Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Qu'ils y restent Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (6) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis6
Note moyenne3.00 / 5
Pour l'achat50%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Qu'ils y restent sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Erik Infos posteur le 18/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le genre de conte à raconter aux enfants afin de dissiper toutes leurs peurs par rapport aux monstruosités. Il est vrai que le monde en sera rempli plus tard. Même dans un lycée, le monstre peut roder. Plus personne ne semble être à l'abri. Moralité: qu'ils y restent !

J'adhère sans doute totalement à ce message de la part des auteurs qui nous ont fait un magistrale découpage en 5 actes en utilisant 4 figures méchantes de nos contes d'enfance à savoir le grand-méchant loup, l'ogre amérindien, le vampire des Carpates et le sorcier africain.

On peut reprocher une certaine simplicité ainsi qu'une répétitivité. Cependant, cette asymétrie est réalisée avec un certain style que j'ai beaucoup apprécié. La moralité peut apparaître comme assez simplette mais elle me parle. Certes, un bel écrin pour quelque chose finalement d'assez rachitique. Si cela peut contribuer à tuer nos peurs enfantines, alors je dis oui.

Avis posté par herve Infos posteur le 12/11/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Avant toutes choses, il faut souligner la qualité éditoriale de cet objet: de la couverture au format, en passant sur les enluminures de pages, tout est parfait.
Habitué aux aventures maritimes, Riff Reb's abandonne ici son style habituel.
Cela suffit-il pour autant pour en faire une bonne bande dessinée?
Je ne le crois pas.
Nous suivons ici l'histoire de 4 horribles personnages (un loup, un ogre, un sorcier et un vampire) à vitesse grand V.
A peine ouvert, j'ai lu la quarantaine de pages qui compose l'album en à peine cinq minutes.
Même si la morale de ce conte,nous ramène à des souvenirs d'enfance, je n'en pense pas moins que cet ouvrage est plus destiné aux adultes qu'aux enfants.

Au final, un album qui se lit trop vite....d'où une déception.

Avis posté par pierig Infos posteur le 10/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est un peu un livre-objet. L’édition est de qualité avec du Riff Reb’s inside. Qui plus est, le prix est contenu.

Cette revisite des contes aux quatre coins du monde pour un final commun a de quoi séduire. Le dessin est à l’avenant (même si Riff adapte son trait, il s’en explique). Pourtant, la brièveté et la répétitivité du propos associés à un final manquant de relief me laisse sur un goût de trop peu. Reste l’objet, grand, beau, bien fini. Mais cela ne suffit pas.

Une curiosité …

Avis posté par iannick Infos posteur le 31/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Difficile de juger une bande dessinée lorsqu’on connaît bien les auteurs, surtout quand l’avis n’est pas très enthousiaste… Désolé Pascal ! Et je crains même qu’une partie de l’équipe des éditions de la gouttière va me massacrer et m’entourer de questions assassines lorsque je me pointerai devant eux ! Tant pis, je franchis le pas !

« Qu’ils y restent ! » est un conte illustré par Riff Reb’s, dessinateur qu’on ne présente plus ! En effet, depuis quelques albums, cet auteur s’est fait fortement remarquer de façon très positive dans les médias et auprès du public par son trait personnel et d’une grande qualité (je pense que personne ne me contredira sur ce point !). Pour concevoir « Qu’ils y restent ! », il s’est inspiré des œuvres d’Ivan Biline et -ma foi- le résultat est bluffant et s’accorde parfaitement au récit d’autant plus que l’ouvrage est de grand format permettant ainsi de mettre en valeur ses planches (magnifiquement mises en couleurs) qui ressemblent beaucoup à de l’illustration (à la rigueur, on pourrait même les agrandir puis les mettre dans un cadre tellement c’est beau… (je doute fort que les auteurs puissent approuver ce que je viens d’écrire)).

Et le scénario ? Ce sont deux auteurs qui ont œuvré dessus : Régis Lejonc et Pascal Mériaux. Ils nous proposent un conte pour enfants mettant en scène quatre « grands méchants » et puis, je vous laisse découvrir le reste parce que la lecture s’avère très très très rapide et sans surprise ! (5 minutes chrono même en prenant le temps de contempler les planches !) Pour raconter cette histoire, nos deux scénaristes ont utilisé uniquement la voix off, c’est très bien écrit mais ça se lit trop vite même pour un enfant… D’ailleurs, j’avoue même qu’en tant qu’adulte, ça ne m’a pas autant marqué que je ne le pensais. Une fois la lecture finie, je me suis remis rapidement à feuilleter l’album uniquement pour le dessin et puis, basta !

Au final, j’aurais bien aimé mettre 4 étoiles (sur 5) pour « Qu’ils y restent » mais, parce qu’il y a bien un « hic » !, il faudra pour un lecteur dépenser 16 euros pour acquérir l’album sachant que 5 minutes de lecture suffisent pour connaître cette histoire… Je sais bien qu’il faut produire ce one-shot, le distribuer, payer les droits d’auteurs, que sa qualité de reliure est excellente, etc… mais quand même ! Bref, c’est trop cher pour moi.

Avis posté par Eric2Vzoul Infos posteur le 28/04/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est beau comme du Riff Reb's, décidément très éclectique. Magnifique en tous points, avec une mise en couleur remarquable et de jolies frises qui enluminent les bordures de planches. En tous cas, ça m'a donné envie de découvrir Ivan “Main-de-fer” Bilibine.

Je ne suis pas certain que cet album s'adresse aux enfants, car l'ensemble dégage une grande noirceur et certaines représentations sont effrayantes. Personnellement, je vais planquer cet album pour éviter de leur filer des cauchemars !
Pour un adulte, en revanche, le scénario n'est pas d'une originalité bouleversante, les quatre histoires des personnages sont même répétitives, et le final sans grande surprise.

On lit très vite l'histoire, pour revenir ensuite admirer les dessins.
En fait, c'est un très beau livre d'illustrations…

Personnellement, de Riff Reb's, je préfère – et de loin – la “trilogie maritime” (A bord de l'Etoile Matutine d'après Pierre Mac Orlan, Le Loup des Mers d'après Jack London et Hommes à la mer d'après Poe, Stevenson, Conrad…).

Avis posté par Spooky Infos posteur le 28/04/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très beau conte que voilà.

Eécrit par Régis Lejonc en collaboration avec Pascal Mériaux, éditeur à la Gouttière, il propose une nouvelle variation originale sur le thème des cauchemars.

Car oui, les quatre monstres qui en constituent les seuls personnages sont les personnifications des cauchemars d'enfant, et cette histoire est celle de leur crépuscule. Au fil des quatre histoires parallèles et d'un épilogue explosif, les co-scénaristes proposent donc un récit facile à suivre, même pour celles et ceux qui ne savent pas lire, avec l'aide d'un adulte cependant.

Après La Carotte aux étoiles, chez le même éditeur, Riff Reb's fait une nouvelle incursion dans la BD jeunesse en compagnie de Régis Lejonc. Très éloigné de celui qu'il adopte dans ses épopées maritimes, son trait est ici inspiré par celui du peintre russe Ivan Bilibine. C'est une ligne claire d'une grand epuissance, avec des planches entourées de frises diverses permettant à chaque trame d'avoir son identité graphique propre.

Edité dans un format inhabituel (plus grand que le production normale de l'éditeur), ce conte est un must-have.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque