails sur la planification du fameux casse. Il est vrai que la majorit de lalbum est muet sur ceux-ci. Cela ne ma pourtant pas drang. Au contraire, ce nest que dans les dernires pages que lon dcouvre les raisons de certaines scnes apparues plus tt dans lalbum. La part limagination du lecteur est prserve, ce qui nest pas pour me dplaire.

Grce Le Casse - LHritage du Kaiser , David Chauvel voit sa srie se terminer en beaut. Avec quelques hauts et bas, le bilan de celle-ci est positif et maura permis quelques lectures fort agrables.

Nom srie  Red  post le 28/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il y a quelques jours, je tombe par hasard sur le trailer de RED , le dernier film avec Bruce Willis. A cette lgende du film daction des annes 80, viennent sajouter les excellent John Malkovitch, Morgan Freeman, Helen Mirren et Mary-Louise Parker.

Durant la sance, je dcouvre que RED est tir dun comics dit par DC Comics. Le film ne se prend pas au srieux : les acteurs enchanent les situations cocasses la faon dun True Lies . Jai pass un trs bon moment et me suis donc laiss tent par luvre originale.

Autant le dire tout de suite, lorientation humoristique du film nest pas du tout tire du comics, bien plus srieux et violent.

Lhistoire se rsume en une phrase : Paul Moses, agent dlite de la CIA la retraite, mne une vie paisible et solitaire jusquau jour o son ancien employeur dcide de le supprimer. Sengage alors une bataille sanglante entre lancien agent, toujours trs affut et la CIA.

Warren Ellis est aux commandes et a se voit. Les personnages ont du caractre, mme sil ne nous est pas tellement donn loccasion de les connatre. Le scnario est entirement bas sur laction et ne laisse aucun rpit au lecteur.

Le dessin a un trait simple mais fort, dans la ligne du personnage principal et du concept de ce one shot.

Seulement voil toutes ces qualits et le plaisir la lecture ne suffisent pas effacer lnorme frustration suscite par le scnario. Lhistoire est courte. Jamais nous ne saurons pourquoi la CIA a dcid de liquider Moses. Larrive de Moses Langley est trop rapide et aurait mrit plus de dveloppements. Quant la fin, le moins que lon puisse dire, cest quelle est abrupte... La lecture de cet album ne vous prendra pas 15 minutes.

Pour moi, RED sapparente un projet de comics, pas totalement termin, voir un premier album qui naurait pas connu de suite. Quand on voit comment le 7me art la adapt au cinma, je vois mal comment on ne peut pas regretter ce one shot si court et pauvre en dtails.

Ma note vient sanctionner une histoire inacheve qui ma laiss sur ma faim. Avec de telles qualits et quelques pages de plus, il aurait t ais de produire un comics trs russi, voir mme culte.

Nom srie  Berceuse assassine  post le 29/09/2004 (dernire MAJ le 28/11/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A la recherche dun bon polar, mon vendeur de bandes dessines m'avait dit : Berceuse Assassine , tu vas voir c'est du sur mesure ; tu ne seras pas du... Et force est de reconnatre queffectivement, cette srie est de qualit.

3 albums, 3 fois les mmes vnements mettant en scne Telenko et Martha, poux maris pour le meilleur, mais surtout pour le pire puisque lamour a t remplac par la haine et lenvie de tuer. Chaque album permet videmment au lecteur de comprendre un peu plus le drame de ce couple jusquau dnouement final.

Lambiance est noire souhait et oppressante. Telenko est un conducteur de taxi de nuit et Martha une femme paraplgique en fauteuil roulant. Le plus surprenant, cest que si les personnages sont odieux et cruels, on arrive quand mme ressentir de la compassion et de lintrt pour eux.

Le dessin est vraiment superbe. Noir, glauque, violent mais terriblement propos et mis en valeur dune main de matre par sa mise en couleur dans les tons bruns, noirs et blancs. La seule bouffe doxygne nous vient de la seule autre couleur : le jaune, comme le taxi de Telenko. Leffet visuel est garanti et vritablement unique.

Ce tryptique est un immanquable et doit absolument tre lu et possd.

Nom srie  Black Op  post le 10/04/2007 (dernire MAJ le 28/11/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec Black Op , Desberg nous fait entrer de plein pied dans une bonne vieille histoire despionnage, prenant principalement place en pleine Guerre froide.

Pour les non initis, une black op est une black operation, soit une opration clandestine. Dans cette srie, lopration en question est destine renforcer la mafia russe dans le but de dtruire le rgime communiste de lintrieur. Riche ide, sauf quune fois de plus les Etats-Unis cre un ennemi plus dangereux encore que celui quil voulait dtruire.

Selon moi, Black Op met en vidence larrogance et la navet lamricaine : on manipule en croyant tout contrler, jusquau jour o tout nous pte la gueule sans navoir rien vu venir, par excs de confiance.

L'histoire n'est pas rvolutionnaire mais, du point de vue de la construction et de la narration, trs russie. Le scnario prend place dans la premire moiti des annes 2000, mais les nombreux flash back nous prsentent des vnements dmarrant en 1945 avec la mort du pre de Floyd, le hros de cette histoire. Malgr le nombre consquent de ces flash back, on ne se perd jamais, au contraire. Les dtails de lintrigue sont ainsi distills petit petit, un rythme qui tient en haleine le lecteur.

Sans tre marquant, Black Op est un bon divertissement avec une histoire construite et intressante. Sajoute cela des personnages qui ne tombent pas tous btement dans un manichisme qui aurait pu reprsenter une solution de facilit, surtout dans ce contexte de guerre totale contre les mchants sovitiques. Au nom de la bonne cause, les gentils sont aussi les mchants.

Ces qualits ne vont malheureusement pas sans dfauts : au final, aucun personnage nest vritablement attachant et je ne me suis jamais identifi eux ou mis leur place. On suit les aventures de Floyd avec un certain dtachement qui empche dtre absorb par le rcit.

Le graphisme me laisse la mme impression que le scnario : il est de bonne facture mais trop impersonnel et froid. Jai eu beaucoup de peine avec les visages des protagonistes, surtout leur regard, plutt vide.

Voil donc une srie, type srie B, qui se lit avec plaisir. Vous passerez un bon moment sans tre transport : c'est dj pas si mal non ?

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 18 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque