pub
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4478 avis et 823 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Kyoko Karasuma, Inspecteur à Asakusa  posté le 28/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas trop apprécié cette série mi science-fiction, mi série policière qui se base sur les Oni, des sortes de divinités faisant partie du folklore japonais. Fort heureusement, nous avons une héroïne pauvre orpheline qui les traque avant que ces derniers ne ravagent l'humanité à commencer par le Japon.

Cette série aura du mal à prendre son envol tant les informations sont distillées avec parcimonie. Il y a également une intrigue politique assez complexe. Bref, c'est un manga qui prend du temps et qu'il faut apprécier sur la longueur. Même le dessin s'améliore de tome en tome. Bref, il faudra avoir beaucoup de patience ce qui n'est absolument pas ma qualité essentielle.

Nom série  L'Homme qui tua Lucky Luke  posté le 28/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin un auteur qui ose s'attaquer au mythe et surtout qui ose le dépoussiérer. Durant ma jeunesse, j'ai été bercé par mes lectures du pauvre cow-boy solitaire. J'avoue bien volontiers qu'il s'agissait de l'une de mes toutes premières lectures. J'ai pratiquement grandi avec Lucky Luke. Puis l'âge avançant, je me suis un peu détourné de lui car il ne changeait pas dans un monde qui a bien évolué.

Là, je retrouve un nouveau Lucky Luke qui s'est totalement adapté à notre temps. Je reconnais le formidable pari réussi de Matthieu Bonhomme tant sur le fond que sur la forme. Je ne me suis pas ennuyé avec cette lecture totalement novatrice sur un tel personnage avec un scénario qui n'a pas du tout oublié un humour omniprésent. Oui, on regrette que cela ne soit pas une nouvelle série mais juste un simple hommage.

Nom série  L'Aviateur  posté le 27/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Plus il y a de titre de bd, plus il est difficile de concocter un récit vraiment original. L’aviateur n’a rien de vraiment innovant mais il possède d’autres qualités qui sont indéniables.

On va commencer par le dessin qui est réellement envoutant avec pour cadre l’Afrique de la Savane. J’avoue avoir été subjugué autant par les animaux (par exemple le lion réaliste de beauté), par les personnages fort bien dessinés et surtout reconnaissables (ce qui est aujourd’hui une qualité) et par le décor.

Il y a comme un parfum du film oscarisé Out of Africa que j’avais adoré durant ma folle jeunesse. Bien sûr, on pourra reprocher de nombreux raccourcis scénaristique qui font sourire comme le fait que notre héros tombe très vite amoureux de sa belle ou qu’un homme n’hésite pas à tuer suite aux bons conseils d’un pasteur.

Dans le même genre, je n’avais pas aimé L'Aviatrice que j'avais d'ailleurs posté ici même. Quelques mois plus tard sort l’aviateur. Vous remarquerez là encore le manque d’originalité des titres. On fait comme si les autres œuvres n’existaient pas ce qui traduit une méconnaissance totale de ces professionnelles travaillant dans les maisons d’édition. Mais bon, passons !

L’aviateur est une bonne série qui démarre et qui a la particularité de se baser sur un personnage secondaire de la série Tramp qui apparait seulement dans les derniers titres. Il serait la caricature d’un certain Tanguy et Laverdure. C’est franchement dommage de ne pas l’avoir totalement crée sans forcément le rattacher à une autre série peu connue du grand public. Je pense que cela aurait donné encore plus d’épaisseur au personnage. Mais là encore, ce sont des erreurs de débutant.

En conclusion et malgré toute ma critique incisive, j’ai aimé et j’accorde allègrement le 4 étoiles pour une œuvre certes classique mais bien réalisée. On notera également que le divertissement est assuré avec un fond historique assez intéressant car méconnu. C’est sans doute le contexte des colonies allemandes africaines qui constitue la véritable originalité de ce récit.

Nom série  Rumble  posté le 24/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rumble, c’est Preacher qui rencontrerait Hellboy dans les rues de Sin City... bref du grand n'importe quoi ! Je n'ai rien à dire contre le graphisme qui a été la hauteur avec de belles couleurs assez bien travaillées. C'est juste dommage de servir un tel scénario loufoque. On n'a qu'une envie : arrêter les frais d'une perte de temps. Je n'ai guère éprouvé de frénésie jouissive. On dira que c'est un comics assez décapant. J'ai plutôt envie de détaler.

Nom série  Sept frères  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dirai enfin. En effet, peu de mes lectures de ce concept des sept n'était parvenu à atteindre les 4 étoiles. Ce récit m'a captivé bien que la construction peut apparaître comme répétitive à savoir l'arrestation des sept francs-maçons.

Il est cependant dommage de ne pas avoir creusé un peu plus la motivation profonde de celui qui a trahi ses camarades. Certes, il y a l'argent mais visiblement, il n'était pas à plaindre. J'avoue qu'il n'était pas vraiment dans ma liste des suspects.

C'est un scénario sans faute qui entretient une réelle tension sur une époque bien sombre de notre Histoire. Par ailleurs, c'est joliment bien dessiné dans un style réaliste et précis. J'ai passé un agréable moment de lecture. Oui, les 4 étoiles sont méritées.

Nom série  Macaroni !  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est toujours intéressant d'avoir des témoignages de vrais gens qui ont connu la faim, la guerre, le déracinement, le racisme. Nous avons un vieil homme d'origine italienne qui n'a pas eu une vie très facile. Il est devenu assez bougon avec le temps. Sa relation avec son petit-fils ne sera pas très facile. Pour autant, on pourra tomber dans une certaine tendresse pour ces deux personnages que tout sépare.

Malgré cela, je n'ai pas trop été trop emballé. Le graphisme n'est déjà pas celui que je préfère. On observera une multitude d'effets de style pour représenter les fantômes du passé. Le récit aurait pu être différent également. Cela reste une bd d'ambiance où de grands moyens sont déployés pour un piètre résultat. J'aime pourtant les macaronis que me faisait ma grand-mère également d'origine italienne. Cependant, je n'ai pas été touché plus que cela. D'autres oeuvres dans un genre similaire m'ont déjà fait plus d'effet. A noter une préface signée par Salvatore Adamo lui-même.

Nom série  L'Homme de l'Année - 1848  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne pourra pas dire que ce récit casse des briques au niveau des péripéties. Il y a des scènes qui sont presque répétitives ou plutôt longues. Il faudra près de 20 pages pour échapper à des loubards dans les rues de Londres ou pour donner une correction à des dockers peu scrupuleux sur la marchandise à charger. Cela se règle en effet à coup de baston pour donner une carrure à ce fameux Jean Lafitte.

La relation assez improbable entre notre corsaire et Karl Marx est à peine évoquée. Certes, il s'agit de financer la publication du fameux manifeste du parti communiste qui allait mettre le monde à feu et à sang tout comme le livre du Führer. Bref, je n'ai guère eu de sympathie pour ce vieillard qui règle les comptes à coup de canne.

Cependant, cela se laisse lire d'autant que le dessin est très agréable avec des décors bien plantés. Certes, les flashback ralentissent considérablement le rythme de ce récit. Mais comme dit, la thèse est tout de même assez intéressante.

Nom série  Le grand A  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le grand A n'est jamais appelé par son vrai nom mais cela ne trompera personne. D'ailleurs, en guise d'annexe, on aura droit à des explications beaucoup plus détaillées qui ne laisseront plus de place au doute. On sait tous que la vraie vie a commencé à s'installer dans le Nord-pas de Calais où résidait son fondateur qui est aujourd'hui la quatrième fortune française. Le grand A sera synonyme de grand temple de la consommation jusqu'à satiété.

On entre dans les coulisses d'une grande surface à Hénin-Beaumont qui a la particularité d'avoir un maire d'extrême-droite. Il y a aura également beaucoup de politique pour nous montrer les liens entre le temple du capitalisme et ceux qui dénonçaient l'arrivée des hypermarchés dans la pure tradition poujadiste. On sait bien que tout cela n'était que de la poudre aux yeux pour tromper les électeurs qui d'ailleurs sont de parfaits consommateurs fiers d'arpenter les rayons de la vraie vie.

On va surtout découvrir les différents métiers entre les hôtesses de caisse, les vendeurs de rayon, les vigiles. Tout les sujets qui fâchent seront évoqués notamment la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh. Je dois dire que l'auteur a mené un très bon travail d'investigation. Il y a un véritable effort qui a été réalisé notamment par une introduction pour expliquer le commerce de manière assez historique et ses implications dans la vie des gens.

Il mange 195 jours de notre vie. En effet, 70% d'entre nous passent 1h20 par semaine à faire le plein dans les grands surfaces comme une sorte de rituel. Le grand A a fini par nous vampiriser au point qu'on ne se pose plus les bonnes questions. Ce reportage nous permet d'avoir les idées plus claires.

Nom série  Exo  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On entend beaucoup parler actuellement des exoplanètes qui pourraient éventuellement abriter une forme de vie. On en dénombre actuellement lus d'une centaine. le problème est qu'elle sont situés à des milliers d'années lumières de la Terre.

Or, l'idée de la présente bd est de détourner un satellite envoyé dans les confins de l'espace depuis une quarantaine d'années pour vérifier s'il y a bien de la vie. Or, cela ne plaît pas forcément à d'éventuels aliens qui se défendent comme ils le peuvent. C'est un scénario fort plaisant à suivre dans ce qui sera une trilogie.

En ce qui concerne le dessin, je serai beaucoup moins enthousiasme. Mais bon, ce n'est pas non plus raté. Il faut tout simplement aimer ce genre de graphisme à l'ancienne. Au final, ous avons tout de même une bonne série de science-fiction qui commence sur des thèmes d'actualité.

Nom série  Hideout  posté le 21/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est vrai que le sujet n’est pas très original. Cependant, je trouve qu’il a été assez bien réalisé. Le dessin est plus que correct. On entre tout de suite dans le récit pour ne jamais le quitter. C’est un manga qui a été franchement sous-estimé au regard des productions inutiles qui inondent le marché.

On se rend compte de la méchanceté de cette femme qui ne pense qu’à faire du shopping au point de laisser mourir un petit garçon sans défense puis d’accuser le père de négligence. Ce dernier aura des envies de meurtre et on pourrait même le comprendre. Cependant, cela va trop loin. On s’enfonce dans le macabre et le sordide. C’est une histoire bien glauque. La fin n’est pas très étonnante.

Au final, on passe un bon moment de lecture mais pas forcément de détente au vu des scènes d’horreur. Bref, il faut aimer le genre. Ne pas mettre dans toutes les mains surtout si vous avez envie de vous débarrasser de votre compagne !

Nom série  Monk !  posté le 21/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Monk est une bd humoristique qui joue avec les préceptes du Bouddha. Cela associe monde apocalyptique et renouveau des arts martiaux. En effet, le monde ne souhaite plus se servir des armes de destruction massive. On revient au combat de corps à corps. La baston, quoi !

Par la suite, cela devient un peu du grand n’importe quoi avec la recherche d’un nouveau Dalaï-Lama. Le héros devient une espèce de monstre lorsqu’il aperçoit une femme aux contours généreux. Je suis presque un peu gêné par rapport à cette religion d’amour et de paix.

C’est un manga très idiot qui ne fera pas dans la finesse avec un humour très gras. Les expressions des personnages reflètent leurs bêtises. C’est franchement ridicule de bout en bout.

Nom série  Honey x Honey  posté le 20/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ne pourrais pas descendre plus bas dans la nullité la plus absolue et encore, je pèse mes mots. Si vous aimez les femmes soumises pour x raisons, cette BD est faite pour vous. Maintenant, il faut respecter toutes les cultures qui réduisent le rôle de la femme. Surtout pas d'amalgame ! Cependant et personnellement, je ne cautionnerai point une série indigeste qui rabaisse la gente féminine en objet sexuel ou esclave. Chacun est encore libre de ses pensées et convictions.

Certes, le début de cette série est plutôt drôle avec une héroïne qui pourrait être une blonde idiote face à un macho pervers. Avec une large ouverture d'esprit, on pourrait y voir un semblant de dignité. Néanmoins, la série va s'enfoncer sur ce créneau avec un humour qui s'estampillera.

Bref, un shojo guimauve qui aura du mal à passer. C'est sans doute le pire que j'ai lu dans ma vie. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, cette série a bien fonctionné au niveau des ventes surtout chez les adolescentes d'environ 16 ans. Un peu comme 50 nuances de Grey mais version lycée.

Nom série  East of West  posté le 20/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
East of the West est une œuvre un peu mystique. C’est très original car cela part d’une uchronie qui va diviser les Etats-Unis en sept états différents dont le processus commencera au cours de la guerre de Sécession. Il est question d’une prophétie de fin de monde. Visiblement, les quatre cavaliers de l’apocalypse ne sont plus que trois car le quatrième s’est fait la malle avec des comptes à régler.

Bref, il y a du western, du fantastique, de la science-fiction post-apocalyptique qui est mélangé. Au début, j’avais des doutes sur une la crédibilité d'une telle potion mais cela le fait au cours de la lecture. Le scénario se révèlera d’une richesse étonnante. On regrettera juste un graphisme assez épuré qui n’est pas tout à fait à la hauteur sans être totalement mauvais. Au final, c’est une série qui est originale et qui est bien évidemment à découvrir.

Nom série  Big Man Plans  posté le 20/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd commence de manière très bourrine mais nous allons vite comprendre peu à peu. Il faut dire que les dessins sont très expressifs. Les personnages prennent corps. Quand le dessin arrive à nous faire percevoir les sentiments des personnages, c’est presque gagné. J’ai rarement vu un tel effet de maîtrise au niveau du dessin. Je dois dire que j’ai été conquis.

Il est question évidement de vengeance. Celle-ci se réalisera de la manière la plus violente et brutale possible par un simple nain. Il y a d’ailleurs un haut degré de sadisme qui atteint un niveau inédit. Pour autant, je pense que cela fait du bien de se vider l’esprit de cette manière après tant d’horreur dans les actualités. Il y a des gens sur terre qui mérite ce que notre petit nain vengeur leur fait. Certes, il perd toute notion d’humanité pour laisser transparaître la bête et le monstre. Mais bon, c’est presque parfois salutaire.

Une lecture qui fait réellement du bien par les temps qui courent. On pourra contredire le philosophe grec Sénèque qui disait : un nain a beau se tenir sur une montagne, il n’en est pas plus grand pour cela. Moi, je dirai qu’il ne faut jamais embêter un nain sinon gare...

Nom série  Cinq mille kilomètres par seconde  posté le 20/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cinq mille kilomètres par seconde est une lecture qui m’avait totalement échappé malgré la remise d’un prix prestigieux à savoir le fauve d’or en 2011 à Angoulême. Je me devais de réparer cette lacune. Je dois dire que j’ai plutôt été agréablement surpris.

Il est question d’une histoire d’amitié qui sera mise à mal par l’arrivée d’une jeune et belle fille qui devient la voisine de l’un d’eux. Malheureusement, la vie va les séparer par la suite. Il est intéressant de suivre leur parcours. Pour autant, l’un des garçons sera mis de côté alors qu’il semble avoir joué un rôle essentiel mais peu perceptible. Je regrette un peu cela même si je perçois que l’auteur n’a pas voulu nous refaire le coup du trio amoureux. La thématique penchera plutôt sur les actes manqués et les choix que nous faisons dans la vie.

Cela se joue également sur 3 lieux différents : l’Italie, la Norvège et l’Egypte. A chaque fois, l’auteur a réussi grâce à son dessin de retranscrire ces différentes ambiances. On s’y croirait. Ce sont les détails dans les décors qui accordent toute cette importance. Le graphisme est pourtant assez flou mais il y a un effet garanti. Il est vrai que j’apprécie énormément l’aquarelle. Les couleurs pastel sont agréables.

Ce n’était pas gagné d’avance pour moi mais le résultat est convaincant. Je me suis laissé embarquer par cette histoire toute simple mais joliment racontée et mise en image.

Nom série  L'Esprit du 11 janvier  posté le 19/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Malheureusement, j’ai effectué cette lecture au plus mauvais moment. Un troisième attentat particulièrement meurtrier a encore secoué notre pays. Le débat actuel est que reste-t-il de l’esprit du 11 janvier ? Pour rappel, après le premier attentat qui avait touché Charlie Hebdo ainsi que l’hyper cacher de la porte de Vincennes, il y a eu un rassemblement populaire regroupant 4 millions de personnes dans les rues pour dire non au terrorisme.

Il est vrai que lorsque l’auteur a commencé son œuvre, cet esprit avait déjà quasiment disparu. Il était intéressant d’avoir une analyse sociologique voire psychologique de ce qu’a été ce phénomène qualifié d’œuvre d’art par certains hommes politiques de droite. Il est vrai que dans mon esprit, je n’avais pas eu la même lecture de cet esprit du 11 janvier. Pour moi, cela signifiait l’union pour un temps de tous les partis politiques pour une cause commune. Visiblement, c’était plus que cela.

Je me rappelle avoir été le tout premier à venir intervenir exceptionnellement sur le forum pour annoncer la mort de Cabu avant que la nouvelle ne soit reprise dans un autre forum où les hommages des bédéphiles avaient alors afflués. J’avais été beaucoup marqué par cette disparition tragique parmi tant d’autres. Puis, il y a eu l’attentat manqué du Thalys en août 2015 et celui terrible du Bataclan du 13 Novembre 2015. Or, chacun semble avoir une lecture différente des événements.

Notre auteur nous explique dans ce qui semble être sa théorie que l’esprit du 11 janvier est né des fruits d’une coïncidence entre différents événements comme la sortie du livre de Michel Houellebecq le 7 janvier, la présence de cette policière qui s’est fait descendre aux abords de l’école juive ou de ce policier musulman ayant essayé d’arrêter les frères Kouachi.

Cet esprit consiste à ne pas céder à la peur et également à ne pas faire d’amalgame. Jusqu’à présent, on avait toujours respecté la minute de silence. Maintenant, même les syndicats perturbent au bruit des casseroles ce respect pour les morts. A Nice, un habitant s’est est pris à une dame de couleur en lui demandant de repartir là où elle était née ce à quoi, elle a répliqué qu’elle était née en France.

C’est l’esprit de la haine et de la vengeance qui a pris la place de l’esprit du 11 janvier. Je me rappelle de ces beaux discours qui sont d’ailleurs mise en avant dans la bd et qui consistaient à ne pas céder à la violence et à pardonner. Ce fut d’ailleurs la première une du journal satirique Charlie avec un prophète qui pleurait avec cette fameuse pancarte. Oui, comme le dit aussi justement l’auteur, c’est désormais pire qu’avant. Le 11 janvier est mort.

Bon, il y a aussi un gros passage sur ce pigeon qui ne choisit pas le bon moment pour salir notre président bienaimé de la République. Je trouve que l’explication donnée est vraiment exagérée mais bon. Pour le reste, ce fut un exercice plutôt convaincant car cela m’a permis de connaître plus en profondeur ce qui faisait ce bel état d’esprit qui a aujourd’hui disparu et que j’aimerais bien qu’on retrouve.

Plus rien ne sera comme avant, c’est certain. Ces gens que nous avons accueilli ou qui sont nés sur notre territoire nous détestent réellement et n’hésitent pas à tuer des enfants ou égorger nos prêtres pour le prouver. Je peux comprendre que la colère gronde. Faut-il pour autant terroriser les terroristes ? Est-ce seulement possible dans une démocratie respectant les droits de l’homme ? Autant de réflexions qui sont posés par l’esprit du 11 janvier. Le constat est sans appel : la paix est désormais menacée.

Alors, oui il faut lire cette œuvre qui reste malheureusement d’actualité. Cela ne sera pas la joie que d’explorer les traumatismes profonds que les français ont subi. Il s’agit de donner un sens à tout cela. C’est parfois difficile. Serge Lehman y est arrivé avec brio en collectant certains faits au cœur de la tragédie nationale et en les transfigurant dans une dimension presque mythologique voire métaphysique. Cependant, je souligne également que cette bd garde une empreinte assez personnel ce qui la rend unique.

Nom série  Chaque soir à onze heures  posté le 18/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette chronique sociale n'a pas eu l'effet escompté. Je m'attendais à quelque chose de meilleur lorsque j'ai commencé ma lecture. C'est très confus dans le déroulement de ce récit. On ne s'attache pas aux différents personnages. Cela reste très artificiel dans la construction.

Il n'y aura point d'originalité. On flirte un peu avec l'univers d'Agatha Christie quant à l'identité du malfaisant. C'est une romance mâtinée d'intrigue familiale plus ou moins brumeuse.

Cela se veut créer une atmosphère d'un Paris nocturne fantasmée. Ce fuit pour moi une ballade fort ennuyeuse. Néanmoins, je reconnais un graphisme tout à fait correct.

A noter que ma Médiathèque l'a classé dans les bd jeunesse. Je serai moins prompt à accepter cette catégorisation tout comme une critique élogieuse accompagnant la sortie de cette œuvre tirée d'un roman de Malika Ferdjoukh.

Nom série  Alcyon  posté le 16/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour une bd destinée à la jeunesse, c'est plutôt réussi. Alcyon combine aventure et mythologie grecque avec ses dieux, titans et autres créatures mystiques.

Le dessin est plutôt agréable et la lecture semble couler de source. J'ai bien aimé cette odyssée qui nous entraîne de Grèce en Asie Mineure en suivant trois enfants qui veulent sauver leur cité et mettre fin à une malédiction.

Il est vrai que cela m'a rappelé un peu la trame des Mystérieuses cités d'or avec deux garçons et une fille. Pour le reste, c'est vif et plutôt dynamique. De toute façon, de manière générale, j'apprécie beaucoup les scénarios de Marazano qui ont toujours le quelque chose en plus pour nous ravir.

Nom série  Bi No Kyoujin  posté le 15/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au Japon, la série s'est terminée sur un deuxième volume. L'auteur avait déjà réalisé le fameux immoral Not equal ≠.

Le scénario est à nouveau assez sophistiqué pour un yaoi. Il est question d'une lutte de clans entre yakuzas et on versera également dans la violence.

Parallèlement, il y a des histoires de sexe entre les deux principaux personnages qui sont pour une fois assez charismatiques. C'est bien dessiné avec un graphisme assez élégant. C'est surtout assez bien amené au niveau du récit. Dans ce milieu de mafia, il ne faut jamais montrer aucun signe de faiblesse. Cela promet !

Evidemment, c'est pour un public averti. C'est sans conteste un yaoi supérieur à la moyenne.

Nom série  Loa  posté le 14/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un manga à la française réalisé par un jeune talent qui essaye un style graphique entre Katsuhiro Otomo et Akira Toriyama. Je n'ai rien contre le french manga bien au contraire !

Le premier tome est une course poursuite qui révèle progressivement une intrigue avec à la base des artefacts puissants. Si ces derniers tombent dans de mauvaises mains comme celle du machiavélique Duc, cela pourrait dans l'absolu avoir des conséquences désastreuses. Un scénario déjà vu et revu.

Le graphisme ressemble un peu à celui de Dragon Ball Z. Il faut aimer. Il y a des cadrages assez imprécis. Cependant, globalement, c'est déjà bien. Il manque certainement une certaine finesse du trait.

Maintenant, malgré cela, je ne suis pas rentré dans ce récit. Peut-être que pour un autre lecteur, cela irait. Je pense surtout aux plus jeunes qui aiment également le style manga à la french touch.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 224 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque