Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Tout seul Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (34) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(5)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(18)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(9)
Nombre d'avis34
Note moyenne3.97 / 5
Pour l'achat91%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Tout seul sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par sloane Infos posteur le 18/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Est ce le fait de mon origine un brin bretonne? Du fait qu'habitant tout près de la mer je sois sensible aux ambiances liées à ce milieu? Toujours est il que les premières planches de cette histoire ne pouvaient que me réjouir. Oui, j'avoue qu'assez bêtement voir des mouettes, un chalutier sur l'eau et un phare seul face à l'immensité de l'océan, ça me fait un petit truc. Dire qu'ici Chabouté maitrise son trait est une évidence et la formule "on s'y croirait" prend tout son sens. Sur d'autres lectures du même auteur je n'avais jamais ressenti cela en ce qui concerne son dessin, certes les récits en question ne s'y prêtaient peut être pas, mais ici tout est lumineux, en tout cas c'est le terme qui s'en rapproche le plus.

L'histoire m'a tenue en haleine, l'auteur prend son temps pour poser le décor, il y excelle même, et peu à peu l'on découvre cet ermite malgré lui qui rêve et s'évade grâce à des objets et surtout un dictionnaire. Mon seul regret? on aurait aimé accompagner ce solitaire dans sa découverte "vraie" du monde, mais c'est aussi la force de l'auteur, nous proposant un récit sur l'imagination, à nous d'envisager le reste.

Pour l'instant cette histoire n'est pas encore culte mais il est bien possible qu'à l’instar d'un bon cru tout cela se bonifie avec le temps et qui sait? Si je repasse par là...

Avis posté par jul Infos posteur le 04/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Alors là je ne comprends vraiment pas les critiques élogieuses concernant cette BD. Pour découvrir l’œuvre de cet auteur, j'avais pourtant choisi un album unanimement apprécié, bref une valeur sûre. Et j'ai trouvé ça incroyablement naïf, ennuyeux et enfantin.

Je suis pourtant très client de ce style de récit et de cette ambiance mélancolique (comparable à Silence). Un homme difforme isolé sur un phare qui n'a jamais mis les pieds sur la terre ferme. Merveilleux pitch qui pourrait donner un récit incroyablement fort et poignant. Mais là non, Chabouté passe complètement à côté de son sujet. 367 pages de " néant" quasi muet. 367 pages où le héros difforme passe son temps à choisir un mot dans le dictionnaire puis à " imaginer " ce mot. Cette idée (déjà un peu gnangnan à la base, mais bon une fois ça va) est le moteur du récit. 367 pages de ça ! Je prends le dictionnaire, je le fais tomber, je tombe sur un mot : podologue. J'imagine ce qu'est un podologue. Je prends le dictionnaire, je le fais tomber, je tombe sur un mot : hautbois. J'imagine un hautbois. Je prends le dictionnaire, je le fais tomber, je tombe sur un mot : labyrinthe. Puis les mots choisis au hasard le font cogiter sur sa condition (ex : monstre, solitude, voyage...). Voilà, 367 pages de ce procédé "narratif".

Donc c'est très simpliste psychologiquement et plutôt naïf, comme le gentil héros. C'est surtout TRÈS ennuyeux et mécanique (bien que cela se lise très vite). Cela ne m'a pas ému du tout. Dans le genre relisez Silence ou La Saison des anguilles par exemple, plus complexes psychologiquement et plus haletants. Là il n' y a rien.

Ce n'est pas cette BD qui me donne envie de découvrir les œuvres de Chabouté.

Avis posté par Puma Infos posteur le 29/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je relis rarement les BD que je préfère, plus de deux fois !

Je crois que je vais là sur ma 5ème lecture de ce "Tout Seul" (environ une fois l'an) , et mise à part que cette énième relecture se fait plus rapide que les premières, c'est toujours avec le même bonheur et plaisir que je redécouvre ce récit ! Et je devine déjà que je la ressortirai à nouveau l'année prochaine ...

Il s'agit ni plus ni moins de l'oeuvre la plus attachante de Chabouté !

Avec un tel niveau de narration graphique, ce n'est plus un Bd, mais un poème ...

A découvrir d'urgence si vous ne l'avez pas encore lu.

Avis posté par Alex Infos posteur le 26/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une bd à avoir dans sa collection selon moi.

De l'auteur je n'ai lu que celle-ci et Un peu de bois et d'acier. Ma préférence va à Tout seul car l'histoire m'a semblé plus forte, plus lourde de sens.

Avec très peu de paroles, cette BD arrive, en exploitant avec brio une histoire relativement simple, à nous faire réfléchir sur la beauté, la solitude et la connaissance.

Graphiquement c'est très bon et adroit.

J'ai recommandé sa lecture dans mon entourage, tout le monde a adhéré. Foncez donc les yeux fermés !

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 02/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On peut lire cet album comme l’histoire d’une évasion réussie. De multiples tentatives, par le petit soupirail de l’imagination, via le hasard et un dictionnaire. Puis, la vraie, la bonne, par la grande porte ouverte sur le monde, sur les autres – même si j’ai un temps cru à une autre évasion, définitive, au bout d’une corde…

Malgré les quelques 360 pages, cet album se lit plutôt vite. Car il n’y a quasiment pas de paroles, mais aussi parce que Chabouté – dont c’est la première œuvre que je lis – distille suffisamment d’indices pour nous donner envie d’en savoir plus sur cet homme, isolé sur son phare depuis si longtemps.

Chabouté prend pourtant son temps, ce qui nous permet d’admirer la qualité de son dessin, vraiment chouette, le Noir et Blanc lui allant très bien. Par petites touches, comme un peintre pointilliste, il représente le décor d’une vie, une vie même.
C’est aussi par petites touches que Chabouté « construit » la prise de conscience de son prisonnier, au travers des définitions et des images qu’elles déclenchent : le procédé est intéressant et fonctionne aussi avec le lecteur, qui pénètre dans l'imaginaire du prisonnier par ricochet.

Il est amusant que l’être reclus ait vu ses premières « images du monde » par l’intermédiaire d’une victime plus ou moins consentante d’un imbécile, et surtout d’un ex taulard. Il faut croire que la lumière est plus visible dans la nuit.

Au final, une découverte pour moi, et une lecture recommandée – l’achat itou d’ailleurs.

Avis posté par DamBDfan Infos posteur le 02/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un chef d’œuvre !!
Je reste sans voix devant tant de beauté, de maîtrise pour faire passer les émotions,…c’est magnifique, quelle poésie !
L’auteur, grâce à une foule de détails très réalistes et à un texte restreint, arrive à nous plonger par la seule force des images, dans la solitude d’un être difforme isolé dans un phare, au milieu de nulle part. Pour un peu, on aurait presque envie de rencontrer cet ermite tant son vécu est touchant.
L’immersion atteint ici, des sommets. J’ai presque entendu les vents de la mer, le bruit des vagues, le cri des goélands,...Le tout en noir et blanc.
De la très grande BD à posséder et à ranger chaudement auprès des meilleurs Comès.
Merci Mr. Chabouté

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 28/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’histoire, très bien construite, sur un pitch très original et intrigant, démarre de façon très visuelle, sur les trente premières pages, avec ces plans virevoltants autour des mouettes, du phare et du chalutier. Impression d’espace, de liberté. Puis viennent les premiers échanges, tendus, entre le pêcheur irascible et son ouvrier taciturne. Retour au visuel. Images de feuillages. Un arbre. Un cheval qui part au galop. Puis de nouveau le chalutier. Début de questionnement et d’empathie de la part de l’ouvrier, ancien taulard lui-même, sur cet être oublié de l’humanité et prisonnier de son phare …retour sur le phare, à l’intérieur cette fois, l’envers du décor, lugubre, suintant la solitude… vues sur des pièces vides, des meubles, une chaise, des objets hétéroclites, seules traces de l’existence d’un autre monde…

Tel un sorcier animiste, Chabouté sait faire parler les objets les plus insignifiants comme personne, avec des plans serrés sur une lampe, un briquet usagé ou une vieille tong orpheline. Des objets récupérés au gré des courants comme des trophées dérisoires, exprimant tellement plus que les mots, révélateurs du personnage bien avant qu’on ne découvre son apparence physique… On découvrira que celui-ci, loin de se morfondre, a développé une faculté propre à l’enfermement et l’absence de liberté : l’imagination.

A l’aide de son trait joliment déchiqueté, allié à un noir et blanc se suffisant à lui-même, l’auteur nous propose une jolie fable sur la liberté, arguant que la destinée, si elle peut être infléchie par un événement mineur ou une rencontre hasardeuse, devra pour cela toujours être relayée par un choix individuel. Les faits les plus anodins peuvent alors prendre une dimension purement magique. C’est cela que nous montre Chabouté avec beaucoup de poésie et une pincée d’humour aigre-doux en direction de nos us et coutumes modernes. Mon seul regret : ce pavé, malgré ses 370 pages, se dévore beaucoup trop vite…

Avis posté par fab11 Infos posteur le 15/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert il y a peu de temps les oeuvres de Christophe Chabouté et une chose est sûre c'est que je ne le regrette absolument pas car à chaque fois je suis sidéré par son dessin et ses histoires ne me déplaisent pas, bien au contraire. En ce qui concerne cet album je ne peux qu'applaudir devant le résultat. A mon avis c'est le récit le plus réussi de Chabouté.

L'histoire est tout simplement magnifique. Comment ne pas être conquis par le récit de cet homme seul depuis de nombreuses années dans ce phare qui s'apparente à une prison, au beau milieu de la mer et avec pour seule compagnie un poisson dans un bocal.
Le personnage principal, malgré un physique ingrat est très attachant et sympathique. J'ai trouvé très intéressante l'idée d'utiliser son imagination comme seul moyen de s'échapper de ce "maudit rocher".
De plus les autres personnages sont tout aussi attachants. L'ancien taulard devenu marin qui s'inquiète pour le mystérieux habitant du phare m'a beaucoup plu. Même le capitaine du bateau de pêche a un bon fond malgré son air bourru.
Tout dans cette histoire m'a enchanté, en particulier la chute, je l'ai trouvée évidente pourtant elle a réussi à me surprendre.

Le dessin de Chabouté est tout simplement superbe. Les fans de dessins en noir et blanc ne pourront qu'être d'accord avec moi, car ils sont parfaitement réussis, comme d'habitude.

Alors que dire d'autre sinon que j'espère que l'auteur nous offrira d'autres albums de cette qualité.
Merci monsieur Chabouté.

Avis posté par Jérem Infos posteur le 26/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tout seul est une belle BD pleine d’humanité.
L’histoire sonne juste et le lecteur est happé par cette atmosphère particulière.
Côté dessins, c’est une fois de plus magnifique.
Par contre, si j’en ai apprécié la lecture, je ne suis pas complètement conquis.
L’album est beaucoup trop contemplatif pour moi. Soyons clair, il ne se passe pas grand-chose.
De même, le rythme narratif très lent m’a parfois un peu ennuyé.
Un beau roman graphique tout de même.

Avis posté par Telenk0 Infos posteur le 28/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Tout seul est pour moi l'oeuvre la plus aboutie de Chabouté.

Les personnages sont empreints d'une grande humanité comme souvent dans les ouvrages de cet auteur : le marin pêcheur bourru qui ne veut pas s'immiscer dans la vie des autres, son jeune assistant très curieux d'en savoir plus sur cet ermite enigmatique, et bien sûr cet être solitaire qui, reclu dans son phare, imagine le monde qu'il n'a jamais connu. J'ai d'ailleurs adoré la façon dont ce dernier imagine les choses qui font partie de notre quotidien.

Le dessin noir et blanc est magnifique et le lent enchaînement des illustrations participe activement à la mise en place d'une atmosphère mystérieuse.

Et surtout, comme on lui en a souvent fait reproche, pourquoi ne pas souligner que pour une fois ce Chabouté possède un dénouement de qualité égale au reste de l'oeuvre !

Superbe.

Avis posté par Pasukare Infos posteur le 14/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
De Chabouté je n’avais lu jusqu’à présent que « Purgatoire », j’avais été ravie par le dessin en couleurs, mais tout juste satisfaite par l’histoire qui ne m’avait pas émue plus ce que cela.

Ici, c’est un vrai coup de cœur ! Je ne m’y attendais pas jusqu’à ce que j’arrive aux dernières pages mais la fin est énorme et donne toute sa valeur aux 350 pages précédentes qui auraient paru sans doute bien monotones sans elle. Avec le recul c’est peut-être un peu long pour en arriver là, mais ça valait le coup quand même.

A la base j’aime la BD peu bavarde et j’admire le talent de l’auteur quand il sait tout faire passer ou presque par le dessin. Avec « Tout seul » j’ai été plus que servie, les seuls textes à lire sont les « beuglantes » du capitaine du bateau, quelques autres rares dialogues et les définitions qui font marcher l’imagination du héros (imagination débordante et parfois surprenante). Tout le reste est rendu par l’image, avec un style cinématographique d’une grande efficacité.

Le dessin en noir et blanc ne me satisfait pas complètement, je trouve les noirs trop envahissants, mais qu’importe, le reste est tellement bien ! J’ai souvent été impatiente : de voir s’il y avait vraiment quelqu’un dans ce phare, de savoir d’où venait le « boum », de découvrir quelle définition avait bien pu produire les images que je venais de voir, etc. J’ai adoré la relation entre le héros et son poisson rouge (enfin, blanc…), quand il ne veut pas heurter sa sensibilité, qu’il veut lui faire une farce ou quand il décide de le libérer de sa prison. J’avais peur d’être déçue par la fin mais j’ai véritablement frissonné sur les dernières pages et j’ai même failli verser ma petite larme à la fin, mais je ne vous dirai pas pourquoi, ce serait trop en dire.

Une vraie belle surprise que ce « Tout seul », merci à biglolo de me l’avoir conseillé !! Du coup j’ai presque envie de m’arrêter là pour cet auteur, j’ai peur que le reste de son oeuvre ne soit pas à la hauteur…

Avis posté par Gaston Infos posteur le 30/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2.5

L'idée de départ n'est pas mal, mais je trouve que ça tourne un peu en rond. On ne fait que voir un type se servir de son imagination en lisant des mots dans le dictionnaire. À la longue, ça devient un peu ennuyeux. Toutefois, j'avoue que l'utilisation de certains mots étaient intéressante, surtout lorsque le pauvre 'Tout seul' n'avait aucune idée de se que ce mot voulait réellement décrire (les confettis, par exemple).

J'ai eu un sentiment bizarre à la fin de l'album. J'avais l'impression en lisant les dernières pages que l'histoire venait de commencer et que le reste n'est qu'un long prologue. Je suis le seul à avoir eu cette sensation ?

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 28/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un récit étrange, poétique, poignant, inventif. Un merveilleux huis-clos dans lequel se révèle un personnage hors normes. Un univers réinventé grâce à un dictionnaire, seul lien entre ce personnage et le monde extérieur.

C’est fou comme Chabouté parvient à nous faire comprendre combien un livre, fut-il simple dictionnaire, est quelque chose de merveilleux.

Et, par-dessus tout cela, un dessin en noir et blanc capable de créer des ambiances incroyablement réussies. Un trait net, jouant et se jouant des ombres et des lumières. Une mise en page aérée qui capte l’attention du lecteur, au point d’en devenir hypnotique.

Un livre que l’on peut lire et relire et relire encore. Son volume, son thème et son style graphique peuvent effrayer, et pourtant sa lecture est aussi passionnante et émouvante qu’aisée.

Le meilleur Chabouté qu’il m’ait été donné de lire, et une œuvre tellement personnelle, originale et réussie que je ne peux rien dire d’autre que …

CULTE !

Avis posté par jurin Infos posteur le 23/04/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis amateur de Chabouté, j’ai pratiquement lu toute son œuvre.
Pour ce récit je ne suis pas complètement convaincu par le scénario, l’histoire est touchante mais je trouve les scènes trop répétitives et finalement sans grandes surprises.
La lecture est très rapide malgré les 368 planches, n’empêche que le ratio prix/temps de lecture atteint des sommets !
Le dessin noir et blanc est magnifique.
J’ai mis longtemps à trouver un exemplaire convenable de ce livre, la couverture ne résiste pas bien aux manipulations des acheteurs potentiels (à revoir par Vents D’Ouest).

Avis posté par pewi Infos posteur le 20/03/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Chabouté a pris tout son temps pour nous livrer une bd énorme !

Il a choisi un thème original pour le traiter avec toute la noirceur et la subtilité dont il est capable.

Le dessin sert de manière très juste ce récit riche, construit autour de la fantasmagorie de la solitude.

Le silence prend une place tellement importante que les phrases en deviennent éblouissantes. Un simple boum sert de fil rouge, scandant la vie du personnage principal.

Ce que j'ai préféré c'est la leçon d'humanité qui conclut magistralement cette histoire en noir et blanc.

Avis posté par pol Infos posteur le 16/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon je suis peut être un peu passé à coté de cette lecture. Tout repose sur ce personnage coupé du monde qui n’a jamais mis les pieds en dehors de son phare. Il ne connait rien du monde, il est seul, sans doute malheureux et en plus il est difforme. En gros il a tout pour être touchant.

Malheureusement je n’ai pas été ému.

Il ne se passe pour ainsi dire rien, pendant 360 pages. Il tourne en rond dans son phare, il apprend des nouveaux mots en jouant avec son dictionnaire, il pèche, il joue avec son dictionnaire, il se fait livrer un carton de provisions, il joue avec son dictionnaire. En gros il a une vie triste, morose et ultra monotone. Et je me suis ennuyé en lisant ça.

C’est vrai que certaines images sont bien trouvées, par exemple quand il lit la définition du mot hautbois et qu’on voit la représentation qu’il s’en fait. Mais voilà, tout cet énorme pavé pour seulement quelques sourires et un très léger pincement au cœur dans les 10 dernières pages, c’est bien trop peu pour moi.

Avis posté par Sejy Infos posteur le 31/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quelle ironie ! Restituer ses émotions par de vilaines phrases quand c’est dans une admirable économie de mots que l’œuvre puise toute sa force et sa quintessence. C’est le pouvoir et la pertinence d’un dessin en noir et blanc dépouillé, corps, cœur de cases très souvent vierges de bruit et de paroles, néanmoins intensément évocatrices.

Comment, dès l’ouverture, ne pas appréhender cette cacophonie de sensations ? Entendre le tumulte des vagues qui se brisent sur les rochers et les cris de mouettes insatiables et impatientes. Ressentir l'isolement de ce phare. Encalminée au milieu de l’océan, cette nef lumineuse affiche tout de suite des allures de crypte imposante et angoissante. Et puis respirer. L’iode et les embruns, et aussi ces odeurs de poisson aux relents de gasoil.

Au-delà de l’élocution visuelle, de l’imprégnation quasi instantanée qu’elle délivre, s’impose une façon habile de raconter et de rendre réaliste une histoire qui apparaissait si fantasque au départ. Narration intime, silencieuse. Cadrages rapprochés, plans d’une même scène qui prolifèrent et en figent presque l’instant. Étirant à l’extrême la corde du temps, Christophe Chabouté enferme insidieusement le lecteur avec le héros dans sa prison de solitude, nous englue de sa souffrance muette et innocente.

Une impression d’abattement brisé par quelques moments de pure poésie, lorsque, dans un rituel quotidien, son reclus involontaire transforme un simple dictionnaire en puits à fantasmes. Errance de mots piochés au hasard dont les définitions tissent dans son imagination des tapisseries infidèles, mais empreintes de tellement de magie et de grâce. Une manière candide d’explorer les horizons, d’entrevoir une forme de liberté et de transcender sa tristesse. Cette routine salvatrice qui retarde l’irréversible, va doucement et paradoxalement inverser ses effets. Exacerbant son appétit du monde, encourageant un rapprochement de soi, elle l’emmène au-delà du miroir, au-delà du « monstre », et tout en réveillant l’homme, exhorte ce besoin du regard des autres pour exister. Plus il tentera de fuir sa solitude, plus cette compagne deviendra tangible et insoutenable.

Incroyable yoyo des sens ! Tour à tour étonné, déprimé, curieux, amusé, optimiste ou résigné, on espère de toute notre âme que quelque chose ou quelqu’un viendra dévier la marche inexorable de ce destin tragique. Mais après ces cinquante ans d’exil, de rejet par l’oubli, d’où pourrait bien venir une main secourable?...

Voilà, l’album est refermé, les émotions maladroitement retranscrites. J’ai une boule au creux de l’estomac. Je crois que je vais sortir, histoire de voir du monde, n’importe qui, je m’en fous. J’ai simplement envie de ne pas me sentir… tout seul.

Un hymne à l’imaginaire, à la liberté, à l’humanisme.

Avis posté par Ems Infos posteur le 02/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je craignais d'être déçu par cette BD et ce fut tout le contraire.
J'ai aimé la simplicité et l'authenticité du récit, le naturel des personnages, la beauté des dessins, le sens de l'histoire et son développement...
Ce pavé se lit vite pour deux raisons : beaucoup de pages sont muettes et l'intérêt de l'histoire capte l'attention du lecteur.
Le dessin N&B sans nuances est un modèle de beauté. Chabouté profite même du jeu du dictionnaire du personnage principal pour faire éclater son talent.
Le récit est très structuré, les évènements s'imbriquent les uns après les autres formant un tout mais surtout conditionnant la suite.
Une logique se met rapidement en place, le personnage principal surnommé Tout Seul va prendre conscience de son statut et l'intervention minime mais cruciale d'un matelot va l'aider à réagir.
Cette histoire est profondément humaine et superbe.
A lire absolument.

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 16/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Si je devais résumer ce one-shot, je citerais les termes : amusant, émouvant et intelligent.

L’auteur nous livre une histoire de solitude, de tristesse, tout en parvenant à nous laisser un sourire au coin des lèvres et ce, tout au long du récit. Le ton est juste et la sensibilité fait mouche.

L’album, bien qu’épais, se lit très rapidement ; il n’y a, en fin de compte, que peu de dialogues. Mais je crois que l’opus ne demandera qu’à se relire, tant le sujet est maîtrisé et le lecteur envouté par sa lecture.

Au niveau du graphisme, l’auteur réussi une fois de plus son tour de force dans la maîtrise de son trait et de son encrage ; du très beau travail…

En conclusion, l’achat de cet album est vivement conseillé. Étant donné sa rapidité de lecture et le fait qu’il m’en aurait fallu « encore un peu plus », je ne lui attribue pas la note maximale. Néanmoins, je vous invite sincèrement à découvrir ce petit bijou, simple, sincère et tellement magique…

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 29/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD « autre »…
Pourtant, le postulat de départ est clair : c’est l’histoire d’un homme qui vit depuis 50 ans sur son phare. Et cet homme a peur du monde, de ce qui existe au-delà de la ligne d’horizon.

Cette BD est autre car chargée de deux atmosphères bien distinctes. Celle, calme, à l’intérieur du phare qui est comme une forteresse par rapport à l’extérieur. Et puis celle, vibrante, assourdissante parfois, de l’océan qui ceint le rocher.
Pourtant l’homme a gardé une sorte de contact avec l’extérieur en faisant usage de son dictionnaire. Mais le problème est que cet ermite ne conçoit le monde que par lui.

Une BD qui peut déstabiliser l’esprit aussi car les dialogues sont rares. Et c’est là qu’intervient tout l’art graphique de Chabouté qui, par un trait noir, dense, fait ressortir tout le poids de cette solitude.

On se laisse ainsi conduire dans cet univers très personnel qui peut se résumer en deux mots : solitude et… imagination ; deux mots qui façonnent la vie de cet homme avec cette peur de « l’autre ».
J’ai néanmoins lu un récit très humaniste réalisé dans une fausse simplicité, un récit et un style expressifs pour un mélange de sentiments qu’il vous faudra découvrir.

Avis posté par tolllo Infos posteur le 05/01/2009 (dernière MAJ le 13/04/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà typiquement le genre d’ouvrage que je ne lis jamais car à l'extrême opposé de mes thrillers habituels.
C’est pour "faire plaisir" à ma bibliothécaire, entêtée, que j'ai emprunté cette BD.
Empruntée, mais pas réellement choisie... elle me l'a quand même fourrée dans les mains en me disant : "tu me lis ça ! ! " : trois mois qu'elle me tannait avec son "Chabouté".

Première impression : négative.
Mon feuilletage "réglementaire", - quasiment en biais - s’accompagne d’un rictus de dédain et d’incompréhension…

Alors, voyons voir…
Le dessin : pas terrible…
Noir et blanc : j’vois pas l’intérêt...
Plein de pages presque vides… : Au moins cela ne sera pas trop long à lire et elle me fichera la paix après ça. Je l’aurais lu son satané bouquin…

Je commence bien malgré moi ce récit, plein d'à priori et rempli de mauvaises intentions sur "ce chef d’œuvre" comme elle dit. J'aurai ainsi tous les éléments en main pour pouvoir lui en dire tout le mal que j’en pense.

Et puis… il y a un élément déclencheur. Lequel ? Je ne sais pas, mais… tout prend forme et sens. Les pages presque vides me mettent dans un état d’esprit particulier, une ambiance forte se présente, un climat de solitude s’empare de moi, cette solitude - je me répète - se fait ressentir, une mélancolie l’accompagne…

Bon d’accord. Je retire ce que j’ai dit, le dessin est très bon, je me suis trompé, je suis borné il est vrai, mais je sais reconnaître mes erreurs, le dessin remplit bien son objectif…

La suite maintenant ! …
Je prends connaissance de notre véritable héros.
L’histoire suit son cours, rien ne presse, j’apprends à le connaître, tout doucement pour ne pas me brusquer, ou le rudoyer lui, sait-on jamais.
J’en viens à me poser des questions à son sujet.
J’ai même le plaisir de ressentir une légère curiosité à savoir d’où vient ce "bruit".
Ce bruit significatif qui résonne et hante encore bon nombre de lecteurs de "tout seul".
Boum, je l’entends encore…
Je n’en dis pas plus, cela gâcherait le plaisir des futurs lecteurs.

Maintenant, je le connais mieux, ce solitaire.
Désormais j’apprends à voir comment il passe ses journées dans son phare, tout seul avec ses occupations…
Je suis amusé, étonné, désemparé, par sa façon de voir le monde extérieur avec le peu qu’il en a.
Il se révèle imaginatif, naïf, empli d’un flot de questions sur ce monde extérieur.
Et surtout, surtout, je découvre que maintenant je l’aime…
Finalement, il est beau, intelligent et courageux cet anachorète.
La fin est belle également, je fais confiance à mon ami.

Bref, ce Chabouté bien chapeauté m'a bien botté.
Je vais m’empresser de lire d’autres œuvres de ce merveilleux auteur que je prenais pour un…non, je ne peux plus rien dire de mal sur lui après ce que je viens de lire…

Bien sûr, il est préférable de ne pas commencer la lecture dans un endroit bruyant, il faut du calme de la tranquillité. Il faut également prendre son temps pour contempler ses pages "vides" diront certains, pour ma part je parlerai plutôt d'une mise en situation ou d'une "mise en atmosphère".
Finalement et comme d’habitude ma bibliothécaire ne s’est pas trompée, cela m'a plu au-delà de toutes mes espérances.
Pourtant cela n’était pas gagné avec moi. Mais, Mélancolie et Nostalgie resurgissent en moi à la pensée de cette lecture.

(17/20)

Avis posté par Steftheone Infos posteur le 20/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout seul est un peu à la BD, ce que Charlie Chaplin fut au cinéma.... pratiquement aucune parole, les sentiments et l'ambiance n'étant retranscrits que par le dessin.

Alerté et intrigué par la publicité faite autour de cette BD, je me suis laissé tenter par sa lecture. Au premier abord, en feuilletant les pages, mon premier avis fut :"Oh mon dieu comme c'est vide, pas de couleurs, peu de lecture... mouais"

Cette BD, au format roman, se lit vite, il est vrai, mais chaque case doit s'apprécier à sa juste valeur, chaque scène étant savamment découpée par Chabouté.

Au final, en s'y attardant plus longuement, on finit par être totalement immergé, bloqué dans ce phare, perdu au milieu de l'immensité de la mer, lieu récurrent de cette BD.

Seuls les "boums" viennent perturber le calme omniprésent des scènes. Boums dont l'origine est très surprenante et viennent argumenter la première page de l'œuvre où figure la définition du mot Imagination.
J'ai d'ailleurs particulièrement aimé les scènes imaginaires précédant la définition du mot laissant au lecteur le soin de deviner le mot mystérieux ainsi que le passage de la corde m'arrachant un sourire à la dernière page... ceux qui l'ont lu comprendront certainement.

Le noir et blanc dessert parfaitement l'ambiance du livre, renforce ce sentiment de solitude et permet de mieux se concentrer sur le dessin.

En résumé, une œuvre atypique dans le paysage actuel de la BD. A lire.

Originalité : 5/5
Histoire : 4/5
Dessin (x2) : 3,5/5
Mise en couleur : -
NOTE GLOBALE : 16/20

Avis posté par Erik Infos posteur le 28/11/2008 (dernière MAJ le 07/03/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Chabouté est un auteur que j'aime bien. J'ai presque acquis la majorité de ces oeuvres. Celle-ci est étonnante à plus d'un titre. C'est un gros pavé qui se lit pourtant très rapidement car il y a une succession de plans presque comme dans une bd muette.

Cependant, on peut que s'émerveiller devant une telle maîtrise des plans et de son trait si caractéristique qui s'est encore amélioré. La narration est quasi-parfaite et il y a véritablement des trouvailles qui permettent d'élever toujours et encore le niveau actuel de la bande dessinée.

Chabouté s'éloigne progressivement de ses oeuvres fantastiques pour nous livrer une chronique sociale d'une réelle beauté et d'un très beau message.

J'ai surtout aimé la façon dont est construite cette oeuvre. La curiosité d'un jeune marin-pêcheur va bouleverser la vie d'un gardien de phare isolé dans l'océan. Comment occupe t'il ses journées ? Tout simplement grâce à son pouvoir d'imagination au travers des mots qu'il pointe dans un dictionnaire sous le regard attendrissant de son poisson rouge.

Et puis, il a su créer une véritable ambiance. On s'y croirait au milieu de l'océan avec ses vagues qui éclatent contre le rocher du phare. C'est d'une spontanéité qui permet au lecteur de vraiment ressentir une émotion hors du commun. Un seul mot : bravo !

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 5/5 - Note Globale: 4.5/5



Avis posté par Kikid Infos posteur le 28/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le premier album que je lis de Chabouté est une bien belle surprise! Ce gros pavé de plus de 300 pages sur la vie d’un pauvre homme isolé dans son phare pourrait faire peur au premier abord, mais il mérite réellement que l’on s’y attarde !

Malgré son nombre élevé de pages, « Tout seul » se lit très vite car les dialogues sont presque inexistants. Mais comment pourrait-il en être autrement de toute façon ? Le personnage principal a vécu toute sa vie dans son phare, sans aucun contact avec le monde extérieur si ce n’est grâce à un dictionnaire. L’album est superbement mis en scène par l’auteur, qui retranscrit ce sentiment de solitude de fort belle manière. Le personnage principal ainsi que celui du jeune marin sont extrêmement attachants. Nous sommes mis en position de voyeurs privilégiés pour observer la vie routinière de « Tout seul », comme les gens le surnomment. Cette routine est d’ailleurs bien explicitée dans la mise en scène elle-même. L’auteur fait toujours preuve d’une grande pudeur envers ce personnage pour le moins malchanceux, et l’empathie naît avant même qu’on ait rencontré ce dernier.

Les dessins de Chabouté sont très jolis. J’ai pris plaisir à voyager dans ses cases qui respirent le grand large. A aucun moment je n’ai ressenti de baisse de régime dans le dessin, alors que l’album a parfois dû être répétitif et long à dessiner. Le noir et blanc est superbe et bien utilisé.

« Tout seul » est donc une œuvre d’une grande finesse, dont je conseille la découverte. J’ai trouvé cet album fascinant et l’ai lu d’une traite, presque sans jamais décrocher. Malgré le sujet intimiste j’ai parfois éprouvé un sentiment de grande aventure, une invitation au voyage, ce qui est un tour de force vu que l’intégralité du bouquin se déroule dans et autour d’un phare. Malgré son prix bien trop élevé, cet album est à posséder.

Avis posté par Alix Infos posteur le 09/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sans m’avoir marqué ou ému plus que ca, « Tout seul » a quand même réussi à m’intriguer et me fasciner. Quelle vie, d’être né sur un phare et de n’avoir jamais vu le reste du monde ! Et surtout de l’imaginer au travers des définitions textuelles lues dans un dictionnaire, ouvrage de référence de notre ermite. Je me suis délecté de ces passages lors desquels il lit une définition, puis se la représente graphiquement avec une naïveté et une créativité digne d’un enfant. C’est vraiment touchant, et surtout très drôle.

J’ai aussi beaucoup apprécié le dessin en noir et blanc, et le fait que l’auteur utilise de nombreuses cases « contemplatives » pour créer une atmosphère paisible et un sentiment d’isolement prononcé.

Voila, une BD qui m’a fasciné et enchanté, mais qui ne m’a pas marqué ou ému autant que je l’aurais espéré… une belle découverte quand même.

Avis posté par Ro Infos posteur le 13/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà un récit au sujet original et raconté avec sensibilité et intelligence. On est facilement emporté par ce décor de phare au milieu du vide de la mer et des éléments déchainés. On imagine vite la condition de solitude de son occupant qui n'a jamais mis pied à terre et qui a peur de se montrer au monde du fait de sa difformité.
Le récit s'écoule vite et avec une grande fluidité. Le dessin de Chabouté est maîtrisé et plaisant. La narration ne manque pas de finesse et fonctionne très bien.
Tant et si bien que c'est là un bon récit qu'on suit sans s'ennuyer du début à la fin, avec son lot d'émotions, joies et tristesses, et une fin par bonheur plutôt heureuse.

J'aurais été tenté d'apprécier davantage cette BD mais j'avoue avoir été refroidi par son prix. En effet, à force de pages muettes, de narration fluide et rapide, et de deux ou trois cases par page, cet album épais se lit finalement bien vite, trop vite à mon goût. J'ai eu l'impression qu'il ne s'était finalement pas passé grand chose et ça me fait un peu mal de payer ce prix comparé à celui d'un manga dont le nombre de pages et le format ne diffère finalement pas tellement dans ce cas précis.
Mon avis est donc mitigé, plutôt tiré vers le haut par la qualité de son contenu, mais je trouve que le rapport qualité/prix y est quand même assez chahuté.

Avis posté par Tetsuo Infos posteur le 09/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Chabouté signe encore une oeuvre épatante. Moi qui me suis bloqué une bonne heure pour me plonger dans ce pavé, je suis un poil déçu car il se lit relativement vite. Peu de dialogues, des dessins réduits au strict minimum, un schéma qui se répète, bref la lecture s'enchaîne facilement. Bon, passé ce premier constat, il reste le fond du récit. Une histoire émouvante, critique et surprenante. C'est dingue comme Chabouté nous fait percevoir le silence... un silence oppressant, irréel, presque palpable. On se sent comme témoin direct de cet antihéros, personnage inspirant de l'empathie. On ne peut que s'émouvoir de sa condition.

*Petit Spoiler*
Tout Seul développe ainsi un esprit affuté, une imagination débordante et déroutante. Les mots ne restent que des concepts. A quoi bon les imaginer et ne pas les ressentir ? Les émotions sont par essence intraduisibles, juste perceptibles. Et le personnage principal doit parfois avoir bien du mal à comprendre la définition même d'un mot...
*Fin spoil*

Ce qui me plaît énormément chez cet auteur, c'est l'expressivité qu'il fait passer à travers
2-3 détails, pas plus. Il a atteint une telle aisance, qu'un seul coup de crayon donne l'ambiance générale. Pas de surenchère, pas de surplus, pas d'inutile, seulement un sens aigu du raconter en bande dessinée. Du grand art.

Un auteur à part.

Avis posté par iannick Infos posteur le 01/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Boum !… Boum !… Boum !… Plus de trois semaines après avoir lu « Tout seul », j’ai toujours en mémoire ces onomatopées ! C’est dire que cette bd m’a marqué !

Comme son titre l’indique, ce one-shot met en scène un ou une solitaire (à vous de découvrir !). Ça se passe dans un phare dans un lieu qui rappelle fortement le Finistère… et on pourrait croire qu’en lisant cette bd avec un thème pareil, on s’ennuierait… eh bien pas du tout, détrompez-vous ! J’ai a-do-ré cette lecture !

En fait, j’ai beaucoup apprécié les nombreuses scènes muettes dans cette bd, ces séquences sont terriblement marquantes : un regard, l’horizon, la mer, les mouettes et ça suffit pour créer des passages chargés d’émotions ! Chabouté y fait montre d’un grand talent dans la mise en scène, la narration est quasiment parfaite : aucune incompréhension dans l’enchainement des séquences n’est à signaler, j’ai eu l’impression de suivre un film tellement les images se succèdent avec fluidité ! Ces dernières se ralentissent pertinemment à certains moments comme si l’auteur voulait nous faire comprendre que sur ce phare le temps passe lentement et irrévocablement lorsqu’on est seul au monde… Vraiment, narrativement, cette bd est une référence !

Quant à l’histoire en même-elle, je me suis posé énormément de questions sur la solitude de ce personnage, le sujet m’a semblé très improbable et pourtant il y a eu « Robinson Crusoé » et peut-être qu’il existe des gens vivant ce genre d’expérience loin de nous (d’ailleurs, des personnages souffrent bien d’isolement même en vivant en pleine ville !)… alors, je me dis pourquoi pas… Et puis, ce qui est fort avec Chabouté, c’est qu’il a incorporé des scènes de rêveries (qui sont parmi les moments les plus marquants dans cet album) qui sont d’une créativité exceptionnelle !

Au niveau du dessin, je pense qu’il est inutile que je vous fasse part de mes impressions car depuis peu (en découvrant sa bd Henri Désiré Landru), Chabouté, est devenu un de mes auteurs « noir et blanc » préférés, je risque donc de manquer de recul sur son graphisme.

Parmi les bds que j’ai lues en 2008, « Tout seul » est sans contexte une de mes préférées. Cette histoire montre que même avec un thème « casse-gueule » (l’isolement), on peut passer un excellent moment de lecture !
Seul hic : l’album coûte tout de même 25 euros (mais il comporte 365 pages…)…
A lire impérativement !

Avis posté par PAco Infos posteur le 21/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Oouahou !

Je connaissais Chabouté jusqu'ici au travers de Zoé. J'avais déjà trouvé ça très bien, même si ça sentait un peu le Comes réchauffé par moment. Mais voilà, là, avec « Tout seul », on prend de l'altitude, et un grand bol d'air marin pour se retrouver perché sur un phare au milieu de nulle part.

Tout seul, cet être singulier et différent qui vit depuis toujours seul dans ce phare sans aucun contact avec quiconque, tire sa conception du monde de son imagination et du dictionnaire qui lui tient lieu de "compagnon". Car c'est là-bas que se livrera ce combat des plus difficile, celui qu'on livre contre soi même, contre l'inconnu et la construction du monde que l'on s'est faite.

Un vrai bijou de simplicité tant par le dessin que le scenario, et qui réussit le pari de l'universalité. Les quelques paroles qu'échangent les personnages sont à la limite superflu, tant tout se tient et nous embarque tranquillement. Un grand bravo aux quelques planches surréalistes tirées de l'imagination de Tout-Seul et de son "compagnon", mais je préfère vous laisser le plaisir de les découvrir par vous même...

Avis posté par Miranda Infos posteur le 17/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Tout seul" est ma première lecture de Chabouté, qui est par ailleurs un prêt que je vais m'empresser de transformer en acquisition définitive. Effectivement le prix élevé et le peu de dialogues m'avaient fait douter du bien fondé de cet achat, or cette bd s'est révélée être une œuvre exceptionnelle qui aura une place privilégiée auprès de mes autres coups de cœurs.

Le scénario est simple, tellement simple qu'on pourrait le résumer en quelques mots, mais ces quelques mots sont cultes ! Comme un défis, Chabouté s'approprie ici deux puissances qui s'affrontent, le phare faisant face à la puissance de l'océan et Tout Seul face à son isolement et au regard des autres qu'il ne peut imaginer se poser sur lui. L'auteur nous offre ici une perception unique et surprenante de la solitude.

Le dessin noir et blanc va de pair avec le scénario, épuré et sobre, il ne fait qu'ajouter à cette force qui se dégage de chaque page, la mer qui vient cogner contre ce phare, et dans celui-ci Tout Seul qui se bat contre cette barrière invisible qui le coupe du monde. Paradoxalement tout se déroule en douceur, sans violence, comme le bateau qui nous berce de son roulis langoureux, comme une main tendue nous évite la chute…

"Tout Seul" est une histoire poignante. Une œuvre d'exception.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 13/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est curieux qu'il n'y ait qu'aussi peu d'avis sur cette BD. Peut-être le format et le prix ont-ils rebuté plus d'un lecteur potentiel. Pourtant il s'agit d'un oeuvre de toute première force, la meilleure peut-être de Chabouté à ce jour.

J'ai lu Le Phare juste avant, et je ne peux m'empêcher de trouver des points de comparaison. Bien sûr, le cadre est le même. Du coup, c'est aussi un huis-clos, et le sujet de la solitude est au centre de l'histoire. L'imagination aussi, puisque lorsqu'on est tout seul, il faut trouver des voies pour s'occuper l'esprit. Le héros de "Tout seul" le fait par le biais d'un dictionnaire, qui permet à son esprit de vagabonder, souvent de façon farfelue, mais retranscrite de façon absolument charmante par Chabouté.

L'imagination, c'est aussi la rêverie, la contemplation. Chabouté a choisi de nous montrer ce temps qui passe, ce lent écoulement par le biais d'un découpage très lent, par des vignettes qui ne bougent pratiquement pas, par des rapprochements de la caméra, par la filature du vol d'une mouette. Un parti-pris peut-être classique et éculé, mais toujours aussi efficace.

"Tout seul" ne compte que 3 personnages, dont un, mais Chabouté les décrit de façon très précise, surtout pour les deux marins-pêcheurs, cernés en quelques phrases et 2-3 regards.

Une lecture absolument indispensable, où l'un des auteurs les plus singuliers de la bande dessinée francophone est probablement au sommet de son art. "Tout seul" est un must.

Avis posté par pierig Infos posteur le 16/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Encore une fois, Chabouté nous livre un très très bel album.

Comme souvent, l’auteur fait de l’homme, et plus particulièrement de ses différences, le sujet principal de son récit. Avec "tout seul", il signe un one shot très "cinématographique" qui s’attarde sur le quotidien d’un homme isolé du reste du monde sur son phare. En 340 et quelques pages, Chabouté parvient à captiver l’attention du lecteur alors qu’il ne se passe pourtant pas grand-chose. Les vignettes se succèdent les unes aux autres à l’image d’une bobine de film déployée sur toute sa longueur. Cela crée une atmosphère particulière qui fait du lecteur un acteur silencieux mais à part entière. On a l’impression d’y être, d’accompagner cette personne seule. Cette bd pourrait très simplement se résumer en un 44 planches. Pourtant aucune vignette n’est de trop car chacune d’entre elles participe à l’ambiance générale. Retranscrire la solitude sans lasser est en effet un exercice difficile pourtant brillement rendu grâce au talent de Chabouté.

Bref, voici un livre qui se vit . . .

Avis posté par Thaugor Infos posteur le 16/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est vraiment du bonheur de lire les œuvres de Chabouté que j'aime beaucoup. Tout seul présente une personne qui est seule (comme l'indique le titre) dans un phare. Pour passer le temps, il se sert de son imagination et essaie de deviner comment est le monde "extérieur".

Chabouté retranscrit parfaitement la solitude par ses dessins noir et blanc (qui se prête très bien à ce cas), et les expressions de visage du personnage permettent de comprendre ce qu'il ressent sans besoin de texte. Le fait d'avoir très peu de texte et de jouer sur des dessins qui s'enchaînent les uns aux autres (un peu comme un film) accélère la vitesse de lecture et donne de la dynamique, ce qui fait que cette bd se lit très rapidement et sans aucun ennui.

Le scénario est bien mené jusqu'au bout, car le lecteur apprend petit à petit le sujet, plonge au fur et à mesure dans la peau du personnage, pour arriver au final à le comprendre et voir différemment par ses yeux. Le procédé est vraiment bien réussi et nous amène à réfléchir sur les petits bonheurs journaliers.

Avis posté par hervé Infos posteur le 23/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
D'après les magazines spécialisés en bandes dessinées, ce mois-ci, la sortie d'un "Chabouté" reste un évènement, particulièrement la sortie de "Tout seul", qui est unanimement salué par l'ensemble de la critique "officielle".
Je ne connais guère l'oeuvre de Chabouté. J'avais seulement lu et surtout apprécié son Purgatoire, paru il y a quelques années.

La première chose que l'on retient de cette bd est... son prix, 25 euros, ce qui peut paraître assez rédhibitoire pour beaucoup.
Pourtant, cet album vaut vraiment le coût !
Depuis que je l'ai acheté, je l'ai lu deux fois et cette bd reste sur ma table de chevet, simplement pour admirer, de temps à autre, la beauté des planches.

Car tout le talent de Chabouté est là, il sait maintenir l'attention du lecteur sur une histoire qui se déroule... d'ailleurs où se déroule-t-elle, puisque le "dahlia"(le bateau de pêche) ne possède aucune immatriculation ? L'action se passe-t-elle au large d'Ouessant, voire vers l'Ile de Groix ou encore vers la Rochelle ? Nul ne le sait, et c'est d'ailleurs ce qui m'a touché car cette histoire appartient à tout le monde, c'est à dire qu'elle n'appartient à personne.

J'ai, je l'avoue, un penchant pour le noir et blanc en bande dessinée, et là, je suis gâté. Des superbes planches, souvent muettes (d'ailleurs les 366 pages se lisent très vite) sont réunies autour d'un personnage central... Non il ne s'agit ni du pêcheur repenti (tiens ! c'est marrant c'est presqu'une parabole...), ni du personnage mystérieux surnommé "Tout seul" mais du phare, lui-même, "un navire de pierre immobile, un bateau de granit qui ne tangue pas..."

Une histoire touchante de solitude, d'exclusion et de solidarité.

Lisez le...

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque