Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Kaboul Disco Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (10) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(7)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(1)
Nombre d'avis10
Note moyenne3.90 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Kaboul Disco sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 26/11/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Si j’ai fort apprécié cette lecture, j’ai plus de mal à accepter l’image qu’elle véhicule inconsciemment, à savoir : la guerre, ce n’est finalement pas si dramatique que ça. Non que Nicolas Wild tienne pareil propos mais sa façon très sympathique de raconter son périple nous en ferait oublier la toile de fond.

En effet, au fil des pages, à l’évocation des événements vécus par l’auteur, le lecteur en viendrait à trouver que tout cela est finalement plus amusant qu’autre chose. Nicolas Wild, de fait, nous présente ses aventures en Afghanistan avec un tel humour, une telle distanciation qu’il en occulte souvent les aspects dramatiques (ou les tourne en dérision). Il ne masque pourtant rien mais, voilà, ce graphisme rond et dépouillé, ces dialogues bon enfants sont des boucliers devant l’atrocité d’une guerre. Je ne lui en veux pas, je ne le condamne pas. Je comprends même que quelqu’un qui a vécu ces événements cherche à s’en détacher et à relativiser. Je trouve juste que l’image ainsi reproduite est tronquée, très rassurante pour le lecteur européen que je suis (même si consternante au niveau de l’efficacité voire même de l’opportunité de l’intervention tant militaire que des ONG de culture européenne dans des pays du Moyen-Orient).

Et, comme je le disais, la lecture des deux tomes est très agréable, instructive autant que distrayante. Le dessin, simple rond et dépourvu de couleur (ici, une tâche de sang sera propre), les décors simplifiés (une maison détruite ne « sent » ni la poussière ni les égouts), les visages bon-enfant font de ce trait quelque chose de simple, d’immédiat, d’apaisant. Un contraste avec la situation décrite qui crée une distanciation chez le lecteur. Et puis derrière l’ironie et l’autodérision se cache un constat consternant. Je sors de cette lecture avec le sentiment que rien de ce qui est fait, sera fait, pourrait être fait par des pays occidentaux ne sera utile ou opportun. Comment imposer un gouvernement central dans un pays naturellement divisé ? Comment espérer dissuader ce pays de produire de la drogue lorsqu’il s’agit là de leur principale source de revenus (drogue achetée par des ressortissants de ces même pays occidentaux qui en condamnent la production) ?

Donc voilà un avis très paradoxal. Je trouve ces deux tomes très chouettes à lire mais « avec des pincettes », en gardant dans le coin de la tête qu’un pays en guerre ou en reconstruction d’après-guerre n’épargne pas les populations y vivant.

Avis posté par Erik Infos posteur le 15/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il me tardait de découvrir ce fameux Kaboul Disco après avoir découvert cet auteur en lisant le magnifique Ainsi se tut Zarathoustra. Il faut dire que j'aime le style de cet auteur alsacien qui part à la découverte de l'Orient. En effet, cela regorge de tous ces petits détails intéressants à découvrir avec une bonne dose d'humour. L'auteur se présente comme un jeune insouciant sans domicile fixe qui a même failli rester coincé en Azerbaijan.

Avant l'Iran, ce fut donc la découverte de l'Afghanistan, un pays en proie à la guerre depuis quelques décennies à commencer par l'invasion soviétique en 1979. L'action se déroule en 2005 pendant que l'armée américaine part à la chasse aux talibans. Il dresse un regard plutôt ironique sur ce pays quand d'autres auteurs se livrent à un constat plus mesuré et finalement moins crédible. J'ai apprécié cette liberté de ton.

C'est une bd de reportage qui possède d'excellentes qualités. Le disco à Kaboul, c'est une véritable tuerie !

Avis posté par gruizzli Infos posteur le 31/12/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mais elle est géniale cette série ! Pourquoi j'ai tellement attendu avant de l'acheter ? Ah oui, le prix ...

J'ai enfin pu prendre ces deux tomes qui constituent pour l'instant la série des Kabouls Disco, mais je peux déjà l'affirmer tout haut : je suis fan de l'auteur. Son autre album sera dans mes mains avant la fin du mois prochain, c'est certain.

J'avoue avoir un gros faible pour les carnets de voyages d'auteurs de BD, et si je n'ai pas encore lu Le Photographe, je n'attends que ça. C'est une excellente façon de découvrir un pays sans y aller et sans payer un guide de voyage exorbitant. Sans compter qu'un carnet de voyage est généralement aussi un bon moyen de découvrir une histoire d'un pays, car ces carnets ne racontent pas les voyages actuels. C'est pour tout cela et le reste que je les apprécie.

Et là, Nicolas Wild arrive parfaitement à rendre tout cela. Mélangeant l'humour et le sérieux, la documentation avec les aperçus personnels, les détails historique avec la vie de tout les jours et les personnes du quotidien avec les acteurs majeurs, il fourni une excellente clé de compréhension de ce pays complexe qu'est l’Afghanistan depuis la chute du régime taliban de 2001. Car Nicolas Wild ne fait pas que nous raconter sa vie de dessinateur anti-opium, il insère aussi des histoires de la Constitution Afghane, il nous explique la politique et l'armée, bref il fait un petit compte-rendu complet de la situation telle qu'il l'a vue. La partialité est à mettre en cause bien sur, et il faut considérer la part de fiction dans l’œuvre, mais en général c'est un excellent moyen de se tenir informé.

Mais en parlant de ça, j'oublie le principal, la touche final, le nec plus ultra d'un tel mélange : l'humour, qu'il a glissé dans toute sa BD sans répit, permettant d'alléger chaque page alors que certaines sont bien graves, et qui permettent surtout de rire à gorge déployé. Des petites pointes d'humour sont glissés dans chaque page, c'est un régal à lire et un plaisir de rire simplement en s'instruisant. J'ai dévoré les deux tomes en un rien de temps, et j'en redemande. A quand le tome trois, nom de Zeus ?!

Bref, cette série m'a conquis en peu de mots, c'est un des meilleurs carnets de voyage que j'ai jamais lu, Nicolas Wild nous trimballe dans son périple sans nous enlever notre sourire, et j'ai été charmé jusqu'au bout. J'espère avoir l'occasion de retourner avec lui dans ce pays qui semble intéressant (mais dangereux) et je vais me jeter sur sa dernière production sans attendre. Continuez comme ça !

Avis posté par Ems Infos posteur le 17/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après la lecture du premier tome.
Cette BD fait tout de suite penser à du Delisle.
Je ne suis pas le premier à le faire remarquer mais ça donne au moins un repère.
"Kaboul Disco" est à classer dans les bonnes BD documentaires.
Le pays traité est l'Afghanistan, qui est un pays complexe et instable. Les américains et les ex-soviétiques y sont pour beaucoup.
Le contenu est à découvrir, Wild a une narration plaisante, un sens de l'humour proche de l'ironie et beaucoup d'autodérision.
Même si l'Afghanistan est de plus en plus dans les actualités, on découvre tranquillement les tenants et les aboutissants de la situation locale.
C'est instructif et parfois édifiant.

Futur achat garanti pour ma part.

Avis posté par bab Infos posteur le 13/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Par gout, j'ai un peu de mal avec les bds qui ont un fond politique, un peu trop ancrée dans la réalité. J'aime bien les bds qui me font rêver, qui sont un véhicule vers l'évasion.
Donc, petite appréhension quand on m'a tendu Kaboul Disco I et dit: "il faut absolument que tu lises ça, c'est génial ! Ça relate du quotidien d'une expat' en Afghanistan..."
Ouille...moi quand on me dit "c'est génial", ça me met la pression.
Alors j'ai posé la bd sur ma bibliothèque en m'efforçant de l'oublier, histoire de murir l'envie de la lire.
Quand je l'ai prise, je devais être bien mur !
Tout est passé à la perfection. Un régal à la lecture.

Le contexte politique est exposé clairement et pose la trame de l'histoire avec beaucoup de finesse.
La cocasserie de certain des personnages complètement déjantés avec des situations qui pourraient être dramatiquement lourdes (et qui doivent l'être dans la "vraie vie") trouvent un parfait équilibre.
Ce qui est marquant est aussi la préhension du personnage face à tout ce qui lui arrive et son initiation à sa vie d'expatrié. Il passe d'une perception au premier degré des événements qui l'entoure dans son quotidien vers un personnage plus aguerri, qui prend beaucoup plus de recul, mais qui du coup gagne en ironie tout en conservant une grande part de candeur dans sa vision des choses.
Bref (pour ne pas faire trop long), ça m'a plu !

Et le tome 2 aussi...
J'y mettrais un seul bémol: j'ai trouvé que ce second volume manquait un peu de "liant" dans la narration en comparaison du tome 1.
Je m'explique cette impression avec ce que j'exprimais un peu plus haut, c'est à dire que le personnage principal a déjà, dès le début du récit, une certaine forme de recul et d'ironie sur ce qui l'entoure et les événements.
Du coup, je le sens moins évoluer au fil du récit.
Impression renforcée par le fait que dans le court moment ou il est de retour en France, il est de nouveau en décalage par rapport à son environnement et j'ai retrouvé dans ce court passage le ton, la note sur laquelle le personnage m'avait vraiment capturé au fil du tome 1.

A cette nuance près, ces deux tomes sont vraiment très très bons, et j'ai passé un excellent moment de lecture.

Avis posté par Alix Infos posteur le 10/11/2007 (dernière MAJ le 09/02/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un excellent carnet de voyage, dans la lignée de ce que fait Guy Delisle (Pyongyang, Shenzhen), qui montre de l’intérieur, et avec beaucoup d’humour, un pays en crise … « le pays le plus ingouvernable de la planète ».

On y apprend pas mal de chose sur l’histoire récente du pays, sur les mœurs et traditions locales, sur la situation actuelle… La lecture est aisée, l’ambiance plutôt relax, et j’ai vraiment passé un excellent moment de lecture.

Le dessin est assez dépouillé, mais certaines cases et planches représentant des paysages afghans sont vraiment magnifiques.

A ne pas manquer si ce genre de bouquin vous intéresse.

Avis posté par biglolo Infos posteur le 25/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne vais pas déroger à la règle de faire un rapprochement entre Kaboul Disco de Nicolas Wild et les oeuvres de Guy Delisle.

En effet, on y trouve de l'autodérision, de l'humour, des situations du quotidien qui pourraient paraître banales si elles ne se déroulaient pas dans un contexte à des années lumières de notre quotidien, des anecdotes sur des expatriés qui ont des comportements hallucinants et assez décalés et un dessin en noir et blanc assez simple (encore que celui de Nicolas Wild soit plus détaillé) mais aussi très efficace.

Plus besoin d'images chocs du 20h ou d'avis d'experts en géopolitique sur l'Afghanistan car après la lecture du 2nd tome de Kaboul Disco, on arrive à mieux appréhender la situation de ce pays en guerre depuis des années. Le constat est bien amer et pessimiste : ce pays est ingérable et n'est pas prêt de retrouver la paix et de devenir une démocratie.

Une bd indispensable pour toute personne souhaitant connaître un peu mieux l'Afghanistan d'aujourd'hui.

Avis posté par popak Infos posteur le 13/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est vrai que le dessin reste simple et est en noir et blanc. Mais on ne demande pas de beaux dessins à ce genre de bd (p.ex: Chroniques Birmanes, Persepolis, Shenzhen ou autre Le Retour à la terre), c'est avant tout le récit qui compte.

Et de ce côté, sans atteindre la profondeur d'un Persepolis, N. Wild, raconte avec beaucoup d'humour, son séjour en Afghanistan. Il y a deux niveaux de lecture : Il y a le premier degré et amusant : son quotidien à l'ONG Zendagui, ses rencontres cocasses, et la découverte de cette nouvelle culture, et là j'ai rarement vu une bd aussi drôle. Deuxième degré : il critique son propre travail et des ONG en général, qui ne pensent qu'à faire la fête. L'auteur confirme les critiques concernant ces organisations qui ne font que profiter de la manne financière occidentale et s'en mettent plein les poches. Le gouvernement afghan et les Afghans en général en prennent aussi pour leur grade. N. Wild, dans sa tranche de vie à Kaboul, retranscrit parfaitement l'impuissance des Occidentaux face à la tâche énorme de reconstruction et normalisation de ce pays ravagé après 30 ans de guerre.

Pour conclure, un très bon moment de lecture et comme je la situe personnellement meilleure que les bd précitées, je ne peux donner que la note suprême.

Avis posté par Ro Infos posteur le 17/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album se situe pour moi, vis-à-vis de son contenu, à mi-chemin entre les oeuvres de Guy Delisle (Pyongyang, etc.) pour l'aspect vie de tous les jours d'un graphiste dans un pays exotique et Passage Afghan pour un récit plus centré sur l'Afghanistan même si l'oeuvre de Ted Rall aborde une vision plus politique et militaire du pays.

La plupart du temps, je n'ai pas trouvé le dessin terrible. Seules les quelques cases de paysage nettement plus travaillées m'ont plu. Le reste est un peu trop rapidement dessiné à mon goût. Efficacité, efficacité, certes, mais bon...

La principale qualité que je trouve à cette BD est son aspect instructif. J'ai vraiment appris mal de choses sur l'Afghanistan, son passé proche et la vie des étrangers dans ce pays encore à moitié en guerre. C'est avec une vraie curiosité et un vrai intérêt que j'ai lu chacune de ses pages. Et comme Guy Delisle, Nicolas Wild saupoudre une partie de ses pages d'une petite dose d'humour qui n'est pas désagréable.
J'avoue avoir trouvé l'album un peu longuet sur la deuxième partie où j'ai même décroché à un moment donné. Il y a toujours de nouvelles choses racontées mais elles m'ont moins intéressé.

Bref, ce fut une lecture très instructive mais pas toujours très captivante. Je comprends qu'il y avait beaucoup d'informations à rapporter de ce séjour à Kaboul, mais tout n'est pas du même niveau d'intérêt à mes yeux.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 18/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis est assez proche de celui du Sieur Alix.
En effet j'ai beaucoup aimé cet album, qui nous raconte avec beaucoup d'humour, mais aussi un réalisme assez édifiant la situation en Afghanistan.
Les conditions de vie semblent assez difficiles -pour ne pas dire pire- dans ce pays, qui a pourtant une longue histoire tourmentée. Nicolas Wild conte tout cela avec beaucoup de talent, aidé par son trait assez clair, dépouillé. Et n'oublie pas de nous montrer, même brièvement, les splendeurs du pays.

Un bon 3,5/5.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque