Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4763 avis et 918 séries (Note moyenne: 2.82)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Markheim  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le concept de cette histoire est assez original avec ce rêve inversé qui semble concerné la même personne à deux époques différentes. Reste un lieu commun à travers cette ville de Markheim située en Europe de l'Est et vraisemblablement détruite au cours de la Seconde Guerre Mondiale sous un déluge de bombes.

Comme dit, ce récit m'a intrigué du fait de cette linéarité du temps qui semble être inversé. Cette vision du futur pour un jeune et bel homme dans la force de l'âge peut faire peur. C'est une prise de conscience que le temps avance et qu'il peut détruire tout ce qui nous entoure jusqu'à une ville.

C'est une belle métaphore qui trouvera bien entendu une explication finale. C'est doux-amère à la fois. Ce n'est pas forcément une lecture qui revigore.

Nom série  Le Carnet de rêves  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Oui, c'est une bd prise de tête. Assurément. Pour autant, si on aime se questionner sur le sens de la vie dans un genre introspectif, cette bd est faite pour vous. La dualité qui compose l'être humain n'aura plus aucun secret pour vous.

Il y a en effet des ressorts narratifs et visuels qui sortent du cadre et assure une originalité qui sera de mise. Le graphisme est assez spécial mais colle à merveille au sujet dans les méandres philosophique du moi.

La lecture est parfois déroutante et déstabilisante mais on se rattrape toujours au dernier moment comme si l'auteure savait y faire. A noter que je ne l'ai découvert récemment qu'avec le titre Emilie voit quelqu'un qui est encore un récit de psychanalyse. Bref, on peut parler de spécialisation.

Nom série  L'Histoire du Soldat  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Cette fois-ci, je serai le seul à donner une étoile ce que j'assumerais sans aucun complexe. Nous avons là un classique de la littérature helvétique qui est adaptée sur le support de la bd.

Je n'ai pas trop saisi le sens de ce conte philosophique dont les artifices ont eu raison de ma patience comme par exemple la métaphore du violon. J'ai l'impression d'avoir tourné en boucle avec ces incessants retour en arrière.

Par ailleurs, le graphisme dans son expression assez naïf ne m'a pas du tout convaincu. La lecture a été tout sauf prenante. Fastidieux.

Nom série  Les Monstres de Mayuko  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
On a moins de scrupule à laisser 1 étoile surtout quand on n'est pas le seul. Dire que je me suis ennuyé serait un doux euphémisme. L'auteur a puisé dans l'univers onirique japonais pour nous offrir une histoire à dormir debout sans vouloir être hermétique.

Le graphisme est froid et presque figé. Même la colorisation ne parvient pas à donner de l'éclat bien au contraire. C'est vieillot et désuet. Les personnages sont peu expressifs. Le public visé sera celui des enfants et encore. Il n'a pas cette passion qui ferait qu'on serait emporter par ce conte. C'est totalement vide de sens à moins de respecter les portes-bonheur.

Nom série  Contes et Légendes du Moyen âge en bandes dessinées  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dois dire que j'ai été fort étonné dans le bon sens du terme par ces contes et légendes du Moyen-Age. J'accorde les 4 étoiles bien mérités ce qui est plutôt rare pour un conte. En même temps, il y a tout de ce qu'il faut pour remplir le cahier de charge. Ces contes assez moralisateurs peuvent nous donner de bonnes indications sur la manière d'agir dans notre vie et c'est plutôt intemporel.

Cela démarre fort avec cet homme qui sauve la vie d'un autre mais qui n'a droit à aucune reconnaissance mais à un procès. Le récit concernant le mouton qui s'habille en loup m'a bien fait rire car l'habit ne fait décidément pas le moine. J'ai également beaucoup aimé les interludes qui nous apprennent beaucoup de choses sur les coutumes au Moyen-Age.

Bref, une lecture à la fois divertissante et instructive.

Nom série  Bloody Mary (Soleil Manga)  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Bloody Mary est un titre qui est déjà pris 3 fois. Il est vrai que l'auteur aurait pu faire un effort pour trouver autre chose d'autant que cela n'a rien à voir avec le roman original puisqu'il s'agit d'un vampire dépressif qui n''arrête pas de se lamenter inlassablement.

Des vampires qui se la jouent, de la bromance et surtout ces fameuses japaniaiseries qui gâchent le tout. A noter qu'il s'agit d'un shojo et non d'un yaoi. Il est vrai que la couverture est trompeuse mais il s'agit bien d'une jeune femme et d'un jeune homme. Bon, le doute est toujours permis.

Une comédie gothique qui ne m'a point marqué à tout jamais. Non, c'est plutôt à oublier et très vite de préférence.

A noter que le tome 3 qui est sorti récemment contient une grave erreur d'impression avec des bulles présentes mais sans les dialogues. Fort heureusement, ce n'est pas sur toutes les pages. Mais bon, il faut quand même le faire.

Nom série  Les 3 petits cochons reloaded  posté le 21/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Revisiter un conte bien connu n'est pas une mauvaise chose en soi. Winschluss l'a fait avec le célèbre Pinocchio et c'est désormais dans les annales. Je ne pourrais malheureusement pas affirmer avec certitude que c'est bien le cas en l'espèce avec ce reloaded totalement déjanté.

C'est trash et vulgaire à la fois ce qui a tout pour me déplaire. Par ailleurs, les gags sont assez répétitifs dans la chute. Les deux premières cases vont se répéter 7 fois à l'identique comme pour démarrer le conte de la même façon mais avec à chaque fois des directions prises différentes. Bien entendu, on retrouve les principaux éléments du conte original.

Bref, tout n'est pas forcément bon dans le cochon !

Nom série  Derfal le magnifique  posté le 20/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue ne pas connaître très bien l'oeuvre de José Roosevelt. C'est l'un des rares auteurs prolifiques qu'il me reste à découvrir. J'ai commencé par Derfal le magnifique. C'est vrai que ma lecture a commencé de manière assez pompeuse au début mais j'ai été happé dans la quête de cet érudit qui cherche à découvrir l'oeuvre d'un auteur d'une autre culture que la sienne. Cela m'a rappelé un peu quelqu'un d'autre...

On peut en effet aimer un auteur presque à la folie puis évoluer au fil des lectures et des années. On apprend de notre environnement puis quand on revient vers ses premières lecture de jeunesse, ce n'est plus pareil. On trouve cela terne et détestable. On va apprendre avec sagesse ce qui a provoqué le changement d'avis chez cet homme. C'est un conte philosophique intéressant qui donne une réflexion sur le rapport évolutif qu'on peut avoir avec une oeuvre.

Cela me donne également envie de poursuivre ma quête et de lire le reste de son oeuvre.

Nom série  Les contes de Grim  posté le 20/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Le thème de cette oeuvre semble être la relation entre l’individu et la société. Il est question de relation homme-femme, d'alcool, d'art contemplatif.

Le graphisme est véritablement horrible alternant le noir et blanc et parfois la couleur. On alterne également entre une case et le strip de 3 cases.

L'auteur islandais a essayé d'adapter en bd son roman 101 Reykjavik. Ce conte est à éviter pour les enfants à cause de son héros à la tête d'un affreux morse.

Je ne retiens que la vacuité des dialogues et des situations. Ce n'est pas drôle alors que c'est voulu. C'est un conte qui se transforme en cauchemar à cette lecture stérile sans queue ni tête.

Nom série  Hasard ou Destinée  posté le 20/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Franchement, ces trois histoires sont beaucoup trop légères. La préface écrite par Scott Snyder, le scénariste de Batman et American Vampires, laissait prévoir une oeuvre extraordinaire. La déception en a été plus grande.

Pourtant, c'est mon genre graphique dans une superbe édition. La narration et la mise en forme ne sont absolument pas en cause. Les planches sont d'ailleurs magnifiques. Il faut laisser à César ce qui est à César.

Je n'ai pas éprouvé d'émotion ou de fascination par rapport à ces récits de loup-garou, de marais étrange et d'amour maudit, le tout dans un décors médiéval. Que s'est-il passé ? Je dirai que c'est sans doute le hasard et la destinée. Cela reste quand même très contemplatif. L'immersion dans l'univers, c'est bien mais c'est qu'un élément. Il faut l'essentiel pour susciter la passion.

Nom série  Omaha, danseuse féline  posté le 20/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le sexe du point de vue de la femme féline. Une BD érotique et animalière. Tous les personnages sont des animaux anthropomorphes. L'héroïne Omaha est une belle chatte qui fait tourner bien des têtes. C'est certes un dessin d'une rare élégance bien que le sujet soit moins propre. Pour autant, c'est assez vieux jeu dans le concept graphique.

Même les dialogues font typiquement années 70. Bref, il faut remonter le temps pour apprécier pleinement. Du coup, je pense que cela sera surtout destiné à un public moins jeune (à l'exception notable des jeunes vieux).

Omaha est une danseuse exotique de cabaret qui vient de l'Amérique profonde. Elle va se confronter à la gloire, au pouvoir, à la peur, à la moralisation. Bref, il y a tout de même un scénario travaillé. La série a perduré plus de 20 ans aux States ce qui a conforté son succès mais cela n'a jamais réellement pris dans notre pays.

Je reconnais à cette oeuvre de nombreuses qualités indéniables mais je ne me sens pas être de son public.

Nom série  Phantasmes  posté le 20/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Le genre de BD pour bobo en mal de porno chic. En réalité, c'est obscène, vulgaire et crade. On ne peut pas être plus clair. C'est vendu comme un chef d'oeuvre alors que c'est du pur porno. Je ne suis pas un sexophobe mais il y a quand même des limites à la vulgarité.

Là, c'est un fatras de branlettes, le genre de choses dont on voudrait être épargné. Reste la question : quel est l'intérêt de cette BD ? Désolé mais je ne le vois pas. On pourra sans doute y voir une métaphore à travers un humour débridé quand d'autres y verront du voyeurisme moche et bestial.

En tout cas, cela ne m'a pas fait du tout phantasmer.

Nom série  Le Mari de mon frère  posté le 19/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Certains esprits étriqués pensent que si on lit un yaoi, on l’est forcément ce qui n’est pas réellement toujours le cas. On peut être ouvert et surtout avoir cet esprit d’ouverture, pas pour le fun ou la mode actuelle, mais le mettre en application vis-à-vis de ce qui nous est étranger. Alors, je tiens à le préciser d’emblée : ce titre n’est pas un yaoi. Il s’adresse justement à cette population de personnes qui a du mal à accepter la différence ou surtout qui fait semblant de l’accepter (ce qui est encore pire à mon avis).

Un homme qui élève seul sa petite fille au Japon voit débarquer chez lui un canadien genre gros nounours qui était l’époux de son frère jumeaux récemment décédé sur le continent américain où il vivait depuis une dizaine d’années. Cette irruption dans la vie de cette famille un peu monoparentale va tout chambouler. On va découvrir un homme éperdu d’amour pour un être disparu et qui souhaitait ainsi voir le pays natal du défunt.

J’ai rarement vu un titre aussi intelligent pour faire accepter la différence tout en nuances sans faire dans le scandaleux ou le provocateur. C’est à lire absolument pour faire évoluer les mentalités. Il pose également d’autres questions notamment au regard des réflexions de cette petite fille. Les enfants ont souvent plus de bon sens que les adultes.

Au final, voilà enfin un manga qui sort du lot, qui ne fait pas dans la pitrerie et dont le sujet est traité avec habileté et une certaine originalité. Il se dégage beaucoup d’émotions de la part des personnages très attachants dont notamment de notre héros qui pourtant n’a pas versé une larme à la mort de ses parents ou de son frère jumeau.

On est en effet assez loin des personnages clichés habituels (genre le jeune et beau imberbe) et c’est vrai que cela fait du bien. A noter également des leçons de culture gay dans les intermèdes entre chapitres où l’on apprend tout de même des choses assez intéressantes. D’un point de vue graphique, rien à redire avec une belle finesse du trait et des décors soignés.

En tout cas, ce premier tome de ce seinen social est très prometteur. La fin donne tout de suite envie de lire la suite grâce à un gros clifhanger. Homophobe s’abstenir ? Pas forcément, ils peuvent évoluer à la lecture de ce manga qui permet de décoincer leurs esprits étriqués et surtout leurs préjugés que la bonne société leur a inculqué. La famille est bien au centre du récit mais pas de celle qu’idéalise une frange bien à droite de notre échiquier politique qui s’apprête d’ailleurs à prendre le pouvoir. Bref, ce n’est pas un manga comme les autres car il dissipe le mal à l’aise de manière assez pédagogique tout en assurant le divertissement.

Nom série  Karma City  posté le 17/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis devenu assez difficile et assez sélectif. Un 4 étoiles pour moi, cela se mérite, cela ne se décrète point. Il faut absolument que la bd en question me plaise. Après, il faut des critères assez objectifs et parfois subjectifs. En l’occurrence, c’est mission accomplie pour Karma City, la ville vertueuse.

Karma City est certes une bd dans un contexte de science-fiction mais c’est tout d’abord un véritable polar d’anticipation. Cela me rappelle un peu l’excellent dessin d’animation des studios Disney à savoir Zootopie dans le concept. Certes, il n’y a pas de tronches animalières mais il y a une enquête de police qui commence de manière assez banale pour nous révéler de sacrés surprises sous couvert de complot d’envergure.

Pour moi, tout y est dans cette bd. Il y a le rythme, la psychologie des différents personnages même s’ils font un peu clichés, l’originalité et surtout cet univers immersif dans une société où la philosophie du karma est religion ou règles. J’adore ce concept de ville vertueuse. On peut toujours prôner de belles valeurs. Cependant, en l’espèce, elles sont réellement mises en application avec un contrôle grâce à un détecteur. Gare à vous si vous réprimandez vos enfants car ils vous mettent en retard de bon matin ! La surveillance électronique est déjà arrivée dans nos vies. Snowden nous avait bien prévenus et il est d’ailleurs pourchassé pour cela.

L’intérêt général doit primer sur les intérêts individuels car il en va de la survie du groupe. C’est une belle idée qui montre toutefois certaines limites. Les morts vont s’accumuler au fil de cette enquête qui va se révéler assez passionnante. Le récit est absolument maîtrisé car je n’ai pas perdu une miette. Le graphisme un peu rétro n’est pas celui que je préfère mais cela passe convenablement. Avec un autre dessinateur (qui est à la fois le scénariste), cela aurait pu être bien meilleur. C’est dit.

Oui, on peut dire que le premier tome de ce diptyque est une belle réussite. Cette série risque fort bien de faire partie des derniers must.

Nom série  De Cape et de Crocs  posté le 04/10/2007 (dernière MAJ le 17/01/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Voilà une lecture qui détonne ! C'est impétueux à souhait ! J'adore les dialogues et l'humour fin qui s'en dégage. C'est tout à fait mon style ! Le dessin est véritablement somptueux et tout en nuance. Par moment, c'est même incroyablement divin de beauté. Cela apporte un incontestable "plus" à ce récit d'aventure.

Il est vrai que c'est un véritable monument de la bd largement plébiscité sur ce site que je n'avais pas encore avisé. J'avoue sans conteste avoir eu beaucoup de mal à me décider pour la lire. La raison ? Les 20 premières pages ne m'avaient pas tout à fait convaincu il y a deux ans et j'avais arrêté net ma lecture.

J'avais peur d'un verbiage façon comédia dell'arte tout le long qui m'aurait épuisé dans tous les sens du terme. Heureusement, il n'en est rien. Bien m'en a pris de reprendre la lecture. Comme quoi, je donne raison à tout ceux qui pensent qu'il faut juger une oeuvre après avoir tout lu.

Pour la petite histoire, mon cauchemar était de mettre une seule étoile à cette bd auquel cas, je me serais fais beaucoup d'ennemis tant l'objet est sacré. C'est dire que j'ai abordé ma lecture avec beaucoup de crainte. Ma note est donc très sincère car j'ai véritablement ressenti la grande aventure mêlée à de la poésie.

C'est un savant mélange qui fait la singularité de cette oeuvre unique en son genre, bien qu'on assiste actuellement à la montée en puissance d'autres bd qui tentent d'imiter le style avec plus ou moins de bonheur (Célestin Gobe-la-lune, Spoogue...).

Par ailleurs, je n'avais pas l'impression qu'il y a une baisse de régime dans les derniers tomes. Bien au contraire! Cependant, comme pratiquement toutes les séries cultes, ce sont bien les premiers volumes qui sont les meilleurs. Cela est indéniable ce qui n'empêche pas de trouver une suite de haut niveau. Comme la plupart des lecteurs, on attend la fin du cycle lunaire pour espérer le retour de la grande aventure sur Terre.

Le 10ème tome marque donc la fin des aventures de cette joyeuse bande. J'apprécie surtout qu'il y ait une fin même si elle reste ouverte. Voilà une série qui ne s'éternise pas et qui sait tirer sa révérence finale comme une vraie pièce de théâtre. Le dessin culmine par sa beauté. Les dialogues sont toujours aussi exquis. En conclusion, nous avons là une série tout à fait originale qui aura fini par nous séduire.

C’est un plaisir de retrouver un nouveau diptyque pour cette série mythique. Le récit est censé se passer 20 mois avant la série initiale et cela sera un diptyque. On se concentre sur l’aventure du mignon petit lapin Eusèbe dont le mystère de son passé a toujours été conservé. J’avoue avoir pris du plaisir à revoir ce sympathique personnage dont la gentillesse et la naïveté se confondent pour nous donner des scènes très décalées. Certes, les inconditionnels crieront au scandale surtout ceux qui ont acquis le coffret de l’intégral en 2012. Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! On devrait tous le savoir. Le dessin frise encore une fois la perfection. C’est franchement sublime. La poésie est toujours présente. Bref, ce n’est que du bonheur !

En résumé: une richesse de texte et un dessin sublime pour constituer une pure merveille !

Note Dessin : 4.75/5 - Note Scénario : 4.25/5 - Note Globale : 4.5/5



Nom série  Arte  posté le 03/01/2016 (dernière MAJ le 17/01/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Ce manga à connotation historique est un réel coup de coeur. Il est plutôt rare d'en rencontrer. Par bien des aspects, cela m'a rappelé l'excellente série Cesare mais sans la rigueur. Cependant, le sujet s'intéresse particulièrement à la fabrication des tableaux dans les fameux ateliers durant la Renaissance à Florence.

Arte n'est pas seulement le nom d'une célèbre chaîne de TV intelligente dans sa programmation culturelle mais également le prénom d'une jeune aristocrate de 16 ans qui renonce à sa condition pour devenir artiste peintre. Cependant, elle devra surtout faire face à la misogynie ambiante. En effet, les hommes détestent qu'une femme vienne empiéter sur leur chasse gardée.

Au début du XVIème siècle, la plupart des filles recevaient une éducation au rabais par rapport aux garçons du même milieu. Tout ce qu'on demandait aux femmes, c'était d'être de bonnes épouses, d'avoir des enfants et de bien les élever. Arte va s'élever contre ce système mais elle paiera très cher le prix de cette liberté. Enfin, une vraie héroïne qui est déterminée et volontaire !

Ce manga va également nous permettre de nous immerger à travers le quotidien de cette ville au milieu du foisonnement de la Renaissance. On va découvrir ainsi les différentes corporations, le rôle de l'Eglise, le marché, le carnaval également et les courtisanes. La narration aidant, on sera vite submergé par ce récit.

L'auteur est un réel inconnu qui frappe fort pour sa première série richement documentée. Le dessin est une vraie merveille sur un support tout à fait adapté et très soigné. On a du mal à y croire ! C'est une vraie success story. On va suivre cette série de très près car elle nous réserve le meilleur tel que c'est parti. Il faut lire Arte si on apprécie particulièrement les mangas de qualité.

Déjà 5 tomes et le récit a pris totalement une autre tournure ce qui apporte un peu de nouveauté et de renouvellement. Arte est devenue préceptrice à Venise pour dompter une petite fille au caractère assez capricieux. Certes, on s'éloigne un peu de l'art et des tableaux. Cependant, on découvre une ville magnifique ainsi que la société des aristocrates vénitiens qui ne manque pas de charme. C'est toujours aussi beau graphiquement parlant.

Les mangas que j'achète sont assez rares. Cette série en fait pourtant partie.

Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Hyperbole  posté le 15/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est un roman graphique hors du commun que nous avons là sur un mode totalement introverti. Les petites bizarreries qui ponctuent la vie semblent être le sujet principal de cette oeuvre. Le graphisme est d'une simplicité enfantine alors que le propos l'est moins. Il y a un sérieux décalage que je n'ai pas forcément apprécié. Oui, c'est déroutant à tous les niveaux entre dérision et exagération.

J'avoue ne pas avoir compris les analyses psychologiques assez profondes de l'auteur qui se morfond dans une espèce de sublimation du quotidien. La véracité des propos reste toutefois à confirmer.

L'humour est présent comme une arme anti-névrose. On aurait pu tomber plus bas, c'est vrai. Je ne suis tout simplement pas entrer dans l'univers un peu étrange de cette jeune femme dépressive.

Nom série  Egon Schiele (Glénat)  posté le 15/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai découvert ce peintre tout récemment lors d'une lecture de bd intitulée tout simplement Egon Schiele. Il est mort très jeune à 28 ans comme une rock-star déchue en pleine ascension. La grippe espagnole était passée par là emportant par la même occasion des millions d'autres personnes. J'aime vraisemblablement ce côté artiste maudit.

C'était toujours intéressant de découvrir ce jeune peintre sur une autre période de sa vie où il avait été incarcéré suite à un sulfureux scandale sur fond d'outrage aux bonnes moeurs. Il est vrai qu'il dessinait les jeunes filles dans des positions sans doute trop lascives. Ce génie irrévérencieux a réussi à faire voler tous les codes de la peinture en éclats. Les autres grandes célébrités de l'époque l'ont bien compris.

Le graphisme a des traits résolument réalistes qui colle bien. On est plongé véritablement dans l'effervescence artistique qui habitait Vienne au début du XXe siècle.

Bref, un album assez captivant pour découvrir une formidable puissance artistique qui est désormais entré dans la légende.

Nom série  Gauguin (Glénat)  posté le 15/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est avec une bonne surprise que j'ai constaté que c'est Nicoby qui était le dessinateur de cette oeuvre consacré à Gauguin dans la fameuse collection des grands peintres. J'aime beaucoup son dessin qui semble être en l'occurrence à son apogée.

On retrouve également un autre peintre à savoir Van Gogh qui avait fait l'objet également d'un titre dans cette collection. Il est intéressant de voir un autre point de vue. La cohabitation de ces deux peintres pendant deux mois ne se fera pas sans heurts. Ce sont deux caractères différents qui composent ces génies de la création. Il y a une véritable passion qui souffle sur l'art que l'on arrive parfaitement à ressentir. Le tableau concerné est celui qui est baptisé "Portrait de l'artiste au Christ jaune". Attention à ne pas perdre son oreille !

Au final, c'est une bd plutôt réussie aussi bien graphiquement que sur le plan du scénario. On pourra sans doute regretter que le récit qui devait s'articuler surtout autour de Gauguin le fait surtout sur Van Gogh qui lui vole la vedette.

Nom série  Van Gogh  posté le 15/01/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est encore une autre approche fort intéressante pour découvrir la vie de Van Gogh qui a maintes fois été exploité sur le support de la bd. il faut dire que c'est l'un des peintres les plus connus au monde dont la vie a été assez surprenante pour ne pas dire déroutante. En effet, on va suivre le peintre dans les derniers moments de sa vie.

Il y a toujours en fin d'album un cahier graphique qui apporte des précisions complémentaires. C'est toujours aussi bien réalisé pour peu que l'on se passionne pour la peinture.

En ce qui concerne la bd, c'est un travail tout à fait honnête. Pour autant, je dois quand même avouer que je n'ai pas trop apprécié ce graphisme un peu tortueux à l'image du grand maître. Les couleurs sont vives et éclatantes toujours à l'image de ses fameux tournesols. C'est assez tourmenté.

Pour le reste, il faudra se plonger dans la folie de ce peintre pour découvrir l'envers du décors à savoir la manipulation. L'auteur a sans doute été très loin pour donner sa vision. On peut y adhérer ou pas. Il n'y a point de consensus.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 239 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque